Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2510
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Un orage dans mon cœur   Lun 10 Mar 2014 - 14:46



Un orage dans mon coeur

PETER & ARROW

Peter Pan mit du temps à comprendre que quelque chose n'allait pas. Comme toujours, il était en prise à ses propres pensées, pensées qu'on aurait pu incarner sous la forme de papillons tant elles étaient colorées, frivoles et éphémères. Ainsi, absorbé par ses pensées-papillons, l'Enfant Roi parcourait le Bois Joli sans deviner encore qu'un drame s'y était produit.

Les Garçons Perdus, en règle générale, ne traversaient guère la forêt idyllique qui abritait le peuple des Fées. Le lieu était empli d'une telle magie, d'une telle beauté, qu'ils n'osaient quasiment pas y chasser et privilégiaient donc l'anarchie sauvage de la Jungle. Seuls les Garçons les plus doux, les plus rêveurs ou les plus... perdus, en vérité, en foulaient le sol verdoyant. Peter, lui, s'y sentait chez lui, et passait même davantage de temps en l'endroit qu'en la Jungle ou autre zone hasardeuse de l'île. Il connaissait les habitants du Bois et l'emplacement de leur foyer, il reconnaissait les Sylvestres, les Faunes et les petits Esprits errants sans même qu'ils eussent à bouger.
Voilà pourquoi il était si étrange que le garçon n'eût rien remarqué de la gravité qui figeait les arbres et leurs occupants. Peter était ainsi. Il se rendait rarement compte des choses, en particuliers des choses graves.

Toutefois, l'absence des Sylvains, compagnons de leurs pères les Sylvestres et grands amis des Fées, finit par le contrarier. Comme il marchait – croyez-le ou non, cela lui arrivait – il se contentait de lever la tête en direction des hauts branchages en tâchant d'apercevoir leur silhouette minuscule et opalescente. Mais aucun Sylvain n'était perché à une branche, aucun Sylvain n'était . Peter fronça les sourcils.
S'envolant finalement pour se poser à son tour sur l'un des plus grands arbres du Bois, il sortit sa flûte et y joua un air bref duquel suintait l'inquiétude et la confusion. Après un instant de silence, une faible complainte s'éleva du néant, et Peter fila en direction de leur source dans un mélange de hâte et d'adresse.
Lorsqu'il découvrit les petits bonshommes, ces derniers étaient recroquevillés sur un seul arbre et tout en faisant grincer leur crâne protubérant, ils psalmodiaient un chant plaintif et amer qui faisait vibrer les feuilles autour d'eux.

Peter comprit seulement, seulement maintenant, qu'un évènement sérieux avait eu lieu dans le Bois paisible des Fées.
    – Qu'est-ce qui se passe ?
hurla-t-il en couvrant son visage de son bras afin de se protéger du vent rugissant que les Sylvains provoquaient.
Mais aucun petit Fumerolle ne prit la peine de lui répondre. Chacun d'entre eux était plongé dans l'expression de ce chagrin collectif.

Puis, Peter sentit.
Il sentit la puissance d'une chose noire, douloureuse, morte. Le noir envahit son esprit comme un gaz toxique, jusqu'à lui givrer les entrailles. L'Enfant Roi ressentait chaque chose qui se déroulait sur son île de même que son île ressentait chaque émotion vécue par son maitre.
Par instinct, il sut où le drame s'était joué et s'y propulsa à la vitesse d'une flèche, en direction d'une clairière qu'il discernait déjà dans sa conscience.

Au sein de ladite clairière, un attroupement de Fumerolles s'entassait, tristes et recueillis autour de ce qui ressemblait à un corps. Peter se posa à quelques pas de distance, s'approchant lentement du regroupement d'Esprits, la crainte lui serrant le cœur comme un étau redoutable.
A son approche, les Fumerolles s'écartèrent lentement, tête basse, silhouette tremblotante. Leur opacité aléatoire leur donnait l'air de fantômes.

Au centre gisait le corps éteint d'un grand loup à la toison d'argent. Un des rejetons de l'Esprit Loup, le poitrail perforé d'un trou noirâtre d'où s'écoulait un long filet carmin. Peter se laissa tomber au sol, s'accroupissant au pied du gigantesque louveteau. Il effleura de sa main tremblante la plaie qui trouait son pelage, les lèvres frémissantes, les larmes perlant au coin des yeux.
    – Qui... Qui a fait ça ?
souffla-t-il d'une voix étranglée.
La douleur était telle qu'elle l'asphyxiait, lui arrachait sa force. Le ciel se couvrait d'un manteau gris.
L'Enfant Roi releva la tête en arrière et appela dans un cri déchirant :
    – ARROOOOW !

Le hurlement résonna dans l'île entière, semblable au tonnerre, et personne sur l'île n'aurait pu le manquer. Et tandis que le garçon le plus joyeux de l'univers se repliait sur lui-même, les épaules secoués de sanglots, des nuages noirs s'amoncelèrent au dessus du Pays de Jamais, l'orage vrombissant, les éclairs fusant, le sol frissonnant.


Codage by TAC



Dernière édition par Peter Pan le Ven 11 Avr 2014 - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Arrow.
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Mar 11 Mar 2014 - 23:52

Un orage dans mon cœur
Ft. Peter Pan & Arrow

Quelques bruits de feuilles qui se froissent, le vent qui passe dans les branches et le sifflement distinctif d’une flèche qui fend l’air. SCHTAK la pointe s’enfonce sans difficulté dans le flanc d’un sanglier qui n’a même pas eu le temps de réagir alors qu’Arrow s’approche avec Eclair non loin de lui. Il observe le corps du sanglier convulser en avançant vers celui-ci. Il posa lentement la main sur le groin, l’attrapant fermement afin qu’il ne bouge plus. Fermant les yeux, il fit glisser Wendy en dehors de son fourreau en récitant dans sa tête une série de prières enseignées par Puma Sanguinaire pour clore une chasse fructueuse. La lame s’approchant de son œil, le garçon glissa à son attention dans un murmure à peine audible : « Désolé, seigneur Cochon. » Puis la lame s’enfonça précipitamment au travers de l’os dans un bruit peu ragoutant. Le chasseur ferma les yeux avant de dire dans la langue des indiens « Merci, seigneur Cochon. » Puis, joignant les deux mains en signe de reconnaissance, il attrapa la large créature pour la faire basculer sur le dos d’Éclair qui attendait sans frémir une seule seconde.

Le soleil avait du mal à percer à travers la végétation, c’était un endroit de l’île ou le feuillage des arbres était extrêmement dense. Arrow aimait y chasser à cause de tous ces endroits dissimulés que lui offrait les arbres, les ombres, les rochers, les falaises, les collines et tous ces reliefs que personne ne connaissait mieux que lui. Ils étaient nombreux, les Garçons Perdus, qui connaissait suffisamment bien la jungle pour s’y repérer. Mais aucun ne pouvait être aussi efficace que cette petite tête brune pour tendre des embuscades ou aider à monter la garde quand le besoin se fait sentir –Comme quand on découvre les traces de plusieurs prédateurs dans la jungle pas très loin du grand arbre. Quelques rayons de lumières filtrait au travers des feuilles pour venir éclairer discrètement la peau légèrement halée du Traqueur qui n’avait pas baisser sa garde pour autant. Même si la chasse était terminée, ils n’en étaient pas moins en zone dangereuse. Il était temps de ramener le maigre produit de la chasse au village avant d’aller s’occuper de voir si son nouvel arc était prêt à être utilisé. Son regard sombre se porta à son pauvre Arc en bois simple. L’un des plus vieux arc qu’il avait et qui avait toujours montré son efficacité. Mais voilà qu’il battait de l’aile, il avait besoin d’être changé. Il n’y avait aucun moyen de le sauver. Arrow aurait presque versé une larme, si le village n’avait pas été en vue.

« ARROOOOW ! »

Le hurlement n’était pas encore terminé que déjà, le jeune brun était penché sur Éclair afin de couper les liens qui le liait le porc à son ami. Jetant le phacochère plus loin pour que les gardes le récupèrent, Arrow se mit à courir aux côtés du cerf afin de le chevaucher. La course était folle, les branchages fouettèrent son visage le temps qu’il enfile le masque qu’il mettait le plus souvent pour se protéger de ce genre de désagrément. Le temps n’était pas à la parole, il devait faire vite. C’était la voix de Peter, c’était la voix déformée de Peter qui semblait venir du Bois. Il essayait de rester concentré, de ne pas se laisser aller à la panique que lui inspirait une voix si forte. Il devait se souvenir d’où venait exactement cette voix, il devait faire un itinéraire dans sa tête. Il devait identifier la provenance des sons et voir sur ses cartes mentales ou il devait être. Une part de lui était toute à la réflexion alors qu’il laissait en partie Éclair gérer le trajet au travers des arbres. L’animal allait même jusqu’à esquiver pour lui les branches trop grosses. Enfin ils débouchèrent sur une clairière et Arrow sauta aux pieds de son ami en reprenant sa course, Wendy à la main. « PETER !? »
Puis il tourna les yeux vers ce qui lui sembla être une masse vivante. Peter était à genoux devant une masse immense de poils. Des poils qu’il connaissait, une taille qu’il connaissait. C’était l’un des esprits loup. Arrow se précipita à ses côtés en courant aussi vite que l’aurait fait Éclair. Ses genoux râpèrent sur le sol alors qu’il s’asseyait sur le sol avec empressement, identifiant le problème assez vite. « QU’EST-CE QU’IL S’EST PASSÉ PETER? » Puis il posa ses mains de part et d’autre de la blessure du loup et déposa ses lèvres contre elle afin d’en extraire le sang qui gênait sa visibilité.SHLURP Le sang coula, sans qu’il frissonne une seule seconde, le long de son cou et de son torse légèrement musclé jusqu’à sa ceinture de tissu qui lui enserrait la taille. Il ne l’essuya même pas. Trop obnubilé par la santé de l’esprit de la foret. Crachant à intervalle régulier sur le côté le sang qu'il avait dans la bouche.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2510
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Mer 19 Mar 2014 - 12:20



Un orage dans mon coeur

PETER & ARROW

Anéanti.
Certains, ceux qui ne voient en Peter qu'un être futile et destitué de la profondeur qu'ont les sentiments humains, auraient été décontenancés. Il l'auraient trouvé abusif, surfait, peut-être même capricieux. Ceux-là ne savent pas comme Peter est lié, fusionné à son île. Si vous voulez l'atteindre, c'est par elle qu'il faut frapper. C'est elle qu'il faut blesser. L'île est son cœur et son âme, sa source de vie et d'équilibre. Chaque malheur du Pays devient le sien, sans détour, sans mesure. Et chaque esprit meurtri est sa blessure, sa meurtrissure.

Arrow, lui, le sait. Il ne se formalisa pas de voir son jeune roi ainsi consumé de chagrin, à la fois apathique et expansif comme si la douleur avait pris possession de son corps d'oisillon. Peter était prostré à même le sol, les bras ballants, les épaules basses, le visage dégoulinants de larmes épaisses qu'il ne prenait pas la peine d'essuyer. Il avait tellement mal qu'il ne pouvait bouger. Et surtout, il ne comprenait pas.

Oh certes, lui est tyrannique, impitoyable, et vilain même parfois. Mais bien des perfidies du monde adulte lui échappent, le choquent, le perturbent. C'en était une, là, juste devant ses yeux d'elfe qui se détournaient mécaniquement du corps ensanglanté, incapable de supporter le spectacle qu'il infligeait.

Peter n'agissait pas. Il n'essayait pas, à l'inverse d'Arrow, d'évaluer la gravité de l'entaille et de s'activer à limiter sa propagation. Écrasé par son chagrin, il n'en était en mesure ni en corps ni en pensée. Il était comme ça, l'Enfant Roi. Incapable de proportion, de modération, de sang-froid. Tout l'atteignait avec une puissance exacerbée. Ou alors, ça ne l'atteignait pas du tout. Tout ou rien. On aurait pu résumer l'essence de Peter Pan ainsi, finalement.

Une fée, car elles virevoltaient en nombre autour de la dépouille de l'enfant loup, vint se poser sur son épaule et entreprit de récolter ses larmes. L'asthénie de Peter se transmettait à elles tant elles étaient liées à l'enfant qu'elles avaient recueilli des années auparavant. Certaines pleuraient, et le son de clochettes tintinnabulantes qui caractérisait leur langage avait quelque chose de mélancolique.

Légèrement ragaillardi par la présence de la fée à ses côtés, Pan finit par se lever, essuyant la morve claire qui encombrait ses narines, et s'approcha d'Arrow.
    – Il est mort ? L'Esprit Nuit a déjà pris sa vie ? souffla-t-il d'une voix chevrotante, craintive, encore plus juvénile que de coutume. Arrow... Qui a pu faire une chose pareille ? Tu... Tu crois que c'est un Pirate ?

A cette pensée, les yeux de Peter Pan se teintèrent d'une brume obscure, brouillard de haine qui envahit la rétine et se laisse percer d'un éclat vengeur. Peter sentait bouillir en lui un désir de revanche, de faire mal, de compenser la perte subie. Son absence de sagesse l'empêchait de se concentrer sur l'essentiel. Le secours de l'esprit loup. Heureusement, heureusement qu'Arrow était là.

Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Dim 20 Avr 2014 - 17:27

Que vois-je ?




Brusquement, l'air se charge d'une sorte d'obscurité. Les coeurs se serrent et le sang se glace, alors même qu'une odeur purulente envahit les bois. Les fleurs rétractent leurs pétales tremblotants et les fées s'évaporent en une grande nuée carillonnante et affolée. Tout semble plus sombre, plus lourd, plus hostile. Les ténèbres investissent la clairière. Elles précèdent leur maitre, annonciatrices de sa venue imminente.

Le Démon est là.

La flore se meurt sur son passage. Les arbres noircissent et les bêtes s'enfuient. La créature maudite émerge de l'ombre des bois. Elle est difforme, répugnante et terrible. Le monstre des monstres.
Il s'avance, ses yeux de braise fixés sur les deux enfants, qui ne l'intéressent pas pourtant. Ses derniers ne bougent pas, tétanisés par le spectacle. Son corps moribond s'approche de la dépouille. Il la renifle, longtemps, puis l'un de ses bras grouillant de vice se dirige vers l'esprit inerte. S'il le touche, l'enfant loup est condamné.



Dernière édition par Crocodile & Cie le Mar 10 Juin 2014 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2510
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Mar 22 Avr 2014 - 14:15



Un orage dans mon coeur

PETER & ARROW

Ce n'était pas la première fois que Peter croisait la route du Démon. La toute-puissance de l'Enfant Roi n'était, elle, pas imaginaire, mais jamais ne se serait-il risqué à défier un tel concentré d'obscur, de vice, capable de maudire un être d'un frôlement putrescent. Son odeur putride et redoutable attaquait ses sinus, imprégnant son esprit comme une marée de pétrole dans une eau claire. En d'autres circonstances, Peter se serait envolé aussitôt, fuyant la noirceur purulente que le Démon infligeait à son âme par sa seule présence. Or, là, il ne pouvait se permettre une évasion facile, qui lui ferait oublier jusqu'à l'origine de sa fuite. Pas à cause d'Arrow, puisque bien qu'il se fiât singulièrement au Traqueur, Peter ne savait mesurer la valeur d'un être humain et ne concevait aucune entrave à leur remplacement. Une cruauté de l'inconscience, tranquille et innocente. En vérité, c'était à cause de l'enfant loup. S'il était incapable de considérer l'importance des hommes, il n'ignorait pas celle des esprits. Indéniablement lié à eux, puisqu'ils incarnaient l'âme de l'île, et que l'île était son âme à lui. Il ne pouvait supporter leurs offenses, encore moins leur trépas, encore moins leur mutation en créatures de cauchemar.

C'est pour cela que Peter ne fuit pas. C'est pour cela qu'il avait peur.
    – Maitre Démon ! Ne prenez pas l'Esprit Loup. Sa vie de vous appartient pas. Laissez-le trouver la paix. Repartez dans l'ombre, libérez la forêt !

Le noir envahissait la clairière, meurtrissant l'herbe pur, ôtant la vie de chaque chose.
La voix de Peter était forte et résolue, on y décelait la crainte et la détermination, mais aussi une forme de respect. Le Démon n'était pas à mépriser.

Les yeux rubescents du monstre scrutèrent le visage de l'Enfant Roi. Son souffle de brume jaillissait de sa bouche avec bruit, tandis que son corps malade grouillait de monstruosités gluantes, dont Peter ne connaissait pas la source exacte.

L'un des multiples bras du Démon, entre patte et membre humain, s'étendit au-dessus de l'esprit mort, coupant net la respiration des deux garçons. Il se contenta de l'effleurer sans l'atteindre, mais s'approcha dangereusement de la silhouette d'Arrow. Le bras fourmillant se stoppa à une distance périlleuse du visage du Traqueur, on sentait l'odeur infâme qu'il dégageait avec une intensité à vous faire éclater le nez. Peter déglutit. Il venait de comprendre.
    – Arrow. dit-il d'une voix blanche, presque irréelle. Je crois que le Démon veut échanger la vie de l'enfant loup contre la tienne. Arrow. On ne peut pas laisser mourir l'enfant loup, n'est-ce pas ? Je sais que tu es brave, Arrow.

Le poitrail de Peter Pan compressait les expirations raides et saccadées qui tentaient d'en déborder. Il savait qu'Arrow devait mourir. Il savait qu'il n'avait pas le choix. Mais même si l'heure d'après, le souvenir du chasseur se serait probablement dissout dans sa mémoire, en l'instant, il était un peu affligé.


Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Arrow.
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Mer 23 Avr 2014 - 8:43

Un orage dans mon cœur
Ft. Peter Pan & Arrow

Le démon était là. Menaçant, implacable et écœurant. Le démon était là et il les regardait. Il tuait la nature autour de lui, il tuait sans même le savoir. Il tuait à longueur de temps, il tuait encore et encore. Arrow eut un sacré frisson en voyant la végétation pourrir et les oiseaux fuir l’entrée de la clairière. BRR. Puis la créature parut enfin. Hideuse, dépourvut au premier abord de bouche ou d’oreille. Quoi de plus inquiétant qu’une bête à qui il manque des appendices ? Et Arrow était inquiet. Rien de plus ni de moins qu’inquiet. Arrow n’avait jamais peur. Il était certain que la peur était pour les faibles et qu’il n’en était pas un. Pourquoi avouer une faute qu’il n’avait jamais commise ? Et la bête avançait, répandant son odeur nauséabonde. Arrow frissonna à nouveau et eut, enfin un mouvement. Il observa son ami Éclair qui observait la scène en reculant prudemment. Mais il était toujours là. Ce fidèle Éclair, il s’inquiétait pour son ami et n’escomptait pas quitter l’endroit sans son meilleur ami sur le dos. Doucement, Arrow se pencha pour attraper son arc et ses flèches afin de les passer en bandoulière et s’éloigna du corps de l’esprit loup.

Et quand il fut assez prêt pour provoquer un haut le cœur aux deux garçons –de dégout sans doute, personne ne vomit de peur et personne ici n’avait peur- le jeune brun releva enfin la tête vers lui. Ses yeux rougeoyant lui firent l’effet de pierre dans lesquels avait été enfermé autrefois tout le mal de l’Île. Mais le mal était revenu, créant cette créature grotesque et inquiétante pour rien. Il venait forcément pour le corps de l’enfant de l’esprit loup. Il venait sans doute pour eux aussi quand il en aurait terminé avec l’animal esprit. Et c’est alors qu’Arrow songeait sérieusement à rendre son petit déjeuner sur les chaussures imaginaires du Démon que celui-ci pointa son bras immonde vers sa figure. Qu’est ce que… « Arrow. Je crois que le Démon veut échanger la vie de l'enfant loup contre la tienne. Arrow. On ne peut pas laisser mourir l'enfant loup, n'est-ce pas ? Je sais que tu es brave, Arrow. » Nouveau haut-le-cœur. Le jeune garçon ne sut que dire. Savait-il encore parler ? Ses genoux tremblaient excessivement et son visage semblait se contracter pour une raison étrange. NON CE N’ÉTAIT PAS DE LA PEUR. Il était juste perturbé.

Perturbé par cette proposition. Échanger son âme contre celle de l’esprit loup. Devenir l’enfant de l’esprit loup. Quel honneur, quelle bonté. Bonté ? Venant d’un démon ? Impossible. Alors comment ? Pourquoi ? Arrow ne comprenait pas, il n’était même pas en état de comprendre. Que voulait le démon ? Pourquoi ?Et pourquoi lui faire une offre que seul l’esprit loup pouvait mettre en exergue ? Non, quelque chose n’allait pas. « Il ment Peter. Personne d’autre que l’esprit loup ne peut faire une chose pareille. Il veut me manger. » Arrow semblait calme, il avait écarté les jambes afin de trouver un meilleur appuie et ne comptait pas se laisser manger ainsi. « Je vais l’attirer loin du loup. Va chercher l’esprit loup pour qu’elle puisse faire quelque chose. » Et sur ces mots, et à la vitesse d’Éclair, il décocha une flèche directement dans l’œil de la créature avant de se mettre à courir vers le côté le plus touffu de la forêt environnante. Il traversa avec une rapidité impressionnante les buissons, d’une vitesse de l’ordre du réflexe en se faisant la réflexion qu’il espérait clairement que la bête le suive plutôt qu’elle ne suive Peter ou encore Éclair. Mais il fallait avouer qu’il n’avait même pas pensé à fuir avec Flash, et il s'en mordait les doigts. La peur l’étreignait. Sa pire ennemi. Et il comptait bien la combattre en affrontant la bête. Le problème étant qu’il ne savait pas encore comment.

Code by AMIANTE


Dernière édition par Arrow le Ven 25 Avr 2014 - 17:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2510
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Ven 25 Avr 2014 - 15:16



Un orage dans mon coeur

PETER & ARROW

Peter Pan scrutait la silhouette lointaine d'Arrow, petit point sombre s'évanouissant peu à peu parmi les arbres qui l'avalèrent finalement. Les bruits étouffés de ses pas finit par s'estomper. Le Démon, surpris par l'offense qu'il venait de subir, ne le pista pas. Pas tout de suite. Les bruits assourdis des pas du chasseur finirent par s'estomper. Arrow avait couru si vite que dans son sillage persistaient de fébriles bourrasques essoufflées qui agitaient encore la terre. Les feuilles, émergeant de leur torpeur, tourbillonnaient lentement.
Le cœur enserré, Peter s'envola dans une gambade légère et lévita dans les airs en fixant d'un œil alerte la créature furibonde. La douleur de l'injure encore chaude semblait le plonger dans une confusion cuisante et enragée. Son beuglement, aigu et éraillé, qui ne ressemblait à aucun cri animal ordinaire ou simplement organiquement possible, défonçait les tympans de l'Enfant Roi. Pétrifié par ce spectacle, ce dernier n'osait même battre un cil.

En dehors de l'effroi interdit, un trouble imprécis embrumait sa pensée. Peter ne comprenait pas bien pourquoi Arrow avait fui. Le Traqueur était certainement le plus brave de tous les Garçons Perdus – ou du moins, son refus catégorique de laisser la peur infiltrer ses pores incitait à le croire – et le petit roi n'avait jamais éprouvé le moindre doute quant à l'acceptation d'un éventuel sacrifice. Pourtant Arrow était parti. Arrow avait fui. Peter, qui par ailleurs veillait à encager soigneusement l'enfance de ses protégés, oubliait qu'Arrow était avant tout un enfant? Juste un grand enfant.


Les choses ne se passaient pas comme prévu, et Peter Pan ne pouvait rien y faire. C'était, parmi toutes les choses irritantes qui rongeaient ses nerfs rarement éprouvés – les grandes personnes, les mères déserteuses, les règlements desquelles il n'était pas l'instigateur – la plus brûlante, la plus amère.
Le Démon ne suivait pas Arrow. Et tant que le Démon serait là, l'enfant loup éteint à sa portée, Peter ne pouvait partir. C'est alors que l'Enfant Roi eut cette idée terrible et lumineuse. Il fila droit sur Éclair, le compagnon du chasseur. Le cerf était jeune, loyal et superbe, et en cet instant, il était tétanisé. Un coup de pied dans le derrière, et l'animal hennit avant de fuser, s'engouffrant dans les bois à la suite de son ami, captant enfin l'attention du Maudit. Des filaments agités et gluants, d'un noir infâme d'une profondeur que Peter n'avait jamais vu ailleurs, s'évadaient de sa plaie oculaire, un genre de pus cauchemardesque.

Le pouls déchainé, les tempes maculées de sueur, Peter le regarda s'ébrouer et s'élancer à la poursuite du cerf, effondrant toute forme de vie sur son passage.
    – Pardon. murmura-t-il.

Il héla les Sylvains, qui vinrent en nombre s'attrouper auprès de la dépouille préservée de l'enfant loup. Le recouvrant complètement, illuminant l'endroit de leur clarté lunaire, les Fumerolles laissèrent entendre à Peter Pan qu'il pouvait partir. Peter Pan hocha la tête, déglutit, inspira, et s'envola à la recherche de la Mère Louve, l'Esprit de la Forêt, le seul être qui pourrait jamais l'aider.

Arrow saurait où le trouver.
Enfin, s'il survivait.


Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1491

MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   Jeu 20 Nov 2014 - 20:34

The End


Peter aurait-il sur prédire,
Que le pire était à venir ?
Il sentait sans aucun doute,
Les ombres dressés sur sa route,
Et son âme déjà tremblait,
A l'horreur qui l'attendait.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un orage dans mon cœur   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quete : Rite de l'orage
» Un orage dans mon cœur
» Orage...
» [résolu]orage...
» Le manga Monster Hunter Orage!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-