Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nyctère Flexible
Nyctère Flexible

↣ Membre des Piccaninny ↢


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyLun 11 Sep 2017 - 16:28

Nyctère Flexible


Les Trucs

Surnom : La Veuve
Groupe : Peau rouge
Age : Vieille, trop vieille
Rôle : Membre des Picaninny


Bout morbide à pleurer

L'ambiance était pesante sous la tente, si bien qu'elle avait l'impression de suffoquer. Et peut être était ce réellement le cas. La chaleur, les gémissements des mourants à côté, les cris plaintifs de ceux qui avaient été de grands guerriers, l'inquiétude qui lui rongeait le ventre... Tout lui volait son souffle.

Elle ne savait pas où IL était, elle avait perdu le compte des jours et des heures. Quand elle était arrivée, ils l'avaient placés en face de lui mais il y avait eu tellement de mouvement, elle n'était plus sûre de rien. Elle ne le voyait plus, elle ne voyait plus rien même, tout avait progressivement disparu, sombrant peu à peu dans un enfer de blanc et de tâches. Elle ne l'entendait plus également, ce qui ne cessait de l'angoisser. Elle avait tenté de questionner les volontaires qui passaient entre les malades mais tout ce qui était sorti de sa bouche n'étaient que des gémissements, des mots à peine compréhensible et on l'avait vite enclin à se taire.

Elle allait mourir ici.

Elle allait mourir, c'était la seule pensée cohérente qu'elle parvenait à formuler. Ou bien voulait-elle mourir ? Pour ne plus avoir autant mal, partout, dans son corps ? Elle ne savait plus trop. Elle aurait voulu qu'il soit là, qu'il la réconforte, sentir sa chaleur. Mais elle ne savait toujours pas où IL était. Elle voulait que tout cela cesse. Et rien ne cessait.

Deux bras qui la soulevèrent légèrement, le contact d'une louche contre ses lèvres. Quelqu'un essayait vainement de la faire boire, pour ne pas qu'elle meurt de déshydratation sans doute. Ou alors était ce la soupe, le seul repas qu'ils avaient droit et dont la moitié vomissait quand même ? Ou alors était ce un autre médicament, différent des vapeurs avec lesquels on les asphyxiait chaque jour ? Elle ne savait, elle ne savait plus. Elle tentait d'avaler, c'était plus ou moins réussite. Elle sentait une partie couleur sur sa gorge, car elle n'avait pas réussi à avaler. Ou peut être en recrachait elle une partie. Parfois, elle avait l'impression d'être redevenu un nourrisson, un être incapable de veiller sur elle même.  


Elle tenta de protester contre cette louche, par lassitude. Qu'on la laisse tranquille, qu'on la laisse mourir. Elle n'en pouvait plus de tout cela. Tout ce qu'elle voulait c'était son mari, pas cette louche qui l'agressait. Elle marmonnait à voix basse, tenta même d'agiter ses bras en signe de protestation mais ceux ci étaient trop faibles et retournèrent vite s'écraser par terre. Alors elle capitula et ouvrit la bouche, juste le temps que ça se finisse. Et bien vite, elle sentit qu'on la relâchait et que la soignante passait à la personne suivante. Alors, elle aussi, elle retourna à son enfer blanc.



Les Révérences


La première chose qui frappe, quand on regarde Nyctère, c'est son visage. Il est aussi ravagé que celui d'un lépreux. Ses yeux ne fixent jamais rien en particulier et parfois, quand vous lui parlez, elle ne vous regarde même pas . Elle n'en a pas besoin, elle ne verra rien de toute manière. Nyctère est aveugle. Son univers est constitué de blanc et de tâches qui tombent de temps à autres. Souvent, à cela, s'ajoute des tâches noirâtres, liés à l'utilisation de son esprit.
Si elle tourna la tête vers vous, fait mine de fixer le papier qu'elle parcourt des doigts ou encore ne penche pas la tête lors d'un discours, c'est uniquement par convention social. Aussi, parfois, quand elle se sent trop fatiguée, elle ne s'embarrasse plus de tels artifices et vous ignore totalement.

Nyctère est vieille, tellement qu'elle a surement l'âge d'être votre grand mère ou même votre arrière-grand mère. On murmure qu'elle a le double de l'âge du chef et du chaman. Pourtant, elle a toujours une très grande dévotion et un très grand respect envers eux. Ce sont de nobles personnes, qui méritent le respect. Même aux apprentis, elle baisse toujours la tête devant eux et prie à leur passage. Nyctère est très pieuse.

Son passé est long comme la rivière mystérieuse. Elle a vu milles et une vie, eut mille et un malheurs. Si ses exploits de guerre sont pour la plus grande partie tombés dans l'oubli des autres, ils sont encore très vifs dans la sienne. Elle est encore nostalgique de cette belle époque, entre deux périodes de merdes, où elle vivait heureuse avec son mari et sa fille. Ce furent les plus belles années de sa vie, avant que sa belle enfant ne parte de la maison. Elle avait très mal vécu cette séparation. Elle ignorait simplement que ce qui allait se passer était bien plus horrible.

Et ne vous méprenez pas. Si Nyctère semble à peine s'en remettre, voir pas du tout, comme si tout ceci ne s'était déroulé qu'il y a peu de temps, les événements que nous allons vous conter remonte à plus d'une vingtaine d'année, si bien que seuls les plus âgés se rappellent encore de cette sombre période.
C'était une épidémie. Et pour une fois, ce n'était pas la faute de Peter Pan. Une sale épidémie, qui s'était invité sans qu'on sache trop comment et avait touché près de 10% du village. Les picaninnys, devant cette maladie aussi rapide qu'imprévisible, avaient décrété la zone de quarantaine. Le mari de Nyctère était tombé malade vers le début, puis sa fille et son beau-fils et, finalement Nyctère avait été contaminé. Elle ne vit donc pas qu'on envoya ses petits enfants dans la zone de quarantaine, par prudence, et qu'ils n'y survécurent pas très longtemps. Toute sa famille sauf elle périt dans cette épidémie et elle en garda de lourdes séquelles.

Nyctère a les cheveux coupés très courts, pratiquement au ras du crâne. Elle se les ait rasé à la mort de son mari, en signe de deuil et depuis, elle les garde ainsi, pour rappeler son statut et car elle n'a toujours pas réussi à s'y faire.

Nyctère a mal, en permanence. C'est une sensation diffus, rarement localisé à un endroit précis. Juste une impression que son corps entier a mal. Cependant, l'intensité varie selon les jours, en fonction de pleins de facteurs différents, comme, l'humidité, la fatigue, la chaleur, la faim ou juste le plus grand hasard. Si elle se force trop, elle restera cloué au lit au moins plusieurs jours par la suite, aussi fait elle très attention à ne pas outrepasser ses limites et s'oblige à faire des pauses et des siestes dans la journée. Elle alterne chasse, sommeil et tâches tout en prévoyant toujours en avance ce qui se passerait si son corps lâchait en plein milieu.

Nyctère n'a pas peur de la mort, c'est une Picaninny, une brave. Les membres du clan de l'ours ne redoutent pas la mort. De toute manière, elle la connait, la mort. Elle l'a frôlé de nombreuses fois, depuis sa plus tendre enfance. Elle ne la craint pas.
Mais elle a peur que tout le monde autour d'elle meurt de nouveau. Elle a peur d'être abandonné, d'être un poids aussi. Elle a la crainte irrationnel qu'un jour son chef ne vienne et ne la chasse du village, parce qu'elle ne sert plus à rien.

Nyctère aime beaucoup les enfants. Les petits n'aiment pas Nyctère. Elle est trop charcuté, son oeil brûlé leur fait trop peur, lui donne un air trop méchante, comme une vieille sorcière de contes de fée. Quand aux plus grands, certains sont presque méprisants, impétueux qu'ils sont et certains que cela ne leur arrivera jamais. Cela la blesse un peu. Autrefois, elle adorait entraîner les papooses. On ne lui avait pas permis de s'occuper de sa fille car elle n'aurait jamais pu être assez sévère mais les enfants des autres, cela allait.

Nyctère n'a pas spécialement envie de retrouver la vue ou de se faire soigner ses cicatrices (de toute manière, elle ne les voit pas, elle s'en fiche). Aussi est-elle légèrement, complètement intolérante à l'égard des charlatans, des soigneurs ou des sorciers qui viennent lui faire des offres à ce sujet. Dans sa liste des priorités, il y a ressusciter son mari, ressusciter sa fille, ensuite ses petits enfants et éventuellement arrêter d'avoir mal toute la sainte journée. Donc allez vous faire voir avec remèdes à la con, Invité.  



Bout de passé


Des éclats de rire raisonnaient. Ils venaient en grande partie de Nyctère. Elle, avec ses longs cheveux noirs, son sourire moqueur, qui narguait ses interlocuteurs. Si jeune, si pleine de vie, si peu endommagée à cette époque là. A peine quelques cicatrices, quelques traces sur son dos et sur ses bras. La future veuve à l'époque où son mariage ne remontait pas à longtemps, où sa grossesse ne serait pas avant un bon bout de temps, où elle était une guerrière, une chasseuse, une jeune squaw pleine de vie.

-Tu crânes, lui répliquait l'un. Mais ton essence, elle n'a rien de spécial ni d'intimidant.

-C'est vrai, reconnut-elle dans un éclat de rire. Mais je l'aime bien. Elle me plait.

Ces propos ne semblèrent pas vraiment convaincre la populace. Aussi, fit-elle ce que seul son impulsivité pouvait lui dicter : dénudant son dos, elle se retourna en exposant ses cicatrices aux regards sceptiques.

-Les voici mes bijoux à moi ! Chacune est un signe de mes victoires !

Cela ne fit que mettre de l'huile sur le feu et bien vite, les attaques verbales reprirent de plus belle et ne s'arrêtèrent que quand elle sentit un petit coup sur la tête.

-Tu vas arrêter de faire des bêtises ? lança une voix exaspéré.

La jeune squaw se retourna et vit son époux.

-Allez, viens.

-J'arrive, j'arrive.

Remettant son haut, elle le suivit toute guillerette. Alors qu'ils regagnaient leur tipi, il lui demanda :

-Mais pourquoi est-ce que tu te mets toujours dans ce genre de situation ?

-Parce que c'est amusant.

Il secoua la tête mais ne put retenir un petit rire.

-Tu te plains, remarqua-t-elle, mais ça t'amuse.

-Oui, malheureusement.  

Elle pencha la sienne et passa les bras autour de son cou.

-Hé.

-Quoi ?

-Je t'aime.

Son sourire amusé devint plus tendre. Il passa une main sur son visage et murmura :

-Oui, moi aussi.

°°°°°°

Des hurlements de douleur retentissaient dans tous le village, si fort que personne ne pouvait les ignorer. Nul n'osait s'approcher du cadavre. Même les braves qui étaient censés aller s'occuper de la veuve, l'arracher au corps de son mari, était pétrifiés devant tant de douleur et de hurlements. Elle pleurait, inondant le linceul et ses cris n'étaient plus compréhensibles depuis fort longtemps. Chacun observait ce spectacle, sans savoir quoi faire.

Et pourtant, chuchotait-on tout bas, dans son malheur, Nyctère demeurait chanceuse. Car elle ne pouvait pas voir la dépouille. Ce n'était pas un beau cadavre, ce n'était certainement pas une belle mort. La maladie avait tout emporté dans son passage et avait marqué, dans chaque trait, combien sa fin fut lente, longue et douloureuse, combien il avait souffert chaque seconde. Son visage n'était presque que chair tant tout avait été déchiqueté. Une face arrachée par une bête sauvage eut été plus agréable à voir. Ce n'était pas une mort honorable, comme celle d'un guerrier au combat, elle n'était pas souhaitable, ni miséricordieuse. Elle était immonde.

Et Nyctère ne voyait rien de tout ceci. Comme elle ne verrait pas les cadavres de sa fille unique et de son beau-fils et comme elle avait échappé à ceux de ses petits-enfants. Elle garderait en mémoire leur visages bien-portants, souriants, encore pleins de vie. Elle ne laisserait pas l'épidémie salir ses derniers instants.

Oui, elle était chanceuse.

Comme ses hurlements ne semblaient pas prêts de cesser, un brave finit par faire ce qui devait être fait et arracha la squaw endeuillée à la dépouille avant de la poser plus loin, pour que la cérémonie mortuaire puisse enfin démarrer. Cependant, elle se débattait comme un beau diable si bien qu'on dû se mettre à plusieurs à la tenir. Quelqu'un souffla qu'il fallait peut être appeler le chaman, après qu'il ait fini son travail, afin qu'il la console. Mais ce dernier était probablement bien trop occupé avec toute cette épidémie qui venait à peine de se terminer. On la laissa donc là et on se dépêcha de la fuir, pour ne pas affronter sa douleur, tout en étant poursuivi par ses cris.

Finalement, au bout de quelques heures, elle ne fut plus qu'une loque hoquetante et ses hurlements s'étaient changés en gémissements. Si l'on tendait l'oreille, on pouvait entendre qu'elle répétait en boucle :

-Ne me laisse pas. Ne me laisse pas toute seule.



L'Unique au monde

Sa vie est basiquement une succession d'emmerdes, de malheurs et d'événements infortunés, si bien que tous les lister en serait presque grotesque.
Mais elle s'y fait.

Son corps est dans un triste état. Il a été malmené par le temps, par son histoire, par les autres. Son torse et son dos sont couverts de cicatrices. Son visage est complètement défiguré : plus de nez, les yeux devenus vides, sans compter que la moitié a été brûlé.
Mais elle s'y fait.

Elle considère elle même sa vie comme une suite d'emmerdes et est donc résigné à attendre la prochaine merde qui lui tombera  sur la tête. Elle est actuellement en période calme, elle sait que cela ne tardera pas. Elle n'a sans doute pas tort.

Elle tient à se rendre utile le plus possible et obéit à toutes  les directives qu'on lui donne : si on lui dit d'aller aider le chaman, elle va l'aider. Si on lui dit de s'occuper des mustangs, elle s'occupe des mustangs. Si on lui dit d'aller faire le repas, elle va s'occuper du repas. Etc.

En réalité, c'est surtout elle qui va harceler les gens jusqu'à ce qu'ils lui donnent une tâche à faire. Elle ne supporte pas l'oisiveté.

Elle sait qu'il n'est pas rare que certains s'approprient son travail. Elle s'en fiche. Cela ne lui servirait à rien.
Elle s'y fait.

Elle profite du fait que les piccaninny soient traditionnellement très respectueux envers leurs femmes, du statut réservé aux veuves, pour obtenir ce qu'elle veut. Et ce qu'elle veux, généralement, c'est un toit pour dormir, une tâche à accomplir. Elle sait depuis le temps qui respectera ces principes et qui la renverra sans ménagement. Elle traîne aussi auprès des veufs, des hommes non-mariés. Ce sont d'habitude eux les plus enclins à lui refiler quelque chose à se mettre sous la dent.

Elle ne veut plus rentrer chez elle depuis la mort de son mari.

Elle ne veut pas reprendre de mari. De toute manière, elle est trop vieille. Elle ne pouvait déjà plus avoir d'enfant quand le sien est mort. Alors à quoi bon ?


Elle met un point d'honneur à aller rechercher elle même son animal totem pour le rituel, ainsi que sa viande pour ses repas.

Ce n'est d'ailleurs pas forcément l'animal le plus imposant au monde et il y a sans doute plus noble mais il lui plait bien. Elle le trouve pratique.

Depuis qu'elle est aveugle, surtout, elle a réalisé à quel point il pouvait être utile. Grâce à lui, elle distingue vaguement les formes des obstacles devant elle.
Vaguement on a dit.
Non, sérieusement, VAGUEMENT. Elle reste tout de même aveugle. Elle est incapable de percevoir les détails ou de lire un texte ou autre... De même, elle est incapable de voir les expressions faciales d'une personne, ne se fiant donc qu'à sa voix ce qui peut rendre certains dialogues compliqués.

Cependant, avec sa canne, cela lui permet de se déplacer comme bon lui semble.

Elle aime bien l'obscurité parce que, paradoxalement, personne ne voit sauf elle. Ou plutôt elle ne voit toujours que dalle mais elle, elle sait se repérer, ce qui l'avantage pas mal.

Elle vit en décalage des horaires normaux, dormant l'après midi et vivant plus le soir, la nuit et le matin.

Elle n'arrive plus à se souvenir de comment c'était de ne pas avoir mal en permanence.

Contrairement à ce que certains pensent, elle est totalement consciente de ses limites, de ce qu'elle peut ou ne peut pas faire. Et elle y fait très attention.

Elle n'aime pas que les gens viennent lui donner des "conseils" sur sa cécité. Particulièrement s'ils ne sont pas aveugles eux même. Le problème est que les voyants semblent bien aimer cela.

Par chance (?), il y a tout de même plusieurs aveugles parmi les peau rouges, certaines jeunes et d'autres bien moins. Aussi ne se sent-elle pas trop seule.  

Elle évite au maximum la confrontation envers les membres de son clan. Car, autant les pirates, les étrangers et autres, on peut les attaquer, les tuer sans problème. Autant les Piccaninnys, il faut vivre avec eux après. Et elle est bien consciente que c'est le meilleur moyen pour qu'une merde lui retombe encore dessus. Donc elle évite.


Elle aimait la chasse. Elle aimait le combat. Elle aimait être une guerrière. Mais maintenant tout est plus compliqué. Elle chasse toujours mais même cela, elle a du batailler pour qu'on le lui accorde. Certains n'aiment pas qu'une "petite chose fragile" comme elle s'aventure seul dans la jungle. Et d'autres ont des raisons bien moins nobles.

Elle aime bien broder. Elle avait appris enfant de sa mère mais ne l'avait repris que quand sa propre fille était née, pour pouvoir lui enseigner. Et depuis qu'elle est aveugle, elle a reprit goût à cette activité qui faisait partie de sa rééducation, pour développer son toucher. Ou du moins c'est ce qu'on lui avait dit. Peut être qu'en fait cette personne voulait simplement s'amuser à la regarder se piquer avec l'aiguille. En attendant, elle se débrouille bien et cela la calme un peu. Elle brode des tapis -parfois- ou des étuis, surtout en cuir. Et de temps à autre du tissu, avec le cercle pour cadrer. C'est amusant. Par contre ses couleurs sont bien évidemment fantasque vu qu'elle est incapable de les voir.

De toute manière, le temps de la broderie, le soir, a toujours été un moment social réservé aux femmes. Et vu combien il lui arrive d'être isolé, ce moment est l'un des rares où elle arrive à socialiser un peu, surtout avec d'autres aveugles. Et se tenir au courant de ce qui se passe dans le village.

Parfois elle a l'impression de n'être là que physiquement dans son clan, mais pas intégré socialement. Comme si elle vivait en tant qu'étrangère en son propre clan. Ce sentiment l'angoisse pas mal et est un des principales moteurs pour demander du travail en permanence. La crainte de se sentir inutile ne faisant que nourrir cette anxiété.

Elle a une connaissance pointue de l'anatomie humaine et de la torture. De toute manière les deux sont liés.

Elle voudrait tellement retourner sur le champ de bataille.




Bout d'enfance


It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Moment10

-Raaaah !

La jeune papoose sentait sa maigre patience disparaître tandis qu'elle s'acharnait sur son bout de bois. A côté, sa mère riait.

-Donne ma chérie, je vais t'aider.

Le père, de l'autre côté de la pièce, haussa un sourcil amusé et secoua la tête.

-Non, non, non, Nyctère. Elle doit le faire elle-même, sinon il n'aura aucune valeur.
-Oh, mais juste l'aider un peu. C'est une partie un peu compliquée.
-Ah oui ? Et tu iras l'aider à sa chasse demain aussi ?

Les joues de l'adulte rosirent tandis qu'un cri de rage retentit de nouveau dans la pièce. La petite avait encore perdu son fil et se retourna vers le deux adultes :

-Vous me déconcentrez à parler !

Un grand éclat de rire et une main vinrent ébouriffer ses cheveux, la faisant grogner de plus belle.

-D'accord, d'accord. J'emmène ta mère et nous sortons. Mais, ma puce...

Elle releva la tête d'un air interrogatif.

-Demain, fais honneur à ton père.

La papoose eut un grand sourire et répondit par l'affirmative en levant le poing. A cette vision, Nyctère ne put s'empêcher de sourire aussi et quitta le tipi, son mari sur les talons.

-Est ce que ça ira ? demanda-t-elle, légèrement inquiète.
-Mais oui, ne t'en fais pas. Et arrête de vouloir faire à sa place, tu ne l'aides vraiment pas. Il faut qu'elle apprenne.
-Mais elle est encore jeune !
-Elle a treize ans.
-Et c'est encore une enfant !
-Mais bientôt elle sera une brave. Tu ne pourras pas la protéger éternellement.

Un soupire. Peut être bien que les anciens avaient raison en interdisant aux parents d'entraîner leurs enfants. Elle la couvait trop mais...

-Je sais mais je m'inquiète quand même.

Une main passa dans ses cheveux, lui frottant doucement le crâne.

-Ne t'en fais pas, la rassura-t-il. Après tout, c'est ta fille et elle tient de toi.

Cela l'avait fait sourire.

Le lendemain, leur fille avait ramené un cerf pour sa première chasse. Elle avait fait la fierté de son père.
Alors elle était allé chercher son animal totem et était revenu avec une bête noble. Elle avait fait honneur à ses ancêtres.
Des années plus tard, elle s'était mariée à un brave du village et avait donné naissance à deux beaux enfants. Elle avait fait le bonheur de sa mère.


Et ensuite ils étaient tous morts durant l'épidémie.



L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Nyctère est née ici. Elle y a vécu. Elle y mourra. Point barre.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Quel autre vie ? Quel autre monde ? Nyctère n'est pas une garçonne perdue, le monde ordinaire, elle ne l'a jamais vu et même pire, elle en entends rarement parler. Il n'a aucune réalité tangible pour elle. Certes, elle sait, vaguement, que Peter va chercher des enfants ailleurs, dans un monde lointain mais. Honnêtement. La plupart du temps, elle l'oublie.
La vie est ainsi, point.

Elle est trop vieille pour rêver à des chimères.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Peter pan... Cela lui évoque le passé, le bon temps ! Celui où ils étaient tantôt ennemis, tantôt alliés, où il combattait à leur côté ou bien contre eux dans de gigantesques batailles épiques. Oui, c'était le bon temps. Et c'était un bon chef de guerre, presque aussi grand que le leur.
Sauf que maintenant, Peter Pan, il passe surtout son temps à foutre la merde avec ses émotions. Vindiou, que quelqu'un calme cet enfant avant qu'ils ne les tuent tous.

Quand à Hook, c'est à peu près la même idée sauf qu'il n'a jamais été de leur côté auparavant.
Et maintenant, il a accepté l'aide des trois tribus dans sa dernière quête contre l'esprit océan et paradoxalement, il cause moins de problèmes que Pan. C'est... perturbant.
Accessoirement, c'est probablement un bon chef lui aussi.

Ah franchement, tout fout le camp sur l'île.





Bout de présent

-Donne moi un travail.

Le peau-rouge se retourna, seulement à demi intrigué. Il savait déjà qui s'adressait à lui de la sorte, alors qu'il était occupé avec son gibier. La Veuve se trouvait derrière lui, les yeux dans le vague, comme à son habitude, mais le corps tourné dans sa direction, de sorte qu'il ne pouvait pas ignorer qu'elle s'adressait à lui. La tête de l'ancienne pencha sur le côté, comme si elle menaçait de tomber.

-Donne moi un travail.

-Je n'ai rien pour toi aujourd'hui Nyctère, je suis désolé.

Et il tenta de retourner à sa tâche. L'ennui, c'est qu'elle était collante quand elle s'y mettait.

-Donne moi un travail, insista-t-elle pour la troisième fois.

-Je n'ai rien pour toi Nyctère, répéta-t-il en tentant de garder son calme. Va chercher ailleurs.

Il aurait bien voulu l'ignorer mais il savait déjà d'avance comment cela allait finir et il en était déjà frustré. Elle n'avait pas l'habitude de lâcher aussi facilement.

-Donne moi un travail.

-Mais putain, tu fais chier !

La colère avait prit le dessus, il s'était pratiquement retourné et avait levé la main, dans un geste de fureur. Elle l'avait senti venir elle aussi car de suite elle s'était recroquevillé. Sauf qu'il ne pouvait achever son geste. Les Piccaninny ne frappaient pas leurs femmes, ce n'était pas dans les croyances, c'était mal vu, mal accepté socialement. Et surtout quand cela concernait les veuves, les femmes de Braves morts pour le clan -même si ce la mort en question n'avait pas été si glorieuse. Il le savait. Elle le savait aussi et c'est pour ça qu'elle s'était permis d'insister. S'il avait été moins porté sur l'honneur, elle ne l'aurait pas fait. On racontait qu'elle en avait un jour fait les frais, quelque part dans sa longue ligné d'infortunes.

Et ce rappel suffit à ce que le Brave décolère, ou du moins tente. Parce qu'il ne voulait pas être vu comme cet homme, parce que dans un coin de sa tête, cette femme défigurée, qui se recroqueville au moindre mouvement brusque lui faisait pitié. Alors il souffla et reprit d'une voix plus douce :

-Je suis désolée Nyctère, mais je n'ai rien pour toi. Et je suis occupé. Va chercher ailleurs.

La tête repencha de l'autre côté, le corps se balança et très vite elle était partie. Le brave était soulagé, il retourna à sa tâche.

De son côté, Nyctère ne partageait pas vraiment son ressenti. Elle grimaçait encore de sa bouche trop sèche et son esprit fulminait. "Radin" maugrait-elle mentalement. Il aurait pu lui trouver quelque chose tout de même. "Pauvre con" rajoutait-elle encore, car, même sans yeux, elle avait bien "vu" son regard de pitié. Pour qui il se prenait d'abord ? Et merde quand même, elle l'aimait bien et elle n'avait toujours aucun endroit pour dormir cet après midi. Alors que cet indien lui permettait toujours de s'abriter sous la tente s'il était content de son travail d'habitude. Tout de même, du travail, ce n'était pas la mer à boire. Elle n'était pas compliqué pour un sous, elle acceptait tout, même les plus dégradants parfois, quand ça en valait vraiment le coup. Mais qu'on lui donne quelque chose à faire, n'importe quoi, quelque chose à s'occuper.

Elle déambulait dans le village à la recherche du prochain pigeon. Quelqu'un de gentil, et qu'elle n'avait pas déjà embêté cette semaine, et qui la laisserait crécher si tôt fait, car midi approchait, et avec lui, la fin de sa journée. Elle n'avait pas dormi depuis des heures, totalement décalée qu'elle était. Le soleil était supposément haut dans le ciel mais vu la température de l'île, cela ne faisait guère de différence pour elle. En somme, elle cherchait toujours quand on a héla :

-Hé Nyctère. Si tu n'as rien à faire, va préparer le repas pour le chaman et son apprenti. Il est de retour aujourd'hui.

Un sourire naquit sur ses lèvres. Enfin du travail.



°°°°°°



Elle avait attrapé deux lièvres, à l'orée de la jungle. Facile, rapide. Elle les avait ramené et dépecé. La fourrure qu'elle en avait extraite était douce au toucher. Elle ne voulait pas l’abîmer, plutôt la garder pour elle. Elle ne se lassait pas de glisser sa main entre les poils, tant c'était agréable. Elle s'était installé près de la tente du chaman, avec sa marmite, à l'endroit où l'on faisait le feu. La tâche la mettait de bonne humeur, tellement qu'elle chantonnait tout en cuisinant son ragoût. De temps à autre, elle goûtait un peu ou grignotait un bout de viande pour vérifier la cuisson. Elle n'était pas censé manger dans le repas du chaman, mais vu que c'était elle qui cuisinait... Personne ne saurait rien.

A côté d'elle, les bols attendaient sagement. En les prenant à la main, elle avait senti les décorations. Ils n'étaient pas exactement identiques, et elle les avait suivit du doigt afin de ne pas se tromper entre les deux. Des bandes, des formes géométriques... Des décorations classiques en sorte, qu'elle aurait été totalement incapable de reproduire sur de l'argile. La poterie n'était pas vraiment son domaine après tout. Son attention se reporta sur la fourrure. Peut être qu'elle aurait assez pour se faire un petit oreiller ? Ou peut être pas, plutôt un tapis pour tête, en cousant par ci par là afin des les raccorder.

Un sifflement s'échappa de la marmite. Le repas était prêt. Elle éteignit le feu et prit la poigne de l'objet en tentant de ne pas se brûler. Ce n'était pas très lourd. Le plus dur était de ne pas le coller contre la jambe mais le laisser devant, et aussi ne pas le renverser ou éviter que le ragout se sauve. C'était pour cette raison qu'elle s'était installée tout près de la tente. Elle n'avait que quelques pas à faire. Elle s'annonça, apporta la marmite près des deux hommes et servi le repas en baissant la tête. Comparé à elle, c'était des membres importants du clan, qu'il fallait respecter. Et de toute manière, ce n'était pas vraiment comme si elle avait besoin de la lever pour servir.

Quand elle eut fini, elle se retira. Elle avait fini son travail, c'était l'essentiel. Elle avait tellement sommeil maintenant. Elle s'en alla chercher l'homme de tantôt, pour lui annoncer qu'elle avait rempli sa tâche. Il s'en fichait, il était déjà occupé à autre chose. La Veuve rajouta, juste comme ça, sans insister, si elle pouvais rester ici. Trop occupé, il disait oui sans s'en rendre compte. Tant mieux. Un coin de libre, un endroit pour installer son "lit", et là voilà déjà endormie.



L'Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Jamesina
Et un âge ? 23 ans
C'est quoi ton Avatar  ? Original, dessiné par mes soins It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1667733026
Comment t'as découvert l'île ? J'y suis ici depuis un bon moment
Tu la trouves comment ? Toujours aussi bien **

Dis, tu crois bien aux fées ? Ouiii.


Dernière édition par Nyctère Flexible le Mer 13 Sep 2017 - 19:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nyctère Flexible
Nyctère Flexible

↣ Membre des Piccaninny ↢


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMar 12 Sep 2017 - 8:13

Annexe



~ Pas indispensable pour la lecture de la fiche, juste pour les curieux ~

Les images en grand:

Liste des cicatrices de Nyctère:

L'épidémie de Trimélanalgie, une fiche médicale:

Pourquoi Nyctère a survécu quand toute sa famille est morte:

[Membre] Quel est le contexte du "Bout d'enfance":

C'est quoi le statut des veuves ?:

Au sujet des broderies:




Dernière édition par Nyctère Flexible le Mar 12 Sep 2017 - 14:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMar 12 Sep 2017 - 11:15

ET PREUMS ! J'en profite pour poster tant que j'ai encore le temps de le faire.

Tu m'avais déja parlé de ce perso sur Skype, je m'en souviens bien, oui oui ! Je me doutais qu'il allait y avoir les détails, mais là, waouh ! Ça se voit dans un sens que tu t'étais crée une histoire avec, d'où le fait que les Bouts d'Aventure soient remplis avant le reste (bon certes il y a le Unique au Monde mais laissez-moi faire des hypothèses) ! Ça nous donne déja un aperçu de ce perso.
Je suis pas franchement fan des Peaux-Rouges en général (idk why, j'accroche pas 0.0") mais elle, wow. Elle a un trait de caractère que j'adore, et c'est sa DETERMINATION à vouloir absolument faire le plus de choses possibles malgré son état, que ce soit physique ou mental. Elle a vraiment du courage, Nyctère, même si ell est toute cassée... Je la hug. De loins, mais je la hug. u.u

Et puis, les chauve-souris. C'est trop bien. **
Je me suis complètement fait troller par l'annexe qui n'est pas encore remplie, c'est comme si t'ouvrais des boîtes vides dans lesquelles il est juste marqué "meh, there's nothing here" au fond. Je reviendrais donc plus tard pour lire tout ça mais fallait que je poste, déja. De toute façon, il y a de la matière. uvu
Rererebienvenue ! It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1021713182
Revenir en haut Aller en bas
Nyctère Flexible
Nyctère Flexible

↣ Membre des Piccaninny ↢


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMar 12 Sep 2017 - 14:51

Oh, merci Weasel It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 3864948088
Je suis ravie que ma picaninny te plaise et tout tes compliments me vont droit au coeur It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1236954410
Désolée pour les annexes x') j'étais en train de les remplir et j'avais surtout mis le cadre pour pas oublier et perdre la place. Mais tu peux y aller, elles sont finies It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1667733026

Par contre, les révérences, j'ai du mal car j'ai trop rempli la partie unique au monde >//< je sais plus trop quoi mettre #Douétude
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMar 12 Sep 2017 - 16:16

Huhu bon nouveau naufrage sur l'île ! Depuis le temps que tu en parlais de ta peau-rouge, ça fait plaisir d'enfin la voir débarquer ici bas. *w*

Bon courage pour ce qu'il te reste à écrire !
Revenir en haut Aller en bas
Caroline
Caroline

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 654
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans... et des poussières

✘ DISPO POUR RP ? : Yup !
✘ LIENS : Fiche ♦️

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMar 12 Sep 2017 - 20:06

Wow, on sent que ce perso tu as beaucoup réfléchi dessus ! C'est super intéressant (et sacrément triste aussi). J'espère que Nyctère pourra vivre de beaux moments en RP histoire de contrebalancer un peu cette VdM =(

Bon courage pour la fin de ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Nyctère Flexible
Nyctère Flexible

↣ Membre des Piccaninny ↢


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMer 13 Sep 2017 - 19:13

Lewis : merci It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 3864948088 ton commentaire me touche beaucoup
Caro : je te l'ai déjà dit sur la cb mais merci pour ton message et ton usage de VDM m'a fait bien rire.

ET SUR CE, J'ANNONCE QUE MA FICHE EST FINIE It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 304983004
ET AUSSI QUE TWICE EST ADORABLE ET UN TRES BON SUPPORTER

Toutes mes pensées à Max qui aime les fiches longues It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1667733026 (14 pages, annexes compris, enjoy).
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2853
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMer 13 Sep 2017 - 20:47

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





J'ai tout luuuu ! Même les annexes oui oui ! Alors tout d'abord je tiens à dire que je suis carrément fan du look de Nyctère, y compris en avatar ! Ça ne m'étonne pas de toi mais elle a une allure d'enfer It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 3408894569 Et tu as très bien fait de broder (précisément) autour de l'univers des Peaux-Rouges, j'ai toujours encouragé à le faire ! Une seule chose m'a un peu dérangé par contre, c'est le langage que tu as utilisé, je pense que les peaux-rouges ne disent pas "putain, fais chier", c'est très visage pâle de parler comme ça haha. Essaye d'éviter à l'avenir It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 755109198
Autrement, j'ai trouvé sa personnalité étonnante, complètement imprévisible, et très réelle. Elle est super ! Sa résignation devant la vie se marie étrangement bien avec sa ténacité pour donner du sens à son existence, c'est incroyable hehe. Je suis très content d'accueillir ce nouveau visage, même tout défoncé !!


_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : la Danse de la Victoire. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.








Je tyrannise en forestgreen.





gai, innocent et sans coeur. :


cadeaux de mes enfants trouvés:




Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Nyctère Flexible
Nyctère Flexible

↣ Membre des Piccaninny ↢


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyMer 13 Sep 2017 - 21:05

Hiiii It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 3864948088 Merci Peter pour ton message, il me touche beaucoup.

Navrée pour le langage vulgaire It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 1236954410 je n'avais pas pensé à ça en l'écrivant, juste que ça l'énervait. Je serais moins, euh, précise à l'avenir uwu

Sur ce, je m'en vais chercher des rps et des liens It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible 304983004
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible EmptyVen 13 Oct 2017 - 4:02

Elle est touchante Nyctère,  dans son acharnement et sa fatalité résignée à toujours demeurer, vouloir exister plus qu'une ombre de ce qui restaient des siens. Même emplie de son passé, elle demeure dans ce présent, vivante; résistante. Peut-être qu'elle n'attend pas simplement la nouvelle tragédie à surmonter, peut-être qu'elle aussi, à sa manière, sert et servira de pilier pour ceux qui ont ou auront déjà plongé.

Aowh Nyctère, bienvenue à toi. Le tipi que Grizzly partage aussi avec sa mère aura toujours une petite place pour toi.

(et je vais me plonger sur ta proposition de lien dans la foulée!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty
MessageSujet: Re: It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible   It's over, isn't it ? ~ Nyctère Flexible Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-