Le Deal du moment :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
Voir le deal
15.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMar 28 Juil 2020 - 20:28

High is the way
But our eyes are upon the ground
You are the light and the way
They'll only read about

Tool - 10'000 Days


Ces temps, la mort semble le suivre partout où il se rend.
Tool se fait cette constatation alors que sa course s’intensifie, loin de l’immense sauterelle qui s’était mis en tête de le poursuivre.

Ils étaient trois, au départ, trois à partir en mission pour récupérer un fruit qui pousse sur les ronces et qui aurait de fortes propriétés médicinales. Ils étaient trois : Sand, Jewel et lui. Maintenant, il ne reste plus que lui et le jour qui décline dangereusement.

Lui et cette course qui lui brûle les poumons.

Au bout de ce qui ressemble à une éternité, le Patient s’autorise une pause. S’arrêtant, il reste un instant immobile, aux aguets du moindre son qui signifierait sa fin.
Heureusement pour lui, l’insecte semble s’être lassé.

Il faut que tu reposes...
On pas le temps. Gamin, remets-toi en marche. Tu pleureras les morts plus tard.


Les mots de Kafka sont rudes, mais raisonnables. Un soupir, et l’Artisan repart. Même si sortir du Labyrinthe Infesté est sa première priorité, il ne peut s’empêcher de redouter le moment où il faudra annoncer au Campement la disparition de Sand et Jewel, emportés tous deux par des insectes vénéneux.

Oh, il faudrait déjà que tu sortes d’ici.
À ta place, je n’espérerais pas trop.


Morgue ricane, mais Tool choisit de ne pas lui répondre et se concentrer sur le chemin à prendre. S’il voit bien d’où il vient, il lui reste encore à déterminer la direction dans laquelle il lui faut se rendre.

Je vais essayer de suivre un mur. Je ne sais plus où j’ai lu que ça marchait, mais c’est mon unique plan.
D-dis, T-Tool... on v-va vraiment m-mourir ici ?
Est-ce que ce serait vraiment une perte ?


Le Patient grimace, ses bras fourmillent. Abandonner serait si facile, mais il ne peut pas s’y résoudre. Il y a encore, chez les Perdus, des enfants qui comptent sur lui. Des petits à réconforter, des instruments de musique à réparer.
Une révolution à mener.

Et - plus près qu’il ne le croit - un schisme à combler.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMar 28 Juil 2020 - 23:01

Elle ne sait pas pourquoi elle a décidé de passer par là. Sur le moment, ça paraissait une bonne idée. C'est plus court. Plus simple. Et puis, elle est entrée dans le labyrinthe.

Ah, quelle fausse bonne idée ! Relativement tranquille pendant un moment (tellement qu'elle se demande si toutes les bestioles de l'endroit ne sont pas en train de s'occuper de quelqu'un d'autre) la voilà en train de courir partout sans prendre le temps de regarder par où elle va exactement. Le plus important : regarder devant, ne pas ralentir et trouver une idée.

Contre elle, sa besace dans laquelle elle fouille d'une main, remplie de bibelots et autres coquillages qu'elle est allée chercher près de la Lagune. Des baies, aussi, qu'elle a prises pour le voyage et n'a pas toutes mangées. Dans un souffle, un sourire vainqueur. C'est ça !

Elle ne sourit pas longtemps : elle peut entendre l'essaim se rapprocher. Les frelons venimeux sont arrivés face à elle, l'obligeant à changer de chemin alors qu'elle était presque persuadée d'être près de la sortie du labyrinthe. A présent, elle n'en sait strictement rien. Mais elle préfère ne pas y penser, parce que ça l'angoisse de se dire que le soleil ne va pas tarder à se coucher et qu'elle n'est toujours pas dehors. Elle fronce les sourcils, accélère. Elle ne peut pas mourir. Pas cette fois. Elle a encore beaucoup trop de choses à faire.

Elle n'a toujours pas retrouvé son frère.

Respirant rapidement, essayant de ne pas penser à ses chevilles qui forcent depuis un moment maintenant et peuvent lâcher n'importe quand, elle court. Elle court et se concentre sur son objectif, sur sa raison d'être. Hors de question de laisser tomber.

Cygne regarde devant elle et voit un virage approcher. Elle sent que c'est le moment. Elle prend les baies qu'il lui reste dans une main et accélère encore, un tout petit peu, avant de tourner.

Il y a une silhouette, quelques mètres devant elle. Elle n'a pas le temps de réfléchir plus que cela. C'est une silhouette humanoïde, c'est tout ce qu'elle retient. Et, actuellement, tout ce qu'elle a besoin de savoir. Elle hurle, alors que son poing serré se lève et qu'elle arrive de plus en plus vite à hauteur de cette personne, l'essaim toujours derrière elle.

"BAISSE-TOI !"

Elle ne prend pas le temps de vérifier qu'il l'écoute, mais elle espère que c'est le cas. Elle plie son bras et jette de toutes ses forces les baies de l'autre côté du mur de ronces avant de se recroqueviller au sol. Genoux repliés, mains autour des chevilles, tête baissée et yeux fermés. Elle écoute l'essaim passer et elle murmure très fort dans sa tête des mots qu'elle connaît par cœur mais qu'elle ne comprend plus, pour se rassurer. Sa main gauche remonte jusqu'à son avant-bras droit et elle le serre, fort, en espérant que ce ne soit pas la dernière fois.

Puis, plus rien. Le silence l'assourdit plus fort encore que les frelons ne le faisaient. Ils sont partis. Elle ouvre les yeux, regarde ses genoux sous elle puis ses mains et enfin, le sol. Elle voit des chaussures et se souvient qu'il y a quelqu'un d'autre. Elle espère qu'il va bien. Tout n'a duré que quelques secondes. Prudemment, elle commence à se lever et décide de prendre des nouvelles de l'inconnu dont la silhouette se définit au fur et à mesure qu'elle se déroule et lève la tête.

"Est-ce que tu v.."

Les mots restent coincés dans sa gorge, comme son regard sur son visage. Elle n'a besoin d'aucune indication supplémentaire, rien d'autre que son cœur qui se met à battre plus fort et plus vite encore que lorsqu'elle courait pour sauver sa peau et que ses yeux qui s'agrandissent au fil de la réalisation.

C'est lui.
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMar 28 Juil 2020 - 23:34

Avancer, toujours avancer. Suivre le mur sans y accrocher, ignorer les voix qui hurlent. Tool est concentré, déterminé à survivre malgré la peur qui l’a saisi au ventre et menace de ne pas le lâcher.
Je peux m’en sortir.
J’ai vécu pire.
Je suis un... un survivant.


Toute son énergie est tendue vers un unique but, trouver la sortie.
Ne pas mourir ic-

- BAISSE-TOI !

La voix, provenant de l’arrière, coupe court à ses pensées. Ignorant la curiosité qui s’empare de lui, Tool obtempère. Se jetant le plus adroitement possible en avant, il se rattrape, se stabilise comme il peut avant de cacher son visage de ses paumes.
Si elles te piquent, t’es mort, que ce soit au visage ou non.

Il ne répond pas, occupé à écouter le bourdonnement assourdissant se rapprocher, puis... s’éloigner. Comme si, quelque part, la voix qui fonçait vers lui avait réussi à les attirer ailleurs. Il ne bouge pas tout de suite, cependant, attend encore quelques secondes prudentes pour ne surtout pas les alerter, leur rappeler sa (leur ?) présence.

Lorsqu’il est à peu près sûr de ne plus rien entendre, le Patient écarquille ses doigts. Entre des mèches de cheveux pâles, il perçoit une petite silhouette.
Se lever, il faudrait qu’ils se lèvent, ils n’ont pas de temps à perdre.

Avec une souplesse teintée de prudente, le Patient se redresse et s’autorise enfin à contempler la pauvre âme qui s’est perdue au même endroit que lui.

- Est-ce que tu v..

Elle s’arrête.
Il s’arrête.





Au départ, celui qui était Lev n’y croit pas. En contemplant le visage dont il a tant de fois imaginé les variations, il se dit que c’est encore un mauvais coup de son esprit fracturé. Ou de cette même Île qui a pris ses amis et le soleil en même temps.
Une farce cruelle.

Pourtant, les voix se sont tues.
Il n’y a plus personne, plus que lui
et elle.

Elle et ses cheveux presque blancs, à l’image des siens. Elle et sa silhouette étirée, son visage vieilli. Pourtant, dans chaque pore, dans chaque reflet de prunelle, il contemple les échos d’un passé changé, rêve vivant en lequel il avait presque cessé de croire.

Elle qui le fixe comme si elle avait vu un fantôme.

C’est immédiat et plus douloureux qu’il ne l’aurait pensé. Alors qu’il tend la main en avant et s’approche, le Patient a l’impression que son cœur va exploser. D’un coup, il n’est plus qu’une émotion vive qui noie ses yeux et brouille l’image de l’enfant.

Sa main s’arrête, à quelques centimètres d’elle.

- Solnychka...

Depuis quand sa voix est-elle aussi rauque ? Depuis quand a-t-il si peur ?
D’un ton qui lui semble lointain et qui, pourtant, lui fait mal à chaque mot, Tool articule :

- ... dis-moi que tu es réelle.

Il supplie, le Patient.
Il supplie l’Île et Pan que sa vision ne le trompe pas. Pas cette fois.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMer 29 Juil 2020 - 0:23

Il la fixe, sans un mot, et elle a l'impression qu'elle va exploser. C'est son âme qui est mise à nu, s'éparpille en mille morceaux et se reconstitue sous ces yeux perçants, si semblables aux siens. Ces yeux qui se couvrent d'une pellicule d'eau qui devrait l'attrister mais qui pose une baume sur son âme, esseulée depuis si longtemps qu'elle est incapable de se rappeler la dernière fois qu'elle s'est sentie aussi vivante.

Entière.

Il ne l'a pas oubliée. C'est la première pensée rationnelle qui s'infiltre dans son esprit alors qu'elle le regarde s'approcher d'elle, sans bouger. Elle n'ose pas. Elle a l'impression que si elle le fait, tous ses souvenirs disparaîtront avec et qu'il ne se rappellera plus de rien. Et elle ne peut pas supporter cette idée. Elle n'a pas fait tout ce chemin pour un tel dénouement. Elle s'y refuse.

Mais elle le regarde. Elle le regarde et le voit vraiment pour la première fois depuis beaucoup trop longtemps. Il n'est plus des mots sur un feuille de papier. Il n'est plus une silhouette qu'elle tente d'apercevoir dans la nuit. Il est là, devant elle. Pour de vrai.

Il tend la main vers elle mais s'arrête, tout près de son visage. Elle ferme les yeux. Est-ce qu'il sera encore là quand elle va les rouvrir, ou est-ce qu'il va disparaître ? Ou pire encore, l'observer comme une étrangère ?

- Solnychka...

Sa voix... C'est toujours la même. Elle n'a jamais pu l'oublier. Ce mot, ce surnom... Elle le reconnaît aussi. C'est celui qu'il lui a toujours donné. Lui et lui seul. Elle retient avec force le sanglot qui lui enserre la gorge alors qu'elle rouvre les yeux pour le regarder, lui et sa main tendue, ses yeux mouillés et son air de ne pas y croire. Elle serre les poings et elle sent ses dents s'enfoncer dans sa lèvre inférieure alors qu'elle se fait violence pour ne pas craquer, pour le regarder, pour attendre de savoir ce qu'il a à lui dire. Alors qu'elle n'a qu'envie de se jeter dans ses bras et de le serrer aussi fort qu'elle a pu serrer son propre bras pendant tout ce temps. Mais elle se retient, même si ses yeux à elle aussi commencent à s'emplir d'eau.

Elle a trop peur que tout s'arrête si elle ne le laisse pas aller jusqu'au bout.

- ... dis-moi que tu es réelle.

Une expiration. Elle sent son corps entier se relâcher, ses épaules s'affaisser, ses genoux plier légèrement sous son poids et sa tête qui tombe en avant. Directement dans la main toujours tendue de son frère. Son frère. Enfin. Elle ne réalise pas que ses larmes sont en train de couler tant elle est occupée à hocher la tête, de plus en plus fort et de plus en plus vite, le temps d'avaler sa salive et de réussir à articuler quelques mots.

"C'est moi... Je suis là. Je suis vraiment là."

Elle relève un peu la tête, juste assez pour prendre entre ces mains celle qui tenait sa joue. Elle la serre fort, pour le convaincre, pour se convaincre, qu'elle est bien là. Que lui aussi. Elle sent ses doigts et ses paumes sous les siens. Ils sont plus rugueux qu'avant, mais cela ne change rien. Il est là.

Elle ancre son regard dans le sien et, entre deux larmes, lui adresse un sourire rayonnant. Digne de l'enfant de six ans dont il a gardé le souvenir. Il est là. Ils sont là.

Entiers.

Mais le moment ne pourrait pas être plus mal approprié. Déjà, non loin, des sifflements se font entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyDim 9 Aoû 2020 - 21:29

Il a peur, il a tellement peur. Quand on est pétrifié comme ça, on ne s’autorise pas de pensées heureuses. Pas tout de suite, pas maintenant. Pas avant qu’il soit sûr que son esprit ne le trompe pas.

Un souffle, suivi d’un contact. Des signaux électriques parcourent la paume de ses mains pour remonter son bras, atteindre son esprit. Très légèrement, ses doigts se referment. La peau et les cheveux de sa sœur sont doux, tangibles.
Réels.

L’air lui manque, remplacé par une euphorie si forte qu’elle surgit d’entre ses poumons pour balayer le moindre de ses doutes. En face de lui, sa Solnychka hoche la tête avec force avant de se redresser, prendre sa main entre les siennes. Il n’y a rien de dangereux dans son toucher, rien qui ne fait hurler les voix.

- C'est moi... Je suis là. Je suis vraiment là.

La gorge de Tool se serre : Lilya a toujours été la personne chez qui il pouvait revenir, avant que tout devienne insoutenable. Avec avidité, le Patient la dévore du regard, notant chaque différence.
Elle avait grandi, c’était sûr. Mais son sourire... son sourire restait le même.

Le plus beau sourire qu’il n’ait jamais connu.

Le nœud dans sa gorge s’est transformé en grosses larmes. Pourtant, ses lèvres se sont étirées également, répondant à la jeune fille. L’espace d’un instant, Tool oublie même l’endroit où ils se trouvent ainsi que le danger qui les entoure.

C’est une voix qui le sort de sa transe.

Tool. Faut que tu bouges sinon tu vas te faire buter.

Le ton de Kafka est irréfutable, impérieux. Perturbé par ce signal soudain, Tool met un instant à reprendre ses esprits. Au loin, une série de sifflements se fait entendre.

Un soupir.

- Il faut qu’on sorte de là.

Poussée par l’urgence, sa main agrippe celle de Lilya et ses jambes se mettent en mouvement, dans la direction opposée aux sons. Il n’ira pas se plaindre, le Patient, non : il est déjà si heureux de l’avoir retrouvée.
Malgré les circonstances.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMer 12 Aoû 2020 - 16:12

Elle le regarde, sans rien ajouter. Pas de geste brusque ou quoi que ce soit qui puisse paraître violent. C'est qu'elle le connaît, son frère. Malgré tout ce qu'il garde pour lui, malgré tout le temps qui s'est écoulé, elle sait encore comment il fonctionne. Alors, elle attend, le laisse venir à elle.

Toujours avec ce sourire radieux qu'elle n'a pas réellement esquissé pour quiconque depuis si longtemps.

Le Temps, qui s'écoule de manière si erratique, qui ne lui avait jamais paru si long jusqu'à cette rencontre espérée mais tellement inattendue, semble s'arrêter sur ce sourire qui s'étire. Tout le reste n'a plus la moindre espèce d'importance. Il n'y a plus que le sourire de son aîné au travers des larmes et cette sensation si longtemps oubliée. Elle pourrait rester là des heures, à simplement le regarder, aussi longtemps qu'elle l'avait recherché sans jamais distinguer sa silhouette.

Mais ce n'est pas le moment. Déjà, le danger qui leur avait laissé un court répit refait surface. Elle l'entend d'une oreille, juste assez pour la faire sortir de sa contemplation. Lev parle, et elle hoche la tête, se laisse entraîner, ravalant ses larmes et les mots qu'elle veut lui dire. Ils n'ont pas le temps, elle le sait aussi bien que lui.

Alors, elle se concentre sur cette main qui tient la sienne, la serre en retour, et le suit. Elle le suivrait n'importe où, il le sait bien.

Jusqu'aux confins de l'Imaginaire.

Derrière eux, les sifflements se font plus proches. Plus inquiétants. Sans ralentir, Cygne tourne la tête sur le côté. Dans le coin de sa vision, elle aperçoit une sorte d'énorme scorpion, accompagné de plusieurs autres de tailles différentes. Elle pince les lèvres.

"Des scorpions géants. Quatre ou cinq. Ils s'approchent."

Ce n'est pas ce qu'elle veut lui dire, mais la situation extérieure prend le pas sur tout ce qu'ils peuvent avoir à partager. De sa main libre, la Volontaire fouille dans sa besace. Elle ne pense pas avoir quoi que ce soit d'utile. Les baies ont efficacement dévié la trajectoire des frelons, mais ces bêtes-là sont bien trop grosses pour se laisser appâter de la même façon... Elle n'a plus que des breloques dont elle n'est pas certaine de savoir quoi faire.

"Tu sais par où on va ?"

S'éloigner des menaces est une chose. Mais la journée passe et s'ils veulent s'en sortir, il faut vraiment qu'ils trouvent cette sortie.

Elle n'a pas l'intention de mourir. Encore moins maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyDim 6 Sep 2020 - 16:29

Quand on est Artisan, on ne bouge pas comme un Chasseur. Tool ne l’aura jamais autant déploré, pourtant ses jambes filent à toute allure. C’est qu’il garde, serrée entre ses doigts, la main chaude et réelle de sa sœur.
Pour elle, il ne s’arrêtera pas. Jamais.

- Des scorpions géants. Quatre ou cinq. Ils s'approchent.

Un regard vers elle et d’un coup, son cœur qui gonfle à nouveau comme pour exploser mais il n’a pas le temps, le Patient, il hoche la tête et se retourne, fait travailler son cerveau comme jamais.

Trouve des repères, rappelle-toi d’où tu es passé. Et suit un mur, ne t’arrête pas. Tu n’as plus le droit à l’erreur.
Pas avec elle.


- Tu sais par où on va ?

Alors qu’ils pivotent et s’engagent dans un nouveau couloir, Tool répond :

- Je ne suis pas sûr. J’essaie de me rappeler.

Moi, je peux te dire que t’es jamais passé par là.

Il sursaute légèrement, mais accepte l’information. Contre toute attente, une nouvelle indication lui parvient.

À la prochaine, tourne à gauche. À droite, il y a la barrière de ronce qui a tué Jewel.

Pourquoi Morgue voudrait l’aider ? Il n’a jamais été bienveillant avec lui, jamais.

Fais-lui confiance.
... pourquoi ?
On veut tous vous sortir de là, c’est promis.
Considère ça comme une trêve.


C’est la première fois que les voix s’unissent à la sienne pour tendre vers un seul objectif. Tool est ému, mais il ne peut pas s’attarder. À la place, son autre main fouille les poches de son manteau, à la recherche de quelque chose, n’importe quoi qui puisse ralentir leurs poursuivants.

Du papier, du verre. Un éclat de souvenir qui va peut-être leur sauver la mise.

- J’ai une bombe artisanale. Dans ma poche.

Les rouages de son cerveau tournent à plein régime alors qu’entre deux souffles, il reprend :

- Il faut qu’on prenne de l’avance pour pouvoir l’allumer.

Regard en arrière, suivi d’un sourire mi-savant fou, mi-fierté. À chaque fois que son regard tombe sur sa Solnychka, il a tant de chose à lui dire mais tout ce qui sort, c’est :

- Ça va faire très mal.

Pas sûr qu’après ça, il soit élu meilleur exemple de l’année.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyDim 13 Sep 2020 - 18:59

Sa main lui fait presque mal. Elle peine à sentir le bout de ses doigts et n'ose pas essayer de les bouger, de peur de lâcher le contact. Mais Cygne ne dit rien. En réalité, elle préfère cette douleur à quoi que ce soit d'autre. Parce que si elle a mal, c'est parce qu'il y a là, juste devant elle, son grand frère qui ne la lâche pas. Elle le sait pour l'avoir vécu : la douleur de l'absence serait pire. Alors elle ne dit rien, et essaie d'ignorer les picotements dans le bout de ses doigts. Il faut se préoccuper de quelque chose de plus important, pour le moment.

Les scorpions ne font pas tous la même taille. Quelque chose fait dire à la fillette que les plus petits sont certainement plus jeunes. Peut-être qu'il sera plus simple de les semer. Elle fouille dans son sac sans trouver quoi que ce soit de vraiment probant, avant de demander à son aîné si il sait où ils vont. La réponse de Lev ne la rassure pas vraiment mais elle hoche la tête avec fermeté. Elle lui fait confiance. Au moins, cela veut potentiellement dire qu'ils ne sont pas en train de tourner en rond, et c'est déjà une bonne nouvelle.

Cygne fronce les sourcils en sentant le plus âgé sursauter un peu. Elle ne comprend pas ce qu'il se passe dans sa tête et ne peut même pas voir l'expression de son visage pour tenter une explication. Elle pince les lèvres entre deux expirations. Ça l'embête un peu, mais ils ne sont définitivement pas en situation de parler de quoi que ce soit. Elle note cependant l'information dans un coin de sa tête. Plus tard, quand ils seront sortis d'ici, peut-être qu'elle trouvera l'occasion de lui demander.

- J’ai une bombe artisanale. Dans ma poche.

L'affirmation la sort de ses pensées. Ses yeux clairs s'agrandissent de surprise. Sur le moment, elle se demande pourquoi, comment, il peut avoir une chose pareille sur lui, mais elle envoie rapidement cette pensée balader. Peu importe, se dit-elle. Ce qui compte, c'est que c'est effectivement un bon moyen de leur faire gagner du temps.

Au regard qu'il lui jette, Cygne sent un léger éclat de rire passer la barrière de ses lèvres. Elle a un souvenir sur le bout de la langue, ce sourire lui rappelle quelque chose, des éclats d'idées qui pétaradent toujours de manière inattendue, un peu comme celle-ci... Elle est incapable de mettre des images sur tout cela, mais la sensation est agréable. Au détriment de la situation, elle a l'impression de retrouver son frère. Vraiment.

Lui et ses idées géniales qui fusent dans tous les sens.

Ils tournent à gauche, et Cygne remarque le cul de sac qui les attendait de l'autre côté. Dans le même temps, la main qui fouille toujours dans son sac tombe sur un gros coquillage. Elle le sort et l'observe un bref instant. C'est une grosse conque, qu'elle a ramassée en pensant en faire un instrument de musique, une fois rentrée au Camp. Se disant que cela pourrait agrémenter les fêtes des Delawares. Elle n'hésite cependant pas longtemps : elle pourra toujours aller en chercher d'autres sur la plage. Si ils sortent d'ici.

"Je vais tenter quelque chose."

C'est dit dans un souffle, histoire de prévenir. Presque aussitôt, elle lance le coquillage avec force, afin de le faire rouler le plus loin possible dans l'autre direction. Les créatures ralentissent un instant, perturbées par la présence de nouvelles vibrations. Deux des plus petits scorpions décident de suivre le coquillage jusqu'à arriver contre la barrière de ronces. L'image qui suit n'est pas agréable, et Cygne tourne la tête, se désintéressant de la vision. Les cris d'agonie de la bête suffisent à se faire une idée.

"Kësaa..."

L'interjection lui vient naturellement dans la langue de son clan. C'est vrai qu'avec le Givre, elle a tendance à bien plus communiquer en anglais, mais ces petits mots sont les premiers qu'elle a appris en arrivant sur l'Île et reviennent donc facilement. Elle reprend sans cesser de courir, ignorant avec acharnement la douleur qui commence à prendre beaucoup trop d'importance dans sa cheville droite (ce n'est vraiment pas le moment qu'elle lâche).

"On en a semé un. Peut-être deux, je ne suis pas sûre. Mais les autres ont ralenti un peu. Tu crois que ça suffit ?"

Il va bien leur falloir tenter le tout pour le tout à un moment, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyMar 27 Oct 2020 - 19:22

Les gestes de sa sœur, les siens, la route qui défile devant eux. Difficile de se concentrer sur trois éléments à la fois, mais ses voix l’aident à ne pas se perdre. D’une main, il tient celle de Solnychka, de l’autre il farfouille dans sa poche à l’aide d’un briquet. Derrière, un son nouveau suivi de cris d’agonie organique. Un regard en arrière, vers le coquillage abandonné et le charnier de ronces. Les connexions se font : le Patient comprend ce qu’il s’est produit et ne peut s’empêcher de ressentir une immense fierté.

- Bien joué.

Au moment exact où il prononce ces mots, sa main se referme sur son briquet.

- On en a semé un. Peut-être deux, je ne suis pas sûre. Mais les autres ont ralenti un peu. Tu crois que ça suffit ?

Un nouveau regard vers leurs poursuivants, une estimation qu’il ne parvient pas à faire. Il y a trop de paramètres à prendre en compte : la vitesse des scorpions, le temps qu’il mettra à allumer la bombe, le nombre d’essais dont il aura besoin.

Elle boîte.
Hein ?
Elle va plus pouvoir courir longtemps, t’as plus le temps de réfléchir. Vas-y !


- On va accélérer. Il l’a dit avec conviction, son regard dans celui de celle qui compte. Après je vais m’arrêter, allumer la bombe et la leur balancer à la gueule. J’en ai pour quelques secondes, prends de l’avance et je te rejoindrai.
Я обещаю тебе.


Il est pragmatique, le Patient. Il n’a pas envie de jouer aux héros, il suit juste les impulsions électriques qui parcourent ses neurones. Sans attendre l’accord de l’adolescente - pas le temps - il commence à accélérer le pas, lui donner une forme d’élan.
Puis, quelques mètres plus loin, la lâche.

Il ne s’attarde pas sur le sentiment de détresse fulgurant que lui provoque ce geste. À la place, l’Artisan pivote et sort son arme : une forme de cocktail molotov mixé avec un composé instable que lui avait fourni une fée aux allures de guêpes, avant l’Hiver. Avec une assurance tremblante, il saisit son briquet et - ignorant les scorpions qui se rapprochent - allume le tissu attaché autour de la bouteille.

Un lancer, en cloche, suivi d’une demi-seconde où il hésite à observer le résultat avant que ses voix ne le secouent et qu’il se mette à détaler.

Une seconde, deux, trois, quatre et un souffle chaud, qui manque d’allumer son manteau alors qu’il court comme il n’a jamais couru. Derrière, ça sent le bois brûlé et la chair qui se consume. Et malgré l’urgence, malgré la peur, le Patient ne peut s’empêcher de sourire.
C’est fou ce qu’il aime quand ses plans marchent comme ça !


HRP:
 






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptyDim 1 Nov 2020 - 21:16

Le compliment n'est pas perdu. Dans le regard bleu glacier de la petite pétille une fierté qui n'est pas feinte. Elle ne prend cependant pas le temps de l'exprimer autrement, même si elle n'est pas certaine que son aîné ait pu la voir : il y a d'autres choses à prendre en compte. Ce qu'elle vient de faire ne leur a pas (encore) sauvé la mise. Pour ça, il faut que son frère s'y mette aussi.

Elle le sait, et pourtant la réponse qu'il lui offre ne lui plaît pas du tout. Cela se voit dans sa moue pincée, dans ses dents qui attaquent brièvement sa lèvre inférieure (c'est difficile de le faire très longtemps en tenant le rythme imposé par la course), dans le poing libre qui se serre et surtout dans la main qui s'accroche encore plus fort à l'autre, même si elle peut à peine le sentir tellement elle fourmille.

Elle a envie de crier "Non", qu'elle ne veut pas, qu'il est hors de question qu'elle le lâche. Elle veut hurler sa détresse au monde et faire un énorme caprice, comme elle a pu être capable de le faire avant que leurs chemins ne se séparent une première fois. Mais elle a grandi, la Volontaire. Elle a mûri. Elle a cette détermination au fond des yeux qui la force à comprendre qu'obéir est la meilleure chose à faire. Même si elle meurt d'envie de faire tout le contraire et de s'accrocher encore plus fort.

Я обещаю тебе.

Et puis, il y a ça, aussi. Des mots dans une langue qu'elle a presque entièrement oubliée, dont un contingent très restreint existe encore sur un bout de papier. Et dans sa tête, parce qu'elle l'a tant lu et relu, ce bout de papier, qu'elle est incapable de se l'ôter de l'esprit. Et ces mots-là, ils sont aussi sur le bout de papier. Elle en comprend instantanément le sens. "Je le te promets", comme il avait déjà promis avant. Promis de ne pas oublier. Et elle voit bien qu'il a tenu cette promesse-là. Il tient toujours ses promesses, son grand frère.

Alors, pour ces mots-là, pour cette nouvelle promesse, et parce que c'est la chose à faire, elle accepte. Elle hoche légèrement la tête sans répondre plus et se laisse entraîner. La douleur dans sa cheville est de plus en plus forte mais rien ne l'atteint plus quand elle sent la main de son frère lâcher la sienne. Rien d'autre que cette douleur poignante qui part de sa main à nouveau libre pour se ficher droit dans son cœur. C'est peut-être le sang qui irrigue à nouveau ses doigts auparavant beaucoup trop serrés, mais l'explication rationnelle ne fait pas sens. Elle n'arrive pas à l'atteindre, pas plus que la douleur de ses articulations.

Cygne avance comme on lui a demandé, passant une main rapide sur ses yeux pour essuyer les larmes qui défilent sans s'arrêter. Comme on le lui a demandé.

Elle ne sait pas où elle va. Depuis qu'elle est tombée sur Lev, elle ne fait que le suivre, et elle n'a aucune idée de la façon dont il se guide dans ce labyrinthe. Elle n'a pas remarqué qu'ils suivent un mur depuis le début, trop occupée à regarder derrière et à essayer de ralentir leurs assaillants. Aussi, quand le chemin face à elle se ferme et que chaque côté s'ouvre, elle ne sait pas où aller. Elle ralentit, regarde des deux côtés afin d'analyser la situation. Finalement, elle croit remarquer quelque chose au fond d'un des deux couloirs. Une clarté différente, des plantes plus nombreuses, comme si elles avaient un plus grand accès à la lumière du soleil. Une certitude la gagne : ils sont proches de la sortie.

Un gros bruit se fait entendre alors, et Cygne se retourne. Plus loin, elle voit son frère courir, avec de grosses flammes derrière lui. Le soulagement laisse vite place à une grosse inquiétude et elle décide de s'arrêter, pour l'attendre, pour être sûre. Elle ne veut pas qu'il oublie de tourner. Elle l'entraînera avec lui si il faut.  

Quand le Perdu arrive à hauteur du croisement, elle le prend par le bras et continue de courir. Sa cheville s'est un peu calmée, ou alors c'est son attention, portée sur autre chose, qui fait qu'elle a moins mal. Elle ne sait pas vraiment et n'y accorde pas un gramme de ses pensées. Au lieu de ça, elle se retourne et adresse un sourire à son aîné.

"Bien joué."

Un miroir, fait exprès. Elle continue.

"Je crois que c'est la sortie, là-bas."

Sa main retrouve la sienne, l'enserre avec force. Comme si elle n'était jamais partie.
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptySam 21 Nov 2020 - 18:02

Alors qu’il avance jusqu’à une intersection, une main l’agrippe. Son euphorie d’avoir tout cassé fait place à un soulagement vivace : Lilya est toujours là, l’explosion ne l’a pas atteinte. Le cœur battant, Tool se laisse guider vers un couloir où la végétation semble plus verdoyante.

- Bien joué.

Il se sent si bêtement fier, d’elle et de lui également.

- Je crois que c'est la sortie, là-bas.

Sa main retrouve sa place dans la sienne, et - sans même s’en rendre compte - Tool laisse échapper un soupir de soulagement. Autour d’eux, les ronces défilent puis laissent soudain place à une lumière bienvenue.
Les couleurs d’un crépuscule naissant.

Ils franchissent les portes du Labyrinthe Infesté, direction un extérieur gelé mais infiniment plus accueillant. Sa prise s’est resserrée, incapable de lâcher la main de sa sœur. Maintenant qu’ils ne sont plus en danger immédiat, ses sentiments le rattrapent, prennent toute la place.
Ils se sont retrouvés, ils se sont vraiment retrouvés.

Son souhait le plus fort, il n'avait jamais cessé d'y croire.

Ses émotions sont trop puissantes, il pile. Se tourne vers elle, la dévore du regard. Elle a changé, a grandi, mais il reconnaît son regard, ses traits. À nouveau son cœur menace d’éclater.

- ... c’est toi, c’est vraiment toi.

Sa voix est étranglée d’émotions. Sans plus réfléchir, il fait alors un pas en avant et, en un geste aussi rare que précieux quand on le connaît un peu, entoure sa cadette de ses bras. Il n’avait jamais été tactile, mais ça avait toujours été différent, avec elle. Il avait presque oublié ce que ça faisait d’être entier ainsi.

- Merci de m’avoir suivi.

Qu’avait-il fait pour mériter une telle loyauté ? Sa vision est brouillée, son cœur bat à tout rompre. Ça fait si mal, d’être en vie, mais il n’a jamais été aussi reconnaissant de l’être qu’en cet instant précis.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

10'000 Days Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Cygne Entêtée
Cygne Entêtée

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : La Volontaire
✘ AGE DU PERSO : 12-13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : La danse est une poésie muette.

Chorégraphies : I - II - III - IV - V

10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days EmptySam 21 Nov 2020 - 22:45

Main dans la main, ils se dirigent aussi vite qu'ils peuvent vers la sortie du labyrinthe. Plus rien d'autre n'a d'importance. La sortie, et cette main qui serre la sienne à s'en blanchir les jointures. Cygne ne sent déjà plus ses doigts, mais jamais elle ne fera cette réflexion à voix haute. Au contraire, un sourire illumine son visage. Il est toujours là, la façon dont il serre si fort sa main dans la sienne la convainc qu'il l'est pour bon.

C'est un rêve qui se réalise. Ou un cauchemar qui prend fin. Question de perspective.

Ils sortent enfin du Labyrinthe. Le soleil se couche tout doucement, il reste du chemin avant de rentrer au Camp de Réfugiés, mais le plus dur est derrière eux. Et puis, ils sont ensemble à présent. Aux yeux de la fillette, plus rien n'est impossible ou insurmontable.

Elle ne s'attend pas à ce que Lev s'arrête, et elle manque de lui foncer dedans. Elle le regarde avec ses grands yeux de chouette, cherchant à comprendre ce qu'il lui prend. Il la fixe et de manière complètement irrationnelle elle sent son cœur se serrer et l'angoisse refaire surface. Et si, maintenant que l'adrénaline était passée, il décidait qu'il ne voulait plus la voir ? Et s'il la lâchait, là, maintenant, et qu'il partait de son côté ?

Cygne a beau savoir -non, se persuader- que c'est impossible, une voix pernicieuse dans son esprit tourne en boucle, murmurant et si... sur et si..., faisant passer la douleur lancinante dans sa cheville pour un pincement sans importance. La terreur qui l'étreint, par contre...

"... c’est toi, c’est vraiment toi."

Le soulagement la prend avec une force telle qu'elle se sent presque tomber. Pourtant, ce n'est pas à terre qu'elle atterrit, non. Mais dans les bras de son frère. Lev l'enlace et rien d'autre n'importe. Elle glisse à son tour ses bras autour de sa taille et se blottit contre son torse, luttant comme elle le peut contre les larmes. Jusqu'à ce que son aîné s'exprime à nouveau.

"Merci de m’avoir suivi."

Le barrage rompt. Avec toute la violence liée à ce type d'images. Cygne se met à pleurer comme jamais elle n'a pleuré depuis son arrivée sur cette Île. Depuis bien plus longtemps, se rendrait-elle compte si elle était capable de s'en souvenir. Elle pleure sur les années perdues, sur les nuits oubliées passées à la fenêtre et celles bien vives passées à proximité du Grand Arbre. Elle sanglote sans s'arrêter, sans cesser de serrer ce corps contre le sien, évacuant toute la tristesse, la douleur, la frustration et les non-dits qui ont jalonné sa vie depuis son départ.

Il faut longtemps, bien longtemps pour qu'elle parvienne à articuler une phrase, qui résume tout ce qu'elle a envie de dire pour le moment.

"Tu m'as... tellement... tellement manqué..."

Plus jamais elle ne le laissera partir sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




10'000 Days Empty
MessageSujet: Re: 10'000 Days   10'000 Days Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Coins Mortels :: Le Labyrinthe Infesté-