Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 1 Sep 2017 - 10:03

C'est quand les bambins finissent leurs journées de "travail" que la mienne commence, cela ne me dérange pas, ma seconde tache est interessante, mon esprit analytique supérieur s'en rassasie.

Je rentre plus tôt qu'a mon habitude, aujourd'hui, pas de réflexion assis le dos a un arbre, pas de calculs écris a l'aide d'un bâton sur le sable, aujourd'hui je suis la bien avant la tombée de la nuit, j'ai du pain sur la planche.

J'ai sur moi comme a mon habitude un nombre de proies assez important, Twice, c'est un nom qu'il faut savoir porter, enfin, ce n'est pas bien dur, les animaux sont prévisibles, les pieger est d'une simplicité déconcertante.
C'est comme si ils étaient dotés d'un algorythme, comme si chacun de leur mouvement n'était qu'une étape, un point de passage a suivre pour respecter leur vie automatisée. Vie qui se voyait écourtée si elle croisait mon regard.

Je Dépose mes bêtes, comme de rien, mon short commence a être taché de plus en plus, pas de terre, du sang.. Enfin tant qu'il n'est pas déchiré, tout va bien
Je porte également accroché a la ceinture, une épaisse écharpe hivernale... Je la décroche un temps, la contemple, repense a ce fameux Pirate, et serre le poing.

L'incompréhension est toujours présente, qu'avait t'il voulu me dire ?

Je me dirige vers l'infirmerie en contemplant les degats causés par l'inondation récente, aupres des autres je me plaint, me lamente, mais au fond de moi je suis satisfait, la structure de l'arbre est affaiblie.. Parfait.

Je rentre, je n'y avait jamais mis les pieds, il fallait bien y passer un jour de toutes facons.                                                  les lits positionnés les un a cotés des autres me rappellent mes quartiers passés. Néanmoins ici ne tronent pas les hommes fort du reich mais bien des infirmes.

Je remarque au fond de la pièce la présence d'Apache, son style capillaire particulier couplé au fait qu'il est absolument seul en font un élément particulièrement facile a repèrer. Tu n'as pas Bougé Apache, tres bien..

Je m'approche de lui, il est plongé dans un livre, un livre abimé, les coins sont usés et le papier jauni, il ne fait nul doute qu'i la été lu et relu plus d'une fois, trimballé de mains en mains peut etre, enfin bref, je ne m'y interesse pas, ce n'est qu'un livre tres certainements rempli de récits impies.

Alors que le jeune a crète ne m'accorde pas d'attention, perdu dans l'écrit, je pose ma main sur le livre,empechant ainsi ses yeux de se connecter au mots sur les pages, j'attend qu'il relève la tete pour entamer la discussion, voyons si tu es si bête que tu en as l'air, ou plutot si tu nous cache des choses, je t'ai étudié mon garcon..

"On tue l'ennui comme on le peut,n'est-ce pas ?"

A cela j'ajoute, animé d'une fausse ironie.

"S'échapper par tout les moyens..pour oublier le temps d'un instant ses soucis."

Ne me connaissant pas, on pourrait croire a une phrase bénigne, mais si le Garcon est ce que je pense, et qu'il n'est pas un si gros imbécile, il devrait comprendre sans soucis, le ton est d'ailleurs présent pour cela.

Montre toi Apache.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 1 Sep 2017 - 10:44

Apache lisait.
Encore il lisait ?
Bien sur il lisait. Encore et encore le même putain de bouquin.
Heureusement qu'il n'était pas si nul. En fait il était même bien. Il y avait comme une ambiance post-apocalyptico-communisme dans les vieilles pages qu'il avait sans doute tourné déjà plus d'une trentaine de fois chacune.
Au moins.
Et le héros était sacrément cool.
Parfois plutôt que de reprendre du début, l'iroquois relisait juste certains passages, puis revenait en arrière pour ensuite relire la fin.
Lire dans le désordre.
On était anarchiste ou on l'était pas, hein.

Et puis une main qui se posait sur les lignes noires, forçant le chasseur à relever les yeux vers le perturbateur.

"On tue l'ennui comme on le peut, n'est-ce pas ?"

Un mouvement de sourcils vers le haut alors que le punk avisait le nouveau venu.
Twice.
S'il le connaissait ?
Vaguement. De vue. Sans plus.
C'était un collègue chasseur.
Jusqu'ici Apache avait vu en lui un mec plutôt efficace dans son taff, qui ne rechignait pas aux ordres... Une carpette ? En quelque sorte. Il n'avait pas plus creusé et n'avait donc pas vraiment collé d'étiquette sur cette tête blonde la.
Mais du coup, il lui voulait quoi ?

"S'échapper par tout les moyens..pour oublier le temps d'un instant ses soucis."

A cette phrase la, l'Hérissé répondit d'un sourire en coin alors que ses yeux noirs ne lâchait plus les bleus de l'autre garçon.
Tiens tiens tiens...
A mesure qu'il y réfléchissait, le sourire du français se faisait plus grand, tandis que ses yeux déjà bien acérés se plissaient.

"On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, hein ?"
Répondit-il finalement, refermant son livre sans hésitation puisqu'un visiteur, ca restait toujours plus intéressant qu'un bouquin lu trop de fois.
Et celui la avait l'air de ramener plus que de la distraction avec lui, semblait-il.

"Qu'est ce que je peux faire pour toi, petit prince ?"

C'était que la, tout de suite, avec sa bouille de garçon bourgeois blond comme les blés, on aurait dit qu'il s'était perdu, Le sang froid.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 1 Sep 2017 - 12:30

Quel étonnement ! Il est donc assez intelligent pour comprendre, parfait, a en juger par ce sourire grandissant et ses yeux fièrement fixé dans les miens, j'en deduit qu'il n'as pas peur de moi, être dans cet état et afficher clairement ses émotions ainsi, cela facilitera les choses.

Il me connait, vaguement, nous avons deja échangés des regards, des salutations, mais d'un coté comme de l'autre, cela semblait plutot faux, meme forcé.

Tu n'es pas ici chez toi, n'est ce pas Apache ?

Il ferme son livre, ses prunelles encore foudroyant les miennes, il est ouvert au dialogue.
Il n'as pas vraiment le choix ceci dit, il suffirait d'appuyer la ou cela fait mal, et pas de facon figurée cette fois, pour le faire parler.

Oui j'ai prévu cette eventualité ou le jeune sauvage n'est pas consentant, des blessures pas encore refermées, une dague, un coussin, personne ne t'aurai entendu crier.
Enfin cela ne sera pas nécessaire, il a compris, je le voit, la flamme dans ses yeux qui s'est ravivée a l'instant ou ma phrase est allée joindre son ouie

Le nom qu'il me donne est quelque peu étrange, je ne me sens pas prince, je me sens roi, je me sens dieu.
Mais peu importe, il doit s'agir d'humour ou d'une référence d'un autre temps, je prendrai ce surnom pour ce qu'il est, un surnom.

Je m'assoie sur une chaise a coté de son lit, je prend mes aises, il a l'air d'être quelqu'un d'assez.. chaotique ?
Autant jouer dans son registre et adopter cette attitude a la frontière entre déni d'autorité et nonchalance. Je n'adopte néanmoins pas son caractère plutot.. franc, pas la peine de jouer les énérvés, je suis en supériorité ici, et un accident est si vite arrivé..

Je replace mon regard dans le sien, le sourire que j'ai l'habitude d'adopter a l'arbre se dissous, la bonté s'échapper peu a peu de mon corp, je dirais meme qu'elle s'évapore, voyons comment il réagit.

C'est la première fois qu'un perdu me voit tel que je suis réelement, le calcul s'enclenche dans ma tete, je recherche des points sensibles, des phrases qui pourrait éveiller son interet encore plus, l'interrogatoire ne sera pas musclé, n'est-ce pas ?

De part ses attitudes et ses faits, je sais que le jeune garcon est différent, il n'est pas bien ici , cela se voit, il ne respecte rien, n'as que faire de son image auprès des autres, qui d'ailleurs pour souvent le haissent en retour.
Un oublié, un battu, un torturé..

Nous allons explorer les méandres de ton esprit révolutionnaire Apache..

Vérifions d'abord sa confiance..

"Dis moi, pourquoi n'as tu pas peur de moi ?"

une simple question générique, c'est la suite de la phrase qui est intéressante, cette pratique me rappelle beaucoup une certaine personne , j'ai bien appris de cette rencontre on dirait..

Je continue enfin, un peu amusé, faussement tout dumoins.

"J'ai cru comprendre que tu avais vécu des moments compliqués au sein meme de cette pièce"

La derniere étape, le coup de grace.

"Tu n'es pas chez toi, tu ne te sens pas chez toi, je me trompe ?"


je l'ai conditionné jusque la, il a l'air d'avoir la réfléxion plutot rapide, rien ne garanti qu'il se fiera a moi et qu'il m'avouera certaines choses, mais je pense qu'une certaine fierté enfouie en lui a envie de crier haut et fort que ce royaume ne lui convient pas.

Dis moi tout.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 1 Sep 2017 - 13:08

Le grand garçon blond s'installa. Par ce qu'il était plutôt grand, non ? Plus grand qu'Apache en tout cas.
Oui, bon, c'était pas si rare, fallait-il le préciser ?
Mais en un instant, il y eu comme un truc un peu bizarre dans son regard bleu glacé.
Ouais.
Il changea, d'un seul coup, son sourire, surtout. Il se fit moins chaleureux, peut être plus vrai ? Dans tout les cas, celui du punk se fit un peu moins grand en réponse, mais Twice garda toute son attention, et plus encore.

"Dis moi, pourquoi n'as tu pas peur de moi ?"

L'iroquois cligna des yeux, son sourire se fracassant un peu plus mais restant cependant présent, comme figé.
Qu'est ce qu'il lui racontait, le collègue, hein ?
C'était quoi ça ? Un genre de menace ?
"Je devrais ?" Et un petit mouvement de sourcils vers le haut, du style "Tu m'fais pas peur, tu sais ?" drapé de toute la fierté qu'il lui restait.
C'était que même si son état s'était franchement amélioré, l'anarchiste restait relativement abimé, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

"J'ai cru comprendre que tu avais vécu des moments compliqués au sein meme de cette pièce"

Cette fois, Apache serra les dents, ravalant sa salive alors qu'il ne souriait plus du tout. Il faisait référence à quoi, Twice ?
En tout cas, il le ramenait à des moments bien désagréable.
Il ne bougeait pas, le métisse, fusillant son visiteur du regard, mais dans sa tête, c'était la cacophonie. Il se revoyait démoli. Couvert de bandages. Il se revoyait pleurer, détruit jusqu'à la moelle. Il se revoyait parler, s'écroulant sur Her, racontant son cauchemar passé. Il se revoyait lacéré, s'auto-mutilant alors que Freckles prenait le relais. Des hurlements et du sang, du sang, du sang.
Toujours trop de sang et de larmes.

"Tu n'es pas chez toi, tu ne te sens pas chez toi, je me trompe ?"

C'était vrai.
Trop vrai.
Et puis quoi ?

"Tu veux quoi ?"


L'ambiance s'était refroidie et l'iroquois du macadam s'était tendu, bien que toujours assit dans son lit, le drap blanc recouvrant ses jambes, dans son pyjama qui lui allait si mal au teint.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 1 Sep 2017 - 15:36

Devrais tu avoir peur ? A toi de le décider, que tu sois en confiance ou non, j'obtiendrai de toi ce que je veux, peu m'importe.

A mesure que j'énumère mes questions, je voit le visage du Perdu se décontenancer, se décomposer, l'effet escompté, le sérieux de la conversation l'aura vite rattrappé.

Alors que j'évoque les fait divers dont il a été victime ici même, il se perd dans ses pensées, oh oui, je peut la voir,  la souffrance, occuper tes souvenirs... les nouvelles vont vite a l'arbre, pour qui sait les récolter.
On sait tous un peu que personne n'aime vraiment ce petit Chasseur, et que nombreuses sont les personnes voulant ou lui ayant déjà fait du mal, ici dans son lit d'hopital, seul et sans défenses..

Fuck the system ? Pourtant, vu ton état, c'est plus le système qui a le dessus sur toi.

Ses yeux prennent une teinte différente, s'assombrissent, de tristes moments doivent défiler en son esprit, oui, cela doit être ca, les rumeurs sont donc vraies, construisons encore un peu plus ta haine, Apache..

Apres s'être perdu dans ses sombres mémoires, il refait face, sa fierté est touchée, l'idée qu'il puisse avoir peur de qui que ce soit l'a plutot bien reveillé, tu es prévisible mon ami..
Tout fonctionne plutot correctement, tout a plutot bien marché jusque la, néanmoins, la suite pourrait se corser, je sens que cette energumènes a bien des facettes, bien des problemes, et des réactions a vif qui pourraient être un soucis a l'avenir, prudence donc.

Alors que je le met devant le fait accompli, sa réaction est rapide, oui, il ne se sent pas chez lui, je le savais. C'etait simple a deviner.

Alors qu'un simple 'Oui' aurait suffit pour amener l'échange dans de nouvelles hauteurs, il se contente d'une interrogation plutot effrontée, néanmoins, je sais qu'au fond de lui, il a répondu positivement a mon questionnement.
Je le sens.

Il ne l'admettra juste pas de sa parole, pourquoi pas, j'ai ma réponse, et il relance la conversation, c'est un interlocuteur plutot pratique, rapide, pas de chichis, on se connait déjà de toutes facons, on ne fait que se découvrir un peu plus, enfin, moi je le découvre, lui ne saura rien, si ce n'est qu'une personne partage, de facade, ses idéaux

La manoeuvre s'annonce délicate.. ce que je veux ?
Il faut trouver un moyen de nouer un lien plus fort, en le gardant néanmoins étroit, je ne veux pas d'ami, seulement un contact de plus, une personne qui, animée de sa colère, aveuglée par ses idées insensée, foncera sur les opportunités que je lui indiquerait, combattant, agissant pour moi, sans meme le savoir...

Quel joli Pion tu ferai.. Apache..

"Je ne souhaite qu'une seule chose, la preuve que nous sommes dans le meme camp"

Quel ironie, je ne suis dans le camp de personne, si il n'était pas la, je me permettrai sans doutes de rire, malheureusement, ici et maintenant, je dois rester droit, fort, froid, rien ne doit transparaitre, cerner les gens est un art et aujourd'hui, je ne me débattrai pas, c'est a mon tour de dessiner en mon esprit le portrait parfait d'un Perdu.

Mieu connaitre pour mieu dominer.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptySam 2 Sep 2017 - 0:01

"Je ne souhaite qu'une seule chose, la preuve que nous sommes dans le même camp"

Il y eut un silence relativement long pendant lequel Apache se contenta de fixer le grand blond avec une mine qui ne disait rien. Ca lui arrivait en de très rares occasions, la poker face, à l'iroquois, et en cet instant il en offrit une magnifique à Twice.

Enfin, après ce qui aurait pu paraitre une éternité, ou tout simplement une bonne dizaine de secondes, le punk pouffa de rire, désamorçant l'ambiance qui aurait pu facilement être qualifié de tendue, au moins.
Électrique diraient certains.

"Écoute, mec, je sais pas ce que tu cherches mais..."
Un soupire, avant de reprendre. "Ouais j'me sens pas chez moi, ici. C'est un secret pour personne." C'était pas comme s'il s’évertuait chaque jours depuis qu'il était arrivé sur l'ile à cracher sur le système qui y régnait. "Tu sais comment je l'appelle moi, ce putain de Grand Arbre ?" Il semblait qu'utiliser l’appellation classique de l'endroit soit insurmontable pour l'Hérissé. "La Grande Centrale." Regard entendu. "Tu saisis ? C'est un saloperie de prison ici. Sans barreaux visibles. Une putain de cellule à ciel ouvert."
Et puis quoi ? Il voulait le faire parler, le Sang Froid. Pourquoi est ce qu'il voulait le faire parler, hein ? Pourquoi est ce qu'il était venu le chercher ? Et pourquoi maintenant ?
C'était foutrement louche, cette rencontre la.
Est ce que Twice savait quelque chose concernant la révolte ?
Non.
C'était impossible.
Mais le chasseur se devait d'en avoir le cœur net, et si l'autre se mettait à jouer avec ses nerfs en tournant autour du pot pendant dix ans, alors il ne garantirait pas de la suite des évènements.

"Je sais pas de quel camp tu causes."
Un haussement d'épaule, faussement naïf. En fait il se doutait bien de ou voulait en venir l'autre, mais il voulait que ce soit lui qui parle en premier. "Ya pas dix mille solution ici. C'est marche ou crève, non ?"

Et encore une question de posée. Peut être que cette fois ci le visiteur y répondrait pour de bon, levant ne serait ce qu'un peu le voile sur ses intentions.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyDim 3 Sep 2017 - 13:11

Un rire, pas une moquerie, pas non plus un rire de bon coeur, non, c'est un rire utilisé comme échappatoire.
Tu me parait plutot mal a l'aise Apache, aurai-je, par pur hasard, touché un point sensible ?
Il ne sait pas encore comment réagir, en meme temps, cela doit être rare pour lui, il ne s'attend pas a ce que l'on fasse lumière sur son petit jeu..

Néanmoin un doute m'habite, ses réactions qui étaient assez révélatrice jusque là semblent s'être effacées, il cache peut être quelque chose d'encore plus gros..

Attendons.

La réaction de l'hérissé est entre le déni et l'acceptation, il pèse, tout en parlant, le pour et le contre.. faut il assumer, ou encore se cacher, mais personne ne sait s'échapper de moi mon cher confrère, mes yeux voient tout, percent tout les secrets, tout tes secrets.

La manoeuvre sera bien moin douloureuse si tu te laisse faire..
Me feras-tu confiance ?

Plus il s'exprime, plus sa haine commence a ressortir, il transpire la colère.. je t'aime déjà Apache, j'ai besoin de personnes motivées telles que toi, laisse ta rage t'aveugler, Vas y, je te regarde, je te contemple, du haut de mes 174 grandioses centimètres.

La grande centrale ? Appellation Originale.. j'en connais d'autres des lieux, ou les gens sont amassés, stockés, comme la vulgaire marchandise qu'il sont.. l'arbre est différent, la souffrance y est bien plus longue, infinie.. La mort n'est pas absente, non, mais elle est bien plus variée, un génocide extravaguant, a petit feu.. Quelle ironie, je serai donc une victime, amenée chaque jour un peu plus a se faire broyer, comme les autres..

En se basant sur les mots utilisés, et les insultes par la même occasion, on se rend bien compte que tu n'aime pas du tout cet endroit, enfin ca je le savais, parlons de ces "camps" dont tu nie la connaissance, je sens que cet  agacement dans ta voix n'est pas seulement du a ma présence, troublant ton apres midi paisible, il y a autre chose, je me trompe ?

Je lance donc ma réponse, je reste dans un registre plutot amusé, voire moqueur, je joue avec lui, néanmoins, il ne s'agit pas ici de jeu d'enfants et de tons innocents, ici, c'est jeu de vie ou de mort.

"Cesse donc de faire l'enfant, tu aspires a bien plus qu'être le pion de ce système insensé"

J'insiste bien sur le mot "système", je sais bien que ce dernier hérisse le poil du Perdu.
Je prend beaucoup trop plaisir a utiliser les points faible de ce dernier, malgré tout, l'énerver semble être la seule solution, crache tout ce que tu as.. je sais que tu en meurs d'envie..

Je prend son livre d'un geste rapide, le feuillette rapidement, puis le pose sur un table, hors de sa portée.
Mon regard se pose de nouveau sur lui, je contemple l'expression de son visage.. mes yeux bleus se figeants dans les siens, comme pour forcer un eternel défi, une défiance.
Je ne détournerai le regard qu'apres avoir obtenu de toi ce que je veux.

"Et si tu arretais de te réfugier dans l'imaginaire ?"

je ne peut m'empecher de retenir un petit sourire en coin, peu importe, il pourrai avoir peur, mais j'ai l'impression qu'il n'as pas vraiment compris la notion de peur, ni meme celle de douleur, Malgré ses "expériences" passées.

Je suis capable de t'imposer bien plus de peine que les autres..

"Enonce moi ta vérité Apache, celle que tu défends, dans le plus grand secret."

Il n'est pas si imbécile que son attitude pourrait me laisser le croire, je sens que... il comprends tres bien ce que j'attend de lui, il refuse juste de s'en rendre compte, apres tout, si je sais pour lui, je suis un danger.

Il m'accordera Sa confiance plus tard, augmentons la pression.
Je passe ma main dans mon dos, prend ma dague et m'amuse avec, elle passe entre mes doigts, entre mes mains, mon regard est celui d'un bourreau, attendant avec impatience que l'ordre de torture soit donné.

Malheureusement pour toi, je suis mon seul et unique chef,
ne me force pas a être inhumain..

Froid, Meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyDim 3 Sep 2017 - 16:25


"Cesse donc de faire l'enfant, tu aspires a bien plus qu'être le pion de ce système insensé"

Hein ?
Un peu pris de court par cette réponse, Apache cligna des yeux, ne lâchant pas son interlocuteur du regard.
Et puis, comme en retour de flamme silencieux, après la surprise vint la crispation.
On ne donnait pas d'ordre à Apache.
Il ferait le gosse s'il en avait envie, et puis de toute façon quoi ? Qu'est ce qu'il racontait encore l'autre blondinet ?
Ça l’énervait.
Ho oui ça l’énervait. Et ça se voyait dans la mine qu'il tirait. Le regard noir, la mâchoire crispée.
Ce visiteur le faisait allégrement chier. Pourquoi est ce qu'il venait l'emmerder maintenant, putain ?
Il veut quoi, bordel ?
Il veut te faire parler. Que ça lui répondait en écho dans sa caboche. C'était clair. Depuis le début de cet échange, c'était clair que Twice bourrinait pour lui faire cracher le morceau.
Mais quel morceau ?


Dans un geste vif, le Sang Froid arracha le livre des mains du punk qui n'eut pas le temps de réagir, à peine celui de froncer les sourcils et prendre un air outré.
Putain mais il faisait quoi la ?
Rend moi mon livre, espèce de connard
, que disait ses yeux noirs acérés.
Et la colère lui montait au nez comme si on venait de lui faire avaler une bonne cuillère a soupe de moutarde forte.
Les yeux bleus de glace eux, restaient serein.

"Et si tu arrêtais de te réfugier dans l'imaginaire ?"



Encore un ordre ? Et les dents de l'iroquois grincèrent. Pire encore, l'autre garçon souriait maintenant. D'un sourire méchant, glacial, aimable comme une porte de prison.
Et ce qu'il disait...
Putain, ce qu'il disait.
Plus il parlait, plus il ouvrait sa petite gueule de mec trop bien. Trop poli. Trop mesuré. Et plus Apache semblait se hérisser, ses cheveux en bataille donnant l'impression d'un peu plus se dresser sur sa tête.
Lui ? Se réfugier dans l’imaginaire ??? Qu'il ferme sa gueule au lieu de l'ouvrir sans savoir.
Il voulait savoir.
Un pion du système.
Apache n'était pas un pion du système.
Il le savait, hein ? C'était pour ca qu'il avait utilisé ces mots la. Et oui, il était pas si crétin, l'iroquois. Mais contrairement à l'autre, il avait plutôt le sang chaud, et ça lui montait à la tête, le faisant presque trembler de rage, la, dans son lit d'infirmerie.
Impuissant.
Putain de bordel de merde.

Frustration.

"Enonce moi ta vérité Apache, celle que tu défends, dans le plus grand secret."


Toi tu saura rien.

"Y'a pas d'secret."
Le ton était donné. Sans concession. Fermé. Passe ton chemin, t'es pas un camarade. "C'est toi qui devrait arrêter d'imaginer des trucs, je sais pas c'que tu t'es mis dans la tête mais..." Une lame de sortie et qui dansait maintenant devant les yeux du métisse qui automatiquement referma la bouche, ravalant sa salive.
Merde.
Il se passait quoi la ?
Twice le menaçait, la. Tranquillement, comme ça !
Les choses se faisaient plus claire, plus limpide.

Il veut te faire parler.
Il veut savoir.


Pourquoi ?

Avait-il des doutes ? Il cherchait confirmation.
Il voulait le balancer ? S'il ne l'avait pas déjà fait, c'était qu'il ne savait pas. Ou pas complètement.
Il était l'heure de fermer sa gueule, vite, et bien.

"Tu crois que tu me fais peur avec ton couteau à beurre ?"


Conseil que lui même était incapable de suivre, évidemment.
Et la tension se faisait plus lourde.
Autour d'eux, personne ne semblait avoir remarqué quoi que ce soit. Juste deux collègues qui discutaient, hein. Il fallait dire que le ton n'était pas tant monté que ça, et qu'il n'y avait pas grand monde dans les parages.
Ils étaient un peu tout seul, les deux chasseurs.
En tête à tête.
Et Apache se préparait déjà mentalement à encaisser, c'était que Twice n'avait vraiment pas l'air de rigoler et que vu dans quel état lui même se trouvait, il allait être très compliqué de lui tenir tête de quelque manière que ce soit.
Ca lui rappela un bref instant l'entrevue qu'il avait eu avec Lacerate, sa chère cheffe. Mais si entre ces deux la les choses avaient fini par se désamorcer d'elles même, il était très loin d'être sur qu'il en serait de même cette fois ci.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyDim 3 Sep 2017 - 21:03

Plus la pression monte, plus les propos sont violents, ton impolitesse est sans limites mon ami.

Tres bien.

Ce regard noir, empli de haine, il me déteste, c'est certain, il est crispé, je voit des veines se dessiner sur son front, c'est un véritable chien, atteint de rage tout dumoins, la température monte vite, tres vite, trop vite ?

Le contraste est notable, d'un coté, je suis la, froid, imperturbable, inquisiteur, et de l'autre il ya cet enérgumène, énérvé, comme d'habitude,tu as peut etre meme envie de te battre.. enfin, aussi fort que tu puisses être en temps normal, ici, tu est infirme, abimé.. abimé..

A ces pensées je pouffe de rire, le jeune garcon porte sur ses épaules une rumeur tres.. particulère, notre Cheffe l'aurait passé a tabac, dans la forêt, comme ca, sans raisons... peut être devrai-je utiliser cela a mon avantage.. non, gardons cela pour plus tard..

Je dois avouer émettre des doutes quant a ces ragots, Lacerate a toujours étée quelqu'un de plutot droit et juste,dumoins avec moi.
Il n'a jamais été question d'ultraviolence ou de torture gratuite, ce n'est pas son genre, enfin je le crois, j'ai aussi quelques hypothèses, je poserai mes yeux sur elle un autre jour.

Ainsi donc tu n'aurais rien a me dire Apache.. Tu caches tellement mal ton jeu.. Ta colère n'est pas celle qui t'es propre, ce n'est pas qu'un simple deni d'autorité, non..
Ici tu es frustré, n'est-ce pas ?

Je sais que nombreuses sont les mésaventures que vous avez pu traverser, toi et tes crètes flamboyantes.. Je ne veut pas en être une de plus..

Maintenant que tu es bloqué, que ton esprit est fermé a clé,  je vais devoir te choquer.. faire sauter le verrou, peu m'importe le moyen, la douleur ne sera que la dernière solution, ou plutot la mort..

Le regard que je lui adresse change, je soupire, ennuyé, decu..

"Tres bien.."

Je tourne légèrement la tête pour vérifier la population des lieux, les deux personnes qui discutaient sont sorties, ce n'est plus que lui et moi, Sang froid et Sang Bouillonant.

Quand mes yeux océans se posent de nouveau sur lui, je repond a sa mine déconfite par un sourire, celui que j'adopte au grand arbre, celui avec lequel je trompe et manigance.
Ma bouche s'entrouvre, mon ton de voix est changé également.

J'ai une panoplie d'expressions et de personnages potentiels, je vais lui montrer que je suis capable de jouer dans tout les registres, c'est ma plus grande force.

"si je te disait que.."


ma voix est plus douce, plus aimable, cela ne fait aucun sens, mais cela prouve bien mes capacités, mon double jeu.

je cligne une fois des yeux, lorsque que mes paupières revelent de nouveau mes prunelles, une nouvelle personne se dessine, je suis cette fois ci triste, désespéré, j'ai les yeux d'un condamné a mort, qui attend sagement son sort, connaissant la finalité des choses, finalité qui, en y repensant, est la meme pour tous.

"Que.."

On croirait voir une métamorphose, uen transformation a vue d'oeil, les traits de mon visage sont controlés, le plus possible, les fausses notes sont présentes, mais la vitesse d'execution les rends presque impércéptibles.

Je redeviens moi meme, gelé, glacé, me revoila.. je sais jouer de tout, des larmes chaudes, des sourires joyeux, des rires sincères.. un comble, car le vrai Twice est inexpressif, impassible, serai-je un paradoxe vivant ?

"Que mes projets sont les mêmes que les tiens."

Maintenant qu'il sait, il devra garder le secret, un accord sera tissé, ou il mourra ici, dans son lit d'hopital, le blanc sera taché de rouge..

Tu seras avec moi et en vie, ou..

Fais le bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyMar 5 Sep 2017 - 18:05

Il y eut un soupire, et un regard qui changea.

"Très bien.."


Apache, une fois n'était pas coutume cligna des yeux, un de ses sourcils se relevant comme pour marquer son désappointement.
Très bien ?
Il le menaçait de son arme, lui lui balançait une provocation, et... Il répondait avec un vieux "Très bien"

MmMmm...


Le regard de glace balaya la pièce et celui de l'iroquois ne le manqua pas. Il vérifiait que personne ne les surveillait. Pire encore, il constatait que les deux mecs qui discutaient un peu plus loin jusqu'ici se barraient, laissant les deux chasseurs seuls.
C'était un petit peu la merde.
Est ce qu'il avait peur, le petit punk abimé ?
Pas vraiment.
Disons qu'il appréhendait d'une certaine façon la situation. C'était que si l'autre se décidait maintenant à le planter, il allait avoir du mal à l'esquiver ou encore à l'encaisser. C'était qu'elle avait l'air franchement bien aiguisée, sa lame.
Finalement, la mine de Twice se ré interessa complètement à son interlocuteur, un sourire se dessinant sur ses traits fins.
Il avait des airs de bourgeois, le blondinet. La peau bien lisse, bien blanche, le regard froid. Calculateur.
Il faisait parti de ces gens à la belle gueule d'angelot, de ceux qui cachaient le pire derrière leurs allures de gamin de bonne famille.

"si je te disait que.."
C'était étrange. Par ce que la, tout de suite, le Sang Froid donnait l'impression qu'on pouvait lui donner le bon Dieu sans confession. Il y avait un genre de douceur qui émanait de lui, et ça jurait tellement avec les précédents évènements, avec ce qu'il avait pu dire jusqu'ici, avec cette lame qu'il tenait toujours en main.
Il se passait quoi, la ?
Hein ?
Un clignement, et soudain, ce fut une tristesse sans fin qui se dépeignait sur la bouille du garçon aux beaux cheveux de soleil pale.
Apache quand à lui était estomaqué, la bouche entre ouverte, il observait le spectacle sans décrocher un mot.

"Que.."


Et puis plus rien. Toute expression envolée laissant place à une poker face froide comme un matin d'hivers. Morte.
Comme si jamais rien n'avait pu transparaitre sur ce visage la.

"Que mes projets sont les mêmes que les tiens."


L'Hérissé referma enfin la bouche, n'ayant pas quitté l'autre des yeux une seule seconde, finissant par ravaler sa salive, faisant état mentalement de ce qui venait de se produire.
Twice venait littéralement de lui faire une démonstration de ce dont il était capable, et il n'y avait pas à tortiller, ça faisait plutôt froid dans le dos.
Ainsi donc le Sang Froid se révélait-être un acteur des plus convainquant, enchainant les rôles comme si de rien, comme on enlevait et retirait un masque d'expressions invisible mais non moins troublant.
Mais une question persistait.
Pourquoi ?
Pourquoi est ce qu'il lui révélait à lui cette capacité ? Est ce que l’intérêt principal de ce genre de talent n'était pas justement de l'utiliser sans jamais faire remarquer d'à quel point tout ça n'était que de la comédie ?

Ses projets étaient les mêmes que les siens

Sans rien dire, n'amorçant pas pour l'instant de réponse, Apache se pencha, tendant le bras sous son lit, cherchant quelque chose de visiblement planqué entre deux planches de bois, puis, il se redressa, un petit sachet d'herbe accompagné de feuilles en main.
Trésor caché.
Toujours en silence, le punk s’attela à lisser l'une des fines feuilles, la recouvrant ensuite d'herbes séchées avant de passer un coup de sa langue percée sur le rebord pour au final rouler la cigarette avec application mais non moins rapidité.
Cet exercice la, Apache aurait pu le faire les yeux fermé.

Un regard par en dessous vers l'autre chasseur alors que la clope restait sagement entre les doigts tatoués de l'iroquois.

"T'as pas du feu ?"








"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyMar 5 Sep 2017 - 21:14

Ce fou est absolument imprévisible, je ne sais pas si il réfléchit, si il a effrayé, si il s'en fiche ou alors s'il est juste totalement Stupide peut etre même un peu de tout.

Il ouvre grand la bouche, sans meme s'en rendre compte, il a l'air un peu débile quand meme, enfin cela ne le change pas tant que ca il me fixe, son regard est direct, profond, et en contraste avec cela, il l'ouvre tellement grandement que je peut contempler, avec degout, l'état pitoyable de ses dents, et également remarquer l'absence de certaines d'entre elles.. il faudrait songer a prendre soin de toi un peu.. enfin, vu ton état, j'imagine que l'etat de ta dentition est le cadet de tes soucis

Déduire le sens de cette réaction quelque peu.. étonnante, est simple, il est étonné, impressionné, ne comprend pas, je crois qu'il a peur de l'inconnu.. et je suis l'inconnu en quelque sorte, imprévisible, indéscriptible, c'est un problème, il ne réfléchi pas assez pour comprendre l'interet qu'il pourrait avoir de nouer un lien avec moi, mais pense tout de meme assez pour se bloquer et certainement prendre peur..

Enfin, c'est pas comme si je lui avait montré tout mon magnifique panel de compètences.. Tu ne sais tellement pas ce qui t'attends..

Son état est assez particulier.
il ferme enfin la bouche, encore perdu dans ses "pensées" ou dans son délire, j'ai abandonné l'idée d'essayer de mettre au point son algorythme de réléxion, il est desordonné, insensé, mais lui le veut, ou plutot, il le subit, c'est sa nature.

Apache est mon Total Inverse, c'est cocasse. Jusqu'a ou pousserai-je le vice..

Apres quelques trop longues secondes d'attente, il se manifeste enfin, il fouille d'une main les lattes sous son lit..

Je pense un instant qu'il envisage de sortir une arme, un couteau a lancer, quelque chose..

Je prend ma dague plus fermement en ma main droite et focalise mon regard sur ses mains, il me reserve peut etre des surprises.

Il sort un sachet, je reconnais a l'intérieur une plante, en vue de la couleur du contenu et de la satisfaction se dessinant sur son visage alors qu'il remontait le sachet a lui, je dirais que cela se consomme, se fume peut être.

A peine ai-je eu le temps de tirer ma conclusion que l'hérissé entreprend la sculpture d'un magnifique.. Cigare de papier blanc ?
Il le fait comme par automatisme, comme si il en avait fait a la chaine pendant des années, j'en déduit qu'il s'agit la d'une pratique Régulière.

Apres avoir fini son origami de toxicomane, il me demande un moyen d'allumer cette fameuse trompette du diable.
J'ai toujours pas mal de trucs qui trainent dans mes poches et sur moi, dont la fameuse écharpe de psy toujours passée a ma taille, dont je tiens a preserver l'état.

Je sort une allumette anglaise.. c'est drole, les brulures au souffre étant particulièrement douloureuses, je comptais plus utiliser la petit bâtonnet comme un autre moyen de torture.. enfin, je ne veut pas en venir la..

Ces pensées font acheminer une idée jusqu'a mon cerveau, poussons le jeu encore plus loin...

Je tend mon bras gauche devant moi, devant les yeux interrogateurs de mon compère chasseur.
Je passe rapidement et d'une traite l'allumette sur mon avant bras, faisant ainsi naitre une flamme, la douleur est atroce, mais je reste de fer.
J'ai connu bien Pire.

Je lui tend la tige incandescente. La laissant cependant plutot loin de ses mains, de facon a pouvoir l'éloigner suffisament en un clin d'oeil.

"J'aimerai te demander un service en échange mais.."

La machine est amorcée, titillons le sur ses valeurs.

"J'ai l'esprit au Partage Aujourd'hui."

Je lui donne enfin, ca m'agace un peu, il est deja constamment dans un état 'second', pas la peine d'en rajouter... parfois, il faut savoir donner de sa personne pour arriver a ses buts.. tres bien, voici notre calumais de la "Paix"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 8 Sep 2017 - 17:16

Après la demande d'Apache, le blondinet s'était activé, fouillant dans ses poches à la recherche d'un quelque chose qui fut rapidement trouvé.
Une allumette, triomphante et toute bête.
Le punk s'attendait à ce que son collègue chasseur la lui refile, tout simplement, mais l'autre n'en fit rien, tendant son bras gauche en face de lui et rappant l’allumette sur sa peau d'un geste brusque.
Le bruit du bois qui crépitait, et putain c'que ça devait piquer.
L'iroquois fit une grimace, à moitié rigolard.
Twice, c'était pas le genre de mec à y aller à moitié. Plutôt un bon point ça.
Mais bon, en dehors de ça, sa méthode d'approche était relativement à chier.
Intimidation, menace...
Il n'y avait plus qu'à voir ce que lui réservait la suite.

Le Sang Froid tendit alors la flamme au bout de ses doigts, non sans prendre la parole.

"J'aimerai te demander un service en échange mais... J'ai l'esprit au Partage Aujourd'hui."

Un bref mouvement de sourcils vers le haut, sourire vaguement moqueur relevant le coin de sa bouche, Apache cala sa cigarette roulée entre ses lèvres juste après avoir lâché un "Aujourd'hui, hein ?" qui voulait tout dire. Soulignant ce petit détail qui pour certains seraient passé inaperçu mais qui pour lui lui avait littéralement sauté au visage.
Apparemment le partage c'était pas tout les jours.

Il ne s'attarda cependant pas, se penchant vers le garçon qui lui faisait face, pourtant toujours armé, comme une défiance de plus, alors que le papier de son joint se mettait à chanter grésiller au contact du feu de l’allumette.
Un regard par en dessous, ses yeux noirs acérés qui se plissaient un peu plus, imbibés de réflexion.
Comme une courbette de faite face à l'autre.
L'insoumis baissait la tête l'air de rien, cependant il n'en était rien.
Il se redressa finalement, tirant une longue bouffé d'herbe brulée avant de souffler la fumée devant lui, dirigeant celle ci plutôt en hauteur, prenant soin de ne pas enfumer son visiteur directement au visage.
Le minimum de la politesse quoi.

"Et ce serait quoi le service ?"
Question posée, comme ça. "Et en passant j'aimerais bien aussi que tu m'en dises un peu plus sur mes projets." Puis qu’apparemment ils avaient les mêmes. Son sourire se fit un peu plus grand, quoi que toujours un peu de travers alors que l'Hérissé ramenait une seconde fois son joint à ses lèvres, en tirant une seconde latte comme s'il s'agissait de bête tabac.

Cependant, l'odeur de la fumée le trahissait, il ne s'agissait pas de banales herbes aromatisées qui se consumaient dans les airs, c'était clair... Et peut être bientôt flou.
Mais c'était sans compter sur les habitudes du punk; pour lui fumer un joint de temps en temps équivalait à une bouteille de tourtel pour un alcoolique.
En d'autres termes, ca ne lui faisait rien.

Ou si peu.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyVen 8 Sep 2017 - 18:23

Le temps de réponse est celui dont il m'a habitué jusqu'ici, il est un peu perdu,entre un jemenfoutisme affirmé et une réflexion passive.
Finalement, lui aussi pense, la différence, c'est qu'il le montre clairement, je peut facilement différencier les réponses instinctives des autres plus réfléchies, et ainsi en degager les points sensible sur lesquels je peut appuyer.

Il prend son temps pour allumer son jouet, il baisse legèrement la tête, détail amusant, j'ai l'impression qu'il le fait au minimum possible, comme si une volonté le retenait au mouvement, tu ne courbes l'échine devant personne, camarade.

Une remarque plutot agacante s'échappe de sa bouche d'enfer. Jouer avec les mots, c'est mon domaine, pas le tiens, restes la ou es, Apache.

Je sens que l'interet du Garcon s'est reveille, ce cigare qu'il tient entre les mains l'a en quelque sorte débloqué, c'est un peu son calumet de la paix.. tres bien, fumes autant que tu le veut mon ami, si cela peut te rendre moin stupide.

Quel Service ? Nous y venons.. je ne répond pas, comme pour retarder l'instant encore plus, je sens dans sa voix qu'il a envie de savoir ce que je peut demander de lui, je sais également qu'il est tres impulsif et colèrique de nature.. Jouer avec le feu est assez drole, surtout en compagnie d'un personnage aussi cru, attention tout dumoins a ne pas se bruler.. meme si cela est deja fait..

Je le laisse poser sa seconde question.
J'y répond par un sourire, son comportement a changé, il ne nie plus avoir un objectif caché, il ne l'assume pas clairement néanmoins..

De toute facon, il l'a deja deviné, je me suis forcé a être éxplicite, rien que pour lui.
Esperons qu'il ai fait un effort. au moin un petit.. je suis lassé de devoir agir en consèquences de ses réactions absolument dénuées de quelconque logique.

Je vais devoir laisser de coté symbolique appuyée et figures de style..
Il lui faut une explication concrète, pour qu'il puisse ENFIN comprendre ou je veux en venir.. enfin, tout le tort n'est pas a rejeter sur lui, je me suis un peu amusé..

Je ne devais que tester ses nerfs mais il a réagi plus vite que ce que j'aurais pu prevoir, son impulsivité est une variable a prendre en compte

je me retourne vers la table de nuit qui lui est attribuée, quelques objets trainent, quelques restes, et un verre, un simple contenant qui me rapelle mon chez moi, le regiment, l'armée..

Je ne sais absolument pas comment un récipient de ce type, en verre, a pu a aterrir ici, la plage des objets échoués sans doute, on y trouve de tout...

Je me relève, déterminé a communiquer mes intentions au Hérissé, Utilisons des symboles simples, des paroles choquantes, comme une bonne affiche de propagande, mais cette fois, seuls a seuls.

Je le prend dans ma main droite, le mets bien en evidence devant les yeux du Chasseur, vérifiant une fois de plus que personne ne soit plus dans la pièce, personne n'est passé entretemps, personne n'est resté, nous sommes commes oubliés, ignorés, tant mieux.

Je prend la Parole, j'ai bien cerné le Rouquin, j'ai cru comprendre que la notion de partage lui était familière, des crètes ardentes... un communiste ?
Je n'en suis pas sur mais je dois avouer que cela est un véritable comble, moi, le Reich, travailler avec un rouge.. je ferais impasse, il en va de la réussite de l'objectif.
Utilisons des termes qu'il apprécie.

"Imagines toi que ca"

Je désigne le verre de l'autre main.

"C'est le système"

je le laisse regarder quelque temps, je me fiche qu'il soit intrigué ou apeuré, le message devra passer.

"Maintenant, Nous, ce qu'on fait."


J'éclate violemment le verre contre le mur juste au dessus de sa tete, une fois de plus, la pratique est douloureuse, mais, il s'agit la de prouver ma détermination.

Alors que certaines parties de l'objets sont projetées au quatres coins de la piece, je prend soin de garder le reste en main, déjà pour ne pas en faire tomber sur la tête de l'infirme, mais surtout pour assister la suite de mon discours.

"Ensuite.. on prend les ressources"

J'ouvre ma main jusqu'alors refermée sur les debris acérés, une légère contraction, irrépressible face a la douleur, est visible sur mon visage alors que les résidus ensanglantés tombent uns a uns sur la couverture du perdu, la tachant de rouge par la meme occasion.

Je reste tout de même fidèle a moi meme, cette veine sur mon front sera le seul petit signe de faiblesse que je donnerais, il n'a même pas du la voir, ses yeux sont certainement occupés a autre chose.. enfin peu m'importe..

"Et on partage."






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyDim 10 Sep 2017 - 20:04

Le blond s'était saisi d'un verre, l’exhibant devant la mine du punk qui avait levé un sourcil circonspect.
Oui ? Mais encore, disaient les yeux noirs alors que le garçon sifflait silencieusement de la fumée entre ses lèvres.

"Imagines toi que ca, c'est le système"


Le métisse fit un mouvement de tête à la positive, invitant l'autre à continuer sa métaphore.

"Maintenant, Nous, ce qu'on fait."

Et soudain, contre toute attentes, Twice éclata le verre contre le mur juste derrière l'Hérissé, le faisait sursauter si fort qu'il manqua de bondir de son lit. Au lieu de ça, il s'écroula sur son matelas, ramenant son bras au dessus de son visage dans un reflex, cherchant à se protéger des éclats de verres.
"Putain !" Qu'il lâcha les yeux écarquillés, la respiration soudainement bien plus courte.

"Ensuite.. on prend les ressources"

La main ensanglantée du Sang Froid s'ouvrit devant la bouille d'Apache qui grimaçait d'horreur.

"Et on partage."


On prend les ressources et on partage.


"Mais t'es complètement taré !"
Tout en parlant, visiblement plus si à la cool que ça, le punk s'était reculé, sortant de sous ses draps désormais éclaboussés de rouge et d'éclats de verre, se tenant assis contre le mur, les jambes pliées contre son torse, au plus loin de son étrange visiteur.
S'il avait flippé ?
Ok oui.
Et pas qu'un peu.
C'était qu'il avait fait fort, Twice.
Mais putain, c'était qui ce mec ? Il avait pas atrocement mal, la ? Éclater un verre contre un mur avec sa main ? SÉRIEUSEMENT ?
C'était quoi ce type, une version "chasseur" de Pit ?
Un barge.
Un putain de barge.

De sa main qui tenait toujours la cigarette, Apache fit un signe de non, nerveusement, agitant le doigts tout en précisant sa pensée par les mots.
"Nan nan nan, mec. Y'a pas de "on", Y'a pas de "nous"" Il puait les emmerdes, celui la, plus fort encore que l'iroquois lui même. Manipulation, mensonge, double, triple, quadruple visage ! Et cette saloperie de violence, ce froid dans les yeux.
On prend les ressources.
C'était un putain de langage de patron.

"T'as frappé à la mauvaise porte, ok ? J'ai pas de projets. Y'a rien pour toi. J'ai rien pour toi !"
C'était dit avec précipitation et une fausse assurance dans le regard.

Alors maintenant, casse toi.
Trace ta route et fais pas chier.








"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch EmptyDim 10 Sep 2017 - 20:45

Ta nonchalance et la haine habituelle qui avait élues domocile dans ta voix ont laissé place a un étonnement, a une panique.
Je le sens.

Ces tremblements Nerveux, cette facheuse tendance a se recroqueviller, ces cordent vocales qui vibrent plus que de raisons.
Je le sais.

Je peut voir ta peur, je la toucherai presque.

Te rendre encore plus stressé n'était pas le but premier de l'opération, néanmoins cet effet secondaire n'était a ne pas exclure, il aura pris l'ascendant sur ta raison.. Tres Bien

Une fois de plus il renie, démentie.. Tu penses que je vais baisser les bras Apache ? Ma patience n'a connue limite, aussi vrai que la mort semble être la seule solution a ma pénitence infinie, et que je suis toujours debout, contre vents et marées, affrontant seul cet enfer aux allures de jardin d'eden.

Ne joue pas au plus têtu, c'est un conseil d'ami.. d'ami..

Alors comme ca il n'y a pas de on ? pas de nous ? Cela ne colle pas vraiment a la mentalité de l'étoile rouge, ton discours a une odeur de mensonge, de refus, la vérité est sous tes yeux, et tu peines encore a accepter, le cadavre est la, l'arme dans tes mains, mais tu plaides non coupable..malheureusement pour toi, la Justice du Reich est ultime, c'est de sa nature divine qu'elle tire sa suprématie.

Je sens que la mentalité du hérissé est une voie exploitable, parlons communistes, apres tout, Staline et Hitler ont conclus un accord, pourquoi pas nous ? Un pacte germano-soviétique Miniature, nous ne cantonerons néanmoins pas seulement a la trève, la non aggression sera naturelle, en vue des services accordés a chacuns.

Je reprend la parole, j'adopte cet air décu, décu de sa personne, comme un enfant a qui l'ont a prouvé l'impossibilité de réaliser ses rêves..

Saura-t-il déceler le vrai du faux ? Excellente question.

"Comment ca ? Tu.. Tu.."

Je serre les dents, me tait un temps, tout cela n'est qu'une simple mise en scène, il faut lui laisser le temps de réfléchir, de songer.

"Alors comme ca l'individu est au dessus du groupe ?"


Je le prend au col des deux mains, le remue un peu, le soulève un peu, peut-être qu'une personne défendant réelement une cause corps et ames le remuerait plus fort, avec plus d'entrain, arborant plus de colère, je ne sais pas.. la gestuelle n'importe ici que peu, en vue de la bombe verbale que je prépare.. BlietzKrieg.

J'ajoute a ces gestes une dernière interrogation, titillons les principes du Chasseur..

"C'est vraiment ce que tu penses ? Réponds !"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Der RotPunk Und der Arisch Empty
MessageSujet: Re: Der RotPunk Und der Arisch   Der RotPunk Und der Arisch Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches :: L'Infirmerie-