Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pille
avatar

Invité



MessageSujet: Un, deux, trois ... BOUM !   Sam 9 Aoû 2014 - 12:48






Encombré par le poids qu’elle portait, Pille faisait des zig-zag. Manquant plusieurs fois  de tomber et de lâcher la boite remplie d’outils d’artisans. Ce n’était pas n’importe quel outil ! C’était des outils de ses aînés, de son chef et  d’autre artisan.  Ce n’était pas la meilleure des tâches, porter les affaires étaient même une des plus mauvaises tâches du travail des artisans. Surtout quand tout le monde vous donne son matériel. Cependant, cela ne dérangeait pas Pille. Au contraire, elle prenait très à cœur son travail de porteuse de matériel. Et l’occuper à quelque chose calmait son caractère de boule d’énergie. Tant qu’elle était seule, elle était calme. L’enfant avait prit un chemin derrière les cabanes donc elle n’avait quasi aucune chance de croiser quelqu’un. Mais elle avait une mission ! Tous comptaient sur elle pour apporter dans un lieu au sec leur trésor.

Parce que oui, le temps n’était pas au rendez-vous, il avait plu quelques heures plutôt et cela allait recommencer dans peu de temps.  La pile électrique ralentit le pas pour ne pas glisser dans la gadoue. Mais ses pensées divaguèrent. « La boue … ». Rien de mieux que de jouer avec les autres à se battre, à courir, sous la boue, la pluie, le froid, le vent, cela donnait du piment à leur jeux farfelus ! Elle secoua sa tête laissa tomber sa capuche en peau de bête. Son mouvement laissa voir encore mieux ses cheveux verts, emmêlés et un peu sale.

Elle laissa échapper un « oh » quand elle remarqua que sa capuche était tombée. Ce n’était certes pas très grave mais, elle tourna la tête dans tous les sens pour vérifier qu’il n’y avait personne. Sa couleur verte pomme était voyante et même avec le temps, elle en avait honte et n’aimait pas qu’on se moque de ses cheveux.

Mais ce qui retient son attention fut la lumière dans le ciel. Pouf. En un instant, le ciel s’était éclairé puis était redevenu sombre. Les éclairs. Figée sur place, Pille regarda le ciel et se mit à compter dans sa tête, remuant légèrement les lèvres.

Un … Deux … Boum. L’orage arrivait.

A peine le premier bruit de l’orage avait retenti que Pille avait lâché la boîte. Celle-ci se cassa sur le côté laissant quelques outils tomber par terre dans la boue. D’un geste rapide Pille avait mis les mains sur ses oreilles et s’était accroupie, recroquevillé sur elle-même les yeux plissaient fort. Tremblante, la petite ne bougeait plus.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Dim 10 Aoû 2014 - 22:05

Bon sang qu’il faisait lourd tout à coup ! Ça sentait l’orage, Peter devait être en colère. Où qu’il soit, quelque chose avait contrarié le petit tyran. Agacée, Rose posa l’habit qu’elle était en train de raccommoder et se leva pour rejoindre la fenêtre. Elle regarda le ciel où les nuages s’amoncelaient. Foutu gamin capricieux ! Il faudrait vraiment qu’un jour Nanshy se décide à lui donner une bonne fessée. Rose soupira, résignée, alors que le premier éclair apparaissait dans le ciel. Pour le meilleur et surtout pour le pire elle avait choisit de rester sur l’île de ce petit garnement, ce qui impliquait de subir ses humeurs.

La jeune fille allait retourner à l’intérieur, allumer une bougie pour y voir plus clair et reprendre son ouvrage, lorsque, baissant les yeux, elle vit un enfant roulé en boule dans la boue. Des cheveux verts… ce ne pouvait être que Pille. Horrifiée, Rose se souvint que la petite avait une peur bleue des orages. Aussitôt, maman Rose, bravant la pluie qui tombait déjà drue, se précipita dehors pour aller récupérer et réconforter l’enfant terrorisée.

Prenant son vieux parapluie rose (cadeau d’un Peter hilare – haha !) au passage, elle se précipita sur la petite Pille et l’abrita aussitôt.

“Pille ! Tu vas être trempée, viens te mettre à l’abri ou tu vas tomber malade.”

N’attendant pas sa réaction, craignant surtout qu’il n’y en ai aucune à cause de sa peur, Rose glissa une main sous l’aisselle de Pille et l’obligea à se lever pour rejoindre la cabane au plus vite. Tant pis pour le matériel qu’elle transportait, on verrait ça plus tard. L’urgence était d’amener la petite à l’abri, de la sécher et la rassurer.

“Allez viens, ne t’inquiète pas, l’orage sera vite passé, Peter va se calmer.” Lui dit-elle pour la rassurer.

*en tous cas j’espère, sinon je vais aller lui botter les fesse moi-même !*
pensa-t-elle, mais elle savait qu’au fond elle n’en ferait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Pille
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Mar 12 Aoû 2014 - 21:27






Vide. Noir. Orage. Plus rien n’entrait ou ne sortait de son esprit. Juste le bruit du tonnerre. Pille était là, accroupie par terre, les pieds dans la boue,  le vent qui soufflait de plus en plus fort, la pluie qui tombait à flots, le matériel éparpillé tout autour, plus rien n’avait d’importance. La peur avait pris le dessus et la petite ne pouvait plus bouger. Pétrifié, tétaniser, elle ne bougeait presque pas. Seul son corps tremblait, les mains sur ses oreilles essayant de boucher au maximum le bruit, les yeux plissaient tellement fort, pour se retenir de pleurer et les dents sur ses lèvres pour s’empêcher de hurler.

Un bruit, une voix, du sec. Que ce passait-il ? Elle n’aurait pu le dire réellement. Entrouvrant légèrement ses yeux verts, Pille se sentit se soulevait puis tirer. Qui est-ce ? La question restait sans réponse. Elle avait tellement serré ses yeux qu’elle voyait flous. Presque de légères étoiles autour d’elle. Sans protester ou faire quoi que ce soit – elle n’en n’aurait de toute façon pas eut la force- elle se laissa amener dans un endroit au sec.

La voix se remit à parler. Mais Pille n’entendait rien. Que lui disait-elle ? De toute façon cela n’avait aucune importance. Elle avait peur et tant que l’orage ne serait pas parti, elle ne pourrait rien faire de plus. Seul le mot « Peter » résonna dans ses oreilles. C’est vrai le temps changeait en fonction de son humeur. La première personne qu’elle respectait le plus sur l’île. Cependant dans ses mots comme ça, elle le maudissait.  Il était inquiet ? Enervé ? Elle s’en fichait, elle voulait qu’il arrête, qu’il se calme. Retrouvant peu à peu ses pensées, Pille remarqua que c’était Rose qui l’avait sauvé. Sa maman.

Contente, que ça soit elle qui vienne à son aide elle la sera dans ses bras lâchant un « Maman Rose ». Elle resta quelques minutes ainsi attendant que l’orage passe. Il n’avait pas l’air de vouloir se calmer mais le bruit était pour le moment loin. Retrouvant un peu de son énergie, la petite regarda Rose.

- J’ai laissé tomber tout le matériel ! Il faut aller le chercher !

Elle voulue retourner dehors mais un autre bruit survient à ses oreilles. Apeurés elle retourna dans les bras de la mère artisan. Pille reprit la parole d’une voix timide.

- On peut y aller plus tard, hein ?





Dernière édition par Pille le Jeu 14 Aoû 2014 - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Mer 13 Aoû 2014 - 14:32

La pauvre Pille avait l’air hagard. Les paroles de Rose n’éveillaient aucune lueur dans le regard pétrifié de la jeune fille. Elle se laissa au moins emmener dans la cabane sans résister, à défaut d’être bien stable sur ses jambes. Ce ne fut qu’une fois à l’abri que Pille sembla émerger de son brouillard. Elle se jeta sur Rose et l’entoura de ses bras mouillés. L’avantage c’est que, roulée en boule lorsqu’elle était sous la pluie, Pille n’avait pas mouillé ses habits devant, et Rose ne le fut pas non plus grâce à son câlin.
La maman, soucieuse de rassurer sa “fille”, rendit son étreinte à Pille, la serrant contre elle en la berçant doucement. Rose était parfois excessivement inquiète, avec quelques tendances mère poule, mais elle trouvait justifié de s’inquiéter ainsi pour sa fille alors que celle-ci était en proie à la plus grande panique quand l’orage grondait. Pour Rose, cela cachait quelque chose, il y avait une raison plus profonde que la violence du tonnerre là dessous.

Un instant, la méticuleuse Pille qui aimait tant son travail sembla prendre le dessus sur sa peur et se détacha de Rose pour aller braver la pluie et récupérer le matériel. Elle revint cependant bien vite alors que le tonnerre résonnait à nouveau à leurs oreilles, jusque dans leurs os. Avec une calme assurance, Rose la tint contre elle d’un bras et ferma la porte avec sa main libre. Aussitôt, le bruit fut étouffé, bien que ce ne soit pas suffisant pour ne plus entendre l’orage.

“Oui, on ira le chercher plus tard. Les autres n’en ont pas besoin pour l’instant. Reste plutôt avec moi pour l’instant, le temps que le ciel se calme.”

*pourvu que Peter se calme vite !* pria Rose intérieurement. Elle ne se faisait pas trop de soucis. Si, comme elle le pensait, il s’agissait d’un simple caprice, sa colère passerait rapidement. Et Pille irait vite mieux, elle retrouverait son entrain coutumier e irait gambader joyeusement avec les autres.

“En attendant on va enlever ces vêtements mouillés pour les mettre à sécher et t’en trouver des secs. Et après je te ferai un bon chocolat chaud ! Je ne veux pas que tu tombe malade. Allez, enlève-moi donc ça !”

Rose, la mère poule. Elle espérait surtout que cela distrairait Pille et lui ferait oublier sa peur.
Revenir en haut Aller en bas
Pille
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Jeu 14 Aoû 2014 - 22:15






Cela la démangeait de laisser les outils, seuls, dehors, salis sous l’orage. Les autres n’allaient pas être contents. Pas du tout du tout. Pille allait se prendre un savon quand elle leur raconterait ce qui s’est passé. Bien sûr elle sauterait la partie où elle avait eu peur de l’orage qui l’avait tétanisé. En parlant de lui, même si avec la porte fermée le bruit était moins présent, la jeune fille savait qu’il était là quelque part à les observer …

Elle regardait anxieuse la pièce. Heureusement qu’elle n’était pas seule. La compagnie de Rose  la rassurait. Du moins un peu. De tout évidence, si la gardienne n’était pas intervenue l’électrique serait encore à se faire mouiller là dehors. Cette pensée la fit frissonner. Ne pas y penser ! Ne pas y penser ! Chouette Rose reprit la parole ! Ce qui permit à Pille de se concentrer sur ce que sa maman artisan disait et non sur l’orage. Elle la rassurait. Elle n’attendait rien d’autre d’une maman après tout. Elles avaient toujours le don pour les rassurer, surtout Rose avec sa douceur légendaire.

Pour toute réponse, la petite hocha doucement la tête. Même si c’était Rose qui le disait, elle n’était pas si sûr que les autres n’auraient pas besoin de leur outil. Quand le temps se calmerait ça serait la première chose qu’elle ferait : ramasser tous les outils. Ensuite, elle devrait surement les nettoyer mais, ça c’était après …

“En attendant on va enlever ces vêtements mouillés pour les mettre à sécher et t’en trouver des secs. Et après je te ferai un bon chocolat chaud ! Je ne veux pas que tu tombe malade. Allez, enlève-moi donc ça !”

Pille se détacha de la maman et lui fit un grand sourire en lançant un « d’accord ! ». Le chocolat chaud ! Ca c’était bon et chaud ! En peu de temps qu’il faut pour le dire, l’électrique avait enlevé ses chaussures, ses chaussettes et se dirigeait vers une pièce ou se trouvait des vêtements de rechange. Il fallait juste trouver quelque chose à sa taille, que ce soit à elle ou non. Après tout, chez les garçons perdus tout était à tout le monde ou bien alors c’était « ce que tu trouves et à toi ! ». Elle enleva son pantalon, le laissant traîner derrière elle. Elle prit un vieux pantalon troué, qui lui était un peu court mais cela irait le temps qu’elle prenne ses propres vêtements. Marchant dans la pièce, elle enleva son pull à capuche, se retrouvant avec un petit t-shirt.

Elle eut un frisson. Il faisait frais. Rapide, elle sauta sur un meuble – du moins ce qui semblait être un meuble- et attrapa –avec beaucoup de difficulté- le haut qu’elle voulait. C’était un pull à capuche, avec plusieurs couleurs, parce qu’ils avaient été refait plusieurs fois. C’était le sien. A elle et elle l’avait caché pour que personne ne le prenne. Pille eut du mal à enfiler l’habit qui commençait à se faire petit. Après bon nombre d’effort et après avoir déambulé dans toute la pièce et s’être cogner à quelques murs, Pille se tourna vers Rose avec un grand sourire, ne s’occupant pas de la pièce qu’elle avait mit sans dessus-dessous.

- Voilà ! On peut boire le chocolat?

Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Mar 19 Aoû 2014 - 12:00

Pille n’avait pas l’air rassuré. Derrière la porte, dehors, le tonnerre continuait à rouler et la pauvre Pille ne le supportait pas. Cependant les paroles de la mère semblèrent commencer à la sortir de sa peur. Ça tombait bien puisque c’était le But de Rose, parler pour détourner l’attention de la petite et lui faire oublier sa peur.
Rose sut qu’elle avait gagné avec le chocolat chaud. Il fallait dire que c’était son arme secrète. La nourriture étant limitée, Rose offrait parfois des extra en guise de réconfort. Et le plus souvent, ces petites douceurs atteignaient leur but. La mère regarda sa petite artisane électrique se débarrasser de ses vêtements avec une nouvelle énergie. Sa peur était désormais reléguée au second plan, Rose avait gagné l’avantage dans la bataille, ne restait plus qu’à conserver cet avantage jusqu’à la fin de l’orage pour gagner la bataille.

Tandis que Pille disparaissait pour aller se changer, Rose s’attela à la préparation du chocolat chaud. Le lait chauffait quand la petite fille reparue, vêtue d’habits secs. Elle était pressée de boire son chocolat, naturellement.

“Ce n’est pas encore prêt, il va falloir attendre un peu.” Elle montra l’un des espèces de gros poufs recouverts de peaux et on ne pouvait plus confortables pour se vautrer dedans “Installe-toi en attendant, j’arrive vite avec ton chocolat.”

Rose demeura auprès du lait en train de chauffer, pour être sure qu’il ne déborderait pas, mais il fallait continuer à occuper l’esprit de Pille pour qu’elle ne pense pas à ce qui se passait dehors. Parler du travail des Artisans lui sembla une bonne méthode. Puisque Pille portait les outils, elle avait du voir où en étaient les différentes tâches de tout le monde. Elle pourrait même peut-être lui dire si les enfants étaient sages ou non.

“Alors dis-moi, les travaux avancent bien ?”

Ce faisant, elle attrapa quelques morceaux de chocolat qu’elle mit dans le lait qui chauffait remua le liquide pour que le chocolat en train de fondre se répartisse bien.
Revenir en haut Aller en bas
Pille
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Mar 19 Aoû 2014 - 16:16






Pille eut un petit coup d’œil derrière son épaule. On s’entend que dans la pièce il s’y était passé quelque chose. Une tempête n’aurait pas fait mieux. Peut être devrait-elle ranger avant ? Elle secoua vivement sa tête faisant virevolter ses deux mèches de chaque côté de son visage dans tous les sens. Non le chocolat attendait ! Et puis elle n’avait pas le temps de ranger la pièce, de toute façon qui le verrait dans l’instant et qui serait que c’est elle ? Pour éviter que cette corvée soit pour elle, Pille ferma la porte et sautilla vers Rose.

Innocente jusqu’au bout ! Cela la faisait repenser aux nombreuses tâches qu’elle avait à faire, dont celle de ramener les instruments au sec. Elle regarda la porte avec une grimace. Pas question d’y retourner dehors ! Pas tant que le bruit ne ce fut pas calmé. Se laissant tomber sur le « pouf » recouvert de peaux. Pille rapprocha ses jambes d’elle et les entoura de ses bras, regardant Rose faire le chocolat.

Même s’il y avait encore du bruit, Pille se sentait plus rassuré à l’intérieur et près de la mère des artisans. Celle-ci lui posa la question si les travaux avancés bien. Secouant énergiquement la tête Pille fit un grand sourire.

- Oui très ! On a enfin réussit à réparer la cabane tout en haut ! C’était un peu long parce que le temps ne nous aidez pas vraiment et puis les plus grands voulaient des matériaux très spéciaux et difficiles à trouver. Mais elle est enfin fini ! Enfin non, il manque juste l’intérieur et la décoration mais, là ce n’est pas vraiment notre travail.

Elle reprit un peu sous souffle d’avoir parler trop vite avant d’enchaîner. Mais, elle reprit d’une voix moins enjouée.

- Par contre nous sommes en retard par rapport aux galeries. Beaucoup son parti pour la mission… Tu crois qu’ils vont y arriver ?

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Jeu 21 Aoû 2014 - 11:15

Rose se réjouit d’entendre que ses petits faisaient du bon travail. Depuis le temps qu’ils travaillaient sur la cabane, il était temps qu’ils terminent. Les connaissant, ils avaient sans doute fait de leur mieux. Enfin, au moins pour certains. Il faudrait qu’elle monte voir pour les féliciter, quand l’orage serait passé.

Le chocolat était prêt. Rose le retira vite du feu avant qu’il ne brule et le versa dans un joli bol en bois sculpté. C’était le sien, un cadeau offert par l’un des artisans pour la remercier. L’enfant, qui n’en était plus tellement un à 17 ans, était très doué. Il avait réussi à reproduire à la perfection une rose épanouie dont les pétales s’étalaient gracieusement. La mère n’était pas avare et partageait ses affaires généreusement, même ses cadeaux. De toute façon, à Neverland, il était bien difficile de s’approprier quelque chose.
Rose apporta le chocolat à la petite.

“Attention, il est très chaud” prévint-elle avant de s’asseoir face à Pille dans un pouf similaire au sien.

L’évocation de la mission assombri l’humeur de Rose. Cette histoire lui faisait peur. Tout ce qui se passait sur cette île la confortait dans sa certitude que ce pays était maudit. Ce monde n’aurait pas du exister et elle maudit encore Peter pour les avoir tous piégés ici, où ils ne pouvaient pas vivre librement et où une magie menaçait la vie d’enfants innocents.
Quelques uns de ses petits faisaient partie de la mission partit avec Peter pour tenter de remédier au mal. Rose craignait pour eux. Elle avait peur qu’il leur arrive du mal et elle ne savait pas ce qu’elle ferait si l’un d’eux… Non, elle ne voulait pas penser à ça ! Il fallait penser à autre chose, se concentrer sur le présent.

Le présent, c’était Pille. Elle avait besoin d’elle.

“Oui, ma chérie, ils vont y arriver.” répondit-elle avec un ton faussement enjoué. Elle ne voulait pas que Pille s’inquiète. C’était à la mère de s’inquiéter, non à elle. “Et quand ils reviendront, ils auront sauvés l’île et il faudra les accueillir comme il se doit. Je suis sûre qu’il y aura une grande fête.”

Mais en attendant le retour des héros, elles ne sauraient rien. Rose commençait même à se demander si cet orage… Non. Surtout ne pas y penser !
Revenir en haut Aller en bas
Pille
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Jeu 21 Aoû 2014 - 15:23






Parler de la mission n’était peut-être pas le meilleur sujet. L’humeur à Pille s’était changée. Ils étaient partis il y a peu de temps mais, cet orage ne signifiait rien de bon. En plus elle se sentait mal de ne pas être allé avec eux. Certes, elle était juste un petit artisan et elle serait plus utile ici. Enfin c’était une manière de se rassurer qu’elle ne les avait pas abandonnés et qu’elle était de tout cœur avec eux ! La petite, pour changer ses idées, bu une gorgée du chocolat chaud. Elle plissa fort les yeux. Le liquide chaud coulait dans sa gorge lui donnant la sensation d’être plus réchauffée et de meilleures humeurs. Oubliant quelques minutes la mission et l’orage.

La jeune mère lui dit qu’ils allaient y arriver. Elle hocha énergiquement la tête. Oui ! Ils n’avaient pas d’autre choix ! Sinon ils se ferraient gronder ! Cette pensée la fit rire manquant de faire tomber des gouttes de chocolat chaux par terre. Elle eut un soupir de soulagement et décida pour la peine d’en boire une gorgée en plus. Un autre hochement de tête de la garçon perdue. Oui ! Une grande fête qui durerait jusqu’au matin ! Dans ses yeux verts, on pouvait y voir de petites étoiles qui signifiaient qu’elle avait des idées ou des tonnes de pensées.

Se relevant d’un bon, Pille manqua à nouveau de faire tomber tout le chocolat mais, cette fois elle n’y faisait plus attention. Elle posa la tasse sur un rebord, tellement près du bord qu’un geste brusque aurait pu la faire tomber. L’électrique reprenant du poil de la bête écarta les bras pour accroitre ses dires.

- Oui et une immense fête ! Comme on n’en voit pas souvent ! On réunirait tout le monde ici et même on inviterait tous ceux qui veulent venir ! Il y aura des tonnes de choses à manger, de la musique, des jeux, des tonnes de couleurs, de quoi danser, faire du bruit ! Youou ! Il y aura du beau temps ! La nuit sera belle et aucun nuage pour nous embêter ! Les étoiles elles mêmes seront jalouses de nos rires !

Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Lun 1 Sep 2014 - 21:15

L’humeur de Rose avait changé et la chaleur semblait avoir quitté la cabane. Pille semblait elle aussi affectée par le sujet qu’elle venait d’aborder. Mais cela ne dura qu’un instant. Les paroles qui se voulaient rassurantes eurent l’effet escompté. Bien mieux même. L’enthousiasme de Pille faillit provoquer un débordement. Rose regarda sa petite s’agiter frénétiquement avec un mélange de joie et de crainte. Elle riait de voir l’enfant énergique reprendre du poil de la bête et lui faire oublier du même coup leurs craintes. Précautionneusement, elle poussa le bol un peu plus loin du bord pour éviter une véritable catastrophe et regarda Pille se trémousser. Ce fut plus fort qu’elle, Rose éclata de rire.

Le rire avait des propriétés magiques. Il avait le pouvoir de chasser la peur et la tristesse et d’effacer les larmes, de combattre la colère et d’oublier la douleur. On ne pouvait pas lutter contre lui, il était plus fort que tout. Et grâce à Pille, il s’était invité dans la demeure malgré les peurs qui s’étaient installées avant lui. Et il les avait chassées sans plus de cérémonie.

La petite imaginait déjà le grand festin qui ferait suite aux merveilleuses aventures de ses camarades et amis. Là-dessus, elle ne se trompait certainement pas. Les bambins feraient du bruit, beaucoup de bruit, on les entendrait crier, chanter, rire, jusqu’à l’autre bout de l’ile.

“Et les indiens se joindront à nous. Lys Tigré dansera peut-être avec nous ?”

Aux yeux de Rose, c’était la meilleure danseuse de l’ile. Elle regrettait que la Picanniny habite à l’autre bout de Neverland pour ne pas pouvoir profiter plus souvent de sa grâce. Elle ne l’avait vu qu’une fois, quand elle osait encore s’éloigner de l’arbre, mais l’indienne avait sa réputation parmi les Garçons Perdus.

“Et si on rit assez, même les fées viendront illuminer la fête !” ajouta-t-elle pour encourager l’enthousiasme de la petite.

Le plan de la jeune mère fonctionnait mieux qu’elle ne l’aurait cru, car il lui faisait oublier à elle aussi la raison d’être de ce plan. Tout était pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   Lun 3 Nov 2014 - 16:22

The End


Qui sait si, en effet,
Un festin aurait bien été,
Qui sait si finalement,
Il aurait été si grand,
Mais le fait est que Rose ainsi,
Aura bel et bien réussi,
A rendre un sourire tranquille,
A une enfant qu'on nommait Pille.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un, deux, trois ... BOUM !   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Un, deux, trois ... BOUM !
» Un, Deux, Trois, Démons!
» La taille de Napoléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-