Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Sam 1 Nov 2014 - 15:35



Rouge, vert, drôle d'assortiment...



Elle grogne, la Chimère. Fuse secoue sa tête de droite à gauche, comme pour reprendre ses esprits, avant de passer sa langue rapeuse sur sa patte endolorie. Elle aurait dû le voir arriver, ce fichu buisson de ronces. A croire que cette Chimère naturelle qu'elle poursuivait s'était amusée à dévier sa trajectoire pour voir la Miraculée atterrir dans ce buisson. Non seulement ça pique, mais en plus, ça laisse de grosses cicatrices lorsqu'on s'enfonce un tant soit plus dans l'amas de branches et d'épines.

Cette manie de sauver toutes les petites bêtes en danger perdra la louve, tôt ou tard. Bien qu'elle s'en fiche, c'était un passe-temps comme un autre de courir après des bestioles, et de les engueuler afin de leur apprendre les bases de la sécurité, après tout. Hormis quelques égratignures et plaies, qui s'étalaient sur tout le corps de la louve, Fuse n'avait pas subit beaucoup de dégâts. Ça piquait, et elle boitait un peu. Puisque sa patte droite s'était prise une amalgames d'épines de ronces, et ça faisait bien plus mal qu'on ne pouvait le penser. Tant que la Canifeu n'avait pu s'empêcher de pousser un juron tout à fait aimable, digne du vocabulaire peu raffiné des Brutes, comme disait Fuse – ou des pirates, appelez les comme vous voulez –.  

Soudainement empreinte d'une curiosité avide, Fuse releva la tête, et observa les environs. Elle avait marché un bon moment, plus concentrée sur la douleur que sur le chemin qu'elle avait emprunté. Son museau se retroussa instinctivement. Ça sentait l'Humain à plein nez. Et au loin, la Canifeu aperçut un arbre qu'elle connaissait bien, comme presque tout le monde. Le grand Arbre, lieu de vie des Enfants – Perdus. Un soupir excédé, puis Fuse se mit à gratter le sol, cherchant à nettoyer le sang qui coagulait dans sa fourrure de neige.

Concentrée sur son affaire, elle ne semblait pas avoir remarqué que quelqu'un approchait. Elle ne l'aurait pas senti en particulier. "ça pue le môme à plein nez", comme Fuse aurait pu le dire. De toute façon, elle était voyante, avec son brasier constamment animé, elle le savait. Encore fallait-il avoir le courage de s'approcher d'une Chimère Naturelle aussi agressive et sauvage que ne pouvait l'être la Miraculée.


Dernière édition par Fuse le Dim 22 Mar 2015 - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Jeu 6 Nov 2014 - 17:41


Green n’avait pas dormi.

Ce n’était pas grave au fond, elle avait l’habitude. Mais cette nuit-là, les souvenirs les plus douloureux de sa vie d’avant lui étaient revenus, vifs comme s’ils n’avaient jamais cessé de la hanter. A bout de force, la Grincheuse s’était levée bien avant l’aube pour préparer des bandages, des baumes... rentabiliser ce temps de repos dont sa mémoire la privait. Combien d’années faudrait-il encore au souvenir de sa mère pour finalement disparaître ? C’était là la question qu’elle avait répété comme un mantra tout au long de la journée, sans espérer trouver de réponses.

Puis l’après-midi était arrivée. Une partie des enfants étaient partis à l’aventure et n’étaient censés revenir - blessés, bien entendu - que bien plus tard. C’était ainsi que Green s’en était allée également... dans la direction opposée. La nuit d’insomnie, couplée au feu des mauvais souvenirs, rendait son humeur bien trop massacrante pour qu’elle n’espère passer tout une après-midi en société. Et au fond, Green ne voulait blesser personne - sauf peut-être Mary, mais bon, la Grincheuse doutait que Soul apprécie.

Un pas, deux pas de plus dans la jungle qui entoure le campement. Grimaçant de douleur, la Soigneuse est forcée de s’arrêter. Ses coudes, ses genoux, presque toutes ses articulations la lancent comme pour la punir de son manque de sommeil. C’est une douleur familière, presque habituelle mais il est rare qu’elle se manifeste aussi brutalement. Alors Green s’appuie contre un arbre, retient un gémissement et attend que ça passe sans trouver mieux à faire. Quelques instants passent, puis un éclat étrange lui parvient, à travers la jungle un peu plus loin.

C’est plus fort qu’elle, la Garçonne ne sait résister à la lumière. Quittant avec précaution son appui, elle s’approche de cette lueur vacillante qui l’occupe assez pour qu’elle en oublie sa propre douleur. Doucement, Green écarte une liane ou deux, se faufilant entre les troncs, sous les branches jusqu’à ce que la source de la lumière soit enfin visible.

Pilant brutalement, la Grincheuse se perd dans la contemplation idiote de ladite source, effarée et émerveillée.

C’est une Chimère. Une louve blanche dont le pelage est léché par les flammes. Déglutissant, Green observe la danse du feu qui - loin de brûler la créature - semble faire partie intégrante de son être. Sans pouvoir contrôler son geste, la Soigneuse porte la main à son visage, protégeant la cicatrice sous l’écarlate marque de la chaleur que dégage la créature. Cette dernière ne semble pas l’avoir remarquée, et c’est tant mieux : toute sauvage qu’elle-même peut être, la Grincheuse doute de pouvoir maîtriser un Canifeu qui déciderait l’attaquer.

La Soigneuse amorce donc un mouvement de recul, mouvement avorté lorsqu’elle se rend compte d’un détail : les pattes de l’animal sont tâchées de sang, surtout la droite. Et c’est plus fort qu’elle, Green n’arrive pas à tourner les talons. Pas devant un blessé, même animal.

Un pas à découvert, l’humaine s’accroupit aussitôt pour ne pas paraître trop menaçante. Puis, d’une voix hésitante, elle finit par s’exprimer :

- Heu... excuse-moi...

Sa voix se raffermit, se fait plus professionnelle.

- Je crois que t’es blessée. Et je peux arranger ça.

Est-ce que la Chimère peut la comprendre ? Elle n’en a aucune idée. Mais c’est trop tard maintenant pour se poser la question, impossible que la Canifeu ne l’aie pas remarquée.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Sam 8 Nov 2014 - 18:27



Rouge, vert, drôle d'assortiment...



Son insupportable aux oreilles... Pas étonnant, c'était un humain qui venait de parler. La louve tourna la tête en la direction de la voix inconnue, les oreilles dressées. Son regard de braise parcourt la femelle humaine, de la tête aux pieds. Plutôt grande. Yeux ambre. Peinturlurée au visage comme ces idiots d'indiens qui passent leur temps à se dandiner. Touffe verte. Ouais, voilà. Une touffe verte. Toutes ces informations, qui pourraient passer pour des sarcasmes si on les entendaient, se diffusaient dans la tête de la louve.

Les paroles de l'humaine arrivent à ses oreilles. Soigner ? Et puis quoi encore ? De quoi j'me mêle ? Un grognement sourd s'échappe de la gorge de la louve, principalement pour dissuader l'inconnue échévelée. La queue immaculée de la louve bat l'air, nerveusement. Son feu se consumme plus vivement. La louve se redresse un tant soit peu, prête à partir. Mais voilà, ce n'est pas ce que son corps a décidé. Les pattes de la louve lui ordonnent de s'arrêter. La vive douleur qui remonte arrache une étrange grimace à Fuse.

Contrariée, la louve se rassied, sa patte la plus blessée la lancine, la forçant ainsi à ne pas bouger pendant un temps. Mais ce n'est pas une raison pour que "touffe verte" l'approche. Et Fuse le fait bien comprendre, en grognant, tout en lançant un regard dissuasif. Dans sa tête, un plan se monte. Elle imagine une fois de plus que cette "femelle" – comme elle ne cesse de le répéter – a des intentions mauvaises envers elle. Hors de question qu'elle l'approche. Encore faut-il que Fuse arrive à supporter la douleur, qui se fait de plus en plus régulière. Un grognement, cette fois agacé s'échappe de sa gorge, tandis qu'elle nettoie la plaie de sa langue. Fuse pourrait parler, mais elle n'en a pas envie. Ce n'est pas un langage pour elle, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Dim 9 Nov 2014 - 23:18

C’est immédiat. Accompagné d’un grognement, le feu de l’animal augmente, arrachant à la Soigneuse une grimace effrayée qu’elle réprime aussitôt : c’est que la chaleur que dégage la louve lui a - pendant trois secondes - fait penser à sa mère et son maudit fer à lisser. Immobile, Green observe la créature se redresser, s’arrêter... avant qu’une expression curieuse n’agite sa gueule. La Perdue hésite, ne fait rien : elle voit bien que la patte de l’animal la lance, mais... si la louve lui saute à la gorge, elle ne sera d’aucune utilité pour l’aider.

L’animal se rassied, sans cesser de grogner. Intimidée, Green finit par s’asseoir à son tour, en tailleur. Alors, lentement, elle entreprend de fouiller dans son sac, s’assurant qu’elle a de quoi désinfecter et guérir la plaie si la Chimère la laisse approcher. Alors qu’elle termine son inspection, la Grincheuse lève la tête et voit que la louve a entrepris de lécher sa patte blessée. Légèrement mal à l’aise devant cet être qui souffre et ne veut pas la laisser approcher, Green se racle la gorge et achève de briser le silence.

- Bon d’accord... j’ai compris, tu veux pas que je te touche.

Elle lève les deux mains devant elle en signe de paix, bien que son visage n’affiche aucun sourire.

- Et je le ferai pas... je tiens à ma tête.


Green hésite quelques instants, puis reprend :

- Mais au vu de l’état de ta patte, tu vas pas pouvoir courir bien longtemps... et ce serait nul que tu te fasses bêtement bouffer ici...

... surtout que la nuit ne va pas tarder à tomber. Toujours aussi peu sûre d’elle lorsqu’il s’agit d’utiliser des mots pour rassurer, la Garçonne Perdue ouvre la bouche puis la referme, maudissant son incapacité à manier le langage. Alors, sans plus rien dire, elle sort tour à tour une flasque, un pot fermé, des bandages et une petite paire de ciseaux de sa besace. De base, ce matériel lui était destinée, au cas où ses articulations lâcheraient. Mais elle n’a rien contre le fait de l’utiliser pour ceux qui en ont plus besoin qu’elle. Espérant que l’animal la regarde, elle parle.

- Ça, c’est mon matos. Je m’en sers pour soigner les Perdus, mais c’est pas que pour eux, tu saisis ?

Elle n’a pas pu s’empêcher d’être un peu agressive, mais c’est parce qu’elle-même à mal, un peu peur et qu’elle est à cran. Levant ses yeux jaunâtres pour croiser le regard de la louve, elle rassemble son courage pour ne pas détourner les prunelles.

- J’aurais aucun intérêt à te faire du mal, et j’ai rien pour.

A part les ciseaux, mais ça, Green ne préfère pas le préciser.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Mer 12 Nov 2014 - 13:29



Rouge, vert, drôle d'assortiment...



Les pensées s'entrechoquent dans la tête de Fuse. Sagement assise, la louve fixe en coin la gamine depuis quelques secondes. Et elle a horreur de devoir reconnaître qu'elle a raison, en un sens. Ne plus pouvoir se déplacer librement, ne plus pouvoir courir comme si elle cherchait à défier le vent... Fuse recherche en permanence le danger, c'est vrai. Mais de là à mourir inutilement par un potentiel prédateur – dévoré en plus de cela – n'est pas une perspective des plus réjouissantes pour la Chimère.

Alors elle observe, la louve ardente. Elle étudie chaque geste de touffe verte, son matériel, son apparence, du bout de sa chevelure jusqu'au bout des pieds, à chacune de ses paroles. Fuse pense rapidement que cette gamine ne pourra pas lui faire grand chose, si elle tente de s'en prendre à elle. Après une longue hésitation, la Miraculée se redresse difficilement sur ses pattes amochées, et boîte jusqu'à la gosse perdue. Elle s'arrête face à elle, et l'observe, elle, assise en tailleur, le regard déterminé. Un regard qui ne flanche pas, comme tous ces autres gosses qu'elle a pu voir, et qui ont fui bien avant de voir qui elle était réellement. Fuse penche la tête sur le côté, presque intriguée par l'étrange force qu'elle ressent en la gamine.

Au bout d'un moment, Fuse s’assoit nonchalamment au sol, le regard rivé dans celui de la Soigneuse, les pattes tremblantes et ensanglantée. Elle n'y prête cependant pas attention, afin de ne pas se focaliser totalement sur sa douleur. Son brasier semble se calmer, certes toujours impressionnant, mais bien moins imposant que lorsque la louve est en colère ou grincheuse. Puis les mots se fraient un chemin dans la gorge de la Canifeu. Un peu menaçante, un peu surnaturelle. Une voix un peu femme. Un peu. On pourrait la croire humaine, cette voix, mais ce n'est pas le cas.

- Dépêche. Et fais attention à tes gestes, gamine. Si tu ne veux pas finir immolée pour rien.

Peu empreinte au calme, cette première parole, que Fuse n'adresse que rarement aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Le Croquemitaine
avatar



✘ AVENTURES : 44

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Mer 12 Nov 2014 - 18:12

Je te maudis.



Le froid vous tétanise.
La peur vous électrise.
Vos pires sentiments vous submergent.
Le Croquemitaine de l'ombre émerge.
Vous êtes désarmés, impuissants.
Et lui sourit de toutes ses dents.


Le Croquemitaine maudit Green  :
GREEN SE MET A ROTER DES BULLES DE SAVON.


Green devra utiliser sa malédiction pendant toute la durée du RP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Sam 15 Nov 2014 - 13:09

Il y a quelques secondes de vide, un instant de silence qui s’étire à tel point que Green se demande si elle ne ferait pas mieux de partir. Puis d’un seul coup, la louve se redresse et s’approche d’elle d’un pas boitillant, qui fait peine à voir avant de s’arrêter en face d’elle. Fixant toujours la Chimère en s’efforçant de ne pas baisser les yeux, la Soigneuse la voit pencher la tête puis s’asseoir, à portée de soin. Aussitôt les flammes de la créature semblent diminuer, de même que la chaleur qui en émane. Malgré cela, la Grincheuse ne peut empêcher ses mains d’être parcourue d’un léger tremblement, sa cicatrice de picoter : le feu la met mal à l’aise, lui rappelle des choses.

Elle n’a pas le temps de se souvenir : une voix interrompt brutalement l’élan de mélancolie qui menace de l’engloutir.

- Dépêche. Et fais attention à tes gestes, gamine. Si tu ne veux pas finir immolée pour rien.

Relevant les yeux, Green reste un instant silencieuse avant d’ajouter :

- O-oui !

Le ton est peu assuré, presque enfantin. Baissant les yeux sur son matériel, la Soigneuse se reprend et marmonne un :

- T’inquiète. Je sais ce que je fais.

Un peu plus convaincu. Avec douceur, elle tend ses mains vers la patte la plus abîmée de la louve, la soulevant légèrement pour l’examiner tout en prenant garde à ne pas toucher de plaie par inadvertance. Elle observe un instant les déchirures zébrant la fourrure avant de lâcher la patte pour s’emparer de la flasque. D’abord désinfecter, elle avisera après.

Pourtant Green ne le fait pas. Parce que quelque chose se produit, quelque chose qui la fige comme une enfant prise en faute.

Au départ, c’est une sensation de froid. Un froid mortel qui la paralyse, interrompt ses gestes en plein vol. Sa respiration s’accélère, la flasque tombe alors qu’elle porte la main à son visage qui, lui, est resté brûlant. La sensation - insidieuse - s’est répandue dans tout son corps et ce n’est qu’au moment où elle baisse la tête pour tenter de cacher son trouble que Green parvient à l’identifier.

De la peur. C’est de la peur qu’elle ressent.

Si ce n’était que ça, elle saurait faire avec. Mais il y aussi la tristesse et... cette culpabilité brutale qui la submerge comme une vague. La même honte qu’elle ressentait lorsqu’elle était avec sa mère, elle qui était tant malade, qui souffrait tant qu’on ne s’occupe pas d’elle. Le souvenir la frappe avec la brutalité d’un coup, tant et si bien que la Soigneuse sent une âpre bile lui remonter brutalement dans la gorge.

Vomis pas, bordel. C’est pas le moment de te montrer faible.

Pourtant, la sensation est assez alarmante pour qu’elle tourne la tête. Main contre la peau de son visage, elle prend appui sur l’autre, ouvre la bouche et...

... c’est une bulle de savon qui en sort, aussi naturellement que si Green avait été un flacon de shampooing. Éberluée par la présence surnaturelle de la sphère chatoyante, la Garçonne met quelques instants à se ressaisir. La peur, toujours présente, s’est quelque peu calmée, remplacée par l’incrédulité. Elle tente de parler, mais les mots sont avalés par une nouvelle bulle qui, lorsqu’elle l’éclate dans un élan de frustration, fait résonner un :

- Mais qu’est-ce que...

Perplexe. Si la peur des instants précédents n’était pas toujours présente, Green se serait sans doute mise à rire devant l’incongru de la situation. Au lieu de cela, un mince sourire étire ses lèvres.

Se tournant vers la Chimère, la Soigneuse lance d’un ton penaud :

- Désolée, je...

Une bulle sort, qu’elle s’empresse de crever.

- ... je ne sais pas ce qui m’arrive.

En fait, Green s’en doute bien mais elle ne sait pas si la louve l’a senti, elle aussi et ne veut surtout pas passer pour une folle.
Spoiler:
 








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Sam 29 Nov 2014 - 23:08



Rouge, vert, drôle d'assortiment...



Dans une autre situation, Fuse serait partie. Après tout, toute cette histoire lui faisait perdre un temps précieux. Mais avait-elle le choix, si elle désirait vraiment courir à travers chaque obstacle, comme elle le faisait tous les jours ? Sa propre façon de vivre la vie, après tout. Cependant, tout comme la gamine, elle s'était figée. D'abord, elle avait cru que Green jouait la comédie. Puis au final, non. Le visage de la Soigneuse devenait inquiétant. Puis l'attention de Fuse fut attirée par autre chose : quelque chose de désagréable était monté en elle. Quelque chose qu'elle connaissait, quelque chose qui lui était familier. Le poil immaculé de la louve s'était hérissé de plus belle, son feu s'était fait plus ardent.

Le froid, le gel, la morsure du froid dans chaque parcelle de son corps. Une flamme chatoyante qui s'éteint, qui meure, et qui se réincarne. Des regards lourds, peinés, parfois des sanglots. Le vide. Vide d'amour, de joie, et de tant d'autres choses. Des jugements, des critiques, un éloignement. Un effroyable tourbillon de sentiments, de sensations passées qui lacéraient le cœur de la Canifeu, de souvenirs tranchants et impitoyables. La créature ne laisse rien paraître. Mais au fond, elle se retient de se lever, et de s'éloigner de la source de ce cauchemar éveillé. Ses pattes tremblent, mourant d'envie de porter le corps de la louve loin de là. Et pourtant, ces horribles sensations disparurent aussi vite qu'elles n'avaient pu naître. Hébétée, ses yeux de braise mirent du temps à retrouver quelconque éclat. Un petit grognement longea la gorge de la louve, qui secoua aussitôt sa tête pour recouvrer ses esprits.

Instantanément, Fuse se força à oublier ce qui venait de lui passer par la tête. Tout avait été bref et sec, comme un nouveau constat forcé. Elle ne devait pas y penser. Surtout pas. Alors Fuse glissa tout son ressenti dans un recoin imaginaire de son esprit, pour se préserver, pour ne pas craquer. D'autant plus que la scène qui se déroulait devant ses yeux ne lui laissait pas le temps de s'apitoyer. Green avait l'air mal en point. Dressée sur ses pattes, la louve avait légèrement reculée en boitillant douloureusement, le regard rivé en direction de la Soigneuse qui avait tourné la tête, une main sur son visage. Fuse l'observa un moment, sans bouger. Sans même partir. Elle ne se l'expliquait pas, d'ailleurs.

Les sentiments passaient par le regard. Et ce qu'on lisait dans celui de Fuse, c'était un amusement qu'elle ne retenait pas. Un peu de moquerie, un peu d'étonnement, mais surtout, de l'amusement. La Chimère suivit la sphère transparente du regard, qui semblait traversée par mille et une couleurs.

- Tu es ridicule, réagit alors la louve. Il n'était pas difficile de comprendre que ces paroles n'étaient pas crûment dites, comme à son habitude. Au contraire, un certain amusement vibrait malgré tout dans la voix de la Canifeu. Ses babines étaient légèrement retroussées, mélange d'amusement et de douleur provoqué par ses blessures.

Rigolote au final, cette humaine. Peut-être qu'elle ne t'ennuyerait pas autant que tu ne le pensais au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Dim 7 Déc 2014 - 0:02

Le goût alcalin du savon remonte le long de sa gorge. Avec un agacement qu’elle ne parvient pas à dissimuler, Green sent une nouvelle bulle franchir la commissure de ses lèvres pour flotter entre elle et la louve. Cette dernière s’est quelque peu éloignée et pourtant la Garçonne ne lit ni mépris ni dégoût dans son regard. En fait, ce qu’elle y voit la perturbe et lui donne envie de sourire.

De l’amusement. Un amusement qui retrousse les babines de la créature, lui conférant un aspect humain. C’est légèrement flippant et pourtant la Soigneuse ne peut s’empêcher d’éprouver une certaine forme de soulagement : la chimère n’a pas pris peur, elle peut donc continuer de la soigner. Et puis... elle ne l’a pas prise en pitié non plus. Et c’est tant mieux : la pitié a le don de rendre Green profondément malade.

- Tu es ridicule.

La Grincheuse aurait bien aimé protester, mais... l’affirmation de la louve n’avait rien de faux. Un sourire de dépit vient se peindre sur son visage, adoucissant considérablement ses traits. Entre deux bulles, elle laisse échapper un soupir.

- ... c’est vrai.

Sur ces paroles teintées d’un dépit de façade, la Soigneuse se rapproche légèrement de la chimère. Elle ne va pas la laisser comme ça sous prétexte que le Croquemitaine a décidé de la maudire, de plus elle n’a aucune idée du temps que prendra la malédiction à se dissiper. Dans ces conditions-là, attendre serait contre-productif. Autant reprendre l’examen comme si de rien n’était.

- Si tu me le permets...

Sa phrase est interrompue par l’arrivée d’une bulle qu’elle éclate rapidement.

- ... je vais reprendre là où on en était.

Elle ne s’embarrasse pas de réponses, se doutant bien que la louve n’a pas le choix. Et puis, la tension entre les deux s’est légèrement dissipée grâce à la malédiction inopinée qui lui a été lancée. Comme quoi à toute chose malheur est bon...

Ramenant ses outils vers elle, la Soigneuse débouche la flasque. Puis, d’un geste rapide, pétri d’habitude, elle sort de son sac un morceau de tissu propre qu’elle imprègne d’alcool avant de venir tenir délicatement la patte la plus blessée de l’animal.

- Je vais désinfecter tes plaies.

Bulle. Green reprend :

- ... attention, ça risque de piquer.

Et - sans autre formes de procès, la Perdue applique le tissu imbibé d’alcool contre la chair blessée, laissant le liquide brûlant désinfecter la plaie, le linge se tâcher de sang. Il est étrange de voir à quel point la Grincheuse, lorsqu’elle se retrouve dans son rôle de Soigneuse, semble tout oublier de sa peine à communiquer, jouant un rôle où elle est maîtresse de ses gestes et ses émotions. Les bulles qu’elle crache à intervalles réguliers, heureusement, ne la dérangent pas et ne modifient pas la cadence de ses gestes. Ce qui ne l’empêche pas d’en souffler l’une ou l’autre lorsqu’elles passent trop près de son visage.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Mer 10 Déc 2014 - 17:38



Rouge, vert, drôle d'assortiment...



Une vive douleur apparait soudainement à l'endroit ou la jeune soigneuse vient d'appliquer son tissu imbibé d'alcool. Les pattes tendues, Fuse ne peut retenir la grimace de douleur qui nait sur sa gueule. Un grognement mécontent s'échappe de sa gorge. Ca brûle, mais La Miraculée reste statique. Elle en profite pour observer touffe verte, bien trop concentrée dans son affaire pour se préocupper de ce que fait la louve. Du timbre de sa voix, jusqu'à l'expression de son visage, l'humaine semblait dotée d'un caractère assez affirmé. Tant que Fuse n'avait pas affaire à un môme pleurnichard et peureux, presque tout lui allait. Et Green avait peut-être de la chance de ce côté-là.

La Chimère observait les gestes de Green. Une certaine curiosité l'y invitait. Fuse se souvenait de ce que son père racontait parfois, à la manière d'histoires que les parents racontent à leurs rejetons. L'art de la médecine, pratiquée par les humains les plus aguerris. Elle avait entendu dire que la médecine, c'était posséder la capacité de pouvoir soigner les autres, et parfois de faire plus. Elle n'en savait pas plus, ne s'approchant que très rarement des humains. Une flopée de souvenirs remontaient en Fuse, bulles amères qui éclataient dans sa tête et son esprit. La louve secoua vivement la tête afin de rependre ses esprits, avant de reporter son attention sur les gestes de Green. La curiosité supplantait son agressivité habituelle. C'était bien plus fort que tout.

Suivant les émotions de sa propriétaire, le brasier de Fuse était beaucoup moins imposant qu'il y a quelques instants. Il crépitait doucement, seul son apaisant audible aux alentours. Et d'ailleurs, Fuse crut percevoir un bruit suspect provenant d'un buisson, à plusieurs mètres de là. Ce ne devait sans doute être qu'une hallucination auditive. Du moins, les oreilles de la louve restaient dressées, à l'affût du moindre bruit.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Mar 23 Déc 2014 - 20:20

La réaction est minime mais présente malgré tout. Green ne s'en offusque pas : personne n'aime les picotements qui suivent la désinfection des plaies. Après avoir appliqué l'alcool sur les chairs meurtries, la Grincheuse s'empare du pot et fait coulisser le couvercle pour en dévoiler le contenu : c'est une pâte verdâtre, d'aspect peu engageant et pourtant diablement efficace. Le baume, fait de plantes et de baies ramenés par les Récolteurs, apaise et aide à la cicatrisation. Avec délicatesse, Green soulève l'une des pattes de la louve et, plongeant la main dans le pot, entreprend d'appliquer la mixture sur les plaies. Le contact est doux, appliqué. Par expérience, la Soigneuse sait que les enfants préfèrent mille fois le baume au désinfectant.

- Avec ça, tu vas guérir en un rien de temps.

Le ton est un peu frustre mais pas dénué de chaleur. Rapidement, Green passe le baume sur les autres plaies avant de s'emparer des bandages. Les flammes qui ne semblent faire qu'un avec la chimère la stressent mais elle tente de se focaliser sur sa tâche, de n'en rien laisser paraître. Un peu hâtivement, elle coupe plusieurs bandes qu'elle enroule autour des blessures de la louve avant de les fixer avec une sorte de colle tout aussi artisanale que le baume. Une fois le travail achevé, Green se redresse, s'assied sur ses talons et plaque machinalement sa main sur la zone rouge de son visage pour la protéger de la chaleur.

- Voilà. Évite de défaire tes bandages trop vite et dans quelques jours ça ira mieux.

Recommandations d'usage dont la conclusion surgit sous la forme d'une nouvelle bulle transparente. Blasée, Green n'y prête pas attention, commence à ranger son matériel lorsqu'un bruit se fait entendre. Relevant la tête, elle voit que la louve a les oreilles dressées. Aussitôt la Perdue scrute la jungle pour tenter de percevoir la source du son. Un pressentiment étrange s'est emparé d'elle. Elle retient un soupir d'exaspération.

Quoi encore ?

HRP:
 








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Jeu 5 Fév 2015 - 21:33





Touffe verte se redresse. Machinalement, Fuse ne put s'empêcher d'observer le travail de Green. Elle ne saurait jauger si ses gestes ont été corrects ou non. Après tout, elle n'y connaissait rien. Mais cela restait fascinant à observer. C'est un drôle de travail ; sage, et appliqué. La Miraculée appuie doucement sa patte bandée contre le sol. Une douleur remonte le long de son membre, mais elle demeure bien moins violente qu'avant. Elle fera avec. Un tantinet tremblante, la louve se redressa sur ses quatre pattes, tout en prenant soin de ne pas trop forcer. Son regard dévia en direction de la Perdue, qui cachait une partie de son visage avec sa main. Curieuse, la Canifeu observa le geste de la Soigneuse, sans vraiment chercher à comprendre. Bah. Après tout, les humains ont parfois de drôles de réflexes.

Drôle d'expression que voilà. Fuse ne prête plus attention à Green, après avoir entendu un bruissement, un peu plus loin, derrière elle. La louve montre les crocs, avant de tourner subitement la tête. Une odeur animale lui démange les narines. Et comme elle s'en doutait, il y avait bien un prédateur quelque part, dans le coin. La Canifeu s'approche doucement de l'origine de l'odeur, et du bruit ; une série de buissons denses, à une distance que Fuse jugea automatiquement raisonnable, sans comprendre vraiment pourquoi. Elle grogne de plus en plus fort, comme pour chercher à déstabiliser son "adversaire".

Et soudainement, l'adversaire en question bondit de sa cachette. Une Chimère, que Fuse dévisage, tout en bondissant sur le côté, les crocs dévoilés, le poil hérissé. Sa gueule semble toutefois déformée par la sensation de douleur qui parcourt sa patte bandée. Bien évidemment. Comme si c'était le bon moment, pour se faire surprendre par une bestiole errante. La louve grogna de plus belle, son brasier déjà bien ardent s'intensifia, de façon telle que la Chimère qui lui faisait face en fut surprise ; une bestiole à la fois lion et puma. Ou lynx. Un puma à perruque, pour Fuse. Du moins, son adversaire semblait déjà calmée, après avoir vu Fuse. Aussi loin qu'elle s'en souvenait, le feu rassurait peu de monde au fur et à mesure qu'il devenait imposant. Aussi bien les bêtes que les humains. C'était fort dommage, de rencontrer une collègue aussi inintéressante. Fuse aurait pu s'amuser, s'occuper, concentrer son attention ailleurs, mais non. Voilà une bestiole bien ennuyeuse.

Décevant, vraiment. Et pourtant, La Miraculée aura, une fois de plus, pensé trop vite. Bien que Fuse soit intimidante de par le feu qui l'anime, il y avait toujours une autre proie potentielle : la Soigneuse elle-même. La bestiole jaugea La Miraculée du regard, avant de s'approcher de cette charmante humaine qui se tenait quelques mètres plus loin. Lentement, presque en trottinant. Qu'elle ait faim, ou qu'elle soit animée par le simple désir de tuer tout être capable de se mouvoir, cela restait difficile à savoir. La Canifeu s'apprêtait à bondir, pour rattraper la bestiole qui s'avançait nonchalamment en direction de la Perdue, avant de se figer. Ses membres venaient de lui rappeler douloureusement que les efforts physiques devraient encore attendre. La louve reste immobile, se forçant d'elle-même à ne pas tomber au sol sous les coups de la douleur. La voilà impuissante, et cette sensation lui demeure insupportable, rageante. Un goût amer, un goût du passé. La seule chose que Fuse puisse faire est de foudroyer du regard ce foutu puma à perruque, qui semble la narguer, tant il prend son temps à s'approcher de sa nouvelle victime. Sans doute que le petit jeu du chat et de la souris s'installe inconsciemment.

"On ne joue pas avec la nourriture. En principe." ne put-elle s'empêcher de marmonner pour elle-même.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Dim 1 Mar 2015 - 23:18

C’était exactement pour ce genre de raisons que Green évitait de sortit du Grand Arbre. Alertée par le comportement de la Canifeu, la Soigneuse s’était retenue de détaler lorsque l’autre Chimère sortit d’entre les buissons. C’était un félin, à vue de nez. Un gros machin contre lequel elle, Perdue avec plus de gueule que de crocs, ne pouvait rien. Mais voilà, elle ne pouvait pas s’enfuir, et ce pour deux raisons : tout d’abord, elle doutait que cela ne soit très utile et puis... il était hors de question de laisser sa patiente seule.

La pensée était honorable, bien entendu. Mais stupide : la louve n’était de loin pas celle qui avait le plus à s’en faire. Figée, Green sentit un frisson désagréable parcourir son échine lorsque la créature détourna son attention de la Canifeu pour la reporter... sur la Soigneuse.

Mauvais, ça.

Un mouvement dans son champ de vision : percevant plus qu’elle ne le vit les gestes de la louve, Green tendit le bras vers elle en un geste autoritaire, grognant comme l’adolescente sauvage qu’elle était :

- Reste où tu es.

Elle rajouta, sans quitter le prédateur des yeux :

- T'es en convalescence, tu bouges pas.

Profitant du fait que le gros chat qui avait commencé à la traquer soit encore hors de portée, la Soigneuse se redressa quelque peu. Les différentes options dont elle disposait défilaient dans sa tête à toute vitesse. Elle n’avait aucune lame, rien qu’un ciseau qu’elle utilisait pour découper les bandages. Quant à son matériel de soin, il était là pour guérir, pas détruire.

Pendant que des pensées affolées s’entrechoquaient violemment dans le crâne de la proie, le prédateur se rapprochait et plus le prédateur se rapprochait, plus Green perdait contenance. Le danger mortel immédiat la paralysait comme la bonne fille qu’elle avait un jour été. Celle qui laissait aller, qui se laissait faire.

La fille à maman. Celle que le feu avait tuée.

Le feu...

La Chimère s’arrêta, fit mine de bondir. Cessant de réfléchir, mue par l’unique instinct de survie, Green récupéra sa flasque d’alcool avant de sortir de la porte de son short une petite boîte d’allumettes artisanales. Voir les flammes de la louve, si intimidantes soient-elles, avait achevé de faire naître dans son esprit chaotique une idée : d’un geste brusque, elle déboucha la flasque et en répandit le contenu en demi-cercle entre la bête et elle. Ses mains tremblaient mais elle parvint à craquer une allumette qu’elle lança alors dans l’herbe imprégnée d’alcool. L’effet fut immédiat : les flammes jaillirent, écartant comme d’un même geste le puma et la responsable de l’incendie. La créature poussa un rugissement de dépit mais ne prit pas le risque de franchir les flammes. Quant à Green, elle avait mis de la distance entre le feu honni et elle. Le bond en arrière provoqua une douleur dans ses genoux et elle ne put totalement retenir une grimace. A présent debout, elle tourna la tête vers la louve.

- Ça va ?

Bien sûr que ça devrait aller : la Canifeu, dans l’histoire, n’était pas la principale proie. Mais voilà, la Grincheuse se souciait toujours de ses patients. Déformation professionnelle, que voulez-vous : elle commençait à avoir du métier.

HRP:
 








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song

L'essence de Green:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Chimère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Dim 22 Mar 2015 - 21:50

Fuse était restée figée sur place. Certes, l’ordre de Green l’avait agacée. Mais après tout, y avait-il d’autre choix ? Silencieuse, prête à bondir en cas d’urgence, elle dévisageait la Soigneuse et ses moindres gestes. Elle se sentait certes inutile, de ne pas pouvoir agir pour venir en aide à la Grincheuse qui après tout, n’avait rien demandé. Au fond, Fuse se sentait coupable. Mais jamais elle ne se l’avouerait de vive voix. Après tout, elle aurait pu passer son chemin, cette fille. Au lieu de vouloir soigner la Canifeu. Mais non, au final, non. La Canifeu se forçait à croire cela. Chose qui, étrangement, était peu efficace. Malgré la paralysie de Green, la louve n’avait pu s’empêcher de trouver son action bien pensée et efficace. Elle avait agit au lieu de fuir. N’importe quel humain désirerait fuir dans un moment pareil, et certains ne se dérangeaint pas pour mettre cela en pratique. Bien que cela fasse partie de l’instinct de survie, Fuse n’apprécie pas ce genre d’agissement.

Ses yeux de braise se fixèrent sur les flammes qui parcoururent en un instant la surface imbibée d’alcool. La barrière enflammée fit automatiquement reculer le prédateur, qui poussa un gémissement animal. Cet abruti aurait pu contourner les flammes, mais il n’en fit rien. Sans doute que la seule vue d’un foyer embrasé devait déjà l’effrayer bien assez. Fuse pencha sa tête en avant, et grogna en direction de la Bête Sauvage. Un grognement qui déforma son visage, un peu comme si la louve tentait de sourire de façon moqueuse. Le puma à perruque darda un regard assassin sur la jeune fille, puis sur Fuse. Puis finalement, il abandonna, et préféra fuir en direction des bosquets les plus proches. La Chimère était toujours plus qu’amusée de voir des Créatures effrayées par le feu. A chaque fois, il devait sans aucun doute s’agir de Bêtes qui n’avait pas inculqué le langage des bipèdes, et qui n’avait su surmonter la peur universelle des animaux pour le feu. Fuse elle, savait faire tout cela. Un élan qui parfois, lui procurait un certain orgueil.

Mais là n’était pas la question. Après un temps, Fuse se tourna, et boitilla en direction de Green, lorsque cette dernière tourna la tête en direction de cette dernière. Elle semblait avoir mal, la pauvre. Fuse se sentait une nouvelle fois coupable.

Raison de plus pour qu’elle ne s’approche pas d’autrui.

- Oui, répondit-elle simplement après un temps.

Fuse hésita un temps. Elle voulait parler, mais une étrange barrière venait de s’insinuer dans sa gorge. Barrière qu’elle finit par franchir. Son ton était agacé.

- Hum... excuse-moi. C’est de ma faute si tu as manqué de te faire attaquer. J’espère que tu n’es pas blessée.

La grimace affichée par Green ne lui avait pas échappée. Ni le bond magistral qu’elle avait fait pour s’éloigner le plus possible du foyer qu’elle avait crée. Elle semblait avoir peur du feu. Et pour cette raison, la louve garda une distance respectable entre elle et la Perdue, pour ne pas l’effrayer d’avantage. Son propre comportement l’étonnait. Après tout, Fuse n’avait pas l’habitude d’agir ainsi. Et au fond, cela l’agaçait. Elle se sentait un peu idiote. Mais bien évidemment, jamais elle ne s’avouerait cela.

Trêve de parlotte. Fuse semblait décider à s’éloigner de la Perdue, à qui elle donnait sans doute plus d’inquiétudes qu’autre chose. Alors, en tant que bestiole, qu’animal, que prédateur, Fuse se tourna brusquement, et trotina en direction du bosquet qu’avait précédemment franchi la Bête qui avait manqué d’attaquer nos deux protagonistes. La louve s’arrêta néanmoins, et tourna sa tête en direction de la Perdue.

- Bien, j’ai assez traîné. Je vais te laisser. Merci de m’avoir soigné, touffe verte. Je repasserais dès que j’y penserais, pour te montrer l’état de mes plaies.

Inutile de préciser qu’à ce moment là, elle en aurait sans doute plus. Elle ne dit rien de plus, mais le message semblait être clair : mieux valait s’éloigner de cette Perdue qu’elle mettait en danger. Et peut-être ne mentait-elle pas, et repasserait-elle dans les parages. Ou pas. Fuse huma l’air, et s’enfonça dans le bosquet, qui prit feu lorsque les flammes du brasier de la louve léchèrent la verdure. Fort heureusement, il n’y avait pas de brindilles inflammables aux alentours.

La louve continua de humer l’air, et finit par repérer une odeur familière. L’odeur de la bête qui s’était précédemment échapper. Fuse comptait bien la poursuivre, pour s’amuser. Pour s’occuper un peu. Après tout, pourquoi devrait-elle manquer une occasion telle que celle-ci, malgré les circonstances ? La louve ne pouvait filer à toute allure, à cause de la douleur à sa patte. Néanmoins, elle réussit à trouver une vitesse de marche appropriée, et finit par disparaître à travers la végétation.

End.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1715

MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    Dim 22 Mar 2015 - 22:52

The End


Le brasier, contre toute attente, sut ranimer la flamme
D'une Chimère au cœur empli de sombres passés
Dont celui du père disparu, grandement aimé.
Humaine et Chimère ont tissé un lien ténu
Que le destin, seul, saura rendre plus fort.




FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rouge, vert, drôle d'assortiment...    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TYPE 2 ROUGE VERT
» [type 2] : Rouge/vert loup-garou
» Xbox 1 boot 3 fois puis clignotement vert/rouge
» G-BOX GAMERON convertisseur cable component (Rouge vert bleu) vers VGA
» 2DS Editions Pokemon Rouge/Vert/Bleu/Jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-