Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Choisir son Clan   Sam 1 Fév 2014 - 17:46




☁ Les Garçons Perdus ☁

« Des garçons tombés de leur poussette
quand leur nourrice regardait à côté »





Qui sont-ils ?

Les Garçons Perdus sont des enfants que Peter a dénichés dans leurs foyers et qui vivent à présent sur l’île. Ils sont organisés par groupes en fonction de leur tâche au sein de la bande.


Choses à savoir :

 Les Garçons Perdus peuvent être des garçons mais aussi des filles, auquel cas elles sont nommées « Garçonnes Perdus » et sont traitées de la même manière que les garçons.
 Ils ont approximativement entre trois et dix-sept ans, bien qu’il soit très difficile de se remémorer son âge exact sur l’île.
 Lorsqu'un enfant débarque sur l'île, on lui organise une fête avant de choisir quel groupe il rejoindra.
 Ils n'ont plus de noms ni d'ombres, on les appelle selon une distinction physique ou caractérielle.
 Ils sont vêtus de peaux de bêtes et de vestiges de vêtements qui leurs restent ou qu'ils ont récoltés sur les enfants morts (ou encore volés, rackettés, trouvés...).
 Les Garçons Perdus peuvent venir de tout temps à partir de l’année 1900 à nos jours. Une fois sur l’île, ils arrêtent de grandir. Ainsi, des enfants d’époques résolument différentes cohabitent. Toutefois, un enfant arrivé dans les années 20 n'aura pas conscience de son temps passé sur l'île, car la notion de temps n'est pas quantifiable.
 Un Garçon Perdu peut néanmoins grandir. Si un sentiment, un désir, une curiosité plus « mature » éclot dans son esprit, il prend le risque de grandir (sentiment amoureux, volonté de connaitre l’âge adulte, interrogations trop poussées…). S’il se fait repérer, il risque un bannissement éternel. Grandir est donc à la fois interdit et dangereux à Neverland.
 Même si leur vie est libre et remplie de réjouissances, un Garçon Perdu mène une existence difficile. Il ne passe pas son temps à s’amuser. Le risque de mort est omniprésent, spécialement pour les plus jeunes et les plus fragiles.


Mode de vie :

Les Garçons Perdus vivent dans le Grand Arbre, au cœur de la Jungle. C’est un arbre gigantesque situé au centre de l’île, dont les branches larges et tortueuses abritent les Cabanes dans les airs, de petites maisons de fortune dans lesquelles vivent les Perdus. On accède aux branchages par le biais de lianes, d'ascenseurs biscornus, d’échelles en cordages, d'escaliers sculptés ou simplement en grimpant. Ensuite, des ponts, tyroliennes et autres passerelles permettent de circuler à peu près normalement. Des systèmes de poulies et de cordes permettent de faire monter les provisions. A la base de l'Arbre se trouve la Maison Sous Terre, le repère de Peter Pan, des Chefs et des Courtisans.

Organsation du Grand Arbre:
 

Précisions:
 

L'organisation des Garçons Perdus est donc à la fois sauvage et précise, cruelle et juste. Chaque enfant s'y accommode avec plus ou moins d'aisance. De toutes façons, ils n'ont pas le choix.


Groupes :

Les Garçons sont répartis en douze groupes distincts, chaque groupe ayant un responsable attitré :


Chasseurs

Groupe nombreux. Parmi les Chasseurs se trouvent souvent les plus grands enfants. Leur endurance doit être autant physique que mentale. Ils passent parfois plusieurs jours au cœur des bois, supportant aussi bien la solitude, l'immobilité que la rudesse des éléments. Ils sont vifs, robustes, réactifs et observateurs. Ils se doivent de connaitre l'île mais aussi les êtres qui la composent, et doivent être en mesure de défendre face à une proie récalcitrante.
Tâches:
 


Récolteurs

Groupe nombreux. Les Récolteurs sont ceux qui sont chargés de trouver des plantes, des baies, les champignons, ou tout autre élément utile à la vie du camp. Chaque récolteur a son propre panier en plus de tout un équipement assorti (fioles, bocaux et bourses).
Les produits qu’ils sont en devoir de rapporter sont multiples, ils peuvent servir aux soins des malades, à la garniture alimentaire, aux parures portées par les enfants, à l’usage des Cabanes ou des armes… Par contre, leur travail ne peut être effectué que sur le sol ferme.
Tâches:
 


Livreurs

Groupe nombreux. Mission indispensable : le ravitaillement en eau, mais également en lait. Régulièrement dans la journée, les livreurs d’eau transportent de grands seaux qu’ils remplissent à ras bord avant de les ramener à la base. Ils font de nombreux allers-retours, car ils ravitaillent l'ensemble des enfants du Grand Arbre. Ils ont aussi la tâche de trouver des animaux à traire afin d'en récolter du lait. Le lait de chimère est particulièrement revigorant et ceux qui parviennent en en obtenir sont récompensés par Peter.
Tâches:
 


Artisans

GROUPE FERMÉ. Groupe nombreux. Ils fabriquent, renforcent, réparent, détruisent. Bref, ils sont responsables de toutes les formes de création au sein des enfants, à l’exception des armes. Ce sont eux qui construisent les Cabanes ainsi que tout le système de pont, de poulies, de lianes, d’échelles, de lanternes, etc, qui forment le foyer de l’ensemble des Garçons. Ils peuvent aussi fabriquer des meubles et des outils.
Tâches:
 


Soigneurs

Groupe moyen. Leurs compétences sont fort limitées, mais ce sont hélas les seules dont les enfants disposent. Nommées par Peter, souvent non sur leurs aptitudes mais sur l’expression plus ou moins dramatique de leur visage, les soigneurs ont la noble tâche de servir de médecins aux enfants malades ou blessés. La plupart du temps, ce n’est guère concluant… Il arrive tout de même que certains se révèlent consciencieux, voire doués. Le Chef se doit de connaitre les compétences de ses Garçons et de pouvoir leur confier les patients en connaissance de cause.
Tâches:
 


Raccommodeurs

Groupe moyen. Ils cousent et recousent les habits rustiques, généralement garnis de peaux de bête, des enfants. On peut aussi leur demander de raccommoder une couverture, un rideau ou un drapeau. C’est un travail qu’on peut qualifier d’ingrat mais aussi de méticuleux. La plupart des enfants relégués à ce labeur sont des êtres doux et tranquilles qui n’aiment point trop se promener dans la jungle…
Tâches:
 


Diplomates

Groupe modeste. Un des rôles les plus importants ! Les diplomates sont chargés de négocier, régler et annoncer toutes sortes de choses.  Ils ont souvent un air excessivement sérieux et Peter les tient en forte estime. Ils servent aussi de messagers.
Tâches:
 


Sentinelles

Groupe nombreux. Arpentant les ponts de long en large à des heures de garde respectives, les sentinelles doivent s’assurer que le camp n’est pas repéré, attaqué ou encerclé (par des Peaux-Rouges, des Bêtes Sauvages ou des Pirates) mais aussi surveiller les enfants qui voudraient voler de la nourriture, braver quelque interdit ou simplement s’enfuir. Ils sont parfois utilisés par Peter comme gardes du corps. Les sentinelles sont presque aussi résistants que les chasseurs et sont entrainés à dormir peu tout en sachant parfaitement écouter les bruits de la nuit. Les heures de garde sont décidées par le chef, qui privilégie pour la nuit les plus âgés. La plupart du temps, ils ont des lances.
Tâches:
 


Grimpeurs

Groupe moyen. Leur mission est de grimper tout en haut des branches, afin d’y ramener des fruits ou des œufs, ou même des châtaignes. Parfois, ils y vont également pour aider un animal en détresse ou observer de loin les mouvements du Capitaine Hook.
Tâches:
 


Éclaireurs

Groupe moyen. Leur rôle est important et extrêmement dangereux. En temps de guerre avec les Peaux-Rouges (ce qui arrive régulièrement) ils sont chargés de surveiller le camp adverse, le plus furtivement possible. Ils peuvent aussi être utilisés pour les Fées et les Sirènes si Peter considère qu’elles dissimulent quelque mystère digne d’intérêt. Peter les utilise souvent pour parcourir l'île afin qu'ils constatent les quelques bouleversements possibles.
Tâches:
 


Armuriers

Groupe modeste. La vie de Garçon Perdu était plutôt violente, voire barbare, la plupart sont armés. Parmi ces instruments, on trouve des sabres, des lances, des couteaux, des arcs et des lance-pierres. Beaucoup de ces armes sont récupérés de combats avec les Peaux-Rouges et les Pirates, mais certaines ont été entièrement conçues par les Armuriers. Après tout, face à un pirate, un enfant n'a que peu de chance d'en réchapper.  
Tâches:
 


Courtisans

Les Courtisans passent leur temps à ne rien faire, du moins lorsqu'ils ne sont pas occupés à flatter, distraire ou accompagner leur roi. Ils possèdent des médailles d'argent fabriqués par la Forge. Ils bénéficient de privilèges certains au niveau de la nourriture et des vêtements (en gros, ils ont le meilleur). Leur groupe n'a pas de chef. Ils sont un peu les marquis et les ducs de Peter Pan et dorment d'ailleurs parmi les chefs, ils ont le droit de jouer, de se goinfrer de bonbons et de profiter de la mère en chef. Ils ont un statut supérieur aux autres enfants. En revanche, à la moindre petite rébellion, traitrise ou fourberie (y compris un simple mensonge découvert) un Courtisan peut se faire bannir aussitôt, sans passer par la case Cachot. Chaque enfant peut devenir Courtisan, il suffit de beaucoup complimenter et servir Peter, il vous gradera sans plus attendre !

Les Favoris, avec leurs médailles de bronze, ne sont pas un groupe à part entière car leur place est bien souvent éphémère. On ne choisit pas d'être favori ou non, c'est Peter qui choisit ses favoris. Ils sont alors particulièrement gâtés, Peter leur offre des cadeaux, les emmène voler et les invite dans sa chambre merveilleuse. Il se lasse la plupart du temps de ces compagnies mais il arrive qu'un favori devienne courtisan, à condition qu'il le désire. Ce qui est bien souvent le cas.

Il n’y a pas de groupes « stratèges » ou « guerriers » car chaque enfant peut participer à la préparation d'une attaque selon sa valeur et son efficacité. Les assauts, en revanche, sont obligatoires.

Les enfants chefs sont souvent plus grands mais ce n'est pas une règle. Lorsqu’un enfant meurt ou est banni, c’est souvent le plus aguerri qui le remplace. Dans le cas où deux enfants convoitent le même poste, ils font un duel ou une compétition. Lorsque le chef est nommé, une cérémonie officielle est organisée devant l'ensemble des enfants, évoquant celle de l'adoubement des chevaliers. Ainsi, chaque nomination est connue de tous les enfants immédiatement.

Nous vous demanderons de privilégier les chefs masculins, mais restons à votre écoute si vous avez une bonne raison de jouer une cheffe !


Les Bannis

Ce sont les Garçons Perdus qui, généralement à la suite d’un « grandissement » comme le dit Peter, ont été exclus de la communauté des Garçons Perdus, et plus largement de l’île entière. Ils ne sont toutefois en mesure de récupérer ni leur ombre, ni leur nom. La plupart meurent vite une fois voués à eux-mêmes, mais certains parviennent à survire un certain temps. D’autres rejoignent l’équipage du capitaine Hook, à qui ils s’unissent dans la haine qu’ils vouent à l’être responsable de tous leurs maux.

Les Bannis ne sont pas jouables sur le forum.


Les Mères




Les mères sont des petites filles désignées pour s’occuper des enfants à la manière d’une maman. Pour qu'on les reconnaisse, elles portent des broches sur leur habit, comme les chefs portent des médailles. Le rôle des mères est important, il permet aux enfants de ne pas devenir fous ou insensibles. Il se divise en plusieurs tâches, tantôt ingrates tantôt essentielles.

 Nettoyer les vêtements et les couvertures.
 Laver les enfants les plus crasseux (ceux dont l’odeur dérange les autres).
 Couper les cheveux et les ongles trop longs.
 Toutes les tâches ménagères, de faire la vaisselle à balayer le sol, en passant par le dressage de table.
Faire la cuisine.
S’occuper des plus jeunes (pipi, manger, dodo, etc).
Rassurer les enfants effrayés ou ayant fait un cauchemar.
Éteindre les veilleuses artificielles quand tout le monde dort.
Distribuer câlins, baisers et mots affectueux aux enfants (très demandeurs). Ils ont un ordre de passage et un quota à respecter.
Disputer les coupables de petites bêtises.
Régler les conflits.
Raconter des histoires.


Précisions:
 

Une mère a un statut privilégié : elle conserve son nom et donc sa mémoire. Même si certains de ses souvenirs sont érodés par l'île, elle les conserve avec bien plus de précision. Dans le cas où une mère retrouve son nom après avoir été garçonne, elle retrouvera de nombreux souvenirs. Dans le cas inverse, elle en oubliera un certain nombre d'un seul coup, en même temps que Peter lui ôte son nom.
Attention ! Une mère qui grandit ne pourra pas simplement rentrer chez elle. Elle sera punie ou bannie car elle a bravé les interdits. Seule une mère "indemne" aura le droit de retourner en son foyer.

Lieu de vie


Le Grand Arbre.






Dernière édition par L'Ombre le Mar 5 Avr 2016 - 11:55, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Choisir son Clan   Sam 1 Fév 2014 - 17:55





☁ Les Fées ☁

« Les Fées sont si petites qu’elles n’ont de place
que pour un sentiment à la fois. »





Qui sont-elles ?

Les fées sont parmi les êtres les plus emblématiques de Neverland. Ce sont de petites créatures de la taille d’une main, virevoltantes et luminescentes, véritables concentrés de magie pure.  


Choses à savoir :

Une fée peut être fille, garçon, ou neutre (c'est-à-dire qu'elle ne sait pas très bien ce qu'elle est). Les ailes des filles ont des reflets jaunes, celle des garçons ont des reflets violets, celle des indécis ont des reflets bleus.
Une fée laisse dans son sillage une trainée de poudre lumineuse que l’on nomme « poussière de fée ». Cette poussière magique permet de voler tant que l’on a des pensées heureuses.
Les fées naissent toutes du premier rire d'un bébé, dont les éclats rebondissent et créent une fée.
Une fée vit très peu de temps, mais du fait de sa taille, cela lui parait une éternité.
Les fées sont liées aux éléments et leur nature varie en fonction de l’élément auquel elles appartiennent. Elles sont responsables des saisons dans notre monde, et s'y rendent ainsi fréquemment en fonction de leurs attributions.
Leur nom se compose d'un mot en rapport avec la nature, lié à leur élément de prédilection.
Leur langage ressemble à un tintement de clochettes. Toutefois, elles sont capables de se faire comprendre de quiconque sur l'île, grâce à la magie. Ce n'est, en revanche, pas le cas dans le monde ordinaire.
Les fées possèdent un don de camouflage, elles savent prendre la forme d'un élément naturel afin de passer inaperçues.
Leur apparence s'accorde d'ailleurs souvent à l'élément qu'elles incarnent, leur teint et leur aspect est donc plutôt aléatoire. Certaines possèdent aussi des attributs étonnants, rappelant la faune ou la flore.
Une fée n’a, de manière générale, aucune mesure. Elle ressent chaque sentiment brut et unique. Ce sont donc des êtres plutôt impulsifs.
Une fée ne s’éteint que quand elle meurt, mais sa lumière faiblit considérablement lorsqu’elle dort.
Si un enfant dit qu’il ne croit pas aux fées, cela provoque la mort instantanément d’une fée au hasard.
Depuis peu, une fée est capable de prendre taille humaine. Il suffit qu'elle avale une fleur hilare, une plante qui a poussée suite à l'euphorie de Peter Pan. Le rire logé dans la fleur donne assez de puissance à la fée pour se grandir. Elle doit pour cela renoncer à sa poussière, mais conserve ses habits et sa légèreté, de même que, plus modestement, son pouvoir. Seules les fées aristocrates et marraines conservent leurs ailes. La durée de l'effet dépend de beaucoup de facteurs : la corpulence, la résistance, l'état émotionnel ou sanitaire... Par chance, ce type de fleurs est assez fréquent. Hélas, plusieurs fées y sont allergiques ou intolérantes.  


Mode de vie

Les fées s’organisent autour de leur souveraine, la Reine Mab. Auparavant résidant aux Jardins de Kensington, la reine des fées a emménagé éternellement à Neverland. Elle y a d’ailleurs fait construire son palais de cristal, au creux de l’Arbre aux Fées, un arbre ouvragé où les fées se réunissent régulièrement. Elle y vit en toute saison, ne sortant que pour donner des réceptions ou évaluer le travail accompli par son peuple.
Dispersés autour de l'Arbre se trouvent les Beaux Quartiers, où vivent les fées aristocrates. Il arrive que la reine reçoive des fées d'autres mondes dans sa vaste demeure royale. Les autres fées évoluent dans les lieux correspondant à leur élément de prédilection, mais beaucoup préfèrent avoir une maison à elles dans les Beaux Quartiers pour s'y reposer.

Façons des fées:
 


Naissance des fées:
 

Activité des fées:
 


Les Groupes

De même que les Garçons Perdus, les Fées sont réparties en groupe de travail, associé à leur élément. Toutes maitrisent donc leur élément de prédilection, de même qu'elles sont responsables des changements de saison qui en découlent. Pour se faire, elles utilisent leur magie instinctive en mouvant leur bras et leur corps dans une gestuelle précise et gracieuse, à l'image d'une chorégraphie. La Reine Mab, elle, maitrise tous les éléments.


Fées aristocrates ou employées au palais

Leur élément de maitrise est la lumière et l'enchantement.
Ce sont les plus puissantes, mais tristement les plus paresseuses. Leur élément est lié au psychisme. Elles sont capables de briller plus intensément que les autres fées et de maitriser les sources de luminosité qui les entourent. Leur don d'enchantement se manifeste principalement sur les humains et les bêtes ordinaires. Elles sont alors capables d'utiliser leur clarté enchantée, parfois leur voix (mais sans jamais chanter), afin de leur faire perdre la tête, voire les transformer en esclaves improvisés. Leurs cercles de danse sont particulièrement dangereux. Heureusement, la Reine interdit ce genre de tendances à outrance. Dans tous les cas, les aristocrates préfèrent passer leur temps à boire et rêvasser, et les employés du palais sont trop affairés pour penser à ces fariboles.

Fées des forêts

Leur élément de maitrise est celui de la terre.
Leur rôle est de prendre soin des arbres du Bois Joli, de planter les glands pour faire repousser les troncs morts, de veiller à la pousse des fruits, de changer la couleur des feuilles, de fortifier les écorces, d'apaiser les querelles des animaux arboricoles et des oiseaux, d'encourager les volatiles qui prennent leur envol et de les guider à l'arrivée. Elles savent contrôler les éléments de la forêt, en particuliers les composants sylvestres, mais aussi les composants terreux.
Dans le monde ordinaire, elles participent à tous les changements de saison : faire tomber les feuilles en hiver, faire pousser la flore et sortir les animaux d'hibernation au printemps, s'assurer que les créatures soient à l'ombre et que les arbres profitent du soleil l'été, rougir les branchages en automne, tout ça tout ça.

Fées des champs

Leur élément de maitrise est celui de la flore.
Leur rôle est de prendre soin des fleurs et des plantes, en particulier dans la Prairie Sauvage, de les aider à pousser et à s’épanouir, de les diriger du mieux possible vers le soleil, de garder les chemins dégagés, de guider les insectes butineurs, de peindre les couleurs des fleurs, de disperser les graines, d’éloigner les bestioles trop envahissantes. Elles sont en mesure d'accroitre la croissance des germes et de changer la couleur des plantes et des fleurs.
Comme les fées des forêts, elles participent à tous les changements de saison : l'hiver elles couvrent les bébés graines et les petits insectes sous la terre protectrice et fortifient les herbes les plus téméraires, au printemps elles font éclore une foule de fleurs variées et font proliférer les champs, en été elles organisent les concerts de grillon, en automne elles préparent les sols et les champs de fleur à l'hiver. Elles s'occupent globalement des fleurs et des insectes.

Fées des eaux

Leur élément de maitrise est celui de l'eau.
Leur rôle est de veiller au bon écoulement de l’eau dans les rivières et les marais (on distingue en effet deux grandes castes de fées des eaux, les fées des marais qui s'établissent dans les Marais Brumeux et les fées des ruisseaux dans la Rivière Mystérieuse, l'un est plus obscur et secret que l'autre, et les deux ne s'entendent guère), de s’assurer que les animaux aquatiques ne sont pas en danger ou en situation difficile, de répartir les nénuphars et autres plantes d’eau, de nettoyer les courants et de remplir les réservoirs d’eau pour les plantes asséchées. Elles sont capables de contrôler les fluides aquatiques grâce à des mouvements travaillés. Dans le monde ordinaire, elles participent aux changements de saison en maitrisant les flux aquatiques des rivières, des ruisseaux, des lacs et des étangs, tout en veillant sur la faune.

Fées des vents

Leur élément de maitrise est celui de l'air.
Leur rôle est de contrôler les vents et les tempêtes. Elles peuvent maitriser un vent, l’accentuer ou l’estomper. Elles peuvent aider à déplacer des rochers, balayer les feuilles mortes, libérer les chemins, aider à la livraison d’eau ou de nourriture, éloigner les incendies ou les éventuels prédateurs, maitriser les rafales ou composer quelques brises. La plupart du temps, elles s’en servent surtout pour faire des farces ! Dans le monde ordinaire, comme les fées des eaux, elles accompagnent les autres fées afin d'y apporter les vents adéquats. L'automne est leur saison la plus active.

Fées des neiges

Leur élément de maitrise est celui de la neige.
Leur rôle est de créer de la neige en transformant leur poussière de fée – la leur est bleue. Elles peuvent contrôler la neige, le givre et la glace. Elles veillent à ce que la neige demeure immaculée et à préserver la montagne des assaillants ou des dégâts de la Nature trop brutale. On ne les voit presque jamais. Elles ont souvent une peau extrêmement blanche, des lèvres et des cheveux blancs, bleus ou argentés, et des ailes bleutées. Dans le monde ordinaire, leur saison est exclusivement celle de l'hiver, où elles apportent la neige pure qu'elles ont conçu toute l'année durant.

Fées des feux

Leur élément de maitrise est celui du feu.
Leur rôle est d’entretenir la lave du volcan dans lequel elles vivent, juste à côté des fées des montagnes. Elles sont capables de produire des flammes, de brûler par une étreinte, ou de créer des feu follets lors de leurs humeurs les plus taquines. On ne les aperçoit guère non plus. Elles sont souvent noir cendré, les lèvres et les cheveux rouges ou oranges, et les ailes orangées. Leur poudre est rouge. Dans le monde ordinaire, les fées des feux sont principalement affiliées à l'été. Ce sont elles qui accroissent la chaleur des rayons solaires et qui rendent les reflets brûlants ou éblouissants. Le feu étant un élément particulièrement instable, les feux de forêts ne sont pas rares. Ne blâmez pas les fées des feux, elles font de leur mieux !



Fées des étoiles




Ou Fées des cristaux. Le plus mystérieux de tous les peuples de fées, elles sont liées aux voeux des enfants envoyés aux étoiles et vivent dans les Galeries.

Précisions:
 



Fées marraines



Les fées marraines sont des fées particulières dont le rôle est de protéger les enfants. N'importe quelle fée peut devenir fée marraine et sera ainsi affiliée à un ou plusieurs enfants de l'île.

Précisions:
 

Pour devenir une fée marraine, la seule solution est de remplir une MISSION SPÉCIALE en compagnie d'un enfant !


Lieu de vie


Dans la Vallées des Fées, les Montagnes et les Galeries de Cristal.








Dernière édition par L'Ombre le Mer 30 Mar 2016 - 16:49, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Choisir son Clan   Sam 1 Fév 2014 - 18:01





☁ Les Peaux-Rouges ☁

« Des scalps pendent à leur ceinture. »





Qui sont-ils ?

Plusieurs tribus amérindiennes vivent sur l'île, chacune d'entre elles possédant ses coutumes et ses traditions. Ce sont des êtres d'une noblesse rare et d'un courage absolu. Ils ne représentent pas tout à fait les tribus du monde ordinaire, collant davantage avec une vision fantasmée de l'existence peau-rouge.
Leurs noms évoquent le monde animal, et diffère selon le clan. Ce même nom n'est choisi qu'à un certain âge (entre sept et douze ans), en fonction des caractères respectifs des papooses, afin que ledit nom ne soit pas choisi au hasard. Le nom est aussi symbolique qu'essentiel aux yeux des Peaux-Rouges. Avant cela, les enfants sont nommés dans le dialect indien lui même avant d'avoir leur vrai prénoms (voici une liste de noms indiens). Leurs armes fétiches sont les arcs, les tomawaks et les couteaux, bien que certains en possèdent de plus fantaisistes...
Les clans se divisent en trois catégories : les Hurons, les Delaware et les Piccaninny. Les Hurons sont singulièrement proches de la nature, les Delaware des esprits, et les Piccaninny des animaux.


Les Hurons ou Clan du Loup :

Ce peuple est très proche de la Nature. Leurs parures sont moins ouvragées et moins dissimulatrices que les autres tribus. Ils se promènent le plus souvent pieds nus, sans maquillage et sans arme. Les enfants ne portent généralement pas de vêtement. Ils se considèrent, à juste titre, comme les protecteurs de la forêt. Et en effet, les Hurons sont en harmonie complète avec elle. La jungle est à leurs yeux une déesse, une mère omnisciente. Soignant les bêtes blessées, respectant les arbres, connaissant les bienfaits et les dangers de chaque plante, les Hurons vivent en osmose avec leur environnement naturel. Leur éducation est axé sur le respect de soi, du monde et de ses habitants, ainsi que sur la guérison de l'âme ou du corps. Ils refusent de chasser, leur nourriture se constitue donc de champignons, noix, baies, tandis que leurs habitations sont composées de feuillages tissées par des lianes. Il sont particulièrement habiles pour grimper aux arbres et pour imiter les cris des différents animaux qui grouillent autour d'eux. Ce sont aussi les plus tolérants. Au sein de leur tribu, on accepte la différence, que ce soit un enfant défaillant, un vieillard qui se nourrit d'écorces ou deux squaws amoureuses. Leur point de vue est généralement pacifiste et équilibré, en harmonie. Ils voient la vie comme un cycle éternel dont la mort n'est qu'une étape visant à compléter ce cercle, nourrissant la terre qui les a vu naitre. Ils sont, en revanche, particulièrement sévères envers la lâcheté, la violence, l'obscénité, en somme le vice. Ils sont plutôt courageux mais ne cherchent pas à prouver leur force ou leur valeur, simplement à estimer la vie.

Pouvoir des Hurons:
 


Métiers des Hurons:
 

Pouvoir : État spirituel et communion naturelle.



Les Delaware ou Clan du Corbeau :

Ce peuple est certainement le plus fantasque. Ils aiment les artifices, les cérémonies, les rituels... Ils aiment en faire beaucoup pour pas grand chose. Leurs parures et leurs peintures de guerre (qu'ils se plaisent à porter que ce soit en temps de guerre ou non) sont sophistiquées et bariolées. De véritables œuvres d'art qui transmettent un message unique et précis. Ils peuvent passer les heures à s'apprêter. Ce sont par ailleurs d'excellents musiciens et des danseurs hors pair. C'est qu'ils ont de l'entrainement, avec toutes ces fêtes déchainées qu'ils célèbrent à chaque nouvelle Lune ! Chaque prétexte est bon pour s'amuser. De ce fait, leur campement est généralement fui par les animaux qui l'entourent, contrariés par le bruit assommant qui s'en élève. Dans tous les cas, ils ne sont pas bons chasseurs. En revanche, leurs épices sont tout à fait exquis. Ils sont aussi de fervents amateurs de calumet et autres herbes à fumer, certains ayant un fort penchant pour les substances hallucinatoires... Le Chaman s'en servirait pour guérir les maux et éloigner les cauchemars. Les Delaware connaissent presque tous les oiseaux qui existent sur l'île. Lorsqu'ils découvrent quelque part un oiseau mort, ils lui prodiguent un soin particulier et l'empaillent méticuleusement avant de l'exposer quelque part dans le campement, comme un gardien. C'est pourquoi le village est remplie d'oiseaux empaillés. Les papooses sont encouragés très jeunes à s'exercer à l'art de la danse, du chant et du dessin, et on n'aime pas à imposer trop de limites aux enfants dans leur expression. Le village est toujours animé, les femmes cuisinent ensemble en chantant ou bavardant, les hommes construisent des totems à l'égard des fumerolles, taillent leurs outils et tissent leurs parures. Il y a plutôt une bonne atmosphère, mais lorsque l'heure est grave dans le Pays, tous savent retrouver gravité et sang-froid. Comme les Hurons, les Delaware ne craignant point la mort. Au-delà de l'idée de cycle, ils croient à la réincarnation. Pour eux, l'âme d'un brave demeure sur l'île sous la forme d'un esprit. Ils prennent extrêmement soin de leurs morts, qu'ils habillent et couvrent richement, avant de le brûler lors de la cérémonie mortuaire au sein du Grand Brasier. Le chaman récite les prières qui lui apporteront la paix et la force de trouver son chemin. En outre, un rituel se réitère régulièrement au sein de la Tribu : la cérémonie des morts, où l'on porte des masques faits en os tout en dansant et chantant en hommage aux disparus.
Une odeur de fumée traine toujours dans le village, à cause du grand feu mais aussi des encens dispersés dans le camp. Là où les Hurons sont proches de la nature et les Piccaninny des animaux, les Delaware sont très liés aux esprits. Nombre de leurs cultes visent les grands et petits esprits, en particulier l'Esprit Feu qui leur fait la grâce de nourrir leur brasier sans discontinuer en l'échange d'offrandes vénérables.  

Pouvoir des Delaware:
 

Métiers des Delaware:
 


Pouvoir : Invocation d'esprit totem.


Les Piccaninny ou Clan de l'Ours :

Des guerriers. Ainsi se résume l'essence même de cet ultime peuple Peau-Rouge. Sans peur et sans pitié, les Piccaninny sont de toute évidence les plus redoutables. Ils ne connaissent pas la douleur, en tous cas ils ne la craignent pas. Ils sont aussi dangereux que les pirates et les bêtes sauvages. Ils n'hésitent pas à scalper ou torturer leurs ennemis, exhibant ensuite le corps mutilé à la vue de tous. Les fêtes qu'ils célèbrent sont liées à la force, la victoire ou la mort. Ils ne redoutent aucunement le trépas, qu'ils choisiront sans aucun doute face au déshonneur. Tous vivent dans un campement de tipis conçus à partir de peaux de bêtes, établis autour du plus grand tipi : celui du chef. Très tôt, les enfants sont exercés à l'art du combat et de la résistance. Certaines cérémonies de passage sont particulièrement terribles. Les braves Piccaninny sont très dignes vis-à-vis de leur épouse, ils la traitent avec respect et galanterie, et possèdent un sens aiguisé du sacrifice (même s'il arrive que deux hommes se battent pour la main d'une femme, auquel cas il peut s'agir d'un combat à mort à l'autel). Toutefois, hommes et femmes sont entrainés pareillement à la chasse et au combat. Lorsqu'un enfant est jugé assez grand (environ dix ans), il commence l'entrainement à mains nus, généralement avec un adolescent plus âgé. Vers treize ans, l'enfant s'essaye aux armes avec un adulte au sein du terrain d'entrainement. On interdit bien souvent aux parents d'entrainer leurs papooses, craignant qu'ils n'osent pas se montrer assez durs. L'enfant devra ensuite fabriquer son propre couteau, son propre arc et son propre tomawak, avant de participer à sa première chasse. Si la chasse est un succès, l'enfant rapporte lui-même sa proie au village où il est félicité. Il est prêt pour passer à l'étape suivante de son éducation : la Capture d'Essence Animale. Un nom lui sera donné pour la première fois.
Les Piccaninny ont le cœur dur et l'esprit froid. Leurs stratégies guerrières sont imparables. Puissants et toujours armés, les Piccaninny n'ont pas peur de faire couler le sang. Leur chef est une figure de bravoure autant que de violence. En revanche, un respect, presque une tendresse, général prend effet au sein de leur tribu. Les pères de famille témoignent d'une estime absolue envers leur épouse et leurs enfants, de même que le chef respecte ses guerriers. Ils sont adeptes des grigris pour leur porter chance, et adressent une prière à chaque fois qu'ils visent de leur flèche un noble animal. Les Piccaninny sont également le seul peuple de l'île à avoir dressé des animaux : les mustangs. Ils sont ainsi les seuls à avoir de véritables montures et à les utiliser dans les chasses ou les guerres.

Pouvoir des Piccaninny:
 
Métiers des Piccaninny:
 


Pouvoir : Capture d'essence animale.


Lieu de vie


Les Villages Peaux-Rouges.






Dernière édition par L'Ombre le Mer 30 Mar 2016 - 16:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Choisir son Clan   Sam 1 Fév 2014 - 18:06

Les Sirènes

« La Lagune est dangereuse pour les mortels... »





Qui sont-elles ?

Les sirènes sont parmi les plus anciennes habitantes de l'île. Millénaires et puissantes, elles en sont aussi, certainement, les plus dangereuses. Femmes déshumanisées à buste humain et à queue de poisson, leurs nuances varient mais leur âme est toujours un condensé de noirceur.


Choses à savoir :

Les sirènes sont anthropophages. Elles mangent des êtres humains. Même les enfants, oui oui.
Toutefois, il faut savoir qu'une sirène ne passe pas son temps à chercher des proies et n'est pas un danger permanent. Il leur arrive de bavarder, contempler ou joueur en compagnie des autres peuples, en particulier les Garçons Perdus, car Peter Pan apprécie énormément les sirènes, et cet attachement est réciproque de façon générale. Si une sirène n'a pas faim, elle n'est généralement pas dangereuse.
Il n'existe pas de sirène mâle.
Une sirène ne peut tomber enceinte d'un homme. En vérité, elle le pourrait, mais l'enfant carnivore dévorera sa mère de l'intérieur. C'est l'Océan lui-même qui donne naissance à ses filles, qui naissent de perles couvées dans des coquilles géantes, semblables à des huîtres de couleur pastel, dans les fonds marins qui bordent le pays.
Les sirènes sont collectionneuses. Elles passent leur temps à collecter des objets, des coquillages, des fleurs, et les entreposer autour d'elles. Elles apprécient infiniment la beauté, sous toutes ses formes. Elles sont friandes de musique et demandent souvent à Peter de jouer de sa flûte.
Les sirènes n'aiment guère les filles, spécialement les jeunes, qu'elles considèrent comme des concurrentes.
Leur chant est un concentré de magie : il attire irrésistiblement quiconque vient à l'entendre. Elles s'en servent pour capturer marins et garçons imprudents.
Elles respirent sous l'eau mais ont besoin de remonter régulièrement à la surface pour se réchauffer.
Leur âge est très variable, mais plus elles sont âgées, plus leur aspect devient irréel, fantastique. Certaines finissent par voir des parties de leur corps transformées (écailles, nageoires dorsales, iris étirées, branchies, doigts palmés...). Les plus vieilles sont les meneuses des groupes.
Toute sirène comprend le langage des animaux marins. Leur savoir sur l'océan est infini. Elles le ressentent. Elles l'incarnent. Après tout, elles naissent directement de son écume.
Leur nom est en rapport avec l'océan.
Les sirènes ont un pouvoir d'empathie. Elles ressentent à mesure variable ce qu'un être vivant ressent. Leur second grand pouvoir est celui de la télépathie, qui n'est effectif qu'entre elles. Elles n'ont ainsi pas nécessairement besoin de se parler pour communiquer, leurs pensées infiltrant naturellement la conscience de l'autre.
Les sirènes sont des êtres bariolés, bien qu'à l'âme fort obscure. La couleur de leur chevelure est parfaitement variable, ainsi que celle de leur peau, leurs écailles ou mêmes leurs yeux. Leurs dents peuvent devenir pointues lorsqu'elles ont faim, de même que leurs ongles.
Le bruit court qu'elles gardent jalousement un trésor aux origines mystérieuses, qui ne cesse de s'alimenter de toutes leurs trouvailles. Hook le convoiterait secrètement.
Une sirène peut prendre forme humaine à la nuit tombée, grâce à l'influence de la Lune. Cela ne se fait que si une sirène décide de sortir de l'eau : si elle reste dans l'océan, la métamorphose n'aura pas lieu. Toutefois ledit changement se fait en contre partie d'une perte : une fois sur la terre ferme, elles deviennent ainsi incapable de chanter. Leur pouvoir de charme et d'attraction perd donc son effet.
Au changement de Lune, les sirènes se réunissent dans l'obscurité et se mettent à pousser des gémissements plaintifs et surnaturels. On ne sait pas bien quelle est la source de ce rituel, mais la plupart prétendent qu'il s'agit d'un chant sacré à l'intention de leur père l'Océan. Le son est insupportable pour une oreille ordinaire. Quiconque pénètre dans le Lagon à cet instant voit sa mort assurée. Même Peter.

Mode de vie:
 


Lieu de vie :


La Lagune aux Sirènes.









Dernière édition par L'Ombre le Mar 5 Avr 2016 - 11:56, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Choisir son Clan   Sam 1 Fév 2014 - 18:12





Les Pirates

« Nous sommes sûrs de nous trouver réunis en enfer ! »





Qui sont-ils ?

Mais enfin les enfants, les pirates vous les connaissez ! Boucaniers sans foi ni loi, forbans dénués de morale et de compassion, hommes de l'ombre et de la déchéance ! Vous les connaissez de loin, pourtant sachez qu'ici, ils sont toujours plus près que l'on ne le pense. Depuis peu, ils se déclinent même en trois catégories. Les Pirates de Mer, les Pirates de Terre, et les Habitants du Bayou.


Pirates de Mer


Choses à savoir

Les pirates de l'île répondent tous sous les ordres du Capitaine Hook. Ils ont en général une grande estime pour leur capitaine, mais ce n'est pas une règle absolue.
Dans l'équipage du Jolly Roger, on compte deux types de pirates : les forbans faisant partie de l'équipage originel avant que le Jolly Roger ne débarque sur l'île et les anciens garçons perdus bannis ou déserteurs qui ont rallié la cause de Hook. Ceux-ci grandissent généralement vite après avoir rejoint l'équipage.
Il n'existe pas de pirate enfant en dehors du mousse. Dans l'oeuvre, les Pirates incarnent l'âge adulte qui s'oppose à l'enfance représentée par les Garçons Perdus. Nous tenons à préserver cette dichotomie, et autoriser des pirates enfants la casserait, de même qu'autoriser des garçons perdus adultes.  
 Il n'y a pas de femme à bord. En tous cas, pas officiellement... Le seul moyen pour une femme de faire partie de l'équipage est donc de se travestir pour se fondre dans la masse masculine.
 Les pirates pensent tous être piégés sur l'île, par conséquent ils ne naviguent jamais très loin. Selon Hook, le seul moyen de s'échapper du Pays est par la voie des airs. Il maintient que la mer les ramènera vers l'île dès lors que ses frontières ne seront plus visibles. En vérité, les pirates pourraient partir. Hook leur fait croire à cette version afin qu'aucun d'entre eux ne se mutine. En effet, demeurer piégé dans un récif alors qu'on est matelot, simplement pour satisfaire l'obsession morbide d'un capitaine envers un enfant volant, il y a de quoi en avoir gros. Hook le sait et ne se risque pas à cette possibilité. Seul Smee, le second, est au courant de la vérité.
 En attendant de pouvoir gagner le large, les pirates font le tour de l'île afin de dénicher des trésors. Ils convoitent particulièrement celui amassé par les sirènes.
 Hook est un capitaine juste mais impitoyable, qui n'hésitera pas à châtier voire sacrifier les plus fautifs.


Mode de vie:
 


Lieu de vie


Le Jolly Roger.







Pirates de Terre


Choses à savoir

 Les Pirates de Terre sont tous les forbans qui ne tiennent pas à demeurer sur le Jolly Roger. Ils se sont installés sur le port et sont dockers, apothicaires, marchands ou artisans... Ils continuent d'être considérés comme des pirates même s'ils ne naviguent pas, et répondent au commandement indirect de Hook. Le capitaine lui-même met très rarement pied à terre toutefois.  
 Ils ne sont pas à proprement parler des marins, puisqu'ils ne vivent que sur la terre ferme, mais ils restent des pirates.
 La plupart d'entre eux sont des commerçants ou des artisans. Ce sont eux qui ravitaillent principalement le navire en grain, vêtements, munitions, acier, liquides, etc. L'équipage continue toutefois d'entretenir une certaine indépendance, notamment en matière d'armes et de nourriture.
 On trouve plusieurs femmes qui sont sous la protection du capitaine Hook (du moins celle qui possèdent un tatouage en forme de crochet sur l'omoplate, les autres ne sont pas protégées) et travaillent en tant que commerçantes, serveuses, ou employées de la maison close de Lady Ruby.

ATTENTION : Il existe en effet une maison close, qui fait également office de salon d'opium et dont les employées sont des filles de joie. Cela ne veut pas dire que nous laissons la porte ouverte aux RPs pornographiques et autres étalages obscènes, il s'agit simplement d'une profession très répandue dans les ports pirates, tel qu'on en voit dans le film Pirates des Caraïbes par exemple. Comme pour les forbans ou le bayou (ou même les peaux-rouges, les groupes et les professions sont avant tout fondés sur des archétypes). Il y a de nombreux moyens de jouer une catin sans dérive douteuse. Les rôles des filles seront limités en nombre et les RPs intra maison close surveillés.

Mode de vie:
 


Lieu de vie


Le Port Débauché.





Lire aussi : Histoire du Port
Lire aussi : Description du Port



Habitants du Bayou


Choses à savoir

 Les Habitants du Bayou consistent en un peuple sombre et mystérieux qui vit principalement la nuit. Ils sont un peu centrés sur eux-même mais connaissent étonnamment bien l'île, en particulier sa flore.
 Ils pratiquent la magie vaudou et la concoction de potions, ainsi qu'un certain nombre de rituels plutôt macabres.
 Leur meneuse est Maman Brigitte, accompagnée de ses six fils, qui sont tous des Guédés, des hommes-esprits liés à la mort et qui possèdent des pouvoirs de nécromancie.
 Leur savoir a des propriétés autant curatives que nocives.
 Les enfants les considèrent comme des pirates mais eux-même ne se considèrent pas totalement ainsi, ils sont simplement sous la juridiction du capitaine et sont donc englobés dans cette population.


Mode de vie:
 


Lieu de vie


Le Bayou Vaudou.





Lire aussi : Histoire du Bayou
Lire aussi : Description du Bayou





Dernière édition par L'Ombre le Mar 5 Avr 2016 - 11:52, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Choisir son Clan   Ven 5 Sep 2014 - 16:37





☁ Les Créatures ☁

« Les bêtes sont ce que l'homme a
le plus opprimé et le plus méconnu. »





Qui sont-elles ?

Les Créatures représentent l'ultime peuple du Pays de Jamais. D'une diversité infinie, certaines sont tout à fait ordinaires, d'autres sont légendaires et mythiques, d'autres encore ne connaissent même pas d'équivalent dans le monde ordinaire. Il y en a même qui... ne sont pas vraiment des animaux.

Dans le Monde Ordinaire:
 

Vous avez une liberté quasi totale dans la créature que vous voulez incarner. Afin de vous donner des pistes, nous nous invitons à parcourir le BESTIAIRE où vous trouverez un éventail largissime de bestioles en tous genres ! Vous y découvrirez également les différentes catégories de Créatures qu'on peut trouver. Mais au fond, vous pouvez tout à fait inventer une créature de A à Z. Soyez inventifs ! Pas de limite à l'imaginaire.

Bon, afin que notre beau n'importe quoi ne devienne pas un n'importe quoi lourd et pas drôle du tout, on a quand même fixé quelques règles. Les voici !


Créatures non jouables :


Les créatures trop grandiloquentes, trop cataclysmiques (dans le doute, vous pouvez poser la question à Pan), tâchons de rester créatifs mais simples.
Les créatures uniques du Bestiaire (le Renard, le Crocodile, le Kraken...), car elles sont utilisées en tant que PNJ.  
Les Grands Esprits, trop puissants et singuliers.


Créatures Jouables


Tous les animaux ordinaires existants tel qu'un babouin, un écureuil ou un pinson. On les appelle les Bêtes Sauvages.
Des animaux de type animal ayant une particularité distinctive (couleur différente, anomalie génétique, appendice, taille anormale...). On les appelle les Artifices.
Des chimères, c'est-à-dire des créatures issues d'un mélange entre deux organismes. On distingue les Chimères Animales, alchimie de deux animaux, et les Chimères Naturelles, alchimie d'un animal et d'un élément de la nature (fruit, plante, caillou, flamme, glace...) qu'elles ne peuvent toutefois créer, seulement contrôler.
Des animaux imaginaires connus que l'on retrouve dans l'imaginaire populaire, comme les licornes ou les griffons. On les appelle les Légendaires.
Les montres de la Contrée des Monstres, tout simplement appelé Monstres (de même, ils ne pourront être trop humanisés, en cas d doute demandez simplement à Pan et on trouvera une solution ensemble, comme chaque fois).
Des êtres qui peuvent être organiques ou non, complètement fictifs et loufoques (jouet vivant, robot, oeil mobile, que sais-je). On les appelle les Enchantés.
Les Créatures Humanisées et les Fumerolles sous certaines conditions (voir plus bas).

Pour avoir plus de détail, on consulte attentivement le Bestiaire.



Les Créatures Humanisées

Depuis peu, on autorise d'avantage les Créatures ayant des particularités humaines. Cela englobe les faunes, les elfes de Noël, les pantins, les épouvantails, les gnomes, les centaures, les lamies, les cyborgs, les êtres élémentaires (entièrement composé d'un élément naturel, sable, eau, glace...), statue, jouet, golem, sculpture humaine, armure, cyclope... Les monstres-humains seront autorisés du moment que leur apparence est très transformée (pas juste un humain avec des cornes, par exemple).
Attention 1 :  Nous exigerons que l'avatar corresponde un tant soit peu à l'espèce choisie, un Épouvantail ne peut avoir l'air d'un simple humain.
Attention 2 : les Créatures Humanisées ne sont pas une race à part, un Centaure est un Légendaire, un Golem est un Enchanté, etc.  

Règles:
 


Les Horreurs dont la description complète se trouve dans le Bestiaire. Si d'autres personnages halloweenesques vous viennent en tête et qu'ils correspondent au petit règlement, n'hésitez surtout pas à nous les proposer !

Règles:
 


Les Fabuleux ne sont rien d'autres que des animaux issus du folklore populaire. Lors de la Canicule Enflammée qui a failli avoir raison de l'île, un groupe d'aventuriers a pénétré le Sanctuaire Spirituel, haut lieu des Esprits. Leur arme ne fut autre que celle de l'imaginaire, créant ainsi une brèche vers un autre monde endore : la Vallée Fabuleuse. Dans un grand village sinueux évoquant ceux des contes de fée, des animaux vêtus et dressés sur leurs jambes cohabitent. Certains sont issus de contes, de chants, de légendes, mais aussi de bandes dessinées (Schtroumpfs) ou d'histoires drôles (Paf le chien). D'ailleurs, leur population a cru, et des animaux parentés s'établissent également dans le village (voir les règles).

Règles:
 


Les Fumerolles

Maintenant que certains gaillards ont ouvert les portes du Sanctuaire Spirituel, les fumerolles sont prêtes à être incarnées ! Pour rappel, vous découvrirez leur ample description dans ce sujet : LES ESPRITS. Les Grands Esprits, eux, ne sont pas jouables.

Règles:
 





Lieu de vie :


Partout, partout, et partout !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choisir son Clan   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Choisir son Clan
» Hésitations pour choisir un clan.
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» [PEINTURE - SAURUS] Pour choisir un schéma de peinture.
» Les Skavens du Clan Brackus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouvrir la Fenêtre :: Tous les enfants grandissent... sauf un. :: Veilleuses-