Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Colombe Irisée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Lun 28 Juil 2014 - 16:28

Colombe Irisée peinait à avancer. Ses yeux embrumés l'empêchaient de voir correctement, heureusement qu'ils avançaient dans un lieu sans arbres sinon elle s'en serait pris beaucoup dans la figure. Alors qu'elle titubait, on lui attrapa brusquement le bras, lui arrachant un râle de douleur. A la manière d'un animal elle montra les dents et souffla faiblement; « Lâche-moi.. » Elle n'avait même pas la force de protester plus que ça. Ses pupilles se dilatèrent un instant puis sa vue redevint à peu près normale bien que toujours un peu floue; elle reconnut la voix et la tignasse bleue de Panthère Bleue. Il était venu lui aussi? L'air fiévreux, quand il lui proposa ironiquement de la porter elle répondit sur le même ton, mais d'un air plus fatigué; « Là je dirais pas non. » Elle voulut rire, mais son début de rire se transforma en toux grasse qui mit plusieurs secondes à disparaître. Fatiguée, lasse, agacée, elle soupira. Le peau-rouge continua en lui proposa de la dépecer... peut-être était-ce la solution? L'air soudain grave, l'Insoumise se tourna vers son 'ami' et lui dit clairement; « Tu feras ce que tu auras à faire, Panthère Bleue. » Elle ne savait pas si il comprendrait, mais ce qu'elle disait était clair; si elle devenait agressive ou une menace, il ne devait pas hésiter à la tuer. Prise d'une léger regain d'énergie, elle s'éloigna un peu de lui, il avait changé, il la mettait mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Sick
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Lun 28 Juil 2014 - 16:39

Sick avançait, autour d'eux certains avaient été attaqués. Une peau-rouge s'était faite attaquer par une plante pourrie, Wolf toussait à s'en arracher la gorge, Peter paraissait bizarre, une fée aussi avait été touchée; c'était le souk. Heureusement que Peter était là pour jouer de la musique et tenter de calmer tout ce beau monde.. même si la Foncée n'était pas dupe; ça n'allait pas tenir longtemps. La Foncée posa une main protectrice sur la tête de Snow; dieu merci il n'avait pas été touché. En voyant une panthère accompagnant un peau-rouge qui s'approchait de la peau-rouge blessée, Snow grogna à l'adresse du félin mais la cheffe des chasseurs lui fit signe de ne rien faire. Sick adressa un signe de la tête à Stealth qui venait d'arriver, juchée sur Mac. Continuant d'avancer doucement, Sick vit Elza, une mère des sentinelles, qui se tordait les doigts dans tous les sens. Les yeux bleus de la chasseuse se firent doux quand elle s'approcha de la jeune mère et posa sa main sur son épaule; « Calme-toi, ça va aller. Tu vas faire stresser les plus jeunes, montre l'exemple. » Ses mots restaient néanmoins durs, froids, mais son visage légèrement doux contrastait avec le reste. C'était déjà ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mer 30 Juil 2014 - 22:10

Il était touché. Il n'arrivait pas à le croire. Le mal l'avait infecté. Il sentait son corps brûler et peu à peu, se sentait bouillir. Tout ça à cause de quoi? D'un simple pétale de fleur? C'était ridicule. Qu'est-ce qu'il se passait? Sa chanson mourrut entre ses lèvres.
Il commençait à sentir l'angoisse monter, mêlée à la colère. Il rougissait, frissonait. Il en voulait aux autres d'être indemnes. Pourquoi lui? Il voyait une autre fée se moquer des infectés, des rescapés qui lâchaient des moqueries, d'autres qui avaient peur. Et le stupide petit gosse en vert qui jouait de la flûte, comme s'il comprenait quoi que ce soit à la musique. Il avait voleté jusqu'à un petit groupe, voulant s'éloigner des remarques les plus pessimiste. Une garçonne tentait de rassurer sa camarade à coup de "ça va aller". Même si la fée avait envie d'être rassurée, la gosse l'agaçait. Mais bien sûr, tout allait s'arranger. C'était évident. Elle, elle ne brûlait pas de cette rage qui le détruisait.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Panthère Bleue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Ven 1 Aoû 2014 - 2:44




Capucin Farouche avait atterri non loin de moi. Rivière le fixait, tout comme moi, et je fus rassuré de l'avoir en visu' : je ne pourrais pas me pardonner qu'un piccaninny, en particulier ce gosse, se fasse toucher par cette sorte de malédiction...Je sentis finalement une odeur familière. Non. Elle n'avait pas osé malgré sa blessure quand même ?! Mes sens ne me trompaient pas, j'avais retenu l'humus particulier de Lys Tigré. Mes yeux la suivirent du regard, et ne la lâchèrent pas jusqu'à rencontrer le sien. Depuis notre conversation, c'était instable, ce qu'elle m'avait montré, d'elle-même, de moi-même, cette problématique, cette solution, et tout me surprenait, trop à mon goût. Mes yeux restaient durs ; je n'approuvais pas qu'elle fût là. Et s'il lui arrivait quelque chose bordel ?!

Colombe Irisée attira son attention, de ses réponses, de son état. Il ne l'avait jamais vu aussi affaibli. Ça le mettait plus en alerte, ça le noyait plus d'en l'éventualité qu'elle osait même soutenir : la tuer. Mais n'était-ce pas un respect envers elle, envers la guerrière de lui ôter la vie plutôt que de la laisser dans un état indigne de sa classe ? Panthère Bleue bouillonnait de l'intérieur, de voir Lys Tigré ici, Colombe Irisée s'éloigner et lui demander une action, d'être faible. Le dernier point en particulier ; il était certain qu'il fût un temps, il n'aurait pas hésité à l'égorger. Et maintenant ?

Quand il releva les yeux, ils se posèrent dans ceux de l'Ardente, elle aussi à cheval, un regard intense entre les deux et un rappel. Si Stealth rougissait, Panthère Bleue baissa immédiatement ses iris sur Rivière. Cette dernière avait remarqué et elle savait déjà de toute manière, saleté d'instinct animal...Et si c'était le cas de Lys Tigré ? Panthère Bleue ne préféra pas y penser, de toute manière, ce n'était pas le moment, il devait se concentrer sur autre chose, pour évacuer sa colère de sa propre faiblesse. Alors il s'éloigna de sa position initiale, se jurant qu'il frapperait Colombe Irisée pour s'être laissée avoir comme ça par cette pourriture. Et toute cette nuée qui se regroupait autour de Peter Pan. Pourquoi ne pas passer sa colère sur ce dernier ? C'était plus facile. Tellement plus facile. Car même Boa Nocturne était en tête du groupe, il surveillait l'Enfant Roi.

De là, Panthère Bleue sut que quelque chose n'allait pas, mais il garda le silence. Il lança un dernier regard envers Lys Tigré, puis passa à l'arrière du groupe d'un pas décidé, lançant un regard mauvais pour un enfant perdu qui pleurait, à une mère angoissée...Car cette peur le prenait à la gorge, comme un piège prend un animal. Dans le même temps, le Peau-Rouge retint les personnes touchées, leurs visages. Il ne devait pas perdre de vue qu'il était un guerrier, que pour la sécurité du groupe et de la fille de son chef, il fallait s'occuper de ce qui portait à danger. Ragaillardi par cette futile pensée, il sortit avec ironie à la pauvre Elza et à Sick qui tentait de la rassurer, se penchant dans un sourire, telle une confidence :

"S'ils ont le temps de stresser, avec ce qui arrive à certains."

Il y aurait des morts, pourquoi le cacher ? Panthère Bleue passa son chemin, nerveux, les muscles bandés, se mettant à l'arrière du groupe pour fermer la marche. Désormais, il se focalisait sur les bruits alentours, le coeur trop battant à son goût. Il espérait juste que Rivière veillait sur Capucin Farouche, au minimum, sans se soucier des loups, et de celui qui avait tenté de lui grogner dessus. Ah, l'instinct animal...Une bien belle merde, et il le pensait par expérience.

Citation :
Panthère Bleue n'est pas des plus heureux vu les évènements. Il n'est pas d'accord de voir Lys Tigré ici, ni avec ce qui arrive à Colombe Irisée et ses conséquences, fuit du regard l'Ardente, et passe sa nervosité sur l'attention portée à Peter Pan, sur Elsa et Sick, sur Grenouille. Puis il se pose à l'arrière de la troupe, fermant la marche. Rivière, quant à elle, reste proche de Capucin Farouche et de divers enfants, le poil hérissé.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mar 5 Aoû 2014 - 14:58

Nébuleuse revenait d'une longue expédition dans le monde ordinaire, son filet plein des plus beaux reflets que les aurores boréales avaient projetés sur la glace, prêts à être transformés en de puissants cristaux. Elle avait hâte de rejoindre les Galeries de Cristal pour s'y reposer la journée entière avant de profiter de la nuit paisible dans la Vallée des Fées. Mais peu après son retour sur l'île, elle sentit un malaise qui n'avait pas été là au moment de son départ et qui ressemblait à un cri d'angoisse poussé par l'île elle-même.

Son corps fatigué mais serein se raidit soudain lorsqu'elle parvint dans la jungle, où l'air lui sembla grouiller de particules toxiques qui la firent faire aussitôt marche arrière. Elle prit de la hauteur et réalisa que tout était trop sombre, mais cela n'avait rien à voir avec l'obscurité de la nuit qu'elle connaissait si bien. Il ne s'agissait pas d'une éclipse solaire ni d'un simple accès de mauvaise humeur de Peter Pan. L'âme de l'île semblait gagnée par une noirceur qui lui évoqua le Démon, mais comment aurait-il pu contaminer l'île elle-même ? Peter Pan était-il tombé ?

Paniquée, elle s'élança dans les airs pour rejoindre les Galeries qu'elle trouva presque désertées. Seul Cosmos, le plus vieux des fées des étoiles, fut là pour l'accueillir. Il lui expliqua alors tout ce qu'il savait de la malédiction qui avait touché l'Esprit Loup. De nombreuses fées étaient parties en groupe ou chacune de leur côté pour s'informer ou chercher une solution, mais quelques unes avaient rejoint la procession menée par Peter Pan, à la recherche de l'Esprit Nuit. Bien sûr, l'Esprit Nuit pourrait les aider, peut-être était-il déjà en marche lui aussi et, étant sa fille, elle devait faire partie de ceux qui travailleraient avec lui pour la sauvegarde de leur maison à tous. Elle vida son filet sans cérémonie et y plaça le plus gros cristal qu'elle était capable de porter, avant de filer comme le vent au cœur du Bois Joli.

Elle slaloma entre la végétation pourrissante et les animaux qui tombaient malade petit à petit et qui cherchaient à la contaminer à son tour, son cœur d'ambre tout emballé. Ses ailes s'étaient teintées de vert et de brun dans son espoir de se fondre dans le paysage, et peut-être aussi parce que la peur les ternissait déjà. Bientôt, ce paysage serait désolé, mort, alors Nébuleuse ne devait pas penser à sa crainte d'être vue, elle devait se concentrer sur la mission qui imputait à tous les habitants de l'île, même ceux dont elle se cachait d'ordinaire. Tant pis.

Elle repéra enfin le groupe des enfants, Peaux-Rouges et quelques fées qui s'étaient joint les uns aux autres. Elle volait haut et près des arbres pour rester discrète, mais vit bientôt que ceux-ci étaient de plus en plus infectés. Certains humains avaient déjà été contaminés eux-aussi et la mélodie de Peter Pan ne pourrait retenir le mal très longtemps. Nébuleuse constata avec horreur que même une fée avait été touchée par la malédiction. Levanter serait bientôt perdu. Les autres fées aussi étaient incapables de garder leur calme. Vermeil était plus mauvaise que jamais et Mûre prophétisait la réalisation des pires craintes de Nébuleuse. La cruauté de leurs paroles l'atteignait d'autant plus qu'ils disaient sans doute vrai. Elle sentit des larmes argentées couler sur ses joues et secoua vigoureusement la tête. Elle n'était pas venue pour se joindre au désespoir mais pour le faire reculer.

Nébuleuse prit son cristal de son filet et sortit de l'ombre – même si l'ombre avait déjà bien rongé le jour – et alla voleter au-dessus des têtes des humains. En plein vol, elle serra de toutes ses forces le cristal contre son cœur et le fit luire de la lumière bleue la plus vive qu'elle fut capable de produire. L'apaisement provoqué par la magie du cristal prit d'abord effet sur elle, dont le corps prit la même teinte. Les rayons couleur de ciel s'amplifièrent assez pour éclairer même faiblement la totalité du cortège, s'ajoutant à l'effet calmant de la flûte de Peter Pan, repoussant les ténèbres qui menaçaient de les engloutir tous.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mer 6 Aoû 2014 - 2:46

Noirceur. Froid. Colère. Haine.

Une haine noire et rampante, corruptrice et repoussante. Même sous sa forme éthérée, Louve pouvait la sentir parcourir chaque fibre de sa peau. Elle pouvait presque voir son énergie malsaine s’immisçait dans son être, pénétrait sa chair, et cherchait le chemin de son cœur. Elle espérait que son corps était sain et sauf, et le Village avec lui. Mais sa présence était encore suffisamment tangible encore pour qu'elle soit sûr de son état. Mais elle savait néanmoins qu'elle ne tiendrait pas éternellement.

Elle tirait sa force de la Nature. Mais la Nature avait son propre combat à mener.

Elle survolait le Pays de Jamais, écoutant les pulsations de l'air, le rugissement du vent. De lourds nuages noirs s’amoncelaient à l'horizon, et avec eux, le désespoir de quelque chose qui se meurt. Une pluie glaciale frappait déjà les rivages, tandis qu'une mer déchaînée laissait exploser sa colère. L'Océan lui-même était touché. Cette Terre agonisait déjà. Des larmes spectrales s'écoulèrent le long de ses joues de brume, laissant leurs gouttes blanches s'envolaient. Elle ne devait plus perdre de temps désormais. Elle devait la trouver.

Esprit-Loup, laissez-moi venir jusqu'à vous. Je vous en conjure. Elle ne reconnaissait même plus les terres qu'elle survolait. La gangrène les rongeait déjà. Je vous en supplie.


Le double-vaporeux s’essouffla soudainement, alors que ses yeux s'ouvraient sur le Cercle de Pierres cachées. Floues et vitreuses, les images qu'elle voyait était celle que voyait son corps de chair et de sang. Elle perçut une quinte de toux, puis tout redevint normal. L'esprit brumeux se maudissait, maudissait sa faiblesse. Quelque chose avait dû arriver à son autre elle, celle qui accompagnait Peter et ses Garçons, pour que sa présence vacille ainsi à ce point. Mais elle devait impérativement se ressaisir.

Tant de choses comptait pour elle, tant de choses pour lesquelles elle serait prête à donner sa vie. Cette Terre. Son Village. Loutre Sage. Renard. Ils étaient son monde, et ce dernier s'écroulerait si l'un d'entre eux disparaissait. Un nuage d'une noirceur sans pareille attira alors son regard vaporeux. Une nuée de corbeaux volait en cercle. Elle s'y dirigea sans hésiter. L'Esprit-Loup avait entendu son appel. Elle pouvait tous les sauver. Non. Elle devait tous les sauver. Elle en était capable. Elle seule en était capable. Elle désirait si ardemment le croire.

Elle plongea alors entre les arbres, avant de s'arrêter net. Son cœur s'éteignit dans sa poitrine, avant de reprendre les battements de sa vie. Tout était mort ici. Corrompu, détruit, anéanti. La désolation la plus totale. Et en son centre, la Louve Mère était là.

Esprit-Loup ! Cria-t-elle en venant se placer devant elle. Ecoutez-moi ! Chassez cette colère qui vous consume ! Je vous le demande ! Ne sacrifiez pas votre vie ainsi !


La Louve tourna son regard vers elle. Ses yeux n'étaient que deux abysses de haine. Rouge et sanglante. Cette vision déchira la Cheffe des Hurons. Mais même si ses larmes n'en finissaient plus de couler, elle ne pouvait pas s'arrêter. Elle devait la sauver.

...............

Le Chaos. La Noire Corruption les avait attaqués. Plusieurs d'entre eux avaient été touchés, et elle ne pouvait que les observer, impuissante. Elle tenta de rassurer ceux qu'elle pouvait, avant que Peter ne ramène un semblant de calme grâce à son courage et au son de sa flûte enchantée. Tous finirent par se calmer, mais Louve ne tarda pas à remarquer que l'Âme de l’Île avait elle aussi était touchée. Elle vient à son niveau, plantant son regard brumeux dans les yeux de Pan.

Dis-moi, que puis-je faire pour t'aider ? Commande-moi, Peter. Je ne pourrai maintenir ma présence à tes côtés éternellement, mais tant que je suis là, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir.


Elle hésita un instant à continuer, observant le visage de l'Enfant-Roi. Elle voyait tout ce que son autre double voyait. Elle savait donc dans quelle situation désastreuse il se trouvait.

La corruption s'étend plus que de raison, Peter. Il nous faut faire au plus vite. Même si mon autre-moi veut le croire, je ne parviendrai jamais à calmer l'Esprit-Loup toute seule. Mon corps ne tiendra plus longtemps désormais.


Son regard était presque suppliant désormais. Il y avait tant à sauver, mais Mère-Nature se mourait. Et s'il le fallait, elle mourait avec elle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1673

MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Dim 10 Aoû 2014 - 12:53

Damnation


Les premières taches sombres apparaissent sur la chair, que tous pensaient inviolables, de Peter Pan. Ceux qui se trouvent le plus près de lui le remarquent déjà, n'osant adresser un regard à leurs voisins de peur qu'ils confirment leurs craintes. Si leur guide, leur protecteur, est damné, ne sont-ils pas en train de courir à leur perte ?
Peter, lui, éprouve une irritation de plus en plus intense et douloureuse. Ceux du groupe ayant été précédemment touchés par le mal voient leur état s'aggraver, de seconde en seconde. Autour de la procession, des Noiraudes en panique s'enfuient en poussant des plaintes aiguës ; des Sylvains agonisants trainent leur carcasse grisâtre et émaciée. Le spectacle est horrifiant.
Ce n'est encore rien.

Soudain, le sol se met à trembler. Les plus petits en perdent même l'équilibre. Le visage de Louve Tumultueuse se crispe, les Loups de Harfang se figent. Vous avez compris ? Oui. L'Esprit Loup s'approche. Sa course folle se dirige vers vous. Sa silhouette grandit à meure qu'elle gagne du terrain. Les premiers cris, pleurs t signes affolement éclatent.

L'Esprit Loup est là. A quelques mètres. Immobile, posant son regard de braise sur la procession pétrifiée. Gigantesque, imposante, merveilleuse. Mais maudite. Une substance noire a envahi son pelage immaculé. Une odeur putride se dégage de son aura. Ses yeux sont d'un rouge écarlate, sans pupilles. Elle avance son museau fumant de Pan et le renifle longuement, avec bruit. Il a cessé de jouer. Elle lorgne ensuite Louve Tumultueuse, qu'elle reconnait, et grogne férocement. La Huron n'a pas su calmer la fureur de l'Esprit, car la malédiction s'est propagée trop loin, trop loin dans son âme. Mais la Mère Louve, ressentant sa puissance, n'a pas encore daigné lui porter atteinte.
C'est là que le massacre commence.

L'Esprit Loup frappe au hasard, tour à tour mordant et griffant, répandant son mal. Le bouclier de Peter se brise, un dangereux chaos s'érige en une fraction de secondes, peuplé de hurlements de peur et de souffrance, résonnant des geignements des Sylvains et de la Forêt toute entière. Des braves se battent, ignorant la douleur qui leur pétrit le corps.
A la fin, tandis que la Mère Louve se trouve au centre du carnage, le souffle court et la fourrure maculée du sang de ses victimes, une haine fumante embrasant son regard, on perçoit les couinements de ses louveteaux. Malgré les protestations de leur soeur humaine, ils rejoignent leur mère malade. Le contact est fatal. Eux aussi voient leur fourrure noircir. L'un d'eux, comme par vengeance, se rue sur la Chef des Hurons et tente de la dévorer. L'autre s'en prend aux fées et aux enfants, exaspéré par leurs cris.

Le Bois Joli n'est plus que le théâtre d'une hécatombe, noire, noire, toujours plus noire.

______________


Pour ce tour, vu l'importance du massacre, nous vous laissons le choix de décider de l'importance de votre meurtrissure. Certains peuvent avoir été touché par l'Esprit Loup directement, d'autres atteints par la purulence de la forêt environnante, ou simplement maudit par un camarade. Les rares rescapés doivent avoir une bonne raison !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2627
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Dim 10 Aoû 2014 - 13:07



LE DERNIER ESPOIR

Tous les Braves



Peter sentait tout son corps vibrer d'une épouvante glaciale. Il n'avait même pas pu répondre aux paroles de Harfang, à celle de Louve. Il était incapable de parole. Des larmes intarissables ruisselaient sur ses joues, tandis que la figure énorme de l'Esprit Loup s'approchait du sien, petit, insignifiant. La peur avait accru sa fragilité, et des macules noirâtres s'étalaient sur sa peau, aux jambes, aux bras, dans la nuque... Il ne le voyait même pas. Il sentait seulement ses entrailles se tordre.

Il hurla. Lorsque l'Esprit Loup, démente, démon, se rua sur son cortège avec une bestialité inédite, il hurla si fort que les nuages en frémirent. Une douleur incroyable terrassait son corps, son esprit, ses pleurs se déchainaient comme une averse. Il s'envola et alla se poser sur le dos de l'Esprit furibond, se cramponnant à sa fourrure souillée, tentant vainement de la retenir. Il voyait ses Garçons tomber, les Fées s'éteindre, les Peaux-Rouges salis de quantités de sang. Il s'envola à nouveau, plus haut, et se mit à jouer de sa flûte, mais l'air que diffusait l’instrument était chargé d'un effroi palpable qui ne fit qu'accroitre la terreur ambiante. L'Ombre apparut alors, dans son dos, et posa sur son épaule une main vaporeuse, noire comme le mal du démon. Ce contact signifiait : "Accepte ta défaite". Et Peter hurla encore plus fort. Un orage éclata dans le ciel. Son petit corps s'inonda de noir, se mêlant à celui de l'Ombre.

A partir de cet instant, la malédiction s'étendit à une vitesse folle dans tous les recoins de l'île. Seul un miracle pourrait encore sauver le Pays de Jamais.

Codage by TAC








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Vermeil
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Dim 10 Aoû 2014 - 19:22

Vermeil ne riait plus. Vermeil ne se moquait plus. Vermeil avait peur. Tout son corps tremblait devant l'horrible spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Son cœur battait si fort qu'elle n'entendait nul autre son que ces battements effrénés.

Voir l'Esprit-Loup dans cet état arracha des larmes à Vermeil. Elle souffrait tant qu'elle avait l'impression que tout son être se déchirait. Mais le hurlement de Peter fut de trop. Vermeil hurla à son tour, un hurlement suraigu. Elle devait fuir. N'importe où, mais fuir.

Vermeil battit des ailes violemment, se ruant tout droit sans regarder où elle allait. Elle ne vit Nébuleuse que trop tard, se heurtant à la fée de toutes ses forces. Le choc fut si rude que Vermeil fut assommée sur le coup (quelle idée aussi de se fracasser le crâne contre un cristal). La fée descendit en piqué, tombant rudement au sol.

La corruption la toucha de plein fouet. La peau de Vermeil se teinta de noir, la corruption coula dans ses veines. La fée hurlait à s'en arracher les poumons, son corps transi de douleur. Soudainement la fée se tut. Elle ne bougeait plus, ses yeux étaient fixes. Elle semblait comme morte. Seule une faible, très faible lueur, la baignait encore. Comme une braise cachée sous la cendre.


Citation :
Terrifiée par ce qui arrive, Vermeil tente de fuir. Mais elle se heurte à Nébuleuse et son cristal. Assommée elle tombe au sol et est touchée par la corruption. La fée git donc à demi-morte.
Revenir en haut Aller en bas
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 824
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : Aux portes du bannissement...

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Dim 10 Aoû 2014 - 20:09





Le Dernier Espoir
Trouvez l'Esprit Nuit
Event




Les ténèbres grandissent, à tel point que leurs tentacules lèchent la peau du Roi.
Les sourcils froncés tu continues, montée sur Mac, remarquant le trouble et la peur chez les autres.
Puis l'impensable se produit : un bruit de course massif et pourtant parfaitement aérien. Tu fais partie de ceux qui l'ont entendu arriver de loin, ton arc est déjà armé mais la pointe reste abaissée lorsque l'Esprit Loup apparaît devant vous.
La corde gémit alors que l'Entité renifle Peter, tu es tendue à l'extrême, prête à décocher même si tu sais pertinemment que ce sera inutile.
Enfin le massacre commence, tu t'y attendais : la malédiction est bien trop profondément ancrée en l'Esprit Loup et dans l'Île toute entière.
Ta flèche fuse mais tu ne peux te résoudre à blesser ainsi l'Esprit Loup ; tu la fais dévier à la dernière seconde et elle va se planter au coin de son œil droit, l'aveuglant avec son propre sang.
Mais c'est sans compter son rang d'Entité Supérieure. Elle bondit à une vitesse sidérante, tu n'as que le temps de quitter le dos de Mac.
Celui-ci et renversé, une patte sanguinolente et les autres cassées. Son pelage de jais, que tout le monde pensait pareil aux ténèbres, se transforme en véritables ténèbres. La malédiction l'a touché...
Tu roules le plus loin possible de la louve, tes flèches fusent.
Ton carquois est vide ; tu brandis Elinor.
Les mouvements de ton Roi restent toujours dans ton champ de vision, et ses tentatives défilent sous tes yeux. Jusqu'à Son apparition.

"PETER, NON!!!!"
Ton cri se mêle au siens, faisant écho à son désespoir.
Puis un louveteau d'Harfang se jette sur toi, tu as juste le temps d'interposer Elinor entre ses crocs et ta jugulaire. Mais il est bien plus fort que toi. Ses pattes sur ton buste te brûlent à un point insupportable.
Tes yeux s'emplissent de panique à mesure que la malédiction t'envahit ; puis se posent sur Mac étendu sur le sol, sûrement mort, et sur tous les autres morts.
Les crocs se rapprochent inexorablement...

Pourquoi lutter puisque vous allez tous mourir ?



(c) MEI SUR APPLE SPRING



Résumé:
 








♥️ Stealth's Song ♥️

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panthère Bleue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Lun 11 Aoû 2014 - 17:20




C'était un carnage. Une terreur. Un bordel monstre. Une boue immuable. Une intensité poignante. J'avais les tripes serrées, j'avais le cœur battant, et mes yeux grands ouverts fixaient ce génocide, hagards. J'étais un guerrier, j'avais vu du sang, mais pas autant. Jamais autant. Mes oreilles vrillaient, mes muscles étaient contractés. Puis un hurlement m'éloigna de cet état végétatif. Non...Impossible. J'ai levé les yeux de la grande louve, et les posa sur un Peter qui n'existait plus. Impossible. Tout cela était impossible. Et c'était quoi, cette émotion, était-ce de la peur ? Un frisson parcourut mon échine.

Il pensa à Capucin Farouche, resté au milieu, il pensa à Lys Tigré. Panthère Bleue n'attendit plus, dégaine son tomahawk et trancha un enfant atteint qui allait le mordre. Dans cette pagaille, le Bourreau avait perdu ses congénères des yeux, et il s'en voulait, il voulait les retrouver vivants. Pitié, qu'ils soient vivants, pitié, Rivière. Le Peau-Rouge avançait tant bien que mal, et dans son champ de vision, il remarqua Stealth en prise avec l'un des louveteaux, totalement enragé et perdu. Pas encore un mort, pas un rouge se couvrant d'un pourpre plus pesant ! Panthère Bleue posa son pied sur le louveteau et le frappa avec de toutes ses forces pour le faire basculer et ainsi libérer la rousse. Panthère Bleue n'entendait plus les cris, à cet instant, quand il leva son tomahawk pour blesser l'animal. Tout simplement car un rugissement le stoppa dans son geste, net, apportant le silence dans sa tête. Un rugissement tonitruant, un rugissement de panique. Non. Pas ça.

Son regard se fixa sur la Grande Louve, elle, si imposante, si impressionnante, si indestructible...Panthère Bleue avait envie de vomir. Car si la Louve paraissait grandiose dans sa démence, Rivière paraissait d'autant plus faible dans son désespoir. Le Peau-Rouge avait vu sa sœur au pelage sombre se jeter corps et âme contre l'Esprit. Pourquoi ? Croyait-elle réellement pouvoir lui faire le moindre mal ? Elle devait protéger Capucin Farouche...Où était-il ? Où était Lys Tigré, alors ? Non. Pas ça. Si. Ca. C'était ça. L'Esprit malade mit très vite la panthère au sol, sur le dos.  

"RIVIÈRE !"

Une supplique entre les lèvres d'un guerrier qui ne laissait jamais rien paraître de sa souffrance. Partagé entre le rugissement et le cri de détresse, il avait prononcé ce nom d'un animal qui se faisait mordre, mise en charpie. Non. Non non non non ! Le Peau-Rouge s'élança comme un dératé entre les enfants, les peaux-rouges et les fées, il s'élançait à toute vitesse vers cette Louve impressionnante, horrifié par le spectacle qui s'offrait à ses yeux. La peur. La colère. L'impuissance. L'immonde impuissance. Rivière semblait à des kilomètres. Panthère Bleue avait lâché son tomahawk, en glissant dans les tripes d'une victime du monstre. Son corps se recouvra de ce sang sous l'orage qui faisait patiner le terrain. La boue et l'hémoglobine se mélangeaient et une puanteur ignoble envahissait les lieux.

"RIVIÈRE !"

Le Bourreau oublia tout le reste. Non. Il voyait le pelage noir et resplendissant se couvrir de sang. Non ! Il entendait la chair se déchirer, et le corps du félidé peu à peu devenir inerte. NON. On lui avait pourtant dit que c'était une mauvaise idée de s'attacher à cet animal. Bien fait pour lui.

Trempé, désespéré, enfin proche et pourtant si loin, le Bourreau se jeta sur l'Esprit corps et âme, sans hésiter. Il sortit son couteau d'une main, découvrit les crocs de l'autre, et élança son poing vers la gueule de l'Esprit Loup. Il hurla encore, idiot qu'il était, Panthère Bleue cria ses mots sans hésitation dans la voix, juste cette douleur qui lui dictait ses actes.

"VAS-Y BOUFFE-MOI !"

Cette dernière l'ouvrit pour le mordre, et Panthère Bleue n'évita pas, les yeux fous, il élança son poing profondément dans la gorge de la Bête qui le plaqua à terre sans mal et serra ses mâchoires sur son épaule, sur son bras entier. Il avait mal le Bourreau, et il criait cette souffrance, autant celle physique que celle mentale, tandis que son autre bras, acharné, vivace, assénait autant de coups possibles dans la gorge, la fourrure et cette masse noirâtre recouvrant la Belle Louve. Et il hurlait à s'en détruire la voix, la notion de rationalité ayant quitté son âme pour celle de la peine. Panthère Bleue ne stoppa pas son acharnement violent, pas même sous l'effet de ces tâches le recouvrant, pas même sous le sang qui dégoulinait sur son visage, sur sa gorge, sur ses yeux. Seul comptait de sauver un animal certainement mort, et de mettre à terre un Esprit indestructible.

Et vous savez quoi ? Il pleurait.

Citation :
Panthère Bleue cherche Lys Tigré et Capucin Farouche. Il donne un coup de pied au louveteau qui s'en prenait à Stealth, puis s'élance vers l'Esprit Louve s'en prenant à Rivière qui l'avait attaqué. Il fout son bras dans la gueule de l'Esprit, se retrouve plaqué au sol, mordu et contaminé par les tâches noirâtres, mais il continue d'envoyer sa lame dans la gorge pleine de fourrure épaisse et de cette ignoble maladie de la Louve, avec désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sick
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mar 12 Aoû 2014 - 0:14

Un grand bordel, un joyeux bordel. Et ça hurlait de tout les côtés, le sang giclait à flots joyeux, les fées criaient de leur voix cristalline, les enfants pleuraient de leur voix nasillarde, les peau-rouge hurlaient de leur voix forte. La tête de Sick était prête à exploser. Quand la bataille avait commencé, elle s'était mise devant Elza pour la protéger, la frêle Elza, la petite Elza. Ce n'était pas qu'elle ne la pensait pas capable de se défendre, mais son instinct lui disait de protéger ceux qu'elle pouvait... alors c'est ce qu'elle fit aux côtés de Snow qui grognait.

C'était monstrueux. L'Esprit Louve était complètement noire, d'un noir ténébreux. Ses yeux étaient fous, elle était complètement rongée par le mal qui sévissait sur l'île. Quand elle apparut Sick ne fit que serrer encore plus contre elle son couteau de chasse. Son arc ne lui aurait servi à rien, elle n'aurait pas eu le courage de tirer sur l'Esprit Louve ou ses enfants.

« SNOW. SNOW T'ES OU PUTAIN REVIENS ICI IMBECILE. SNOOW. » elle criait, folle d'inquiétude pour son compagnon qui avait disparu.

Mais elle ne pouvait pas laisser Elza et les quelques enfants seuls, pas dans tout ce bordel. Alors elle brandit son couteau de chasse et fauchait devant elle dès qu'un des louveteau faisait mine de s'approcher d'eux, menaçante, protectrice. Où était passé ce foutu chien encore? Sick était trop fière pour l'admettre mais jamais elle ne se remettrait de la perte de son ami si il périssait au combat. Jamais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mar 12 Aoû 2014 - 0:38


PAINT IT BLACK

Même si je m’étais préparé à cela, même si j’avais essayé de le deviner, jamais je n’aurai pu anticiper l’horreur de la scène. Tout était confus, flou et fou. Tout n’était que cris et cacophonie, et je voulais me boucher les oreilles, et partir loin, loin d’ici. Je me plaquais les mains sur le crâne, pour faire taire le fracas infernal, mais quelque chose hurlait à l’intérieur de moi, et je tombais à genoux, paralysé. Les corps vacillaient devant moi, mais ils n’étaient plus que des silhouettes vaporeuses qui s’agitaient devant mes yeux écarquillés.

Et soudain, le choc. J’en eus le souffle coupé. Quelque chose ou quelqu’un venait de me heurter de plein fouet et je tombais à terre, les mains sur l’estomac. Du même coup, le son me revint, et tout me parut brusquement infiniment clair et détaillé. Je vis le sang, je vis le noir, le noir partout, partout autour de moi. Il n’y avait plus que cette infection démoniaque, cette purulence… Où était Peter ? Je le cherchais des yeux, dans un dernier espoir. L’Enfant Roi devait faire quelque chose, lui seul avait pouvoir sur son monde, lui seul pouvait encore nous sauver !

Puis vint le cri. Il me transperça aussi vivement qu’un coup de poignard, et je ne fus pas le seul à en sentir la violence. J’entendis des sursauts et des exclamations autour de moi, comme une onde de choc. Je cherchais un repère, des visages familiers, quelque chose auquel m’accrocher pour lutter contre la douleur qui s’emparait peu à peu de mes jambes, de mes bras, de mon être tout entier. Mon âme était en feu. En feu. La fée du feu ! Je vis le petit être rougeoyant tomber non loin comme un pétale de fleur.

Mon esprit n’était pas clair, je délirais à moitié, et en cet instant, il me semblait qu’il ne puisse exister qu’une seule fée aux cheveux rougeoyants. Et je ne pouvais pas la laisser mourir, pas une seconde fois. Des larmes sales coulaient le long de mes joues, étaient-elles noires elles aussi ? Sans réfléchir plus longtemps, je me précipitais vers la petite étincelle. Elle était à terre, inconsciente. Ne sachant que faire, je l’attrapais dans mes mains et je la serrais contre ma poitrine, avant de me laisser tomber sur le sol, épuisé et brûlant. Je fermais les paupières et je me laissais gagner par la noirceur moi aussi, sombrant dans les ténèbres.



Résumé : Whistle est d'abord en état de choc devant la scène qui se déroule sous ses yeux. Un coup au ventre lui faire reprendre ses esprits et il se précipite vers Vermeil, qu'il attrape dans ses mains et serre contre lui, avant de se laisser totalement aller à la noirceur.
____________________________

Dance with the devil in beat with the band
To hell with all of you hand in hand
But now it's time to be gone - forever.



Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mar 12 Aoû 2014 - 0:48


Pour la première fois depuis des années, la silhouette massive de l'Esprit Loup ne rassura pas Harfang, mais lui glaça les sangs.
Ce n'était plus l'ombre d'une mère, d'une protectrice quasiment intouchable qui leur faisait face mais un regard fou. Vide de toute raison, où ne restait que la férocité connue de la Mère Louve transformée en quelque chose de plus ... froid. Vicieux. Sinueux.

Une seconde, la jeune femme fut tétanisée par cette vision, noire, puante et son cœur hurla de douleur, ratant un battement sur deux.
Tandis que l'Esprit Loup s'était rapproché, soufflant contre le visage blafard de Peter, Harfang Cendrée avait reculé, ses yeux parcourant la fourrure taché d'encre. Cette malédiction qui brisait, bouffait celle qu'elle considérait comme une Mère pour elle.
Un murmure franchit ses lèvres, alors qu'elle relevait le masque de sang accroché à ses fourrures, suppliant l'Esprit de reculer.
De se calmer.
En vain.
Comme si elle, petite humaine au corps et au cœur disloqué par cette vision d'horreur pouvait y faire quelque chose. Ses prunelles brillaient de larmes contenues alors que ses lèvres formaient des phrases sans queue si tête. Sans fin, parce qu'elle ne voulait pas la connaître. Ses doigts se crispèrent sur le pelage du Loup le plus proche d'elle.
Mais ni la voix apaisante, rauque d'Harfang, ni ses larmes, perles de souffrances n'affectent sa Mère et d'un coup de griffe puissant, la gardienne fut projetée violemment à terre, la jambe lacérée d'entailles. Mélange de sang et de ce Mal qui se propage au rythme de son désespoir grandissant devant le carnage de L'Esprit Loup.
Tout est de noir et sang, sombre et poisseux.
Un trait fusa et se planta dans l'œil pourpre de la Louve.

"- NOON !"


Elle veut tuer et protéger Stealth à la fois.
La peur, la rage envers les enfants, les indiens, et surtout cette ombre puante qui grandissait en elle, recouvrant jusqu'à son genou, brasier noirâtre, se disputaient dans la tête d'Harfang Cendrée. Déchirée devant le revirement des louveteaux. Ses frères.
Qui est sa famille ? Qui devait-elle protéger ?!

Les peintures de guerres souillées de sang, la guerrière blanche des Delaware se mord les lèvres jusqu'au sang et malgré la douleur, se précipite violemment la Louve, une fraction de seconde trop tard. Elle est déjà aux prises avec Panthère Bleue.
Moment d'hésitation devant le louveteau déchainé contre la rouquine avec le mince espoir que ce frère qu'elle avait sauvé ne meurt pas, tout comme la gamine. Une part d'elle se jura de tuer la sentinelle si cela arrivait. Noirceur de ses contradictions.

Mais la vision de la lame de l'indien vers la gorge de sa Mère lui fit pousser un hurlement indistinct. Contre la Louve ou contre Panthère Bleue ? Bien difficile de le savoir dans cette cohue où sa propre lame s'enfonça un instant dans un flanc, un corps chutant à sa suite qu'elle ne regarda pas, toute son attention et sa concentration poussée vers l'Esprit Loup.

"- Non pas ça ! "

Sa main stoppa le poignet de Panthère Bleue au risque de lui casser, le condamnant presque, alors qu'elle poussait la gueule de la Louve pour s'interposer entre le corps du Picaninny et les crocs. Poussée par le désespoir, ses mains s'étaient accrochées au pelage sous la gueule de l'Esprit Loup folle de rage, pour la dévier, ses bras se teintant d'encre noire.

Le bras du guerrier devait être en loque à présent, même s'il avait pu le retirer.
Mais elle devait protéger la Mère Louve. La protéger des autres et d'elle-même.
Harfang étouffait sous la malédiction, pleurait alors que sa poigne faiblissait, certains doigts cassés par la force de l'Esprit contre elle, les larmes creusant des sillons sur son visage tandis qu'elle hurlait.
Mélange de souffrance et d'une férocité à tenir. Peu importe les conséquences.  
Pauvre petit rempart de quelques minutes, tâche blanche devant la folie de l'Esprit Loup.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Capucin Farouche
avatar

♐ Papoose des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 236
✘ SURNOM : La Bestiole
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Hear me roar in the Jungle Book !

MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    Mar 12 Aoû 2014 - 12:57


Ce qui l'alerte, c'est la panique environnante des bêtes. Tous se mettent à fuir, du moins ceux qui ne sont pas encore atteints. Capucin Farouche a la langue littéralement collée au palais tant il a peur. Le sol a tellement tremblé que ses genoux s'entrechoquent.
La vision de l'esprit loup ainsi damnée lui fait l'effet d'une énorme gifle. Ses cheveux se hérissent sur son crâne et des larmes terrifiées coulent sur ses joues terreuses. Il peut à peine y croire.

Pendant le carnage, Capucin n'a pas la bravoure de Panthère, de Harfang ou des Garçons Perdus qu'il voit se battre avec ferveur, ignorant la douleur et la crainte de mourir. Il bondit, s'agrippe aux arbres, se plaque au sol et tente d'éviter les coups fatals de l'esprit loup. Panthère Bleue lui évite plusieurs fois un coup mortel. Capucin gémit, comme un animal blessé, et enfouit sa tête dans ses bras maigres.
Lorsqu'il daigne la relever, il découvre un champ de bataille immonde, d'où se dégage une odeur infecte et lourde. Des corps disloqués gisent sur le sol, envahis d'un mélange de sang pourpre et de noir poisseux. Plus de la moitié du groupe est tombé. Mort. Les gémissements de la Bestiole reprennent de plus belles, plus rapides et plus forts.

L'Esprit Loup se débat avec les silhouettes faibles de Harfang Cendrée et Panthère Bleue. Capucin voudrait avoir le courage de le secourir lui aussi, mais il est incapable de bouger. Il regarde autour d'eux. Tout est noir. TOUT EST NOIR. Même le ciel est envahi de tornades grises et se charge d'éclairs redoutables. Même Peter est noir. L'île est un cauchemar vivant.

Soudain, Capucin aperçoit au travers de ses yeux embués de larmes un louveteau dont le pelage se teinte progressivement de la substance sombre. Dans sa gueule, une silhouette blanchâtre qui semble disparaitre, statique. Louve Tumultueuse ! Capucin reste un moment attérré par cette vision. Il ignorait qu'un esprit pouvait en dévorer un autre. Sans réfléchir, il se rue dans un grand cri rauque en direction du louveteau. Capucin est un être d'instinct, et il devine bien vite à quel point le rôle de la chef des hurons, elle qui l'a vu naitre, sera important dans la tragédie. Si tant est qu'il reste encore de l'espoir... Il plonge ses mains souillées dans la gueule du louveteau, hoquetant de peur, et use de toute la force de ses bras pour ouvrir sa gueule. Le noir l'envahit à une vitesse impressionnante.
Il ne tiendra pas longtemps.

« BOA ! Viens aider moi, vite, vite !!! Louve va mourir ! Boa... »

Il hurle, pleure, accablée par son épouvante autant que par la souffrance de voir les grands esprits ainsi maudits, ainsi mauvais.


Résumé :
Capucin se cache et évite les coups, la vision des esprits ainsi le terrasse. Il constate le massacre avec une peine immense, et est incapable du moindre mouvement. Il voit toute l'île se teindre de noir, le ciel aussi, Peter aussi. Soudain il aperçoit un des louveteaux en train de dévorer l'esprit de Louve Tumultueuse et se rue sur lui, hurlant de peur. Il plonge ses mains dans la gueule du louveteau maudit et son corps se couvre de noir aussi. Il appelle Boa Nocturne afin qu'il lui vienne en aide. Il ne peut s'arrêter de pleurer.











Capucin rugit en brown.
.......

cadeau de césar:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERMINÉ – Intrigue 2 : Le Dernier Espoir    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Délios : Le dernier espoir
» Rien à faire, vous êtes mon dernier espoir !
» Dernier Espoir.
» Avis d'armure pour GS
» Un dernier espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-