Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Perdue
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyDim 18 Oct 2015 - 23:04

Il était une fois, Un chevalier blanc sans cause.
La princesse lui avait préféré le Dragon,
alors désemparé, il cherchait à quoi pourrait servir sa noble vaillance...




Grelots de Bouffon Tumblr_lw2voayDcS1r3tvt7o1_500


Grelots de Bouffon 3541531364

Un dernier tour de piste.

Culbutes drolatiques.
Voltigeurs de branches.
Bonbons sautillants.
Animaux chatoyants.
Ballons multicolores.
Barbe à papa.

Un dernier tour de piste.
Et s'en allèrent...

Grelots de Bouffon 3541531364

La Parade exultait de joie et d'or, de costumes et de folies acidulées. Les enfants du public hurlaient leur engouement et levaient les bras en l'air en reprenant les chants de la chorale de clowns. Dans les gradins, Plum était assise en frappant des mains sur la musique endiablée. Ses jambes potelées battaient la mesure avec application. Elle en prenait plein les mirettes, perchées sur son estrade, loin, bien loin des autres spectateurs. Toujours, elle préférait, la quiétude de l'éloignement afin de mieux savourer tous son content le spectacle sous ses yeux.
C'était joli et coloré, comme un trésor rutilant, mais pas dans une boite en fer blanc. Pas prisonnier du noir. Juste en toute liberté. Éphémère et filant comme une étoile.

Tout à son enthousiasme discret, elle ne vit pas la masse de boucles rousses qui vint poser son fessier sur le banc peint de nuages et d'arcs-en-ciel. Une présence, pourtant, aussi chamarrée que le spectacle, pailletée de soleil sur la peau et de rouge dans les cheveux.

Le pudding sursauta, bloblotant dans ses bottes roses à pâquerettes, prise en flagrant-délit d'émerveillement.

-... M.. M... Mr. Freckles ?
bredouilla-t-elle alarmée.

Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyDim 25 Oct 2015 - 20:06


« On reste pas longtemps, d'accord ? On regarde deux numéros. Bon, d'accord, trois. Quoi ? Quatre ? Non ! Quand même pas quatre, on a du boulot ! »

Peine perdue, Freckles, ils t'écoutent pas du tout. Et quand il a proposé cette idée d'aller au cirque, il a pu voir les lumières se rallumer dans leurs yeux, pu entendre leurs cris de joie, et c'était difficile de se raviser. Ils criaient et riaient et parlaient des numéros qu'ils allaient voir. Des jongleurs, des lions, des magiciens ! Ah, quand même pas des cracheurs de feu ? Et maintenant, c'est toute la petite troupe des livreurs qui s'éparpille dans le cirque, qui dégringole les gradins du chapiteau. Toute la masse des enfants concentrée vers l'avant de la scène. Et puis un point noir assis tout seul. Et ses pas le portent tous seuls, et il s'assoit sans y penser, avise les grosses joues et les bottes à fleurs qui se balancent. Un deux trois, quatre secondes, et c'est bon. Il se rappelle du nom.

« Plum ! » lance-t-il, joyeux. « Tu vois mieux de là haut ? »

Parce qu'il n'arrive pas à imaginer une autre raison, pour qu'on veuille s'isoler. Être de loin du bruit et des couleurs, des autres gosses qui gueulent et bousculent. D'un œil en coin il zieute les siens, de gosses, l'air trop heureux d'être là. Est-ce que c'est vraiment une bonne idée, les cracheurs de feu ? Ça risque rien, avec toute cette paille sèche ? Oh, c'est bien triste, ce temps. Ça ne lui ressemble pas d'être aussi inquiet. Songeur, il se tourne vers sa voisine.

« Dis, pourquoi tu m'appelles monsieur ? »

Ça fait bizarre, monsieur. Ça fait trop grand. Ça fait trop vieux.

« J'suis pas sûre que ton chef serait trop content que tu m'appelles monsieur, hein. »

Un sourire, et puis un petit rire qui plisse les paillettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptySam 16 Jan 2016 - 23:15


-Plum ! Tu vois mieux de là haut ?
-... Je... Non. Si ! Plus ou moins....


Comment expliquer à Mr. Freckles qu'elle y voyait un peu flou d'aussi loin, qu’elle devait plisser les yeux pour mieux discerner les numéros des artistes, mais que de cette manière, elle profitait des bruits, des mouvements et des couleurs sans la bousculade des premiers rangs. Un tableau chorégraphié qui chatoie, mais un tableau qui reste accroché à un mur, derrière un cordon de sécurité, à déguster à quelques pas de recul sur un banc esseulé.

-Dis, pourquoi tu m'appelles monsieur ?
- Vous êtes un chef
, fit-elle de son filet de voix comme si la question était incongrue.

Un chef était par définition un Monsieur. Un monsieur d'importance ! Dans le monde bien ordonné du Pudding, il aurait fallu un chapeau pour chaque chef : un "couvre-chef". Mais bon, ils avaient des médailles, c'était pas si mal.

-J'suis pas sûre que ton chef serait trop content que tu m'appelles monsieur, hein.
- Mr. Fang ?
répliqua-t-elle surprise.

Elle se dandina en fronçant les sourcils, qu’elle avait par ailleurs fort touffus. Elle cligna plusieurs fois des yeux comme si ses paupières lui permettaient de mieux hacher les mots, les découpant comme du boudin, afin de leur donner un sens qui sonne dans sa tête.

- Vous savez ce qui rend content Mr. Fang, même si il vous pète les dents ?
dit-elle finalement en se tenant posément les genoux.

Son expression d’innocence totale atténuait le poids involontaire de sa question sur le coin de la tronche du livreur.

Elle souhaitait une simple confirmation de son hypothèse. Plum était arrivé à cette conclusion simple : Mr. Fang exprimant toujours son affection de manière brutale et bourrue, tabasser quelqu'un devait être la démonstration d'une amitié incroyablement profonde. Et il était de notoriété publique que Mr. Freckles s'était copieusement castagné avec Mr.Fang, jusqu’à ce que mort de chemise s'en suive.

(Instinctivement, elle se crispa de tout son être à la mention de la sainte chemise, qu'elle même n'avait le droit d'effleurer qu'avec ses yeux )

Ainsi donc, la sincérité de ce raisonnement béat brillait dans ses prunelles sous pare-brise double-vitrés.

Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptySam 13 Fév 2016 - 21:37


- Vous savez ce qui rend content Mr. Fang, même si il vous pète les dents ?

A ces doux mots, son sourire veut se changer en grimace : mais sa technique est si affûtée qu'on n'y voit que du feu. Elle dit des trucs comme ça, Plum, sans vraiment vouloir blesser, toute l'innocence du monde noyée dans ses yeux globuleux. Sûr, le récit de son épique cassage de gueule a fait le tour de l'arbre, voire de l'île entière, et le pire c'est qu'il aura oublié bien avant les autres. Sa fierté toussote dans un coin, tenant à rectifier le tir : aucune dent n'a été pétée lors de la scène, et lui même a pété à Fang quelques trucs. Faudrait pas le prendre pour une grosse victime des fois. Mais Plum a vraiment l'air de beaucoup l'aimer, son chef. Dans sa grande miséricorde, Freckles s'abstient de lui exposer à quel point il lui a « niqué sa race ». Pour opter pour une explication diplomatique pleine de gestes grandiloquents.

« Bon alors déjà, c'est beaucoup plus compliqué que ça. C'est euh ... Des relations euh … Tu comprendras quand tu seras chef. »

Bien sûr, dans l'hypothèse où Fang meure dans un tragique accident de chasse (vu l'odeur de sanglier qu'il se traîne, il va bien finir par se prendre une flèche, non?), Plum n'est pas exactement l'héritière idéale. Il miserait plutôt sur Lace, ou alors cet autre gars qui fait souvent la gueule (cette description colle à une bonne moitié des chasseurs). Mais du point de vue de Freckles, il y a de l'espoir pour tout le monde, même pour une fille incapable de porter un seau d'eau.
En bas sur la piste, deux gamins se coupent en deux pour de faux sous les hululements d'excitation du public. Les petits livreurs sont debout sur leur siège, hallucinant parce que comment il a fait? Plum a bien menti en voyant qu'elle voyait mieux d'en haut, parce que lui a l'impression de voir s'agiter des petites mouches illusionnistes.

« N'empêche, appelle moi juste Freckles. Même tu sais quoi ? Tu peux m'appeler Freck. Comme les potes. Ou n'importe quoi. Mais pas monsieur, on dirait genre, j'ai quarante ans. »

C'est craché avec un certain dédain, comme si on ne pouvait pas avoir quarante ans et être quelqu'un de bien. Déformation professionnelle : quand on est un garçon perdu comme il faut, on méprise les nombres trop longs à compter. Puis le sourire revient sagement à sa place.

« Moi mes préférés c'est les animaux. Sauf les chevaux, leurs numéros sont chiants. T'as pas trop chaud ? Tu bois de l'eau ? C'est super important de beaucoup boire quand il fait chaud. »

On le saura.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyLun 22 Fév 2016 - 22:14



Mr. Freckles se décomposa tout doucement comme une glace à l'italienne qui fond. jamais Plum n'avait observé réaction si étrange.

- Bon alors déjà, c'est beaucoup plus compliqué que ça. C'est euh ... Des relations euh … Tu comprendras quand tu seras chef.
- Mais... euh... Ch'rais jamais chef,
dit-elle en fronçant les sourcils.

Elle ne serait jamais une Maman non plus, encore moins la Maman de toutes les Mamans. C'était un peu vexant. Plum avait beau être le Pudding, elle a avait la singulière impression d'être prise pour un cake.

-N'empêche, appelle moi juste Freckles. Même tu sais quoi ? Tu peux m'appeler Freck. Comme les potes. Ou n'importe quoi. Mais pas monsieur, on dirait genre, j'ai quarante ans.
- Mais... euh.. Logiquement, vu que le temps est infini, c'est bien possible que vous ayez plus, non ? Le regard appuyé du roux la déboute de toute volonté d'engager un débat de fond sur la temporalité de l'île. D'.. D'accord , Mr. Freckl... Mr Freck ! J'veux dire Freck !

Elle tortilla ses doigts boudinés sur sa jupe.

- J'ai jamais été le "pote" de qui que ce soit..., dit-elle avec un petit sourire timide qui exprimait bien peu l'immense contentement qui fleurissait dans sa poitrine. Hihi !

Elle mit les mains devant sa bouche, catastrophée.

- Pardon !!!

"Freck" ne sembla pas lui en tenir rigueur puisqu'il changea de sujet, tout sourire:

- Moi mes préférés c'est les animaux. Sauf les chevaux, leurs numéros sont chiants.
- Les chevaux y font peur. J'aime bien les girafes, j'aimerais être grande et fine comme elles...
- T'as pas trop chaud ?
- Parfois.
- Tu bois de l'eau ?
- Pas trop, je me rationne.
- ...C'est super important de beaucoup boire quand il fait chaud.
- J'sais, mais y'en a qui ont plus besoin que moi. Les tout petits... Moi parait qu'chuis "plein de soupe", c'est liquide la soupe, donc.. ben... j'dois pouvoir tenir plus longtemps que les autres.


Son raisonnement lui semblait logique, imparable. Elle n'était pas une priorité, même pour elle-même. "Freck" était gentil de donner une illusion du contraire.

- Vous... T'es gentil, "Freck", même si faut pas.

Les gentils survivaient pas, ou pas longtemps. C’est le chef qui l'avait dit. Et le Chef y s'y connaissait en la Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyVen 8 Avr 2016 - 23:18

Plum n'est pas bête. Ou du moins, il n'en a pas l'impression. Le problème, il est pas là, le problème, c'est qu'elle fait semblant de pas comprendre. Ou alors qu'elle ne réalise pas qu'elle dit des choses qui ne se disent pas, comme par exemple quand elle parle de monsieur Fang, ou quand elle dit que Freckles a peut-être quarante ans. C'est des choses, qui ici, au grand arbre, ne se disent pas, même si c'est vrai. D'ailleurs, ici ou là bas, ce n'est jamais flatteur. Quarante ans, ça lui évoque des vieillards, presque, avec des calvities, des réunion de parents d'élèves, et des déclarations d’impôt. Et ça lui tire une grimace de déplaisir, de s'entendre associer à un truc pareil.
Et de toutes façons, le temps infini, Plum se le tape aussi, alors …

Mais ça va. Elle finit par revoir ses marques de respect (ah!) à la baisse, et à sortir un Freck qui creuse son visage potelé sous l'effort. Elle explique

- Vous... T'es gentil, "Freck", même si faut pas.

Freckles fronce le nez.
Et les sourcils aussi un peu.

« Pourquoi il faut pas ? »

Freckles, t'es le plus gentil des chefs. On lui dit ça, des fois, mais c'est pas vrai. Il y a Clumsy, il y a Harmony, il y a Stealth et même Sharpy. Et en vérité, ils le sont tous, gentils, à leur manière, sauf peut-être Fang et Bow, qui sont des gros cons. Ce qu'on veut lui dire, souvent, c'est qu'il est trop gentil, que c'est mal, que c'est pas comme ça qu'il faut faire et que ça finira par le tuer. Sélection naturelle, ou quelque chose du genre. C'est ça que Plum veut dire, quand elle dit, faut pas.

Freckles ne trouve pas qu'il soit trop gentil. Parfois même, il s'en veut, de penser certaines choses carrément horribles, comme si il n'en avait pas le droit. Parfois il se dit qu'il devrait être encore plus gentil, comme pour compenser ou se faire pardonner. Ou pardonner les autres, les chefs d'avant et les chefs d'après.

« C'est pas parce que t'es grosse qu'il faut pas être gentil avec toi. Ou te prendre pour une conne. Ou pas être ton pote. Je comprends pas pourquoi tu dis des trucs comme ça. Ou pourquoi tu fais pas un effort. C'est pas compliqué, quand même, de se faire des amis. »

Ça sonne comme une insulte. Ou un cliché. Comme si il lui disait « c'est facile, d'être grande et fine », ou « c'est facile de devenir chef ». Ce sont des choses qui sont faciles pour les autres, mais qui ne le seront jamais pour Plum.  Mais c'est vrai, que c'est pas difficile, de se faire des amis. Tout le monde a des amis. Le plus dur c'est de les garder, mais en avoir, c'est déjà un début. Et il y aura toujours quelqu'un pour être ami avec les Plum, les petites filles grosses et bigleuses qui ne savent rien faire et comprennent pas que certaines choses ne se disent pas.

« Pourquoi tu te contentes de ça ? »

Son regard est consterné. En bas les gamins crient à applaudissent, mais il ne sait pas quel numéro est en train d'être joué.
Devant la joie de la chasseuse, il voudrait dire à Plum qu'il est son ami. Mais il ne sait pas trop si c'est vrai. Et les mensonges, chez lui, se voient comme les taches qui constellent sa figure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyMar 12 Avr 2016 - 14:30



- Pourquoi ?

Elle le regarda avec une drôle de lueur dans le regard, une tâche sombre de goudron, couleur puits-sans-fond.

- Pourquoi .... répéta-t-elle tout doucement.

Elle sembla réfléchir.

- Parce que la gentillesse c'est comme le gras de cuisse du canard. C’est pour habiller une viande toute sèche. On se dit "hum c'est bon!". Mais c'est la graisse qui donne le gout à la viande. La viande en elle-même, elle est pas si tendre. Elle même pas vraiment bonne.

Elle sourit avec candeur... Et une note de vinaigre.

- La gentillesse c'est pour les Diplomates ou les Courtisans. V... Tu es Livreur. Tu devrais pas.

Les enfants laissaient libre cours à leur ferveur. Elle gonflait à elle seule le chapiteau du Cirque Déluré. Pourtant, Plum comme Freckles avaient délaissés le spectacle. Ils ne riaient plus.

- Se faire de "vrais" amis, c'est la chose la plus dure au monde,
énonça-t-elle avec gravité. Il faut ne s'en être jamais fait de "vrais" pour penser que c'est facile. Tu ne sais vraiment rien Freckles, Chef des Livreurs.

Grelots de Bouffon 304983004 :
 

Et Freckles ne put que prendre la mesure de ce qui bouillonnait en secret dans cette carapace dodue. Sous la graisse et les pansements, sous l'apparente bonhommie, il y avait quelque chose de dur. D'implacable.

De féroce, même.

Elle regarda à nouveau ses doigts boudinés, comme consciente que son audace s'était laissée voir et l'avait portée plus loin que prévu. Elle piqua un fard qui dissipa toute la tension qui s'était accumulée entre eux.

- Vous.. tu... Tu veux du pop-corn ?

Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyJeu 5 Mai 2016 - 23:24

Elle se lance sur des métaphores à base de graisse de canard. Et s'il comprend bien, elle essaie de dire que la gentillesse, ça sert à rien. Ou plutôt, que ça sert à cacher la nullité qui est en dessous. Il a l'impression d'entendre Fang lui gueuler dessus à travers cette récitation soigneuse. T'as pas à être gentil ! C'est pas dans ton contrat ! Cesse sur le champ, vile rouquin !
Et le pire du pire, c'est bien qu'elle le compare à un diplomate ou un courtisan.
Soufflé par l'insulte, Freckles ne pipe mot.

- Se faire de "vrais" amis, c'est la chose la plus dure au monde. Il faut ne s'en être jamais fait de "vrais" pour penser que c'est facile. Tu ne sais vraiment rien Freckles, Chef des Livreurs.

Il rit. Sans faire exprès, juste en soufflant, par le nez. Ouaaaaais. Bien sûr, Plum.

Oh, non, c'est pas qu'il se sente insulté, qu'elle lui dise grosso modo que ses amis, c'est pas des vrais. Quoique si, un peu quand même. Il se sent un chouia irrité. Elle va peut-être lui définir ce que c'est, un vrai ami ? Pour lui expliquer précisément pourquoi il n'en a pas ? Il en a, des amis, ou du moins il a des gens qui y ressemblent de près ou de loin, selon ses propres critères, et ça lui suffit. Et ça lui ferait bien chier de se prendre des leçons, de la part de quelqu'un qui n'est même pas foutu de se faire aimer.
Tu ne sais vraiment rien, non mais l'autre, j'te jure !

Il ne sait pas si il doit s’énerver, pour de vrai, ou juste être désolé. Plum a les poings tout serrés et les yeux plissés derrière ses culs de bouteille. Comme si elle se retenait encore d'en dire plus. Plus ça va, et plus elle est bizarre, la chasseuse. Cette conversation ne lui plaît pas. Ça ne lui plaît pas, de découvrir plus que ce qu'il voyait au départ, à savoir une petite grosse un peu nouille, mais sympathique. Et ça ne lui plaît pas non plus qu'on le prenne pour un con, même si après tout ce temps, il devrait avoir l'habitude. Il voudrait changer de sujet, mais ne sait pas comment s'y prendre.
(Coup de chance, Plum offre elle-même la diversion qu'il cherchait.)

« Ouais j'veux bien en plus j'adore le pop-corn. »

C'est un peu lâche, de ne pas répondre. De détourner les yeux du visage bouffi de la perdue, pour les river de nouveau vers le devant, là où le bruit s'éteint au fur et à mesure que le spectacle se termine.

« Mais entre nous, c'est comme la graisse de canard, ça fait grossir. »

Cette petite dernière sonne un peu trop salée.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyMer 11 Mai 2016 - 9:24



-Mais entre nous, c'est comme la graisse de canard, ça fait grossir.

Ça c'était vache !
Plum jeta un regard ahuri à Freckles. Un ami ? Vraiment ? Elle pouvait supporter bien des tourments de la part de Perdus anonymes, mais pas de la part de quelqu'un qui venait de lui confier son "amitié" et son prénom sans particule.

"T’sais Plum quand t’as pas envie, peu importe quoi et pourquoi, faut que tu le dises. Mais avec des mots qui s’entendent. Pas comme une souris…"

Tel un mantra solide, les paroles d'Honey tourbillonnèrent dans sa tête à lunettes. Dis-lui ! Lui imposait son cerveau. Dis-lui ce que tu ressens !

- Parce que tu crois franchement qu'au milieu de mon gras ça va se voir ?!

C'était facile de dire ce que l'on pense, en fait. C'était même agréable. Elle était encore plus rouge que cinq minutes auparavant, cependant, cette fois-ci il ne s'agissait pas de gêne. Quelque chose s'emballa dans sa poitrine, et elle eut la sensation de dévaler un escalier à grande vitesse.

-"Entre nous" c'est plutôt pour ton bidou de maigrichon que tu devrais t'inquiéter. Chuis sure que ton pop-corn tu l'aimes bien caramélisé pour masquer tout le vinaigre que tu as en dedans. "Entre nous" quand t'auras les chicots tout cariés, ben tu pourras pu faire des risettes à tout le monde en leur balançant des "Appelle-moi Freck' comme les potes" , plein de fausseté !

Les gradins du Cirque Déluré s'étaient vidés. Il n'y avait plus ni public, ni spectacle. Dans le calme soudain des lieux, les mots de Plum résonnaient d'avantage. Même la lumière sembla se tamiser.
La gosse, elle, se tenait bien droite, debout, devant Freckles. Ses petits poings serrés renforçaient cette impression boudinée qui lui collait tant à l'allure. Elle était toujours aussi grosse, toujours aussi binoclarde, toujours aussi "Pudding". Et pourtant brillait dans ses yeux fenêtrés une lueur déterminée et vaguement inquiétante.
Tombé de rideau.
Soufflée par son propre cran, la gamine ferma les yeux et  poussa un soupir qui donna l’impression qu’elle se dégonflait comme une baudruche. Elle prit la mesure de l'énergie déployée pour libérer sa pensée. Elle était épuisée. La verbaliser l'avait néanmoins soulagée d'un poids qui commençait à comprimer ses côtes. Lorsqu'elle posa à nouveau les yeux sur le Chef des Livreurs, son expression était incertaine. Par réflexe conditionné, elle mit la main devant sa bouche.

Elle se refit le fil de la conversation dan sa caboche et se trouva vilaine. Très vilaine. Mais Freckles l'était tout autant et de manière bien plus fringante, comme si tout cela avait été bien naturel.
Plum était troublée.

- Je.... j'ai.. je... je.... j'ai....je...

Mais rien ne sorti de plus intelligible que cela.

Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptySam 16 Juil 2016 - 22:12

En fait le cirque est vide. Il ne sait pas à quel moment les rires se sont éteints et les gradins vidés, à quel moment les projecteurs ont fini leurs journée. Les livreurs sont partis avec leurs éclats de voix et sans trop de soucier de lui- d'eux. Le cirque est vide et du coup, Plum devient le clou du spectacle quand elle explose.

- Parce que tu crois franchement qu'au milieu de mon gras ça va se voir ?!

Même quand elle explose, elle reste Plum. Elle a l'expression épouvantée de la gamine qui dit quelque chose qu'elle ne devrait pas, même si dans ses yeux brille quelque chose de flippant.

-"Entre nous" c'est plutôt pour ton bidou de maigrichon que tu devrais t'inquiéter. Chuis sure que ton pop-corn tu l'aimes bien caramélisé pour masquer tout le vinaigre que tu as en dedans. "Entre nous" quand t'auras les chicots tout cariés, ben tu pourras pu faire des risettes à tout le monde en leur balançant des "Appelle-moi Freck' comme les potes" , plein de fausseté !

Freckles la dévisage. Il a le culot d'avoir l'air surpris et presque indigné, comme s'il n'avait jamais rien fait de mal dans sa vie. Son cerveau procède l'information et les insultes qu'il y a derrière. C'est le mot fausseté qui s'imprime dans son cerveau en lettres néons. Parce que c'est ça. Plum le trouve hypocrite. Parce que. Parce que quoi ? Parce qu'il a balancé UNE sale remarque après avoir tenté d'être gentil. Franchement. Qu'est-ce qu'il devait faire ? Hein ? Et puis merde, c'est vrai que le pop-corn, ça fait grossir. C'est une vérité universelle.

« D'aaaaaaaccord », qu'il articule.

Il a haussé un sourcil et son ton oscille entre terriblement sarcastique et affreusement condescendant. C'est la seule parade qu'il a trouvé : parce qu'il n'a rien à répondre. Encore. Alors il utilise la technique du faible, horripilante : celle de faire passer l'autre pour un hystérique aux réactions démesurées.
Et c'est comme ça qu'il regarde Plum : comme si elle était complètement dingue de réagir comme ça.
(Il le pense.)

« Je je je je », il répète sur le même ton. « C'est quoi ton problème ? J'essaie d'être sympa avec toi, et tu me sors un vieux discours de merde à la Fang. Faut paaaaaas, la gentillesse c'est pour les faaaaaibles, je suis grosse et mooooche, j'ai pas d'amis. Mais dès que je dis un truc pas sympa, tu pètes un câble. T'es vraiment une grosse conne. », qu'il conclut.

Il n'est pas moins remonté qu'elle mais a beaucoup moins de remords. C'est con. C'est pas exactement comme ça qu'il envisageait la conversation. Mais bon, c'est la vie. Il choisit ce moment pour se lever, parce que lâchement, il n'est pas disposé à une nouvelle rafale de Plum.

« Mais bon, t'as raison sur l'histoire du surnom. M'appelle surtout pas Freck hein. Copyright réservé VIP pour les potes. »

Et il trébuche avec autant de dignité que possible à travers les gradins, enjambant les sièges d'une façon que Plum ne pourrait pas suivre.

« Salut, bisou. »

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyLun 25 Juil 2016 - 9:43



Plum fronça les sourcils en l'écoutant bégayer sournoisement, à son tour. La moutarde qui lui monta à nouveau au nez, effaçant tous regrets subtiles de s'être emportée.

-...T'es vraiment une grosse conne.


Elle le vit, dans toute la splendeur de son déni, l'être monstrueux qu'était Freckles. Ses pupilles se rétrécirent d'un coup, tel un chat qu'on agresse. Fang n'était finalement pas très loin.

- Mais bon, t'as raison sur l'histoire du surnom. M'appelle surtout pas Freck hein. Copyright réservé VIP pour les potes. Salut, bisou.

Ses poings se serrèrent sur sa robe abimée, son souffle dilata ses narines par à-coups. Alors que le chef des livreurs fuyait comme un pleutre, Plum puisa dans toute sa réserve d'inimité.

- FRECKLES T'ES JUSTE UN GROS SANS-COUILLES !

Le cri résonna sous le chapiteau désert. On l'entendit à des kilomètres. L'insulte directement puisée dans le répertoire maternelle était d'une éloquence sans équivoque.
Maxence n'était guère loin, non plus. Plum reprit sa respiration, évidée de toute colère. Paisible. Expurgée. C'était donc si bon de hurler parfois ? Elle le ferait plus souvent. Elle s'exprimerait d'avantage. D'un geste rompu à l'habitude, elle redressa les binocles sur son nez et entreprit de descendre des gradins, telle une princesse guerrière après une victoire toute personnelle.

Au camp, on se mit à rire sur le passage de Freckles, sous cape ou carrément ouvertement, juste en ponctuation de ce vilain petit événement. Quelle donzelle ce jeune crétin avait-il pu froisser ? Quelques mois durant, on se moqua gentiment du séducteur raté, avant que l'Oubli n'emporte les rumeurs de l'incident.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon EmptyLun 15 Aoû 2016 - 16:12

The End


Ce sont parfois les êtres les plus inoffensifs,
Avec leurs gestes francs, leurs rires compulsifs,
Finissent par faire étupter les natures dociles,
Mais c'est pas toujours vain de toucher dans le mille...


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Grelots de Bouffon Empty
MessageSujet: Re: Grelots de Bouffon   Grelots de Bouffon Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: Le Cirque Déluré-