Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dummy
Dummy

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 67
✘ SURNOM : Le Fourmilier
✘ AGE DU PERSO : 10 ans environ.

✘ DISPO POUR RP ? : MP ?
✘ LIENS : Dumb & Dumber

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyLun 26 Oct 2015 - 19:19

Dummy


Trucs

Surnom : Le Fourmilier
Groupe : Garçon Perdu.
Age : 10 ans environ.
Rôle : Un Grimpeur, je crois.


Somebody once told me...
(Révérences)

Aujourd'hui, il fait beau.

Pas de canicule, pas de blizzard, pas de pluie de cailloux, le ciel est décoré d'un joli bleu tâché de discrets nuages. Avec ce soleil qui luit, on pourrait dire que l’Île est en plein printemps ; le souci étant que, si Peter Pan en décide autrement, demain pourrait être le début de l'automne, ce qui fait de cette journée une situation plutôt instable. Mais son peuple a l'habitude, et sait profiter des opportunités éphémères qui s'offrent à lui. Ainsi, pour les Grimpeurs, ce jour est jour de récolte ! Toute la division est à l'extérieur du Grand Arbre, dispersée dans les jungles et les forêts, perchée dans les arbres pour en voler les fruits. Par ci, par là, au dessus des cimes, à l'intérieur des troncs morts et aux pieds des bois, des appels, des rires, des injonctions et des imitations d'animaux sauvages fusent ; lorsque les Grimpeurs sont en mission, les voix humaines se mêlent aux bruits de la nature.

À force de vivre à côté de voisins aussi turbulents, les espèces sauvages alentours ont appris à s'adapter. Les petits rongeurs et autres bestioles savent se cacher et échapper aux pas destructeurs des enfants, et les gros prédateurs ne rôdent autour des petits humains que la nuit, et sont devenus maîtres dans l'art de la discrétion.
Parmi toute cette faune, un rat court sur l'herbe humide, noir comme le deuil et aussi gros qu'un chat des villes. Ses pattes grasses et sales escaladent les nombreux obstacles, cailloux comme déchets abandonnés, et son museau, frétillant tel un poisson hors de l'eau, sonde la zone en quête de nourriture. Ses yeux, invisibles dans son pelage, surveillent les alentours, à l'affût du moindre danger.
Ce gros rat, c'est Dork, la plaie des Garçons Perdus.
Dork n'est pas comme tous les rongeurs de son espèce, qui rongent les réserves des enfants et qui s'enfuient dès que leur instinct leur crie de le faire, avant qu'on ne les voit ; Dork est trop gros, trop peu attentif et trop gourmand pour s'enfuir correctement. Ainsi, dès qu'il vient grappiller des fruits dans la Fourmilière, on le chope une fois sur deux en flagrant délit, et comme ses autres frères nuisibles ne se font jamais repérer, ou presque, la faute revient toujours sur lui. Il est peut-être l'animal qui a été le plus menacé de mort de toute l'Île ; il est tellement détesté par les Perdus qu'il a obtenu un nom. Au début, les plus petits l'appelaient Dark, en référence à la couleur de ses poils, mais au fur et à mesure que la haine à son égard grandissait, le surnom a doucement dérivé vers l'insulte.
Dork n'est pas un rat comme les autres. En effet, son pelage a une propriété bien étrange : occasionnellement, il change de couleur, allant du noir d'encre au blanc pur, et parfois en passant par des couleurs plus singulières. Personne ne sait pourquoi et sous quels paramètres le pouvoir de l'animal s'active, ni même s'il le contrôle ; personne ne s'y intéresse vraiment. Mais ce que tout le monde sait, en revanche, c'est que quand il est aux alentours des Garçons Perdus, il est toujours noir.

C'est donc dans sa robe de pénombre que le rat déambule, le ventre affaissé sous la faim. Depuis quelques jours, Dork n'ose plus s'aventurer dans les réserves – trop dangereux – mais à cause de ce manque de culot, il n'a pas mangé le moindre grain de riz, son palais étant trop délicat pour manger des insectes ou des cadavres d'oiseaux, ou toute autre nourriture peu appétissante ; il préfère les fruits, ou la viande cuite, tout ce qui est commun aux goûts des hommes.
Puis, enfin, son odorat détecte une piste, une belle senteur de victuaille prête à être dévorée, à quelques mètres tout au plus ! Dans un petit couinement d'excitation et de plaisir, le rat s'élance, ne se souciant plus d'être discret, et, arrivé à destination, il assiste à un spectacle bien bruyant.
Dans un panier d'osier, de toute évidence fabriqué par des enfants, une horde de petits animaux se regroupent autour d'une montagne de pêches. Oiseaux, mangoustes, chauves-souris, petits singes, se battent et se grimpent dessus pour grignoter leur part. De temps à autre, une pêche tombe du ciel pour atterrir dans le panier, ou non loin de ce dernier, offrant une nouvelle occasion aux pilleurs de se battre.
En s'approchant timidement, Dork fait fuir ses concurrents, effrayés par sa taille, qui déguerpissent dans tous les sens ; en une seconde, plus aucun animal n'est sur le panier. Surpris par la tournure des événements, le rat s'apprête à sauter sur ce qui reste de la razzia, mais un son de brindilles brisées et de feuilles mortes qui se froissent dans son dos l'en empêche. Par réflexe, l'animal saute dans un buisson, déçu à s'en ronger la moustache de rater une si belle occasion.
Sur le sentier surgit Hat, une Garçonne Perdue d'environ 15 ans, alias la Stressée. Ses cheveux bruns aussi secs que la paille sont coiffés d'une casquette blanche, neutre de tout logo, et abîmée dans les coins de sa visière. Son truc, à Hat, c'est les chapeaux ; elle adore ça, elle trouve qu'ils s'accordent bien à la forme ronde de son visage et sa silhouette athlétique, et elle en porte un différent tous les jours.
Aujourd'hui, il fait beau, alors c'est une casquette, mais elle en a plein d'autres, du plus commun au plus bizarre : casquette de policier, chapeau melon, béret...
En apercevant le panier au contenu saccagé, elle devient rouge, et en gonflant ses joues, un petit sifflement s'échappe de ses lèvres. Elle trottine jusqu'à l'arbre le plus proche du désastre, lève la tête, et hurle à plein poumons :

- DUMMY ! DESCENDS DE LÀ, OU JE T'ARRACHE LA TRONCHE POUR T'LA FOUTRE DANS LE CUL !

Le problème, avec la Stressée, c'est qu'elle est très vulgaire, surtout envers ses camarades, et qu'elle en fait toujours tout un foin, peu importe ce qui la contrarie ; une brassée de pêches rongées jusqu'au noyau est donc insupportable, pour elle.
Dans le feuillage au-dessus, une tête brune sort d'entre deux branches, attirée par la voix forte de sa collègue Grimpeuse. Hat se doute bien qu'il n'a rien bité à ce qu'elle vient de dire, alors elle attend qu'il pose son regard sur sa trogne, et d'un geste encore plus agacé qu'à l'instant, elle pointe le sol avec son index, en criant un ton en-dessous :

- Au pied !

Malgré l'insulte que constitue cet ordre, Dummy disparaît et réapparaît quelques mètres plus bas, zigzagant entre les branches. Sa manière de descendre est particulière : on a l'impression qu'il tombe et qu'il dévale une pente abrupte en même temps. Ses mains et ses pieds heurtent leurs supports tellement rapidement qu'il semble dans une chute permanente, comme s'il ne contrôlait pas ce qu'il faisait. Hat ne s'étonne pas de son style d'acrobatie, et le regarde se poster devant elle, les bras croisés. Maintenant qu'il est tout proche, elle va enfin pouvoir exploser et arrêter de se mordiller la lèvre.
Avant de se lâcher, elle l'observe quelques secondes. Le petit garçon, âgé d'une dizaine d'années, est plutôt fluet, et flotte dans son vieux t-shirt gris. Sur sa grande tête ronde, entre ses mèches noires en bataille, des petits morceaux de feuilles et d'autres déchets végétaux sont restés accrochés. Assez grand pour son âge, l'enfant adresse pourtant un regard de dominé, similaire à celui d'un chien battu, à sa camarade ; visiblement, ce n'est pas la première fois qu'il se fait sonner les cloches par la Stressée.
Hat se décide enfin à sévir, et après s'être approché d'un bon pas, elle agrippe le Fourmilier par les cheveux et le force à regarder le panier sali de jus de pêche. La scène est si navrante qu'elle gonfle une nouvelle fois la colère de la Grimpeuse :

- Le putain de panier, là, tu le vois ? Quand tu cueilles des fruits, tu le prends AVEC TOI, ou au pire du pire, tu le surveilles ! Quand est-ce que ça va rentrer dans ton gros crâne de merde ?

Elle le lâche, presque en le lançant, et fronce le nez en voyant Dummy se reculer vivement, intimidé et peu enclin à se faire agresser une nouvelle fois. D'un geste frénétique, anormal, il se frappe le dessus des mains, tout en les fixant, comme s'il essayait de chasser des moustiques imaginaires qui se posent dessus ; il le fait toujours lorsqu'il est apeuré, et impossible de savoir pourquoi il réagit ainsi. Réflexe de taré, sans doute...
Dummy est incapable de parler, ou du moins, il n'a jamais été entendu en train de le faire. Pour s'exprimer, il s'agite, ou grimace du mieux qu'il peut des informations simples ; la volonté de manger, de boire, signaler un danger, présenter un devoir accompli... Inapte à communiquer des pensées plus complexes – si on considère qu'il en a –, il est très difficile à comprendre, et énormément de ses tics ou autres comportements étranges restent inexpliqués.
Agacée par son manque de réaction, Hat crache :

- Oh ? Tu piges ce que je dis ?

Le Grimpeur continue d'adopter une posture de dominé, les genoux fléchis, prêt à encaisser un autre coup si nécessaire, mais il ne montre pas de signe de compréhension ; il est même fort probable qu'il n'ait pas encore compris ce qu'on lui reproche.

- Purée, t'es vraiment trop con. Pourquoi c'est encore à moi de te materner, aujourd'hui ? J'ai l'impression que c'est toujours moi qui m'y colle, 'chier.

Dummy est une plaie pour les Grimpeurs, et dans un souci d'égalité, la Cheffe désigne chaque jour, au hasard, quelqu'un pour l'accompagner, le surveiller et cadrer le travail qu'il a à faire. Une corvée qui a vite tendance à user la patience du Perdu choisi.
Dummy est un boulet parce qu'il est stupide.
Sourd comme un pot, et idiot comme une brique, il est communément admis qu'il est handicapé, mais sa maladie n'a jamais été identifiée, ni par les Soigneurs, ni par Soul, ni par personne. On ne sait même pas si il est ainsi depuis sa naissance ou si c'est dû à un quelconque incident ; si la vérité est la deuxième option, l'Île entière l'a oublié, mais dans les deux cas, on s'interroge.
Il est idiot, dans le sens où sa perception du monde est différente de la nôtre. Là où le monde voit une fée, il voit un insecte. Là où le monde voit un pirate, il voit un congénère lambda, auquel il manque une main, remplacée par une curieuse griffe. Son comportement est imprévisible, et pour se faire comprendre, il faut lui parler lentement, un ton plus haut que d'habitude, et avec des phrases simples. Malgré ces précautions, énormément de notions ne seront jamais comprises : le statut de Mère, la mort, la guerre, la musique...
Finalement, Dummy ne comprend guère plus de choses qu'un animal. Il vit dans un monde de dominants et de dominés, de nourriture et d'eau, de liens affectifs et de dangers. Parfois, par miracle, on réussit à lui apprendre le fonctionnement d'un outil, et il s'en sert jusqu'à se blesser ou le perdre. Certains pensent qu'il devient plus intelligent au fur et à mesure des lunes qui passent, mais d'autres croient dur comme fer qu'il restera au même stade d'intelligence pour toujours.
Si on osait, on pourrait dire que le Fourmilier n'est pas un imbécile, il a juste sa propre vision des choses. Ce n'est qu'une petite âme qui s'est trompé de corps ; s'il était un chat ou un perroquet, il serait vu comme le plus intelligent de son espèce, mais il fallu qu'il soit un enfant...

- Prends ton panier, tu rentres au Grand Arbre.

La Stressée abandonne. Elle en a marre d'essayer de faire capter la vie entière à un abruti pareil, et quitte à se faire réprimander par Wild, elle préfère s'en débarrasser pour la journée. S'il pleurait quand on l'engueule, ça pourrait encore être drôle, mais il a les yeux aussi secs qu'une poignée de sable...
Immédiatement, l'enfant attrape le panier, toujours rempli de fruits abîmés, et se remet à fixer Hat en baissant la tête ; apparemment, il n'a pas entendu la deuxième partie de la phrase... Elle répète lentement, en rallongeant la dernière syllabe :

- Rentre. Au. Grand. Arbre.

Pour ponctuer son ordre, elle agite les mains, comme si elle essayait de le repousser à distance. Le geste veut dire « Va-t-en », mais effectué par la Stressée, il semble plutôt signifier « Casse-toi. Casse-toi loin, et va crever dans un fossé, si possible ». Malheureusement pour elle, Dummy ne comprend que la première signification, et s'éloigne au petit trot, son panier dans les bras.

Alors qu'il s'approche du Grand Arbre, après quelques minutes de trajet, il aperçoit Dork en train de l'épier dans un bosquet. Le Grimpeur s'arrête brusquement, et considère l'animal avec un visage neutre, signe d'intense réflexion, chez lui. Puis, comme si on avait appuyé le bouton d'un jouet, un sourire s'étend sur ses joues, et en pivotant sur ses pieds, il s'accroupit et présente son panier au rat. Méfiant tout d'abord, puis confiant en voyant la sympathie sincère de l'enfant, Dork se rapproche en sautillant, et bondit sur la pêche la plus proche. Dummy ose une caresse, et pendant que le rat y répond par un couinement satisfait, son pelage change de couleur sous les doigts de l'enfant. La nuance se répand comme les ondes d'un caillou plongé dans l'eau, et en quelques instants, Dork troque son manteau noir pour une discrète fourrure beige.
Dummy s'est fait un ami, et cet événement balaie toutes ses mésaventures de la journée.

Aujourd'hui, il fait beau.





I ain't the sharpest tool in the shed
(Unique au monde)

- Son surnom vient du fait que, lorsqu'il n'a personne à suivre et qu'il a faim, il s'accroupit et cherche des insectes pour les manger. Même si le Fourmilier est son sobriquet officiel, beaucoup de monde continuent à l'appeler l'Abruti, le Bouffon, l'Handicapé ou d'autres insultes, dépendantes de l'imagination des enfants.

- L'une des rares qualités de Dummy, c'est qu'il grimpe très bien, et ce, sur n'importe qu'elle surface ou support disposant de prises. C'est donc tout naturellement qu'il a obtenu son rôle de Grimpeur. Toutefois, même s'il escalade vite et bien, il ne faut pas le laisser sur des arbres trop fragiles : en effet, le Fourmilier a une fâcheuse tendance à se croire trop léger et à sauter sur les branches trop fines comme si elles étaient capables de le supporter ; il a frôlé la mort plusieurs fois ainsi, à sauter sur ce qui se brisait sous son poids...

- Il a toujours les mains qui tremblent, peu importe la situation. Trop peu intenses pour être flagrants, mais suffisamment pour être discernables, ses spasmes l'empêchent d'effectuer des tâches trop précises, comme faire ses lacets – qu'il ne sait de toutes manières pas faire – ou passer un fil dans le chas d'une aiguille. Beaucoup pensent que ce phénomène est un symptôme de sa maladie, mais pour l'instant, cette piste n'a toujours pas conduit à un diagnostic fiable.

- Il a de très bons réflexes, et a déjà été vu plusieurs fois attraper des mouches en plein vol pour les manger. Un jeu populaire avec lui est de l'appeler, et de lui lancer un caillou ou tout autre projectile au visage ; s'il parvient à l'esquiver ou à le bloquer, c'est gagné, et s'il est touché... C'est gagné aussi. La rumeur courait que grâce à ses capacités, Dummy a déjà réussi à échapper à une flèche de peau-rouge, et que c'est à cet incident que serait dû son petit morceau de chair manquante à l'oreille gauche, frôlée par la pointe ; une rumeur aisément démentie par un Soigneur, qui a souligné que la blessure était une morsure, et non une coupure.

- Lorsque l'on juge quelque chose trop difficile ou dangereux à escalader, mais que l'on veut quand même ce qu'il y a en haut, c'est la plupart du temps Dummy que l'on envoie. En plus d'avoir une chance de réussite presque certaine si les prises sont solides, cela permet de ne pas risquer la vie d'un vrai Grimpeur au cas où les choses tourneraient mal.

- Il comprend la majeure partie des émotions, surtout les plus basiques, et sait plus ou moins y réagir en conséquence. La joie, la colère, la peur, la tristesse... Mais beaucoup lui restent bien trop abstraites ; la jalousie, l'espérance, la passion... De plus, il ne rigole jamais. En fait, il ne comprend même pas la notion d'humour, mais peu à peu, à force que les autres rient de lui, il commence à saisir le comique de situation...

- Quand il est avec des gens et que ceux-ci ne sont pas hostiles envers lui, il sourit. C'est systématique, car il voit le sourire comme une recherche de maintien ou de création de liens affectifs. S'il vous sourit, c'est soit qu'il vous considère comme un camarade proche, soit qu'il veut vous considérer comme tel. Son sourire, d'ailleurs, est à première vue plutôt franc, mais si on s'y attarde, on remarque rapidement qu'il est trop figé pour être naturel...

- L'imitation a une grande place dans le comportement social de Dummy ; en plus de copier les attitudes de ses camarades, il est très sujet au mouvement de foule. Si une masse marche dans un sens tandis que lui marche dans l'autre, il tournera vite le talon, même s'il avait une destination à atteindre à la base. Énormément de ses gestes sont hérités, et on ne sait plus trop lesquels sont authentiques ; si il danse avec les autres, c'est par imitation – avant, il ne voyait cela que comme une sorte de langage nouveau, comme les frétillements des abeilles dans leur ruche ; si il se bat lors des assauts, c'est par imitation – autrement, il ne distingue pas les Garçons Perdus des adultes, personne ne lui ayant appris à faire la différence ; si il caresse et prend soin des animaux du Grand Arbre, c'est par imitation – avant, il n'en avait pas grand chose à faire, et avait même tendance à être agressif envers eux. S'il n'imitait personne, on découvrirait un enfant pragmatique à l'extrême, où seuls la nourriture, l'eau, le sommeil et la survie sont importants.

- Il ne pleure jamais, et n'est que très rarement en colère. En fait, lorsqu'on a l'impression qu'il s'énerve, c'est plutôt un mécanisme de défense qu'autre chose, vu que ça n'arrive que lorsqu'on le tape trop, qu'il ne considère pas son attaquant comme un dominant, ou qu'une bête sauvage approche. Il montre les dents, écarte les bras pour se faire plus large, et use de ses réflexes pour esquiver et parer les coups malgré son corps frêle, qui ne s'en tire jamais sans bleus.

- La totalité de ses connaissances entrent dans trois catégories : les dominants, ceux auxquels il pense qu'il doit forcément obéir et plier sous leurs poings s'il ne veut pas mourir ou être gravement blessé, par ce même dominant ou par d'autres ; les dominés, ceux qui sont comme lui, qui obéissent, et avec lesquels il s'entend le mieux ; et les animaux, dont il se méfie la majeure partie du temps, excepté lorsqu'ils semblent amicaux. La vision de son cercle social est donc très similaire à celle qu'aurait un loup envers sa meute. Il est à noter que n'importe quel Garçon Perdu, pirate ou peau-rouge peut rentrer dans les deux premières catégories, peu importe leur véritable statut ; un Chef peut ainsi être considéré comme un dominé, alors qu'un enfant tout ce qu'il y a de plus banal peut être vu comme un dominant.

- Ne s'étant encore jamais brûlé, Dummy n'a pas peur du feu. Il voit bien que les autres n'aiment pas ça, et que ça a tendance à tout détruire sur son passage, mais il n'y prête guère attention, peu impressionné par l'apparence dévastatrice des incendies. La seule chose qui le dérange, c'est l'excessive sensation de chaleur qu'il ressent lorsqu'il en est proche ; lorsque ça arrive, il s'en éloigne en marchant, et éventuellement, prévient un camarade.

- Contrairement aux apparences, le Fourmilier est très câlin. Tout comme les sourires, se lover dans les bras d'un de ses congénères est un moyen pour lui de consolider ses relations avec les autres. Il arrive que ce soit lui qui prenne l'initiative d’étreindre quelqu'un, mais la tendresse n'étant pas une capacité pleinement acquise, la situation devient rapidement embarrassante.

- Certains disent que Dummy devrait être mort depuis longtemps. Il est faible, con, et souvent complètement inconscient des dangers potentiels qui l'entourent. Sa chance est insolente, ses chances de survie sont pratiquement nulles, et le voir revenir en un seul morceau après de grandes catastrophes, pendant que d'autres enfants – bien plus appréciés que lui – gisent sur le sol, a déjà généré quelques tensions.



L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Il semble heureux, Dummy, avec son sourire à la noix, mais l'est-il vraiment ? Il semble heureux même après s'être fait viser au lance-pierre ; il semble heureux même après les guerres contre les peaux-rouges ; il semble heureux même après s'être fait verser de la boue dans son repas du soir. Peut-être qu'il exècre l'Île et qu'on est pas capables de le remarquer, peut-être qu'il s'en fout, peut-être qu'il n'y réfléchit même pas. Rien n'est jamais sûr, avec Dummy.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Il n'a pas de doudou, et rien que pour ça, il est bizarre. Il ne connait les règles d'aucun jeu, ne réagit à aucune chanson connue du monde ordinaire et ne sait pas utiliser les jouets les plus basiques. On dirait qu'il n'a jamais eu de passé, qu'il est tombé sur l'Île comme un gros grêlon sale jeté par les vents, vidé de son âme d'enfant alors qu'il en est toujours un, le rendant aussi vivant qu'un jouet sans piles. Il sait respirer, marcher, chercher de la nourriture, comprendre notre langue, copier nos coutumes et faire pipi debout, mais c'est bien les seules choses qu'il partage avec nous, les Garçons Perdus. Des fois, autour du feu, on se dit qu'il n'a pas de vie d'avant, qu'il est venu sans aucun souvenir, doudou ou bagage, et on le regarde du coin de l'œil, pendant qu'il mâche les cloportes du tronc sur lequel on est assis.  


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
On a bien galéré pour le lui faire comprendre, mais aujourd'hui, on est à peu près certains qu'il a capté que Peter Pan est son roi. Quand il le voit passer, ou que l'Enfant-Roi juge que lui adresser quelques mots a une quelconque utilité, il s'assoit, s'accroupit, plie les genoux, pour se mettre le plus près possible du sol. Il a le même comportement avec la plupart des Chefs, et aussi avec plusieurs autres Perdus. C'est sa manière à lui de montrer son respect, je suppose.

Hook, par contre, vaut mieux ne pas tenter de lui en parler. Il vient tout juste d'assimiler le fonctionnement des toilettes de l'Arbre, alors n'allons pas trop vite...




She was looking kind of dumb...
(Bout d'aventure)

Le ciel d'il y a quelques jours, avec son grand soleil de printemps, était effectivement éphémère. La température est montée d'un seul coup, comme si Peter Pan avait placé tout le Pays dans un four, abattant sur l'Île un climat digne de la Vallée de la Mort. Au Grand Arbre, on se prépare comme on peut à une nuit bien plus chaude que celle de la veille, et les Mères circulent dans toutes les cabanes pour distribuer des rations d'eau – cette ressource n'étant pas encore une denrée presque épuisée, ni une source de préoccupation majeure. Puis, après une bonne heure à s'assurer que tout le monde a eu sa part, tous les Garçons Perdus se mettent à table ; c'est l'heure du dîner.
Dans le cachot, le poids de l'air chaud couplé à l'odeur âcre de la terre malmène les prisonniers qui ont eu la malchance de se faire punir au mauvais moment. Avec le mercure qui grimpe, les vols d'eau et les bagarres augmentent, et le nombre de punis avec. La situation est vite devenue problématique : comment caser autant de Perdus dans un seul cachot ? La seule solution trouvée fut l'aménagement de cellules de fortune et l'élargissement des parois de la grotte, afin de préserver l'isolement qu'est sensé apporter ce genre de punition. Maintenant, le cachot ressemble beaucoup plus à une véritable prison : on s'enfonce dans le sol grâce à une vieille échelle en fer, et sur tout un petit tunnel, une vingtaine de minuscules salles s'alignent, chacune contenant un puni.
Malgré leur nombre, le silence est pesant. La moitié des enfants dorment, ou essayent de le faire, et ils savent tous que s'ils se risquaient à parler entre eux, cela finirait par attirer des Sentinelles, et ils recevraient un blâme encore plus pénible. Pour ne pas céder à la tentation du bavardage, ils restent dans un coin de leur carré, et ignorent les bruits extérieurs ; excepté si l'on frappe à leur porte, car c'est soit le signe d'une libération, soit le signe qu'on a enfin daigné leur donner à manger.
Assise par terre, les mains en étau au-dessus des hanches comme pour se réconforter elle-même dans ce lieu sombre, Hat grogne. Qui aurait su que Peter serait aussi à cheval sur les règles, aujourd'hui ? Ce n'est pas comme si elle avait fait une grosse bêtise, elle a juste chipé la gourde de Dummy ! Trois fois rien !
Elle marmonne un juron. Son bonnet bleu, au lieu de l'aider à supporter cette situation, réchauffe sa tête, comme si son tissu retenait la chaleur et la redistribuait directement dans son crâne... Après un mouvement qui a l'air de lui arracher le cœur, elle décide de le retirer, et le roule en boule dans sa poche.
Elle lève la tête. Quelqu'un vient de frapper à la porte de sa cellule, et d'après son odorat, qui a toujours été très fin, ce quelqu'un lui apporte à manger ! Il était temps, tout le monde dans le cachot a reçu son repas, sauf elle !
Elle se lève, et s'approche de l'entrée de sa geôle, qui comporte un trou grossièrement taillé dans le bois, à hauteur de visage, et bloqué par trois barreaux de fer.

- Mais... Qu'est-ce que tu fous là ?

De l'autre côté se tient Dummy, qui agrippe fermement une vieille assiette en porcelaine enlaidie d'une petite fissure. Le repas du jour est de la viande de buffle, avec comme accompagnement des patates coupées en morceaux vaguement cubiques. Malgré sa volonté de bien faire en tenant correctement le plat, le manque de précision dans les gestes de l'enfant fait que son pouce droit trempe dans la sauce, tandis que le gauche s'appuie sur la viande, qui, écrasée ainsi, révèle à Hat qu'on lui a refilé le plus mauvais morceau de l'animal tué ; le plus dur, et donc, le moins bon.

- Tu m'apportes à manger, après ce que je t'ai fait ?

Elle parle d'une voix forte, avec une lenteur dans l'articulation caractéristique des Garçons Perdus habitués à adresser la parole au Fourmilier. En guise de réponse, ce dernier fait tinter l'assiette contre les barreaux de la porte, et remarque qu'elle est bien trop large pour passer. Avant qu'il ne fasse une connerie en essayant de la faire passer à la verticale, Hat lance :

- Y a un trou en bas. Met-la dedans.

Dummy s'immobilise, et après quelques instants de traitement d'informations, il se baisse, et fait passer le plat dans la fente, spécialement dédiée à faire passer la nourriture pour les punis aux peines prolongées. Le ton d'Hat, étrangement, n'est pas agressif. D'ordinaire, elle l'aurait insulté rien que pour être venu ; frappé, même, peut-être, si il n'y avait pas de porte. Elle est calme et sereine, comme adoucie par la canicule. Lorsqu'elle est en public, ou dans la forêt, là où on peut l'espionner, la Stressée est bien plus hargneuse envers les plus faibles. Elle veut montrer sa force, sa colère, et qu'on ne se fiche pas d'elle impunément. Une manière à elle d'intimider ceux qui pourraient lui nuire, en fait.
Elle déteste vraiment Dummy, mais seule avec lui, elle n'a aucune raison de lui cracher dessus. Elle refuse de se l'avouer, mais elle a envie qu'il reste, qu'il lui tienne compagnie après tant de temps passée seule dans le noir. Elle serait prête à parler une heure dans le vide si il pouvait lui voler une heure de solitude.

- C'est pas toi qui a eu l'idée, hein ? On t'a demandé de le faire ? J'te connais par cœur, t'es pas capable de prendre une initiative.

La dernière phrase semblait presque affectueuse, et la Garçonne se surprend à sourire. Le Garçon, lui, ne réagit pas ; n'ayant pas reçu d'autres instructions, il se retrouve à devoir rester là, comme une voiture électronique dont on aurait perdu la télécommande. Tant qu'il n'aura pas de raison pour sortir d'ici, il ne le fera pas, et sa manière de rester planté sur place comme un idiot confirme à Hat ce qu'elle vient de dire.

- Une idée de Scorch, ça. C'est vraiment son genre, d'essayer de rabibocher tout le monde.

Elle décide enfin d'attraper sa part et de commencer à manger. Elle grimace : cette fois-ci, les patates n'ont pas été assez cuites, et leur texture sèche lui fait presque regretter sa bouchée. Elle soupire bruyamment, et revient sur le Fourmilier, toujours statique dans l'obscurité.

- Tu sais, Dummy...

En entendant son prénom, l'enfant s'approche d'un demi-pas. Le ton de l'adolescente est pourtant beaucoup plus bas que tout à l'heure, et elle parle parfaitement normalement, de la même manière que lorsqu'elle parle à un Garçon Perdu normal.

- Avant, j'avais un petit frère. Il était sur l'Île, avec moi. On l'appelait Square, à cause de la forme de sa tête.

Elle marque une pause, et vérifie qu'il suit. De l'autre côté de la porte, il est toujours coincé dans son immobilité morbide, comme s'il était décédé et qu'on avait réussi à le faire tenir debout, en équilibre, les mains le long du corps. À cause du pénombre, elle ne voit pas ses yeux, mais elle part du principe qu'il la regarde ; il n'y a de toutes manières rien d'autre ici qui pourrait attirer son attention, à part si l'Handicapé se découvre une soudaine passion pour les mottes de terre qui dépassent des parois.

- Il était autiste.

La Stressée guette une réaction, mais excepté un curieux couinement de la part de son interlocuteur, comme s'il avait poussé sur ses poumons par mégarde, elle ne remarque rien. Elle continue donc, son plat toujours dans les mains :

- Il a pas survécu longtemps, et aujourd'hui, je ressens plus rien. J'crois que je l'ai un peu oublié.

Elle baisse la tête vers son assiette. Même si elle a envie de parler, lui confier de tels souvenirs et de tels sentiments la perturbe ; elle est tellement habituée à le pourrir d'insultes que tenir ce genre de monologue lui semble aussi naturel que dialoguer avec ses patates.

- C'que j'me souviens, par contre, c'est que j'avais fait des recherches sur les maladies mentales, dans ma vie d'avant. J'l'ai dit à personne, parce que j'aurais pu me retrouver chez les Soigneurs rien que pour ça, et j'avais franchement pas envie d'être collée à ce genre de boulot juste pour avoir foutu le mot « maladie » dans mon C.V.

Lentement, elle pose son repas sur le sol, se remet face à la porte, et agrippe les barreaux. Elle sait ce qu'elle va dire ensuite, et elle tient à observer le moindre mouvement traître de Dummy.

- En gros, j'en connais un rayon.

Dehors, des bruits de pas se font entendre ; les Sentinelles, qui trouvent que le Fourmilier est un peu long, ont décidé d'aller le chercher. Hat n'a plus beaucoup de temps ; elle avance son visage dans le trou de la porte et accélère son discours :

- J'sais que tu joues la comédie, Dum'. Y a aucune maladie qui colle à ce que t'essaie d'imiter. J'sais pas ce que tu espères accomplir, à faire l'handicapé à longueur de journée, mais y a aucun intérêt à faire ça. Ici, les forts protègent pas les faibles. Ici, c'est beaucoup plus cruel, et personne va te prendre sous son aile juste parce que t'as l'air fragile.

Elle le fixe là où ses yeux cachés par l'ombre devraient se trouver, elle le dissèque du regard, et après un moment à le parcourir, elle finit par remarquer ses mains tremblantes ; persuadée qu'elles s'agitent plus que d'habitude, la Stressée y voit là la preuve qu'elle a visé juste, et que le mensonge du Garçon est terminé. Elle est fière de son raisonnement, longuement mûri pendant ses interminables heures d'ennui, et après avoir croisé ses souvenirs et ses connaissances, elle est maintenant convaincue qu'elle ne peut pas se tromper.

- C'pas une menace que je te fais, c'est un conseil de survie. Tu vois pas que tu te nuis à toi-même, en jouant au con ? Même Peter te...

Mais elle n'a pas le temps de finir sa phrase ; d'un geste vif, à peine visible à l’œil nu tant le pénombre gêne la vision de la Stressée, le Fourmilier plaque ses deux mains sur le bois juste au-dessus de la tête de la Garçonne. Lorsqu'il les remet devant sa bouche, un papillon de nuit de la longueur d'un pouce est pris entre ses doigts. Incapable de l'entendre et de la comprendre à cause de sa surdité partielle et de sa stupidité, il a ignoré Hat, préférant se focaliser sur sa proie... Satisfait par sa victoire, il grignote les ailes de l'insecte sous le regard confus de sa camarade ; repas rapidement interrompu par la voix d'un adolescent :

- Dummy, qu'est-ce tu fous ? Magne-toi !

Sans adresser le moindre équivalent d'une salutation à la prisonnière, l'enfant fait volte-face et trottine vers la sortie en élevant sa capture au-dessus de lui, comme un trophée de chasse, attitude dont il est fréquemment témoin lorsqu'il épie des Chasseurs. De nouveau seule, la Stressée s'assoit dos à la porte et récupère son assiette, en grommelant :

- Bouffon de mes couilles... T'as qu'à crever, c'est pas mon problème, t'façon.



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Dummy ?
Et un âge ? Gné ?
C'est quoi ton Avatar  ? Je n'ai pas de référence fixe. Par contre, l'avatar actuel est un fanart de Milkuro.
Comment t'as découvert l'île ? *renifle*
Tu la trouves comment ? Burp.
Dis, tu crois bien aux fées ? Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 730260236


Dernière édition par Dummy le Jeu 17 Déc 2015 - 23:25, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyLun 26 Oct 2015 - 21:00

T mosh.
non je rigole me tape pas.

Depuis le temps que tu m'en parles de ce petit Dummy, j'ai hâte de lire tout ça. Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 730260236
ALLER BOUGE-TOI LES FESSES BONHOMME, JE VEUX LIRE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyLun 26 Oct 2015 - 21:41

Enfin ! Depuis le temps que tu m'en parles !
(bon par contre mets pas deux moi à remplir tout ça ^^)

Lors de sa validation, Dummy verra bien à qui appartient l'île. NEVER NEVER LAND AUX PEAUX-ROUGES ! Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 860355851
Revenir en haut Aller en bas
Dummy
Dummy

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 67
✘ SURNOM : Le Fourmilier
✘ AGE DU PERSO : 10 ans environ.

✘ DISPO POUR RP ? : MP ?
✘ LIENS : Dumb & Dumber

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyLun 26 Oct 2015 - 21:51

Crackers : Tu peux parler, tu mets un masque pour cacher ta tronche de parpaing, toi !

Ourse : Décidément, Dummy débarque, et il se prend une insulte gratuite et une menace de passage à tabac. Je suis victimisé. Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 3441957446






Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Dummy
Dummy parle en...
...Ah bah, non, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1114
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyMar 27 Oct 2015 - 0:37

Bienvenuuuue !

C'est super frustrant de ne rien avoir, tu le sais, ça ? :')
Bon courage pour ta fiche (vivement la suite ! Enfin, un truc quoi !) et si tu as des questions n'hésite pas !

Poussière de fée !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyMer 25 Nov 2015 - 18:50

Aowh l'Idiot! :D
ça fait un mois que tu as commencé cette fiche (alors que le délai max est de 3 semaines!) et je viens donc en pére fouettard pour demander des nouvelles!
Si tu as des problémes, n'hésite pas à nous en faire part, nous seront peut-être un peu plus tendre (non en fait, je me liguerais contre toi, juste pour t'en***der mon petit Scorch d'aammmuuurr)
Si pas de nouvelles d'ici la fin du recensement (dimanche) , ZIOUP, au croco! Nous serons intransigeant même si tu es un vieux (et comme cela, tu l'as ton ultimatum qui te ferra bouger ♥ Non, non, ne me remercie pas. )







Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyJeu 26 Nov 2015 - 22:41

Oui oui, Scorch avait quelques problèmes qui l'ont retardé dans sa fiche ! 8D

Ho, puis si jamais sa fiche fini au croco, il en postera une nouvelle à procrastiner... u_u

Sinon, Scorch, ça avance ton quatrième compte ?

EDIT 27/11 : Un mois et un jour de rienfoutage... 3 lignes en deux heures sur une feuille ! Dummy est pas prêt d'arriver sur l'île ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Dummy
Dummy

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 67
✘ SURNOM : Le Fourmilier
✘ AGE DU PERSO : 10 ans environ.

✘ DISPO POUR RP ? : MP ?
✘ LIENS : Dumb & Dumber

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyLun 7 Déc 2015 - 16:30

Hmpf.
Fiche terminée ! Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 730260236






Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Dummy
Dummy parle en...
...Ah bah, non, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyMer 9 Déc 2015 - 15:21

Ahhhh mais je te l'ai déjà dit mais J'AIME TROP DUMMY olala ♥
Hate que tu sois validé on va faire des liens. Ou des rps. Ou comme tu veux *o*
(si tu veux pas c'est pas grave T_T)
Revenir en haut Aller en bas
Scorch
Scorch

♣ Chef des Diplomates ♣


✘ AVENTURES : 353
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyVen 11 Déc 2015 - 22:08

Quel intérêt j'aurais à faire un personnage si je refusais les liens et les RPs, espèce de caca mou ? Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 1273345621






Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 267386ScorchAvaDoggy
Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Scorcch
Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Dio__by_raid0u-d5wb9u2
Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyVen 11 Déc 2015 - 23:50

Enfin te voilà petit Dummy !

Comme toujours je retrouve cette délicatesse propre à tes présentations, c'est vraiment prenant et juste. Cette Hat m'a donné envie de lui foutre des bonnes grosses baffes et Dummy est chouette.


Y a juste deux choses qui ne collent pas !

→ Le Cachot n'est pas comme tu le décris, comme c'est expliqué dans la description du lieu ou même dans le sujet de description globale du Grand Arbre : "le Cachot, un trou bouché par une trappe, entièrement plongé dans le noir, où sont enfermés les fautifs et les traitres."
En gros c'est vraiment un trou creusé, assez profond, comme un puits. Il n'y a pas vraiment de cellule parce que les enfants sont vraiment isolés des autres quand ils sont dedans, c'est un peu de la torture psychologique #lavieestbelle. Tu peux peut-être trouver une alternative du coup ? On peut même en parler si tu veux, n'hésite pas !

→ Peter est certes cruel (OH QUE OUI) mais pas vraiment dans le sens décrit là... Il ne se moquerait pas d'un enfant attardé ou différent, à la limite il le gronderait quand il fait mal les choses ou alors s'amuserait très innocemment de ses drôles de manie, comme si ce n'était pas du tout le signe d'un "problème". Car c'est précisément sa vision des choses, pour lui Dummy sera rigolo mais pas "inférieur" pour ça. Je ne pense pas qu'il parierait sur son temps de survie (il n'a pas envie que ses garçons meurent en plus, au fond, c'est que quand ça fait partie du jeu - guerre, aventure, bannissement - que ça a une raison d'être pour lui). Et il viendrait pas lui parler juste pour se moquer de lui. Il n'a pas trop conscience de la bêtise ou de la différence des autres enfants, pour lui les seules choses condamnables c'est la lâcheté, la traîtrise, des trucs moraux, et là oui il sera bien plus amer ! Je sais pas si je m'explique bien, je sais que la personnalité de Peter est dur à saisir grmblm (à la fois terrible et innocent, imagine un chat ?). Tout ça pour dire qu'en tous cas il se divertira pas aux dépens de Dummy même s'il pourrait l'intéresser et l'amuser en toute innocence. Par contre l'histoire de pari, je dirais qu'une personne comme Pit, ça passerait ? Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 755109198

Voilà je te laisse changer ça, j'ai hâte de te valider car ton perso est bourré de plein de choses trop cools ! Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 3008284800








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyDim 13 Déc 2015 - 19:35

OH PUNAISE J'ADORE DUMMY!!!!!
Scorch, ça fait plus de deux ans que je te connais et je suis désolé de n'avoir jamais lu tes fiches ni tes rp car franchement, tu es génial! ♥
j'ai vraiment pris un grand plaisir à lire cette fiche (monstrueusement trop longue, seul un voyage en train a su tuer ma flemme)
Franchement, en plus d'avoir un personnage tout simplement génial, ta fiche est bien et simplement écrite, et fourmille de bonnes idées et de détails.
J'ai même lu le bout d'aventures alors que tu m'avais dit qu'il y avait pas besoin! (ouais je suis fiére)

Bref, je vais arréter de m'émerveiller et je vais te faire un gros câlin sale Prout à l'humour merdique et aux idées tordues! ♥

PS1: Sinon je pense que Rainbow va beaucoup aimer Dummy. Genre il le verra comme un petit animal trop mimi et il l'appellera "ma bestiole" en le câlinant (car rainbow est un gros niais)

PS2 : trop d'amour dans ce commentaire, je sais.







Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] EmptyMer 16 Déc 2015 - 17:20

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Voilà qui est parfait mon petit Dummy ! Superbe fiche, elles le sont toujours et ça fait du bien. Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] 755109198 (je pense officialiser la situation des cachots qu'on a instauré du coup !) Je m'en vais te peindre en vert o/

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty
MessageSujet: Re: Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI]   Dummy ♦ The World is gonna roll me [FINI] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [07032012] Fourchette des tarifs du SS4 World Tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-