Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
Larme
Larme

☼ Fée des Eaux ☼


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : La Mélancolie
✘ AGE DU PERSO : Née le premier jour de la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Parlons-en !
✘ LIENS : En tout être il y a un lac, une tristesse liquide que les larmes aident à vider.

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyJeu 20 Juil 2017 - 0:30

Team Musée



❝ Secourir les Sirènes
• Event •



L'enfant paraît prise en faute et elle finit par souffler, comme un aveux, qu'elle veut rentrer chez elle. Chez elle, ce n'est pas l'Île ?
J'oublie parfois que les enfants viennent de ce monde répugnant. Je ne comprends pas pourquoi elle veut rester ici, c'est vrai que Never Land n'est pas mieux, mais là bas au moins ça ne sent pas mauvais comme ici. Je vais pour le lui faire remarquer quand le groupe s'immobilise et des ordres sont donnés : nous sommes arrivés.
La fillette se voit donnée une fiole et elle ressemble à un faon acculé.
Je soupire aux ordres de la fillette orange et passe à la suite de Glucose dans la grille en fer. Pendant qu'yel ouvre la porte au groupe je pars donc chercher la salle où sont retenues les sirènes. C'est un véritable labyrinthe, laid qui plus est, le mobilier est plus laid encore. Ce n'est pas moi qui trouve la salle des sirènes, même en cherchant l'eau des aquariums je suis perdue : trop de passage d'eau dans les murs, sous la terre. Je finis par rencontrer une fée qui a trouvé et m'en fait part, gorgée de fierté. Imbécile.
Je la suis pour rejoindre le groupe. Je suis inutile, comme toujours. Même Photon l'idiot romantique s'est rendu utile et tient l'adulte en son pouvoir.
La fillette blonde est toujours là, elle n'est pas rentrée chez elle finalement.
La salle des sirènes me donne envie de pleurer, je n'aime pas les sirènes, mais je m'appelle Larme et je suis sensible à la détresse. Ici elle est écrasante, je finis par pleurer en silence.
Je sursaute lorsqu'un cri strident retentit et regarde avec de grands yeux d'autres adultes arriver avec des armes.
Le combat commence et les adultes meurent, vite et dans le sang. D'autres perdent connaissance. Il y a beaucoup de sang, je n'aime pas le sang, je n'aime pas le rouge.
J'aime le vide, le néant, le bleu. Je cache mes yeux derrière mes mains et le cri strident couvre les râles d'agonie et les cris de guerre.
Les enfants sont si violents, si sanguinaires et je ne parle même pas des sirènes ! C'est dégoûtant.
Je tente de fuir, une porte s'est ouverte derrière, la fillette blonde agite ses bras : elle nous a trouvé une issue.
Je vole dans sa direction et lui tire les cheveux en hurlant :


❝Viens ! Viens !

Ses larmes font resurgir les miennes et je continues à l'implorer de fuir tout en pleurant.
J'aime cette fillette.



•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


Résumé Bambi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meteor
Meteor

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 96
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyVen 21 Juil 2017 - 16:39


Meteor met un petit temps à comprendre qu'il vient de se faire baffer par une fée. Il regarde les autres, mi-gêné, mi-perplexe. Il ne sait pas ce qui le perturbe le plus entre la gifle et la tirade qui suit. Quand Photon revient avec le gardien – et Meteor ne croit pas avoir vu un regard aussi vide dans les yeux des pires camés qu'il a pu connaitre – il est carrément interdit. Il ne dit rien. Il suit le mouvement.
Stealth donne ses ordres. Meteor suit.
Tout le monde entre dans le musée. Meteor suit.


*



Regarde pas. il souffle à Jerk alors qu'ils passent devant une petite série d'horreurs.

C'est déjà pas très confortable pour lui de voir défiler des bêtes en bocal, emprisonnées ou empaillées, avec des expressions tellement pas naturelles sur la tronche qu'on les croirait sorties d'un film mal fait, alors il ose pas trop imaginer pour un Huron.
Un son un peu dégueu lui fait tourner la tête, c'est la petite à lunettes, il sait plus son nom. Il s'apprête à aller la voir mais son regard est attiré par... Putain.

C'est l'aquarium le plus gigantesque qu'il a jamais vu. C'est la sirène la plus gigantesque qu'il a jamais vu. Il ne s'attendait pas à ça. Mais à quoi il s'attendait, en fait, franchement.
Il déglutit, difficilement. Il fait froid ici.
Toujours silencieux, il regarde les bras tremblants des mères lancer les potions dans les bocaux. Certaines sirènes ne les avalent pas. Il comprend qu'elles sont mortes.

L'alarme lui défonce le crâne instantanément. La migraine impulsée par son oeil mort explose. Sous le coup, il lâche Jerk et plaque ses paumes contre ses oreilles. La douleur rend tout flou.
Il réalise à peine que douze adultes, des gardiens, des flics, des connards en tous cas, viennent de surgir. Les autres, eux, réagissent tout de suite. Après le "DES INTRUS", il entend un son d'épée, de chair transpercée. A quelques pas de lui, Stealth vient de perforer le bide d'un premier gardien.

Sa vue trouble se fixe sur des scènes au hasard, comme quand il est défoncé. Il voit une sirène bouffer un mec. Il voit une fille rose sauver une fille bleue. Il voit une fille blanche tenter de crever les yeux d'un gardien, et Amanite qui s'acharne.
Rien n'a de sens, il peut même pas marcher, même pas parler, il va juste tomber.

Une gerbe de sang, en plein dans son visage. Ses yeux s'agrandissent sous la vision de Scar qui vient d'égorger un gars. C'est la première fois qu'il voit Scar faire ça. Il se sent pâlir, verdir même.

Quelqu'un l'appelle, lui dit quelque chose, il a même l'impression qu'on le touche. Il se retourne, mais on irait qu'il fait juste cinq tours sur lui-même.
Et puis une décharge. Coup de tazer. Ça le cambre, le crispe, et un cri muet tord sa bouche. Il tombe à quatre pattes, bave un peu, avant de se relever. Il ne voit plus flou.
La première chose qu'il voit, en fait, très nettement, c'est Northern qui se vide de son sang en plein dans la mêlée.

Sans se rendre compte que ses cheveux ne sont plus qu'un nid d'électricité statique, il se relève, s'essuie la bouche et court vers elle. Dans son élan, il bondit et fout un gros coup de pied dans la poitrine du gardien, qui étouffe un cri rauque et tombe sur le cul.
Meteor saisit brutalement le poignet de la Nocturne.

Qu'est-ce que tu fous ?! Regarde ton bras, d'ici une heure t'auras plus une goutte de sang !!

Il cherche Scar des yeux, Northern est sa Sentinelle, pourquoi il a pas vu qu'elle allait y passer, là ? Qu'est-ce qui lui prend d'un coup, de penser à tuer avant de protéger ?

Par ici !

Sa tête électrisée se tourne vers la voix, qu'il connait, qu'il reconnait.
Bambi.
Une porte. Une sortie.
Un petit groupe s'extirpe déjà de ce putain d'enfer.

Viens ! dit-il a Northern. Ça sert à rien de rester ici, tu vas y passer. Tu comprends ? Ils sont presque déjà tous morts !!

Ils vont tuer douze mecs.

SCAR !!! il hurle. Le Chef des Sentinelles le repère – c'est pas trop dur vu les éclairs bleus qui s'éclatent sur son crâne – et Meteor lui désigne la porte.

Les sourcils froncés, le corps brûlant de douleur et la main toujours crispée contre le poignet de Northern, il cherche des yeux trois personnes. Cyber, Jerk, Plum. Il les voit pas.
Le regard de Stealth passe sur lui, mais une ombre les sépare.
Y a plus le temps.

La porte ! LA. PORTE. !!!!

Il sait même pas si on va l'entendre.
Il s'entend pas lui-même.




résumé:
 








Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 23 Juil 2017 - 13:56

- Rouquemoute, je reviens vite ! J'ai peut-être une idée !

Nasty disparaît en entraînant Wrath et son nouveau short à l'intérieur du musée. Avec eux se barre la totalité des gens compétents du groupe des machines. Freckles est trop sidéré pour réagir, et quand il ouvre la bouche pour leur demander des comptes, ils ont déjà disparu.
Ça se trouve ils sont juste partis se pécho dans les toilettes du musée et si c'est ça il ne va pas les suivre.
Sa conque le distrait en grésillant. La voix de Scar s'élève, et avec elle, en fond sonore, des bruits de lutte et de souffrance.

« Ne rappelez pas, on est en assez mauvaise posture ici mais préparez-vous à partir immédiatement quand on arrive. Bisou. »

Freckles, qui était très prêt à s'inquiéter de leur situation délicate – et par extension, celle de Wrath et Nasty – reste bloqué sur ce dernier mot. Il lâche un rire nerveux.

« Quoi ? Okay. Merde. Okay. »

Il s'est rendu compte en cours de phrase qu'il ne parle à personne, que Scar a dit de ne pas rappeler et qu'il n'a plus qu'à attendre qu'ils arrivent en se bouffant les ongles. Il commence à se geler, debout dans la nacelle. Il est tellement fixé sur le musée qu'il sursaute quand la tête de Lace apparaît par l'entrée.

- Freck ! J'ai allumé un four !!
- Sérieux ? Génial !

Freckles lui rend un immense sourire. Il est sincèrement soulagé. Avec elle et Tick Tock aux machines, il n'était pas sûr que ça fonctionne, et l'ordre de Scar aurait été sérieusement compromis s'ils n'avaient pas pu décoller.

« Essayez d'allumer les autres si vous pouvez. Faut qu'ils soient chauds d'ici, genre, dix minutes. Demandez à Buster de vous aider, j'crois qu'il est à l'intérieur. »

Et puis les deux autres devraient revenir. Il le pense. Il l'espère. Au lieu de ça, c'est Dude qui trottine vers lui, et se met presque au garde-à-vous.

« On a chargé Seller Boy dans la montgolfière et le camion est vide. »

A vrai dire Freckles avait complètement oublié Justin. Il lève un sourcil perplexe.

« Pourquoi vous avez fait ça ? On va pas l'emmener avec nous. »

Son ton est incertain. Depuis le départ il ne sait pas trop que faire du caissier. Ils l'ont assommé, ont volé ses affaires, et l'ont kidnappé, c'est déjà un peu beaucoup. Il n'a pas l'intention de le tuer, mais l'emmener sur l'île, ça lui semble un peu gros, même si, au fond, c'est bien mieux que de bosser à Londres dans la superette d'une station service. Mais s'ils le laissent partir maintenant, y a des chances qu'il fasse foirer leur mission ; autant attendre le dernier moment.

Il hausse les épaules. Rainbow et Susuarana les ont finalement rejoint. Il ne remarque pas l'air soudain beaucoup plus satisfait du grimpeur, qui plus tôt faisait sérieusement la tronche.

« Fin, on s'en fout. Vous pouvez monter en attendant, si vous voulez. Les autres arrivent. »

Et il se poste de nouveau sur les marches de la nacelle, joue collée à une barre en fer, attendant mollement l'arrivée du groupe. Pour lui comme pour tout le monde, la nuit a été longue.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ninoxe Amer
Ninoxe Amer

♐ Musicien des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : Le Brasier
✘ LIENS : You can have more than one home. You can carry your roots with you, and decide where they grow.


EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 23 Juil 2017 - 15:26

Outre le fait que la traduction ne marche pas dans les deux sens, et que la moitié des phrases de Nasty lui passent au dessus de la tête, Wrath apprécie son nouveau jouet. Un qui ne fera sans doute pas long feu, malheureusement. Tout comme ses cigarettes s'il ne cesse pas d'en allumer une dès qu'ils atteignent un nouveau coin. Pour l'instant, il se dit que ce n'est pas trop grave, tirant un coup dessus avec sa main bandée. Se tenir loin du groupe lui fait du bien, assez pour qu'il apprécie cette balade improvisée dont il n'est pas sûr d'avoir pigé le sens. Oh, à force, l'adolescent commence à avoir l'habitude. Tant qu'une baleine ne surgit pas de nulle part pour les dévorer, Wrath ne compte pas se plaindre.

Si Nasty pouvait éviter de lui piquer sa nicotine ainsi, ça serait pas mal. Il aurait pu lui passer une clope du paquet. C'est cependant un geste plutôt classique dans son pays d'origine, où il se réunissait avec les autres gamins pour fumer en cachette dans un coin désaffecté de la ville. Soudainement, le Nord Coréen repense à son frère, et au fait qu'il serait simple de détruire le forfait du caissier pour envoyer un sms à sa famille. Juste un, pour confirmer qu'il est toujours en vie. Ses doigts se serrent autour de la cigarette que sa compagne de voyage vient de lui rendre. Wrath hésite, prenant le temps de peser le pour et le contre.

Non, ça serait une idée de merde, il se dit finalement. Son jumeau ne ferait que s'inquiéter un peu plus, ou bien il finirait avec de faux espoirs de retrouvailles. Repenser à ce crétin lui défonce quand même le cœur, au point que Wrath s'appuie contre un mur avec son épaule. La balade n'est plus aussi intéressante d'un seul coup.

Les paroles de Nasty le ramènent vers leur monde imaginaire alors qu'il s'apprêtait à lui taper un message, portable en main. Le mode de fonctionnement du zeppelin lui saute aux yeux, comme une illumination. Alors c'était ça le but de leur excursion. Il lève le téléphone, se rapprochant assez pour faire une photo correcte. Après avoir accidentellement réalisé une vidéo en restant appuyé trop longtemps, Wrath parvient à récupérer quelques clichés corrects. Mission accomplie !

Ça gronde en haut, dans les escaliers, comme si une armée allait surgir sans prévenir. Sans doute l'autre groupe, bien que l'adolescent n'en soit pas sûr. Dans le doute, il commence à taper un message pour Nasty, pour l'interroger sur la marche à suivre. Ce qui est stupide, puisqu'ils n'ont pas le temps de s'attarder ici. Ne prenant pas le temps de finir, le soigneur balance le smartphone dans sa poche, sourcils froncés. Plan de secours. Après avoir balancé sa clope terminée dans un coin, Wrath attrape le poignet de l'adolescente, la tirant dans son sillage vers l'escalier.

Ils pourraient sauter, au lieu de s'emmerder avec les marches. Enjamber la rambarde, atterrir en bas avec plus ou moins de casse et rejoindre le groupe. Le risque de se péter une jambe est légèrement trop important pour cette brillante idée, après réflexion. Lâchant finalement Nasty, la Flamme commencer à dévaler l'escalier pour rejoindre l'entrée. Au moins, il se souvient du chemin qu'ils ont pris. Plus ou moins en tout cas, puisqu'une fois en bas, il part du mauvais côté avant de faire demi-tour en plein dans sa course, ceci dans un dérapage plus ou moins contrôlé. Il n'avait pas vu de dinosaures à l'aller, ce qui confirme que ce n'est pas la bonne route.

« Saleté de musée, » Il marmonne pour lui-même lorsqu'ils retrouvent finalement le zeppelin. Le soulagement est de courte durée lorsque Wrath se demande si les autres ont réussi à faire fonctionner la machine pour leur départ.

« Camarade Freckles, » L'adolescent se laisse tomber sur les marches à côté de son supérieur, tirant le téléphone de sa poche. Après avoir lancé un regard à Nasty pour confirmer que c'était bien le plan, il montre les photos qui expliquent comment le zeppelin marche. L'adrénaline est en train de retomber, et Wrath étouffe un bâillement avec le dos de sa main. « Nasty a... » Ah, impossible d'ouvrir l'application de traduction avec la galerie photo ouverte. Bon plan.

« Camarade Nasty, son idée. » Fier de lui, l'adolescent n'ajoute rien, trop fatigué pour se forcer dans une conversation. De toute façon, ça serait une perte de temps.


Spoiler:
 






⁕ Dies Irae True friends stab you in the front.
   


Moodboard by me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 23 Juil 2017 - 16:07



Nasty laisse son "Camarade" faire les photos à son idée. Elle a bien pigé qu'il l'aimait son p'tain de loot. Et quelque part, c'est de bonne guerre : ce que tu pilles est à toi. Point barre.
Dans les étages supérieurs on entend des hurlements, des grondements et c'est comme si un troupeau de pachydermes piétinait le plafond. Mieux vaut ne pas trop moisir dans le coin. Visiblement, l'idée traverse l'esprit de ChingChong au même moment. Il attrape le Panda par le poignet et la traîne à sa suite. Un peu surprise, elle se laisse faire, pas spécialement habituée aux contacts humains. D'ailleurs, ça lui fait bizarre ce corps étranger sur sa peau. Wrath a les mains chaudes et un peu moites. Ils cavalent comme des cons dans les escaliers. Ses grandes guibolles ne sont pas à leur aise, contraintes par le rythme imprimé par Wrath. Et sa petite taille. Pourquoi tous les asiats sont coulés sur le modèle gnome ? Cyber dirait qu'il ont balancé les caracs' de leur avatar en mode "aléatoire" à la créa.
Nasty espère secrètement que ce crétin est en vie, lui et little Bro.

Finalement, Wrath lui rend l'usage de sa main. Il gagne en vitesse et arrivé à la dernière marche, se plante  de direction comme un gland.

- PAS LA ! Qu'elle lui beugle avant de se souvenir qu'il pige que dalle. A son tour de l’attraper par la main pour le tirer vers les portes de sortie. Il marmonne un truc en chintoque qu'elle ne calcule pas et elle le laisse brandir le fruit de leur trouvaille sous le nez de Freckles. Elle se tient les côtes, essoufflée.

- Camarade Freckles. Nasty a... Camarade Nasty, son idée.
- Une putain de brillante idée, si j'puis m'permettre, qu'elle ponctue en ricanant.

La Vilaine ébouriffe Wrath en lui prenant le téléphone des mains.

- Je file ça à Buster pour qu'il enclenche les moteurs, la cavalerie est pas loin derrière nous.

Elle s'interrompt brusquement dans son élan pour se retourner vers le soigneur. Elle désigne le telephone.

- A toi ! T'inquiète. 'Te le ramène, promesse. Elle le gratifie d'un sourire plein de dents avant de confier le précieux mode d'emploi à l'Expert. Elle lui fait jurer de le rendre à Wrath après, à haute voix et devant témoin. Elle connait le coté procédurier du pépère.

Dans la cour, ça déboule à toute berzingue. Nasty redescend aux machines en quatrième vitesse, pour allumer les fours. L’adrénaline lui chauffe les sangs et la bonne humeur. Avec les joues rougies d'excitation, elle a presque l'air jolie.
Ou bien complètement barrée.
Qu'importe ! Ils vont bientôt partir. Ils vont voler.

Par eux même.


Résumé:
 






EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Bannas10


Dernière édition par Nasty le Dim 23 Juil 2017 - 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
O
O

≈ Doyenne Suprême ≈


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : L'Originelle.
✘ AGE DU PERSO : Ancestral.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Ocean will be

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 23 Juil 2017 - 21:14


Ils avaient nagé, nagé, nagé et c'était beau. Moby, malgré son sale caractère, avait fait bonne figure. Ils y étaient arrivés, ils avaient trouvé Londres. Mais c'est là que, pour O, les choses s'était gâtées. Il avait fallu boire cette potion infecte, il avait fallu perdre une partie de soi, et O avait été choquée de ne plus avoir ses huit tentacules. Voilà si longtemps que cela n'était plus arrivée. De vagues souvenirs d'une traque terrestre remontent à sa surface alors qu'elle se tient debout au milieu des autres sans les percevoir, et machinalement la Doyenne suprême se lèche les lèvres comme pour y savourer un goût fantôme. Ba-boum ?

Un coeur qui bat. S'arrête. D'où cela vient-il ?

Ici le temps ne s'arrête pas, et la vieille dame qu'O est devenue voit soudain des gens partir, se diviser. Elle a froid. Ses longues jambes maigres, à l'image de son corps squelettique tout entier, chancellent au début lorsqu'elle se met à marcher. Nue, bien sûr, et habillée de sa seule crinière qui descend en-dessous de ses reins. Elle suit ses soeurs en trébuchant un peu, reste non loin d'elles toujours, tend son esprit vers les autres captives. Mais l'absence de son Père tout autour d'elle, de plus en plus loin, lui ôte ses forces. Il lui semble qu'elle manque d'air, que tout est devenu contre nature. Père ? Loin. Soeurs ? Ici, mais leur esprits lui semblent soudain comme étrangers. Tout lui paraît hostile. La grande Goutte est désormais hors de porté, et le grand Souffle l'asphyxie un peu plus à chaque instant.

C'est une O absente et presque absente qui vous suit. Ses grands yeux ronds cherchent partout de l'eau sans jamais voir pourtant ce qui l'entoure. C'est une O inerte qui ne prend plus part à rien, si ce n'est vous suivre en trébuchant ça et là comme l'enfant perdue qu'elle est devenue soudain. Heureusement qu'elle n'est plus guide. Sans eau, O n'est plus rien. Sans O, eau n'existe plus. O et Eau ne sont qu'une, ne peuvent être dissociées si facilement. C'est contre nature.

Dans le musée, O non plus ne voit plus rien. Elle s'accroche à son empathie, vérifie toujours qu'elle peut sentir non loin ses soeurs qui l'accompagne comme si ses yeux ne marchaient plus. Tend son esprit vers les autres, les captives, et sa conscience éthérée essaye de faire le compte pour voir si elles sont toutes là. Dans sa prime jeunesse, sans doute aurait-elle pu garder le fil. Plus maintenant. Alors elle marche, marche, marche et refuse de voir ce qui l'entoure dans un déni à la hauteur de sa panique.

Père, Père. Pourquoi l'as-tu abandonné ?

Le chaos dans le musée, le carnage, les aquariums, tout cela ne fait qu'effleurer sa conscience. O, en désespoir de cause, cherche ses tambours salvateurs qui de temps en temps rythme sa vie. Un repère, quel qu'il soit. Donnez lui un repère.

Pas de tambours. Juste des cris, ceux de ses soeurs et compagnons. Alors, cédant à toute son angoisse contenue, sa terreur primale qui l'étouffe depuis qu'ils sont sortis de l'eau, O crie. Telle une banshee, elle criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiisse sa voix de toutes ses forces et de toute sa magie. A terreur primaire, cri inhumain. Autour, du verre éclate et vole de toute part. De l'eau se déverse. Mais ce n'est pas celle que O espère, et d'ailleurs elle ne la remarque pas.

O est debout au milieu du chaos, son long corps maigres aux os saillant ne fait pas tâche. Sa longue crinière de nuit lui colle encore u peu à la peau, et O crie, plantée là, les yeux ronds d'affolement et les poings serrés à en faire couler son sang. Elle crie son désespoir d'estropiée à n'avoir que deux jambes, elle crie son malheur d'orpheline à ne plus avoir Père Océan pour l'accompagner, elle pleure sa solitude au milieu d'un monde bondé qui n'est pas le sien.

Debouts, debouts, debouts, partez ! PARTEZ !

Un gardien s'avance, et O ne sent que le sang chaud qui pulse dans son corps. Sa chair tendre. Son coeur. Ba-boum ? Ba-boum. Chasse. CHASSE. D'un coup, son hurlement de banshee s'arrête, O s'est souvenue. Sur terre aussi, on peut chasser. Manger. Manger le coeur, écraser les côtes, voir la vie pulser et s'en gaver gaver gaver s'en étourdir et manger dévorer courir. O ne réfléchit plus, elle mord à la gorge le garde sitôt que son hurlement s'est tu. MANGER. CHASSER. O est gloutonne et se gave, s'empiffre sans savourer. Et de cette énergie soudaine qui déferle en elle, O rit, et danse de son corps maigre et rouge par tâches sur sa peau de jade. Il y a des Debouts. Il y a à manger. L'heure du festin, avant de suivre ses soeurs plus loin.

Debouts debouts.. Venez !


En bref:
 






Communie avec Père Océan en#669999 .
♪ O like Ocean ♪
Merci Pan ♫♪



Merci Squint. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 23 Juil 2017 - 23:43

Event 5


le Tourbillon


La Salle semble imploser sous les projections de verre. Les gardiens sont presque tous morts, mais on entend déjà d'autres sirènes, tout aussi menaçantes que celle de l'île, à leur façon. Ce sont celles des lois qui régissent l'Ordinaire. La police, ce soir, certainement. Les derniers d'entre vous s'infiltrent par la porte ouverte par Bambi, et rejoignent une salle donnant sur ce qui ressemble à une terrasse, au premier étage du bâtiment. Les fées s'agitent pour guider les retardataires, sonnés, blessés ou épuisés. D'autres sont partis mener l'autre groupe, celui qui viendra à leur secours, jusqu'à la terrasse.

Pendant ce temps, sur la vaste pelouse qui encadre le musée, les moteurs du zeppelin s'activent. Il est prêt à décoller. Les fées indiquent la direction, d'abord celle du lieu où tous les autres sont réfugiés, puis celle qu'il faudra prendre, après, pour retourner au Pays. On ne peut que se fier à elles. Les rares enfants ayant tenté de déserter ont été rattrapés par leurs propres camarades, comme Rainbow. Par chance, la camionnette qu'il a tenté de conduire bloque l'accès aux voitures de police prêtes à fondre sur vous. Ici, le temps vous est compté. Vous n'avez pas l'habitude.

Les enfants de l'enceinte du musée s'agglutinent sur la terrasse, avec les sirènes survivantes et les fées restantes. Avec l'odeur du sang sur la peau. Scar et Stealth seuls semblent savoir ce qui se passe, et quelle forme aura leur salut.

On entend comme un bruit de moteur.



Précisions:
 





Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Rainbow
Rainbow

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 191
✘ SURNOM : Le Carambar
✘ AGE DU PERSO : 16 ans par légère anticipation

✘ DISPO POUR RP ? : Oui et Non, à voir ♥
✘ LIENS : Over the rainbow, there is a quiet companies

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyLun 24 Juil 2017 - 13:37

A Necessary End, Saltillo

Dude applaudit, le visage satisfait dans la lumière blanchâtre du plafonnier. Susuara léve le poing d’approbation et la créature comprenant surement qu’ils ne se verront plus, lui offre un dernier cadeau, dent de dinosaure provenant de l’île de Jamais.
Rainbow sourit au présent et hoche la tête en un remerciement alors que dans sa cage thoracique, son cœur se serre. Pour la première fois, il hésite un instant à les abandonner. Il se sent égoïste, lâche.
Il a un plan et un but néanmoins. Il doit s'y maintenir et ne pas faiblir. Il n’abandonnera pas.


Accompagné de Dude et de la créature, ils quittent le camion et vont vers le zeppellin. Avec Susuara, il observe l’extérieur quelques instants pour voir par où il pourrait fuir puis rejoint Dude qui a déjà commencé la conversation avec Freckles et Lacerate.
Rainbow ne comprend rien du dialogue de mots muets à ses oreilles puis, de désintérêt, se détourne, va voir une Perdue qui, il le sait, peut lire et écrire. Il l’apostrophe, lui demande des nouvelles du groupe du Musée et du Zeppelin. Elle répond à ses questions quand soudainement elle s’alerte, tourne la tête, surprise par un bruit qu’il ne peut pas entendre.  
Il l’interroge, une pointe d’adrénaline pulsant dans ses veines. Elle lui écrit.
Des sirènes de police. Venant droit sur eux.

Les yeux du garçon s’ouvrent grands et un sourire discret fleurit sur ses lèvres.
Voila l’excuse parfaite pour filer à l’anglaise.
Il quitte la perdue, se pointe devant Freckles, griffonne un mot rapide sur son carnet.

« j’vais boucher l’entrée arrière de la cours du musée avec la camionnette pour que les flics puissent pas entrer. Je reviens. »

Il balance sans délicatesse le carnet dans les mains du chef et sans attendre de réponse se barre, court au volant de la camionnette, tourne les clefs, démarre, traverse la cours. Il accélère et jure en silence quand il voit les phares des voitures de polices dans la prolongation de la rue, pile devant l’entrée.
Un grand bruit de chute résonne alors à l’arrière de la camionnette.
Rainbow jette un coup dans le retro, ne voit rien et l’angoisse saisit ses tripes.
Justin.

Il arrête le véhicule, arrache la clef du moteur, sort du véhicule et se précipite à l’arriére.
Les portes sont ouvertes et à deux mètres de celles-ci, un corps est étendu inconscient, sanguinolent.
Le grimpeur retient une nausée, vient s’asseoir à côté du garçon pour l’aider. Il saigne à de nombreux endroits et son visage est tant maculé de sang qu’il est impossible de dire d’où vient la plaie.
Rainbow est fautif de cet accident. Peut-être même l’a-t-il tué.

Ses dents, ses mains en suspends, tout son corps se met à trembler et des larmes éclosent dans ses yeux.

Le grimpeur ne sait pas quoi faire. Il est tétanisé et l’idée même de sa fuite l’a quitté.
La bouche entre-ouverte, il tente de se calmer et de respirer, réorganise dans sa tête les gestes de secours appris. Il attrape Justin, et mal-habile, désorganisé, commence le processus de position de sécurité et l’installe sur le côté. Il hoquette, s’interrompt, regarde ses mains rendues sombres par le sang.
Tant, tant, tant de sang.

Il tourne le visage vers le musée et voit le groupe s'enfuir avec les sirènes pendant que les gyrophares bleues des voitures de police arrétées derriére le grillage, s'éblouissent et mugissent un son strident que même lui entend.

Son visage blanchit, une impression de chaleur l’envahit et sur tout son corps, des gouttes de sueur se mettent à perler.
Il a du mal à respirer et sa vue se trouble. Il  le sent, il va s’évanouir.

Son corps bascule, inconscient.

Peut-être est ce là la vengeance de Pan, le prix à payer pour ceux qui tentent d’abandonner l’île.



résumé:
 






EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 93of
Merci Joy. Ton LSD, c'est de la bonne *_*

Playlist du bonheur

Les pensées de rainbow :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seiche
Seiche

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Bulletwhite La Juste Seiche
EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Bulletwhite Encre & saucissons
EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Bulletblue Fraîchement Tranchées: I - II - III
EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Bulletblack Désossés : IV - V - VI


EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 30 Juil 2017 - 4:13

C’est l’explosion, le chaos et l’effervescence de milliers de gouttes d’hémoglobine qui viennent maculer les dents humaines de ses sœurs. Vengées ! Vengeances !
Si peu, si peu seront sorties des eaux, si peu auront surmontées cette souffrance ! Si peu !
Et toutes ces peaux sèches, ces peaux vidées, ces oripeaux de larmes… salées.

« Elles n’ont plus rien pour nager. »

C’est ce que la petite sirène constate, tristement. Devant le corps gisant du gardien qui avait pourtant voulu… l’aider.

Le chaos, le déchainement. Les deux-jambes contre les plus grandes, qui s’ébattent et s’ébrouent. Partout la bataille, la danse du sang. Et ses sœurs déformées, dépourvues d’écailles, aux crocs mutées mais toujours insatiables…

Ô Sœurs…

Qu’elle est triste Seiche. Ce spectacle ne parvient pas à apaiser son chagrin. Non. Cette solidarité entre petites lueurs et son habituel gibier ne parvenait pas à lui réchauffer le cœur.

Il y avait ses sœurs. Ses sœurs qui ne retrouveraient jamais l’eau. Ses sœurs qui ne joindraient pas leur écho. Leur histoire. Leur mémoire.

C’était bien plus que des vies qu’on avait ici anéanti, mais des pans entiers d’elles. Les sirènes…
Les Sirènes.

Pour toujours, auront une béance en elle.
Des taches de vide sans aucun sens.
Des ombres statiques.
Fripées.
Dépourvue de présence.
Oubliée.

Les sirènes n’oublient jamais. Jamais vraiment.
Les Sirènes sont des gardiennes. De l’île. Du deux-jambes, qu’il les ait longues ou courtes ; les sirènes sont bergères.
Et laissera-t-on de côté, les laissera-t-on de côté ?

Allons-nous encore les abandonner ?
Non. Non. Oh non !

Seiche marche, comme hantée. Pâleur contrastée parmi l’affusion ensanglantée. Elle n’a plus conscience des âmes, des cris. Des alarmes qui portent leur nom dans ce triste Ordinaire. Non.
Seiche avance, égarée. Et c’est un visage… du moins, une partie, qui lui permet de se retrouver.

« Rouge. »

Son visage balafré. Son visage tout brûlé, cicatrisé et flétri mais vivant.

Le Feu.
Si ses sœurs ne pouvaient revenir à leur Père, si ses sœurs ne pourraient rejoindre la mer…

Le Feu.

Mais c’est l’eau qui lui répond, l’eau et les éclats de verres cédant à l’appel désespéré de leur doyenne désorientée.

Devra-t-on tout leur abandonner ?

La sirène étouffe un sanglot. Non. Oh non ! Elle ne se laissera pas aller, elle ne les laissera pas gagner ! Non ! Ils ont bien TROP joués d’elles.

Les sirènes ne sont PAS des poupées.

Comme pour s’en moquer, flottent les corps empaillés que le souffle de verre, aura propulsé.

« AMANITE ! » - Seiche s’est rappelée. Sans se rendre compte, le nom de la fée s’est gravée, mainte fois répétés par l’autre fée et par la deux-jambes désagréable aux cheveux écarlates.

« AMANITE !!! » - Elle implore. C’est sa dernière chance. La fée savait. La fée saurait forcément.

« AMANITE ! Il ne faut RIEN laisser, rien leur laisser ! Amanite ! Plus aucune trace. De nous, ni d’elles ? … Mes sœurs.
… Ne doivent plus demeurer. Mes sœurs… »


…devaient disparaitre à jamais.

« … Tout brûler. » - Mais l’eau ? L’eau empêcherait ? Amanite saurait comment ? Comment faire ?

Et peut-être aussi le garçon à la lumière, celui qui était resté en retrait, celui aux cheveux blancs qui parfois ricanait, peut-être que sa magie à lui pourrait aider ?
L’autre garçon, le lien de Coquillage, il s’était déjà éloigné.

« ROUGE ! »  

La sirène au milieu du carnage et des fuites ne peut, ni ne veut suivre. La mémoire. Leur Mémoire.
Leur mausolée.

« Rouge… S’il te plait… » - Jamais Seiche n’aura été… plus désemparée.

Synthèse – Scar, Amanite, Cyber:
 






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dude
Dude

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 296
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : 15 ans maintenant !

✘ DISPO POUR RP ? : Of course !
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 30 Juil 2017 - 19:27

Team Zeppelin


Secourir les Sirènes
Event


Le Chevalier piétinait, il ne savait que faire. Patienter en fixant la camionnette afin d'assister au sauvetage héroïque ? Cela attirerait l'attention sur lui, inactif, et sur le véhicule qu'il contemplerait. Il tenta donc de s'occuper les mains en aidant à charger les derniers sacs de charbon.
Soudain, des sirènes retentirent. Jamais Dude n'avait eu à faire personnellement aux forces de l'ordre, elles ne s'aventuraient pas sur les abords du Mississippi. Mais lors de ses excursions dans le village voisin il lui était arrivé de voir leurs véhicules retentissant et bondissant sur la chaussée à une vitesse ahurissante.
Ainsi donc le garçon identifia rapidement la situation et en conclut qu'ils étaient dans le pétrin.
Un bruit de moteur tout proche le fit sursauter et il ne sut si le garçon aux casseroles avait raison de tenter sa chance en cet instant ou si cela n'était que pure folie. Le véhicule bondit vers l'entrée mais des lumières bleues et rouges apparurent et bloquèrent le passage. Le camion fit une embardée et les portes arrières s'ouvrir brusquement, laissant tomber lourdement Seller Boy qui roula sur quelques mètres.

« NON ! » cria le Chevalier avant de s'élancer vers le corps inerte.

Le garçon aux casseroles descendit du véhicule, l'air hagard et tourmenté, pour s'approcher du garçon qu'il était sensé sauver. En courant vers eux, Dude se demanda pour quelle raison le grimpeur allongeait le corps du garçon de cette manière, comme si il dormait.
A l'instant où il les atteignit enfin, le garçon aux casseroles chut, inconscient. L'armurier retint un juron - on lui avait appris à ne pas salir sa bouche avec au risque de se voir laver la langue au savon - et s'agenouilla auprès d'eux : Seller Boy était couvert de sang, impossible d'identifier les sources de l'écoulement, le grimpeur ne semblait qu'évanoui.
Armé de son courage, de sa générosité et de sa force, le Chevalier hissa son protégé sur son dos, ses pieds traînant par terre de par leur différence de taille. Il ne pouvait porter les deux corps et il voyait le groupe embarquer dans la montgolfière. Il appela :

« HELP ! PLEASE ! »

A son plus grand soulagement, Freckles accourut vers eux, si cela avait été la cheffe des Chasseurs elle aurait pu en profiter pour achever Seller Boy.
Le Lionceau prit le garçon aux casseroles sur son dos avant de s'élancer vers le véhicule volant, aux côtés de Dude.
Ils furent les derniers à embarquer et portèrent les deux corps dans une pièce pourvue de banquettes où ils les allongèrent.

« Faut un doc pour Seller Boy, il saigne trop ! » s'inquiéta le Chevalier, penché à son chevet.

Le sort de son protégé lui importait grandement et il tenait le garçon aux casseroles responsable de son état alarmant.

codage par Junnie sur apple-spring


Résumé:
 






True Nature of the Knight:
 

   

Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !
EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Finn_and_jake_by_abysswolf-d6bgo83
Revenir en haut Aller en bas
Ninoxe Amer
Ninoxe Amer

♐ Musicien des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : Le Brasier
✘ LIENS : You can have more than one home. You can carry your roots with you, and decide where they grow.


EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 30 Juil 2017 - 21:16

Retour au point de départ, ou plutôt aux machines, bien que ça ne soit pas les mêmes. L'adolescent s'y rend avant que leur nouveau moyen de transport ne décolle, espérant revoir son nouveau téléphone bientôt. Les visages familiers qu'il croise font du bien, ils démontrent que la majorité d'entre eux sont encore là. Et puis, cette fois-ci, peut-être qu'ils ne termineront pas couverts de blessures à cause de la difficulté de la tâche. On ne lui laisse pas le loisir d'y penser, alors qu'une personne débarque en demandant un soigneur.

Alborius est mort, est sa première pensée. Quelqu'un devrait réagir, se porter volontaire. Et puis, Wrath se souvient que leur unique soigneur c'est lui. Alors il repose les gants qu'il venait d'attraper, sans trop y réfléchir et lève la main. Qu'est-ce qui a bien pu se produire cette fois ? Le gamin qui l'escorte tire sur sa manche, tout en parlant trop vite. Ses paroles n'ont aucun sens pour l'adolescent, qui préfère s'arrêter en chemin pour récupérer un des sacs de la supérette. Autant avoir un minimum de matériel sous la main. Bon sang, le gosse paraît incapable de se taire, et tout ce que Wrath comprend est qu'ils se sont envolés vers le balcon ou quelque chose du genre. Très utile, surtout qu'il préférerait qu'on lui dise qui est blessé. Ou ce qui s'est produit.

L'endroit est mal choisi, les couchettes trop exiguës, ça va être un bordel pour y faire quoi que ce soit. Il ne le dit pas, n'ayant ni la patience ni le vocabulaire pour, se contentant d'éviter de marcher dans les gouttes de sang qui jonchent le sol. C'est le garçon du supermarché qui est étendu là, inconscient, couvert de ce qui est sans doute son propre sang. Wrath reste silencieux un moment, à cause de la fatigue, ou simplement parce qu'il n'est pas médecin bordel. Silence, il inspire puis expire, jusqu'à ce qu'il se souvienne quoi faire. Son regard croise celui de Freckles, et il a envie de lui dire qu'il n'a pas les compétences pour ça, que c'est trop lui en demander.
Ça serait similaire à de la trahison, de ne pas tenter le coup.

« Bouge, » il marmonne à Dude en Coréen, ne lui accordant guère plus qu'un regard en biais. Au moins ça semble aller pour lui.

Le liquide recouvre bientôt ses mains, alors qu'il en cherche la cause, après avoir vérifié que Justin respire toujours. S'il y a des lésions internes, Wrath ne se fait pas d'illusion ; le caissier va y passer. Avec de la chance, le choc n'a pas été trop grave. Son bandage à la main est dégueulasse après quelques minutes, un véritable nid à microbes, et il le coupe avec son couteau. Une bouteille d'alcool fait l'affaire pour éliminer les bactéries, sauf qu'il aurait sans doute mieux fait de faire ça d'abord. Un gémissement passe ses lèvres à cause du contact entre sa plaie non cicatrisée et la vodka (ou est-ce du rhum?). Moins important que la vie du patient.

Patient. Comme s'il était un grand docteur dans un série télévisée. Un de ceux qui sauvent toujours leur victime.  Quelle blague.

Finalement, alors que Wrath est sur le point de crier de frustration, ses doigts trouvent une lésion au niveau du cuir chevelu. Et la majorité du sang paraît venir de là. Immédiatement, il commence à tenter d'arrêter le flot de sang. Mais la tête, c'est un endroit où les blessures sont parfois plus impressionnantes que graves. Enfin, selon les séries télévisées. Les minutes qui passent lui semblent s'étendre à l'infini, et le Coréen retient sa respiration à plusieurs reprises, pris d'un soudain doute au sujet de celle de Justin. Tout va bien, il ne va pas lui filer entre les doigts. Le saignement se réduit même après un moment, après le sacrifices de plusieurs compresses. Cela lui donne un peu de temps, assez pour vérifier le reste. Il en profite pour demander des précisions à Dude avec un 'comment' maladroit.

Ses doigts parcourent le corps étendu, vérifiant la position des os après avoir passé un chiffon mouillé sur la chair. Il note des marques diverses, coupures qui ont pas mal saigné également et bleus, sans que rien ne lui paraisse dramatique. Bien sûr, si Wrath était en mesure de vérifier les organes internes, ça serait mieux. Il ne faut pas trop en demander, hein. Il nettoie les zones meurtries, pressant ensuite des pansements multicolores à certains endroits. La tête, quand à elle, est bandée soigneusement. Le caissier est pâle, et il aura besoin de repos, ainsi que de nouveaux vêtements. Techniquement, il devrait se remettre.

Épuisé, l'adolescent offre un hochement de tête au fidèle chevalier à ses côtés. S'asseoir sur le sol est un réconfort, et Wrath ne s'embête pas à nettoyer le sang qui a terminé sur ses mains et son visage tandis qu'il travaillait. Le dos appuyé contre la banquette le garçon se dit qu'il ne retournera pas aux machines, que c'est sa responsabilité à présent, de veiller sur le blessé. D'une main, la Flamme effectue un geste vers l'autre banquette, où le second garçon est étendu. Visiblement, ce n'est qu'un évanouissement, de ce que Dude lui en a dit. Ils peuvent donc le laisser dormir et lui faire la morale plus tard.

Le Soigneur n'en a rien à faire, à cet instant précis. Il est bien trop crevé pour ça. Fouillant dans le sac à ses côtés, il parvient (tout en tâchant une partie du contenu) à récupérer quelques barres chocolatées. Il en tend une à Dude tout en ouvrant la sienne de sa main libre.

Une autre se retrouve posée sur la banquette, pour le troisième héros du jour. Et Rainbow n'aura qu'à en demander une au réveil si ça lui fait plaisir.
Faudra qu'il refasse son bandage, plus tard. Après. Ses dents mordent dans le réconfort chocolaté et le reste du monde disparaît.

Personne n'est mort, ça va.

Spoiler:
 






⁕ Dies Irae True friends stab you in the front.
   


Moodboard by me:
 


Dernière édition par Wrath le Lun 31 Juil 2017 - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scar
Anonymous

Invité



EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyDim 30 Juil 2017 - 22:09

Meteor a tout vu, Scar le sait, le voit dans les yeux du garçon lorsque celui-ci hurle son nom. Près de lui, pâle et blessée, se trouve Northern. Le Chef se sent un besoin subite de se justifier le sang sur l'un de ses gamins, de dire avec mauvaise foi que ce n'était pas lui, pas sa faute s'il a tué plutôt que sauvé. Et pourtant, tous l'ont potentiellement vu. Vu ôter la vie avec un tel détachement, comme un Pirate. Ça lui fait un nœud à l'estomac et il a soudain envie de se précipiter et lui reprendre sa Sentinelle. Il la soignerait et s'excuserait mais la féliciterait sincèrement de son courage et de s'être battue pour les autres avant elle-même. Après tout, s'il parvient à la convaincre de le suivre dans ses pas, elle en verrait d'autres comme ça.

Soudain, cela lui paraît terrible et cruelle comme existence à affliger à quelqu'un. Mais il en faut bien, de ceux qui se sacrifient pour le bien commun. Et il ne parle pas que de lui, il n'a pas le culot de se prétendre seul dans son rôle. D'ailleurs, à la maison, il lui suffit de tourner sur lui-même pour en voir d'autres.

« La porte ! LA. PORTE. !!!! »

L'appel sort le Rouge de sa contemplation et celui-ci se demande brièvement si ce manque d'attention est encore un effet secondaire de ce que la Sirène a fait à son esprit.La maison, cela fait longtemps que le mot n'a plus pris forme dans sa tête, il n'est même pas certain qu'il vienne de lui. Plus tard il se dira qu'il se cherche encore des excuses mais pour le moment l'information d'une sortie de secours arrive enfin à son cerveau et le Chef bondit.

« Occupe-toi d'elle, ne la laisse pas mourir. Je vais m'assurer que tout le monde s'échappe et...surveiller les arr- »

Un cri déchire la salle, le verre, les êtres et sème l'apocalypse dans la bataille. Et, Scar a à peine le temps d'échapper à une esquille de verre géante surfant sur le torrent libéré par l'un des aquariums, qu'une autre voix s'élève et le transperce.

« ROUGE ! »

C'est comme si elle capturait tous ses instincts pour les utiliser à sa guise. Elle l'a fait protéger, l'a fait tuer, maintenant elle veut le faire accourir. Une part de lui s'indigne et voit Meteor et Northern s'enfuir, sans lui à leurs talons. Mais l'autre a l'obéissance d'un chien et ne comprend pas pourquoi il n'est pas déjà près de sa Sirène. La métaphore génère tout à coup comme un conflit interne de loyauté.

Il n'y a que Peter qui possède le droit de lui ordonner de cette façon.

L'idée le conforte, Seiche s'en sortira, elle n'est pas si faible. Lui doit s'assurer de chacun, fouiller des yeux les coins pour n'oublier personne et retenir, si vraiment, ce qu'il viendra d'humains par la suite.

Humains. Et lui ? Il pense être quoi ? À nouveau le mot lui paraît étrange dans son contexte et dans sa tête.

« Rouge… S’il te plait… »

Scar l'a sans doute imaginé celui-là. Comme un chuchotement mais impossible de si loin. Il amorce un mouvement vers où le Court-Circuit a emmené sa Sentinelle, voulant déjà s'assurer qu'ils soient bien sortis. S'arrête.

« Merde.»

Se retournant, il rejoint la Sirène au pas de course. Sur les débris, ce n'est pas facile et il manque plusieurs fois de glisser, mais il faut faire vite.

« Viens ! » il la tire par le bras, l'oblige à le suivre. S'il faut il la portera. Il n'a pas le temps de s'attarder sur le pourquoi de son immobilité ou de son appel. Car bien qu'il y ait répondu, l'impact émotionnel est moins violent qu'à leur entrée ou lors de sa soif de sang. Il parvient encore à penser par lui-même et sait que peu importe ce que la Sirène pourra lui dire, ça ne prévaudra pas sur son sentiment d'urgence.


***


Dans l'obscurité, le Rouge compte et recompte les têtes. Mais comment savoir ? Comment être sûr que chaque fée, chaque Sirène est bien sauve. Même pour les enfants il n'est pas sûr. Il devrait pourtant, même après tout ça, il aurait du mémoriser exactement tous les membres de leur groupe. Ça ne lui aurait pas pris longtemps, il a l'habitude.

À travers les sirènes de police, il entend comme un grondement. Mécanique. Soudain, il se demande ce que le rouquin voulait décrire lorsqu'il a dit véhicule. Il n'est pas sûr que ce soit lui, il estime qu'il faut bien une machine produisant un tel bruit pour la taille de leur groupe.

Abandonnant sa énième tentative de comptage, il se penche légèrement vers Stealth à sa droite.

« Je sais pas ce que Freckles nous amène mais fais-les tous rentrer. Je serai le dernier, pour retenir un moment la porte au cas où les policiers essaient de l'enfoncer. »

Policier. Ça goûte étrange sur sa langue. Ce lieu lui fait utiliser un vocabulaire qu'il a abandonné depuis des décennies.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stealth
Stealth

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : 19 ans ou plus

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyLun 31 Juil 2017 - 1:44

Team Musée





Secourir les Sirènes
Versunmondeoublié
Event

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Giphy



Tu grimaces lorsque Scar se saisit de la conque pendue à ta ceinture pour s'adresser à Freckles : si vous étiez dans un véritable combat ce mouvement aurait pu vous être fatal, à tous les deux. Mais pour l'heure vous affrontez de faibles adultes qui se laissent massacrer et assommer sans pouvoir riposter.
Scar s'agite à côté de moi et fond sur un gardien et dans le même mouvement l'égorge sauvagement. Ça ne te choque pas spécialement.
A droite, Meteor tombe sous le coup du rectangle noir d'un gardien, le corps parcourut de spasmes. Alors que tu t'apprêtes à le rejoindre et régler le compte de l'adulte il se redresse, de l’électricité bleuté s'échappe de ses cheveux. Sans un regard à l'adulte il repart dans la mêlée, toi tu continues ton chemin et transperces le gardien au rectangle noir sans même le regarder.
Des cris se mêlent pour former la même information : la porte. Dans un volte face tu aperçois l'apprentie pleurnicheuse et une fée bleue devant une porte de sortie, faisant des gestes pour attirer l'attention.
Les fées que tu as envoyé en reconnaissance reviennent enfin et te font le compte rendu de la situation extérieure : un engin volant pour vous récupérer sur le toit.
Tu hurles tes ordres :

"Tout le monde sort ! Un group..."

Un hurlement d'une violence inouïe t'enfonce une lance dans le crâne, du moins c'est l'impression que tu as. Alors que tu te bouches les oreilles les aquariums volent en éclats : un tesson t'ouvre la joue de façon superficielle et un autre se plante dans ton bras, heureusement de petite taille et pas profondément - tu te remets encore des blessures de Kitty durant l'Embuscade.
Tu arraches le morceau enfoncé et des sirènes viennent s'ajouter à celle du musée ; tu ne sais pas ce que cela signifie mais tu devines que ce n'est pas une bonne chose. De nouveau tu hurles :

"Prenez les escaliers, tout le monde sur le toit, on se bouge ! Je veux trois fées pour guider l'autre groupe jusqu'à nous. Allez !"

Tu jettes un œil dans la salle en sortant : Scar traîne la sirène blanche, les gardiens sont morts ou assommés, les cadavres des sirènes sont étalés dans les débris de verre. C'est le moment de partir.


~~~


La terrasse est éclairée par la lune et des lumières bleues et rouges clignotantes venant de véhicules roulants postés à l'entrée du Musée. Vous attendez quelques secondes, une minutes, deux minutes. Le temps ici semble long, lourd presque douloureux.
Enfin un bruit de moteurs, énormes, se fait entendre et le vent se lève.
Scar se penche vers toi et te fais part de son plan, tu acquiesces : le Rouge se sacrifie toujours pour les autres, c'est son truc. Tu partages le rapport des fées :

"C'est un engin volant apparemment, je sais pas où Freckles a eu ça mais bon."

Le zeppelin apparaît enfin, faisant voler ta cape et fouettant tes cheveux. Une porte est ouverte et une passerelle glissée jusqu'au bord de la terrasse.
Tu hurles par dessus le vacarme :

"Les sirènes d'abord ! Je veux un perdu avec chaque sirène pour les maintenir pendant la monté, faites gaffe à pas tomber dans le vide, on viendra pas vous chercher en bouillie !"

Tu espères que les sirènes secourues se sont assez nourries pour ne pas profiter de l'occasion pour manger un bout.
Un œil attentif sur la manœuvre et des coups furtifs vers Scar et la porte, voir si il faut accélérer le mouvement.
C'est bientôt terminé.


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid



Résumé:
 








Stealth's Song


Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyLun 31 Juil 2017 - 21:11

Event 5


le Tourbillon





Les enfants se pressent sur la passerelle. Aux commandes du zeppelin : Buster. Personne ne sait quelle direction emprunter. Les coeurs les plus enfantins espèrent que les étoiles guideront le chemin. Les plus grands, et surtout les plus solides, s'occupent de rassurer les plus angoissés et de calmer les plus excités. Il faut aussi prendre soin des sirènes, et des fées, et des créatures les plus abimées. Elles le sont. Elles pourraient ne pas survivre à la traversée. On n'est pas encore rentrés.
Les Chefs, qui n'ont jamais été plus Chefs que lors de cette aventure, doivent toujours préserver la cohésion du groupe et s'assurer que chaque poste est rempli. Des baleines sympas, on n'en trouve que dans la mer. Le ciel, orageux en outre, se présente bien moins chaleureux.

Scar veille encore, tandis que les derniers enfants infiltrent la bouche du ballon, tandis qu'au loin des bruits de pas, de voix et de talkies-walkies résonnent à l'intérieur du musée. Il s'apprête à rejoindre les autres, qui piaillent et s'activent à l'intérieur.
Mais soudain, une ombre fissure le ciel agité. C'est un oiseau, une chouette hulotte. Elle se pose sur la rambarde qui cercle la terrasse. Un deuxième la rejoint. Un troisième se dépose, lui, sur le toit. Bientôt, c'est une véritable colonie qui envahit la terrasse.

Et puis, dans un éclair qui déchire l'obscurité de la nuit, une autre silhouette apparait, d'un coup. C'est presque un oiseau, mais pas tout à fait. C'est Peter Pan. Il est si gris qu'il parait être devenu statue. Des moineaux et des hirondelles parsèment son habit de feuilles bleues. Sur son épaule se dresse un immense corbeau noir. Il a l'air plus vieux que le monde.
Les enfants s'agglutinent à la grande porte du zeppelin pour apercevoir leur roi. Celui-ci passe un long moment à les observer, et même si ses yeux se posent presque sur chacun, on dirait qu'un voile obstrue sa rétine.

Vous n'auriez pas pu rester ici.

Son visage se fend d'un imperceptible sourire tout faible, même s'il a quelque chose de triste. Et aussi, c'est plus rare, de doux.

Personne ne peut vivre sans nom et sans grandir dans ce monde-ci.

On le croirait fait de givre.

Vous êtes des Enfants Perdus. Pour toujours, des Enfants Perdus.

Il bouge lourdement son bras, et sa main, tout en la contemplant, et reporte son regard sur vous.
Un enfant l'imite, et pousse un cri. Lui ne devient pas statue, non, il devient du vide, du rien. De l'Oubli, peut-être. Sa peau est si fine qu'elle devient peu à peu translucide. Cela part de la main et se propage sur tout le corps. Un autre enfant fait le même constat, puis un autre, puis un autre, et chaque constat se succède d'un petit cri d'effarement. Il y a des pleurs, aussi. Il y a beaucoup d'enfants qui supplient de rentrer. Personne n'y échappe. Personne sauf les Mères. Elles sont toujours plus solides, les Mères.

Alors, mus par une impulsion collective ahurissante, les oiseaux s'éparpillent tout à coup dans les cieux. Ils se posent tous, tous sans exception, sur le Zeppelin. Le grand corbeau, que les vieilles histoires nomment Salomon, se glisse derrière Peter, enserre ses épaules, avant de le hisser à son tour dans les airs. Peter Pan lévite un instant, et vous observe toujours. Quand il parle, c'est d'une voix plus forte, mais qui couvre à peine le tonnerre grondant.

Les oiseaux nous guideront jusqu'à l'île. Ils connaissent le chemin. Vous savez, tous les enfants ont été des oiseaux avant d'être des enfants. Je suis juste le seul à m'en souvenir. Tout ira bien, maintenant.

Mais le sourire a disparu, et le visage est de glace.

Salomon entraine Peter jusqu'au toit du zeppelin, à l'avant. Peter se perche sur le nez du ballon, et c'est vrai qu'ainsi, on dirait un oiseau.



*




Les contours de l'île apparaissent au bout d'un temps que nul ne parviendra à bien définir. Le ciel n'est que nuit et nuages. Les oiseaux portent le vaisseau sans jamais se reposer. Peter Pan ne quitte pas sa place.

Les milliers de flèches dorées qui percent le ciel pointent une direction. Une seule. Vous savez, dans vos coeurs d'enfants de l'île, que vous soyez nés de ses entrailles ou accueillis en son sein, vous savez que c'est elle. On se plaque aux fenêtres. Il est beau ainsi, le Pays de Jamais, tout droit sorti d'un rêve d'enfant. Il vous appelle si fort, comme la première fois. C'est magique.

Bientôt, vous sentez, même à travers l'épiderme du ballon, l'odeur de la mer et de la jungle et de la montagne, et du rêve, et de l'aventure, et de la fantaisie, vous sentez tout cela jusque dans le sang qui circule dans vos veines. Certains aperçoivent un bateau volant, celui du Capitaine, mais on peine à s'attarder sur cette vision plutôt qu'une autre tant la magie de l'île semble exploser sous vos yeux, déjà accoutumés à la grisaille de l'Ordinaire. Les corps reprennent consistance. Plus de peau translucide. Plus de sensation de froid et de vide. Vous êtes vivants. Vous avez survécus.
Pourtant, une certitude demeure, et celle-ci est peut-être un peu froide, en vos coeurs éreintés.


Le Pays de Jamais ne sera plus jamais comme avant.






Précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Coquillage
Coquillage

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 210
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : ok mais en mode tranquillou :3
✘ LIENS : Coquillages et crustacés
aventures en cours : 1-2

EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 EmptyMar 1 Aoû 2017 - 12:03

Tout se passa tellement vite. Le cri de O, la détresse de Seiche, les cris, le sang, la cacophonie des sentiments… Son mal de tête réapparu, plus fort qu’avant, l’empêchant de se concentrer sur ce qu’il se passait autour d’elle. A la fin, Coquillage sorti de la salle, suivant le mouvement du groupe, ayant à peine le temps de jeter un dernier regard vers ses pauvres sœurs empaillées.

Je suis tellement désolée…


Arrivé à la terrasse, Elle essaya de chercher du regard ses sœurs, de voir si les survivantes étaient bien tous là.

Soudain, elle entendit un bruit sourd parcourir le ciel nocturne. Peu à peu se dessina la forme d’un objet qu’elle n’a encore jamais vu. Son aspect lui fit penser au nautilus mais alors que le poisson de fer nageait dans les mers, ce poisson ci survola les nuages.

Mais Coquillage ne se posa plus trop de questions maintenant ; elle était à bout de force, tout ce qu’elle voulait c’était de rentrer à la lagune, de nager auprès de ses sœurs.

Elle entra dans l’étrange poisson volant et se plaça dans un petit coin, se laissant lourdement tomber sur le sol. Elle entendit des clameurs, des drôles de bruits, un fouillis d’émotions intenses et étrangement quelque chose qu’elle a du mal à décrire, quelque chose de froid.

Une partie d’elle était curieuse de voir ce qu’il se passa mais la fatigue était plus forte et elle finit par fermer les yeux.

Quand elle les ouvrit, elle sentit tout de suite l’odeur de l’océan et elle sourit.
Enfin ils étaient chez eux.

résumé ( pas vraiment ^^''):
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ladyfrany.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   EVENT 5 – Secourir les Sirènes - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire-