Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 8 Fév 2015 - 18:23

Fais-moi tourner en bourrique (ou pas, hein)

Il était inquiet. Le mustang respirait fortement, son ventre gonflait et dégonflait rapidement tandis qu'il piétinait de gauche à droite sans se soucier de bousculer ses semblables. Qu'avait-il donc ? Avait-il senti un danger quelconque ? Ours l'observait depuis l'entrée du grand enclot, appuyé contre un poteau, les sourcils froncés. Si un danger avait été imminent, les autres bêtes l'auraient ressenti en plus des Piccanniny, grâce à leur Essence, alors l'hypothèse ne tenait pas la route.
Finalement, le dresseur sauta par-dessus la barrière et s'approcha lentement de l'animal en sifflotant doucement, caressant au passage les autres chevaux.

- Shhhh, Merritt, c'est moi ... dit-il quand il reconnut la robe noire et les flancs robustes de l'étalon.

Merritt était l'une des plus coriaces et têtues des bêtes. Ours avait eu beaucoup de mal à la débourrer, et encore plus pour lui apprendre à obéir. L'animal semblait toujours s'amuser de l'entêtement de l'Ego. Le bougre était intelligent, seulement, il ne voulait pas. Et quand il ne voulait pas, Ours avait beau se montrer doux et patient, cela ne changeait rien excepté le plaisir que prenait Merritt à voir l'indien manger la poussière et rager seul.
Alors autant dire qu'Ours Elancé savait qu'il ne parviendrait pas à le calmer d'une simple caresse sur le museau, même s'il était toujours beau de rêver.

- Mon tout beau, que t'arrive-t-il ?

Plus que quelques malheureux mètres et il se trouverait devant lui. Il avait remarqué sa présence mais rien ne laissait à penser qu'elle le rassurait. Il hennit fortement et tourna sur lui-même en secouant sa crinière d'ébène.
Quand Ours fut assez prêt pour le toucher et peut-être créer un contact rassurant, Merritt se cambra, forçant l'indien à reculer et abattit brutalement ses sabots devant lui.

- Calme-toi Merritt, tout va bien, tout va bien ! tentait-il malgré l'évidence inutilité de ses mots.

Il n'eut pas le temps de refaire un pas vers lui qu'il se dressa de nouveau sur ses pattes arrières, le laissant admirer un instant sa pose altière et imposante, juste avant de fondre sur lui tel un taureau, et de l'envoyer violemment contre les rambardes en bois.
La force de l'impact coupa le souffle de l'Ego tandis que le mustang, d'un bond majestueux, sauta les barrières, juste au-dessus de l'indien.

- Hey, non ! lança-t-il.

Sans perdre de temps, il s’élança à sa poursuite, nourrissant l'espoir stupide de courir aussi vite que ce bel étalon. Il ignora la douleur gênante qui lui barrait le dos au même titre que sa feignantise maladive. Le chef aimait ce cheval, il était hors de question de laisser filer ! Il n'avait pas dit son dernier mot et n'était pas prêt à se laisser marcher sur les pieds par l'un de ses mustangs. Jusqu'à présent, il avait toujours réussi à s'en faire des amis serviables, il refusait qu'on lui résiste subitement ainsi.

L'animal n'était qu'à une quinzaine de mètres devant lui et se dirigeait vers le Grand Arbre. Ours connaissait l'Île comme sa poche. Avec un peu de chance, Merritt sera bloqué par la rivière. Il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Ven 3 Avr 2015 - 23:21

Fais-moi tourner en bourrique






Eau ondulent gracieusement autour de ses jambes fuselées.
Les fées volettent joliment autour de sa chevelure de jais.
La rivière lentement, coule fièrement en chantant.
Loutre Sage flâne, le corps allongé sur la plage verte et les jambes plongées dans l'eau claire.
Un oiseau s'est posé sur sa main levée vers le ciel. Elle fredonne un air doux comme le baiser d'une mère.
Elle pense à sa mère.
Elle a rejoint la Dame Mort, ce n'est pas une fin en sois.
L'Harmonie peut encore communiquer avec son esprit lorsqu'elle s'élève en méditation, ou du moins elle perçoit son écho dans les tréfonds de l'Île.
Malgré tout... Elle lui manque.

La rivière lèche sa taille, puis sa poitrine et engloutie enfin son visage.
Eau la lavent de ses pensées mélancoliques, elle ondule dans l'univers chatoyant qu'est l'eau.
L'air entre avec joie dans ses poumons quand elle sort la tête, ramenant sa longue chevelure en arrière.

Loutre Sage entend alors un hennissement sauvage et un bruit de galop effréné.
Elle sort de la rivière doucement, les gouttes ruisselant le long de son corps nu.
Un mustang à l'allure farouche et fière sort de la jungle, les yeux écarquillés et les naseaux frémissant.

L'Harmonie tend une main et plonge son regard dans celui de l'étalon.
Il cabre, rue, piétine puis...



Un piccaninny déboule et tombe sur une huron caressant tendrement un Merritt apaisé.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Sam 4 Avr 2015 - 17:40

HRP:
 

Il l’espérait, oui, que Merritt ne rejoigne pas la rivière. Malheureusement pour Ours, ce fut exactement le chemin qu’il emprunta, comme s’il savait exactement quoi faire pour mettre son dresseur hors de lui.

- Merritt, reviens-ici de suite, ça suffit maintenant ! continuait-il de vociférer, le souffle court.

Un grognement rageur lui échappa alors qu’il se frayait un passage entre les arbres. Comme si le voir s’échapper ne suffisait pas et qu’il fallait en plus qu’il s’échappe de sa vue… Avec cette terre humide, impossible d’entendre les sabots du cheval.
Ours jura et reprit sa course en suivant son instinct, qui le conduisit à la rivière. Comme l’animal semblait bien savoir comment s’y prendre pour l’énerver, il y avait de fortes chances pour qu’il se trouve là-bas. L’indien sauta par-dessus un tronc d’arbre et …
S’arrêta si brusquement qu’il finit par terre. Devant lui se trouvait un Merritt en fort bonne compagnie. D’abord surpris, l’Ego se redressa, détaillant la jeune femme nue d’un œil suspicieux. Il n’appréciait que très peu l’idée de se montrer en spectacle devant une inconnue, encore plus lorsqu’elle n’était pas de sa tribu. Il aurait pu aisément la prendre pour une Sirène, mais sa peau tannée, ses cheveux de jais et son regard sombre donnait plutôt à voir une Huron. Une puissance calme émanait d’elle, puissance déstabilisante qui dissuada le Piccaninny de divulguer son agacement.

Avançant vers elle et le pur-sang – qui semblait préférer la compagnie des femmes à la sienne, Ours garda son visage fermé, sourcils froncés et regard méfiant, bien qu’il se doutait qu’elle n’allait pas lui sauter à la gorge. Son éducation l’avait habitué à se méfier de tout, et de tous.
Lentement, il leva une main pour caresser le flanc de la bête, sans détacher son regard de l’indienne. Pour un peu, il aurait pu montrer les crocs. Merritt hénit légèrement et frappa le sol de sa patte avant.

- Doucement mon tout beau, murmura-t-il sans faire attention à l’inconnue.

Ce n’était pas spécialement la nudité qui l’impressionnait – lui-même n’était pas vraiment pudique, mais plus le fait que lui n’ait pas été capable de calmer son cheval et qu’il suffise qu’elle débarque de nulle part pour que l’animal se transforme en brave bête domestique. C’était rabaissant pour l’Ego qui justement était fier de son don de communication qu’il pensait unique.

Il s’adressa finalement à la jeune femme sans se départir de sa froideur :

- Heureusement que la rivière était là pour l’arrêter.

Sa phrase était débordante d’une odieuse mauvaise foi. L’indien flatta l’encolure de Merritt avant de le contourner et de s’approcher de l’eau claire. Il s’agenouilla prudemment et saisit de ce liquide précieux au creux de ses paumes pour s’en asperger le visage. Voilà, c’était bien, la Huron avait pu caresser le dada, elle pouvait partir, maintenant.
Après avoir soupiré, il se redressa et lui fit face. Son visage anguleux aux pommettes marquées lui disaient vaguement quelque chose, mais impossible de savoir si elle le connaissait ou pas.
Il était aussi compliqué de savoir son statut au sein de sa tribu au vu de l’absence de tatouage ou de richesse quelconque.

- Merritt est un pur-sang … difficile à cerner. Il possède  une énergie impossible à canaliser. De tous nos chevaux, il est l’un des plus vifs et rapides. L’ennui, c’est qu’il est compliqué de l’arrêter une fois parti au galop. A croire que seul un grand obstacle est en mesure de le calmer. Sacré bête, hein Merritt ?

Un léger sourire vint flotter au coin de ses lèvres. Ce cheval lui en faisait décidemment voir de toutes les couleurs.
L’Ego reporta ses yeux sur l’indienne :

- Vous savez qu’il est dangereux de rester seule ici ? Vous auriez pu tomber sur un pirate ou une bête sauvage.

Pause.

- Remarquez, c’est un peu la même chose.

Il ricana, amusé de ses propres plaisanteries douteuses.
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 12 Avr 2015 - 21:34

Fais-moi tourner en bourrique






Le torse gonflé comme son ego, le Piccaninny s'approche méfiant.
Loutre Sage continue de caresser l'étalon, glissant quelques regards curieux mais discrets à l'homme auréolé de fierté mal léchée.
Elle sourit, à demi cachée par le museau de Merritt, à la remarque odieuse et l'observa près de l'eau.
Ses yeux aussi clairs que la glace, son sourire forcé par des fils, sa musculature discrète mais bien réelle, ses cheveux aux divers aspects. Il n'avait pas l'air d'un guerrier.
Son discours sur l'étalon convainc l'Harmonie de son statut dans la tribu des Piccaninny : dresseur.
Loutre Sage sourit de nouveau mais ne se cache pas cette fois, elle dit sur un ton léger et espiègle :

"Oh mais je ne suis pas seule."

Comme en réponse, une fée tinte haut et clair.

"Et puis même les bêtes les plus sauvages peuvent devenir amicales..." ajoute-t-elle, taquine.

Elle tourne autour du mustang, frôlant le Piccaninny.

"Tu es un bête sauvage toi aussi"

Une question ou une affirmation ? Nulle ne pourrait le dire....











Dernière édition par Loutre Sage le Dim 19 Avr 2015 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Jeu 16 Avr 2015 - 10:12

- Super, une luciole vous accompagne.

Merritt souffla des naseaux avant de hénir, comme s'il riait des propos de la Huron. Ours roula des yeux et haussa les épaules, quelque peu vexé.

- Si je suis une bête sauvage, à votre place, je me méfierais. Je peux peut-être mordre, qui sait ?

Il fit s'approcher le cheval de l'eau afin qu'il se désaltère, ce qu'il fit sans broncher. Du coin de l'oeil, le Piccaninny remarqua les vêtements de la jeune femme gisant sur l'herbe fraîche et humide.

- Vous êtes bien une Huron, lança-t-il comme si cela était une évidence. A parler avec calme et sagesse, comme si vous déteniez le savoir absolu, ce genre de chose ...

Il la détailla avec curiosité malgré tout. Il était rare de croiser un membre du clan du Loup, qui préférait généralement rester chez eux, dans la sérénité omniprésente de leur terre natale, ce que l'Ego pouvait aisément comprendre. l devait être agréable d'avoir une vie de sagesse et de tranquillité ... pas comme sa tribu qui vivait pour la violence, qui vivait pour voir le sang couler et pour montrer leur puissance. Clan de l'Ours. Pourtant, il ne représentait pas son clan. Son prénom sonnait comme une douce ironie, comme pour lui rappeler encore et encore qu'il n'avait en rien de similitudes avec les autres guerriers de son village.

- Je suis Ours Elancé. Dresseur des Piccaninny.

Son menton se redressa fièrement, sa main vint lisser la crinière du mustang tandis que ses yeux dessinaient le beau visage de la jeune femme. Un visage dur au regard pénétrant qu'Ours avait bien du mal à fuir. Il avait la désagréable impression qu'elle lisait en lui, et celui le dérangeait fortement. Il se sentait nu, vulnérable, alors que de manière logique, se devrait être à elle de ressentir cela.

- Et vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Croquemitaine
avatar



✘ AVENTURES : 44

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Lun 20 Avr 2015 - 17:24

Je te maudis.



Le froid vous tétanise.
La peur vous électrise.
Vos pires sentiments vous submergent.
Le Croquemitaine de l'ombre émerge.
Vous êtes désarmés, impuissants.
Et lui sourit de toutes ses dents.


Le Croquemitaine maudit Ours Élancé :
OURS ÉLANCÉ CRACHE DE L'ACIDE S'IL RESSENT DES ÉMOTIONS NÉFASTES (JALOUSIE, COLÈRE, ETC.)


Ours Élancé devra utiliser sa malédiction pendant toute la durée du RP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Ven 1 Mai 2015 - 11:16

Fais-moi tourner en bourrique






Loutre Sage sourit : ce Piccaninny est décidément très amusant, avec sa fierté mal léchée et son agressivité défensive.

Elle finit par rire franchement à la remarque très peu objective sur les Hurons.
Sa mère était sage, elle même en porte le nom mais en est très loin.

"Ça te semble sage à toi qui fait la guerre sans raison peut-être. Je n'ai pas cette prétention !"

L'Harmonie ondule, glisse, foule à peine le sol, elle se cache derrière un arbre et observe le Peau-Rouge d'un œil malicieux et joueur.
Qu'il est pincé ! Qu'il est rigide !
Même lorsqu'il se présente, son torse ne cesse d'être tendu, gonflé à bloc.
Son nom lui va si bien, aussi passivement agressif et grognon qu'un ours.
Mais les ours peuvent être parfaitement affectueux...

"Loutre Sage, le titre n'a aucune importance."

Elle le regarde, comme elle regarde toute chose : jusqu'au plus profond de son être.

Puis un froid intense la saisit, une triste brume lèche tes pieds et un sourire béant sort des ombres de la forêts.
Le Croquemitaine se tient là, dans toute son horreur.
L'Harmonie disparaît, s'éteint face à lui qui brandit un doigt squelettique vers Ours Élancé.
Merritt hénit, cabre, elle pourrait s'enfuir, comme Loutre Sage voudrait le faire.

Puis tout disparaît.
Les fées tintent, l'eau glougloute, le soleil brille.
Comme si rien ne s'était passé.

"Ça va ?" dit-elle en s'approchant du Piccaninny, une main secourable tendue vers lui.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Sam 2 Mai 2015 - 17:16

Il la regardait en biais alors qu'elle se cachait derrière un arbre. Ses longs cheveux retombèrent en cascade sur le côté quand elle pencha la tête, sourire aux lèvres. Ours garda sa main sur son cheval comme pour se donner une contenance face à ce regard aux prunelles sombres et brillantes.
Les yeux toujours rivés sur la dénommée Loutre Sage, l'Ego chuchotait à l'attention de Merritt, balancant des 'mon tout beau' et des 'reste calme' sans vraie raison, peut-être plus pour se donner confiance à lui-même que pour rassurer le mustang.

Un long frisson d'angoisse le saisit soudainement, et il n'eut pas le temps de se questionner sur cela qu'une silhouette squelettique s'échappa du sol pour se matérialiser juste devant lui.
Le visage du Piccanniny perdit toute couleur tandis qu'il reconnaissait le CroqueMitaine, et il eut l'impression de mourir de l'intérieur. Aucun cri ne lui échappa, aucun geste, même le plus simple, ne fut exécuté tant sa terreur fut intense et immédiate. Il resta là, les bras ballants et la bouche entrouverte à fixer l'Horreur.
Quand le doigt du Cauchemar se tendit vers lui, ce fut comme s'il se prenait un coup de couteau en plein coeur. L'Être sombre disparu alors qu'une douleur saisit Ours à l'abdomen, une douleur si vive qu'il entendit à peine la voix de Loutre.
Cette douleur brûlante lui remonta dans la gorge avant d'emplir sa bouche. Il tomba à genoux et s'appuya sur ses mains pour cracher ce liquide qui semblait le détruire de l'intérieur, cet acide qui grignota aussitôt l'herbe fraîche sans aucune pitié.

Un instant, Ours resta ainsi, tremblant, déglutissant difficilement et respirant avec peine, avant de s'asseoir, encore secoué. Merritt s'était un peu éloigné, effrayé. À présent, il tapait de la patte en hennissant fortement, stressé.

L'Ego jeta un oeil sur la Huron, sourcils froncés. Il se trouva gêné, honteux d'être ainsi exposé et vulnérable. Il renia son regard compatissant d'un haussement d'épaules immature, avant d'être de nouveau saisit de cette douleur subite. La seconde suivante, il crachait de nouveau ses poumons. Ses forces le quittaient, il sentait qu'il ne tiendrait pas sur ses jambes flageolantes s'il cherchait à se mettre debout de suite.

- Ca va super bien, lanca-t-il cyniquement.

De nouveau, douleur. Puis cet acide.
Une fois calmé, il leva une main en l'air en signe de capitulation et s'exclama, à personne en particulier :

- Ca va, ca va, j'ai compris, on arrête maintenant, ca suffit !

Il s'essuya la bouche, effrayé à l'idée que cela recommence encore. Son estomac, ses poumons, sa gorge et sa bouche le brûlaient affreusement.
Toujours par terre, le dresseur se coucha sur la dos, posa ses mains sur son ventre et ferma les yeux pour se calmer. Il ne comprenait pas pourquoi le CroqueMitaine lui avait infligé cela. C'était la première qu'il le voyait en vrai cet homme sinistre et effrayant. C'était aussi bien la première fois qu'on lui infligeait telle souffrance. Il espérait que ce serait également la dernière.

- Loutre Sage ... ne connaissez-vous pas des plantes susceptibles d'atténuer ce mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Ven 12 Juin 2015 - 13:15

Fais-moi tourner en bourrique




Loutre Sage bondit en arrière pour éviter le liquide sortant du dresseur. Elle fait bien et contemple l'herbe se dissoudre à la vitesse de l'éclair.
Alors que l'Ours mal léché lui lance un regard vulnérable et l'agresse de cynisme, un autre haut le cœur le secoue et il crache de nouveau cet acide jaune.
La Huron se demande comment il peut être encore en vie avec un liquide pareil dans le corps. Le Croquemitaine est réellement un monstre pour infliger cela sans que sa victime ne succombe.
Elle s'approche de Merritt et le caresse doucement, l'apaisant tout en surveillant l'état du Piccaninny.

La crise est apparemment passée, il s'allonge dans l'herbe fraîche, aussi blanc qu'un Visage Pâle.
L'Harmonie s'approche de lui, enjambant avec précaution la zone d'herbe dissoute.
Elle s'agenouille à ses côtés, contemple ses paupières qui frémissent fiévreusement.

"Je ne connais pas de plante mais je peux tout de même essayer de te soulager." dit-elle dans un murmure.

Loutre Sage cueille une grande feuille puis s'enfonce dans la rivière, rejoignant ses amis Fleuve.
Elle recueille de l'eau touchée par l'Esprit et l'apporte à Ours Élancé.

"Bois."

Aussi douce qu'une brise, l'Harmonie pose la main sur le front du dresseur.



HRP:
 











Dernière édition par Loutre Sage le Dim 5 Juil 2015 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Mar 30 Juin 2015 - 20:47

Il geigna piteusement  durant l'absence de la jolie huron, terrassé par ce mal de ventre et cette brûlure lui déchirant la gorge. Quelle honte d'être ainsi exposé en position de faiblesse devant une femme ! Il était décidément bien malchanceux, cela lui arrivait souvent de devoir être aidé par une femelle, toujours bien contre son gré.
Un instant, il eut l'idée de se relever, de récupérer Merritt et de disparaître sans laisser de trace, mais cette pensée fut vite balayée par la nausée qui le clouait au sol dès qu'il daigner esquisser un mouvement. Le destin semblait donc s'acharner contre lui … et le pur-sang qui s'amusait bien de la situation profita de la position de l'Ego pour lui souffler au visage et pour lui baver sur le torse.

- Éloigne-toi, Merritt, lâcha-t-il en poussant faiblement la tête du cheval.

Cheval qui était bien décidé à ne pas l'écouter, car il resta bien planté-là, tête baissée vers lui, peut-être un peu inquiet malgré tout. C'est que ce n'était pas dans ses habitudes, à ce peau-rouge, de rester ainsi allongé par terre … C'était quelque peu perturbant pour Merritt, qui cherchait à faire comprendre à son dresseur par de petits coups de museau qu'il souhaitait le voir se relever.

- Allez, stop maintenant, laisse-moi respirer.

Le cheval lâcha un petit hennissement agacé et contourna Ours, laissant apparaître Loutre Sage dans son champs de vision.
Il se redressa sur ses coudes et prit la feuille entre ses doigts, renifla d'abord le contenu au cas où pour finalement la boire. Cela en tentant de faire abstraction de la main de la femme posée sur son front.
L'eau glissa dans sa gorge, apesant le feu de l'acide. Sans pour autant aller totalement mieux, cela lui suffit à se redresser un peu plus, et, après quelques instants d’hésitations, il se mit sur ses jambes.
Le regard de la huron posée sur lui le gênait, d'autant plus qu'au fond de ses sombres prunelles ne transparaissaient aucune onde ce moquerie. Il n'y voyait que de bonnes émotions. Autant dire qu'elle était bien différente de lui. Le jour et la nuit.

- Merci, se força-t-il à dire, plus par politesse que par réelle reconnaissance.

Il y eut un instant de silence. Le Piccaninny toussota, prêt à lâcher une autre pique un peu mesquine, peu favorable à l'idée de vomir de nouveau ses tripes. Étonnant même que lorsqu'il ne profanait pas des paroles désagréables, il ne savait pas quoi dire. À croire que son esprit était fermé à toute autre forme de conversation.

- Et bien … Euh … Je vais y aller, hein.

Ses doigts s'accrochèrent à la crinière de Merritt qui, pour une fois, se laissa facilement traîner.

- C'était une rencontre … sympa, hein. C'est rare de croiser des Hurons.

Non, il ne savait vraiment pas quoi dire et craignait de cracher cet acide. Alors il ne disait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 5 Juil 2015 - 17:25

Fais-moi tourner en bourrique




Elle le fixe sans un mot, son ego déjà bien mal léché ne nécessitant pas plus d'atteintes.
Il se relève finalement, les couleurs ayant repris du terrain sur son visage.
Loutre Sage sourit, bien heureuse et soulagée que le Piccaninny ne crache plus cet acide qu'elle imaginait affreux.
Elle incline la tête en réponse à son remerciement.
L'Harmonie sourit de plus belle face à la gêne apparente d'Ours Élancé.
Elle fronce cependant les sourcils en le voyant enfourcher Merritt.

"Tu ne devrais pas chevaucher dans ton état."

Elle se lève et tend une main vers le dresseur :

"Suis-moi."murmure-t-elle.












Dernière édition par Loutre Sage le Ven 17 Juil 2015 - 20:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 12 Juil 2015 - 20:34

Elle possédait une forme de douce autorité bien difficile à contester.
Ours ne pensait pas chevaucher Merritt pour rentrer puisque de toute manière cette tête de mule de cheval n'allait sûrement pas se laisser faire, mais la jeune Huron le dissuada encore plus de le faire. Il y eut un silence. Le Piccanniny fixa la main brune tendue vers lui avec beaucoup de dédain, comme si elle allait le brûler à la seconde prêt où leur peau allait se toucher.

Il lui suffit de relever les yeux vers ceux de Loutre Sage pour être totalement subjugué. Il n'aurait jamais pensé pouvoir voir tant d'émotions, de sentiments à l'intérieur de prunelles aussi sombres. Cette jeune femme semblait déjà avoir beaucoup vécue. En réalité, elle semblait beaucoup plus âgée que ce qu'elle était. Ours aurait été incapable de lui attribuer un âge. C'était pourtant, sur cette Île magique, quelque chose de récurrent, et l'Ego l'avait très souvent constaté, généralement surtout chez les enfants perdus. Mais il n'y avait jamais réellement pensé. À cet instant, c'était flagrant. Hypnotisant.

Si bien qu'il saisit la main de la jeune femme sans un mot et qu'il glissa du cheval sans détacher ses yeux des siens.

- Où veux-tu m'emmener ? Demanda-t-il après de longues secondes de calme.

Pendant une seconde, il pensa à la petite poupée de porcelaine qu'il avait rencontré il y a quelques temps. Elle lui avait fait découvrir une partie de l'Île encore bien inconnue, et lui avait prouvé que l'eau, sa plus grande peur, pouvait aussi être quelque chose de fascinant. Son aquaphobie était toujours aussi terrassante, mais à présent, il cherchait à jouer avec cette peur en restant parfois de longues heures prêt d'un fleuve ou en trempant ses pieds, juste comme ça, en retenant son souffle.

- Je n'aimerais pas que Merritt m'échappe encore, lâcha-t-il encore.

Car le mustang allait se faire une joie de disparaître à la seconde où les regards ne seront plus dirigés vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Ven 17 Juil 2015 - 20:35

Fais-moi tourner en bourrique





Leurs mains s'entrecroisent, quelque chose est là, prend vie au creux de leurs paumes.
Loutre sourit, d'un sourire mystérieux.
Elle prend l'autre main d'Ours Élancé, avec une douceur infinie.
Jamais, pas une seule seconde, leurs regards ne se séparent.

"Ne t'en fais pas pour Merritt." murmure-t-elle.

En effet, la huron est certaine que l'étalon ne bougera pas, il est serein, en harmonie avec son environnement.
Loutre Sage recule, pas à pas, si légère qu'aucun brin d'herbe ne crisse sur la berge.
Toujours ils se regardent.
L'Harmonie entre dans la Rivière Enchantée.
Ses chevilles sont léchées par l'eau claire bénie des fées et des esprits Fleuve.
Le meilleur remède à tous les mots de cette Île.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 19 Juil 2015 - 20:39

Pendant un instant, il oublia tout ce qui se trouvait autour d'eux. Bouche entrouverte, il lui semblait être hypnotisé par la douceur de la Huron. Ses pieds ne l'écoutaient plus. Il la suivait, tout simplement.
Pourtant, le contact de l'eau sur sa peau le sortit immédiatement de sa pseudo-transe. Ses jambes se figèrent. Ours arrêta net le doux chemin qu'ils avaient entrepris et regarda autour de lui. Il eut l'impression que son sang se liquéfiait dans ses veines et malgré ses effort, la sensation d'étouffer lui comprima les poumons. Et après quelques secondes de profondes paniques internes, il esquissa un mouvement sec pour se libérer des mains de Loutre Sage et fit un brusque pas en arrière … avant de glisser sur l'herbe mouillée et de se retrouver dans l'eau, juste en face de la jeune femme. La panique amenant la panique, la suite fut un moment intensément humiliant pour le Piccaninny.

Il se débattit un long moment dans ces cinq centimètres de profondeur pour réussir à se remettre sur ses jambes sans glisser ni tomber, sauter sur la terre ferme et retrébucher en arrière.
Le souffle court et l'estomac comprimé, il se redressa aussi vite fulmina, déversant la colère née de sa peur sur la Huron, camouflant sa honte sous une bonne dose de colère :

- Je ne te suivrai pas là-dedans ! Tu m'as pris pour quoi ? Pour qui ?

Encore, il recula, désireux de s'éloigner le plus possible de la Rivière, cette source d'eau maléfique. Il ne s'était pourtant rien passé : aucun animal aquatique ne lui a sauté à la gorge, aucune vague terrifiante ne l'a englouti et Loutre Sage n'a aucunement cherché à le jeter à l'eau … Il s'était fait cette frayeur seul, comme un grand, surpris du contact de l'eau qui lui lécha subitement les pieds.

- Il n'y a rien là-dedans, rien qui puisse m'être bénéfique, et d'ailleurs, toi aussi tu ne devrais pas rester dedans ! On ne sait pas ce qui peut s'y cacher, on ne sait pas ce que l'eau nous réserve !

Un long frisson d'angoisse le secoua des pieds à la tête tandis qu'il peina à avaler sa salive. Ses nerfs se détendaient petit à petit, mais il fallait qu'il se tienne éloigné de cette source d'eau s'il ne voulait pas replonger dans sa panique.
Il n'en voulait pas à la jeune femme, mais sur le coup, c'était bien contre elle qu'était dirigée toutes ses mauvaises ondes. Si bien qu'une fois de plus, un haut le cœur le prit, et il lui fallu fermer les yeux et ne plus dire un mot pour éviter de régurgiter cet acide immonde.
Revenir en haut Aller en bas
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Le temps manque mais pas l'envie, tentez votre chance
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    Dim 26 Juil 2015 - 9:43

Fais-moi tourner en bourrique





Loutre Sage ne porte pas secours au Piccanniny paniqué. Elle le regarde, presque interdite, se débattre avec un ennemi invisible. L'eau ?
Elle n'arrive pas bien à comprendre.
Mais elle sait qu'il est dangereux d'aider quelqu'un dans la panique, encore plus quand cette personne a un égo démesuré.
Ours Élancé finit par atteindre la berge, essoufflé, blanc comme un visage-pâle.
Pas pour longtemps : l'Harmonie essuie la vague de colère dans un silence total et inexpressif.
Lorsqu'il a terminé, lorsqu'il est quelques peu calmé et un tantinet plus maître de lui, la Hurons lui sourit et reste dans l'eau.

"Tu n'as rien à craindre avec moi, les fées nous protègent, dit-elle en levant les bras vers les lumières mouvantes et tintinnabulantes. Et les Esprits Fleuves sont mes amis." conclut-elle en les sentant nager autour de ses jambes.

Loutre Sage plonge à nouveau son regard dans celui du dresseur.

"Si tu veux guérir, de tous tes maux et tes peurs, c'est le meilleur endroit de ce monde."

Et elle tend à nouveau la main, l'invitant à pénétrer dans le liquide clair, sans quitter ses yeux.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fais-moi tourner en bourrique    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment je fais avec un modem adsl tele2+carte+routeur wifi
» Si tu es pressé, fais un détour
» [INFO] Tourner le Sackboy
» [RESOLUE] Faire tourner des roues sur une voiture
» je fais circuler l'info

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-