Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vain
Vain

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : L'Effleuré
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yes babe
✘ LIENS : Poolside convo about your summer last night.
Sujets : I - II - III - IV - V

Skyline To Empty
MessageSujet: Skyline To   Skyline To EmptyJeu 5 Sep 2019 - 20:16

À Never Never Land, certaines choses dépassent l’entendement. Il y a des Créatures fantastiques, des enfants sans ombre qui ne grandissent jamais, des Esprits et des Mythes.
Et surtout, il y a le fait qu’on l’aie choisi, lui, pour une mission de sauvetage.

Emmitouflé dans des habits pas super fashion - même Pit n’a rien pu y faire - Vain s’arrête et laisse échapper un long soupir. Devant lui, le garçon - il a déjà oublié son nom, et ne sait rien de lui si ce n’est qu’il est plutôt mignon - crapahute comme si la montagne était un terrain de jeu. Nouveau soupir.

- On peut s'arrêter un moment, mec ?

L’Effleuré n’attend pas de confirmation, et s’assied sur un gros rocher glacé. Un regard vers le ciel, aussi blanc et peu accueillant que le paysage qui les entoure. Ils ont à peine commencé l’ascension et Vain s’ennuie déjà. Puis, il a beau être sans doute en meilleure que quand il est arrivé sur l’Île, il reste faible.

Nouveau soupir.

- Je suis beaucoup trop beau pour ces conneries.

Il a dit ça avec un sourire à moitié dissimulé par son écharpe. C’est qu’il le pense sincèrement, même s’il n’est pas réellement exaspéré. Juste perplexe : pourquoi lui ? Pourquoi pas un Soigneur, au moins ?
Ou juste, quelqu’un de plus compétent que lui ?
Rire. Perdu dans ses pensées, Vain parvient à se dire que vraiment, ils doivent être désespérés au Canyon.
Ses pensées s’égarent vers l’Éclaireur avec lequel on l’a associé, le temps d’une mission.
... heh, ça ne le dérange même plus.
Revenir en haut Aller en bas
Howl
Howl

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Protecteur
✘ AGE DU PERSO : Environ 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : As you want !
✘ LIENS : When two paths open up before you, always choose the hardest one.

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptySam 7 Sep 2019 - 13:13

Il y a le ciel pâle, et le silence des Monts Neigeux qui rythme les pas, et la poudre blanche qui s’étend en tapis de plus en plus épais vers les Hauts Sommets. Il y a le vent, et ses murmures incessants, et il gifle la moindre parcelle de peau qu’il trouve. Il y a la pente, les chemins invisibles à découvrir, et les Démons qui veillent au moindre faux pas des âmes qui s’aventurent aux flancs de leur demeure.

Et il y a Howl, dans son élément, qui avance d’un pas rapide sur les racines de cette montagne. Et il y a Vain, qui peine derrière, à foulées courtes et son corps trop faible, Vain qu’on a envoyé avec lui pour secourir ceux qui ne sont pas rentrés mais qu’il sème un peu plus à chaque mètre qui passe. Vain. Que Howl entend parler et il veut s’arrêter, mais ils ont du chemin à faire et ils sont partis depuis tellement peu de temps, pourtant après juste une hésitation le Protecteur fait demi-tour, il le rejoint. Vain, assis sur un rocher, l’air un peu mal et il passe les Égarés au second plan pour un peu de temps. L’Éclaireur pince ses lèvres, retire les gants qu’on lui a fait, et vient poser sa main sur le front du Livreur en repoussant un peu le bonnet qui couvre les cheveux courts.

“Toi malade ?”

Il a l’air inquiet, les sourcils froncés et penché sur lui et il regarde Vain un peu longuement sans arriver à savoir si le front est chaud sous ses doigts. Mais dans la montagne tout a l’air froid et même la peau couverte au maximum par les vêtements, il s’empresse même vite de remettre ses doigts bien au chaud pour éviter qu’ils deviennent bleus.

“Nous pas pouvoir rester là. Si toi vouloir s’arrêter, nous devoir nous abriter. Pas possible rester ici à cause du vent, nous attraper très froid et pouvoir mourir.”

Howl a le ton qui sonne ferme et il se relève déjà, et ses yeux passent et repassent autour d’eux et il cherche une grotte, un bout d’abri dans le flanc de la Montagne pour se reposer un peu et même faire un feu. Il pense quand même aux Égarés dans un coin de sa tête, il se dit qu’ils doivent aller les chercher, sauf qu’ils peuvent pas si Vain se sent mal et puis ils auront besoin d’un abri si la Nuit arrive.

“Toi et moi grimper encore et trouver une grotte. Moi aider toi.”

Il attrape la main de Vain et le regarde, et ça manque de sourires pour une fois dans ses yeux, c’est plein de sérieux comme ça arrive jamais sauf ici, parce qu’il le sait Howl. Vain doit suivre les règles de la montagne et il doit l’écouter lui parce qu’il en connaît beaucoup déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Vain
Vain

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : L'Effleuré
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yes babe
✘ LIENS : Poolside convo about your summer last night.
Sujets : I - II - III - IV - V

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyMar 17 Sep 2019 - 20:26

L’autre garçon s’est retourné et s’est approché de lui, avec un air préoccupé absolument adorable. Toujours assis, Vain l’observe avec juste ce qu’il faut de lascivité. La sensation de la main de l’Éclaireur sur son front le ravit - tout contact est toujours bon à prendre - et la lascivité se change en émerveillement.

- Toi malade ?

Sourire mi-niais mi-smartass. Juste pour toi bébé, qu’il se retient de lui lancer. Mais le garçon a l’air un peu trop sérieux, et bon : ça l’emmerde, mais ils sont quand même en mission.
Peut-être qu’avec un peu de chance, ils auront l’occasion de se poser vraiment, dans un coin un peu plus tranquille et un peu moins glacé. Vain a de la peine à y croire mais bon, l’espoir fait vivre, non ?

- Nous pas pouvoir rester là. Si toi vouloir s’arrêter, nous devoir nous abriter. Pas possible rester ici à cause du vent, nous attraper très froid et pouvoir mourir.

Ah, parfait ! Son interlocuteur va dans sa direction, même s’il n’a sans doute pas les mêmes plans. Avec une certaine vigueur, Vain hoche la tête. Déjà l’Éclaireur s’est redressé et scanne la montagne. Qu’il est beau, à jouer les chiens sauveteurs, comme ça ! Vraiment, l’Effleuré a de la chance dans son malheur.

- Toi et moi grimper encore et trouver une grotte. Moi aider toi.

Et il lui prend la main. En public, comme ça, comme si de rien n’était.
Oh, le geste n’a rien de doux et pourtant Vain l’apprécie beaucoup plus qu’il ne devrait.

Un soupir. Sans doute un peu trop lentement, le Livreur se décolle du rocher - ses joues sont en feu, il ignore si c’est dû au froid ou à la présence de l’autre. Une inspiration glacée, pour se calmer et se remettre les objectifs en tête : retrouver les perdus et se rapprocher du garçon par la même occasion.

Il faut qu’il se montre endurant et fort, un peu, sinon rien de tout cela ne pourra se réaliser. Vain va chercher au fond de lui une détermination superficielle mais au moins présente, et tente d’ignorer sa condition physique.

- Tu t’y connais en montagne ? Je suis jamais venu ici.

En parlant, il se prépare : rajuste son bonnet, s’engonce dans son manteau de fortune. Ça va le faire, qu'il se répète et il est assez idiot pour y croire.

- Je suis faible mais ça va aller. On peut continuer un moment.

Est-ce qu’il va faire le mec ? Il fait le mec. Et devance le garçon sans le lâcher, requinqué par l’attention qu’on lui a donné.

Allez allez, ils ont des blessés à sauver !
(Et une passion juvénile à découvrir.)
Mais surtout, des blessés !
Revenir en haut Aller en bas
Howl
Howl

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Protecteur
✘ AGE DU PERSO : Environ 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : As you want !
✘ LIENS : When two paths open up before you, always choose the hardest one.

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyLun 23 Sep 2019 - 17:00

Il y a un temps qui coule. Un peu long. Où il retient son souffle. L’attention rivée sur Vain, toujours assis. Sur le rocher dont il n’a pas l’air prêt de bouger alors il se demande : est-ce qu’il va devoir s’agacer ? L'obliger à le suivre en le traînant, littéralement, sur les flancs de la montagne ? Non. L’Effleuré se lève. Après ce moment de silence. Après un soupir, aussi. Mais ça Howl s’en fiche. Il a le Soulagement qui lui cogne dans les flancs, et son sourire qui revient sur sa bouche et dans ses yeux ; il serre un peu plus fort sa main sur celle qu’il tient. En écoutant les mots ; ils bercent ses lèvres d'un rire et il est tout rempli d'amusement.

S'il s'y connaît en montagnes ? C'est faible comme termes alors qu'il est né dedans et qu'il y a grandi, et même si elles sont pas vraiment pareilles Howl a confiance dans ce qu'il sait alors il peut le guider ; il hoche la tête rapidement pour confirmer l'interrogation, il ne donne pas d'explication. Pas pour le moment. Parce qu'ils n'ont pas trop le temps pour ça. Mais en chemin il le fera certainement : c'est pas si grave si ça lui gâche le souffle l'espace de trois pas, il en a plus que Vain et il a aussi plus de force dans les jambes. Même si l'Effleuré a l'air de vouloir prouver le contraire en passant devant et le sourire de l'Éclaireur est plus grand encore, comme un soleil qui illumine l'Autour et donne de la chaleur jusqu’au fond des cœurs.

“Toi pas courir. Sinon fatigué et plus pouvoir marcher.”

Howl sait comme la pente va couper ses jambes. Et puis hacher le souffle et forcer à l’arrêt encore. Même sûrement lui donner envie de faire demi-tour mais ils ont pas le droit de faire ça alors le Protecteur doit économiser Vain pour aller le plus loin possible et ça ressemble un peu à une folie leur mission ; il ira jusqu’au bout malgré tout et il le rattrape en un seul pas pour se mettre à sa hauteur. Il ne reprend pas la tête. Il le pourrait. Mais il préfère suivre ce nouveau rythme pour ne pas décourager.

Il ne savait pas qu’on pouvait être faible comme ça mais Vain est gentil au moins donc ça lui va. Puis il sourit et fait des efforts.

“Je est né dans la montagne. Mais pas celle là, non, pas celle là, bien plus haut et loin d’ici, dans le village. Les montagnes d’ici comme celles de là-bas. Mêmes règles. Moi bien connaître, nous vivre même si la tempête arrive. Je trouver un abri et toi au chaud jusqu’à ce que ça passe.”

Et le vent souffle à leurs oreilles et ça ressemble à un caprice qui fait froncer les sourcils. Howl a été emmené par Peter la dernière fois, quand le vent hurlait et que la neige cognait ses joues et s’emmêlait aux poils du yak agonisant, et il n’aurait jamais dû rester là à être têtu comme ça, il ne recommencera pas. Il mettra Vain et lui à l’abri si le temps se gâte plus encore. Si leurs corps prennent froid et qu’ils fatiguent. Il trouvera un endroit mais il ne se laissera pas faire une deuxième fois.

“Toi avoir confiance ? Pas besoin d’être inquiet, ça être facile et toi pouvoir dire si vouloir t’arrêter.”

Il a vu plus haut un peu, un creux dans la roche et peut-être même que les blessés sont là bas, qu’ils vont bien et se sont abrités, mais Howl est trop optimiste et il sait au fond que tout le monde n’a pas le réflexe de chercher un endroit pour trouver du répit. Il ne se laisse pas gâter par le désespoir. Il accélère un peu le pas en tâchant de rester tout près de Vain et son épaule appuie un peu sur la sienne le temps d’un seul pas.

Et comme il l’a dit c’est facile pour lui il a l’air de gambader.
Revenir en haut Aller en bas
Vain
Vain

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : L'Effleuré
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yes babe
✘ LIENS : Poolside convo about your summer last night.
Sujets : I - II - III - IV - V

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyMer 27 Nov 2019 - 17:49

Il fait le mec et le pire, c’est que ça marche. Pour quelle autre raison l’adolescent lui sourirait comme ça, à part ça, hein ? En plus, il est si beau, son sourire. Si chaleureux. Vain adore.

- Toi pas courir. Sinon fatigué et plus pouvoir marcher.

Bon, il a pas tout à fait tort. Heureusement que Vain est sans orgueil, sinon ça aurait pu le piquer mais bon : impossible de rester contrarié devant un minois pareil. Le garçon le rattrape et marche à ses côtés, c’est mieux qu’avant - ou en tous cas un peu moins humiliant, même s’il s’en fout au fond.

- Je est né dans la montagne. Mais pas celle là, non, pas celle là, bien plus haut et loin d’ici, dans le village. Les montagnes d’ici comme celles de là-bas. Mêmes règles. Moi bien connaître, nous vivre même si la tempête arrive. Je trouver un abri et toi au chaud jusqu’à ce que ça passe.

Vain fronce les sourcils, un peu, et essaie de se rappeler de ses leçons de géographie du Vieux Monde. Peine perdue, tout s’emmêle et puis de toute façon il n’a jamais été un élève sérieux. Mais c’est vrai que son interlocuteur a l’air d’être dans son élément, à enjamber la neige avec habitude et quelle prestance, bordel. Si Vain était comme lui, il ferait grave le mec, et il le pense sans envie ni jalousie. En vrai, son compagnon de mission lui plaît de plus en plus ; vivement qu’ils se posent parce qu’il va devenir fébrile sinon.

Au milieu du sale vent qui siffle dans ses oreilles, la voix de son interlocuteur résonne :

- Toi avoir confiance ? Pas besoin d’être inquiet, ça être facile et toi pouvoir dire si vouloir t’arrêter.

Quel altruisme, vraiment ça le rend tout chose. Vain décoche son plus beau sourire et tente de ne pas paraître trop essoufflé quand il rétorque :

- J’ai confiance en toi, t’inquiète.

Ils se rapprochent, se frôlent et s’éloignent. Sans doute que s’il n’avait pas autant le feu au coeur, Vain aurait super froid mais leur chorégraphie muette lui met tout le baume dont il a besoin. Il parvient presque à en ignorer ses jambes en feu.

Au bout d’un moment, il finit par repérer la crevasse que l’autre a vu sans doute bien plus tôt. Malgré le vent qui redouble d’intensité, l’Effleuré se trouve plus assuré de savoir où ils vont.
Ils sont encore loin, assez pour ne pas distinguer l’intérieur. Il n’y a jamais de mauvais moment pour faire un move, pense-t-il alors qu’il lance :

- J’ai pas capté ton nom, mais Peter serait débile de pas t’avoir appelé Sun.

Nouveau sourire qui éclate, colgate de celui qui enchaîne 50 pickup lines en une soirée. Ce qu’il donnerait pas pour se rapprocher ! Mais bon. On obtient pas ce qu’on veut si on se bouge pas pour l’obtenir, à ce qu’il paraît.
Revenir en haut Aller en bas
Howl
Howl

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Protecteur
✘ AGE DU PERSO : Environ 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : As you want !
✘ LIENS : When two paths open up before you, always choose the hardest one.

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptySam 1 Fév 2020 - 23:00

Et ses joues se retrouvent rouges comme du sang sur la neige. Et son sourire éclate encore plus fort au milieu de son visage. Et Vain a raison. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir à quel point il rayonne. À quel point il illumine, tout autour de lui, juste avec un rire, ou un sourire, ou une parole, toujours positive. Et il balbutie pourtant Howl, il bute sur ses mots, et même si ça dure une seule seconde ça montre comme ça le désarme ce qu’il lui dit, pourtant il sourit encore plus fort.

“H-Howl. Je m'appelle Howl."

Il fut un temps où il était Silence qui ne disait mot. Qui suivait comme une ombre les Récolteurs mais qui rêvait d'ailleurs. Qui passait son temps le nez en l'air en ignorant ce qu'on voulait lui apprendre, et guettait les fourrés sombres avec envie. Silence, qui ne comprenait pas les mots de cette langue, ni toutes ces coutumes étranges. Et qui avait cet air. Toujours un peu triste, mélancolique. Puis il était devenu éclaireur, et il avait gagné son nouveau nom avant de devenir ce Sourire. Peter ne savait pas, à l'époque. Il n'avait pas vu toute la chaleur de Howl parce que c'était revenu avec l'Oubli. Quand il avait cessé d'être torturé par les souvenirs, qu'il avait accepté d'être sur l'île. C'était revenu avec l'apprentissage de la langue, aussi.

“Au début, moi pas Howl. Silence. Je jamais parler et pas comprendre votre langue. Pas sourire non plus."

Et quand c'était revenu, jamais aussi fort que comme il sourit à Vain à ce moment dans ces montagnes où il se sent chez lui. Alors non, Peter il pouvait pas savoir et Howl ne lui en veut pas, il aime bien comme il s’appelle c’est un bout de souvenir accroché à lui, sa première rencontre avec les pirates dont il n’avait jamais entendu parler dans son village. Puis les prédateurs, là haut, qui tuaient leurs yaks.

“Toi, Vain.” Il a retenu et c’est flou pour lui, il sait pas bien ce que ça veut dire. “Moi bien aimer ton nom.”

Même pas il perd le rythme Howl en causant, il serre la main de l’Effleuré et il avance droit devant lui, vers le creux dans la montagne qu’il a vu de plus bas. Et il y plusieurs pas, l’un après l’autre dans la neige jusqu’à ce qu’ils atteignent la caverne et elle n’est pas très grande, juste assez pour accueillir quelques hommes qui veulent se reposer. Comme si elle avait été mise là pour eux, Howl décide d’y croire et adresse un remerciement silencieux à la déesse de son autre monde.

“Tu vois, pas si compliqué. Toi avoir bien marché.” Gros sourire de plus et il serre encore un peu plus la main avant de la lâcher. “Nous pouvoir faire un feu.” Il s’accroupit, en fouillant le bazar qu’il a collé dans ses poches avant de partir. Il colle par terre plusieurs cailloux et il fait un cercle avec. Quelques branches mortes. Il lève les yeux vers Vain, curieux. “Toi avoir de quoi faire le feu ?”

Il n’avait pas pensé à tout, Howl, en partant si rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Vain
Vain

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : L'Effleuré
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yes babe
✘ LIENS : Poolside convo about your summer last night.
Sujets : I - II - III - IV - V

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyMer 15 Avr 2020 - 15:57


Vain n’est pas prédateur. C’est vrai qu’il en avait les tendances, en arrivant sur l’Île, mais il avait appris de ses erreurs. C’est donc avec un ravissement sans malice qu’il voit son interlocuteur se troubler, répondre avec ce quelque chose dans la voix qui ne trompe pas.
Touché.

- H-Howl. Je m'appelle Howl.

Le sourire de Vain s’agrandit, se fait chaleureux et caressant, comme une tasse de lait au miel avant d’aller dormir.

- Enchanté.

Howl... c’est charmant.

- Au début, moi pas Howl. Silence. Je jamais parler et pas comprendre votre langue. Pas sourire non plus.

Ah bon ? Vain a l’air très intéressé, et pour cause : à cet instant précis, rien ne lui semble plus important que d’en apprendre plus sur son séduisant interlocuteur.
(Et - éventuellement, ne pas se casser la gueule dans la neige pendant qu'il le suit).

- Toi, Vain. Moi bien aimer ton nom.

C’est gentil, de dire ça, parce qu’a priori, il y a plus sympa comme qualificatif. Mais bon, l’Effleuré a fait avec ce qu’on lui donnait, en arrivant. Il s’y est habitué, les autres aussi. C’est à peine si ses flirts y pensent, quand ils sont ensembles.

Au bout de quelques mètres dans la neige, ils arrivent en face d’une petite caverne. Ce n’est qu’à ce moment-là que Vain se rend compte que ses jambes sont en feu.

- Tu vois, pas si compliqué. Toi avoir bien marché.

Le compliment, associé à la pression qu’il sent contre sa main, lui réchauffe le cœur - même si, tristement, Howl se détache vite. Alors que Vain s’avance dans la caverne et s’adosse à une paroi même s’il a très envie de juste se laisser tomber par terre, l’Éclaireur est déjà en train de rassembler de quoi faire un feu. Au bout d’un moment, Howl lève la tête vers lui :

- Toi avoir de quoi faire le feu ?

Vaguement emprunté, Vain enclenche les rouages de son cerveau et fouille les poches de son manteau. Quand, d’un coup, l’illumination le frappe sous la forme d’un petit objet. Il sourit, s’approche.

- J’ai un briquet.

N’allez pas croire que Vain avait prévu l’expédition, non, mais avoir un briquet sur soi est toujours pratique pour allumer les clopes des autres - un geste auquel il excelle.
Précautionneusement - il manquerait plus que ses jambes se dérobent sous lui - l’Effleuré s’agenouille aux côtés de Howl et tente de faire le mec : ses mains sont engourdies par le froid, mais il parvient à faire jaillir une petite flamme qu’il utilise pour essayer de faire prendre les branches. Ses gestes sont maladroits, alors il parle pour détourner l’attention, ne pas passer pour un incapable :

- Est-ce que tu as oublié ta langue d'origine, à force de vivre ici ? Parce que moi, oui.

Il y a un peu repensé, sur le trajet. La constatation est sans doute un peu triste, dans le fond, mais il s’en fout. C’est vraiment histoire de faire la conversation en attendant que le feu prenne.
Revenir en haut Aller en bas
Howl
Howl

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Protecteur
✘ AGE DU PERSO : Environ 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : As you want !
✘ LIENS : When two paths open up before you, always choose the hardest one.

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyLun 6 Juil 2020 - 16:16

Howl ne sait pas trop si Vain a prévu le coup, mais il fouille dans ses poches et il trouve un briquet. Alors il allume le feu et ça fait du bien immédiatement, l’Éclaireur retire son bonnet et libère ses cheveux aux boucles qui viennent un peu cacher son visage.

Est-ce qu’il a oublié ?

Un peu. Pas tout. Mais Howl n'aime pas se rendre compte. N'aime pas y penser. Savoir que les souvenirs s'en vont et qu'il a beau faire au mieux y a pas moyen de les rattraper. Alors il hoche la tête. Ça met un instant quand même, mais il acquiesce avec douleur. Oui, il a déjà oublié trop de choses et il le sait. Mais il est là depuis beaucoup de temps, bien avant le Givre et même la Pluie Salée. Il sait plus trop. Il sait juste qu'il a survécu, lui et plein d'autres, à plein de choses, et que certains ont tout oublié du Monde d'Avant.

Il lui reste des bribes, Howl. Des fragments minuscules qui lui collent sous la peau, il n'oublie pas les yaks ni les montagnes et parfois il retrouve en rêve les chemins du sel, et la langue certains jours est moins difficile à dire que d'autres.

"Pas tout oublié." Il parle bas un peu. "Mais beaucoup, oui. " Et dans sa gorge ça fait un nœud. Peut-être que demain il aura oublié ce que ça signifie Doko, et le petit furet en sable aura son air un peu fâché que Howl ait oublié la signification du prénom qu'il lui a donné. "Moi pas aimer ça. Oublier." Il aurait pu dire que c'est pas grave l'Oubli mais il hait ça tellement fort. Puis il s'accroche à ces morceaux dans sa mémoire avec tellement d'insistance qu'il se doute bien que c'est pour ça qu'il lui reste tout ça.

Howl a un soupir qui lui fend les lèvres. Il approche ses mains du feu un peu pour les réchauffer, et il a posé ses gants pas trop loin des pierres pour qu'ils sèchent. C'est pas le sujet qu'il pensait trop aborder avec Vain et en fait il pensait pas discuter de ça du tout avec quelqu'un un jour et ça le laisse songeur un petit temps, alors qu'il fouille dans sa tête à la recherche de tout ce passé qu'il a égaré. En vain bien sûr. L'Île a pris beaucoup et ne veut plus lui rendre, et ça fait déjà longtemps qu'elle ne lui a plus redonné un bout de l'Ordinaire qui lui a échappé.

C'était le visage de sa mère, la dernière fois.
Le lendemain il se souvenait déjà plus.

"Toi regretter des fois d'être ici ?"

Howl est pensif quand il regarde le feu gonfler les parois de la grotte et entremêler leurs ombres. Ça l'a toujours impressionné et il trouve ça beau. Comme si la roche respirait lentement.

"Moi, non. Aimer être là et toutes les aventures. Puis moi pouvoir te connaître comme ça."

Il a eu des doutes au début Howl quand il a vu Vain, Vain et ses jambes sans forces pour grimper la Montagne il s'est dit que c'était une blague. Mais il y a eu beaucoup d'efforts et il a bien suivi au final et même qu'il ne s'est pas plaint. Il apprécie ça le Protecteur, qu'il ait gardé son souffle pour la pente et pour mettre de l'énergie dans ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Vain
Vain

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : L'Effleuré
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yes babe
✘ LIENS : Poolside convo about your summer last night.
Sujets : I - II - III - IV - V

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyDim 6 Sep 2020 - 16:58

Doucement, le feu prend. Vain le fixe quelques secondes, puis son attention est attirée par un mouvement. Sous son bonnet, Howl a de beaux cheveux, un charme mâtiné d’une forme d’innocence qui réchauffe le cœur, en quelque sorte.
Pourtant, il ne lui est pas insensible. Pas totalement.
Vain a l’habitude de remarquer les signes, aussi infimes soient-ils.

L’Effleuré fait des erreurs, souvent. En l’occurrence, sa question en était une. Il a cherché à faire la conversation et l’Éclaireur est devenu emprunté, la voix basse et triste.

- Pas tout oublié. Mais beaucoup, oui. Une sorte de pause douloureuse. Moi pas aimer ça. Oublier.

Ça le dépasse, Vain, ce genre de considérations. Du peu qu’il se rappelle, sa vie dans l’Ordinaire était loin d’être moche, pourtant elle ne lui manque presque pas. Courir après l’Oubli sur une Île qui dévore, c’est beaucoup trop d’efforts. Mais Howl ne semble pas de cet avis et quelque part, ça l’attriste un peu.

L’Eclaireur s’approche du feu et Vain fait de même, profitant de la joie simple d’être au chaud au milieu du froid. Ils sont proches, physiquement, mais l’Effleuré ne tente rien. Il essaie de respecter un peu l’humeur de son partenaire, même s’il ne la comprend pas.

- Toi regretter des fois d'être ici ?

Bonne question.

- Moi, non. Aimer être là et toutes les aventures. Puis moi pouvoir te connaître comme ça.

Oh ! Vain ne s’attendait pas à cette conclusion. Se tournant vers Howl, il lui décoche son plus beau sourire, allant même jusqu’à poser sa main sur l’épaule du Protecteur.

- Je suis heureux de te connaître aussi.

Leur échange a des airs de franche camaraderie, mais les choses que met Vain dans son regard ne sont pas vraiment dans la même catégorie. Alors qu’il change sa position pour s’asseoir plus confortablement, le Livreur reprend :

- Je ne regrette pas, non.

Qu’est-ce qu’il regretterait, même ? Une existence à passer d’un lit à l’autre, courir les rues ? Et se retrouver, à l’aube, à panser les plaies d’un am- - d’une connaissance en trop, sentir son cœur qui vacillait pour un truc foutu ? Ah, il se souvient à peine de qui et pourquoi, mais il s’en fout bien pas mal.
Le passé ou le futur, rien n’a plus d’importance que leur petit échange dans cette grotte.

- Je pouvais pas avoir les deux. Le Vieux Monde et ici. J’ai des potes, ici. Je grandis pas, je vis plutôt bien. Même maintenant, je vois ton sourire et ta façon de gravir la montagne. Sourire fin, chaleureux. Ça me suffit.

Il y retourne, Vain. Il retourne toujours à ces instants d’attachements éphémères, ces émotions superficielles mais qui lui paraissent si importantes, sur le moment. Ces moments à guetter, tester les résolutions. Comme maintenant.
C’est avec une nonchalance apparente qu’il porte sa main au front d’Howl et dégage une mèche qui couvrait légèrement son regard.

- Comment ça se fait qu’on se soit jamais rencontrés plus tôt ?

Être comme ça finira par le mener à sa perte, une fois.
Mais comme Vain ne regarde jamais plus loin que sur le moment, il se dit que ça lui va.
Revenir en haut Aller en bas
Howl
Howl

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Protecteur
✘ AGE DU PERSO : Environ 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : As you want !
✘ LIENS : When two paths open up before you, always choose the hardest one.

Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To EmptyMer 16 Sep 2020 - 21:00

Pas de regrets.
Ni pour l’un, ni pour l’autre.

Il trouve ça bien.
Ça ressemble à la page d’un livre qu’on a tourné, c’était là mais la suite est devant eux à chaque nouveau pas et toutes les découvertes, toutes les aventures. Y aura du mauvais, du bon, des sourires encore et même plein parce qu’il est fort pour ça. Toutes les choses qu’on ne peut pas prévoir. Et même si le passé est un réconfort pour lui, c’est aussi un piège dans lequel il se laisse vite enfermer.

- Je pouvais pas avoir les deux. Le Vieux Monde et ici. J’ai des potes, ici. Je grandis pas, je vis plutôt bien. Même maintenant, je vois ton sourire et ta façon de gravir la montagne. Ça me suffit.

Il laisse échapper un rire à peine gêné même s’il joue, machinalement, avec une mèche de ses cheveux d’ébène avant de laisser retomber son poing sur sa cuisse. Et il bouge à son tour, Vain. Lève la main, et le Protecteur ne comprend pas d’abord ce qu’il va faire.

- Comment ça se fait qu’on se soit jamais rencontrés plus tôt ?

Il écoute à moitié les mots.
Et ça lui fait un drôle de mouvement au fond du ventre, comme une tempête qui se lève d’un seul coup et qui emmêle tout, et il baisse les yeux, les relève, darde son regard si noir au fond de celui de Vain. Quelques rougeurs de plus posées sur ses joues, qu’il ne maîtrise pas, et un instant il se sent ridicule sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce que y a un truc dans son corps qui crie pour qu’il le regarde tous les jours comme ça alors qu’ils se connaissaient pas avant le lever du jour. Peut-être parce qu’il surprend ses pensées à espérer qu’il fasse ça, encore, dégager son front de ces boucles qui n’obéissent bien qu’à elles-même. Il s’allume d’un sourire. Timide, cette fois. Doux comme les premiers rayons du soleil qui perce aux premières minutes du jour. Penche la tête, très légèrement, vers la gauche alors qu’il tarde à répondre.

Comment ça se fait ?

Howl est toujours en vadrouille. Il accompagne les autres. Il vérifie qu’on ne laisse personne. Et il bat l’Île quand un Perdu disparaît, il fouille et il fait tout pour le trouver et c’est bien pour ça qu’on l’a appelé. Parce que c’est sa Peur ça de perdre l’un des leurs. Et puis parce que personne n’aime trop s’y risquer dans les Montagnes Facétieuses, mais lui ça ne le dérange pas. Ou plus, il voulait pas y foutre les pieds avant, il a mis du temps parce qu’il avait trop peur de ne jamais vouloir rentrer, mais il n’y a rien comme l’Autre Monde à part la neige et le vent. Aucun chemin pareil, pas de yaks ni de vautours, et la Mort encore plus proche alors même s’il aime bien être ici et qu’il se sent comme chez lui, il peut pas s’empêcher de remarquer qu’il aime bien aussi être avec les autres.

Même s’ils ne s’étaient jamais rencontrés.

“L’Arbre, si grand.” Comme si c’était que ça. “Et beaucoup de Perdus comme toi et moi.”

Il ne précise pas le reste, ça fait trop de mots et il déteste gâcher les moments avec ses fautes et puis de toute façon son souffle est un peu bancal. Comme tout son corps à vrai dire, il a l’impression que le vent dans son ventre est toujours plus violent alors que la main ne touche même plus sa peau et il hésite le Protecteur. Vain lui paraît à la fois tout proche et trop loin et ça l’agace, il a jamais eu de drôle d’effet comme ça encore, sauf... Sauf rien parce qu’il claque la porte sur les souvenirs avant d’y plonger trop fort, puis il aime pas trop la façon dont son cœur s’en affole.

“Toi moins froid ?”

Il ne sait même plus, peut-être que l’Éffleuré n’avait pas froid mais Howl se penche quand même pour toucher la main et vérifier la température de la peau. Ouais, ça a l’air d’un prétexte, il se dit vaguement. Mais c’est pas comme si Vain s’était privé de poser ses doigts sur lui jusqu’à maintenant, alors il ne lui en voudra pas, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Skyline To Empty
MessageSujet: Re: Skyline To   Skyline To Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Les Lieux Reculés :: Les Montagnes Capricieuses :: Le Sommet Enneigé-