Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyLun 9 Mai 2016 - 18:26


Il y avait beaucoup de choses à prendre en compte. Le Joker commençait même à compter le temps qu’il estimait à la première partie du Jeu, perplexe face à quelques cas d’objets dotés de jambes invisibles apparemment. Des trucs à broder qu’il comptait refiler à un Raccommodeur capable de se débrouiller. Il avait même eu le sourire crispé lorsqu’une potentielle peau, bien qu’encore en vie sur son porteur, s’était écorchée à un mannequin. Le Chef s’y était coupé le doigt, parce que d’abord il avait accusé l’endetté d’avoir fait exprès, alors il avait testé. Et là, il hurla de rire. Parce qu’il avait la preuve qu’il fallait. Il ne détruisit pas le mannequin, ça surtout pas. Il fallait le garder. Précieusement, ça lui donnait des idées pour les peaux trop ma soignées.

On lui avait murmuré quelques trucs, mais franchement, il fallait être idiot pour ne pas comprendre. Les Paliers marchaient aussi comme ça, enfin, pas dans le même but mais le Chef jugea qu’il devrait rejouer. Recoudre la poupée qui s’était démembrée.

Le Joker avait fait sa petite ronde habituelle, celle pour les fleurs. Se couvrant bien sous son manteau vert. Vêtement amélioré, avec une nouvelle peau de mouton à l’intérieur. Et comme toujours, Pit ne pouvait s’empêcher de se vanter de ses talents.

Cependant… quelque chose faisait tache.

Pit était presque caché dans le vêtement. Il se dépêchait de retourner dans la Maison Sous Terre, passant les Sentinelles avec son sourire de coutume. S’empêchant de se montrer pressé. Pour ne pas éveiller de soupçon. Il faisait même attention à ne pas croiser Mirka ou Peter. Ni même Bow.

Le Joker se débarrassa de son manteau au sol, révélant la chemise rouge. Elle était blanche avant pourtant. C’était un rouge déjà foncé, un sang coagulé, mais le problème... c’était que Pit avait voulu cacher la peau dépecée en croyant entendre quelqu’un arriver. Mais n’avait croisé personne. Une chemise de moins pour rien. Bon, une nouvelle trouvaille dans les trésors de la petite cachette dans les bois. Il avait rapidement profité aussi d’un cours d’eau pour se laver les mains et le canif qu’il avait rangé.

Il pesta tout en décrochant quelques boutons, il voulait changer de chemise. Et raconter n’importe quoi pour faire laver son habit, ou bien le détruire. À choix. Ce qui n’était pas encore choisi.

Là, il n’affichait pas de sourire, pas de regard particulier. C’était un peu la « pause » entre deux moments. Plus tard il s’occupera d’un autre jeu. Enfin, pour le coup… ce ne fut pas plus tard au final.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMar 10 Mai 2016 - 0:04



Boogie Woogie Wu Da3fe8eb584797564d4548ed15155a5b


I came to cut you up
I came to knock you down
I came around to tear your little world apart
I cam to shut you up
I came to drag you down
I came around to tear your little world apart
And break your soul apart



Deux semaines.
Deux semaines qu'elle s'adonne à ce petit jeu. Elle est sous surveillance, elle l'a bien repéré. Elle a beau vivre à contre courant du rythme des habitants du Grand arbre, les "Fouines" trouvent le moyen de se planquer dans sa nuit. Rien à foutre ! Elle rend les contraintes de sa traque au centuple. Ça l'occupe. Sa vacuité s'habite pierre par pierre de cette manière. De désert, elle voit son sol aride  fleurir de quelques semblants d'autels, sorte de champignons atomiques biscornus.
Il y en a un pour Peter et son Brasier éteint.
Il y en a un pour Ôpôch' et sa Rebellion Candide.
Il y en a un pour Pit et ses Abysses.

Et pour ce dernier, Nasty ne ménage pas ses prières.
Depuis leur altercation, elle dépose, sournoisement mais surement, des preuves de haine dans les chaussons du Joker. Si elle doit être une poupée, ce sera une vaudou; si elle doit être une fleur, ce sera une dionée. Qu'il tienne sa petite comptabilité, elle a la sienne ! Et Nasty est d'une terrible inventivité quand elle est passionnée par un truc : une créativité morbide et inextinguible.
Elle a bien aimé piéger le mannequin de ce sale clown, ça lui a demandé un peu de patience et d'astuce pour un résultat satisfaisant. Mais ça ne suffit pas à enrayer sa monté en puissance. Chaque acte terminé se voit être supplanté par un autre d'une audace supérieure. Taper plus fort, plus éloquent. C'est devenu une obsession constante que même la danse du verre n'apaise pas.

C’est sans doute pour cela qu'elle est là, en pleine après-midi, tapis dans un recoin de racine, elle compte les secondes entre chaque ronde devant l'entrée de la Maison Souterraine. Cinq, quatre, trois, deux, un...  CRAC ! BLING ! Les bouteilles en verre qu'elle a laissées en suspend sur une liane, deux buissons au nord de sa position se sont écrasées. Le fil pourléché par la flamme d'une chandelle a fini par rompre. La diversion fait son effet  et  l'une des sentinelles quitte son coin de porte pour  vérifier ce qu'il en est. Elle se glisse dans l'angle mort de l'autre et pénètre dans la piaule interdite : la Cour des Miracles. Prudente, elle note mentalement la disposition des lieux qu'elle parcoure. Ça pourrait servir au "gang", sait-on jamais. Ce serait une cible de choix pour un coup d'éclat.
La chambre des Chefs est coquette comme la demeure de pilleurs de tombes. Ça entasse du butins mine de rien à l'insu des autres gamins. Injustice naturelle de caste.
Elle est seule.
Pour le moment.
Alors fébrile mais efficace, elle fouille les hamacs et les recoins de meubles disparates alentours, pour trouver le coin de son Salaud. Bingo ! Comme de probable, le Joker a une penderie pour lui tout seul. Nasty débusque sa réserve de carte dans un coin de tiroir défoncé qu'elle renverse sur la couche qu'elle devine appartenir à sa victime. Attrapant une des bougies, elle commence sont travail de sape incendiaire. Elle se hâte, pressée d'accomplir son méfait et de sortir.

Et c'est avec la même hâte qu'entre Pit, qui se dévêt à la diable, dévoilant une chemise poisseuse de sang.

Les deux demeurent ainsi dans un silence de plomb, figés dans un formole d'éternité. Qu'ils en profitent, car lorsque le temps reprendra sa course, le chaos suivra.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMar 10 Mai 2016 - 21:41


Les lacs d’absinthe mirent un instant avant de comprendre. Le sourire se remit en place. Mais pour une fois, autre chose intéressa le Chef, ce n’était pas la personne en face qui lui donnait de l’intérêt. Mais plutôt… la fumée. Parce que la fumée… ça alerte directe, ça pue et ça fait accourir les Sentinelles. Est-ce qu’il avait envie qu’ils débarquent ? Pour le moment, non. Ce ne serait pas amusant.

- Est-ce que tu sais au moins mettre en place un plateau de jeu ?

Réplique marmonnée, l’esprit la jugeait sans grand intérêt à dire clairement. C’était juste pour se le marquer dans la tête déjà bien abîmée dedans.

Pit vint piétiner les cartes, après avoir tiré le hamac en bas, se servant au passage du tissu pour étouffer les flammèches. Il pourra s’en faire un avec un de ses jolis tissus moelleux. Pour mieux se protéger de cette satanée humidité. Un instant, puis il ricana. En prenant une. En partie consumée. Il aimait bien ce style un peu destroy pour le coup. Il nota, ça lui donnait des idées pour ce dont Curve lui avait parlé. Ce style-là, le Steampunk. Il faudra qu’il lui en parle. Et qu’il range ça. Après.

Puis il se retourne vers Nasty, le large sourire encore agrafé. Il donna une légère pichenette sur le nez du Panda.

- Je te manque tant que ça pour avoir droit à toutes tes petites attentions ? Fais quand même attention. On va croire que tu m’aimes beaucoup.

Il souffla sur la bougie, avant d’éclater de rire. Parce que la dernière phrase était hilarante selon lui.

Le Joker en oubliait presque la raison de base, la raison qui l’avait poussé à venir ici. Il nota qu’il faudrait des gardes fixes. Enfin, des qui ne quittent pas leur poste. Mais il ne le dirait peut-être pas, ce n’était pas lui qui devait gérer ça, nan ?

Il se calma, puis se mit à ramasser les cartes. Avant que Mirka ou un Courtisan ou n’importe qui ne les voient dans ce désordre. Ce serait un peu trop suspect.

- T’aime pas les cartes, de ce que je vois. T’avais gagné, en quelque sorte, la partie de poker. Non ?

Il ne souriait plus lorsqu’il se relevait, les yeux rivés sur les cartes donc quelques rebords trop brûlés tombaient déjà. C’était pour ce genre d’évènement que les cartes étaient faites de cartons, une sorte, peut-être. Ou pour mieux les mélanger sans doute. Ou bien c’était du papier très épais, un grammage conséquent ?

Il gloussa.

- Tu voulais quelque chose sinon ? À part cette partie de mes cartes.

Le Chef des Raccommodeurs remettait le tout en place, au cas où. Il fallait calculer un peu, même pour deux sans doute. Le hamac ? Là, il le laisserait au sol pour le moment. Il avait décidé qu’il lui faudrait quelque chose de plus intéressant comme matière. Pas du cuir d’enfant, ce ne serait pas tellement discret. Il eut un gloussement, encore. Comme porté un peu ailleurs. Comme s’il était aussi stone que Joy.

C’était si difficile de ne pas pouvoir profiter de cette si belle matière… il faudra le faire. Personne ne verrait la différence, non ?

Et des cartes, pourquoi pas des cartes ? C’était venu dans sa tête cette nuit, comme un murmure qui disait que ce serait de belles cartes.

L’esprit partait ailleurs, comme les yeux qui exploraient le vide. Ou bien voyaient de futures créations. Le Joker secoua un peu la tête, portant une main dans ses cheveux. Comme s’il cherchait à se réveiller, et remarqua l’odeur puante sur la chemise. Ce rouge presque noir, coagulé.

- Aaah ouais… je devais m’occuper de ça.

Un ricanement.

- Tu voulais quoi au final, au fait ?

Concentré sur les boutons de sa chemise, il ne se rendait même pas compte qu’il se répétait.

C’était qu’il commençait à aimer récolter ses précieux Trésors de chair.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptySam 14 Mai 2016 - 19:07



Fuck !

Nasty écarquille les mirettes en voyant débouler l'objet de sa haine. Un ange passe en faisant un salto arrière un peu trop acrobatique pour la situation.

Bordel de Fuck !


Pourquoi ce gland vient radiner son cul en pleine journée. Il bosse jamais dans sa foutue mercerie, ou bien ? Ses yeux louchent sur la chemise gorgée d'hémoglobine en passe d'être l'accessoire d'un nouveau strip-tease de mauvais gout. Ce mec passe son temps à se mettre à poil, c'est pas possible ! Un frisson glacé lui mouille la colonne vertébrale en se disant que les rumeurs au sujet du Chef Raccommodeur sont peut-être vraies : il bute des Perdus pour s'en faire du cuir. Vu la manière dont il vous autopsie avec ses rétines vert-bionique , ce serait pas du chiqué.
La chimie de son cerveau prouve une nouvelle fois qu'elle est détraquée. Aussi effrayante est la perspective, elle excite son amygdale qui barbote en continue dans l'ennui. Son cerveau drogué à l'adrénaline a besoin de tromper sa lassitude de tout. Pit la fait méchamment vibrer, c'est crasse mais indiscutable.
Pétrifiée, elle hésite pourtant sur la conduite à adopter : se la jouer cool en balançant "Salut j'avais envie de tester de l'encens sur ton plumard ! Cosy la déco !" ou lui foutre un coup de boule et s'enfuir sans la moindre dignité...

Finalement c'est lui qui dégaine le premier.

- Est-ce que tu sais au moins mettre en place un plateau de jeu ?
- Hein ?!!


Kékidi ?
Certes, ça n'est pas sa répartie la plus réussie, m'enfin que répondre à une question pareil ? Ce mec baragouine comme un taré. Il n'a pas l'air d'être choqué par sa présence. Elle ferait presque partie du décor. C'est un peu.... vexant.

- Je te manque tant que ça pour avoir droit à toutes tes petites attentions ? Fais quand même attention. On va croire que tu m’aimes beaucoup.

Ouch !
Elle accuse le coup, touchée directement à l'égo. Clairement, elle se fait un peu l'effet d'une stalkeuse un peu glauque qui viendrait chasser les slips sale de sa proie. C'est mortifiant, putain ! Mais un peu vrai quand même, c'est sans doute pour cela que la petite pique, fielleuse, porte aussi bien.

- Te la raconte pas, Pit, chuis pas ta groupie ou alors t'as une manière vraiment tordue de draguer, pour apprecier mes "petite attentions".

Il rit encore.
Elle hait ce rire.
Elle a envie que sa rangée de dents blanches, bien alignées pour le rictus photographique, soit  bouffée de chicots.

- T’aime pas les cartes, de ce que je vois. T’avais gagné, en quelque sorte, la partie de poker. Non ?


Il se fout de sa gueule, c'est clair. Nasty sert les poings et grince du râtelier. La ligne de sa mâchoire se contracte.

- Le Poker j'm'en bas la race.

C'est toi que je veux.


...
............
.........................
Ta tête plutôt. Ouais... ta sale tête de vicelard.


Mais il ne la regarde pas, affairé sur ses cartes, perdu dans sa tête, à glousser en boucle. Il range ses petites bricoles en l'ignorant ostensiblement.

- Carte, damiers, pions, monstres tout c'que tu veux... J'bousillerais tous tes petits jeux.

Il se retourne alors, la dévisageant comme si il la voyait pour la première fois.

- Tu voulais quelque chose sinon ? À part cette partie de mes cartes.

Son égo fêlé prend dans le bide une nouvelle brisure. Son expression, d'ordinaire si bien composée pour renvoyer du "j'm'en fous" à tout va, se délite. Qu'est-ce qu'elle doit faire pour qu'il la considère d'avantage comme un adversaire ?
Ce faisant, elle ne mesure pas le mal qu'elle s'inflige en réfléchissant de la sorte. Inconsciemment, elle cherche dans le regard dénué d’intérêt de Pit, un petit quelque chose d'égal : une étincelle d'approbation. De reconnaissance.

- Boarf... j'veux simplement détruire ta vie, être ton pire cauchemar, la routine quoi... fait-elle avec un haussement d'épaules, sur un ton faussement désabusé.

Pit est déjà en train de dérailler sur autre chose. Il est donc pas foutu d'avoir un peu de respect pour sa Nemesis autoproclamée ?!

- Aaah ouais… je devais m’occuper de ça. Il matte sa chemise tâchée et Nasty se rappelle également de la présence de cette preuve de sa psychopathologie. Tu voulais quoi au final, au fait ?
- Mais sérieusement, Pit, t'as zéro degré de concentration ! C'est dingo...

T'es vraiment un sale con.
Le Panda est plus blessé que ne le laisse entrevoir son long soupir d'agacement.

- Et puis va te faire foutre, tiens.

Elle crache sur les cartes brulée puis attrape le manteau du Joker.

- J't'emprunte ton manteau pour ressortir, histoire de pas me faire gauler.

Sans lui demander son avis, elle s'habille avec. Là dedans ça sent l'humidité, le sang et le parfum  floral de Pit, un peu doucereux comme des ornements de pierres tombales.

- Et puis..... pt'êt que j'irais cafarder à Scar ou bien à Bow, puisque Peter est trop occupé à chialer. C'est quand même bizarre que tu reviennes tout barbouillé de viande fraiche en pleine journée. C'était qui l'heureuse élue cette fois ?

Ok.
En fait, elle a les boules.
Les boules de pas être considérée, les boules d'avoir déjà été oubliée, les boules de réaliser qu'elle en a peut-être bien plus à foutre que lui de tout cet affrontement larvé. Elle ne veut pas être sa fleur ou sa poupée. Mais juste "rien", ça fait chier.
Et ça attise une rancoeur déjà copieusement braisée.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptySam 14 Mai 2016 - 21:12

Le Joker laissait passer les paroles du Panda dans ses oreilles, avec ce large sourire si habituel.

Non, il n’avait pas vraiment une bonne concentration. Il ne le faisait que lorsque ça l’arrangeait, lorsqu’il ne pouvait pas laisser l’esprit valser ailleurs. Loin.

Puis une autre insulte, enfin, ça sentait l’agacement à plein nez. Pit commençait à se décoller du meuble qui avait servi de recueil pour les cartes. Il ira en chercher des nouvelles en se baladant un de ces quatre.

En avançant, il remarque un valet, une reine, un sept oubliés au sol. Ce qui ramena le Chef sur Nasty, ce fut l’énième fluide qu’elle jeta sur ces restes. Il la vit se saisir de son manteau, son pas se fait un peu plus rapide. Elle voulait se cacher dedans ? Fuir ? Elle le confirma, pour sortir sans se faire voir, il lui fallait de quoi se camoufler. Logique. Pour ça, elle avait réfléchi. Pit gloussa.

La voix de la demoiselle se fit entendre encore, la Poupée de Cris. De rage ou d’arrogance. De vide d’attention. Ne serait-elle pas comme lui ? Elle n’aimait pas qu’on l’ignore ? C’était pour ça, cette menace lancée alors qu’il aurait été plus judicieux de le faire sans en parler au Joker ?

Large sourire, du moins c’était ainsi que le Chef traduisit ce code-ci.

Il attrape le bras du Panda, fermement, mais pas trop. Il ne voulait pas serrer fort. Il n’avait pas de raison de montrer tant de violence. Ce ne serait peut-être pas grand chose, mais le Joker n’aimait pas faire du mal pour rien. Ne serait-ce qu’un pincement. Ne pas marquer la peau, il ne le fallait pas. À moins que ce soit sa marque. Comme celle qu’il s’était amusé à faire à Heaven. Temporaire, mais bel et bien là.

- Tu penses que j’ai fait quoi exactement ? C’est pas de la viande fraiche en tout cas, t’as pas vu comment le sang est trop puant pour être vivant ?

Sourire fin, ce n’était pas le large sourire trop tordu. C’était étrangement plus doucereux. Il eut un rire. Il ne se souciait pas de ça.

- Pourquoi « heureuse élue » ? Si c’est des Poupées dont tu parles, elles sont toutes là.

Il lui fit une pichenette sur le nez.

- T’affoles pas si vite, je peux te faire sortir d’ici sans aucun problème. Suffit juste de passer la porte avec moi, ce serait comme si c’était moi qui t’avais ramenée là.

Puis il laissa glisser ses yeux sur Nasty, jugeant si le vêtement correspondait. Il afficha une moue digne d’un styliste dubitatif.

- Tu flottes un peu dedans, la hauteur ça va par contre.

Un temps.

- Tu voulais le même, c’est pour ça ?

Sur le ton de la plaisanterie, lui, tout ça, ça l’amusait. Il n’avait jamais eu ça, non ? Il avait toujours eu l’ignorance, au sens propre. Jusqu’au bout de l’idée de faire abstraction d’une personne. C’était affreux, de sentir qu’on n’était qu’une chose qui devait s’effacer, mais qui devait exister juste le temps qu’on lui dise où aller, quoi faire, et réclamer l’argent des passes. Il n’avait eu que l’ignorance et ces attentions « gentilles », malsaines, de clients.

Il fallait dire que sur l’Île, Pit découvrait de nouveaux jeux divertissants. Et bien loin de ceux d’avant, dont il n’était que l’instrument.

À cet instant, le sourire avait vaguement disparu. En fait, ça avait quelque chose de rassurant. Mieux valait ça. Voilà ce que chuchotait l’origine de ses comportements. Sans savoir pourquoi.
C’en était perturbant. Tout ce qu’il faisait… c’était pourtant normal. Non ? Tous faisaient sûrement ça. Non ?







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyLun 16 Mai 2016 - 10:55



Pit l'agrippe et une fois de plus son contact lui file un frisson d'angoisse. Étrange, quand on y pense, elle n'a jamais de problème à pénétrer l'espace des autres, sans complexe, pour casser un maximum de couilles ou d'ovaires. C’est une forme de distance malgré tout pour mieux sentir le mur barbelé entre elle et les autres. Les gens normaux. Lui, ça lui donne toujours une sensation de malaise. De piège à loup.

- Lâche-moi ! grogne-t-elle sans pour autant parvenir à se dégager.
- Tu penses que j’ai fait quoi exactement ? C’est pas de la viande fraiche en tout cas, t’as pas vu comment le sang est trop puant pour être vivant ?  Pourquoi « heureuse élue » ? Si c’est des Poupées dont tu parles, elles sont toutes là.
- Quoi ?! T'es chasseur confirmé maintenant ? Tu connais les étapes de coagulation du sang ? C'est pt'êt parce que t'as buté un paquet de gus pour arriver où t'es. Carnivore ou charognard, j'm'en tape : tu pues le gros psycho !


Répartie faiblarde et inquiète. Elle n'arrive pas à se dégager, pourtant c'est pas la poigne qui lui manque. Pit est comme une de ses incroyables fleurs carnivores, qui vous endorment à coup de sourire, vous paralysent lentement, vous dépossèdent de vous...

- Lâche-moi, Merde !

"Chuis pas une poupée"
a-t-elle envie de hurler.
Pichenette sur le nez.

- Aïe !
- T’affoles pas si vite, je peux te faire sortir d’ici sans aucun problème. Suffit juste de passer la porte avec moi, ce serait comme si c’était moi qui t’avais ramenée là.
- M'affole pas... bougonne-t-elle dans sa barbe en se frottant le bout du nez, un peu surprise, un peu contrariée, désagréablement troublée. J'peux savoir pourquoi tu ferais ça, chuis venue te vandaliser.

Elle ne le comprends pas.
A quoi joue-t-il ? Parce qu'il joue encore, sur et certain, mais sans lui avoir donné de règles.

- Tu flottes un peu dedans, la hauteur ça va par contre.
- ...
- Tu voulais le même, c’est pour ça ?

Il ne l'a pas lâchée. Elle a arrêtée simplement de se débattre. Elle écarquille les yeux, abandonnant tout sens de la composition. L'inquiétude est toujours là, logée dans son vide à coté d'une émotion un peu plus confuse.

- Dis... si tu dois prendre mes mesures, tu veux pas virer ta chemise pleine de tripailles. Ça me me met pas trop dans le mood pour une séance de relooking.


Mais qu’est-ce que je raconte, putain ?
Sa tête lui dit de fuir. Pourtant la petite fille en pyjama la retient. Elle a envie de discuter un peu plus avec le monstre de son placard.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyLun 16 Mai 2016 - 12:00

Elle voulait bien du relooking ? Vraiment ? En tout cas, la réponse étira un sourire au Joker et un léger rire. C’était drôle, il fallait l’avouer. Ses yeux descendirent sur sa chemise, en effet, il n’avait pas fini ce qu’il était venu faire ici à la base.

- En effet.

Il déboutonna vite fait sa chemise dégueulassée par le sang d’un cadavre qui avait fait don de sa peau. Il s’éloigna un peu, le temps de se débarrasser du vêtement et de ressortir une énième chemise blanche. Ce qu’il fit en revenant presque aussitôt vers « l’invitée », recouvrant enfin sa peau à lui. Il avait toujours cette étrange impression que ce n’était pas à lui. Du décor, ce n’était que du décor. Il ne pouvait pas s’en souvenir, que ce n’avait été formé que par l’exigence de sa « proxénète » qui était pourtant sensée être sa nouvelle mère. Une sculpture alléchante pour les porcs, autant femme qu’homme.

Heureusement, l’Oubli avait tout dévoré. Même si quelqu’un d’autre dans les branches de l’Arbre se souvenait encore.

- Mieux ?

Large sourire, toujours. En fermant le dernier bouton. Le Joker avait plié le vêtement rougi, de manière à camoufler, le temps qu’il s’en débarrasse. L’habit avait été, en attendant, abandonné vers le meuble contenant quelques affaires au Chef.

- Et non, je suis pas chasseur confirmé. Mais je sais reconnaître ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas.

Il rigola, comme si c’était une plaisanterie.

Puis observa la taille de Nasty, l’air de réfléchir, et c’était le cas. Il essayait d’estimer.

- T’es longue et fine, toi.

Pit estimait, il avait l’œil depuis.

- Tu coûtes vraiment pas cher en tissu en fait, c’est parfait ça. Une taille mannequin.

Le Joker était vraiment en train de « calculer » en gros les mesures du Panda, il aimait créer après tout.

- Tu préfères quelle couleur ?

Le Chef des Raccommodeurs jouait au grand couturier, un tailleur d’exception. Il était convaincu de l’être en plus, il créait costumes sur costumes, sans oublier des commandes spéciales pour quelqu’un d’autre qui avait une classe rare sur cette île.

- Tu me donnerais le mètre dans la poche droite de ma veste ?

Il ne pouvait pas avoir les chiffres précis. Restait à savoir ce qu’il créerait, ce ne serait pas forcément un manteau. Ça dépendait de son envie de création.

Après un temps, Pit restreint finalement son sourire habituel pour lancé en fixant ses prunelles beaucoup trop vertes dans celles de Natsy.

- Dis, je te fais pas flipper quand même ?

Une question qui pouvait paraître complètement surréaliste venant du Joker, pourquoi est-ce qu’il se soucierait de ça ? En l’occurrence, c’était plutôt pour savoir, pour analyser peut-être. Pour saisir le fonctionnement.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMer 18 Mai 2016 - 19:37



Nasty le regarde se déshabiller sans oser bouger d'un cil. Bête traquée. Elle a du mal à se faire à sa présence qui déchaine des puissances contraires. S'il avait été moche ça aurait été quand même plus simple. Difficile de résister aux phéromones d'une plante carnivore. Il est peut-être vraiment bon au pieu, remarque, si l'autre pépé y revient sans cesse. Peut-être....
Chuis con !
Oui elle l'est. Elle s'en veut, Nasty, elle s'en veut de manquer de fermeté dans sa prétendue méchanceté. Elle voudrait être plus cruelle, plus détachée. Plus inquiétante. Elle a beau se barbouiller la gueule à la suie, s'être affutée la langue au scalpel, elle ne fait pas le poids contre cet énergumène. Il n'a besoin de s'habiller que d'un sourire son trop de Rien. Et quelque part, loin, dans le noir du placard, la gamine en pyjama se demande si elle vouée à devenir une Pit ou bien une Love : un monstre ou un objet.

- Mieux ?

Il sourit. Encore. Comme si elle était rien de plus qu'une pièce de bœuf sur un crochet de boucher. Arrête !
Me regarde pas comme ça !:
 
Ça la fascine et la révulse tout en même temps.

- Arrête de sourire comme un connard et ça serait encore mieux. Ton rictus, là... Elle le singe. C’est pire que si tu te baladais tout le temps avec la chemise sauce tripailles.
- Et non, je suis pas chasseur confirmé. Mais je sais reconnaître ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas.
- T'es pourtant tout mort en dedans.


Merde, c'est sorti sans filtre, sans traitement. Cela ne signifie qu'une chose :  son armure s'ajoure. Elle en laisse trop voir à ce chenapan. Il en mérite pas tant. Il n'a pas l'air d'avoir entendu, tout à ses petites combinaisons.

-T’es longue et fine, toi. Tu coûtes vraiment pas cher en tissu en fait, c’est parfait ça. Une taille mannequin. Tu préfères quelle couleur ?

- Noir, qu’elle répond laconique. T'avais pas remarqué ?

Nasty sait qu'il est un peu trop tard pour les regrets : elle est entrée dans son jeu. Elle l'a même bien cherché. Elle va encore sortir de cette petite confrontation avec l'égo en miette. Mais quelque part, c'est peut-être moins angoissant que la perspective de finir équarrie entre les doigts experts du raccommodeur. Elle s'imagine, un instant, sur le dos de son pire ennemi, pour la vie...
Arrête avec tes plans de carrière à la mords-moi l'noeud !

- Tu me donnerais le mètre dans la poche droite de ma veste ?

Elle glisse la main dans le repli de tissu. Ses ongles caillés effleurent l'instrument de torture. Elle n'a pas quitté Pit des yeux, méfiante comme jamais.

-Dis, je te fais pas flipper quand même ?

Elle plisse les yeux. Le mètre s'extirpe de la poche, s’effilochant entre ses doigts. Lentement elle le laisse se dépelotonner dans le vide, pendouillant comme un boyau. Image de circonstance. Alors, elle l'enroule lentement autour du cou de Pit -un tour, puis deux- et d'un mouvement sec agrippe les deux extrémités. La bande millimétrée se raidit sur la gorge du Joker. Pas trop fort, mais suffisamment pour rougir la chair, l'obligeant à suivre le mouvement de vis. Il y'a dans le regard de Nasty une peur à fleur de peau, mais également de la haine, viscérale et brute.

Et un désir incontrôlable.

De lui en faire voir.
Et donc, d'accrocher son regard.

- Je suis terrifiée, qu'elle lui souffle en plein visage, de sa voix trainante.

Ça pourrait être pris sur le ton de la blague. Encore un bon mot pour fanfaronner. Ce n’est pourtant que la stricte vérité.
Mais bon, dans tout bon mensonge il y'en a bien une part.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMer 18 Mai 2016 - 20:39

Le Joker avait la tête ailleurs, où trop concentrée dans les méandres des miettes constituant sa mémoire. Il n’avait pas entendu les paroles du Panda en face, répondant à tout sauf aux répliques. Et pourtant, Nasty en disait des choses intéressantes. Mort ? Le vrai Joker était soit noyé, soit caché, dans la fosse. Soit c’était involontaire, soit ce ne l’était pas. Tout réfléchit. Il devait y avoir des deux. Deux personnes derrière un même masque. Deux entités, dont une qui essayait peut-être bien d’étouffer ce qui restait de l’autre. Cette vision aurait fait hurler de rire le Joker.

Pit se concentrait juste sur ce qu’il demandait, un mètre fait avec ce qu’avaient pu trouver les Artisans. Il en demandait souvent à force de les casser. Comment faisait-il pour les casser ? Aucune idée, il aimait simplement trouver une raison pour en réclamer un autre probablement. L’adolescent n’en savait rien à ce moment précis.

Il trouvait Nasty bien lente à lui donner l’objet, mais il ne lui fallu pas longtemps avant de finalement comprendre qu’elle ne comptait pas lui déposer le mètre dans la paume. Il se contenta de regarder le Panda qui aimait le noir, faire deux tours autour de sa gorge avec la bandelette. Le Joker ricana, affichant un large sourire sous la pression qui serra le cou. Il y avait aussi de quoi retenir l’esprit un peu concentré, les iris de la jeune fille montraient quelque chose. Restait à savoir quoi. Mais ce n’était pas du « caliente », selon le Bouffon du Roi. Le jeu du foulard ? Toujours des jeux.

Réponse, terrifiée. Les sourcils se froncèrent, sans changer le sourire.

Vraiment ? Le Joker gloussa.

Pit ne disait rien durant un temps. Il quitta l’observation de ces prunelles qui jouaient bizarrement. Les siennes se concentraient sur ce qui se passait dans le fond, veillant à ce qu’il n’y ait personne. Parce qu’il imaginait que le Panda ne pensait pas forcément à la suite. Que des pulsions.

- Eh bien… ça explique tes pulsions.

Là, le sourire était plus restreint, c’était que le cerveau fatiguait à devoir surveiller les risques auxquels le Panda qui criait ne pensait pas.

- Tu t’attaques à un Chef dans la Maison Souterraine. Hm, je vais avoir de la peine à te couvrir pour ça si on te voit.

Il attrapa les poignets de Natsy, les rapprochant, pour empêcher de serrer plus.

- Je veux bien laisser le Panda me mordre les oreilles pour me montrer ses quenottes aiguisées, c’est moi qui le veut bien. Mais, je choisis pas pour les autres.

Le sourire semblait moins fort, mais les lacs d’absinthe étaient celles du Joueur, fixes.

- Lâche d’une main, et tire de l’autre. Tu verras, ça pourrait me couper l’épiderme.

Léger gloussement. La gorge, ce ne serait pas grave, l’esprit savait et se confortait dans l’idée : ce n’était rien, face à ce qu’il avait déjà dû endurer. Pas même un dixième.

Pit se demandait si elle allait le faire ou non, ce serait marrant. Est-ce qu’il y avait quelque chose a manier de ce côté-ci de Nasty ?







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMer 18 Mai 2016 - 23:31



Nasty ne le quitte pas des yeux. Ce bouffon est une source de fascination sans fin. Il y a quelque chose qui barbote dans ces jolies ténèbres, derrière les néons radios-actifs de ses mirettes. Espace à louer, tu parles ! C'est tout sauf vide. C’est une certitude qui peu à peu la conforte et la réconforte. Ce mec ne s’est pas dépiauté complétement l'âme. Il y a un cadavre dans le fond de la cuvette.

Je vais te déterrer mon salaud. Je vais te peler le cerveau comme un oignon.

A ce petit jeu, elle finira à poil avant lui, c'est gros comme une maison. Mais son adrénaline est au maximum et abreuve ses neurones d'une énergie malveillante. D'envie. Nasty, Nasty, Nasty, pauvre petite fille trop jolie, trop polie, tu as bien trop flirté avec le noir. La Nuit n'obéit pas aux mêmes règles que le plein Jour.

- Eh bien… ça explique tes pulsions. Tu t’attaques à un Chef dans la Maison Souterraine. Hm, je vais avoir de la peine à te couvrir pour ça si on te voit.

Le sourire de Pit fane un peu. Celui du Panda s'accentue. Chantage ? Allez, joue moi de cette pitoyable partition, gamin. Comme si elle en avait à foutre d'aller en taule. Un placard c'est pareil qu'une geôle.

- Chuis une guedin, chéri... j't'ai pas dit ? laisse-t-elle trainer de son timbre un peu cassé. Elle sert un peu plus, juste pour le voir chercher l'air tel un chaton jeté à la flotte. Poor Kitty, Soft Kitty... Mais Pit est moins joueur, d'un coup, et lui retient la pogne. La sale gosse s’humecte les lèvres d'un coup de langue provocateur.
- Je veux bien laisser le Panda me mordre les oreilles pour me montrer ses quenottes aiguisées, c’est moi qui le veut bien. Mais, je choisis pas pour les autres.
- C'est ton kink les oreilles ?
Reniflement dédaigneux. Elle n'a pas lâché les pans du rubans.
- Lâche d’une main, et tire de l’autre. Tu verras, ça pourrait me couper l’épiderme.
- Ça te ferais jouir avoue !  Comme un de tes foutus "monstres" que tu fabriques ? Ceux que tu laisses te taper dessus. Tu sais ce qu'on dit des relations sado-maso ? Que celui qui cogne n'est qu'à la merci de celui qui endure la douleur. Ça te plait, hein, de penser que t'es le putain de Maitre du Jeu ?


Nasty relâche brutalement sa prise, main en l'air. Bandit attrapé, bandit menotté.
Et sourire de hold-up.

-T'es vraiment un gros dégueulasse. Je te ferais pas ce petit plaisir, Pit. Jamais.

Ah ! Elle fait la fière !
Mais dans sa poitrine ça joue copieusement du swing. Il a beau être fou, il doit le sentir, le raccommodeur, qu'aux poignets qu'il enserre, le pouls galope tel une tornade. Nasty use de la violence de ce qu'elle éprouve comme une vague sur laquelle surfer.
"Tu m'auras pas !" hurlent ses gestes.
"Tu m'auras pas !" s'époumonent sa carcasse.
"Tu m'auras pas !" défient ses yeux

Pourtant elle demeure toujours à porté de plateau, l'inconsciente.

-Alors quoi ?! Tu les prends tes mesures ? Ou ma peau est pas assez belle pour ta prochaine collection cuir automne-hiver ?









Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptySam 21 Mai 2016 - 14:52

Le Joker penchait un peu la tête sur le côté, enregistrant ce que racontait Nasty. Et il ne fut pas déçu. Il gloussa à cette histoire de plaisir. Elle pensait comprendre, sans doute, elle avait peut-être raison. Au moins un peu ? Pit n’avait jamais considéré les choses de cette manière. Du masochisme ? Vraiment ? Il ricana, pourquoi toujours tout lier aux rapports de chairs ? Ils se trouvaient dans l’antre de l’enfance éternelle voyons !

Quoique, sans doute tous devaient connaître, non ? Du moins ceux qui avaient au minimum les treize années. C’était faux ? Le Chef le voyait pourtant comme une vérité, tabou ou pas, mais une vérité quand même. L’esprit était tortillé dans d’autres logiques, déformé par les habitudes ancrées et rituelles d’avant. Aujourd’hui sans vraies racines, sans les vraies causes, difficile de savoir ce qui était juste ou non.

Et le Joker sourit, écoutant le Panda.

La corde, la bande marquée de numéros se détendit soudainement. Elle pendait au cou du Chef. Les iris ne lâchaient pas la Garçonne, tout comme les doigts qui sentaient les veines des poignets battre. Intéressant. La Poupée de Cris hurlait, crachait, pour que l’on n’entende pas son cœur battre le rythme effrayé. Pit avait de quoi être satisfait. Vraiment. Doucement, il libéra les articulations qu’il tenait, avant de faire glisser le mètre pour s’en débarrasser.

Il était silencieux, quand il réfléchissait. Quand il prenait le temps de saisir les paroles. On lui avait appris à la fermer, non ? Il l’appliquait, parfois, cette éducation. Quand ça l’arrangeait. Les dernières paroles avaient aussi tout autant d’intérêt.

Du début à la fin, l’esprit se félicitait d’avoir été un peu concentré. Le sourire disparaissait un peu. Avant de laisser un bâillement se montrer, caché par une main.

- Tant de préjugés, tant d’insultes, ce n’est pas très équivalent… je t’ai rien fait pourtant. Ça s’accumule un peu.

La liste devenait longue, et il s’en souviendrait. Restait à savoir comment s’en servir. Faire du mal, ce n’était pas forcément le but. Jamais gratuitement, il devait y avoir une motivation. Et puis, tout dépendait de la vision des choses. Le Joker ne voyait pas le mal où beaucoup le voyait.

- Cette histoire de monstres est réglée, et sache que j’apprécie pas forcément. C’est qu’un sacrifice pour voir une réaction intéressante. Et pourquoi ce serait forcément quelque chose lié au sexe ?

Rien que pour voir la réaction, il fallait bien sortir cet élément dans la conversation. Parce que la Poupée de Cris était si hilarante, pour le moment en tout cas. Elle ne faisait pas autant de « montagne russe » que la Mésange, c’en était presque dommage, mais il s’en contentait avant de commencer la lente pente de la lassitude. Et aussi, parce que Pit ne voyait que cette possibilité à ce qu'elle avait dit sur le sado-maso. Il n'y connaissait rien, mais c'était un prétexte, encore, pour jouer un peu. Pour bien rigoler.

- Où est-ce que tu es allée chercher que je voudrais utiliser ta peau ? T’es vivante, non ?

Il leva les yeux au ciel tout en enroulant son mètre.

- C’est plus simple de laisser des petits cadeaux ? T’inquiète pas, je sais comment ça marche, je fais pareil, mais pas avec toi. Sauf que, lorsque je fais ça, c’est pour ramener les concernés à moi, pour leur parler, leur dire ce que je veux.

Il ricana, puis, il attrapa le bas du manteau vert, pour le relever un peu et dévoiler les quatre signes de cartes brodés à l’intérieur.

- Mais bon, en fait… je préfère signer un peu tout au Grand Arbre, c’est plus symbolique et « personnel ».

Un temps, le sourire discret, le regard perçant dans les yeux joliment bleus.

- Qu’est-ce que tu cherches vraiment ? Maintenant que j’ai les yeux sur toi, dis-moi ce qu’il y a.

Le Joker considérait qu’il devait toujours y avoir une raison. Toujours. Bien qu’il n’était pas sûr que Nasty elle-même la connaisse pour sa part, ce qui était dommage en soit. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, elle était agressive. Et ça pouvait bien dire qu’elle était morte de trouille.
Et pourtant… Pit se félicitait encore de sa gentillesse, à limiter son sourire, pour entendre ce que Nasty pouvait bien lui dire.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMar 24 Mai 2016 - 13:24



Nasty perd pied.
Nasty se noie.
Le sourire pointu de Pit l'encercle. Pas de retraite. A chaque fois qu'elle fait un pas c'est pour mieux sentir qu'elle a elle même serré les nœuds de son filet. Bordel de merde !

- Tant de préjugés, tant d’insultes, ce n’est pas très équivalent… je t’ai rien fait pourtant. Ça s’accumule un peu. Cette histoire de monstres est réglée, et sache que j’apprécie pas forcément. C’est qu’un sacrifice pour voir une réaction intéressante. Et pourquoi ce serait forcément quelque chose lié au sexe ?

Le Panda pique un fard si violent que son teint pâlichon vire aux tomates écrasées.

- Mais j'ai pas dit... balbutie-t-elle sans grâce et sans arme. Sans bouclier. Putain c'est toi l'pervers ! Pas moi, ok ?! C'est toi qui couche à tout va ! Tu crois que je sais pas ce que tu fais subir à Love ?

Ah.
Ayez, voilà qu'elle recommence. La poupée évidée l'obsède presque autant que Pit. Le simple fait de les associer dans son esprit l'irrite. Elle ignore diaboliquement pourquoi. Démon de midi, ma jolie, démon de midi...

- Où est-ce que tu es allée chercher que je voudrais utiliser ta peau ? T’es vivante, non ?
coupe-t-il.

Et une fois de plus, Nasty se sent oppressée par une nasse imaginaire.

- Quoi ?! J'suis pas assez bien pour tes foutus manteaux ?
balance-t-elle, l'égo gratté à vif par du papier de verre.

Le joker lève les yeux au ciel.
Tu m'roules des yeux ! A MOI !
Nasty est furieuse. Mais sa colère a une source bien moins glorieuse que son envie de préserver ce qui s'approche le plus d'une amie au Grand Arbre. Il la regarde comme quantité négligeable. Une rien." J... tu n'as rien de notable, crois-moi. Ne t'imagine pas pouvoir sortir du lot sans mon aide." La mâchoire de Nasty se contracte. Elle sert les poings à enfoncer ses ongles peinturlurés dans la peau. Jusqu'au sang.

- C’est plus simple de laisser des petits cadeaux ? T’inquiète pas, je sais comment ça marche, je fais pareil, mais pas avec toi. Sauf que, lorsque je fais ça, c’est pour ramener les concernés à moi, pour leur parler, leur dire ce que je veux. Mais bon, en fait… je préfère signer un peu tout au Grand Arbre, c’est plus symbolique et « personnel ».


Il ricane, écarte le vêtement, montre des cartes.
Encore des cartes. Encore. Encore. Objet. Objet. Pion. Jouet.
Poupée.
" Sois une princesse, comme Maman veut. Tu sais bien que tu n'arrives à rien sans moi, hein, ma chérie. Tu reviendras toujours à la maison. Je t'y ramènerais toujours...."
Désarticulée.
Nasty est dépassée par toute sa folie. C'est trop abyssale pour la fille sans envergure qu'elle est. Je vais perdre, réalise-t-elle. T'as peut-être même déjà perdu, ma fille. T'es même déjà foutue.
Les mots tournent dans sa tête. Coupants. Méchants.
"Je fais pareil, mais pas avec toi."
Pourquoi, pas elle ? Parce qu'elle ne vaut rien ? Parce qu'elle est quelconque ?
"...pas avec toi."
La sale gosse a le menton qui tremble et la lippe à l'envers. La plaie la chauffe et la pique tout au fond de son vide.

- Qu’est-ce que tu cherches vraiment ? Maintenant que j’ai les yeux sur toi, dis-moi ce qu’il y a.
"Allez, maintenant que tu m'as bien pris la tête avec tes caprices, dis-moi pourquoi tu pleures encore. Parle, parle, je ne t'écoute pas. Je n'écoute pas les vilaines filles désobéissantes...."

Écho malsain.
La question est comme un coup de poing dans son estomac. Elle en a la chique en berne.
Ce qu'il y a ?
"...pas avec toi."
Perspective vertigineuse de fond de crevasse.

- J'te hais, s'étrangle-t-elle, la voix plus haut perchée qu'elle ne l'aurait cru. J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais !.... qu'elle martèle en même temps que ses poings tambourinent le torse du raccommodeur. Et même ainsi, elle sait que ses coups n'ont pas la force de porter, comme lorsqu'elle frappait désespéramment contre la porte du placard. J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! J'te hais ! s'égosille-t-elle jusqu'à l'épuisement, jusqu’au bout de souffle.

Jusqu'au plus rien.
Elle a envie de pleurer. Elle se retient...
Elle n’est plus en pyjama dans le noir. Il faut qu'elle arrête avec ça.

-... Tu comprends ? ponctue-t-elle misérablement, l'expression décomposée. Spectacle foudroyant. Au revoir masque de nonchalance et maquillage opaque.

Elle se redresse, rabat la capuche du manteau sur elle, comme pour se planquer. Elle veut échapper à la morsure des yeux absinthe. Se calmer.
Merde, pourquoi faut-il toujours que ce soit devant lui ?
Son déni empêche de vraiment répondre à ce joli rapport de causalité.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMar 24 Mai 2016 - 19:49

Une réponse, en quelque sorte, fut servie. Elle semblait s’étrangler de ces trois mots qu’elle répétait en boucle au rythme des poings qui pleuvaient sur le torse du Raccommodeur en Chef. La tornade continue, déversant ces mots comme la force de la nature aurait transpercé des chairs avec les poutres des bâtisses démontées.

Le Joker ne réagissait pas, supportant les coups qui n’avaient clairement pas la même puissance que ceux de Lacerate. C’était plus intéressant, plus profond. Non ? Pit souriait, mais c’était plus fin, il n’y mettait pas autant de muscles que de coutume. Il observait, presque surpris. Pas presque, il l’était. Et c’était ce qui nourrissait son esprit.

Qu’est-ce qui faisait réagir ainsi Nasty ? Pourquoi elle le détestait tant ? Pit comprenait qu’on puisse le haïr, c’était même dans les évidences redondantes, qui ennuyait son esprit. Ça n’apportait rien de plus, rien de moins au Jeu. Mais il avait beau chercher, il ne saisissait pas la source, en ce qui concernait le Panda. Elle lui avait déjà gerbé dessus, par forte émotion, qu’est-ce qui avait été trop fort ?

Les sourcils légèrement froncés, le Joker cherchait à comprendre. Pourquoi faire autant de bruit ? Si ce n’était pour faire réagir ?

Voilà le voile tombé en partie. Une nouvelle surprise. L’expression face à lui était différente. Le Chef adorait, il avait eu ce qui l’amusait lui. Mais Nasty ne lui avait toujours pas dit, avec des mots, ce qu’elle voulait à la fin.

Pit la regarde simplement se cacher sous la large capuche, de base efficace contre les gouttes de pluie, mais qui l’était tout autant pour camoufler le visage.

Est-ce qu’il comprenait ?

Il réfléchissait, et ce qui lui vint à l’esprit, lui aspira presque de la pitié. Mais impossible de savoir pourquoi. Et pourtant, c’était simplement qu’il détestait lui aussi être ignoré. Il mettait bout à bout des attitudes, des éléments qui ne lui étaient pas inconnus. Pour fabriquer une réponse.

L’attention ? Ne pas être ignoré avant tout ?

Comment fallait-il manier le Panda, pour avoir encore un peu de ces attitudes alléchantes, puisque rares, maintenant ?

Il se baissa un peu, pour voir sous la capuche. Il n’arborait pas son grand sourire, trop occupé à réfléchir.

- Est-ce que je comprends… ? Hm…

Le Joker se redressa, après un rire un brin forcé. Il n’avait aucune idée si son hypothèse était juste ou fausse. Il aurait fallu plus d’information, ou mieux, que l’Artisane le lui ait dit. Simplement.

- Je suis pas sûr mais… ce dont je suis certain, c’est que la haine, ça, c’est aussi banal qu’un brin d’herbe dans une clairière.

La preuve, Pit se faisait sympathique, aimable, trop aimable. Et on le remarquait, en bien ou en mal, là n’était pas l’important. Seul l’attention comptait.

- Franchement, t’as pas l’air de vouloir être dans le moule, pas mieux qu’une tarte. Et t’en mieux, ce serait bien triste sinon.

Un léger rire porté en un souffle, loin d’être un de ces rires envahissants.

- Alors, dis-moi, c’est mon attention que tu veux ?

Même si on a pu s’imaginer le Joker dire cette phrase avec un rictus, il n’en était rien. Étonnement, il se contentait de fixer cette capuche face à lui. Il quitta d’ailleurs cette observation, le temps de vérifier un peu les alentours, au cas où. Mais bon, la situation n’avait rien de compromettant à ce moment.

- Moi je te hais pas, le donnant-donnant marche pas non plus de ce point de vue-ci.

Là, il y avait l’ombre d’un sourire qui revenait. Mais pourquoi ce n’était plus aussi large ? L’esprit était trop absorbé par cet élément : l’attention. Il réfléchissait en parallèle. Le Jeu, il donnait encore plus d’attention. Et puis, honnêtement, le Joker se délectait d'avoir aperçu une autre Nasty.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 395
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMar 24 Mai 2016 - 22:23



La capuche est un abri de fortune, mais un abri quand même. Nasty sent tout autour d'elle la présence de Pit. C'est extrêmement dérangeant d'être observée en plein jour, dans toute sa sale petite vérité. Alors la gamine se réfugie au plus loin dans l'obscurité. Et le Joker fait son show.
Ça rit.
Ça questionne.
Ça donne du petit commentaire sournois.
Nasty est une souris prise au piège d'un très gros chat. Elle déteste ses réactions, et sa perte de contrôle, et ce trop plein d'émotions dont elle n'est pas coutumière. Elle a l'impression d'être un sachet de pop-corn dans un micro-onde. Dans le flot de paroles du raccommodeur, il y a des mots qui, une fois de plus, appuient sur des boutons anciens, provoquant des réactions pavloviennes.

-...la haine, ça, c’est aussi banal qu’un brin d’herbe dans une clairière.
- Je suis pas banale,
grince-t-elle.
- Franchement, t’as pas l’air de vouloir être dans le moule, pas mieux qu’une tarte. Et t’en mieux, ce serait bien triste sinon.
- Ta gueule. J'vais t'en coller une de tarte...
- Alors, dis-moi, c’est mon attention que tu veux ?


Rire fumiste.

- Ce que je veux....

Elle ne sais pas ce qu'elle veut.
Ou du moins ça se bouscule un peu trop dans tous les sens pour affoler le compas de sa boussole.
Vibrer au point d’exploser et crever, éparpillée par la déflagration ? Peter le lui avait fait cette promesse tacite de vie exceptionnelle et courte, vécu à plein tube. Arnaque. Ici, elle est toujours une gosse sans but, désœuvrée, sans rien pour l'animer. Les baudruches ont besoin de quelqu'un pour souffler à l'intérieur sinon elles sont vides. Nasty n'a pas de moteur, pas d'envies, elle n'est que le greffon d'existences plus flamboyantes que la sienne :
Peter, Pit, Apache...

- Moi je te hais pas, le donnant-donnant marche pas non plus de ce point de vue-ci.
- Alors, il me reste quoi ?


Elle le contourne et cède à l'appel du hamac. Le cul posé, le lit mouvant se balance un peu sous son poids. Elle vient de se rendre compte qu'elle est épuisée. C'est éreintant de se laisser aller. C’est éreintant de vivre. Elle aimerait qu'il fasse nuit et retourner à sa verroterie chérie, pour vider le trop plein dans des bouteilles multicolores.

Un silence.
Long comme ses jambes sans fin.

- Tu me fais peur.

C’est un premier pas. Une première apnée.
Le reste arrive soudain en foulées accélérées.

-Tu me fais péter les plombs et je pige pas pourquoi.

Sa poitrine se soulève au prix d'une accélération de pouls. Course-poursuite.

-Tes cartes, tes poupées, ta manière de tout diriger, tout "signer", penser que tout le monde est ton jouet. Ça me débecte. Ça me rend malade. Tu me terrifies...

Les mots coulent de sa bouche à toute vitesse.

- Tu me rends marteau. Je ne veux pas que tu me zieutes comme cette fois là, dans la forge, comme tout à l'heure. Comme de la viande. Je suis quelqu'un. Je suis vraiment quelqu'un. Tes yeux doivent le piger et ta cervelle aussi. Je veux que tu me considères comme quelqu'un à la hauteur de te foutre une pétoche bleue, je veux être ton adversaire, je veux te battre, je veux te montrer que je suis pas... banale.

Elle lève ses yeux vers lui, pour la première fois en dehors de l'abri. C’est comme être dans un train à grande vitesse, sans freins, qui fonce vers un mur.

- Je veux que tu me regardes. Elle insiste. Vraiment. Que ça t'impacte comme moi ça m'impacte. Putain c'est pas juste que je sois la seule retournée par tout... Elle désigne  l'ensemble de la pièce - les hamacs, les trésors, la chemise, Pit - d'un geste lasse... C'bordel ! "Donne-donne" moi ce que tu veux. Mais donne moi un truc !

Elle n'a plus de souffle. Elle a tout largué, sa fierté avec dans un bel élan d’honnêteté. Elle a beau porter un manteau bien chaud, son sweat démoli à oreilles noires et son bardas de souffleuse... Elle se sent toute nue.







Boogie Woogie Wu Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 1044
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu EmptyMer 25 Mai 2016 - 18:01

Il la regarde, lui répondre, le détourner pour aller se mettre à l’aise sur un hamac. Il lui fichait la trouille, il en ricana. Ça avait quelque chose de gratifiant, de faire peur. Il l’énervait, il la rendait malade, la terrifiait. En faisait un marteau. Un objet. Une poupée.

Mais, elle était une poupée, voyons… Une Poupée de Cris. De hurlements.

Elle ne voulait pas être banale. Elle voulait qu’il lui donne un truc.

N’importe quoi.

Le Joker la regardait, Nasty, mains dans les poches. Le sourire discret mais là, et il s’amplifia à la fin.

Ce qu’il voulait. C’était un feu vert ? Intéressant, comme presque toujours. Ce n’était pas aussi banal que ce qu’un ennemi aurait pu exiger. Il y avait quelque chose de fascinant à regarder, à entendre, Nasty arrivée à bout de souffle. Ça avait l’air de peser pas mal lourd. Il y eut un silence, Pit était resté planté. Sans bouger, dans son observation. Et dans sa rechercher. Que pouvait-il bien donner ? Il ne voyait pas vraiment d’équivalent. Il ne voyait pas non plus ce qu’elle lui donnait.

De sa poche, il sortit un autre paquet de cartes. Les fit claquer, tout en gardant son regard trop vert, sur le Panda. Il la regardait sans la regarder, il n’était pas question d’objet cette fois, il cherchait réellement ce qu’il pourrait donner. Étrangement… ça lui prenait un peu la tête. Il se rendait compte que ça se résumait assez vite.

Les cartes cessèrent de claquer. Courbées dans les mains du Chef, presque pliées. Le sourire qui avait été grand au début, avait disparu. L’esprit était parti à la recherche de quelque chose. Qu’est-ce qu’elle voulait ? N’importe quoi de lui.

Qu’est-ce qu’elles voulaient ? Son attention.

Les sourcils se froncèrent alors que les cartes retrouvaient leur place dans la poche. Un léger rire. Fatigué, alors que le sourire ne suivait pas. Il fallut attendre un petit moment en plus avant qu’il n’étire à nouveau le visage tatoué. Bien qu’il y avait quelque chose d’absent, un sourire fantôme.  

- T’es pas la seule que ça retourne. Mais toi, c’est différent. Tu cherches pas à régler ma bêtise.

Léger rire, un brin dissonant. Forcé.

Il pensait simplement à Dusk, lorsqu’elle l’avait croisé, quand il venait de dépecer des cadavres d’enfants. Il s’en était voulu, beaucoup, qu’elle l’ait vu comme ça. Elle avait été bien trop proche du Jeu.

Le Joker se passa la main sur le visage, avant de soupirer, avec ce faible sourire. Encore.

- Qu’est-ce que je peux bien te donner…


Quelque chose résonnait dans son esprit, parmi les fragments démolis de sa mémoire. Ça avait une touche triste, impossible de savoir pourquoi. Mais un seul élément remontait dans ses pensées.

- De… l’attention pour toi… ?


Il semblait émerger d’ailleurs, comme s’il s’était écoulé des heures. La fin de la phrase était importante. Le « toi ». Pour lui, c’était pour la personne. Pas la Poupée de Cris. Bien qu’honnêtement, il n’allait pas lui faire gravir les échelons, les cases, du plateau de jeu en claquant des doigts. Par lubie. Absolument pas.

- Te faire plaisir, je suppose.

Lui-même n’avait l’air d’avoir aucune idée d’où lui venait cette « solution ». Ça venait de bien avant. Un épisode déjà bien effacé, qui lui avait fait changer la manière de voir les choses. Qui fut engloutie dès lors que la mémoire délaissa ces informations du passé. À nouveau, le « te » était important.

Pit semblait encore être en train de réfléchir. Se rendant compte peut-être de ses paroles, de la fine nuance. Nuance qu’il pensait d’ailleurs invisible à Nasty, il la voyait réellement comme un simple élément turbulent. Alors sans doute, elle ne savait pas ce qu’elle avait face à elle, et les détails qu’il fallait savoir attraper.

Qu’importait ? Rien.

Le sourire était restreint.







Boogie Woogie Wu 1438192357-original-version-2 Boogie Woogie Wu Tumblr_m7t3pgersy1r1eqz2o1_500 Boogie Woogie Wu 1432984764-pit-signa2
L'Honneur Fleurit sur la Fosse

How about a magic trick ?:
 
Thanks Sindri~:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Contenu sponsorisé




Boogie Woogie Wu Empty
MessageSujet: Re: Boogie Woogie Wu   Boogie Woogie Wu Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: La Maison Sous Terre-