Le Deal du moment :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) ...
Voir le deal
7.75 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sense
Sense

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 105
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyMer 24 Mai 2017 - 16:55

Sense


Trucs

Surnom : L'indécise
Groupe : Garçonne perdue
Age : Environ 15 ans
Rôle : Diplomate, ancienne éclaireuse


Révérences

Tu ne t'aimes pas beaucoup. Tu présumes que les gens sont au courant, même si tu ne leur demandes plus depuis un bail. Tu pourrais lister ce qui te dérange, tous les détails qui te donnent l'impression d'être une œuvre inachevée, un patchwork ridicule. D'abord ton œil gauche, qui ne voit plus rien depuis des années. Ou alors ton mètre soixante-dix, trop grand pour une fille. Il y a aussi ton visage pas assez rond, tes dents trop en avant. Et tu décides de t'arrêter là, avant d'alimenter un peu plus les rumeurs.

Déjà, quand les autres ont prétendu que t'avais voulu te donner en pâture aux sirènes pour t'achever, ça t'as pas fait plaisir. T'as fait la tronche un moment, comme d'habitude. Pardonner, ça n'a jamais été un de tes nombreux talents. Au final, tu n'as jamais dit que les rumeurs étaient fausses. Mentir ça te dérange depuis toujours, bien que tu l'ait fait pendant longtemps après ton arrivée sur l'île. Pas pour tout, juste au sujet de ton identité. Tu n'en étais pas sûre. C'est pour ça qu'ils t'ont nommé Sense, pour Sense of self. Tu n'arrivais pas à approuver les prénoms qu'on te proposait, et tu agitais farouchement la tête de droite à gauche. T'es pas passée loin de terminer avec Difficult.

Tu ne l'es pas tant que ça, contrairement à ce qu'ils pensent. Tu as un grand sens de la justice, et tu tentes d'éviter les conflits, ou tout du moins de les alimenter depuis toujours. Et puis, être avec les plus jeunes ça te fait plaisir. Tu n'es pas très douée dès qu'il s'agit de sourire, parce que tu t'inquiètes toujours pour tes dents. Malgré ça, tu leur tires la langue, tu portes leurs affaires trop lourdes, et tu écoutes leurs récits sans broncher, tu leur fais même des clins d’œil alors que tu vois plus rien d'un côté. Ça te fait plaisir, Sense, d'être avec les autres. Tu en oublierais presque t'es une traîtresse.

Tu étais un garçon avant, enfin c'est ce qu'ils croient, ce que tu croyais aussi. Et tu étais un éclaireur, et un bon. Jusqu'à ce que tu comprennes, que tu supplies Peter, en larmes, de te changer de groupe. Les diplomates. Au début tu n'as pas été sûre de comprendre, et puis tu t'es souvenue que tu conversais souvent avec les peaux-rouges durant tes longues explorations. C'est ta grande curiosité et ton besoin de tout comprendre plus que ton sérieux qui t'ont envoyé là-bas. Tu as travaillé dur pour t'ingérer avec les diplomates, et tu ne t'es jamais excusée auprès de tes anciens alliés. C'est sans doute là ton erreur, parce que tu as voulu fuir le conflit au lieu de le régler, et que c'est toi qui t'es mise en tête que tout se passerait mal.

Comme avec tes parents et ton frère. Tu te souviens de leurs paroles, hein. Est-ce que ça te fait encore mal, malgré la distance ? Évidemment. Ce sont des cons, pense pas à eux. Il faut te continuer à avancer, parce que c'est ce qui fait ta force. Tu te relèves toujours, et tu détestes abandonner. Tu es une diplomate, et tu négocies des traités avec les peaux-rouges grâce à ton honnêteté et ta rigueur. Tu ne cherches jamais à manipuler les autres, et c'est d'ailleurs pour ça que tu te méfies encore de tes nouveaux camarades. Eux n'ont sans doute pas le même état d'esprit.

C'est à cause de ta famille que tu te prends toujours la tête, que tes pensées fusent si vite que tu es en train de te parler à toi-même depuis plus de cinq minutes. Excessive, qu'ils murmurent quand tu blesses quelqu'un avec l'un de tes yoyos. C'est commun, malheureusement. Tu les aimes tellement, tes précieux objets que t'as ramené de ton monde. Et tu es plus habile que n'importe qui avec eux. Alors se sont devenus tes armes, celles qui distraient les plus jeunes et blessent ceux qui te font des remarques.

Tu es une fille, tu seras toujours une fille.
Qu'importe ce que ces abrutis disent.
Bon mettre des fruits dans une brassière pour avoir de la poitrine c'était une idée moyenne, c'est pas faux.
D'ailleurs, ta poitrine est encore violette parce que des baies ça s'écrase facilement.
Tu l'as noté pour la prochaine fois.

Tu fourres tellement de trucs dans ta tête. C'est sans doute parce que tu adores les mystères, la magie et tout ce qui demande que t'y réfléchisses un minimum. T'es amoureuse de l'île. Mais tu te rends compte que Peter est injuste. Alors tu accumules, tu te nourris en explorant, en communiquant avec les différents peuples, tu t'éloignes un peu du grand arbre. Et ça te rend heureuse, même si tu te déteste toujours. Je pense que ça, t'apprendras à ne plus le faire avec le temps. Tu mets de l'eyeliner maintenant, et du vernis à ongles. Avec l'aisance d'un flamant rose en béquilles mais c'est déjà ça. Tu aimes les métaphores un peu lourdes, même si tu ne ris que rarement.

T'as le rire d'un garçon, et ça c'est plus dur à masquer que le reste. Tu espères que bientôt tu pourras rire, même si c'est dur. Avant tu ne te marrais pas non plus. Tu avais souvent mal, au cœur, aux tripes. N'y pense pas ou tu vas encore terminer à l'infirmerie. T'es hypocondriaque, Sense. Et c'est pénible, parce que t'as rien, mais que ta tête ne veut pas te croire.

Bientôt faudra dormir, mais tu attends qu'ils soient tous endormis pour te changer. Et tu le feras avec les yeux fermés, comme toujours. Pour ne pas accroître ta colère. Alors tu tentes de ne pas y penser, tu observes le ciel gorgé de nuages par la fenêtre. Tes doigts tentent de démêler tes longs cheveux blonds, ta fierté comme tu dis souvent. Sauf que t'es pas très douée pour t'occuper de toi-même.

Y'a pas de cours sur ça, c'est pas comme l'Anglais qu'on peut enseigner aux nouveaux.
T'en as marre, de ne pas pouvoir calmer ton esprit.
Alors tu penses à ta prochaine mission, à ce que tu feras du bien.
Peut-être que tu seras encore trop franche avec les autres diplomates, que tu vas leur paraître brutale, mais tu t'en sortiras. Tu es douée pour dialoguer quand quelque chose d'important est en jeu.
Et puis, tu fais de ton mieux, personne peut dire le contraire.




Unique au monde


Son yoyo fétiche est un Modified de 1984. Qu'on ne peut pas repeindre par peur de perdre l'équilibre si fragile de l'objet, enfin c'est tout du moins sa crainte. L'autre, le violet qu'elle ne sort que rarement de sa poche, est un Butterfly de 1992. Ils ne vont pas ensemble, elle marmonne en les faisant passer trop près des yeux des gens.
Ce n'est pas si dangereux, et puis ils ont encore la vue qui marche des deux côtés, eux.


Du côté gauche, Sense ne distingue presque plus rien, d'où la mèche de cheveux pour cacher l'iris abîmé par un accident. Tout cela s'est produit avant son arrivée sur l'île, à cause de son con de frère et de ses feux d'artifices. Une phobie de ces derniers subsiste chez la jeune fille, qui couvre ses yeux des deux mains dès qu'elle les voit.


Son Tamagochi est décédé par manque de batterie peu après son arrivée, et elle le garde encore dans un coin de ses affaires. Il était rose et elle l'avait nommé Star durant ses vingt-six vies qui se sont toutes mal terminées.


Sense a changé de groupe après avoir déclaré qu'elle était une fille, pour repartir à zéro. Elle a été voir Peter pour qu'il ne la laisse pas chez les éclaireurs et évite toujours les membres de son ancien clan. La personne qui s'est le plus braquée à ce sujet est la gamine elle-même en vérité.


Fascinée par tout ce qui est magique, autant sur l'île sur la bonne vieille école  avec les cartes et des lapins dans les chapeaux, Sense veut tout résoudre, tout comprendre. Ça la fascine, et lui ronge un coin de l'esprit jusqu'à ce qu'elle trouve la solution.


Ses soucis d'estime d'elle-même ne sont pas issus de son séjour sur l'île. Tout est de la faute de sa famille, et elle ne peut pas accepter la persécution ou les conflits entre les autres perdus. Elle vit dans la peur que quelqu'un se fasse blesser autant qu'elle l'a été.


Incapable de pardonner, Sense peut se murer dans un silence permanent avec ceux qui se sont moqués d'elle. Il est fort probable qu'elle fera tout pour éviter ce qui lui ont donné envie de se jeter en pâture aux sirènes.


Ses gestes sont toujours précis, calculés. Pas seulement avec ses yoyos. Après être devenue borgne, l'adolescente s'est régulièrement cognée en évaluant mal les distances, et en a gagné une grande discipline envers ses mouvements. Cette rigueur faisait d'elle une bonne éclaireuse, qui ne se laissait que rarement repérer. Sa spécialité était d'explorer l'île et de l'observer. Déjà à l'époque, elle n'appréciait guère tout ce qui était lié aux conflits, sauf de les résoudre.


Les livres l'ennuient, et elle a toujours favorisé les films. Il est plus agréable de voir les personnages bouger et vivre que de devoir tout imaginer elle-même, uniquement pour se perdre dans les détails. Un secret qui reste coincé dans un recoin de sa gorge. Les autres diplomates se moqueraient sans doute, eux qui sont sensés être studieux et intelligents.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Le yoyo glisse en avant pour revenir vers elle. Et le mouvements se répète, encore et encore, jusqu'à ce que le bleu de l'objet se transforme en un tourbillon. « C'est difficile, » elle explique sans s'arrêter, son œil valide fixé uniquement sur le mouvement de son poignet. « Mais mieux. Mieux que l'Texas. » Une diplomate devrait faire un effort au niveau de son expression, Sense le sait. Le sujet est complexe néanmoins. Assez pour qu'elle laisse le yoyo glisser vers le sol brutalement, pour le faire remonter à la dernière seconde. Le modified est un modèle responsif, qui remonte avec un simple mouvement du poignet, ce qu'elle a toujours trouvé agréable. Ça serait plus simple de narrer les détails de ses armes que de s'exprimer sur tout ça. « L'île est magique, vivante et changeante. Je l'aime depuis le premier jour. J'ai pas l'intention de repartir, et on ne peut pas de toute façon. »



Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Sa main libre dégage l'épaisse mèche blonde qui couvre une partie de son visage. Elle laisse ses doigts passer autour de sa paupière, puis cache son œil avec sa paume, comme par crainte de revoir les éclairs trop familiers d'un feu d'artifice bon marché. « C'était un connard. Tous en fait. Mon père, ma mère, et surtout mon frère. Alors non, je ne les regrette pas. Et j'ai pas l'intention de repenser à eux. » Les noms se sont déjà effacés, parce qu'elle s'applique à ne jamais y songer, avec un soin tout particulier envers son frangin. « Ils me font encore peur. Et j'entends leurs mots dans ma tête, tout le temps. Quand est-ce que ça va s'arrêter hein, ce bordel ? »


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
C'est une opportunité de s'ouvrir au sujet de son chef, de celui qui règne en maître sur l'île. Il lui a donné une chance inestimable, et malgré ça, Sense n'a pas l'intention d'inventer une vérité complaisante. « Peter est parfois injuste et cruel. Je crois, » elle marque une pause puis secoue la tête tout en ajustant ses cheveux de nouveau, pour les remettre à leur place. « Non, je suis sûre que c'est un bon chef, mais il n'est pas constant. Parfois, quand il s'emporte, on doit tous subir des trucs horribles. Et il me fait penser à mon frangin quand il joue avec nos vies. » C'est ce qu'elle peut dire de plus mauvais sur une personne, sans doute. « Je lui dois beaucoup, donc j'dois faire avec. » Sense soupire.

« Hook est supposé être l'antithèse de Peter, selon moi. Adulte contre enfant. Sérieux contre jeu. » Cette fois le yoyo s'arrête, et elle se contente de le serrer dans sa paume. « Sauf que ça ne marche pas ainsi, et ils sont similaires sur certains points. Même si Hook doit mourir et que Peter doit vivre.  C'est comme ça, on joue ainsi sur l'île. » C'est du grand n'importe quoi, ce besoin de guerre que semblent avoir certains enfants. Sauf que ce n'est pas quelque chose qui peut être changé.




Bout d'aventure



Tout le monde s'en fiche. C'est ce que [???] remarque dès l'enfance, alors que le frère se ramène avec l'odeur de clope sur sa veste en rentrant du collège. Peut-être que leurs parents ne sont que des idiots, ou qu'ils ne prêtent pas assez attention à ce qu'il se passe. Il a toujours fait ce qu'il voulait, pour autant que [???] se souvienne. Un véritable petit prince choyé au point d'en être devenu un connard. Ou alors il l'était avant de naître, programmé pour détruire et mentir, dur d'écarter cette possibilité. [???] baisse les yeux, les fixant sur les devoirs qui doivent être terminés pour le lendemain.

C'est là qu'il frappe, dès que la mère a le dos tourné, et que le cahier s'écrase sur le sol. [???] sait que ça l'amuse, que ça lui donne l'impression d'être un petit caïd du haut de ses onze ans. Trois putain d'années de différence et il se prend pour le roi du monde. Le problème c'est que se baisser pour le ramasser est impossible, sinon il balancera le reste par terre, ou pire encore lui piquera la chaise. [???] se contente d'attraper un autre cahier et de demander l'aide de sa mère pour l'exercice. Il plisse les yeux, dépité, avant de se trouver une autre victime. Tout du moins pour l'instant.

Parfois, il vient dans sa chambre la nuit, et s'amuse à l'effrayer. Jusqu'à ce que [???] soit en larmes. Et après les parents se plaignent qu'ils ne peuvent pas dormir. C'est toujours la même chose, et ça ne sert à rien de s'acharner. L'exercice de math ne veut rien dire de toute façon. Ce ne sont que des chiffres qui ne vont pas ensemble et qui se mélangent encore et encore jusqu'à s'étendre dans son esprit à l'infini.


Le frère à des potes, des gens aussi pénibles que sa personne, qui se ramènent après les cours et boivent tout le soda du frigo. [???] les évite comme la peste, préférant s'asseoir sur le perron jusqu'à ce qu'ils se cassent. Des fois c'est rapide. Des fois non. Les seuls bons moments, ce sont ceux où Jimmy se pointe. Il est fun Jimmy, avec sa coupe afro et sa façon de se balader avec des yoyos multicolores qu'il fait danser devant les gens pour les amuser. Il vient rarement, parce qu'il a un semblant d'intelligence, et qu'il sait que le frère n'est pas fréquentable. Il est bien plus vieux que les autres, et est majeur alors que [???] vient d'entrer au collège. Sans doute que le frère trouve ça bien d'avoir des connaissances plus âgées.

Jimmy propose de lui montrer un nouveau tour en s'asseyant sur le perron avec son dernier joujou à la main. Alors les yeux de [???] brillent plus que jamais et l'enfant est attentif, se demandant si ça sera encore mieux que la dernière fois.

En 1994, Jimmy part pour aider en Somalie, quelques mois après avoir rejoint les casques bleus.
Il lui donne un yoyo, ébouriffe ses cheveux et puis c'est tout.
[???] ne le reverra jamais.




Le fil laisse des marques sur ses doigts, et [???] ne comprend pas vraiment comment bien faire les choses. Tout est lent en ce moment, il fait trop chaud en ville alors que le soleil Texan cherche à transformer les enfants en barbecues humains pendant leurs vacances. Le frère s'est barré pour aller à la piscine. En un sens, ça ne serait pas si grave s'il se noyait. Un peu comme le père et l'alcool. Il a encore gueulé la vieille, quelque chose à propos de ses cheveux qui deviennent trop longs. [???] s'est déconnecté de ce que la famille dit depuis un bail. Ils se répètent toujours de toute manière.

Même la mère devient ainsi. Elle sait, elle sait, elle sait. Elle l'a vu se maquiller avec ses affaires. Elle va finir par leur dire, et ils vont faire ce qu'ils font le mieux, lui briser le moral. Sauf que ça n'arrivera pas avant le dîner, et que pour l'instant, le tour n'est pas maîtrisé. Ses pensées s'accélèrent à un rythme effréné tandis que l'objet s’emmêle une fois encore entre ses mains. Jimmy ne reviendra pas, alors il faut apprendre sans lui.

Y'a bien June, qui vit le quartier. La belle June que les garçons sifflent tellement qu'elle évite de sortir de chez elle quand il fait trop chaud. Elle est talentueuse, capable d'effectuer des mouvements impressionnants. Ce n'est pas la petite sœur de Jimmy pour rien. Et c'est pour ça que c'est un peu dur de lui parler, que ça fait mal. Elle n'est pas un remplacement, et même si June et [???] sont dans la même classe, c'est difficile de ne pas lui donner cette impression.



Le frère l'a fait exprès. [???] le hurle sur son lit d'hôpital. Cette fois ce n'est pas qu'injuste, mais également cruel. D'une perversité inégalée même. Il modifie souvent des feux d'artifices pour s'amuser, surtout vers la fête nationale. C'est pour ça qu'il lui a dit de tirer celui là en particulier, qu'il l'a invité à participer à ses jeux alors que ça n'arrive jamais d'habitude. Aucun besoin de preuve, [???] n'a pas de doute au sujet de l'implication de son aîné. Le frère a quinze ans, et à cause de lui, son œil gauche est bousillé.

C'est sa faute, c'est sa faute, c'est sa faute !

Et, sans trop savoir pourquoi, le père et la mère décident de croire l'innocent pour la première et la dernière fois. Peut-être est-ce la peur d'avoir les services sociaux sur le dos, ou bien de perdre le contrôle sur leur fils. Celui qui ne comprend pas pourquoi on lui braille à la gueule. C'était qu'un jeu, le frère se défend en levant les mains. Et puis il se prend une baffe.

Pour la première fois, les deux gamins pleurent en même temps.
Et ça n'apporte aucun soulagement à [???].



June devient une amie avec le temps. Une qui prétend rire quand les garçons insistent un peu trop, uniquement pour dire à [???] à quel point ils sont lourds juste après. Partenaires dès qu'il s'agit de sécher les cours pour se balader au centre commercial ou encore traîner dans le parc, les deux s'entendent grâce à leur besoin de s'évader. Depuis la mort de Jimmy, leur mère est dépressive, June balance tout en tendant une limonade à [???]. Et c'est la merde, parce que c'est dur de rentrer et de la voir comme ça.

Le frère n'est pas mieux, et en plus il n'a aucun plan d'avenir. Ils vont tous crever dans cette petite ville pourrie sans possibilité de partir et de devenir quelqu'un d'autre. C'est une formulation un peu étrange, qui laisse [???] tout aussi perplexe que son interlocutrice. June ne relève pas le truc, se disant que ça ne sert à rien. L'année scolaire est déjà bien avancée et au moins elle se dit que ça pourra pas être pire.

A force, elle devrait savoir que c'est exactement ces phrases idiotes qui attirent le mauvais sort.


L'unique victoire contre le frère n'est pas celle de l'hôpital. C'est lorsque le yoyo casse le nez de ce fils de pute quand il tente d'être un peu trop proche de June. Une fois encore, ce n'est pas jubilatoire, et la violence est dérangeante. Malgré tout, ça reste une bataille que cet abruti a perdu, et la façon dont il est sur le point de chialer du haut de ses dix-sept ans est presque risible. Le coup de grâce vient de June, qui l'achève avec un coup de genou pertinent.

Et les deux se barrent le plus vite possible, hors d'haleine et avec l'envie de rire. [???] ne s'autorise plus trop à le faire en ce moment, parce que sa voix est bizarre, qu'elle a trop changé en un temps record. Alors [???] se contente de tirer la langue à sa meilleure amie et June leur paye une tournée de glaces pour fêter ça.

Tu vas bientôt le dépasser en taille, l'adolescente lui dit avec un air fier. Et c'est sûr que ça ne serait pas une mauvaise chose. Peut-être que le frère y penserait à deux fois avant de les approcher après ça. Mais en même temps, [???] trouve ça terrifiant. Trop grand, trop différent. Avec un haussement d'épaule, [???] enfonce ses dents en avant dans la glace et oublie tout ça.


Leur premier baiser est un accident. Un truc qui arrive dans le feu de l'action, et lorsque [???] recule, il est évident que c'était une erreur. June est géniale, et quelque chose lui dit que ce n'est pas impossible entre eux. Leur amitié est solide, et ça lui a donne des papillons dans le ventre de la voir se mettre sur les pieds pour l'embrasser. Et pourtant ça ne va pas. Quelque chose est faux, et June le ressent immédiatement. Ce qui risque de foutre en l'air leur lien si précieux. C'est pas que [???] n'a pas d'autre ami, mais en fait c'est exactement le cas.

Il est impossible de trouver la source du problème. Est-ce que c'est son œil caché sous les cheveux blonds de plus en plus long ? Ou un autre truc, plus dangereux. [???] se retourne sans se poser la question, souhaitant uniquement fuir et disparaître pour toujours. Et même encore plus que ça. Dans sa poche, il y a le yoyo offert par Jimmy. Et dans une autre, moins ancien, que June avait en trop. Des vieux machins qui sont plus stables que son propre cœur.

T'aimes pas les filles, c'est la voix de June qui arrête ses pas, qui force [???] à ne pas s'échapper. C'est une question de merde n'empêche.

J'pense que si
. La réponse fuse presque immédiatement. June manie les yoyos comme personne, et c'est la seule qui est capable de faire croire qu'elle est plus âgée pour acheter des cigarettes à l'épicerie du coin. Et elle est belle. Elle a ce truc qui donne envie de lui tenir la main et de l'embrasser. En fait, le souci il est pas là du tout.

Le silence s'étend, un peu comme lorsque la mère réfléchit à sa manière d'attaquer verbalement pour mieux faire mal. Alors [???] se prépare au pire, le corps tendu et les mains fermement enfoncées dans ses poches. Rien ne vient. Pas de violence et encore moins de rejet. June se contente de presser son dos contre le sien, tout en tirant une cigarette de sa poche.

Donc, t'veux pas être [erreur] [Erreur] [ERREUR] ?

Non. Non. Non. [???] secoue la tête, plusieurs fois. Pour ensuite bouger, se retourner. Une fois de plus, y'a cette impression de ne pas pouvoir respirer. Et une boule au ventre aussi. Des fois ça arrive sans prévenir, et ça fait mal. Si mal qu'il faut aller voir le médecin et qu'il dit que c'est dans sa tête. C'est un docteur pitoyable, s'il n'est pas en mesure de fixer ça avec un comprimé.

Finalement, lorsque June parvient à ramener [???] à la réalité, il n'y a que des larmes et du silence.
Et aucun des deux ne sait où est le problème.



Le ticket de car est presque écrasé entre ses doigts. Il est temps de s'en aller, de quitter ce coin de merde et de ne jamais revenir. Ailleurs, ça sera mieux. Et puis, June est du voyage. Même si c'est un peu bizarre entre eux en ce moment, elle a juré de se ramener avec son sac à dos couvert de badges colorés. Alors [???] attend sur le pont, celui vers le dépôt des bus à destination d'autres villes. A cette heure là, c'est quasiment désert, et un peu glauque aussi. Du pont, on peut voir les lumières qui grésillent au dessus du 28 à destination de la liberté.

Encore un peu, et tout sera moins pire. Le frère était particulièrement lourd lorsque [???] a quitté la maison. Il traîne avec des gens de pire en pire, et la marque autour de son poignet prouve bien qu'il a de moins de moins de retenue. Si [???] ne quitte pas la ville, le frère va finir par faire quelque chose de terrible. Pire que l’œil.

C'est toujours aussi douloureux d'y repenser, et les cheveux s'ajustent devant l'iris abîmée. De loin ça ne se voit pas, mais de près, le bleu est bien plus sombre, et l'iris comme éclatée en son centre. Le haut-le-cœur habituel arrive, uniquement pour être interrompu.

Il y a quelqu'un debout sur le rebord du pont.
Un enfant.
Le ticket de car est tout ce que June trouve quand elle arrive enfin. Abandonné sur bitume sans aucune explication.



En tant qu'éclaireur, [il] est plutôt pas mal. Les autres sont relativement plus sympathiques que ça famille, même si ça met la barre bien bas. Tout se passe nickel pendant un temps, et [il] se perd totalement dans la magie de l'île et sa cartographie. C'est un lieu plein de surprises, où on ne crève pas de chaud comme dans son bled Texan. Le reste est secondaire à la découverte, au fait de s'épanouir dans ce qui est un nouveau départ. Des fois, [il] pense à June, oubliée au dépôt. Est-ce qu'elle s'est barrée finalement ? Peut-être que c'est une joueuse prodige de yoyo maintenant. Ou une actrice.

Après un moment et l'arrivée de plusieurs enfants, [il] se rend compte qu'elle ne viendra pas. C'est comme ça. Impossible de lui en vouloir. L'île n'est pas une demeure parfaite non plus, et quelque chose ne cesse de grandir dans son corps. Ou peut-être est-ce l'esprit. Ça tire sur ses muscles, jusqu'à ce que sa vue se trouble. Parfois, rien ne reste dans son estomac. Hypocondriaque, [il] marmonne à l'infirmerie, en refusant de laisser qui que ce soit le toucher.

Et s'ils voyaient ce qui se cachait sous ses fringues ? La pensée est douloureuse, et ça ne devrait pas être le cas. Lorsque la nuit vient, [il] se surprend à envier les mères, et les (autres) garçonnes perdues.

C'est faux, faux, faux !

Tout est laid, et c'est pire que ce putain d’œil, ou cette voix à la con qui se casse encore des fois. Pourquoi est-ce que tout n'est plus avant ? C'était mal, c'était à chier.
Mais y'avait pas tout ça à subir en plus !

[Il] quitte son poste un jour, sans prévenir personne, ignorant sa tâche quotidienne.
Parce que la vérité est là, devant tout le monde, et personne ne l'a jamais entendu hurler.
Ni le frère, ni la mère, ni le père, ni Jimmy, ni June, ni les enfants perdus.

[IL] entre dans l'eau. Un pas à la fois, jusqu'à ce que les vagues l'étourdissent en lui frappant au visage.
S'[IL] est bien un garçon, une sirène devrait le dévorer, hein ?
Et comme ça tout sera enfin terminé.



Heureusement, Sense a le bon sens* de sortir de la flotte après avoir avalé assez d'eau pour tousser comme une malade. Il n'y a pas de noyade, ni de sirène faisant son apparition pour la dévorer. Il fait froid, et ses habits lui collent à la peau. Sans compter qu'elle se tape la crise de toux du siècle.

Au moins, son esprit est calmé, et tout est revenu à sa place. Ce n'est pas obligatoirement une bonne nouvelle, et bientôt les larmes coulent sur ses joues sans pouvoir s'arrêter. Putain, mais qu'est-ce qu'elle a fait pendant tout ce temps ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Le frère n'est pas là, et les autres cons non plus. Personne ne va briser son cœur pour s'amuser. Son front se presse contre le sable et elle hurle. Ce qui est une idée terrible parce que le sable va se mettre partout dans ses cheveux trempés, et qu'en plus elle est sûre qu'elle vient d'en avaler.

C'est la pire journée de sa vie, mais c'est aussi la première.
Il est plus facile d'y penser comme ça, d'effacer tout le reste. Si ses bourreaux n'ont pas existé, alors elle pourra se relever. Son corps est lourd, étourdit par ce qu'elle a manqué de faire. Elle, elle le répète dans sa tête. Sense, elle est Sense. Elle a toujours été Sense. Et jamais [???]. Accepter [il] à son arrivée sur l'île était une erreur.

June n'est pas là. Et elle voudrait qu'elle soit à ses côtés, pour lui dire. Pour lui crier, même si June se marrerait en fait. Elle devait savoir, en tant que meilleure amie.

Elle va avoir l'air maligne, en pleurs et couverte d'eau et de sable.
Sense s'en fiche. Elle doit parler à Peter maintenant.
S'il dit non, alors… La gamine n'en sait rien. Elle est un éclaireur, et c'est un problème.

Sa main pousse ses cheveux blonds en arrière, et la lumière du soleil touche cet œil qui ne réagit plus à grand-chose. Elle va aller rendre visite à Peter.

Et si ça se trouve, elle ne va pas changer d'avis sur le chemin et retourner se balancer dans l'Océan.

*Il est 23h je suis fatigué okay





Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Kane
Et un âge ? +20
C'est quoi ton Avatar  ? Deidara de Naruto
Comment t'as découvert l'île ? Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine
Tu la trouves comment ? Magnifaïque!
Dis, tu crois bien aux fées ? Hell yeah~


Dernière édition par Sense le Ven 26 Mai 2017 - 17:24, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyMer 24 Mai 2017 - 19:54

Rebienvenue toi !

Sense est à l'image de tes autres petits, hyper fouillée et complexe. C'est très intéressant ta façon de raconter la psychologie des personnages... J'adore le yoyo aussi ! Sense ▲ Wishing to exist 2012517884

Bon courage pour la suite qui ne saurait tarder te connaissant Sense ▲ Wishing to exist 2219946907








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Caroline
Caroline

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 630
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans... et des poussières

✘ DISPO POUR RP ? : Pas tout de suite, mais je prends les réservations ;)
✘ LIENS : Fiche ♦️

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 16:54

Elle est vachement, vachement cool, Sense. C'est dingue l'intensité que tu arrives à mettre dans des scènes pourtant pas si extraordinaires que ça. Ça fait un peu mal au cœur de voir les douleurs et les interrogations de Sense, mais il y a cet espoir à la fin qui fait que finalement, ça va. Et aussi, les yoyos c'est grave badass.

Et tu disais hier que tu écrivais des trucs trop longs. Sauf qu'en vrai, y a rien à retirer. C'est parfait comme ça =) Bravo, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Seiche
Seiche

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : Sense ▲ Wishing to exist Bulletwhite La Juste Seiche
Sense ▲ Wishing to exist Bulletwhite Encre & saucissons
Sense ▲ Wishing to exist Bulletblue Fraîchement Tranchées: I - II - III
Sense ▲ Wishing to exist Bulletblack Désossés : IV - V - VI


Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 17:55

En vrai je l'ai lu dans tous les sens cette fiche (j'ai commencé par le bout d'aventure, je ne sais pas trop pourquoi), mais ça ne gâche rien, tout s’emboîte bien. Tu nous perds bien, tu noies bien le poisson (!!!) sans jamais trop révéler, trop crier.
C'est confus pour [???] et pour nous aussi. C'est du coup bien géré, bien abstrait comme quelque chose qui ne devrait pas être segmenté, auquel on ne devrait pas vraiment s'attacher.
C'est spontané, presque naturellement que Senseo trouve sa réponse.

Et nous laisse un peu dans son mystère, dans ce flottement à ne pas trop oser comprendre, à juste accepter sa conclusion.

C'est un joli jeu de narration, c'est habile, sensible et pudique. J'ai beaucoup aimé.

Bien sûr, on va se faire un lien de l'enfer pour honorer ce titre au ship improbable SENSEI (merci Pale).

Bref, bienvenue à ton TC (je guette le QC, eheh) <3






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sense
Sense

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 105
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 19:12

Merci beaucoup à vous trois !
J'avais peur que l'histoire soit un peu brouillon à cause du format, et je suis content de voir que ça passe bien en fait.

Les yoyos c'est la classe Sense ▲ Wishing to exist 304983004
(Et pas de QC, ça serait trooop)







    you did not name me
    i wrestled that angel myself, spit out blood, came back storm-drenched, came back streaked with clay and stardust, came back singing. i walked from revelation to revelation. through green flame, shattered moutains, every aching famine, and here i am anyway, stronger than all of it. (keaton st. james) // aeairiel.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 19:20

Je te pardonne d'avoir fait une diplomate parce que t'as un avatar naruto, commentaire constructif, adios.




(cela est faux)
JE ! J'aime trop Sense !!!
Cette fiche m'a tué, en vrai, c'est vrai je m'y attendais pas, t'as réussi à rendre une pure ambiance dans ce bout d'aventure fjgndjj. Sense est hyper complexe et cool et triste (mais pas trop) je veux mille liens avec.
Et again, le yoyo est cool.
REBIENVENUE !!
Revenir en haut Aller en bas
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 19:44

Le yoyo c'est swag !
Sense est perturbée et perturbante (dans le bon sens du terme). Elle me laisse une impression de détresse très bien rendue. J'aime bien ta plume très nature, qui sonne vraie. J'espère qu’elle se frottera à Nasty ou bien à Plum... Ou peut-être à Erzulie qui lui rappellerait June. Sense ▲ Wishing to exist 304983004

Bienvenue puissance 3!






Sense ▲ Wishing to exist Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Green
Green

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 640
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptyVen 26 Mai 2017 - 20:12

Sense ▲ Wishing to exist 1667733026

Je suis d'accord avec Caro : y'a rien de long dans ta fiche, ou en tous cas on en a pas du tout l'impression. J'aime beaucoup Sense, pour des raisons superficielles au départ (son nom, son avatar), puis d'autres, au fur et à mesure que je lisais ta fiche. Elle est sacrément attachante et triste, aussi, on a très envie de la hug je trouve ;w; et ta plume est forte, elle en dit beaucoup avec peu, j'aime beaucoup ton style. Voilà voilà Sense ▲ Wishing to exist 1667733026

Rerebienvenue ! Sense ▲ Wishing to exist 3864948088






Sense ▲ Wishing to exist Greens11

Young drifting light
Drift on by
Shine on me
Then pass me by


Playlist
Theme song


L'essence de Green:
 

Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptySam 27 Mai 2017 - 0:22

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Cette fiche est vraiment superbe purée !! Tu as ce don de décrire des personnages comme si c'était des vrais personnes, ils sont tellement si justes et élaborés. Sense m'a énormément touché, pour plein de raisons, tu nous communiques sa souffrance tellement fort... Elle est super attachante. Je suis content que tu ais de nouveau craqué (ça se reproduira, arrête tes simagrés) et j'ai hâte de la voir vivre... Rerebienvenue <3

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : Le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Sense
Sense

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 105
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist EmptySam 27 Mai 2017 - 1:01

Merci encore Sense ▲ Wishing to exist 3864948088 Je suis touché de l'attention que vous portez à ma petite Sense. Je suis sûr que ça va être génial de la jouer à vos côtés~

Et Peter, je vais tenter de ne pas faire un compte par mois quand même !







    you did not name me
    i wrestled that angel myself, spit out blood, came back storm-drenched, came back streaked with clay and stardust, came back singing. i walked from revelation to revelation. through green flame, shattered moutains, every aching famine, and here i am anyway, stronger than all of it. (keaton st. james) // aeairiel.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sense ▲ Wishing to exist Empty
MessageSujet: Re: Sense ▲ Wishing to exist   Sense ▲ Wishing to exist Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-