Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Sam 23 Mai 2015 - 17:58

L'indien lui lâcha la main et lui sourit comme pour la remercier. Alive se contenta de hocher timidement la tête d'un air solennel. Puis, il se rapprocha du point d'eau d'une démarche titubante, bancale, faible. Alive craignit qu'il ne s'écroule mais par respect, elle resta en arrière, immobile et silencieuse. Elle savait que trop de prévenance pouvait froisser certains, frappés dans leur fierté.
Mais alors qu'il s'approchait, le pas de l'indien devenait plus léger, plus décidé, plus fort. Il semblait retrouver ses forces pour une raison inconnue. La petite chasseuse le fixa simplement, cachant toute émotion sur son visage blême. Elle attendait.
Capricorne Silencieux se tourna vers elle :

- Je me sens étonnement beaucoup mieux, cela faisait des années que je n'avais pas ressenti ça. Depuis que j'ai chassé mon essence animale.

Essence animale ? Alive ignorait de quoi il s'agissait exactement, mais elle avait ouï dire que les tribus indiennes vivant sur l'île partageaient un lien étroit avec la nature. Il visait sans aucun doute, l'animal qu'il avait dit avoir chassé, et qu'il recherchait, celui qui lui donnait son nom. Un Capricorne.
Alive le vit s'approcher d'elle tandis qu'il ajoutait :

- Avant, j'ai vu dans la forêt, sans doute à quelques mesures d'où nous nous trouvons, quelque chose que je dois absolument récupérer.

Il se gratta la tête. Non, il se frotta une corne. Il semblait gêné. Alive pensa qu''il allait lui annoncer une nouvelle embarrassante.
Soudain, il fit un geste qui la prit totalement au dépourvu. Il mit un genoux à terre, à nouveau il se mettait à sa hauteur. Elle n'osa pas dire un mot ni même bouger, elle resta stoïque. Seule sa bouche entrouverte affichait un rictusmontrant son étonnement.

- Puis-je oser demander encore ton aide ? Déjà que ta clairière a eu un effet inespéré sur ma personne. Je ne sais pas combien de temps je resterai en aussi bonne forme, les étoiles ont toujours eu tendance à se jouer de moi. Par vengeance. Et je dois vraiment remplir ma part d'un marché passé.

Alive resta silencieuse. Elle réalisait : on lui demandait son aide !

- Vous... je te l'ai dit. Je veux essayer de t'aider. Dis moi juste comment. balbutia-t-elle enfin.

Alive monta la fermeture éclair de son anorak à la manière d'un chevalier qui attachait son armure et rabattit la capuche tel un heaume. Elle était prête. La petite chasseuse arbora une mine décidée et déclara d'un ton plus décidé :

- Il faut se serrer le coudes, non ?

Elle hocha la tête pour démontrer sa détermination et se retourna, montrant qu'elle était déjà prête à pour le départ :

- Si on doit se cacher des étoiles, on marchera sous le couvert des arbres. Et s'il faut éviter les monstres, on sera des ombres. Et s'il faut qu'on surveille, je peux grimper dans un arbre !

A ces mots, elle serra sa sarbacane entre ses doigts.

- Je sais faire tout ça. Je suis quand même chasseuse !

En terminant sa phrase, elle posa son regard son regard sombre sur cette étendue étoilée qui les épiait. Elle n'avait pas peur de ses lumières pâles qui éclairaient le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Dim 12 Juil 2015 - 13:49

Le Peau-Rouge afficha un fin sourire parmi ses tatouages fantasques.

- Allons-y.

Fit-il en acquiesçant les dires de la jeune fillette. Il pensait que se cacher des étoiles ne seraient pas possible mais qu'importait... L'espoir fait vivre apparemment.

Capricorne était aussi porté par la santé sans maux qui lui avait été accordée, il avait oublié quelle sensation procurait le fait de ne pas être souffrant, ne serait-ce que par l'absence de mal de crâne. Il entama la marche vers la "livraison" qu'il pouvait faire maintenant dans son état de mieux portant. Mais, plus ils avançaient dans les bois, à l'abri des astres, plus les coups revenaient. Ceux qui tapent doucement dans les parois de la boîte crânienne du Capricieux, juste pour faire retenir qu'ils étaient encore présents.

Il fronça les sourcils en se rendant compte que les maux guettaient encore, il décida de les ignorer. Pour une fois qu'il pouvait ressentir de ce que cela faisait de ne pas avoir mal.

Il dû se baisser quelque fois lorsque des branchages menaçaient de se prendre dans les cornes de l'apprenti chaman.
Puis, les pas menèrent vers un arbre. Une silhouette y était assise. Les cheveux couvraient le visage de la fillette qui avait perdu son dernier souffle. Capricorne avait pensé à l'œuvre d'un prédateur, enfin, en s'y penchant mieux, on pouvait ne trouver aucune blessure sanglante. L'Indien ne s'en occupa pas plus, l'important était de récupérer le corps.

- C'est ici.

Il désigna du menton la silhouette assise contre le tronc. Le Piccaninny n'avait pas pensé à l'attitude que pourrait avoir son accompagnatrice du moment. C'était une Garçonne Perdu après tout... mais une chasseuse aussi. Elle pourrait aussi ne pas être perturbée par la scène, elle vivait sur l'île elle aussi. Ce fut donc ces raisonnements qui rythmèrent la logique de l'apprenti chaman.

- Cette personne a besoin d'une dernière aide.

Un ton monotone, comme à son habitude, peut-être solennel . Capricorne Silencieux voulait dire par ces mots, qu'il fallait rendre un dernier hommage, accordant une prière et ensuite poursuivre le pacte qu'il avait passé avec une créature de l'océan.
Il se tenait derrière la Garçonne Perdue, son ombre se dessinait sur le sol, jusqu'aux pieds de la victime. L'apprenti chaman avait d'ailleurs toujours trouvé étrange que les enfants du Grand Arbre n'aient pas cette partie, leur reflet noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Dim 19 Juil 2015 - 23:25

Une brise glacée commençait à souffler et faisait bruisser les feuilles. Alive pouvait entendre leur murmures sereins. Cela ne faisait qu'alimenter sa motivation grandissante.

- Allons-y.

La petite chasseuse se contenta hocher la tête, arborant fièrement une mine décidée. Si elle craignait les songes, la perspective d'une menace bien réelle ne lui inspirait que de la prudence.
Ils se mirent en marche, silencieux et prudents. Alive prenait garde au moindre de ses déplacements car tout ce qu'elle aurait souhaité, c'était sautiller sur ce chemin tant elle avait le cœur léger. Mais, la discrétion de mise, surtout en terrain inconnue. En effet, plus ils progressaient, plus ils s'enfonçaient dans une partie des bois où la Souris ne s'aventurait guère. Elle avait beau posséder un certain niveau d'adaptation, elle préférait rester prudente et ne pas quitter d'une semelle son guide. Pourtant, il lui était difficile de le suivre :   lorsque Capricorne Silencieux faisait un pas, Alive devait en faire deux.

Tout en marchant, elle se demanda ce que le peau-rouge pouvait bien attendre d'elle. En effet, il ne lui avait pas donné de détails et s'était contenté d'annoncer leur départ. Était-ce dû à de la négligence ou préférait-il ne lui expliquer ce qu'il attendait d'elle que lorsqu'ils arriveraient à destination. Quoi qu'il en soit, Alive regretta de ne pas avoir interroger sur ce fameux  service.

- C'est ici.

Ne s'attendant pas à un arrêt si soudain, elle se cogna de plein fouet contre le dos du peau-rouge. Elle bredouilla un petit pardon tout en se frottant la tête d'une main hasardeuse. Ce geste était bien sûr plus exécuté par réflexe que simplement en réponde à une douleur quelconque. Après tout, Capricorne Silencieux n'avait pas un corps en plomb.

- Ici ? demanda-telle étonnée.

Elle le dépassa de quelques pas, de manière à percevoir la scène qui s'offraient à leur yeux : derrière lui, elle ne pouvait strictement rien voir.
C'était quelqu'un... d'inconscient.

- Cette personne a besoin d'une dernière aide.

- Une dernière aide...

Alive vit une enfant qui semblait à peine plus âgée qu'elle. La tête penchée en avant, tombante. Ses cheveux cachait son expression. La Souris courut en sa direction.

- Hé ça va, tu te sens bien ? demandait-elle.

Elle s'assit auprès d'elle et lui tapota doucement l'épaule comme pour la réveiller.

- Tu m'entends ?

Alors qu'elle commençait à douter, elle plaça sa main près des narines de l'enfant, espérant sentir un souffle quelconque. Rien.
Alive se tourna vers le peau-rouge et s'écria :

- Elle ne respire pas...

La Souris s'écarta vivement, les mains tremblantes. Elle avait touché un mort. Encore. Ce contact la révulsait.


Dernière édition par Alive le Mar 29 Déc 2015 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Lun 27 Juil 2015 - 13:32

La Garçonne avait l'air si paniquée... Capricorne se demanda s'il avait été judicieux de demander cette aide à ce petit être.

Il n'eut pas de réaction suite à la phrase d'Alive. Gardant le calme, les exclamations avaient le dons de lui donner des migraines. Il réfléchit un instant. Comment faire ? La Souris allait-elle l'aider à transporter le corps jusqu'à Encre ? Il n'en était pas sûr du tout. Fallait-il mentir pour arriver à ses fins ? Qu'en penserait Boa Nocturne ? Que les enveloppes charnelles étaient prêtées par l'île et que celle-ci reprendrait ce qui lui reviendrait de droit ? La Chasseuse suivrait-elle la pensée à laquelle avait abouti l'apprenti chaman ?

Tant de questions... Pourquoi donc les choses étaient-elles aussi compliquées ? Cela en donnait des maux de crânes au Capricieux.

Qu'est-ce qui empêcherait un capricieux de suivre son caprice ? Cette pensée donna un fin sourire au Piccaninny. Il n'était pas un être assoiffé de sang, acceptait la mort sans réfléchir. Il retenait les leçons de son maître. Et ce fut donc en suivant son caprice, ses connaissances et ses coutumes qu'il décida de poursuivre. Quitte à infliger une horreur à la pauvre Garçonne, une horreur psychologique peut-être.
Il lui faudra au moins trouver un moyen de "rassurer" la fillette. Peut-être en lui parlant de la manière de voir la mort ? Celle qu'il apprenait de Boa Nocturne.

Il s'approcha alors du corps et de la Garçonne Perdue. Doucement, avec toute la nonchalance qui le caractérisait.
Il fallait faire preuve de douceur dans ce type de moment.

Il se pencha auprès du cadavre enfantin, s'agenouillant. Il adressa des mots à Alive, sans la regarder, tout en gardant les yeux rivés sur la morte.

- L'île reprend ce qui lui appartient. La vie n'étant que prêtée, c'est donc inévitable.

Une pause, il hésita puis finit par tourner ses yeux jaunis par la lueur faible de la lune sur la jeune Chasseuse.

- C'est ainsi, selon les enseignements de mon maître et les coutumes. J'avais trouvé cette enveloppe charnelle peu avant de te rencontrer, je n'avais pas pu faire ce que j'avais à faire mais maintenant je peux.

Une pause.

- Je dois honorer un contrat, et de ce fait, participer au cycle de l'île en m'occupant de ce corps et en lui accordant les derniers hommages. Puis-je te demander ton aide, Chasseuse.

Sérieux, le Capricieux l'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Dim 16 Aoû 2015 - 18:19

Alors qu'elle réalisait un réalité grise, elle se figea. C'était comme si elle venait de se heurter face à un mur de plomb. Elle ressortait de cette confrontation étourdie, debout mais belle et bien vaincue. Ses yeux pourtant secs ne quittaient pas le corps qui prenait alors à ses yeux une toute autre dimension.
C'était un tas de viande. Comme Tommy, comme elle, comme tous les autres. Tommy, Tommy...
Tout revenait alors en un frisson de dégoût. La fumée de Madame-maman, le parfum de Tommy, sa vie de noir et de gris, la bonne qui tentait en vain d'allumer un feu dans leur cheminée, le froid qui régnait dans cet appartement, les lueurs jaunies des plafonniers, l'odeur de renfermé imprégnée dans les draps, les robes de deuils... et toujours Tommy, sa chambre, la porte bleu au fond du couloir...

« J'ai peur... »

Si absorbée par ce spectacle et les souvenirs qui s'éveillaient qu'elle s'en oubliait, qu'elle en oubliait l'autre. Capricorne Silencieux, c'est bien ça ? Ça fait si loin soudain...
Elle ne le sentit pas lorsqu'il se rapprocha, toujours aussi calme. Ce n'est que lorsqu'il s'agenouilla auprès de la défunte qu'elle se souvint de lui. Celui qu'elle avait rencontré. Lui et la nuit, les étoiles. Lui et la peur astrale.

- L'île reprend ce qui lui appartient. La vie n'étant que prêtée, c'est donc inévitable.

Alive se demanda si c'était à elle qu'il adressait ces mots ou aux morts. Les chaman instruisaient-ils aux âmes errantes l'accomplissement final de leur existence ? Ce serait beau... Dans ce cas, elle aurait bien envie de devenir un chaman pour Tommy. Le guider loin de ce monde, loin d'elle. Le délier de sa rancune.

Le Peau Rouge se tourna vers elle.

- C'est ainsi, selon les enseignements de mon maître et les coutumes. J'avais trouvé cette enveloppe charnelle peu avant de te rencontrer, je n'avais pas pu faire ce que j'avais à faire mais maintenant je peux.

La petite chasseuse pencha la tête sur le coté, concentrée et intriguée. Il n'avait pas l'air si vieux mais il tenait des propos très graves, très solennels.

Mais et si c'était là le problème de Tommy ? Il n'avait pas été rendu à la Terre, Madame-maman envoyait au diable les pompes funèbres, les mains tendues, les pleureuses et tous les crucifix. Elle l'a retenu auprès d'elle, et ce jusqu'au bout. Sans doute jusqu'à ce que leurs poussières se mêlent et s'entremêlent.
Alive frissonna.
Madame-maman l'aurait arraché à l'ordre naturel ? Et si c'était le cas, que pouvait bien attendre Tommy de sa sœur impuissante ? Ce corps était resté de l'autre coté. Elle n'y pouvait rien de toute manière. Alors que voulait Tommy ? La vengeance ?

- Je dois honorer un contrat, et de ce fait, participer au cycle de l'île en m'occupant de ce corps et en lui accordant les derniers hommages. Puis-je te demander ton aide, Chasseuse.

Alive regarda le corps. Puis Lui. Le corps. Et encore Lui. Elle finit par murmurer :

- D'a... d'accord. Mais...

Parler la réveillait peu à peu de sa torpeur, elle réveillait l'envie d'éclater en sanglots pour évacuer cette frayeur. Déjà elle sentait la pluie menacer de tomber.

- Je sais comment il faut s'y prendre...

Ces mots l'achevèrent, elle la pluie abattit durement sur ses joues. Des coulées qu'elle effaçaient d'un revers de poignet. Elle baissa la tête, abandonna son combat vain et laissa ces larmes silencieuses ricocher sur la terre.

- Comment on fait dans ta famille ? demanda-t-elle en un souffle.

Famille, ce n'était peut-être pas le mot le plus approprié... Mais c'était une musique lointaine et douce à entendre, une pointe de chaleur sur le bout de la langue.


Dernière édition par Alive le Mar 29 Déc 2015 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Sam 29 Aoû 2015 - 1:38

La Chasseuse répondait favorablement, mais les mots portaient une lourdeur étrange de ce que l'apprenti chaman entendait.

Des larmes. Voilà ce que crut voir le Capricieux. La Mort dérangeait-elle autant la fillette ? Par réflexe d'interrogation, Capricorne pencha la tête légèrement sur la gauche. Sans grande expression, calme comme il l'était la plupart du temps, il ne laissa paraître que la lueur intriguée dans ses prunelles dorées.
Il décida de répondre, de sa voix presqu'atone.

- Dans mon clan, on ne craint pas la Mort. Seul la Mort survenue par les eaux empêche le repos.

Capricorne aurait pu ne jamais trouver le repos s'il avait quitté la Vie le jour où il se noyait dans la Rivière Mystérieuse. Cependant, il était au calme. Mais peu importait aujourd'hui. Il fallait trouver un moyen de rassurer Alive et de transporter le cadavre. Pas sûr que la Souris ait réellement compris ce que l'assistant du chaman voulait. Il suffisait de lui dire quoi faire de toute manière.
Il avait prononcé ces mots dans le but de la rassurer un peu, peut-être... Il essayait.
Puis il fallait s'attaquer à ce que la Chasseuse avait réellement demandé.

- Il faut que je transporte le corps jusqu'à la rivière. Proche du Lagon mais assez éloigné des sirènes, je connais l'endroit nécessaire.

Capricorne sentait le gain de santé devenir beaucoup plus faible, laissant peu à peu son ancien état reprendre ses habitudes.

Il ferma les yeux sous la douleur des battements qui frappaient sa boîte crânienne, puis il laissa sa vue revenir sur la morte et la jeune Garçonne Perdue.
Le Capricieux passa ses mains sous le corps sans vie, de manière à tenir la défunte dans ses bras avant de se relever.
L'apprenti était peut-être sujet à la vengeance des étoiles, mais il restait un Piccaninny. Il avait tenu très longtemps seul sur l'île à chercher les capricornes légendaires. Il avait le corps marqué des muscles que la plupart des membres de sa tribu disposait. Donc, le poids du mort ne fut pas un problème.

Se relevant, il observa dans la direction du lieu où il lui fallait laisser le corps vide d'âme.

- C'est là-bas.

Puis il regarda Alive.

- Ne t'inquiète pas, ton véritable travail consiste simplement à surveiller que je ne perde pas connaissance ou bien, que je ne meurs pas si cela m'arrivait.

Le Capricieux se souciait de ce qui pouvait lui arriver lorsqu'une douleur violente pouvait l'emmener dans l'inconscience. Il avait plus besoin d'un esprit supplémentaire à ses côtés lorsque les étoiles paraissaient de mauvaise humeur.
Il entama la marche, jetant un coup d'œil à la Souris afin de vérifier qu'elle le suive. Quelques pas, il hésita à ajouter quelque chose, il ne le fit pas.

Le Piccaninny s'enfonça dans le reste de la forêt, se guidant pas les bruits d'eau. Cependant, une énorme crise de maux de tête refit surface. Capricorne tenu bon quelques mètres avant de finalement se laisser tomber sur les genoux, le cadavre dévala la fausse pente qui le transportait avant. Ses mains revinrent à la base de ses cornes. Voilà que l'effet qui l'avait protégé s'était dissipé. Agaçant mais l'apprenti chaman se tourna pour voir si Alive le suivait encore.
Après un soupir, il entendit qu'ils n'étaient qu'à quelques mètres d'où Encre lui proposait de laisser ses trouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Ven 11 Sep 2015 - 13:47

Ce qu'il était calme, cet indien. Alive se demanda s'il existait réellement quelque chose capable de troubler cette sérénité dans laquelle il semblait toujours flotter. Elle le dévisageait avec insistance, à la recherche d’une ridule de soucis, une marque d’inquiétude aussi lointaine soit-elle. Mais cela, en vain. La vie des Peaux-Rouges était-elle donc si merveilleuse ?

- Dans mon clan, on ne craint pas la Mort. Seul la Mort survenue par les eaux empêche le repos.

En scrutant son front, généralement le théâtre de toutes les nervosités, elle écoutait ses propos avec grande attention. Bien que le sujet lui fasse hantise, il est souvent utile de bien connaître son ennemi. Qui lui avait adressé tel conseil ? La Souris ne s’en souvenait pas, peut-être Lacerate… Ces mots lui arrivaient en un écho lancinant… Ne pas craindre la mort, était-ce réellement possible ? Et si l’eau causait une mort sans fin… ? Comment était-il mort, son frère ? La petite chasseuse fronça les sourcils, tentant de se remémorer les faits. Tommy n’avait pas succombé à la maladie, il s’était finalement étouffé avec son bouillon. Est-ce que ça comptait ?

- Il faut que je transporte le corps jusqu'à la rivière. Proche du Lagon mais assez éloigné des sirènes, je connais l'endroit nécessaire.

La petite chasseuse hocha la tête. Elle suivrait. Elle tiendrait. Pour lui, elle le devait.

Alive détourna son regard de la scène tandis que Capricorne Silencieux prenait dans ses bras la jeune défunte. Ses yeux se posèrent plutôt sur le paysage qui les entourait. Émergeant des fourrées, une petite fleur blanche attira son attention. Elle la cueillit avec précaution, car la nature maîtrisait tant de malices pour commettre ses forfaits criminels.

- C'est là-bas.

Se relevant, elle se tourna vers la direction qu’indiquait l’indien de son regard. Ainsi, c’était par là que se trouvait leur destination. Elle hocha timidement la tête.

- Ne t'inquiète pas, ton véritable travail consiste simplement à surveiller que je ne perde pas connaissance ou bien, que je ne meurs pas si cela m'arrivait.

Cette idée eut l’effet d’un douche froide, son petit corps se secoua d’un sur saut de protestation.
Alive fit volte-face, le dévisageant silencieusement un court instant. Était-il sérieux ? La Souris se planta devant lui, se mettant sur la pointe des pieds, elle parvint à se rapprocher de sa hauteur – du moins celle de la morte. Elle glissa la fleur dans les cheveux de la défunte, et déclara à Capricorne Silencieux :

- Tu vas pas mourir. Je veux pas.

Elle jaugea le résultat, satisfaite bien que quelque peu gênée par la proximité du corps. Et hocha la tête, se disant que l’on faisait sans doute cela.

Ils prirent le chemin, lui guidant, elle suivant. Parfois, Capricorne Silencieux jetait un regard en sa direction comme pour s’assurer de sa présence. Face à ces yeux inquisiteurs, Alive ne pouvait que détourner les siens. La nuit les entourait, les étoiles semblaient curieuses. Quelle étrange paire…

Elle n’aurait su dire quand il s’écrouler, mais cela arriva bel et bien. La Souris ne songea pas au corps, se précipita auprès de l’indien. Trébuchant presque sur lui tant son freinage fut serré. Il lui sembla souffrant, aussi elle s’accroupit devant lui.

- Vous… Tu as mal, non ? Je peux faire quelque chose ?

Elle n’osa le toucher, craignant d’empirer les choses. Aussi, elle se contenta d’arborer un semblant d’air sévère, imitant celui de sa mère, Maxence et chuchote :

- Je t’ai dit que je voulais pas que tu meures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Lun 5 Oct 2015 - 18:38

Un léger rire se laissa entendre, bien que discret et presque dénué d’énergie. La petite Alive l’amusait de par son air sévère à la manière d’une squaw veillant sur les faux pas de ses enfants trop casse-cou.
Heureusement que la nuit n’apportait pas la lumière qui accentuait les maux.

- Ca va… On ne peut rien contre ces maux.

Lentement, il entreprit de se relever, vacillant un peu mais il finit par trouver un équilibre. Il observa par où était tombé le corps et alla le ramasser. Ignorant comme il le pouvait les battements trop fort des veines dans sa boîte crânienne.
Sans oublier la Souris évidemment.

- Tu n’as pas à te soucier que je puisse mourir, j’ai survécu seul face à l’île durant trois ans. Je suis plus robuste qu’il n’y paraît.

Sauf que ces années consistaient justement à obtenir l’essence du capricorne légendaire, et donc les maux n’avaient pas encore servi de punition astrale.

Ramenant le cadavre sur son épaule, il revint sur le chemin. Il montra du menton la direction.

- Par là-bas, on y est presque.

Capricorne Silencieux entama la marche. Cette fois-ci, la petite récolte aura été difficile.
Il avait l’impression que ses pas étaient rythmés par les battements qui résonnaient avec les frappes sur ses os crâniens. Il l’avait cherché, il n’avait pas le droit de se plaindre. Voilà ce que le Capricieux se répétait sans cesse. On lui avait dit, on l’avait mis en garde, et on ne le comprenait pas d’avoir choisi autre chose qu’un prédateur.
La mysticité de l’être céleste avait été plus forte pour l’apprenti chaman. Ils pouvaient dire ce qu’ils souhaitaient, le Piccaninny ne regrettait rien et adorait se sentir au plus proche de l’océan et de son monde silencieux.

Boa Nocturne avait respecté son choix, c’était tout ce qui comptait au final. On laissait le Capricieux suivre ses caprices, on le laissait endurer les conséquences mais on respectait son choix. C’était ce qu’il voulait. Chose qui n’était pas raisonnée ainsi dans les pensées de tous. Pour Ours Elancé, Capricorne Silencieux est une sorte de source de crainte. L’apprenti chaman ne pouvait pas réellement décrire le sentiment que lui inspire Ours, mais il lui semblait que ce dernier n’avait pas confiance ou se méfiait. La peur des eaux y était peut-être pour quelque chose.

- Au fait, Alive, lorsque l’on sera à côté des eaux… Ne t’approche pas trop, je ne sais pas s’il y aura des sirènes qui dévorent des fillettes.

À peine avait-il finit sa phrase qu’une rivière se présenta, la surface semblait calme.
Titubant un peu, Capricorne Silencieux déposa la Garçonne morte sur le bord.

Il surveillait les eaux en plus de la Souris. Si Encre dévorait les fillettes, d’autres sirènes le pourraient aussi.
Le Capricieux récita une petite prière pour l’enfant, pour donner à l’esprit un chemin vers son nouveau monde.

Puis il recula et se laissa tomber, appuyé contre le tronc d’un arbre. Sa main vint agripper les cheveux à la base d’une de ses cornes. Il ferma les yeux, son visage ne montrait pas une grimace, juste ses sourcils froncés, il tentait de résister au maux.

- …satanées étoiles…

Ca avait été plus fort que lui. Il était déçu de ces mots, il devait accepter son châtiment et ne pas ronchonner.
Tentant d’oublié, il ouvrit un œil et s’adressa à la Chasseuse.

- Merci beaucoup pour ton aide petite Chasseuse, a été la petite constellation bienveillante au-dessus de ma tête.

Un fin sourire derrière les tatouages. Il en avait eu de la chance de pouvoir se trouver une gardienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Sam 7 Nov 2015 - 15:02

- Ca va… On ne peut rien contre ces maux.

Le visage faussement sévère d’Alive s’assouplit à la manière d’un drap que l’on défroisse. Elle baissa les yeux sur les jambes de l’indien, se demandant s'il parviendrait à se relever. Il y parvint, bien qu’à ses gestes maladroits, la Souris devina en lui un certain trouble.

La petite chasseuse se redressa en silence. Elle se demande si en cas de problème, elle serait capable de soutenir son guide. Sa taille dérisoire risquait de l'en empêcher. Elle préféra alors éloigner cette perspective en durcissant son regard pour arborer un air déterminé.

- Tu n’as pas à te soucier que je puisse mourir, j’ai survécu seul face à l’île durant trois ans. Je suis plus robuste qu’il n’y paraît.

La fillette hocha simplement la tête, comme pour lui promettre de ne plus se faire de soucis mais l’état du Peau-Rouge démentait ses dires, pire : criait une toute autre réalité. Il avait beau dire, il allait lui en donner du souci.

Elle l’attendit jusqu’à ce qu’il revienne, le corps de la défunte sur l’épaule. Pour quelqu’un d’affaibli, il restait robuste en effet. La Souris détourna les yeux de la silhouette sinistre du cadavre pour s’épargner un nouveau haut le cœur.
Le Capricieux indiquait le chemin, il semblait peu troublé par l’absence de vie de son chargement.

- Par là-bas, on y est presque.

Tandis qu’ils reprenaient leur route, Alive fixa le visage du Peau-rouge qui semblait trop concentré sur le chemin pour le remarquer. Elle guettait la moindre faille, le moindre signe de faiblesse pour… Pour quoi ? Pour rien, elle ne savait pas quoi faire !

- Au fait, Alive, lorsque l’on sera à côté des eaux… Ne t’approche pas trop, je ne sais pas s’il y aura des sirènes qui dévorent des fillettes.

Alive sortit de sa transe et hocha simplement la tête. Cette perspective la fit trembler. Il pouvait compter sur elle pour se tenir très loin du danger. Mais déjà, la rivière se présenta à leurs yeux.
La fillette s’arrêta à bonne distance et regarda le Capricieux déposer la défunte au bord de l'eau, à la manière d’une offrande. La Souris serra dans sa main moite sa précieuse à sarbacane prête à dégainer en cas de besoin.

L'indien récita une prière qu'Alive écouta avec fascination. Elle aurait voulu être capable de faire quelque chose de semblable.
Les grands parlaient parfois de ces genres de prêtres que l’on trouvait auprès des indiens, les chamans. Si les indiens savaient ramener la paix aux défunts alors Alive voulais bien être la chaman des garçons perdus, pour eux et aussi pour Tommy. La Souris ferma les yeux un bref instant pour tenter d’imaginer l’effet que pourrait avoir ces connaissances sur l’esprit agité de son frère.

- …satanées étoiles…

Alive ouvrit les yeux en entendant ces mots, Capricorne Silencieux était désormais assis contre un arbre. Elle n’osa pas lui demander s’il comptait attendre ici ou simplement s‘accorder un répit.

- Merci beaucoup pour ton aide petite Chasseuse, a été la petite constellation bienveillante au-dessus de ma tête.

Elle esquissa un sourire maladroit puis détourna vivement la tête comme si elle avait entendu un bruit au loin. C'était en fait pour cacher sa gêne car elle ignorait ce qu’il fallait répondre dans ce genre de situation. Elle finit par demander doucement.

- C'est fini, alors ? Qu'est-ce qui va se passer maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Dim 22 Nov 2015 - 19:32

Voilà une bonne chose de faite, l’apprenti chaman pouvait être tranquille, contrat honoré. Ça ne le dérangeait pas plus que ça, mais tout de même, il faisait passer ses intérêts avant le un sens moral concernant les dépouilles de fillettes.

Capricorne Silencieux pouvait en ressentir un sentiment de culpabilité, cependant, il devait avouer que… il le vivait encore assez bien. Ce n’était pas comme les étoiles, ou bien ses maux. Il le pensait.
Puis la Souris vint à lui, du moins, ses mots.

Le Capricieux fut un peu surpris, mais il se rendit vite compte qu’il n’avait pas à l’être. C’était juste, qu’allait-il se passer ?
L’assistant du chaman observa les alentours, puis la fillette. Passant ses doigts dans ses grigris accompagnant ses gestes du chant des petits chocs entre les objets.

- Maintenant, soit la Sirène que j’attends se montrera, soit il nous falloir retourner chacun chez soi.

Il ne voyait aucun signe d’Encre pour le moment, alors il eut un fin sourire, elle devait être occupée, ou loin, pas assez près pour sentir l’odeur du cadavre offert. Est-ce qu’elle les repérait à l’odeur ? Bonne question, mais il ne s’attarda pas là dessus.

Il se releva, s’appuyant contre le tronc qui le soutenait. Les maux firent pause. Il avait voulu se remettre debout afin de voir un peu plus loin, mais toujours rien.

- L’esprit de cette enfant n’est plus accroché au corps, l’enveloppe retournera à la Nature, et un contrat à été honoré une fois encore.

Il se baissa pour être une fois encore à la hauteur d’Alive. On pouvait deviner un sourire parmi les traits formant un crâne décoré sur le visage du Peau-Rouge.

- Il est temps pour nous de laisser l’enveloppe tranquille. Par où est le Grand Arbre ?

Il comptait accompagner un peu la Chasseuse, au cas où, car la nuit pouvait être encore plus dangereuse que le jour. Et le Capricieux n’avait pas particulièrement envie de donner un jour le corps de cette enfant à manger à une sirène.

- Peut-être que tes cauchemars étaient ravivés par la proximité de ce mort oublié.

Une hypothèse, selon Capricorne, il y avait toujours une raison au final. Que ce soit la vengeance des étoiles ou un fruit pas assez mûr que l'on aurait mangé. Les maux, quels qu'ils soient, étaient toujours dus à quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Ven 4 Déc 2015 - 18:58

- Maintenant, soit la Sirène que j’attends se montrera, soit il va nous falloir retourner chacun chez soi.

Le regard de la chasseuse se posa sur le corps étendu au loin. Ainsi donc, elle devenait pâture, les filles de l’océan seraient ravies. Alive comprit qu’il s’agissait d’une forme de recyclage. Mais cette pensée lui coûta tout de même un léger pincement au cœur. C’était triste mais c’était la vie, c’était la mort.
Et elle préférait sacrifier les défunts que voir périr ses camarades.
 
- L’esprit de cette enfant n’est plus accroché au corps, l’enveloppe retournera à la Nature, et un contrat a été honoré une fois encore.

Tandis qu’elle méditait sur ces mots, elle hochait la tête d’un air songeur. Cette manière de voir les choses lui plaisait bien.
Sa réflexion fut interrompue par l’indien qui à nouveau se s’abaissait, souriant. Les yeux de l’enfant se portèrent sur les lignes entrelacées qui composait son masque mortuaire et pourtant loin d’être sinistre. C’était joli. Plus que celui que portaient les dames comme sa mère, les yeux chargés de noir, la bouche maculée de rouge.

- Il est temps pour nous de laisser l’enveloppe tranquille. Par où est le Grand Arbre ?

Elle ne comprit pas sa question immédiatement. Mais elle fit le lien entre la dangerosité des bois durant la nuit. Il était vrai qu’ainsi accompagnée, elle en avait oublié les règles les plus basiques en matière de sécurité. Elle allait l’obliger à se déplacer, à la raccompagner ? Elle se sentit presque embarrassée.

- Peut-être que tes cauchemars étaient ravivés par la proximité de ce mort oublié.
 
Alive demanda d’une petite voix :
 
- C’est possible tu crois ? Causes, Reflets ou… effets ? Et....
 
Elle ne termina pas sa phrase, poussant un long bâillement. Elle ne s’en était pas rendu compte mais ils en avaient fait de la marche. Et elle commençait à fatiguer.
Elle poursuivit encore, tout en se frottant les yeux :

- Il faut rentrer. Mais si tu m’accompagnes, ça veut dire que tu rentres tout seul… Tu es sûr que tu peux ? Ça va aller ?

Tout à l’heure, il semblait bien mal en point après tout.


Dernière édition par Alive le Mar 29 Déc 2015 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Sam 19 Déc 2015 - 22:52

Le Capricieux écouta les paroles de la Souris. Il écoutait toujours, tant que le bruit ne l’emportait pas dans les maux.
L’apprenti hocha la tête à la dernière phrase de la fillette. Ça ira. Il savait, il connaissait l’île. Les Peaux-Rouges y naissaient et y vivaient. Ils en faisaient parti après tout, selon le Piccaninny. Tout comme toute chose revient à la terre qui lui à donner vie durant chaque année.

- Je l’ai déjà fait auparavant pour une autre Enfant Perdue, comme toi. Mon mustang n’est pas trop loin du Grand Arbre, enfin, selon moi.

Les distances étaient relatives, mais Capricorne pensait que ce ne serait pas loin. Et puis, les maux ne demeuraient pas tant que cela. Non ?
Il fit signe à Alive de le suivre, il ne fallait pas trop traîner dans les parages.

Un regard aux étoiles, ces êtres qui n’oublieraient jamais chaque caprice, et par-dessus tout : le caprice qui mena le Piccaninny à tuer et à s’approprier l’essence d’un animal sous la protection céleste. Selon les croyances de Capricorne.
Passant à nouveau une main dans ses grigris au cou, il se demanda à quoi aurait pu ressembler les choses si le caprice n’aurait pas montré sa présence dans l’esprit de l’assistant du chaman. Et puis… aurait-il été apprenti de Boa Nocturne s’il n’avait pas été Capricorne Silencieux ?
Il repensa à ce jour, celui où il avait découvert le monde silencieux des eaux. Le jour où il avait bien failli mourir noyé, et pourtant… il regrettait toujours autant d’avoir été arraché à ce monde.

Il y aurait été si bien.

Capricorne Silencieux s’enfonçait parmi les arbres, peut-être qu’il espérait parfois que les étoiles ne le voient pas. Peut-être.
Cela ne changeait rien à ses mots de toutes manière.

- D’ailleurs, ne parle pas de ce qui s’est passé. Je ne sais pas ce qui pourrait se passer pour toi, si les tiens apprennent que tu as laisser une personne donner le corps d’un ancien Perdu à une sirène.

L’île était cruelle, mais ses habitants de même.
Il fallait savoir tenir sa langue, dans le doute mieux vaut ne rien dire.

Capricorne aimait bien cette petite fille, elle n'était pas trop bruyante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Mar 29 Déc 2015 - 15:13

- Je l’ai déjà fait auparavant pour une autre Enfant Perdue, comme toi. Mon mustang n’est pas trop loin du Grand Arbre, enfin, selon moi.

La Souris afficha une expression un peu dubitative mais hocha tout de même la tête. Capricorne Silencieux était grand, il saurait s’occuper de lui-même. Il l’avait fait jusqu’ici après tout.

Quand il lui fit signe, elle le suivit attentivement du regard avant de lui emboîter le pas sans un mot. Alive bailla encore, cette fois sa main posée contre sa bouche. Ses yeux piquaient et sa tête était un peu lourde. Depuis combien de temps avait-elle quitté le camp ? Elle espérait que les chasseurs ne remarqueraient pas son absence ou plutôt qu’ils n’iraient rien dire à leur mère. Maxence lui passerait un savon sinon.

- D’ailleurs, ne parle pas de ce qui s’est passé. Je ne sais pas ce qui pourrait se passer pour toi, si les tiens apprennent que tu as laisser une personne donner le corps d’un ancien Perdu à une sirène.

Alive leva la tête, un peu étonnée. Était mal ce mal ce qu’ils venaient de faire ? Ou simplement mal vu ? De toute manière, on ne recule jamais. Ce qui était fait était fait. Point à la ligne.
Mais elle ne ressentait pas le moindre regret. Au contraire, il lui semblait même qu’elle respirait un peu mieux. Le ciel lui parut plus dégagé. C’était un soulagement.
Peut-être que l’esprit de la défunte se sentait mieux, ainsi. Combler quelqu’un dans sa mort plutôt que d’étouffer sous des kilos de terre. Peut-être, peut-être… Si elle n’était pas contente, elle n’aurait qu’à se venger, légitimement. Comme Tommy.

- Motus et bouche cousue.

En disant ces mots, elle mima le geste de sceller sa bouche comme elle aurait fermé son anorak. D’un zip silencieux. Puis elle pinça les lèvres comme pour les clore à jamais et adressa à l’indien un sourire.

C’était une  promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1491

MessageSujet: Re: Peur Astrale   Lun 8 Fév 2016 - 16:09

The End


Il y a toutes sortes de secrets,
Certains hantent et abîment l'âme,
Certains ont même l'allure d'armes,
Et d'autres créent des amitiés.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peur Astrale   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Peur Astrale
» La blague la plus flippante :peur:
» Une sortie astrale bannale !
» Peur de l'hiver
» [Projet] - Ywaq puul skshgn [ Ils boivent votre peur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-