Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mer 21 Jan 2015 - 20:14

— Putain de merdeux, je vais te crever.

oops...
DogFish se figea, semblant d'un seul coup se calmer. C'était comme si en un instant, la voix de Wesker l'avait ramené a la réalité.
Le Pied Beau déglutit, ravalant ses larmes, toujours a cheval sur Le sadique.
La.. Il avait fait une grosse bêtise... Et il n'allait pas tarder a en payer les conséquences!

Celles ci ne se firent pas attendre bien longtemps.
Une violente douleur tétanisa DogFish qui reteint un crie de douleur et de surprise tandis que Wesker le mettait a terre d'un coup bien placé.
Le grand brun se releva, laissant Wilhelm a terre, recroquevillé sur lui même, tentant de reprendre son souffle.
Un second coup le percuta en plein estomac, faisant cette fois gémir DogFish qui se roula au sol, se protégeant le corps et la tête de ses bras, se préparant aux prochaines attaques.
Il n'en subit qu'une de plus, encaissant le coup de pied en couinant.

Une fois la fureur de Wesker passée, DogFish se releva péniblement en position assise, les bras encerclant son ventre et ses cotes douloureuses.
A chacune de ses respirations, il pouvait sentir une sorte de douleur lancinante au niveau du thorax. Le Sadique avait bien du lui péter une cote avec ses grosses bottes en cuire épais!

Il y eut une joute entre Ludwig et la sirène. A vrai dire, DogFish ne savait plus vraiment ou est ce qu'il en était... Cette pêche a la sirène virait bizarrement! Ce n'était pas tout a fait ce a quoi il s'était attendu en venant a la Lagune!

Son œil fut attiré par quelque chose qui luisait dans l'herbe humide et son cœur s’accéléra.
Alors que la créature blessée et le pirate continuaient de s'envoyer des mots doux au visage, il tendit la main et attrapa la petite chose.
Il s'agissait du talon de Tempête, sanguinolent et encore chaud.
Un sourire se dessina sur son visage fatigué mais la joie fut de courte durée, car déjà, dans sa main, le morceau de chaire semblait se métamorphoser.

En quelques secondes, la peau se fit écailles, la chaleur se fit froideur.

Le Pied beau avait la réponse a sa question.
Si l'on coupait le pied d'une sirène, apparemment, celui ci redevenait écailles.
La déception fut grande pour Wilhelm, mais le constat était la.
Il rangea le morceau de queue dans l'une de ses poches, bien décidé a le conserver. Comme ca, en souvenir!
Puis il se releva, se frottant l'estomac en grimaçant, trainant la patte jusqu'aux cotés de Wesker sans faire de commentaire.
Il n'en voulait pas vraiment au Sadique, a vrai dire, cette correction l'avait fait redescendre sur terre. Ce n'était ni la première et ne serait sans doute pas la dernière.
Mais bon... Pour pas changer, Le sadique n'y était pas aller de main morte!






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Jeu 22 Jan 2015 - 10:06

La nuit était douce et fraîche au fond de l'Océan, mais certainement pas tranquille. Aigue-marine avait faim, très faim même. Cela faisait quelques temps que sa réserve était épuisée, il lui fallait donc partir en chasse. S’aventurant hors de son repère, la sirène nagea un moment avant d'arriver près de la lagune. Là, alors que rien ne l'y avait préparée, une affreuse douleur l'envahit, la coupant dans son élan. Se recroquevillant un moment sur elle-même, perdue, l'ondine ne comprit pas tout de suite que cette douleur ne venait pas d'elle mais d'une de ses sœurs. L'une des siennes souffrait, atrocement. Se concentrant sur cette sensation Aigue-marine projeta son esprit vers sa consœur qu'elle reconnut alors, Tempête... L'une de ses doyennes était en mauvaise posture ! Qui plus est sa doyenne favorite !

Son esprit déjà tourmenté par la faim fut encore plus mis à mal par la rage que sa jeunesse ne savait tempérer. Il fallait qu'elle aille aider la sirène, tout de suite, et faire payer à ses agresseurs la douleur qu'elle ressentait. Nageant le plus vite possible vers la source des sensations Aigue-marine ne s’embarrassa ni de réflexion ni de plan, elle avait faim, elle était furieuse et elle était jeune. Il n'y a pas pire combinaison pour aveugler vos sens. Se précipitant vers le lieu du crime, la sirène envoyait en même temps des vagues de réconforts à Tempête, lui disant que de l'aide arrivait, qu'elle venait la sauver. Enfin la sirène sortit de l'eau, se propulsant violemment en direction du pirate le plus proche de la doyenne, c'est à dire Ludwig, qu'elle percuta avant de rouler sur elle-même le temps que sa queue devienne jambes. Enfin elle se tourna vers Tempête et là elle vit l'horreur.

Ils lui avaient coupés un bout d'elle-même, son talon pour être exact, et à présent son pied baignait dans une mare de sang alors que la sirène se trouvait à terre. La rage d'Aigue-marine en fit qu'amplifier. Comment ces sales pirates avaient-ils osés ainsi mutiler une des plus vielles sirènes de l'île ? Ils allaient le payer cher, très cher, personne ne touchait à son mentor et en ressortait entier.

"Salopards !! Qu'avez-vous fait ! Comment osez-vous chiens de pirates galeux ! Vous allez payer pour vos crimes !"

Tout en prononçant ces mots, alors que ton son corps frémissait de rage, Aigue-marine tendit son esprit vers Tempête, lui disant de fuir vite et le plus loin possible.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 24 Jan 2015 - 12:36

Alors que Pied-beau avait l'air de s’être calmé, Wesker n'eut pas le temps de voir venir la sirène qui lui sauta dessus, l'envoyant valdinguer contre un arbre. Wesker pesta contre la douleur, et la surprise .

— Scheiße ! Ma colonne... vertébrale !

Wesker leva le regard en direction de Tempête. Il aperçut une autre sirène juste à ses côtés. Le pirate avait bien compris que des renforts étaient venus l'aider.

Wesker regarda en direction de DogFish pour voir quelle attitude il allait adopter.

"Salopards !! Qu'avez-vous fait ! Comment osez-vous chiens de pirates galeux ! Vous allez payer pour vos crimes !"

Wesker esquissa un nouveau sourire. Le nouveau jouet avait l'air d'avoir du répondant et cela lui plaisait. Est-ce-que cette grande gueule de sirène serait du même acabit ? Si cela était le cas la situation pouvait être dangereuse, délicieusement dangereuse.

— Hey gourgandine des eaux douces ! Tu vas arrêter de beugler tes conneries ? Tu veux nous faire payer ? La bonne blague que voilà. Que va faire une pauvre merdeuse comme toi ? Jouer avec moi ? Soit, viens donc faible femelle !
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 24 Jan 2015 - 16:35

Être en position d'infériorité n'avait jamais plu à la sirène. Elle haïssait être dans le rôle de la proie. Les paroles de Wesker, combinées à sa situation, la firent trembler, imperceptiblement. Les battements de son cœur résonnaient dans ses oreilles, la rendant partiellement sourde. Elle connaissait la réputation du Sadique et l'avait déjà vu à l'oeuvre. Il aimait faire durer le plaisir. Comme elle. Sauf que Tempête achevait toujours ses proies. Pas Wesker. Il serait bien capable de la laisser mourir lentement, loin de l'océan, afin que ni son Père, ni ses sœurs, ne puissent la sauver.

Une douce chaleur s'infiltra soudainement dans son esprit. Une chaleur comparable à celle qui régnait au sein de l'océan. L'esprit de Tempête se tendit à la rencontre de cette douce sensation, cherchant à en définir l'origine. Une de ses sœurs venait à son secours. Sa douleur avait été entendu ! La terreur de la sirène reflua, laissant place au soulagement. Aidée de sa sœur, la doyenne saurait faire front aux pirates. Ils ne le savaient pas encore, mais les deux hommes venaient de s'engager dans une situation qui allait se retourner contre eux.

Tempête applaudit l'entrée en scène d'Aigue-Marine. Au sens propre. Ses mains claquaient l'une contre l'autre. Mais, face aux imprécations de sa sœur, Tempête répondit à la négative.

Je ne te laisserais pas seule face à ces monstres.

Tempête prit une des mains d'Aigue-Marine dans la sienne, leurs doigts s'entremêlant.

« Voyons, ma chérie, tu ne devrais pas prononcer des mots aussi abjects. Ta bouche est bien trop belle pour être souillée par des insultes. Mais tu as raison, ce qu'ils ont fait est impardonnable. »

Méfie-toi de l'autre, celui qui a des chicots à la place des dents. C'est lui qui m'a mutilé.

« Nous pourrions retourner dans les bras du Père Océan, et leur chanter une belle berceuse à ces deux-là ? Qu'en dis-tu ? »

Déjà Tempête reculait vers la berge, sa main tenant toujours celle de sa sœur. En un bond les sirènes regagneraient l'eau, et retrouveraient leur pouvoir de charme par la chanson. Un pouvoir des plus dangereux.

Citation :
Petite précision : les paroles en italique sont envoyées par télépathie à Aigue-Marine. Seule elle peut donc les entendre.

Vu l'arrivée d'Aigue-Marine, je pense qu'organiser un nouveau tour où on alterne sirène et pirate, serait plus avisé. Du coup maintenant le tour se décompose comme suit : Aigue-Marine > Ludwig Wesker > Tempête > Wilhelm DogFish.
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 24 Jan 2015 - 19:34

Une deuxième sirène! Comme s'ils avaient besoin de ça! Et en plus, elle s'en était directement pris a Wesker, l'envoyant balader contre un arbre!
Ça c’était pas de veine!
Ça devait faire mal! Mais apparemment, le fier pirate ne se laissait pas démonter pour si peu! Il en avait du courage, Wesker, par ce que DogFish, lui, n'en menait pas large!

Il avait regardé son capitaine se faire envoyer dans les cordes avec un air ahurit, ne sachant pas trop comment réagir.
Son capitaine?
Non! Juste le canonnier nom d'un chien!
Il secoua la tête, les yeux grands ouverts, une expression de panique inscrite sur son visage de gamin.
Les applaudissements de Tempête ne firent qu'augmenter un peu plus sa nervosité, et DogFish s'empara de sa seconde lame, la dégainant, se positionnant ainsi dans une posture de défense, ses deux machettes prêtent a trancher tout ce qui s'approchait.

Ses jambes et ses mains tremblaient, il se sentait pris au piège.
Il aurait voulu se carapater, prendre ses jambes a son cou pour sauver sa peau, mais quelque chose l'en empêchait.
Un étrange mélange entre panique et pression.
Il ne pouvait pas juste se tirer en laissant Wesker la ou il était, comme ça! Il le trouverait lâche!
Mais après tout, ce que pensait le Sadique de lui n'avait pas grande importance...
Mais cet homme.. Il lui ressemblait trop! Ce serait comme fuir sous les yeux de son capitaine et ça, ce n’était pas vraiment envisageable.
Sa fidélité et son instabilité psychologique pouvaient parfois jouer de bien vilains tours a DogFish.

La nouvelle arrivante, une magnifique sirène aux cheveux qui tiraient sur le rouge vif lui jeta un regard si meurtrier que Wilhelm sentit un frisson lui secouer tout le corps.

« Nous pourrions retourner dans les bras du Père Océan, et leur chanter une belle berceuse à ces deux-là ? Qu'en dis-tu ? »

La voix de Tempête ne semblait plus si envoutante aux oreilles du Pied beau, mais une petite vague de soulagement lui remis un peu de baume au cœur.
Apparemment, elles battaient en retraite!
Ouf!
Enfin, de ce qu'il avait entendu, ce n’était que prendre du recul pour mieux sauter! Wilhelm n'avait pas trop compris ou la sirène voulait en venir, mais ça ne présageait rien de bon! Elles allaient peut être encore appeler du renfort! Ou élaborer un plan!

Ouais c'est ça! Tirez vous de la, saloperies de monstres! Aboya t-il pour les encourager a quitter la berge. Barrez vous! Sorcières aux pieds de l'Enfer!Tout en hurlant, il faisait des petits sauts en avant puis en arrière, comme pour les effrayer d'une éventuelle attaque.

Pour DogFish, la mésaventure du talon l'avait définitivement convaincu de toute l'horreur que ces créatures pouvaient représenter! Des monstres aux pieds tentateurs que l'on ne pouvait jamais saisir.
Des bijoux que l'on ne pouvait en aucun cas immortaliser, des merveilles éphémères créées dans le seul but d'attirer et de dévorer les hommes!






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Dim 25 Jan 2015 - 12:04


La rage d'Aigue-marine lui collait au corps alors que sa respiration était lourde et saccadée. Ses yeux, pleins de fureurs, se rétrécirent encore plus aux paroles du beau pirate. Bon certes elle était furieuse, enragée même, mais cela ne pouvait occulter complètement les années qu'elle avait passé à regarder les hommes. De plus celui-ci, en plus d'être plutôt séduisant, ressemblait vaguement à son beau capitaine. Si la situation avait été différente la sirène aurait certainement tenté de séduire le marin malgré ses paroles désagréables. Des pirates misogynes elle en croisait tous les quatre matins, un de plus ou de moins... En général elle passait outre les insultes ou les paroles "rabaissantes" car cela ne faisait que cacher l'insécurité de ces pauvres bêtes. Mais là, à cet instant présent, entendre ces viles paroles dans cette situation, alors que sa sœur souffrait et de la bouche d'un homme lui rappelant son beau capitaine, rendit la sirène furieuse comme elle l'avait rarement été.

Une sorte de feulement lui échappa, un affreux grognement exprimant sa colère alors que ses propres insultes arrivaient aux bords de ses lèvres pour répondre à ce malotru. Alors qu'elle s’apprêtait à lâcher une bordée d'injure qui ne cherchaient qu'à s'échapper les applaudissements et les paroles de sa doyenne la firent se stopper net. Le contact de sa main sur la sienne, ainsi que les paroles de son esprit la calmèrent un peu. Tournant son regard vers le second pirate, à qui elle n'avait pas prêté attention jusqu'ici, Aigue-marine le jugea rapidement. Il n'était pas vraiment beau celui-là, il avait même les dents assez pourris, ce qui n'arrangeait pas les choses. Se laissant emporter dans l'eau, alors que tout ce qu'elle voulait c'était frapper de ses poings la tête des pirates jusqu’à les voir éclater, la sirène suivit le plan de sa sœur sans faire attention aux quolibets du pirate blond. Ah pauvre inconscient, il ne savait pas ce qu'il l'attendait et bien il allait être surprit...

Ainsi les sirènes entonnèrent leur chant de leurs voix magiques. Cette musique quasi-irrésistible qui ne voulait dire qu'une chose : venez, venez donc nous rejoindre dans l'eau, venez nous voir, cédez au désir, laissez-vous entraîner et lâchez prise. Même l'esprit le plus puissant avait du mal à ne pas suivre ces instructions et à repousser le chant des sirènes et déjà Aigue-marine jubilait. Oh comme elle allait s’amuser à les voir souffrir lorsqu’elle les dévorerait. Quelle dommage qu’elle ne puisse s’occuper à sa manière du beau pirate, elle aurait adoré voir dans ses yeux la passion avant d’y insuffler l’horreur alors qu’elle se serait mise à le dévorer pendant l’accouplement. Oui ce tableau lui aurait plu, énormément même, cependant, malgré sa folie, la sirène savait être lucide, à sa façon. Si elle tentait cela, il y avait de grande chance pour qu’elle meure et si jamais elle mourrait jamais elle n’aurait l’enfant qu’elle désirait tant. Tant pis pour le beau tableau, elle se contenterait de les dévorer tous les deux, lentement, tout en admirant la panique déformer leurs traits alors qu’elle les entraînerait vers le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Lun 26 Jan 2015 - 16:26

Wesker se releva difficilement. Son dos lui faisait atrocement mal. Le pirate leva la tête pour voir où en étaient les sirènes quand il les vit plonger dans l'eau.

— Et merde... Ça sent pas bon du tout !

Ce que Wesker redoutait était en train d'arriver. Les sirènes se mirent à chanter. Wesker avait déjà été la cible du chant d'une sirène. Il avait même déjà entendu celui de Tempête, qui lui avait valu de belles séquelles. Et à ce moment précis le problème était double : deux putains de sirènes chantaient.

Son corps se mit à avancer contre son bon vouloir. La rage commençait à déformer les traits du visage du maître canonnier.

— Saleté de monstres vous me le payerez ! Hey merdeux va falloir que tu te démerdes seul sur ce coup-là.Si tu as une bougie, bien que cela m’étonnerait, sers t'en !  

Wesker essayait de raisonner calmement. Mais la haine que son corps soit manipulé par une sirène l’empêchait de rester calmement. Il avait envie d’éventrer ces deux femelles, de ramener leurs têtes sur le navire, et de  jouer au lances-couteaux avec leurs têtes pour cibles.

Il ne pourrait avoir le dessus sur deux sirènes s'il ne réagissait pas. Il finirait dans leur estomac sans avoir pu au moins en tuer une des deux. Sa fierté ne lui permettrait pas de rester sans rien faire 
!

Alors que le pirate était à quelques mètres du bord de l'eau, une idée folle traversa son esprit comme un éclair. Bien que cela lui arrachât une grimace de dégoût, il ne voyait aucune autre solution. Le pirate sortit un couteau. Wesker leva le regard jusqu'aux deux sirènes qui chantaient toujours, et dans un grand geste il se planta le couteau dans la cuisse.

— Dirne von Scheiße !

La douleur du corps de Wesker rappela à son cerveau qui était le maître. Mais à quel prix. Le maître canonnier était peut-être plus en train d'avancer mais le couteau planté dans sa cuisse le faisait atrocement souffrir. Sans parler du sang qui s’écoulait de la blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Lun 26 Jan 2015 - 23:04

Tempête retourna au sein de l'océan avec délice. Elle se sentait tel un enfant retrouvant la chaleur du ventre maternel. La sirène dut pourtant serrer les dents. Le sel rongea rapidement sa blessure, la nageoire de sa queue demeurait mutilée. Le Père Océan veillerait, peut-être, à soigner sa fille plus tard. Pour le moment Tempête devait faire avec, serrer les dents et souffrir en silence.

Accompagnée de sa cadette Tempête se mit à chanter. La mélopée tentatrice se mêlait à celle d'Aigue-Marine, formant un duo enchanteur. La sirène fredonnait tout en se rapprochant du rivage, ses doigts s'enfonçant dans le sable. Il suffisait qu'un des pirates approche près d'elle pour que sa main s'agrippe, et tire le corps jusqu'à l'eau.

Alors la lagune se teindrait de rouge, tandis que doyenne et cadette se repaitraient du pirate, se gorgeant de sang telles d'exquises vampires.

Le sourire de Tempête s'élargit à la vue du Sadique qui avançait, pas à pas, à sa rencontre. La sirène ouvrit grand les bras, à l'image d'une épouse accueillant le retour de son mari tant aimé. Sa chanson invitait le pirate à la rejoindre, à venir reposer son corps meurtri dans l'apaisement de la mort.

Le hurlement animal du Sadique brisa son chant. Les lèvres de Tempête se retroussèrent dans une grimace, dévoilant ses gencives.

« Mais quel idiot ! Il ne faut pas abîmer la viande, cela la rend moins savoureuse ! »

Tempête grondait sourdement, tel un chat. Elle bouillait d'envie de retirer le couteau, et de lêcher la plaie pour éviter de gâter tout ce sang. La viande n'avait aucun cas sans le sang !

Certaine de ne plus pouvoir rien tirer de Wesker, Tempête jeta son dévolu sur DogFish. Appuyant sur ses mains, Tempête sortit le haut de son corps de l'eau. Elle bougea lentement sa tête, tel un serpent jaugeant sa proie avant de fondre dessus.

« Viens, mon tout beau. N'as-tu jamais eu envie de voir les beautés de l'océan ? Viens, et nous te montrerons un paradis ! Un paradis aux milles couleurs, aux milles saveurs... Viens... »

Tempête conclut son injonction d'un chant. Un de ses bras se tendit, son index invitait DogFish à se rapprocher, lentement, mais dangereusement, de la berge.
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mar 27 Jan 2015 - 2:02

Le soulagement de DogFish fut de très courte durée alors qu'il voyait les créatures disparaitre dans les eaux sombres de la Lagune. Et a peine s'était-il retourné vers Wesker avec un sourire pour lui proposer de se tirer fissa, qu'une étrange mélopée se fit entendre autour d'eux.
Le blond se figea brusquement.
Ces voix...
Cette mélodie c'était...

C'était vraiment étrange..
Étrange et envoutant!

Il vit Wesker se relever et se diriger vers la berge.

— Saleté de monstres vous me le payerez ! Hey merdeux va falloir que tu te démerdes seul sur ce coup-là.Si tu as une bougie, bien que cela m’étonnerait, sers t'en !

Une bougie?? Mais pourquoi une bougie? Bien sur que non il n'en avait pas sur lui... Mais a quoi est ce que ça aurait pu lui servir de toute manière?
DogFish se visualisa un instant balancer une bougie sur la tête d'une sirène.
Non, ça ne pouvait pas avoir d'efficacité.

A moins que ce ne sois pour mettre une ambiance?
Diner aux chandelles?
Non, c'était pas vraiment le moment!
Et puis qu'est ce que c'était que cette idée d’agrémenter le diner de bougies alors que le plat de résistance, c'était EUX!

Ça y est, cette fois c'était sur, Wesker avait perdu la tête... Et en plus il lui avait dit de se débrouiller tout seul!
Mais c'était pas possible qu'il s'en sorte sans un coup de main!
Oui bon...
DogFish savait bien qu'il s'était mis dans ce pétrin sans l'aide de personne, mais l’erreur était humaine!
Haaa... Qu'est ce qu'il pouvait regretter d'avoir mis les pieds dans cette maudite Lagune!
Qu'il pouvait aussi maudire sa passion pour les pieds!
Ce n'était pas la première fois que son hobby l’amenait au bord de la catastrophe! Haaa cette fois ci, il s'en souviendrait!

Du moins il en était persuadé.

Wesker avait presque atteint le bord de l'eau quand soudain, sous les yeux médusés de Wilhelm, il se poignarda lui même la cuisse!

Le fou! C'est ce que se dit en premier lieu le blond, halluciné par l'attitude de l'autre. Mais la réflexion monta ensuite a son cerveau et il percuta l’intérêt du geste.
Il s'était soustrait de l'envoutement des sirènes!

« Mais quel idiot ! Il ne faut pas abîmer la viande, cela la rend moins savoureuse ! »

DogFish sursauta a l'entente du grondement de Tempête, se rendant soudain compte que lui même avait pas mal avancé en direction des monstres sans même s'en rendre compte.

A peine avait-il considéré sa situation, que La dévoreuse sembla particulièrement s’intéresser a lui, se hissant sur le rebord, plongeant son regard prédateur dans le sien.

« Viens, mon tout beau. N'as-tu jamais eu envie de voir les beautés de l'océan ? Viens, et nous te montrerons un paradis ! Un paradis aux milles couleurs, aux milles saveurs... Viens... »

Et elle se remit a chanter dans sa direction, l'encourageant a approcher d'un mouvement de l'index.

C'était plus fort que lui, DogFish était totalement sous son emprise et déjà, il avançait dans sa direction, serrant ses deux machettes dans ses mains tremblantes, se mordant la lèvre inférieur jusqu'au sang.
Il pouvait sentir de gout métallique résultat de l'automutilation du au stress qu'il subissait.
Non non non, j'veux pas finir en pâté pour sirène se hurlait-il a lui même. Mais rien n'y faisait, il n'avait plus aucun contrôle de ses jambes.

Tout ce qu'il pouvait faire s'était se cramponner a ses armes et avancer vers l'eau, vers Tempête qui l'attendait la, comme un lion affamé attendait un bon steak!

Au bout de longues et interminables minutes vouées a une bagarre perdue d'avance entre son esprit et son corps, Wilhelm arriva enfin devant la sirène et s'accroupit devant elle, les larmes aux yeux, le visage marqué par la peur, littéralement secoué par les frissons.

Elle était la, devant lui, toujours aussi belle, mais tellement dangereuse.
DogFish déglutit.
Ses pieds étaient gelés, sur le bord de la rive, tout comme ses doigts crispés sur ses armes.
"M..Me fait pas m.mal... J'ai.. j'ai très mauvais g.gout..." Fut les seuls mots qu'il parvint a prononcer a la sirène qui lui faisait face.
Est ce que c’était la fin?

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Jeu 29 Jan 2015 - 11:12


L'excitation de la chasse et de la séduction emplissait Aigue-marine d'une certaine jubilation qui ne faisait qu'augmenter à chaque pas que les pirates faisaient dans leur direction. Un pas, et encore un autre. Oh comme il était  beau de les voir lutter, le visage déformé par l'horreur de ce qui les attendait. Écoutant à peine les insultes du beau pirate la sirène se délectait déjà du bon repas qu'elle ferait de lui. Oh oui, qu'il allait être savoureux celui-là... Et comme il allait être plaisant de le faire taire et de remplir sa bouche d'eau salée plutôt que de juron. — Dirne von Scheiße ! Furent les mots qui gâchèrent le plaisir de la jeune ondine. Le salaud ! Il avait osé ! Il avait osé se mutiler lui-même pour échapper à leur chant ?! Le malotru, le fils de chien ! Il n'avait pas le droit de lui gâcher sa chasse, son plaisir ! Il allait le regretter et amèrement !

Si elle avait écouté son instinct Aigue-marine serait retournée sur la berge pour faire payer à ce pirate sans honneur l'affront qu'il venait de commettre envers sa suprême personne, cependant sa sœur, sa doyenne, de par ses paroles, lui rappela qu'il restait encore un pirate à séduire, celui qui l'avait mutilé. Il fallait qu'elle se concentre, qu'elle continue à chanter pour que lui, au moins, continue de marcher vers sa mort. La douleur de sa compagne, qu'elle ressentait à travers son esprit, lui permit de rester concentrer. Il fallait rester calme, et surtout, séductrice ! Ainsi seulement elles pourraient faire payer à ce vermisseau son crime.

Enfin il était tout près d'elle, accroupit au bord de l'eau, juste devant Tempête. Il était beau de voir la façon dont la situation s'était inversée. Il y a peu encore c'était les pirates qui tenaient à leurs merci une pauvre sirène blessée. A présent c'était les sirènes qui avaient l'avantage. Cela aurait presque fait rire Aigue-marine si elle n'avait pas été aussi focalisée sur la situation. Faisant taire sa rage, elle se tourna un moment vers sa doyenne puis vers le pirate. Alors, comme une bonne élève voulant briller devant son maître, elle s'approcha doucement du pirate en souriant.

"Ne t'inquiète pas mon tout beau, viens juste nous rejoindre. Ne t'inquiète pas, viens, juste viens."

Tout en prononçant ces mots, la sirène porta une main au visage du pirate, comme pour le caresser. Passant un moment sa paume sur la joue de l'homme aux dents gâtées, Aigue-marine finit par se surélever son buste pour embrasser les lèvres du marin. Oubliant un instant l'affreuse dentition de celui qu'elle touchait, la sirène embrasse chastement le pirate qui avait si cruellement blessé une de ses sœurs. Comme elle avait envie de le déchiqueter à ce moment ! Le détruire ! Mais elle voulait aussi rendre son professeur fier et pour cela elle devait faire ce qu'une sirène fait de mieux, séduire de pauvres marins pour les mener vers une mort certaine. Embrassant toujours le pirate Aigue-marine en profitât pour sucer la lèvre ensanglantée, débarrassant le pauvre homme de ce précieux liquide au gout si délicieux, avant de rompre le contact et de le regarder un moment dans les yeux. Enfin elle se recula, s'éloignant un peu pour se positionner derrière Tempête et répéta.

"Viens, rejoins-nous, ne crains rien..."
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mer 4 Fév 2015 - 0:13

Wesker soufrait de cette blessure qu'il venait de s'infliger. Pourquoi mettait-il un tel point d'honneur à garder ses lames aussi affûtées. Bien que àa lui sauva la vie cela était foutrement douloureux !

Le pirate arracha la manche de son habit pour en faire un garrot bien serré à sa jambe, dans un râle de douleur qu'il tenta d'étouffer. Le visage transpirant, le pirate se releva, tout en serrant les dents.
Où en était DogFish ? Wesker tourna la tête quand il aperçut la pire des situation. Le bon à rien était à deux doigts de se faire attraper par les deux sirènes.

Wesker ne prit pas le temps de réfléchir, et inspira un grand coup pour avancer rapidement, à défaut de courir. Dans l’élan il donna un gros coup de pied dans le cul du Pied-Beau. Il pourrait apprécier directement le pied de Wesker ainsi.

— Va prendre un bain. Cela te réveillera peut-être, abruti !

Dogfish tomba la tête la première sur Tempête. Il fallait espérer que la sirène serait surprise sinon on pouvait dire bye bye au pirate. Mais une chose vint rappeler à l’ordre le pirate. Sa blessure à la jambe lui fit poser le genou à terre, laissant son visage exprimer une légère douleur, plus dérangeante qu'autre chose. Mais il avait encore une autre chose a régler ! La deuxième catin. Wesker sortit son petit mousquet et mit en joue cette créature abyssale.

— Si tu fais le moindre geste je te fais rejoindre les abysses de ton putain d'océan, gourgandine ! Ne bouge pas, si tu ne veux pas finir en poisson pané !

Mais la main du pirate était un peut tremblante. Non pas par peur. Même avec deux de ces créatures diaboliques il se battrait jusqu'à la mort. Il se demanda si sa blessure n’était pas infectée et que cela jouait sur son corps.

NON ! Wesker se tapa légèrement la tête avec la crosse de son pistolet pour tout remettre en place dans son corps. Il n'allait pas laisser une simple blessure prendre le dessus...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mer 4 Fév 2015 - 1:16

Que sa cadette était douée. Tempête l'encourageait d'un sourire, se penchant parfois pour avoir une meilleur vue sur la scène. Le pirate n'avait jamais du connaître baiser si passionné ! Il était désormais à point, prêt à être cueilli. Tempête s'avança même pour l'aider à se jeter à l'eau (au sens propre).

Mais Wesker la devança. Le crâne dur du Pied-Beau heurta Tempête en plein front. La sirène coula à pic sous l'effet du choc. Tempête porta les mains à son front, massant la zone douloureuse. Que ces pirates étaient idiots ! De véritables brutes ! Galvanisée par la colère, Tempête brassa l'eau avec sa queue, remontant à la surface à toute vitesse.

Ses mains agrippèrent DogFish, l'empêchant de s'échapper. Il était condamné. Tempête souriait de toutes ses dents, dévoilant des crocs qui n'avaient rien d'humains.

« Il ne faudrait pas que tu attrapes froid... Il faut ôter ces haillons trempés. »

Plantant ses griffes dans le tissu, Tempête entreprit d'arracher le haut du pirate. Tournant légèrement la tête, elle lança un regard à Wesker qui venait de mettre en joue sa cadette. S'il voulait jouer à cela... La sirène colla sa bouche au cou du Pied-Beau, plantant ses crocs dans la chair. Juste assez pour qu'il en sente la morsure. Juste assez pour éprouver la texture de la peau, sa saveur.

« Tu mériterais un bon bain. Je vais t'aider. Tu n'en sortiras que plus... délicieux. A moins que ton ami veuille se sacrifier pour sauver ta vie... S'il touche à un cheveu de ma sœur, je ne ferais qu'une bouchée de toi. »

Laissant glisser sa main sur le torse de DogFish, Tempête stoppa son parcours à un endroit stratégique. Ses doigts tentèrent de crocheter le ceinturon qui ceignait les hanches du matelot, tandis que sa langue traçait de curieux tracés sur la peau tendue du cou.

Citation :
J'ai perdu Tempête, elle échappe à mon contrôle.  
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mer 4 Fév 2015 - 18:59

Il était la, tremblant comme un chiot apeuré, en face de Tempête prête a le dévorer quand la seconde sirène s'interposa entre eux.

"Ne t'inquiète pas mon tout beau, viens juste nous rejoindre. Ne t'inquiète pas, viens, juste viens."

Bien évidemment, cela ne détendit en rien Wilhelm qui était si crispé qu'il commençait a ressentir des douleurs au niveau de la nuque.

Le pirate vit et sentit alors la créature aux cheveux de feu lui caresser la joue avec... Amour en quelque sorte.
Sa main était moite et froide, désagréable au contact de sa peau, mais ce n’était rien en comparaison de ce qui allait suivre.
Dans un mouvement leste, Aigue Marine déposa ses lèvres sur celles  encore tremblantes de DogFish.
Le baiser fut léger, chaste, et fut suivit d'un picotement proche d'une brulure qui fit frissonner le blond. La sirène était en train de lui suçoter la lèvre inférieur, se délectant du sang qui la maculait.

Une foule de sentiments contradictoires prirent le pas dans l'esprit de DogFish, méduse par ce qu'il était en train de subir.

Son premier baiser!

Lui qui s’était toujours réservé pour le mariage! Du moins, c’était ce qui lui semblait... Il n'aurait pas mit son pied a couper que sa mémoire lui jouait des tours mais... C’était une honte, une infamie!
Et en plus, c’était un monstre qui le lui avait volé!
Le pirate en était tout tourneboulé.
Mais a coté de ça, si l'on oubliait le contexte, c’était pas si désagréable, et le picotement résultant de la maltraitance de sa lèvre rajoutait du piment a l’expérience.
Et ce petit gout iodé...

Le baiser se termina et la sirène se recula, fichant son regard dans celui de Wilhelm.

"Viens, rejoins-nous, ne crains rien..."

Deux sirènes pour un pirate... C’était presque trop beau/horrible pour être vrai.

Et soudain, il se prit littéralement un grand coup de pied aux fesses qui le propulsa en avant. La surprise et le choc lui fit se mordre la langue alors que, déséquilibré, il tombait tête la première sur Tempête, lui prodiguant un formidable coup de boule.

— Va prendre un bain. Cela te réveillera peut-être, abruti !


Wesker, son sauveur! Ou son assassin, ça dépendait des points de vu, ou surtout des résultats.
DogFish, désormais libéré du chant des sirènes tenta de se rattraper, mais ce fut vain, et déjà le froid de l'eau envahissait ses sens, lui coupant littéralement le souffle.
C’était affreux, terrible!

DogFish détestait l'eau, et c’était encore pire lorsqu'elle était glaciale et remplie de monstres dévoreurs!
Le pirate but littéralement la tasse et se débattit pour remonter a la surface. Il parvint a raccrocher ses machettes a ses ceinturons afin de libérer ses mains sans pour autant perdre ses armes, seules espoirs pour son salut.

Il s'agrippa rapidement au rebord pour se hisser hors de l'eau, mais il sentit une forte prise l'attraper et le tirer en arrière.
Ses doigts s'enfoncèrent dans la vase et dérapèrent, ne parvenant pas a trouver de prise pour se sortir de ce bourbier.

Et c’était repartit pour un tour!
Wilhelm eut tout juste le temps de remplir ses poumons d'air que déjà sa tête replongeait sous l'eau, lui coupant toute possibilité de respirer ou d'entendre.
Mais heureusement pour lui ce fut de nouveau de courte durée.
Il ressortit la tête de l'eau, mais Tempête était accroché a lui, le maintenant prisonnier tout contre elle.

« Il ne faudrait pas que tu attrapes froid... Il faut ôter ces haillons trempés. »

DogFish n'eut même pas le temps de comprendre ce que Tempête venait de lui susurrer qu'il sentit ses griffes acérées lui parcourir le corps, l'esquintant de tout les cotés, s'agrippant a son haut et le relevant sans ménagement.
DogFish se débattit de nouveau entre les mains de la sirène, désormais aveuglé par le tissus lourd et gorgé d'eau qui lui recouvrait le visage
Le pirate en fut plus ou moins rapidement débarrassé et se retrouva a moitié a poils dans l'eau avec la sirène, grelottant.

Tout son corps lui faisait mal, entre la cote cassée par son collègue et les multiples griffures et contusions que lui avait infligée Tempête.
Et soudain, une violente sensation de malaise lui traversa le cou et tout son corps se tendit comme un arc alors qu'il lâchait un gémissement.
Tempête venait de planter ses crocs, juste au dessus de sa jugulaire, menaçant de la transpercer a tout moment.

L'instinct de DogFish avait tout de suite répondu présent, lui sommant de rester immobile. Surtout, ne pas bouger, raide comme une planche de bois.

« Tu mériterais un bon bain. Je vais t'aider. Tu n'en sortiras que plus... délicieux. A moins que ton ami veuille se sacrifier pour sauver ta vie... S'il touche à un cheveux de ma sœur, je ne ferais qu'une bouchée de toi. »

La dévoreuse le maintenait fermement contre elle, pas prête a le lâcher, et DogFish, releva les yeux vers la berge, avisant Wesker qui avait mit l'autre sirène en joue avec son mousquet.
Cependant, l'autre pirate n'avait pas l'air au mieux de sa forme! Peut être avait-il frappé un peu fort pour se soustraire a l'envoutement des créatures! Il était comme ça Wesker, il ne faisait jamais les choses a moitié!
Et il fallait bien se l'avouer, c’était pas du tout son genre de se sacrifier pour ses collègues pirates. Ha ca, non. DogFish pouvait toujours courir, ou nager, c’était pas prêt d'arriver!

Wilhelm se mit a frissonner, mais cette fois, la cause de ses tremblements n’était pas du au froid. Ils étaient du aux mains et doigts aiguisés de Tempête qui parcouraient son torse, passant sur ses cicatrices, effleurant son ventre et s'attaquant désormais a la boucle de l'un de ses deux ceinturons.
Tout en cherchant a le mettre définitivement a poils, apparemment déterminé a lui faire prendre son bain annuel oublié depuis des lustres, la sirène s'amusait a lui embrasser et lécher le cou, faisant naitre chez DogFish des sensations étranges, inédites, et peut être un peu trop fortes a son gout.

La créature avait non seulement décidé de le dévorer, mais avant ça, elle avait entreprit de le torturer!
Dans un premier temps, elle le jetait a l'eau! Déjà; horrible.
Ensuite elle le mettait tout nu! Pour lui faire prendre un bain! Horreur et damnation en somme!
Et enfin, elle le violait désarmait!!!

Alors, ça! il en était hors de question!
Mue par un dernier sursaut de désir de survit, DogFish colla un grand coup de coude a la sirène qui était toujours collé a lui tout en prenant sa respiration a fond et plongea sous l'eau afin d’éviter les crocs de Tempête. Il attrapa ses machettes, et se mit a faire des moulinés tout autour de lui, frappant au hasard comme un dingue, incapable de viser vu qu'il n'y voyait rien dans l'eau sombre et trouble de la lagune, cherchant dans un premier temps a éloigner la créature.

Cependant, sous l'eau, tout devenait plus compliqué. Chaque mouvements prenaient dix fois plus de force et très vite, le pirate se fatigua. Il entreprit donc de remonter a la surface, nageant les armes a la main, agitant ses bras, se protégeant plus ou moins d'un assaut surprise a ce moment la.
Une fois la tête a l'air libre, il reprit sa respiration a plein poumon, toussant, la respiration sifflante et érayée.
Ni une ni deux, il se dirigea a la nage vers le rebord. Il fallait qu'il sorte de l'eau! Tant qu'il était sur le sol, il avait une chance, mais l'eau était le terrain privilégié des sirènes! Il devait se tirer de la au plus vite!

hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Jeu 5 Fév 2015 - 10:55

Se détachant de son baiser, retournant derrière sa sœur et mentor, la sirène pouvait sentir son approbation dans sa démarche. Pas peu fière de cette performance la rouquine pouvait flatter sa vanité. De plus Aigue-marine pouvait sentir le trouble provenant de l'esprit du pirate. D'un côté il savait que sa fin était proche et de l'autre il n'avait pu entièrement détester l'instant. Huhuhu oui elle était fière d'elle. Il avait tenté de lutter mais n'avait entièrement réussit à garder ses émotions sous contrôle. Le simple fait d'avoir semer la zizanie dans la tête de cet homme la remplissait d'un orgueil mal placé.

Sa joie fut bien vite interrompus quand le marin blond bascula dans l'eau de par le coup de savate qu'il venait de se prendre au fondement. Surprise la rousse ondine sursauta alors que Tempête se jetait déjà sur le pirate pour le saisir. Ne savait où donner de la tête de par la rapidité de l'action la sirène releva tout de même les yeux, assez rapidement pour voir une arme pointée dans sa direction. Alors là, ça n'allait plus du tout, mais du tout du tout. La rage qui l'avait habité jusqu'ici refit surface, encore plus violente qu'avant. Devant l'offense qui lui était faite Aigue-marine feulât comme un animal alors que ses crocs avaient remplacés ses dents parfaites et que ses yeux n'avaient plus rien de leur douceur ordinaire.

"Saloperie de bipède puant, tu oses me menacer ?!"

Il était mort, tellement mort. Il devait déjà souffrir avant mais là il atteindre des sommets de douleur encore inconnus jusqu'à aujourd'hui. Alors qu'elle se demandait si elle pouvait être plus rapide qu'une balle de revolver, Aigue-marine vit que sa sœur avait déjà réagis, plantant ses crocs dans le cou celui qui l'avait mutilé, aaaah juste retour des choses ! Si seulement l'autre pirate ne la tenait pas en joue, prêt à lui tirer dessus, Tempête aurait pu arracher la gorge du blondinet et lui faire payer pour ses actes ! Mais pour le moment sa vie à elle était en jeu, il fallait faire attention. Se détestant presque de priver sa consœur de sa vengeance, la sirène observa un moment le beau pirate alors que celui-ci, visiblement souffrant, la menaçait toujours. Peut-être qu'en agissant rapidement elle pourrait lui sauter dessus et le désarmer, profitant de sa faiblesse ?

Son plan n'eu pas l'occasion d'être mis en action car dans un sursaut de vitalité, le second pirate réussit à se libérer de l’étreinte de sa soeur, avant de nager vers le rivage. Ah non ! Il n'allait pas s'en sortir comme ça ! Sans réflechir Aigue-marine se jeta en direction du marin, toutes griffes dehors et le visage déformé par la rage. Cela sans penser un seul instant au pistolet qui la menaçait en ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 7 Fév 2015 - 14:12


Wesker aperçut Aigue-Marine foncer en direction de DogFish. Wesker  tira, par réflexe, mais son tir finit dans l'eau. Avec de la chance il aurait peut-être légèrement touché sa queue.

Wesker se surprit, dans un élan d'action, à tendre la main vers le matelot. Après réflexion son geste était légitime. Il n'avait pas agit par bonté, mais par pure logique. Seul face à deux sirènes il aurait bien du mal à s'en sortir. Mais avec un autre pirate, la donne changeait radicalement.

Wesker attrapa la main du Pied-Beau et le tira sur la berge, l'en éloignant, avec du mal, de quelques mètres. Wesker s'adressa à DogFish avec le souffle court.

— Alors ton bain annuel, c'était  bien ? Un peu agité peut-être. Hein merdeux ?

Wesker regarda en direction de l'eau. Les deux sirènes le regardaient avec un regard mauvais. On pouvait comprendre leur pensées rien qu'en les regardant,. Elles avaient faim, et en plus elles voulaient tuer Wesker pour leur avoir privés d'un repas potentiel. Wesker prit appui contre un arbre, avant de s'adresser aux deux monstres des eaux. Tout en tenant en joue les deux sirènes, Wesker espérait gagner un peu de temps, le temps que DogFish reprenne ses esprits au moins.

— Tututu mes petites catins. On ne bouge pas, sous peine de se retrouver avec un joli petit trou supplémentaire dans le corps !

Ce que les sirènes, et sûrement l'autre pirate, ne savaient pas c'est que le pistolet était totalement vide. Il jouait là un vrai coup de poker.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Grotte des Sirènes
» La pêche aux sirènes
» Le chant des sirenes
» "L'éroscope d'Emmy" --> La fin d'une aventure :
» Antiques et curiosités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-