Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mar 3 Mar 2015 - 20:15

Stagy


Trucs

Surnom : La Comédie
Groupe : Garçon Perdu
Age : 14 ans
Rôle : Diplomate


Révérences




« Il faut être toujours ivre. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s’enivrer sans trêve. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous ! »

On apprend aux enfants à lire, à leurs 6 ans, et parfois, cela les prend. On dit que c’est bien, d’aimer la lecture. Et puis, il y  l’excès, l’outrance, les menaces. Ne sois pas ce qu’on t’a poussé à être. La lecture, contrairement à ce qu’on t’a répété cent fois, à ce qu’on répète encore à tous les autres, est mauvaise pour toi. Mauvaise ne coule pas sur la langue, n’est pas délicat et sophistiqué. Mauvaise n’est pas un beau mot. Il y en a tellement des mots...Mais Stagy a si peur de les oublier qu'il les place sans cesse dans ses phrases. Des mots que personne ne connaît, parfois, souvent; Des mots amusants à prononcer, selon lui;  Des mots bizarres, farfelus, saugrenus; Des mots inventés. Si ça a un sens tant mieux. Sinon il dira haut et fort que c'est de la philosophie. Stagy aime bien faire le philosophe ou le psychologue. Pour les autres ou pour lui-même. S'il n'avait pas tout juste quatorze ans en apparence et en faits, peut-être qu'on le prendrait plus au sérieux. Mais bon personne ne sait qui est Freud, qui est Kant, qui est Voltaire, sur cette île , et La Comédie lance les mots en l'air. On le regarde comme s'il était un extra-terrestre, a chaque seconde. Il est complètement incompris (du moins, c'est comme ça qu'il le ressent)

La comédie voudrait grandir un jour. Être libre, goûter aux plaisirs de la vie. Pas de limites ni rien d'autre. Ce serait l'anarchie, ce serait bien. Pourtant, malgré ces envies, Stagy ne grandira pas. Il l'a compris, s'il ne veut pas devenir un de ces barbares qui boivent de l’alcool et violent des filles, ou un de ces sauvages qui passent leur temps à faire la fête et à fumer on ne sait quoi, il n'a pas intérêt à prendre un seul centimètre. Parfois, Stagy est submergé par ses sentiments négatifs. Sa raison s’échappe pour quelques heures, voire plusieurs jours, et alors il vaut mieux le fuir car il devient violent et impulsif.

Si vous ne l'aviez pas encore enregistré , c'est un rat de bibliothèque . Il a lu des quantités monstrueuses de livres avant d'arriver sur l'île.. Et il a une mémoire particulière. Si son passé et ses origines ont en grande partie disparu, il n'a pas oublié ses lectures. Il les connaissait par coeur, il les connaît encore aussi bien. Et une de ses habitudes étranges, est de réciter à tout bout de champ des tirades plus ou moins appropriées. Et il se prend au jeu, en plus ! Les mimiques, les tons, les gestes, tout y est (cela fait par ailleurs de lui un excellent conteur)! Stagy aime argumenter pendant des heures. L'inconvénient c'est qu'il cherche  le débat partout, trouvera toujours une polémique, et n'admettra jamais avoir tort. "oui mais" est son quotidien, et c'est franchement exaspérant. Il a toujours son petit commentaire, souvent peu constructif, et cherche toujours la faille dans les paroles d’une personne. Une de ses activités préférées est d’ouvrir le moulin qui lui sert de bouche, et parler en continu sans réfléchir une seconde à ce qu’il va dire. En gros, tout ce qui lui passe par la tête.

Parler, parler, parler, et surtout ne pas se concentrer facilement. En effet, Stagy est très distrait et son esprit bondit d’endroit en endroit, ce qui fait qu’on arrive pas vraiment à suivre sa réflexion, et à déterminer le rapport entre deux phrases, rapport qui pour lui est très clair. D'ailleurs il vous expliquera en détail son association d’idée, par contre cela peut durer longtemps. Sans parler des fameux “j’ai oublié ce que j’allais dire” et “j’ai oublié ce que j’aillais faire”. Ne dites pas “si tu as oublié c’est que ce n’était pas important”. Cette phrase a le don de le mettre hors de lui, parce que bon il oublie beaucoup de choses (par exemple, aller chercher quelque chose, et quand il arrive sur place, il a oublié, alors il repart , et ça lui revient quand il est revenu à son point de départ) cela l’énerve suffisamment, et en plus il n’a jamais de choses peu importantes à dire, d'après lui. C’est juste qu’il pense à beaucoup trop de choses à la fois, et involontairement, et c’est très handicapant. Si, si, par exemple quand il veut dormir (ce qui est rare soit dit en passant, il n’aime pas ça et se contente du strict nécessaire, qui est relativement faible, en moyenne cinq heures), il met souvent plusieurs heures. Impossible de tout ordonner, là-dedans.

Des poèmes, des lettres, des histoires... Il s'est aussi essayé aux fables et aux pièces de théâtre. Un alexandrin avec hémistiche, en vers ? Trop facile. Ils peut même lui arriver de s’exprimer directement en vers, avec rimes, et tout, juste pour le plaisir. Si ce n’est pas des vers, il s’exprime avec de la prose poétique ( pas toujours, quand même, il peut parler normalement).

Il est pacifique dans l’âme. Il porte rarement une arme, et fuit tout conflit. Il esquivera les batailles tant que c’est possible. Si la fuite n’est pas envisageable, car on lui bloque la route, ou que ses valeurs morales l’en empêchent, alors il ira chercher son sabre, et se battra, à contre-coeur cependant. Il est aussi très susceptible, bien qu'il prétende que les insultes ne n'atteignent pas, sa colère s'échappe par l'intermédiaire d'un regard noir, ou alors il fait tout simplement semblant de ne pas avoir entendu, ni remarqué telle ou telle personne qui lui déplaît. Cependant il n’est pas d’un naturel calme et placide et a du mal à appliquer son propre commandement. Il réagira au quart de tour, c’est-à-dire un long discours ou quelques phrases simplement, auxquelles il aura plus ou moins réfléchi longtemps (il est capable de ressortir ça plusieurs jours après, comme si de rien était) .

Également rancunier, il n’oubliera jamais un tort qu’on lui a fait, et faites bien attention à ce que vous dites en sa présence, car même s’il a l’air de ne pas écouter, il retient. Peu de loyauté en lui, résultat si c’est à son avantage, il n’hésitera pas à dire ce qu’il sait (pas gratuitement, néanmoins, il faut bien une récompense, matérielle ou pas.).  Il a cependant conscience des vrais secrets qu'il ne trahira jamais.

Personne ne comprend son humour, et lui ne comprend pas celui des autres. Il rit souvent, certes, mais les raisons de son rire sont plutôt abstraites, puisque la moindre phrase peut lui sembler hilarante, par les figures de style, les mots utilisés, les jeux de mots, des choses pas très drôles, en définitive.

Parfois, même assez souvent, Stagy est affectueux. Enfin, "l’affectuosité", pour le jeune homme, se résume à des regards plutôt chaleureux, et à la rigueur une accolade, ou une caresse hésitante. Il ne fait que répéter les gestes qu’il a vu chez d’autres, c’est à dire qu’après une analyse rapide des visages, des expressions, il parvient à comprendre quel geste entraîne quelle émotion, et en fonction il reproduit. Le geste en lui-même ne signifie rien pour Stagy. Il est complètement insensible à ce genre de marques d’attention, c’est juste histoire d’amadouer quelqu'un plus facilement (puisque le contact semble faciliter les choses, mmh?), ou alors s’il juge nécessaire que un tel ou une telle a besoin de cela. Stagy se cache derrière ses tragi-comédies. Il n’apprécie pas, mais alors pas du tout qu'on le touche et lorsque lui-même touche quelqu'un est un acte hypocrite, il fait la grimace intérieurement. Il ne laisse cependant rien filtrer, et peu de gens sont capables de découvrir son dégoût masqué par ces sourires figés. Il est capable d’aimer et d’éprouver des vrais sentiments, cependant cela reste rare, et il repousse ces sentiments très loin, prenant ça pour quelque chose de mal.

Aucune mère ne l’a jamais touché, du moins pas qu'il se souvienne. Et c’est tant mieux. Sa propre mère ne le touchait pas non plus, si ce n’était pour le frapper. Et puis les autres sont souvent sales, ou malades sans passer par l’infirmerie… Stagy déteste être malade, car il ne peut plus faire précisément ce qu’il veut et n’a même plus la force de faire un costume, ou une pièce de théâtre improvisée. Alors, au moindre symptôme, grave ou pas, il court à l’infirmerie. Et il y reste tant qu’il n’est pas guéri, ou quasiment guéri. Et il fait très attention à son hygiène (vêtements, cheveux, dents, etc.) !

Il est trop théâtral. L'exagération est nuisible. Tous ses gestes, ses expressions , tout ça est trop. Cela fait faux. Et puis c'est un garçon qui fait beaucoup semblant, et n’hésitera pas à mentir si cela l’arrange. Forcément, on a du mal à le croire. Non…. On ne le croit pas, du tout. En plus, Stagy est  pédant. Persuadé d'être le meilleur, il ne se remet jamais en question, croit en savoir plus que les autres et ne se gêne pas de le préciser et le montrer.



Unique au monde



« La lutte et la révolte impliquent toujours une certaine quantité d’espérance, tandis que le désespoir est muet. »

✍ Stagy jure d’une manière bien spéciale. Ses jurons sonnent comme des insultes mais n’en sont pas. Ils se composent toujours d’un sujet, la préposition “de” et un autre mot, qui a un rapport ou non. Cela donne , par exemple “Dragon de Bleu!”, “Chimère de Feuilles!”, “Bouteille de Fer” ou bien “Bouleau de Pastille!”.

✍ Stagy possède un livre, “Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède”, qu’il a pris la nuit où Peter l’a emmené, pour se souvenir de quelque chose; seulement, il a oublié quoi. Du coup il le lit et le relit sans cesse, en quête du souvenir.

✍ La Comédie a très peur de l’inconnu, et a le vertige, de surcroît. Du coup, il essaie de risquer le moins possible sa vie. Il est de même terrorisé par les sirènes et les pirates, ainsi que les Piccaninny. Sa plus grande peur reste celle de la mort. D'accord, son existence n’a pas beaucoup de sens, mais faudrait pas non plus qu’elle se termine trop tôt!

✍ Il possède plusieurs cahiers, chacun à son utilité précise, il ne tolère pas qu’on y touche, et en prend grand soin, peut-être -sûrement- trop.

✍ Il n’est là que depuis peu, et c’est pourquoi sa mémoire reste vive. Il doit vraiment se dépêcher d’écrire son autobiographie. En attendant, il consigne ses souvenirs au compte goutte, dans un des calepins, bien qu’ils soient déjà effacés pour la plupart.

✍ Il a entrepris de recenser toute la population de l’île… Mais c’est plutôt compliqué car plus de la moitié des habitants est dangereuse… Il faut être discret, et surtout avoir le temps. Quand on retourne le cahier de recensement, et qu’on le commence par la fin, on peut voir les fiches qu’il a fait sur les personnes qui comptent un peu plus. C’est dingue, cette manie de tout écrire!

✍ De même, il tente de compter les jours qui passent, en fonction de ses levers. Pourtant, il sent que ce n’est pas exact. Ça ne le sera jamais. Années, mois, siècles, saisons… Toutes ces choses si évidentes avant sont devenues trop abstraites. Alors même s’il trace un petit bâton sur un cahier à chaque fois qu’il se réveille, tous les matins, donc, cela ne signifie plus rien. Mais ça le rassure, d’avoir ce sentiment de contrôle, de connaissance.

✍ Stagy est petit et très mince. Il a des cheveux noirs et une couleur d’yeux indéfinissable. Son visage est extrêmement pâle, on dirait un fantôme, ou pire, un cadavre.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
En fin de compte Never Never Land n'est pas vraiment différent. Le comportement d'autrui est le même. Stagy reste ce qu'il a toujours été. Il s'y sent mieux pourtant. C'est comme un rêve , une illusion qui dure, qui dure, qui ne prend pas fin. Vous savez le matin, quand vous vous réveillez d'un songe merveilleux , vous tentez de vous rendormir et de le finir, sans succès ? Maintenant Stagy n'est plus frustré , son rêve ne s’arrêtera plus, plus jamais.  Oh! Des fées, des indiens, des pirates, des sirènes! Des créatures étranges! Et le Patapon! Toute l’imagination de Stagy fleurit sur cette île, et ce à l’infini. Des malheurs, il y en a, mais si peu en comparaison de toutes ces merveilles et ces voyages! C’est sans doute un doux songe coloré, peut être illusoire… Mais en tous cas, cela importe peu, il vaut mieux se focaliser sur le moment présent… On pensera à l’avenir plus tard.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Vie d'avant ? Monde ordinaire ? Autre vie ? Comment pouvoir oublier tout cela? Déjà, le diplomate le refuse, cet oubli. Il consigne ce dont il se souvient dans ce fameux cahier. La mémoire est très importante. Qu’est ce que ça le rend furieux, qu’il ait oublié son prénom! Même si, ses parents ne le comprenaient pas, et le frappaient, même si ce prénom avait été choisi par eux, et que donc ce n’était forcément pas un bon choix, et bien Stagy l’a en travers de la gorge. Les souvenirs de ce type n’ont pas à s’enfuir. Bons ou mauvais, ils naissent dans un cerveau, ils y restent.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
Ce garçon, puisqu’il semblerait que c’en est un, même si Stagy aurait plus tendance à l’appeler tout sauf enfant, qui n’est pas du tout adapté,  l'a arraché à un monde qui ne le comprenait pas, à une famille qui ne l'aimait pas. Lui a permis de découvrir cette île fantastique où les rêves semblent devenir réalité! Peter Pan représente ce que Stagy voudrait être. Libre, sans limites... Stagy l'admire, l'a toujours admiré, même s'il est la depuis très peu de temps, il l’admirait déjà avant, et il l’admirera toujours, même mort. Et à la première seconde où il l'a vu, lui qui en avait tant rêvé, n'a pas pu résister. Une confiance aveugle régnait et règne encore pour ce roi, cet empereur, ce Dieu même. Même si Stagy n’a jamais cru en Dieu.




Bout d'aventure




« Tuer le Temps qui a la vie si dure, et accélérer la Vie qui coule si lentement. »

─... la conjecture suivante servira à démontrer, par la suite, que apprendre les notions de moles et d'électrons, en première L, ne serviront jamais à rien. Et 97% de la classe baille environ trois fois par minute, soit 180 en tout en une heure. On peut indiquer aussi les facteurs d'ennui correspondant à un métabolisme qui...

Le garçon est debout et parle avec éloquence, ses mains bougent dans tous les sens. Il est petit et plutôt maigre. Son discours n’a aucun sens. Des regards de haine s'appuient  sur lui et il n'en a cure. Il semble parti pour des heures de discussion, (peut-être que cela fait déjà des heures qu’il parle), mais un hurlement l’interrompt.

─Taisez vous! Taisez vous!
─Me taire ? N’y-a-il pas plusieurs connotations freudiennes dans cet ordre et…
─Silence ! Je vous ai dit de vous taire ! Je ne supporte plus vos jérémiades ! DEHORS!!
─Oui mais si je n’ai nul désir de sortir?


La femme a un mouvement de colère et avance à grands pas vers la table en bois isolée au fond de la classe. Brusquement, le garçon rassemble ses affaires dans son sac, et se dirige vers la porte en esquivant son professeur. Trente cinq adolescents ont les yeux fixés sur cette scène, et la plupart soupirent, ou se moquent de lui. Le jeune homme sort de la salle. Un silence. Puis la porte s’ouvre à nouveau et une tête passe dans l'entrebâillement.

─Est-ce vraiment nécessaire, Marguerite? Nous pourrions avoir un melting pot et…
─DISPARAISSEZZZZZZ!!!!!!!


Il détale.


────────


La porte du logis s’ouvre et apparaît ce même garçon, essoufflé et écarlate. Il entre, jette son manteau sur une patère et s’engage dans un étroit escalier en colimaçon.

STAGY! Viens ici.

Il hésite longtemps, mais les appels se font insistants. La cuisine lui apparaît comme l’enfer sur Terre. Il déglutit et rejoint la propriétaire de la voix hurlante. Une jeune femme le regarde méchamment, les poings sur les hanches.

─Le lycée a appelé. Tu te moques du monde je crois.

Une gifle, puis une autre gifle. L’enfant ne pleure pas, il regarde sa mère avec tristesse, incompréhension peut-être, dédain légitime et un zeste de haine pour agrémenter le tout.

─Ne me regarde pas comme ça, Stagy. Je ne fais rien de mal.

Elle le prend aux épaules et le secoue énergiquement, avant de lui asséner encore une gifle.

─Madame… Pourquoi me frappez vous?
─Je suis ta mère, c’est mon devoir de mère. Je dois t’éduquer. Ce n’est que justice, c’est pour ton bien, Stagy
─Vous savez, comme disait Sartre, La Violence est injuste, d’où qu’elle vienne…


Elle lève encore la main, mais la baisse tout aussi vite.

─Arrête de me parler comme si j’étais une inconnue! Je suis ta mère! Ta mère.

Elle soupire.

─Tu devrais suivre mon conseil, arrête de lire autant!

Le visage de l’adolescent prend une expression tourmentée tandis qu’il se lance dans une tirade passionnée, avec de grands gestes, et une prononciation parfaite avec hémistiches et vers marqués.

─Ma mère, vos conseils sont les meilleurs du monde
Ils sont bien raisonnés, et j’en fais un grand cas
Mais vous trouverez bon, que je n’en use pas.


Théâtral, il fait volte face et retourne aux pieds de cet escalier de bois qu’il gravit fièrement. Sa mère a été trop stupéfaite pour dire quoi que ce soit. Sans doute ne comprend-elle pas. Sans doute ne l’aime-t-elle pas au point de se demander ce qui ne va pas. Sans doute, sans doute, elle ne l’aime pas du tout.


Il s’écroule sur son lit. Alors, enfin, il pleure.


────────


Il rêve éveillé. Il espère, surtout. Sors moi d’ici, qui que tu sois, sors moi d’ici. Il veut partir, s’enfuir, être libre. Les laisser tous autant qu’ils sont, qu’ils pourrissent, qu’ils restent mauvais, idiots, ignorants! Qu’ils restent des humains. Lui, lui, il veut partir, il veut être quelqu’un d’autre. Il n’y aurait plus de Stagy, le taré, le “pas normal”, le débile. Il n’y aurait plus de Nerd…. Mais où aller? Comment? Il repense à ce livre de James Matthew Barrie qu’il a lu tant de fois. Aller sur l’île de Jamais, y être libre, mais rester un enfant! De tout son coeur, son corps et son âme, il appelle un autre enfant.


────────


La porte d’entrée claque. La mère est partie. L’adolescent est seul.


────────


Ses joues brûlent, ses yeux piquent, son visage entier est rouge, son menton est irrité,  mais il ne pleure plus. Il s’est redressé. Debout, il joue une pièce de théâtre à lui tout seul.

─Au voleur, au voleur, à l’assassin, au meurtrier! Justice, juste ciel, je suis perdu, je suis assassiné! On m’a coupé la gorge on m’a dérobé mon argent! Qui peut-ce être? Qu’est-il devenu? Où est-il? où se cache-t-il? Que ferais je pour le trouver? Où courir? Où ne pas courir? N’est-il point là ? N’est-il point ici?

Un bruit retentit. L’adolescent cesse son monologue et regarde autour de lui. Il marche à grands pas vers la fenêtre ouverte, dans un souci de fraîcheur dû à cet été qui n’a pourtant même pas vraiment commencé. Il passe la tête dehors et regarde en tous sens. Rien. Il soupire et avec un air de supplicié, il continue cette tirade mythique d’Harpagon.

─Qui est-ce? Arrête! Rends moi mon argent, coquin!

Il tourne sur lui même en s’attrapant le poignet, le visage tordu violemment par la colère, peut être trop.

─Qu’est ce que tu fais?

Il le voit, soudain. C’est lui. Lui qu’il a tant attendu, tant voulu, le voilà. Peter Pan l’a entendu, et il est là . Il est venu, comme dans les souhaits les plus chers, formulés nuit et jour. Habillé de vert, il vole.

─Du… du théâtre..

Peut-être qu’il ne sait pas ce que c’est. Ou peut-être que si. Ou alors il fait semblant.

─Ah, le théâtre. Oui bien sûr.
─Ben, oui, tu sais, la comédie, la t…
─Bien sûr que je connais, je sais tout. Je faisais semblant.


Ce n’est pas si sûr qu’il sache mais tant pis. Le garçon n’a rien à redire pour une fois, pas de commentaire, pas de remarque. Cet enfant volant… C’est un roi, un ange, un oiseau. Il est là, et Stagy va partir avec lui. Bien sûr. Il sourit.

« Faut-il partir ? Rester ? Si tu peux rester, reste ; Pars, s’il le faut. »



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Ben... Stagy… Ou autres…
Et un âge ?Peu importe.
C'est quoi ton Avatar  ? Moritaka Mashiro de Bakuman
Comment as tu découvert l'île ? Sparkle n°4
Tu la trouves comment ? Roooh; les compliments doivent repartir, petit tyran! Belle, intéressante, parfaite, patate, jambon. Euh.
Dis, tu crois bien aux fées ? Yes sir!


Dernière édition par Stagy le Jeu 30 Avr 2015 - 0:20, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1332
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mar 3 Mar 2015 - 22:15

Ceci n'est pas un message de bienvenue parce que je te connais déjà et puis que tu commences à sérieusement encombrer le forum avec tous tes persos. Cela doit CESSER.
Bon en vrai même si Stagy n'est pas un livreur cette fiche est trop belle, la musique est belle et les dialogues sont en or massif. Alors je l'aime d'amour même si il mérite de finir avec la tête dans les toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mer 4 Mar 2015 - 0:26

Tu me l'as RÉCLAMÉ, je te rappelle! Et puis si je cesse, ce serait triste
En plus tu dis ça mais t'as 4567893 idées de DC, ne nie pas!
Enfin, merci!







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥️♥️




Dernière édition par Stagy le Lun 6 Avr 2015 - 11:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mer 4 Mar 2015 - 11:31

Cette fiche est insupportablement, magnifiquement et fabulesquement géniale ** mes yeux pleure des paillettes Comme l'a dit Sparkle, les dialogues sont en or massif, c'est ce que je préfère !
Pislethéâtremaggle, tellementclasse


Les Sparkles nous envahissent....ILS SONT PARTOUT ! LEUR DOMINATION EST IMMINENTE !!! Heureusement qu'on les n'aime d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mer 4 Mar 2015 - 18:40

Rooooh, j'AIME cette fiche et ce perso !!

Il est diablement réussi, j'ai hâte de rencontrer mon chef de groupe !
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mer 4 Mar 2015 - 19:03

Faucon Brumeux, tu n'as encore rien vu. Parce que genre je prévois déjà une suite (mais une dernière et après j'arrêterais définitivement )(j'espère)(vraiment)(genre après je serais raisonnable)(sisi, c'est juré)() ENFIN MOI AUSSI JE VOUS ZÈÈMEUHHHHHHH

Wise, j'ai hâte de te rencontrer, et merci







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥️♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Mer 4 Mar 2015 - 21:11

Re-bienvenue Wise !

On reconnaît bien ta patte dans sa fiche. Une patte qui a son gros défaut. Écrire beaucoup n'équivaut pas forcément à une grosse qualité. Mieux vaut quelque chose de concis et de clair, plutôt qu'un gros fouillis et un texte pompeux, voire indigeste. Pour te dire j'ai du relire deux fois ta fiche, en prenant des notes à côté pour saisir ton personnage.

Et au final, un gros défaut ressort de ta fiche : ton personnage est bourré de contradictions. Il est flemmard ET hyperactif, franc MAIS pas trop, il n'a aucun sens de l'humour MAIS ça lui arrive de rire, froid MAIS amical avec certains, peu porté sur l'éducation MAIS aime éduquer les autres Enfants Perdus... ça fait beaucoup de contradictions pour une seule personne. Il ne faut pas hésiter à faire le ménage là-dedans, à t'axer sur certains traits de caractère et en abandonner d'autres. Ton personnage est empli de potentiel, il contient de bonnes idées mais il faut balayer tout ce « trop » qui, au final, t'a amené à te contredire plus d'une fois.

Vu le personnage, avec Peter Pan, on préfère que tu restes en tant que Diplomate. Le caractère de Stagy n'est pas cohérent avec son statut. Être chef demande un certain charisme, une certaine dégaine. Mais tu peux dire que Stagy a été chef dans le passé, et que Peter l'a rétrogradé à cause de son côté instable.

Attention aussi aux définitions de certains termes que tu as utilisé.

Contrairement à ce que tu laisses entendre, le nerd ne se résume pas juste à « j'adore lire ». (Sinon ça veut dire que moi-même je suis nerd IRL ) Un Nerd est une personne solitaire, obnubilée par tout les sujets intellectuels, en particulier la science. Mais la philosophie peut entrer en compte. On aura, par exemple, le cas typique du Monsieur Je-sais-Tout qui aime répondre par des phrases alambiquées, juste pour asseoir sa supériorité intellectuelle. La définition pourrait coller à Staggy si ton personnage n'avait pas cette curieuse tendance, parfois, de dire tout et n'importe quoi, des phrases sans sens juste... comme ça.

Attention aussi avec ta vision du spleen. Le spleen se rapproche de la mélancolie, c'est un sentiment très négatif teinté de découragement, d'isolement, d'angoisse. D'où mon incompréhension quand tu dis vouloir être comme les poètes adeptes du spleen : "La comédie aimerait grandir un jour, pour devenir comme lui, ou comme Rimbaud. Être libre, goûter aux plaisirs de la vie." Le spleen c'est pas la joie, et encore moi le « profite de chaque plaisir de la vie ! » On n'est pas chez les épicuriens (ceux qui justement vantent chaque plaisir). Le spleen c'est la mélancolie, la tragédie, le dandy qui s'enivre d'alcool et de drogue pour essayer de se sortir de cette chienne de vie.

D'ailleurs, vu ton personnage, le surnom de Comédie ne colle pas vraiment. (Tu le dis toi-même). Il devrait plutôt s'appeler le Tragique, le Spleen... Des termes qui mettent en avant le véritable caractère de ton personnage.

En résumé, n'hésite pas à relire ta fiche à tête reposée et à recouper les branchages qui sont en trop dans ce grand arbre qu'est ton personnage. Je suis certaine que tu peux réussir, n'hésite pas à prendre ton temps pour les corrections.
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Jeu 5 Mar 2015 - 12:33

Hey Smee !

Merci de passer sur ma fiche aussi vite c'est cool
Alors, j'ai commencé à modifier hier soir, puis là je n'avais pas cours et j'ai poursuivi le remaniement. Pour t'éviter de relire (deux fois en entier, c'est suffisant je pense )

Pour ce qui est du côté pompeux... Ben, euh, je m'en excuse, je ferais attention, je ne me rends pas compte que j'écris comme ça, à vrai dire, mais si tu le dis, je te crois sans problème.

Comme a priori la fiche est bien longue (oui trop, désoléééée), je ne laisse que le premier bout d'aventure, ce sera amplement suffisant.

Alors... En effet, il y avait trop de contradictions. À chaque fois que je tente les nuances, je finis par faire des contradictions. Bref, j'ai enlevé le caractère flemmard, qui en effet ne correspond pas du tout, puis j'ai enlevé qu'il était franc ( ce qui en plus est faux). Pour le sens de l'humour, j'aurais du préciser, en fait il a de l'humour, mais c'est un humour qui n'est pas drôle et ne fait rire que lui. Du coup, je l'ai précisé.

Stagy a écrit:
Personne ne comprend son humour, et lui ne comprend pas celui des autres. Il rit souvent, certes, mais les raisons de son rire sont plutôt abstraites, puisque la moindre phrase peut lui sembler hilarante, par les figures de style, les mots utilisés, les jeux de mots, des choses pas très drôles, en définitive.

Bien entendu qu'il ne soit pas chef ne me dérange pas du tout. J'ai enlevé tous ces trucs sur l'éducation, qui en plus n'étaient pas cohérents avec le personnage.
Froid MAIS amical, ça n'était sans doute pas clair dans ma tête, j'ai écrit n'importe quoi (pourtant je me suis relue des dizaines de fois ). Du coup de ce côté là aussi c'est édité en bonne et due forme (du moins je crois)

Passage entier modifié:
 

Now, parlons de "Nerd" et de "Spleen". Enfin, non ne parlons pas il n'y a rien à dire. Une fois de plus je me suis emmêlé les pinceaux. Et finalement tout ça me paraissait peu correspondant à Stagy, j'ai donc supprimé ces termes, et carrément retiré cette histoire de Baudelaire et Rimbaud What a Face

Enfin, le surnom. J'avais pensé à la Comédie car d'une part Stagy passe son temps à jouer des rôles, n'est pas vraiment lui même, fait semblant, d'où la comédie, parce que faire la comédie, tout ça, d'autre part parce que quand il rencontre Peter, voilà la discussion:
"─Ah, le théâtre. Oui bien sûr.
─Ben, oui, tu sais, la comédie, la t…
─Bien sûr que je connais, je sais tout. Je faisais semblant."

Et je partais sur l'idée que Peter n'avait pas la moindre idée de ce qu'est le théâtre ou la comédie, il aurait alors surnommé Stagy par "la Comédie" puisqu'il n'a jamais fini le phrase ou il allait dire aussi la tragédie. Mais en effet c'est pas terrible, alors restons sur cette histoire de faire la comédie.

Cette fois ça me paraît bon au niveau de la fiche, mais je vais encore la lire et la relire.

Bonne journée ! o/







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥️♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Jeu 5 Mar 2015 - 15:50

Re-bienvenue à toi.

Je ne crois pas que Lolita va aimer ce diplomate au vu de son caractère mais bienvenue dans notre petite famille. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2594
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Jeu 5 Mar 2015 - 17:38

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





On avait vu les points qui n'allaient pas avec Smee et tu as su tout corriger, c'est vraiment bien que tu saches comprendre ce qui cloche dans tes fiches aussi justement. Maintenant, ton personnage est plus clair, plus humain, et du coup plus attachant ! Sa façon de s'exprimer est splendide, c'est un vrai original et je pense que Peter l'aimera beaucoup, hehe. L'origine de son surnom me va d'ailleurs, hein ! Juste un détail, les Mères approchent tous les enfants quel que soit leur âge, du coup tu devrais juste préciser que Stagy fuit le contact, mais ça n'a rien à voir avec son âge. Attention aussi au côté violent de ton personnage, il peut un peu péter les plombs parfois mais faut que ça reste plausible, en accord avec sa nature. En dehors de ça, je n'ai rien à redire sinon re-re-rebienvenue, et je n'ai aucun doute que tu vas t'amuser (et nous amuser) comme un fou avec ce perso haut en couleur !

_______________________________

Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Tu peux même rejoindre d'autres rêveurs dans l'Odyssée des Songes. Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   Jeu 5 Mar 2015 - 18:26

Merci Pan
Je vais de suite modifier ces derniers petits détails!
(Et après rédi tou pleille wize youh)







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥️♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie n'est qu'une longue pièce de théâtre ─ Stagy
» [Recherche] Recherche pièce BIONICLE de Bohrok
» [Bionicle] Un jeu inventé de toute pièce...
» [MANUSCRIT] L'art chevaleresque de l'espée longue
» Joueur de longue date !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-