Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyMar 24 Juin 2014 - 23:39

L’île regorgeait d’endroits étranges et curieux dans tous les sens du terme. De ce fait, il y avait beaucoup de rumeurs.
Pour sa part, Mary était rarement sortie de l’arbre pour d’autres raisons que des quêtes ou des ordres. Mais un endroit lui faisait envie depuis quelques temps. Elle avait entendue les garçons perdus en discuter entre eux.
Il y avait une maison en pain d'épice. Certes, une sorcière gardait cette maison mais tout de même ! En pain d'épice ! Elle voulait la voir, ne serait ce que pour se rendre compte que c'était vrai mais aussi pour en grignoter un morceau.
La nourriture n'était certainement pas le point fort du repère de Peter, même si c'était mangeable. Mais même en étant enfant, elle avait du mal à se souvenir du goût du sucre.
Une maison en pain d'épice...
Rien que de répéter le mot dans sa tête, elle se mettait à saliver. Elle avait donc décidé d'aller la chercher.
Mais il y avait eu un petit soucis : elle ne savait pas vraiment se repérer sur le reste du territoire. Elle savait à peu près où étaient les endroits importants, les zones à éviter ou encore le repaire des pirates. Elle savait se servir d'une carte. Mais avancer dans la jungle... Surtout que la localisation de la demeure était assez floue. Non, elle ne pourrait pas y aller toute seule.
Alors, elle avait mis au point une stratégie pour avoir l'élément manquant à sa quête : un éclaireur assez petit et stupide pour ne pas contester ses ordres.
Elle avait posé des pièges toute la semaine, rodant dans les parties annexes (mais en faisant bien attention à ne pas se faire voir des autres mères). Cela avait fini par payer car elle avait pris un petit sur le fait (d'une bêtise) (enfin en théorie, mais elle ne voulait pas savoir s'il avait vraiment fait ça ou s'il était innocent).

Et c'était donc pour cela qu'elle était actuellement dans les profondeurs périlleuses, avec ce petit. Elle l'avait menacé suffisamment pour qu'il accepte de lui montrer le chemin.
Elle n'était pas vraiment rassurée pour autant. Qui sait sur quelle bête allait elle tomber ? Les sylvains ne la dérangeaient pas vraiment mais les animaux plus gros... Elle jetait des coups d'œil dans toutes les directions régulièrement, en le suivant.


-Hey... T'es sur qu'on est pas perdu, hein ? Si tu me mènes en bateau, je te jure, je te saigne comme un porc et je t'abandonne ici.

Non, définitivement pas rassurée pour un sou.
D'ailleurs, s'ils tombaient sur la sorcière, que feraient ils ? Fuir en larguant le petit était sans doute la meilleure solution. Ou bien y avait il des moyens de vaincre un être magique ? De l'ail ? Ah non, ca c'était pour... elle ne savait plus quoi. Mais ce n'était pas grave.
Ah mais si elle perdait son guide, comment ferait elle pour revenir ?
Non, le meilleur moyen était encore de ne pas la rencontrer. Ni elle, ni quoi que ce soit.

Alors qu’elle raisonnait ces paroles pleines de sagesses, elle se figea soudainement. Devant elle se trouvait la clairière avec… la fameuse maison en pain d’épice. Encore plus incroyable que dans ses pensées.

-Enfin, la voilà…
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyVen 27 Juin 2014 - 15:59



Mauvaises Idées et Cara Bosses

Grenouille & Mary


De toutes les mères, il avait fallu que ce soit elle.
De toutes les mères, il s'était fait prendre, puis embarqué, par la Sanglante.
Merde, quoi.

Au début, Grenouille avait été tenté de la mener vers un chemin hasardeux, prétextant qu'il ne se souvenait plus de la route exacte. Après tout, il ne pouvait pas connaitre chaque lieu qui composait le Pays de Jamais, d'autant plus que beaucoup d'entre eux bougeaient, muaient, au fil du temps. Enfin, du temps. Façon de parler.
La tentation l'avait frôlé, imprégné un instant, avant de s'évaporer sous la crainte de quelque châtiment infligé par Mary, pour le purifier de son incompétence. A moins que la mère ne pressentît simplement qu'il s'était joué d'elle. Mary avait un genre de flair, aiguisé comme sa lame de rasoir, et Grenouille n'était pas assez brave pour prendre le risque de le réveiller.
Alors Grenouille, pauvre Grenouille, avait accepté de s'exhiber au danger, pour esquiver celui de Bloody Mary. Il avait trop vu de larmes, larmes rouges, tomber des visages des Soigneurs.

Grenouille tremblait, tandis que ses pas mécaniques le guidaient jusqu'à la Maison. L'un de ses rares amis, dont le nom s'était tragiquement dilué depuis, s'était un jour rendu aux abords de la Maison. Il n'était pas revenu. Grenouille, qui par chance avait attrapé quelque rhume et n'avait point été tenté par les effluves perfides que dégageait l'endroit, l'avait attendu, attendu, attendu... Jusqu'à la nuit tombée. Et il avait fini par rentrer.
Grenouille tremblait.

Grenouille trembla plus fort, lorsque la voix froide et terrible de Mary résonna dans son dos. Il ne fut même pas capable de répondre. Il la considéra gravement, craintivement, et secoua la tête en signe de négation.

Ce fut l'odeur qui l'alerta. Un entremêlement d'effroi et de douceur âcre poussa dans son coeur. C'est ce que devaient ressentir les gens prisonniers du froid qui luttent pour ne pas s'endormir, tant la tentation est belle, tendre, irrésistible...
    – Oui, c'est là. dit-il, écartant les feuillages qui dissimulaient la clairière, sans oser regarder la maisonnée qui s'y trouvait. Tu ne devrais pas y aller. C'est dangereux. Les enfants qui entrent dedans ne reviennent pas.

Il rabattit les fougères, pu convaincu par sa propre mise en garde. Mary n'était pas de celles et ceux qui se rétractent pour si peu. Il se planta devant elle, rassemblant tout son courage, et déclara d'une voix qui se voulait assurée :
    – Moi, en tous cas, je n'y vais pas. J'ai fait ce que tu m'as dit. Je dois retourner au Grand Arbre.

Pitié, pitié qu'elle accepte.


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Le Croquemitaine
Le Croquemitaine



✘ AVENTURES : 44

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyVen 27 Juin 2014 - 16:17

Je te maudis.


Chacun sait que le Croquemitaine,
Se délecte de toute forme de haine.
En croisant Mary la Sanglante,
En sentant croitre cette rage vibrante,
Lui vient l'idée qu'elle soit bénie,
Du terrible don d'empathie.


Le Croquemitaine maudit Mary :
MARY RESSENT LES ÉMOTIONS FORTES D'AUTRUI.


Mary devra utiliser sa malédiction pendant toute la durée du RP.

Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyLun 30 Juin 2014 - 19:36

– Oui, c'est là. Tu ne devrais pas y aller. C'est dangereux. Les enfants qui entrent dedans ne reviennent pas. Moi, en tous cas, je n'y vais pas. J'ai fait ce que tu m'as dit. Je dois retourner au Grand Arbre.
-Hors de question !

Bon, ok, ce n’était pas la meilleure manière de le faire partir mais sa fausse détermination l’énervait.
Qu’est ce qu’il avait encore ce môme ? Aller si loin et s’en aller déjà ? Sans rien du tout ? Alors qu’il y avait cette bonne odeur dans les airs ?
Même pas en rêve.
Elle s’accroupi devant le gamin, lui prit l’épaule d’une main ferme et dit :

-On est au beau milieu des profondeurs périlleuses, on a mis du temps à aller jusqu’ici. Autant en profiter, non ? Depuis combien de temps t’as pas mangé de sucre ? Moi ca fait… En fait j’en sais rien. Mais là, tout de suite, j’ai envie de prendre un morceau de pain d’épice et m’en aller avec. Et toi aussi, tu pourrais en prendre et le manger. Me dis pas que tu n’en as pas envie, je te crois pas. T’es un éclaireur oui ou non ? Merde ! Je t’interdis de faire marche arrière maintenant.  

Elle vit soudainement une grande ombre noire au dessus d’eux. Elle n’arrivait pas à distinguer les formes de son visage. Il n’y avait qu’un grand sourire carnassier sur sa tête, qui semblait plus pâle que le reste, probablement blanche.
Il la pointa du doigt, d’un long doigt fin et rachitique, semblable à celui d’un démon ou de la Mort elle même.
Et puis, plus rien. Il avait disparu et elle ressentit une grande douleur à la poitrine. Puis vint un flot d’émotions qu’elle avait plus ou moins oublié.
Une peur, une peur bleu, viscérale, qui lui tordait le ventre.
Entre les douleurs situées à ses deux points de part et d’autre de la ligne médiane, son appareil digestif eut la gracieuse bonté de se vider sur l’arbre le plus proche.
Elle mit la main devant sa bouche pour éviter de recommencer.
Merde, mais que lui arrivait elle ?

Elle était Mary la sanglante tout de même. La mère des soigneurs. Celle qui punissait, qui châtiait.
Celle dont tous les enfants qui la rencontrait pensait fort dans leur tête « Oh non pourquoi elle ? »
Elle ne craignait rien, à l’exception de Peter. Elle se savait sa fierté (ou en fait elle se faisait des films mais elle voulait y croire). Elle était également celle de sa mère.
Elle ne pouvait se comporter ainsi, pas devant un petit comme lui.

Elle mit plusieurs minutes à comprendre que c’était en fait le gamin qui était la cause de son mal-être. C’était lui qui tremblait ainsi.
Pourquoi le ressentait elle ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Mais il lui sembla que le calmer aiderait son humeur.
Ensuite, quand elle irait mieux, elle passerait ses nerfs sur lui.
L’idée, oh combien tentante, de le tuer sur place, prendre son pain d’épice et puis repartir lui traversa l’esprit. C’était si simple. Elle n’aurait qu’à prétendre qu’il avait voulu s’en aller et qu’elle ne l’avait pas revu depuis. Ca aurait été théoriquement la vérité.
Elle l’aurait découpé au rasoir, noyé, battu à mort, fracassé le crâne, empalé…
Toutes sortes de méthodes fourmillaient dans son esprit. Mais elle ne pouvait se le permettre.
Elle avait besoin de lui pour rentrer.

Alors elle revint vers lui et ajouta d’une voix qui se voulait calme :

-Eh bien dans ce cas, on n’a qu’à faire un deal. Tu connais des prières ? Du genre, l’ave Maria. Cours, récite le deux fois dans ta tête et peu importe où tu es, dès que tu as fini, tu reviens ici.

Et voyant que cela ne le convainquait pas, elle décida d’y aller au bluff :

-De toute manière, je ne suis pas venue sans me préparer. J’ai avec moi de la poussière de fée. Si la sorcière se pointe, on s’en ira par la voie des airs. Et j’ai aussi une arme sur moi. Donc tu vois, tu n’as rien à craindre.

Naturellement, elle n'avait rien de la première partie et son arme était assez rudimentaire. Mais il n'était pas obligé de le savoir. Ainsi, elle rajouta pour l'encourager :

-Alors maintenant, fait ce que je te dis.

Mais à peine avait elle prononcé ces derniers mots qu’elle ressentit une émotion qui se rapprochait lentement.
Une émotion qu’elle connaissait bien pour l’éprouver en permanence.
Le sadisme et la méchanceté.  


-Oh oh…

{HRP : Voilà, j’espère que ca va. Pour ce qui se rapproche, ca peut être la sorcière comme le croquemitaine en fait. Choisis ce qui te convient le mieux pour répondre.}
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyVen 4 Juil 2014 - 12:34


 

 
MAUVAISES IDÉES ET CARABOSSES

 
Grenouille & Mary


C'était la totale aujourd'hui. C'était l'horreur de tous les côtés. Un acharnement qui ne faisait que commencer.

Grenouille sentit lentement l'effet du Croquemitaine sur son esprit déjà vacillant. Un froid glacé, un froid du coeur, du corps, pas un froid comme l'hiver vivifiant qui tombe sur les toits. Un froid de l'intérieur, à vous glacer les tripes, à vous ôter tout courage.
Des sortes de flash se lancèrent à l'assaut de sa mémoire. Barbelés, cris, vomi, cris, maman, cris. Noé. Noé loin. Noé mort. Grenouille crut qu'il allait tomber dans les pommes, mais il demeura raide, figé, pétrifié par la puissance macabre que dégageait le Croquemitaine. Il se trouvait nez à nez avec le Croquemitaine. Incarnation de peur, de douleur, de honte, de tous les sentiments noirs qu'on pouvait ressentir. Un concentré de terreur.

Ce fut Mary que le Croquemitaine toucha. Pas lui. Lui ne vit que le sourire du monstre s'étirer de manière surnaturelle, comme tordu, comme une cicatrice ouverte. Il ne songea même pas à fuir, à protéger, à repousser Mary. Le Croquemitaine l'avait choisi, et lui comme les autres savaient qu'on ne pouvait rien à cela.
Un soulagement excessif l'étreignit au départ soudain du monstre. C'était comme si on l'avait tenaillé dans un étau mental, jusqu'à l'en faire suffoquer, puis qu'on relâchait brusquement. Grenouille, les genoux flageolants, respirait laborieusement. Il avait l'impression d'avoir couru une longue distance, poursuivi par des cauchemars enragés. Il ne comprit pas tout de suite que Mary était mal en point.
Sacrément mal en point même, puisque la Sanglante venait de gerber et que son visage avait approximativement la même couleur que la craie. La présence du Croquemitaine l'avait vraiment ébranlé, dis donc... Grenouille fut traversé par la pensée que l'être ténéreux avait peut-être, en prime, maudit Mary de quelque entrave, car on prétendait que c'était là une de ses habitudes. Peut-être qu'il l'avait rendu nauséeuse. Peut-être. Grenouille ne lui demanda pas comment elle allait. Il espéra simplement qu'elle éprouverait ainsi l'idée de rentrer. Mais non. Bien sûr. C'était Mary, hein.
    – Je suis juif.

Alors non, il ne connaissait pas l'ave maria. Il ne connaissait pas les prières des chrétiens, et ne connaissait pas d'avantage les prières des juifs. Dans ses moments de détresse les plus profonds,
Grenouille avait simplement appelé à l'aide, chuchotant frénétiquement, les mots labourés de larmes. A l'aide dieu, à l'aide l'univers, à l'aide maman, à l'aide Peter Pan même. Quand Peter Pan était encore un songe de lumière. Là, ça faisait vraiment longtemps qu'il n'avait pas appelé à l'aide.

Ça ne changeait rien qu'il soit juif ou pas. Ça ne changeait rien pour Mary qui avait la vertu de se moquer sincèrement de la nationalité, l'origine ou le statut d'un enfant. Pour peur qu'il soit assez petit et faible pour le soumettre. Grenouille baissa les yeux.
Le "oh oh" de Mary, lancé presque légèrement en vue de la situation, lui fit brusquement relever la tête. Il enfonça ses ongles dans ses paumes, la peur infiltrant de nouveau ses vaisseaux.

Mais ce n'était... qu'une fille. Une jeune fille, de l'âge de Rose ou Elza à peu près. Elle portait une belle robe, ainsi qu'un chaperon de velours brodé. Elle semblait très belle, mais la partie supérieure de son visage était dissimulé par le large capuchon. Elle souriait.
    – Bonjour, les enfants. Comme vous êtes beaux ! Dites-moi, auriez-vous envie de prendre une part de gâteau ? Ou bien, de piocher quelques friandises ? Si vous avez peur de la sorcière, ne vous inquiétez pas, elle n'en saura rien ! Venez, venez !

La fille, trottinant gracieusement, repartit en direction de la maisonnée. Grenouille se tourna vers Mary. Le sourire de la jeune fille, sa fraicheur, l'avait tout étourdi. Il était ragaillardi, égayé, prêt à la suivre sans broncher.

Il adressa un sourire – ce qui confirmait l'étrangeté de son état – à la mère et lança gaiement :
    – Entendu Mary. On approche de la demeure de Carabosse, on prend quelques sucreries sur les façades, et on s'en va. Mais on n'entre pas ! Si on entre, peut-être qu'on ne pourra plus sortir.


Oh, si ça avait été si facile, Grenouille... Et tandis que le Funambule, Mary sur les talons, s'élançait à son tour vers la maisonnette, les fragrances émises par les murs acidulés grisaient son esprit alléché.


 
Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyLun 7 Juil 2014 - 17:08

Vu l'émotion qu'elle dégageait, Mary avait cru qu'un monstre leur fonçait dessus ou quelque chose comme cela. C'est pour cela qu'elle fut très surprise quand elle vit que ce n'était qu'une jeune fille, plus âgée qu'elle qui arrivait.
D'habitude, elle avait peur des plus grand car ils pouvaient ripostés ou lui faire du mal. Alors elle se tenait à distance d'eux. Pourtant, dans cette jeune fille, tout invitait à la confiance. Elle avait une belle robe, plus belle que celles de sa mère. Elle portait aussi un chaperon, comme le petit chaperon rouge. Seulement, elle ne voyait pas ses yeux ce qui était un peu inquiétant.
Mais son sourire radieux suffisait à éclipser ce détail, tout comme sa voix gracieuse :

– Bonjour, les enfants. Comme vous êtes beaux ! Dites-moi, auriez-vous envie de prendre une part de gâteau ? Ou bien, de piocher quelques friandises ? Si vous avez peur de la sorcière, ne vous inquiétez pas, elle n'en saura rien ! Venez, venez !

Même sa démarche était féérique. Pendant ce temps, le petit semblait avoir été envouté car il se tourna vers la mère et lui dit d'un grand sourire :


– Entendu Mary. On approche de la demeure de Carabosse, on prend quelques sucreries sur les façades, et on s'en va. Mais on n'entre pas ! Si on entre, peut-être qu'on ne pourra plus sortir.

Elle n'aimait pas qu'on l'appelle Mary seulement parce que c'était irrespectueux. Elle n'aimait pas non plus ses idées de froussard. Mais tout cela n'avait plus aucune importance maintenant.
Ils approchèrent de la maison. Rien que de la voir, rien que de la sentir, cela lui donnait l'eau à la bouche. Elle avait subitement faim, comme si elle n'avait rien mangé depuis longtemps.

Elle s'avança d'un mur puis prit un bout de pain d'épice. Puis un autre. Puis assez pour en remplir son panier fait avec sa jupe.


*Et si j'en mangeais un ?* songea-t-elle. *Juste un peu, juste un tout petit peu. Je pourrais en prendre plus par la suite*

L'idée d'en prendre toujours plus n'était pas vraiment rationnel mais cela ne l'importait pas. Elle pris une bouchée. Le gout était spécial, elle ne s'attendait pas à cela. C'était sucré mais pas sucré en même temps. Néanmoins, c'était vraiment bon. Et cela lui remplissait un peu le ventre, un peu. Alors elle prit une autre bouchée, et encore une autre.

*Et les vitres ?* songea-t-elle soudainement *Quel gout ont les vitres ? Je ne peux pas partir sans savoir cela.*

Alors elle s'approcha d'une fenêtre et cassa un bout puis le porta à sa bouche. Ce n'était pas du verre, bien entendu. C'était du sucre glacé. Cela ressemblait déjà plus au gout de ses souvenirs. Alors elle cassa de nouveau et en mit dans sa robe.

A ce moment, elle se sentit soudainement mal. L'émotion étrange qu'elle avait ressentie tout à l'heure était de retour. Elle chercha des yeux et s'aperçut que la fille n'était plus là. Où pouvait elle bien être ?
C'était une émotion très forte. Elle ne le savait pas mais sans le "don" du croquemitaine, elle ne l'aurait sans doute pas repéré.
Il arriva alors une réaction très étrange. Etant envahi de ce sadisme et de cette envie de faire du mal, elle commença à l'identifier comme sienne. Elle mangea à pleine dent dans ses réserves, à main nu, n'ayant plus aucune logique. Et bientôt elle tomba sur quelque chose qui avait un gout différent. Même la texture était différente.
Mais cela faisait mal...
Mal ?
Elle mordit de plus belle avant de se rendre compte que c’était sa chaire qu’elle mordait. Mais elle ne pouvait pas arrêter. Elle retira ses dents pour les planter ailleurs sur son bras.
En plus de l’étrange émotion et de la magie, elle avait aussi à faire face aux siennes qui étaient incontrôlable, incompréhensibles, illogiques, immatures.
Je crois que c'est ce qu'on appelle communément "péter un câble" et même un gros câble.
Dans un sursaute de lucidité, elle s'arrêta soudainement. Elle sentait toujours la joie innocente et inconsciente du gamin sur le côté, ainsi que le sadisme de... elle ne savait pas qui.
Elle regarda son bras en déglutissant. Il y avait de nombreuses marques de morsures. Les plus vieilles commençaient à partir, doucement.
Elle respirait difficilement. Elle prit la peau de sa main et la tira vers le haut avec ses dents, essayant de se calmer. Elle compta mentalement.
Un,
Deux,
Trois,
Quatre,
Cinq.
La voix de sa mère retentit soudainement dans sa tête. "La gourmandise est un pêché." Oui mais...
Six
Sept
Huit
Neuf
Dix. Oui mais... Mais...
Onze
Douze
Treize
Quatorze
Quinze.
Elle en veut encore. Elle a faim, tellement faim, sans raison. C'est sans doute le charme de la sorcière.
Seize,
Dix-sept,
Dix-huit,
Dix-neuf
Vingt. Elle en voulait plus, tellement plus.
Elle relâcha le bout de peau. Il y avait deux traces : une légère et une plus marquée, bleu foncé, qui courait sur une veine/artère. C'était effrayant.
Mais elle en voulait encore.


-Il... Il y a un truc bizarre, lui dit elle quand même. On, on remplit de nouveau et on s'en va.

Oui car ses provisions étaient tombés par terre avec sa crise. Elle saisit une autre part de pain d'épice et y planta ses griffes.
Encore, encore, encore, encore, encore, encore...






Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyJeu 10 Juil 2014 - 14:44



MAUVAISES IDÉES ET CARABOSSES

Grenouille & Mary


Pour l'instant, Grenouille se contentait de tremper son doigt dan la façade molle de la Maison avant de le porter goulument à sa bouche. Chaque bouchée faisait pétiller ses papilles et semblait diffuser dans son esprit une brume douce et cotonneuse.
Son geste répétitif – cela defait faire quarante fois qu'il l'effectuait, mais de cela il l'avait pas conscience – fut brusquement interrompu par la vision de Maru en train de... QUOI ??
    – Mary ! Mary arrête !

La jeune mère était en train de se mordre frénétiquement les bras, plongeant ses incisives dans sa propre chair comme s'il se fût agi d'une brioche. Grenouille lui agrippa les poignets. Ce spectacle l'avait tellement épouvanté que sa précédente béatitude venait de crever comme un ballon percé d'une aiguille. Le danger qui charriait l'atmosphère de ce lieu redevint apparent, palpable.

Mais Mary ne semblait pas l'entendre. Mary était inaccessible, enfargé dans délire intense et hors d'atteinte. Elle murmura une phrase, une phrase qui aurait pu soulager le Funambule si des actes conséquents l'avaient ensuivi. Mais alors que Mary disait vouloir partir, alors que Mary semblait troublé, inquiète, pressée de déserter, ses mains ne semblaient point décider à lui obéir. Elle engouffrait au fond de sa gorge des morceaux entiers de la maison, jusqu'à s'en étouffer. Grenouille avait envie de pleurer.

Au même moment, une ombre glissante passa par la fenêtre. Il sursauta et sentit la peur l'envahir comme un froid soudain. Ce n'était pas la sorcière, c'était autre chose. Quelqu'un d'autre. Peut-être la fille. Mais il ne voulait plus voir la fille maintenant. Des chuchotements hâtifs et enfantins submergèrent brutalement son esprit, et il se tint la tête de ses deux mains. Mary parut avoir peur aussi, alors qu'elle n'avait pas vu l'ombre passer, alors qu'elle continuait de s'empiffrer dans un mouvement mécanique, comme un automate.
    – Mary, il faut partir. Maintenant ! S'il te...

La fille venait d'apparaitre de nouveau, couverte de ce même capuchon. Elle s'empara tendrement du poignet de Mary et lui sourit.
    – Viens, mon enfant. Ta mère ne va pas tarder. Tu dois ranger ta chambre, tu sais bien que le désordre est interdit. Viens. Il y a du gâteau. Tu as le droit d'en manger. Tu te souviens sûrement que c'est ton anniversaire aujourd'hui.

Quel anniversaire ?? Aucun enfant n'avait le droit de fêter son anniversaire, et très rares étaient ceux qui se remémoraient encore la date de leur naissance. D'ailleurs, le temps était abstrait et insensé sur l'île, il n'y avait ni date ni mois ni année. Cela n'avait AUCUN sens !

Grenouille agrippa l'autre bras de la Sanglante.
    – Mary ! Mary regarde tes bras ! Tu as dit que quelque chose n'allait pas ! Allez, viens, viens !

Sa panique rendait sa voix aiguë et éraillée. Mais Mary ne semblait même pas le voir.


Codage by TAC









Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyVen 11 Juil 2014 - 19:51

– Viens, mon enfant. Ta mère ne va pas tarder. Tu dois ranger ta chambre, tu sais bien que le désordre est interdit. Viens. Il y a du gâteau. Tu as le droit d'en manger. Tu te souviens sûrement que c'est ton anniversaire aujourd'hui.

C'était la fille qui était revenue et qui tenait son bras. Pourquoi lui disait elle de rentrer ? Un anniversaire ?
Peter détestait les anniversaires, se souvint elle soudainement. Si elle y allait, il serait en colère.
Oui mais Maman le serait également si elle ne venait pas, lui souffla une petite voix.

Maman, Peter. Lequel des deux avaient le plus raison ? Auquel devait elle obéir ?
Depuis combien de temps était elle sur l'île ? se demanda-t-elle également. Depuis combien de temps ne l'avait elle pas vu ?
Elle eut également une pensée pour son frère. Il était venu avec elle, non ? Oui mais il n'était plus là. Alors il n'était pas venu finalement ?
Ses pensées étaient un peu floues. Mais elle était sûre d'une chose : la fille en face d'elle n'était pas gentille.
Elle irradiait de mauvaises intentions et cela résonnait comme un écho dans une caverne.

Alors il ne fallait pas y aller ? Peter aussi était contre.
Mais elle en avait tellement envie.
Et si... Juste... Regarder.
Juste... entrer pour regarder. Et repartir ensuite.
Et puis manger,
Manger,
Manger
Manger
Manger.

Elle avança d'un pas mais se sentit vite gêné. C'est comme si elle avait un boulet accroché à son bras.
D'un côté, il y avait la fille. Mais c'était de l'autre côté. Quelque chose qui la retenait.
Elle voulut tourner la tête.


*Non, ne regarde pas* résonna une voix dans sa tête.
*Et pourquoi pas ?
Parce que c'est mal.
Et pourquoi pas ?
Parce que c'est mal.*


Elle fit donc un pas de plus mais le poids l’empêchait d’avancer comme elle le voulait. Aussi bougea-t-elle sa tête.
Elle fut soudain prise d’une peur panique. C’était Grenouille. Mais elle n’arrivait pas vraiment à distinguer son visage ni ce qu’il disait.
La fille leur rappela :

-Venez, il faut rentrer.  
-Oui, répéta Mary. Viens Grenouille, il faut rentrer.

Elle poussa l’enfant devant elle et ils passèrent la porte.
Arrivé à l’intérieur, elle poussa un cri vif. Elle tourna sur elle même pour regarder autour d’elle. Mais, c’était juste.
Juste quoi ?
Juste impossible.
Ah bon impossible ?
C’était toujours le fouillis dans sa tête mais elle sentait que cela ne pouvait pas être vrai.

Elle finit par bégayer :


-Regarde Grenouille... C'est... C'est... C'est ma maison.

Oui, elle était revenue chez elle, comme avant que Peter ne vienne la chercher. La seule différence notable était qu'il y avait des gâteaux un peu partout.
Mais à part cela, il y avait le coin où son frère jouait avec les cubes, le parfum que sa mère mettait et qui la faisait souvent éternué tellement il était fort. Elle était dans la cuisine, à faire le repas. Elle l'entendait d'ici.
Sur la table, il y avait le transistor qu'ils écoutaient tous les soirs.
Elle ferma les yeux, les rouvrit, juste pour être sure que tout cela ne disparaîtrait pas.
Puis elle commença à énumérer, plus pour elle même que pour le funambule, tout ce dont elle se souvenait :


-Là, il y a la règle.

La grosse règle (en fait cela s'appeler un carrelet) en bois, celle qu'elle avait essayé de reproduire dès qu'elle était arrivé sur l'île.


-Le porte-manteau, les sacs de survie, les masques à gaz.

Elle pointait autre chose. Elle se souvint vaguement que le petit était juif. Etait ce malpoli de parler de gaz en sa présence ? De toute manière, elle s'en fichait.
Elle se retourna et regarda la porte. Même elle avait changé comparé au moment où ils étaient entrés. Elle était devenue plus petite, avec des carreaux colorés. Le soleil qui se reflétait dedans faisait des ombres colorés sur le parterre.
Dans le fond de la salle, il y avait une autre porte. Celle ci conduisait dans le jardin. Non, dans le bunker.
Les fenêtres étaient encore recouvertes de tissu noir.
C’était l’ambiance de 1945. Quand la guerre allait bientôt cessé (mais cela, Mary ne l’avait jamais su. En fait, elle ne saurait jamais qui avait gagné).

Elle poursuivit :

-La cloche à repas.

Elle était vraiment petite mais son tintement s’entendait dans toute la maison.
Ses yeux se tournèrent ensuite vers la grande armoire. A l’intérieur était placé des pots à pharmacie. Mais surtout il y avait :

-La bible.

Elle ouvrit la vitrine (la clé était sur la porte) et en ressortit le gros livre.
Derrière, il y avait un crucifix. Sa mère les avait rangé là car elle avait peur qu’ils ne s’abiment s’ils restaient à l’extérieur.
Elle l’ouvrit et tomba sur un passage :


"Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu."

Elle se rendit compte que ces mots n’avaient plus aucun sens pour elle. Le royaume de Dieu ? La seule chose à laquelle cela lui faisait penser était le neverland.  
La religion en tant que telle n’était plus concrète et le livre se rattachait plus au châtiment et à la sanction qu’à autre chose.
Elle tourna la page et poussa un cri de stupeur.
L’écriture était incompréhensible.

La raison en était assez simple. La maison avait été reconstituée selon ses souvenirs.
Mary avait du apprendre des morceaux entiers du livre saint, cependant elle n’avait pas pu tout retenir. Ainsi, il y avait des blancs. Des morceaux où elle savait qu’il y avait du texte mais elle ne savait plus de quoi cela parlait. Ses souvenirs se floutaient.

Elle regarda la jeune fille et bégaya :

-Ce… Ce n’est pas ma maison.

Mu par une impulsion subite de colère (quelqu’un d’autre était en colère ? Elle ne savait pas trop), elle lui donna un coup avec le livre en plein dans le visage. Assez fort pour la projeter à terre.
Elle se tourna ensuite vers Grenouille :

-On… On s’en va. Maintenant. Cours.

Mais elle ne voulait pas lâcher le livre. Et un autre objet attirait son attention.
La règle, en haut. Elle voulut s’en saisir mais dès qu’elle la prit en main, elle ressentit une vive douleur, telle qu’elle la lâcha.
Il y avait une marque de brûlure dans sa paume. Elle essaya de souffler dessus pour l’atténuer (cela ne marchait pas vraiment).

Elle ressentit ensuite une forte émotion de l’autre côté de la porte. Pas celle de l’entrée, ni du bunker. Celle de la cuisine.
Mais, c’était sa mère qui y était, non ? Alors qui était ce ?

De plus, on entendit soudain retentir un très long bruit strident.






Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyMar 15 Juil 2014 - 12:06


 

 
MAUVAISES IDÉES ET CARABOSSES

 
Grenouille & Mary



Regarde Grenouille... C'est... C'est... C'est ma maison.

Grenouille se tordait les doigts. L'intérieur de la maison n'était pas du tout comme il l'avait imaginé. Pourtant... Pourtant non, ce n'était pas ta maison, Mary. Car dans ta fièvre délirante, tu ne voyais pas que les murs étaient encore beurrés, comme des petits lus, que les fenêtres étaient ornées de sucre glace et que le sol était couvert d'un carrelage acidulé. Mary, tu ne voyais que les objets, tu ne sentais les odeurs, tu n'entendais que les sons qui avaient envahi ton enfance. Ton enfance te revenait à la fois tendrement et brutalement dans la face, et même la volonté farouche de la Sanglante flanchait. Mary n'était, après tout, qu'une enfant. Quelle que fût la cruauté de sa lame.
Le souvenir de Mary avait été plus fort que celui de Grenouille. Aussi, l'environnement qui prédominait était le sien, son souvenir, sa mémoire, sa vie. Grenouille aurait pu être bien plus perturbé toutefois, car par chance – si tant est que ce mot pût être employé en cet instant – Mary et lui provenaient approximativement de la même époque. D'ailleurs, beaucoup de bibelots laissaient penser que la guerre était omniprésente dans la vie de famille de la petite Mary. Grenouille la suivait docilement, intrigué et respectueux, tandis qu'elle désignait un à un les objets qui s'étaient incarnés devant leurs yeux.

L'armoire ressemblait beaucoup à une armoire qu'il connaissait. Pas de chez lui. Chez quelqu'un d'autre. Un vieux monsieur, qu'il aimait bien. Un vieux monsieur qui ne parlait quasiment qu'en Yiddish. Mais quand Grenouille essayait de se souvenir de lui, il était incapable de dépasser la hauteur de son col rond. Il ne voyait que ses chaussures écartées et ses mains tachetées posés sur le pommeau d'une canne noueuse.
Mary s'empara d'une Bible. Bible. Le mot évoquait quelque chose de distinct en son esprit. Mais ni lui ni sa famille n'avaient jamais été très religieux. Ils avaient bien une Bible, une Bible Hébraïque, mais de mémoire il semblait à Grenouille qu'elle était en Polonais. Les mots de Mary imprégnèrent sa conscience et il déglutit. Le discours de la Bible ressemblait à son discours à elle.
Détournant les yeux, le Funambule s'éloigna de quelques pas et continua son exploration. Une odeur chaude planait dans l'air, émanant d'une pièce voisine. Il vit des lampes, des tableaux, des coussins, qui ressemblaient beaucoup à ceux de chez lui. C'était bizarre comme impression, car avant cela il ne s'était jamais rappelé ces affaires. En longeant les murs, il aperçut une photographie de Mary entourée de sa famille. Une femme à l'allure austère se tenait raidement sur un sofa, un tout jeune garçonnet sur les genoux. Un homme se tenait derrière elle, mais son air à lui paraissait plus doux. Mary, qui semblait n'avoir guère plus de six ans, était assise aux côtés de sa mère, raide comme elle. Grenouille reporta son attention sur la jeune fille de treize ans à quelques mètres de lui, qui lui tournait le dos, encore absorbé par sa Bible. Comment une fillette si ravissante avait-elle pu devenir la Sanglante ?
    – Ce… Ce n’est pas ma maison.

Grenouille la fixa avec anxiété. Sa voix était blanche. La jeune fille qui les avait guidé jusque là se tenait toujours derrière Mary. Le Funambule réprima une exclamation lorsque cette dernière l'asséna d'un coup aussi inattendu que puissant.
    – On… On s’en va. Maintenant. Cours.

Grenouille hocha la tête. Il s'apprêtait à détaler, mais comme chaque fois Mary se laissait prendre au piège dans son propre inconscient. Au moment où elle lâchait, sans raison apparente, la règle en bois qu'elle avait tant tenu à attraper, un son suraigu se fit entendre. Cela n'avait rien de naturel, et Grenouille dut se plaquer contre le mur en bouchant ses deux oreilles, le visage crispé.

Une ombre apparut derrière la porte. Il retint son souffle.


 
Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
La Carabosse
La Carabosse



✘ AVENTURES : 7

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyMar 15 Juil 2014 - 12:28

Viens, mon enfant.


Une femme hideuse pénètre dans la pièce. Un sourire ridé, immense, éventre son visage démesuré. Une odeur sucrée précède des pas, et même si la peur vous tenaille les entrailles, vous ne pouvez vous empêcher de la trouver délicieuse.

« Bonjour, mes enfants. »

Sa voix est grave, suave, un peu mielleuse. Elle a quelque chose d'intimidant, de mauvais, mais de terriblement réconfortant aussi.

« Le son de la cocotte-minute vous a fait peur, mes poussins ? Oh, c'est vrai qu'elle fait un drôle de bruit. Mais allons, installez vous, je vous en prie ! Mary, tu peux prendre le fauteuil de ta mère, qu'en penses-tu ? C'est elle qui l'a proposé. Le thé est servi. »

La vieille dame s'installe sur le canapé. Un service à thé sur un plateau déboule à son tour dans le salon, lévitant dans les airs et guidé par la main leste de la vieille, que la chose ne semble pas surprendre.

« J'ai prévu des petits gâteaux, j'espère que vous aimez ça ? Ma chère, te joints-tu à nous ? »

Elle s'adresse à la jeune fille encapuchonnée que Mary a bousculé. Celle-ci se relève prestement et rabaisse aussitôt son chaperon. Elle se tourne vers eux et sourit d'une façon bizarre, comme une poupée, avant de prendre place aux côtés de la vieille.

 « Venez mes trésors. Je sais que vous avez très soifs et très faim. »

Elle remplit les tasses d'un thé aux fragrances savoureuses. C'est vrai, vous avez atrocement faim, et affreusement soif. Dur de résister.

Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyLun 28 Juil 2014 - 21:49

Mary se bouchait les oreilles à cause du ton strident. Elle ne vit donc pas tout de suite la personne qui était entré dans la pièce. Elle sentit uniquement une odeur sucré, très agréable. Qui cela pouvait il bien être ? Il n’y avait pas la moindre trace de sucre depuis des années à la maison à cause des rations. Du moins, pas du sucre qui dégage cette odeur.
Mais dans la cuisine, c’était sa mère normalement. C’est ce qu’elle avait pensé en rentrant dans la salle. Sauf que sa mère n’est pas en sucre.
Etait ce sa mère ou pas ? Elle n’osa pas regarder mais une voix grave la força à reprendre contact avec la « réalité ».

-Bonjour, mes enfants.

Elle leva ses yeux prudemment. Ce n’était pas elle bien sûr. C’était une femme assez laide, qu’on pourrait qualifier sans soucis de « hideuse » tant elle était disproportionnée. Son sourire était ridé et n’avait rien de rassurant. Elle dégageait quelque chose de mauvais et d’attrayant en même temps.
Si Mary avait été dans son état normal, elle l’aurait tout de suite identifié comme la sorcière. Cependant, elle ne raisonna pas comme d’habitude et sa réflexion fut bloqué.
Paradoxalement, elle reconnu tout de suite les sensations qu’émettait la femme comme celle qu’elle ressentait depuis quelques temps.
Finalement, le « don » du croquemitaine se révélait plutôt utile dans ce cas là. Enfin, cela dépendait du moment. Mais c’était surement cela le sens de l’expression « battre le feu par le feu ».

-Le son de la cocotte-minute vous a fait peur, mes poussins ? Oh, c'est vrai qu'elle fait un drôle de bruit. Mais allons, installez vous, je vous en prie ! Mary, tu peux prendre le fauteuil de ta mère, qu'en penses-tu ? C'est elle qui l'a proposé. Le thé est servi.

Le fauteuil de sa mère ? Elle avait vraiment le droit ? Pourtant elle avait interdiction de le toucher. Il avait même été recouvert d’un emballage pour ne pas qu’il soit abimé.
Et maintenant elle pouvait ?
Elle hésita un instant, cherchant autour d’elle où pouvait se trouver sa marâtre, histoire de demander directement à l’intéressée. Mais elle ne semblait être nulle part.
Le thé volant acheva ses pensées et elle obéit d’un air mécanique.

-J'ai prévu des petits gâteaux, j'espère que vous aimez ça ? Ma chère, te joints-tu à nous ?

L’autre jeune fille, celle qu’elle ne connaissait pas mais leur avait assuré que la sorcière n’était pas là (en fait, elle avait menti, non ?) vint s’asseoir auprès de cette dernière.
Grenouille était de l’autre côté de la table (enfin il lui semblait).
Le thé avait l’air vraiment bon. Les gâteaux aussi. Mais cette scène semblait vraiment surréaliste. Un peu comme s’ils étaient tous sortis du livre d’Alice au pays des merveilles et qu’ils étaient à l’épisode du thé.
Elle réfléchit à qui pourrait incarner qui si c’était réellement ainsi.
Grenouille serait surement Alice car il était le seul à avoir toute sa tête, peu importe ce qu’il se passait.
Elle même serait le chat de… Chessire ? (c’était ca ?) car elle commençait sérieusement à perdre la sienne.
La sorcière serait le chapelier toqué et l’autre fille le lièvre de Mars.
Quand à sa mère, elle incarnerait la reine de cœur.

Ce mode de pensée, complètement irréaliste, lui permit de mettre un peu d’ordre dans ses pensées. De toute manière, il ne pouvait pas l’être plus que les événements qui se déroulaient.
Tout en raisonnant ainsi, elle se servit en thé et en gâteau. Elle éprouva la même sensation que lorsqu’elle était à l’extérieur et dévorait la façade. C’était bon mais elle n’arrivait pas à être rassasié. Elle en voulait toujours plus. L’envie de se manger en moins. Oui, elle avait réellement perdue la tête.
Elle se sentit soudain honteuse à la pensée de ce qu’elle avait fait et surtout que le funambule l’ait vu. Même en ayant des « excuses » à présenter (enfin, à présenter, il n’y aurait personne pour les entendre), elle n’arrivait pas à se trouver autrement qu’immonde.
Elle allait menacer Grenouille pour être sur qu’il ne dirait rien à personne dès qu’ils seraient partis d’ici.

D’ailleurs, en parlant de lui. Elle se retourna vers le petit juif. Elle n’arrivait plus à décrypter les émotions sur son visage mais elle ressentait de forts sentiments qui se dégageaient de lui.

-Et toi, tu en penses quoi ? lui demanda-t-elle

Elle le fixa intensément en espérant qu’il comprenne. Ce n’était pas vraiment une vraie question, c’était plus un code. Une manière de lui dire qu’il fallait qu’il fasse quelque chose et vite. Parce qu’elle, elle en était incapable. Elle n’avait plus du tout le contrôle de son corps et cela l’angoissait. Alors désormais, elle avait besoin de lui. Qu’il fasse quelque chose, n’importe quoi.




Ouais, elle allait réellement le passer à tabac dès qu’ils sortiraient d’ici.






Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptySam 6 Sep 2014 - 23:14


 

 
MAUVAISES IDÉES ET CARABOSSES

 
Grenouille & Mary


Grenouille déglutit. Les yeux de Mary le scrutaient avec une telle intensité qu'il eut l'impression qu'elle allait incendier ses rétines. Il sentit un nouveau filet de sueur glisser le long de son échine, mais malgré le frisson qui menaçait de le secouer, il demeura raide et fixe.
La question de Mary était inopinée, si imprévue qu'elle le prenait de cours et avait des airs de piège. Comme une énigme dont la mauvaise réponse vous précipiterait dans la tombe. Avec Mary, rien n'était simple, gratuit, rien n'était bon. Mary était malade. Il le savait maintenant, il en était sûr. Mary ressemblait à ses officiers à l'accent qui crache, dont la violence a remplacé la parole. Les yeux de Mary lui disaient tout ça. Les yeux de Mary hurlaient dans sa tête.

Pourtant, ce fut Mary, Mary et ses yeux, qui lui sauvèrent la mise. Car le Funambule était si obnubilé par ce regard ardent, si en prise aux sentiments d'angoisse que lui infligeait implicitement la Sanglante, que la sorcière et son thé ne recevaient pas la moindre attention de sa part. Il s'était laissé tendre une tasse, et avait laissé Carabosse déposer des petits gâteaux secs sur le rebord de la soucoupe. Il avait ramené le tout sur ses genoux noueux et... et c'est tout. Il avait atrocement soif, atrocement faim, une gourmandise salivante écumait dans sa bouche. Mais les yeux de Mary le paralysaient.

Alors une pensée terrible traversa Grenouille. L'idée que Mary ne pouvait pas nécessairement être sauvée. Car peut-on sauver ceux qui sont déjà condamnés ?
    – Je pense que nous devons manger, Mary. Et boire du thé. Après tout, Peter ne nous offre que du thé imaginaire. Ce n'est pas si bon. Et... Et toi, tu es anglaise. Tu mérites du bon thé, Mary. La dame a l'air gentille.


Cette fourberie fausse lui était si peu coutumière que Grenouille sentait ses doigts trembler. Comme s'il était sous l'emprise de la fièvre. Toujours vibrant, il cassa le morceau d'un biscuit et, très lentement, il le porta à sa bouche. Ses papilles s'inondèrent d'un plaisir sucré au contact de la friandise. Mais ce plaisir avait quelque chose de trop intense pour être naturel, et cela le décontenança.
    – Tu vois, moi aussi je mange. Quand nous aurons fini, on rentrera chez nous. Tu... Tu iras voir ta maman. Elle n'est sûrement pas loin... Tu me crois Mary ?

Une larme roula sur sa joue, mais Grenouille n'en comprit pas la raison. Il commençait à sentir une tendre torpeur envahir ses sens. Sa vue était moins stable, comme lorsqu'il y a trop de lumière ou qu'on vient de se réveiller... Sauf que lui, il avait plutôt envie de dormir. Cette confusion étouffait sa prudence.
    – Tu... Tu... comment tu te sens ? Je.. Je trouve que tout est bizarre là. Je vais peut-être te laisser, après tout je suis français, je... je bois pas de thé... Et puis moi, ma maman n'est pas là... oui, je ferai mieux de partir.

Il tendit sa tasse de thé à la petite mère, sans, là non plus, trop savoir pourquoi... Il s'effondrait de fatigue.


 
Codage by TAC









Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyMar 11 Nov 2014 - 11:39

{HRP : C'est bon  Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 3864948088 Pour la présentation je veux dire.}

Grenouille le regardait… avec de yeux de grenouille frits justement ! Nan, ce n’était pas cela l’expression. Et même cela n’avait aucun sens mais les mots s’échappaient de l’esprit de la sanglante, n’ayant plus

aucun sens ................................................................
de l’esprit de la sanglante, n’ayant plus aucun sens n’ayant plus
de cohérenceaucun sens
dévalant tel
un escalier,dévalant tel
de l’esprit de lasanglante, n’ayant plus aucun sens un pilier
de l’esprit sanglante, n'ayant plus qui ne pouvait
de l’esprit de la, n'a plus s’arrêter
de l’esprit de la, se noyant
inlassablement
inlassablement dans
inlassablement dans la tasse
inlassablement dans la tasse de thé.

– Je pense que nous devons manger, Mary. Et boire du thé. Après tout, Peter ne nous offre que du thé imaginaire. Ce n'est pas si bon. Et... Et toi, tu es anglaise. Tu mérites du bon thé, Mary. La dame a l'air gentille.
-Tu crois ? Mais toi tu es anglais, non ?

Autant ses pensées n’avaient aucun sens, autant celles de l’enfant résonnaient bizarrement dans sa tête. Sa gorge était vraiment sèche mais elle n’avait pas envie de bouger. Le simple fait de lever son bras semblait
de bouger. Le simple fait de lever son bras semblait si fatiguant
de bouger. Le simple fait de lever son bras semblait si fatiguant, si pesant
de bouger. Le simple fait de lever son bras semblait si fatiguant, si pesantelle avait
si
soif et si
pourtant si soif et
si sommeil.si soif et pourtant
Si seulement si soif et pourtant si sommeil.
elle pouvaitsi soif et pourtant si sommeil. Si seulement
s’endormir si soif et pourtant si sommeil. Si seulement elle pouvait
et à jamais si soif et pourtant si sommeil. Si seulement elle pouvait s'endormir
ne si soif et pourtant si sommeil. Si seulement elle pouvait s'endormir et à jamais
faire que
faire que rêver.

– Tu vois, moi aussi je mange. Quand nous aurons fini, on rentrera chez nous. Tu... Tu iras voir ta maman. Elle n'est sûrement pas loin... Tu me crois Mary ? Tu... Tu... comment tu te sens ? Je… Je trouve que tout est bizarre là. Je vais peut-être te laisser, après tout je suis français, je... je bois pas de thé... Et puis moi, ma maman n'est pas là... oui, je ferai mieux de partir.
-Pourquoi tu me tends une tasse ? demanda-t-elle d’un ton monocorde et fatigué. J’en ai déjà une moi…

C’était
C'étaitvraiment
C'était vraiment le brouillard
C'était vraiment le brouillard dans sa tête.
C'était vraiment le brouillard dans sa tête. L’eau n’arrêtait
 C'était vraiment le brouillard dans sa tête. L'eau n'arrêtait pas de
C'était vraiment le brouillard dans sa tête. L'eau n'arrêtait pas de tourner.
C'était vraiment le brouillard dans sa tête. L'eau n'arrêtait pas de tourner Tourne,
touille, tourne,
tangue Tourne, touille
eau Tourne, touille, tangue
noire Tourne, touille, tangue eau
profonde Tourne, touille, tangue eau noire
Oh Tourne, touille, tangue eau noire profonde
où est elle ? Tourne, touille, tangue eau noire profonde oh
Ce n’est plus Tourne, touille, tangue eau noire profonde oh où est elle ?
la maison Tourne, touille, tangue eau noire profonde oh où est elle ? Ce n'est plus
c’est
c'estun étang
c'est un étangou
c'est un étang ouquelque chose du genre.
c'est un étang ou quelque chose du genre. T’es qui toi ?
c'est un étang ou quelque chose du genre. T'es qui toi ? Je te connais,
c'est un étang ou quelque chose du genre. T'es qui toi ? Je te connais, je crois.
c'est un étang ou quelque chose du genre. T'es qui toi ? Je te connais, je Tu fais quoi ?
Attention Tu fais quoi ?
Tu vas Tu fais quoi ? Attention
tomber. Tu fais quoi ? Attention tu vas
Je te connais, Tu fais quoi ? Attention tu vas tomber.
Oui, je te connais, Tu fais quoi ? Attention tu vas tomber. Je te connais,
Tu étais dans Tu fais quoi ? Attention tu vas tomber. Je te connais, oui je te connais,
La maison
La maison, avec moi.
La maison, avec moi. Je t’avais
La maison, avec moi. Je t'avais oublié.
La maison, avec moi. Je t'avais oublié. Tu es lui.
La maison, avec moi. Je t'avais oublié. Tu est lui. Je t’aime pas ?
La maison, avec moi. Je t'avais oublié. Tu est lui. Je t'aime pas ? Je t’aime plus ?
La maison, avec moi. Je t'avais oublié. Tu est lui. Je t'aime pas ? Je t'aime plus ? Fais
attention.
Tu vas attention.
tomber attention. Tu as
L’eauattention. Tu as tomber.
est noireattention. Tu as tomber. L'eau
profondeattention. Tu as tomber. L'eau est noire
Froide
attention. Tu as tomber. L'eau est noire profonde

Crocodile


Cette vision ramena Mary à la réalité rapidement. Elle s’était endormie ? Non. Plutôt somnolé. Mais à présent, elle se sentait agitée. Un peu comme un enfant qui n’arrive plus à dormir. Elle ne savait pas si c’était l’image, la magie de la sorcière, la malédiction du croquemitaine qui revenait et frappait à tout allure dans sa tête, les souvenirs qu’elle avait refoulé mais qui revenaient à cause de la maison ou bien un peu de tout cela à la fois.
Grenouille ne semblait guère dans un meilleur état. Après tout, il avait commencé à somnoler avec elle.

-Je… bredouilla-t-elle. Je veux m’en aller. Maintenant. Je veux plus rester.

Ses mains tremblaient, serrant la tasse fort.
Elle songea à la casser pour s’en faire une arme. Elle songea à balancer le thé sur la sorcière ou l’autre. Mais elle songea ensuite qu’elle serait en colère si elle faisait cela.
Alors, en attendant de trouver une ouverture, elle la serrait très fort.


{HRP pour Peter/grenouille : 2 mois ? Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 501171009 Oh mon dieu, j'avais pas capté que j'avais mis autant de temps. Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 3441957446 Je suis vraiment désolée.
Et désolée aussi pour la mise en page. Mais juste... J'avais TROP envie de représenter ca ainsi What a Face }






Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyMer 26 Nov 2014 - 13:32


 

 
MAUVAISES IDÉES ET CARABOSSES

 
Grenouille & Mary


Grenouille n'avait jamais vu Mary si inerte, si abattue. Il se demanda si elle-même se sentait fiévreuse. Dans tous les cas, à cet instant, Grenouille comprit qu'il ne pouvait pas compter sur Mary la Sanglante. Il devrait sauver sa peau. Et peut-être celle de la pire des mères du Grand Arbre.

– Madame, nous aimerions nous reposer. Où se trouve la chambre ?

Il s'était tourné en direction de la sorcière mais n'osait lever les yeux vers son regard gigantesque et luisant. Il demeurait la tête baissée, forçant sur sa voix avant qu'elle ne déraille pas comme un train bancal.
Il savait qu'il prenait des risques. Ce qui expliquait peut-être qu'il se devait de serrer ses jambes l'une contre l'autre afin de retenir le flux chaud et sale qui menaçait de submerger ses culottes. Il savait, Grenouille, il savait qu'il s'apprêtait à se jeter dans la gueule du loup. La torpeur qui assaillait ses sens n'avait rien de naturel, et donc rien de rassurant, et il savait qu'il devait la fuir, l'esquiver, la combattre. Demander à dormir en ces circonstances, c'était comme demander des bonbons quand on on est sur le point de dégobiller !

Pourtant... Pourtant Grenouille n'avait pas la force d'affronter la sorcière. Carabosse avait le ton trop suave, trop mielleux pour qu'il ne témoigne d'une bienfaisance réelle. Tout était factice, de sa bonté au papier peint défraichi, en passant par le thé aux émanations anormalement sucrées. Tout. Et Grenouille redoutait trop le moment où Carabosse révèlerait sa nature profonde, réelle, l'obscure et diabolique...
Ainsi, il préférait l'amadouer, jouer au crédule et docile, satisfaire l'appétit étrange de la sorcière, plutôt que de risquer de la brusquer en prenant congé subitement. Ils s'évaderaient en douce... Oui. Ils feraient ça.

Carabosse reprit les tasses des deux enfants, étirant son sourire immense. Elle approuva avec une sorte de grâce et eut un geste ample. Aussitôt, comme était apparu le service à thé, deux habits de nuit pénétrèrent dans la pièce. Un pyjama bleu serti d'étoiles se présenta devant Grenouille, une chemise de nuit se posa contre les genoux de Mary.
Carabosse, de sa sempiternelle voix aigre, les incita à se changer et à monter à l'étage. Toutefois, Grenouille ne se souvenait pas avoir remarqué qu'un étage eût complété la maisonnée. Toujours flexible, il obéit en empoignant la main de Mary. Elle ne semblait plus être capable d'aucune réaction.

Il entendait les pas de la Sanglante, hésitants mais sages, suivre les siens dans l'escalier en caramel dur. La respiration du garçon était sifflante et laborieuse.

Carabosse cria du rez-de-chaussée d'un ton chantant que la chambre se trouvait au fond du couloir. Grenouille savait d'avance que la pièce ressemblerait à celle que Mary occupait lorsqu'elle était enfa... enfin, lorsqu'elle vivait dans le monde ordinaire. Il espérait juste qu'il y aurait une fenêtre.

– Tu as peur, Mary ? chuchota-t-il alors qu'ils s'enfonçaient dans le long et maigre couloir qui donnerait sur la chambre...



 
Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} 103_bm10Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} YytrMauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Ue1t


Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} EmptyVen 6 Fév 2015 - 0:18

Madame, nous aimerions nous reposer. Où se trouve la chambre ?

Les mots de Grenouille la tire un peu de sa torpeur, mais trop peu pour qu’elle soit en mesure de réagir, ou plutôt d'agir d'elle même. Elle se sentait encore un peu spectatrice de ce qui se passait, comme si le semi-rêve qu'elle avait fait auparavant était encore présent.
Elle s'agrippait toujours à sa tasse quand celle ci disparu, comme par magie. Non, en fait, par magie. Car elle ne doutait pas un instant que c'était la sorcière qui était responsable de cela : c'était elle qui les avait fait apparaître après tout. Bien vite, une chemise de nuit se posa sur ses genoux. Carabosse leur proposa, enfin avait il vraiment le choix ?, de monter se changer à l'étage.
Une main chaude prit la sienne. Elle leva les yeux, c'était Grenouille. Ce dernier la força à se lever et à le suivre le long du couloir puis de l'escalier. A fur et à mesure qu'elle marchait, elle se sentait un peu moins engourdie et remarquait un peu plus les tremblements et la voix sifflante du jeune garçon.

Tu as peur, Mary ? chuchota-t-il

Peur ? Cela surprit Mary qui s'arrêta soudainement, forçant son compagnon a faire de même.


-Peur ? Répéta-t-elle à voix basse. Je suis effrayée. Je ne l'ai jamais autant été de ma vie. Tu ne l'es donc pas aussi toi ?

Elle reprit la marche, écoutant à moitié la réponse du funambule mais manqua de se casser la figure trois pas plus loin. Ses jambes étaient encore un peu engourdis et ses genoux semblaient vouloir s'entrechoquer à chaque fois.
Oui, c'était probablement la peur qui la mettait dans cet état.

Elle ouvrit la porte de la chambre du fond. Elle ne savait plus vraiment ce qu'elle allait y trouver avant cela mais une fois dedans, ce fut tellement clair dans son esprit qu'elle se demanda comment elle avait pu oublier.
Les murs n'avaient aucune couleur. Le mobilier était simple. Elle se souvenait vaguement que sa mère avait enlevé tout le superflu mais ne savait pas dans quel but. Il y avait deux lits, une bassine et un bureau. Et puis il y avait les fenêtres qui étaient bariolés de papier noir.
Probablement avait elle oublié ceux d'en bas (la logique aurait voulu qu'il y en ait aussi) ou bien était ce car les fenêtres étaient en sucre glace. Ca encore, c'était un mystère.


-C'est... C'était ma chambre à moi et... lui. marmonna-t-elle plus pour elle même que pour Grenouille.

Lui, c’était l'ombre de son semi-rêve, celui dont elle ne se souvenait que vaguement, qui avait vécu ici (enfin, dans le monde réel) avec elle et dont elle ignorait le nom désormais et n'osait dire son lien avec elle.
Il était logique qu'ils dorment ensemble, après tout, ils n'avaient pas le luxe d'avoir une chambre pour chaque enfant, cela ne se faisait pas à l'époque (et certainement pas en pleine guerre).
Elle posa l'habit sur le pupitre et regarda partout autour d'elle. Ses genoux tremblaient toujours un peu et elle avait besoin d'objets pour s'appuyer mais l'exercice repoussait la fatigue. Il ne fallait surtout pas qu'elle s'assoit car elle n'aurait pas été sûre de pouvoir se relever.
Ses yeux scrutaient tout mais finissaient toujours par retomber sur les tissus noirs qui couvraient la fenêtre. Aussi, elle fit signe à Grenouille de venir voir et lui pointa du doigt :

-Tu sais ce que c'est ça ?

Elle fit une petite pause car elle savait déjà qu'il y aurait pleins de mots manquants dans son explication, des mots qui n'appartenaient pas au pays de jamais et qui donc avait été laissé dans le monde réel.

-Quand il y a eu la guerre, on, enfin quelqu'un mais je ne sais plus qui, a dit qu'il fallait mettre ça ici parce que... les trucs dans le ciel, qui faisaient exploser les maisons, ils pouvaient voir la lumière. Depuis le haut, ils repéraient les maison habités comme ca. Donc, si on les empêchait de voir la lumière des lampes, ils n'attaquaient pas. Mais...

Voilà ! C'était pour ça que son regard finissait toujours par tomber dessus. Elle se souvenait vaguement de quelque chose qui était arrivé. C'était le jour de l'arrivée de... Non, c'était avant !


-Mais lui, il s'était appuyé dessus un jour. Et il était tombé. Comme il y a le balcon à fleur derrière la fenêtre, il ne s'est pas fait trop mal. Mais du coup, ce n'est pas solide.

Ce que Mary essayait de dire avec son histoire qui avait l'air de n'aller nulle part, c'est que si on appuyait un peu dessus, la fenêtre s'ouvrirait et ils pourraient s'enfuir par là.
Cependant, le fait que cela soit une copie de sa maison ne voulait pas forcément dire que cela marcherait également ici.
Plus, s'ils réussissaient à s'enfuir, comment réagirais la sorcière ? Elle avait peur rien qu'à l'idée. Elle chuchota donc :


-Passe en premier. Dès que la porte s'ouvrira, descend et cours. Ne regarde surtout pas en arrière, ne t'arrête pas. Et va chercher quelqu'un.

Elle appuya au milieu des deux vitres et le battant s'ouvrit...


{HRP : Désolée, c'est un peu nul. Dans ma tête, je voyais où j'allais à peu près et sur le papier... >> Voilà quoi. Si y a un truc impossible, je modifierais.
Sinon j'ai du chercher un bon moment pour savoir à quoi ressemblait une chambre d'enfant des années 40 D8 Et résultat : y a quasi rien comme info. Merci-pas-merci Google}






Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty
MessageSujet: Re: Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille}   Mauvaises idées et Cara-bosses {PV : Grenouille} Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mauvaise nouvelle de ces sos de [Censure] >,<
» [Sets] Avez-vous des Misprints?
» GRENOUILLE ♦ Co co ri co ♪ Oui allo ?!
» Mauvaises Salutations, Peuple du Rohan !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Coins Mortels :: L'Orphelinat en Pain d'Épice-