Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Féline Azurée
avatar

Invité



MessageSujet: Un entraînement pas comme les autres   Ven 29 Aoû 2014 - 14:13

Les herbes étaient assez hautes pour que, allongée, Féline Azurée soit presque invisible. Rampant dans l'herbe jaunit par un soleil qui n'était plus maintenant qu'un vague souvenir lointain, et mouillée par toute la pluie qui coulait du cœur inquiet du petit maître du temps ; elle s'approchait de sa proie comme un véritable félin en chasse.
Les jours pluvieux compliquaient les activités quotidiennes, mais ile ne pouvaient pas s'arrêter de vivre à cause de larmes et de peur. Les temps étaient sombres, certes, et c'était justement le moment de se délecter de ces instants qui étaient peut-être les dernier.

Le claquement familier du pas de Fumée Altière la tira à peine de sa concentration. Féline offrit un grand sourire à l'étalon au regard accusateur.

« Que crois-tu faire, Féline ? »
« Chuut, tu vas me faire repérer. »
« A quoi bon te cacher ? Tu es là pour lui apprendre à tirer à l'arc... Pas à jouer à cache-cache. »
« Oui papa. »
« Féline ! Ce comportement n'est pas responsable, va accomplir ton devoir au lieu de préparer une de tes farces. Ce pauvre petit poulin te cherche depuis plusieurs minutes, déjà ! »
« Oui papa. »
« Féline !! »
« Oui, pap— »

Poussant un hennissement outré, l’étalon agacé tourna fièrement les sabots et s'en alla brouter l'herbe d'un autre plus compréhensif -raaah, que cette enfant qui était sa maîtresse était têtue !  
Au même instant, ladite entêtée pensait de même pour sa monture. Autant elle l’adorait, autant le caractère très (trop) prononcé de sa monture était parfois… encombrant. Surtout son manque de sens de l'humour, en fait. Fumée prenait tout tellement au sérieux !

Ils étaient tous forcés de grandir trop vite, mais parfois il était agréable que de se raccrocher aux illusions de l'enfance insouciante... C'était ce qui poussait Féline à ne pas laisser la rigueur et le sérieux étouffer la pointe de plaisir de vivre en son cœur... Et à la partager avec les autres.

L'Œil de Lynx continua son avancée furtive, laissant derrière un Fumée Altière fâché pour se concentrer sur sa mission du jour... Faire la peur de sa vie à Capucin Farouche. Ou officiellement, lui apprendre à tirer à l'arc non pas dix mètres à côté, mais dans la cible.
Le jeune Piccaninny, comme à son habitude peu vêtu, semblait la chercher du regard, sans la trouver. Féline Azurée étouffa son rire dans l'herbe humide, se mit en position...

Et se jeta soudainement juste sous le nez de Capucin Farouche, en poussant un « Roooooooooooooooar !!!!! » qui aurait rendu fière la reine des lionnes en personne... Comme quoi, le fameux jeu de qui rugit le plus fort -qu'elle avait pris l'habitude de perdre face à Lys Tigré- avait son utilité pratique.


Dernière édition par Féline Azurée le Jeu 18 Sep 2014 - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capucin Farouche
avatar

♐ Papoose des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : La Bestiole
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Hear me roar in the Jungle Book !

MessageSujet: Re: Un entraînement pas comme les autres   Jeu 4 Sep 2014 - 15:53


Capucin est en stress. Les entrainements avec Féline sont plus tendres et tranquilles que ceux avec Puma (ou même Lys), mais ça reste un entrainement, et Capucin est nul en entrainement. Les entrainements au village sont différent de ceux que pratiquent les animaux. Ils sont moins familiaux, moins décousus. Plus scolaires. Ça ne rentre pas dans le crâne de la Bestiole.
Il resserre son pagne grossier qui glisse sur ses hanches maigres. L'instrument qu'il est censé apprendre à maitriser remue dans sa paume nerveuse, il est si grand que Capucin ne sait même pas comment le maintenir. Un arc. Complexe, sophistiquée, précise, l'arme n'est pas faite pour lui. Les armes ne sont pas faites pour lui.
Il attend.

En d'autres circonstances, Capucin aurait su percevoir la présence approchante de Féline Azurée. Son adresse civilisée est certes moindre, comme atrophiée, mais l'instinct qui l'habite est aussi sensible qu'une chair à vif. La vie dans la jungle, la vie animale. Mais l'anxiété, qu'il n'a jamais connu dans sa jeunesse sauvageonne, est trop ingérable à son coeur, jusqu'à annihiler ses perceptions alertes. Alors Capucin ne voit pas Féline, il ne la sent pas, ne l'entend pas, et le rugissement vulgaire de l'Oeil de Lynx fait trembler son coeur et hurler ses poumons.
La queue de Cap' se hérisse, son échine aussi, et la Bestiole bondit en s'agrippant à un tronc proche. Ses sourcils de froncent lorsqu'il constate que l'origine de ce beuglement n'est autre que son précepteur du jour. Contrarié, il se laisse tomber du tronc et lisse sa queue de singe avec ses doigts crasseux, puis sa langue. Et puis, comme s'il réfléchissait à la véritable consonance de cette attaque surprise, son visage s'éclaire et sa gorge éclate en un rire dissonant.

« Ça est très drôle, Féline ! Mais un lynx rugit pas. Il rugit ? »

Capucin a un peu honte de ne pas connaitre d'avantage ces félins, mais ils ne peuplent guère la jungle, et Capucin ne parcourt pas beaucoup la montagne.

« Je apporter mon arc. Enfin... Arc qui est pas vraiment moi. Lys, quand elle était pappose. »

Il se rend compte qu'il vient d'exhiber malgré lui sa propre condition de papoose inexpérimenté. Il baisse les yeux, qui disparaissent sous sa tignasse sale et broussailleuse. De toutes façons, les propres yeux de Féline sont difficiles à lorgner trop longtemps, en tous cas pour lui. Leur couleur est bien trop intense, le ciel semble s'être engouffré dedans.

« Pourquoi est nécessaire chasser avec un arc ? Animaux chassent sans arc. »

Il n'oserait jamais poser ce genre de question, un peu dissidentes, à Puma. Alors c'est toujours à Féline qu'il pose ses questions. Son regard glisse maintenant sur ses tatouages. Il ne comprend pas vraiment ce que c'est. Ce sera sûrement la prochaine question.










Capucin rugit en brown.
.......

cadeau de césar:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féline Azurée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement pas comme les autres   Mer 1 Oct 2014 - 8:02

Une fois son petit numéro fait, Féline Azurée observa (avec délectation) toutes les étapes de la réaction de Capucin Farouche. Le papoose-singe réagit comme prévu, sous les regard pétillant d'amusement de Féline, qui l'accompagna dans son rire devenu joyeux, sincère, et follement amusé. Elle ne se moquait pas, elle appréciait simplement la réaction de son petit élève de la même façon qu'elle appréciait la rude caresse du soleil de Never Never Land sur sa peau.... Soleil qui lui manquait beaucoup, d'ailleurs.
Une fois le fou-rire passé, elle essuya les petites larmes au coin de ses yeux, en reprenant son habituel mélange de sérieux et de calme apparent.

« Euh.... Non, non, on ne rugit pas, on feule. » expliquât-t-elle en imitant maladroitement le feulement de son félin... Eh bien, elle était meilleure pour rugir, en fait.  « C'est Lys qui m'a appris à rugir. C'était un jeu que nous faisions, petites. Je t'apprendrais aussi, si tu veux. Et nous pourrons y jouer tous les trois, si les temps s'améliorent. » Sous-entendu : ils ne pouvaient pas jouer comme des insouciants tant que le démon gagnait du terrain et attaquait leur île bien-aimée.

C'était bien pour cela aussi qu'il fallait au plus vite que Capucin apprenne à se servir d'armes. Oh, Féline Azurée ne doutait pas qu'il était très débrouillard et tout à fait capable de prendre soin de lui tout seul, mais son instinct protecteur et responsable la faisait craindre que l'enfant ne puisse compter sur ses frêles bras contre l'ennemi qui venait.
Avec un sourire tendre et les yeux brillants d'émotion, Féline pris des mains de Capucin Farouche le petit arc -petit, pour elle du moins. D'un mouvement tant et tant répété qu'il lui était devenu aussi naturel que cligner des yeux ou respirer, Féline tendit la corde pour viser une cible invisible et tester a solidité de l'arme.

« Oh, je me souviens ! » Les anciens entraînements, les rires, les compétitions.... Tout lui revenait en mémoire... Passer le savoir des aînés aux cadets, leur apprendre des erreurs et des réussites passées... Féline Azurée se sentait soudainement beaucoup plus âgée que ses dix-sept printemps officiels. C'était un beau geste, qu'avait fait là Lys Tigré. « Il est toujours en parfait état... Tu dois être fier, que la princesse t'ai donné son ancien arc, c'est une grande marque d'affection et de confiance. Dont tu te montreras digne, j'en suis certaine. »

Dans tous les cas, elle ferait tout pour cela. Féline comprenait que Capucin se sente inférieur à tous les autres enfants Piccaninny, qui eux avaient été entraînés pour devenir guerriers presque depuis leur naissance. Il avait bien du retard et des lacunes à combler... Mais l'Œil de Lynx avait foi en lui. Si le destin avait voulu que les pas de Puma Sanguinaire le mènent jusqu'à la Bestiole, c'était pour une bonne raison.
L'indienne appuya son genou droit sur le sol, afin que son visage soit à la hauteur de celui de son élève. Avec un sourire affectueux, elle lui tendit l'arc en cherchant vainement à trouver des yeux sous cette tignasse sombre. Elle savait que son regard avait tendance à intimider ceux qui le croisait... Le ciel était aussi éblouissant qu'impressionnant par son immensité. Elle aimait en jouer, parfois, elle aimait que ses yeux soient si différents qu'ils troublent  et intimident... Mais Capucin Farouche, elle voulait le mettre en confiance, pas le rendre mal à l'aise.

« Parce que les animaux sont différents des humains, même s'ils parlent, même s'ils pensent. Un humain, même avec son essence, ne peut pas étouffer le gibier par la seule force de ses bras... Pas sans courir d'inconsidérés risques. » Elle avait toujours été fascinée par les bêtes en chasse, leur puissance, leur imprévisibilité, leur ruse... Les Piccaninny ne faisaient qu'imiter leurs frères d'âme qu'étaient les félins, de la façon qui leur était la plus simple. Tout était une question de survie. « L'archerie est un art pour lequel nous sommes nés, qui se transmet depuis le premier chef Piccaninny... C'est un devoir pour nous d'apprendre à nos enfants, nos sœurs et nos frères ce qui fait de nous des Piccaninny, de faire perdurer les traditions du village. » Inconsciemment, Féline Azurée avait reprit ce ton grave mais doux qu'elle utilisait pour expliquer des leçons :  « Or, chasser avec un arc en est une. Nous pouvons aussi poser des pièges, il est vrai, mais seulement pour les petits animaux. Moi, j'ai toujours trouvé l'arc plus noble et plus fin que tous les autres instruments de chasse et de mort... Il est le meilleur moyen d'achever une cible, même éloignée. Il protège autant qu'il attaque, il n'est pas résolu à une seule utilité. L'arc nous est nécessaire. » Elle l'aimait tellement, son arc. Bien que guerrière, elle n'avait jamais aimé la confrontation directe, et l'arc permettait de prendre cette distance nécessaire à sa bonne conscience. « Comprends-tu, frère ? »

Le vent soufflait fort, sur la plaine d'herbe humide. Combien de temps encore, avant que Peter, à nouveau, pleure ce pays qui lui échappait inéluctablement ?
Trop peu. Mais Féline ne comptait pas rentrer au village tant qu'elle ne serait pas assurée que Capucin Farouche ait de quoi se défendre. De quoi survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Capucin Farouche
avatar

♐ Papoose des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : La Bestiole
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Hear me roar in the Jungle Book !

MessageSujet: Re: Un entraînement pas comme les autres   Sam 4 Oct 2014 - 9:56

Capucin écoute. Ses yeux bruns, zébrés par des mèches de cheveux sèches et sales, regardent respectivement l'arc puis Féline Azurée. Lorsque l'Oeil de Lynx évoque l'importance du don de Lys Tigré, que Cap' n'avait absolument pas mesuré, son regard sur l'instrument change instantanément. L'arc devient un objet noble, précieux, chargé de symbole et d'émotion. Il est habité d'un esprit, comme la forêt, comme l'île. Celui de Lys.
Capucin est partagé. Une partie de lui voudrait lâcher l'arc, le contact du bois sur sa paume le brûle, le gêne. C'est trop pour lui. Heureusement, il y a ça :

« Dont tu te montreras digne, j'en suis certaine. »

Ça, c'est le don de Féline. Les dons de Féline ne ressemblent pas à ceux de Lys Tigré. Ce ne sont pas des armes ou des objets. Ce sont souvent des mots. Et chacun serait surpris de voir à quel point ces mots atteignent le cœur sauvage et l'esprit déficient de Capucin Farouche. Alors c'est leur secret, un peu.

Capucin Farouche écoute, docile (oui, docile), les paroles de Féline qui s'insinuent doucement en lui. Sa conscience travaille dur, tenace, puisqu'il n'a pas l'habitude de réfléchir intensément à ce qu'on lui dit. Il force sur sa réflexion pour que les concepts évoqués par Féline prennent une forme précise dans son mental. Ça marche à peu près.
Une chose seulement le dérange dans son discours : la distinction entre les humains et les animaux. Capucin se retrouve envahi par ce sentiment de malaise, de déchirement, de déséquilibre. Qu'est-il lui ? Qu'est-il s'il ne peut être les deux ?

« Je pas sûr être fait pour archerie. Je jamais chassé pour de vrai... »

Capucin Farouche serre soudain l'arc contre lui. Il a très envie de croire aux mots de Féline. Mais il n'est pas sûr d'être un vrai guerrier, un vrai Piccaninny, il n'est pas sûr que les traditions le concernent. Pendant un instant, il se sent très loin de Féline, du village et de lui-même.
Puis Féline Azurée l'appelle frère. Pas papoose, pas petit. Frère.

« Oui, sœur. Je comprendre. »

Ce n'est pas tout à fait vrai. Mais surtout, ne pas décevoir Féline Azurée.

« Montre-moi comment utiliser arc, sœur. »

Ses yeux brillent de joie et de fierté.









Capucin rugit en brown.
.......

cadeau de césar:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Un entraînement pas comme les autres   Sam 10 Jan 2015 - 1:40

The End


Au sein de la tribu des fiers guerriers,
Le lynx apprit au singe à manier,
L'arc redoutable, l'arme capable d'ôter,
Une vie du corps des victimes blessées.
Capucin sut-il tirer parti de cette leçon ?
Seul le temps le dira, au fil des saisons.


FIN DE L'AVENTURE







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entraînement pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» Petite question entraînement
» [SANS SUITE] Une barre de vie ... pas comme les autres
» Axolotl, un héros pas comme les autres de mon armée.
» Malicia :Un aventurier pas comme les autres ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Piccaninny :: Le Terrain d'entrainement-