Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Azel Von Kopfenwald
Azel Von Kopfenwald

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 89
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

Les dents des têtes Empty
MessageSujet: Les dents des têtes   Les dents des têtes EmptyMer 19 Juin 2019 - 22:37

Ce satané vent était bien froid. Heureusement, un poêle réchauffait un peu l'atmosphère. Son bois grésillait, impossible de faire quelque chose en relation avec ce si beau chiffre qu'était le sept, mais tant pis pour cette fois. Azel ne pouvait pas s'enquérir d'autres systèmes de chauffage, et encore moins de quelque chose de moderne.De toute manière, rien d'autre lui était venu à l'esprit si ce n'était un objet ressemblant à cela. Il économisait le bois, et n'en abusait pas. Il préférait favoriser des couvertures et du thé. La petite Lynn s'occupait de faire le ménage, et ainsi, le Chapelier gagnait du temps pour ses réalisations. Et ses têtes. La petite était d'ailleurs partie s'enquérir de divers achats qu'Azel lui avait demandé.

Pour le moment, le commerçant était dans son atelier. Il portait son intérêt sur une tête toute nouvelle, il avait pris la peine de l'empailler celle-ci. La dernière, il avait oublié. Elle était probablement en train de pourrir quelque part. Il s'en rendrait compte, paniquerait et risquerait de tout détruire. Mais le Chapelier n'avait pas conscience encore de son état d'esprit lucide qui pouvait revenir parfois.

Azel passait à sept reprises une brosse dans les cheveux de sa nouvelle acquisition. Une tête blonde, une fillette avec des yeux noisettes. Il faudrait trouver des yeux de poupées pour les remplacer. En attendant, les paupières seraient fermées. Un ruban était installé à la base du coup afin d'habiller une plaque de bois qui permettait de jouer le rôle de la nuque. Sinon les créations tomberaient sans cesse sur les côtés. Il fallait bien quelque chose pour les garder dans le sens voulu. Azel était satisfait pour le moment. Enfin, presque. Il ajouterait le chapeau plus tard. Pour le moment, il savait que 11 avait encore besoin d'un détail très important. Les dents.

La jeune fille devenue une tête, 11, avait environs 16 ans, elle avait probablement 32 dents. Azel, était un peu agacé de savoir que les gencives de ses créations ne respectaient pas forcément un nombre multiple de sept. Il faudrait donc corriger cela. Absolument. La mâchoire pouvait encore être bouger, le travail n'était pas tout à fait abouti. Il fallait vraiment permettre cette mise à niveau.

Pour se faire, le Chapelier avait bien entendu fait appel à un pirate qui pouvait faire ce travail délicat de dentiste. Pour ses chers numéros. Les têtes.

Le commerçant quitta le plan de travail, attrapa sa canne et, en comptant ses pas par sept, il alla se faire un thé dans la cuisine. Le magasin étant lié à la maison par une simple porte, le voyage ne fut pas long et permettait de garder un rythme soutenu. Cet habitant du port détestait tant perdre du temps. Bien qu'il n'y en ait pas réellement à perdre. Alors qu'il se servait une énième tasse, en y ajoutant une fois encore trop de sucre. Sept morceaux. Il entendit la porte de la boutique. L'albinos changea alors de pièce pour aller accueillir la personne arrivée. Il prit un sourire des plus éclatants et poli en atteignant le comptoir. Il dû cependant faire trois pas de côté afin de fermer la boucle du sept.

Le Chapelier était absolument ravi de voir Abel. Sa nouvelle tête allait enfin être correcte.

- Bonjour, Abel. Le froid n'a pas engourdi tes doigts ?

Les doigts, bien qu'au nombre de dix, étaient importants pour des artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Abel Fawkes
Abel Fawkes

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 26
✘ SURNOM : Le Dentiste
✘ AGE DU PERSO : La Bonne vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Eyup !
✘ LIENS : Email Diamant, la magie du blanc.

Les dents des têtes Empty
MessageSujet: Re: Les dents des têtes   Les dents des têtes EmptyDim 21 Juil 2019 - 19:02

Non, non, non !
Ah, mais quel gâchis ! Non !

Abel gronde, tourne autour de la carcasse qu'il vient de trouver. Le froid l'a conservé, mais la tête est décimée. Un mélange d'os en miettes, de chairs en déroutes.. De dents brisées. Pourquoi ? C'est pas comme s'il demandait grand chose, si ?

Un grondement sourd lui échappe alors qu'il toise d'un air mauvais le corps abandonné, tout à son indignation. Ce truc est humain et n'était pas un orbleu, la chair semble encore saine. Avec un nouveau claquement de mâchoire exaspéré, Abel met un pan de chair dans sa besace et porte le reste de la carcasse en sac à patate. La neige et les environs désolés autour sont les seuls témoins de la scène, alors que le Dentiste s'en va offrir aux sirènes ce butin trouvé. Mais triste.. Triste pour les dents. Ses pauvres chéries, les petits trésors ne méritaient pas tant de violence. Oh non, méchant, méchant ! Qui a fait ça ?

C'est en pensant à ce qu'il fera subir au coupable s'il le trouve qu'Abel poursuit sa route vers la Sangrotte pour y poser son butin. C'est devenu un habitué du repaire, depuis qu'il aide Carne à nourrir les filles de l'eau. Carne, qu'il aime comme un frère et considère un peu comme un mentor. Carne, qui vire bizarre sans qu'il ne sache trop quoi en faire. Mais loyal qu'il est, Abel reste. Pour les sirènes, pour son pote qui file un mauvais coton. Ca inquiète un peu le Dentiste, de le voir se fourrer des trucs bizarres dans la tête. Ca l'énerve, sans qu'il ne sache pourquoi c'est si viscéral. Mais loyal Abel, gentil Abel, il reste garder un œil sur son copain et les barbotueuses.

Trop bon, trop con. Il se dit ça en posant la carcasse au coin habituel. Un regard aux alentours, la Sangrotte lui plait de moins en moins. Ca devient trop.. Civilisé. C'est à cause de l'autre là. La greluche qu'il croise parfois, avec tous ses froufrous insupportables. Carne n'est pas dans le coin, alors il file dare dare en mâchonnant le bout de viande qu'il avait récupéré du cadavre. La viande se partage, oui. Mais il a faim. Les temps sont durs, et le blond ne fait pas la fine bouche. Survie avant tout. Mais il se promet, en bon gars, de revenir checker si Carne va bien. C'est devenu important de le voir régulièrement pour surveiller son évolution bizarre et sa maladie de la tête à cause de Lui. Lui, le nouveau tatouage de Carne, aux lignes obscures. Lui, sorti un peu de nul part et à l'apparence si unique. En d'autre circonstances il aurait pu bien l'aimer -c'était d'ailleurs le cas au début. Joli el contrast avec le turquoise des sirènes. Maintenant, il s'en méfie un peu.. Sans jamais l'avoir avoué à son ami.

Sans trainer, le Dentiste finit son repas de fortune en route alors qu'il détale vers le Port. Une poignée de neige pour se rincer les mains plus tard, il se glisse furtivement entre les baraques pour finalement se rendre à destination : la boutique d'Azel. Azel, Abel.. Une lettre de différence, seulement. Azel, que le blond a mis longtemps à apprécier. Trop de froufrous là aussi, de politesse, de conneries polies. Et pourtant, avec le temps, avait émergé le reste. La même passion de collectionneur, un intérêt commun pour la tête, à des niveaux différents. Azel avait ouvert sa porte au Dentiste quand celui-ci n'avait plus su quoi faire à la déroute du Seigneur Hook. Oh, jamais Abel n'est resté trop longtemps ni plus d'un jour. Mais la boutique était devenue un repère, avec l'assurance d'un coin chaud et d'une oreille attentive. Au final, il serait difficile de nier qu'Abel a adopté Azel.. Ou est-ce l'inverse ? Le Dentiste ne se pose pas tant de questions. Savoir que quiconque touche au Chapelier lui servira sans doute de repas est suffisant.

Grand sourir quand il te voit, justement. Pour toute réponse à ta question, il ricane et agite ses doigts devant toi. S'il avait été un chien, nul doute qu'il aurait furieusement remué de la queue. D'un regard rapide il te check en s'approchant de toi, sniffant ton odeur par réflexe. Ses yeux brillent de la simple joie de te voir -en plus de son éternelle malice. Un bref coup d'oeil à tes mains, aussi. Il se demande si un jour, tu auras sept doigts. Alors, régulièrement, il vérifie. C'est un peu un jeu avec lui-même : coupera, coupera pas ?

Pris d'un soudain frisson, le blond s'ébroue avant de renifler malgré lui. Le froid, quoi qu'il en dise, n'est pas tendre. Inclinant sa tête sur le côté, il te jette un nouveau regard bref. Puis, se redressant, Abel sautille jusqu'à toi. Sept fois, pour te faire plaisir.

- Froid, si. Mais bonne chasse. Et ta chasse à toi ?

De nouvelles têtes, depuis que vous vous êtes croisés ?






Abel te sourit de tous ses crocs en #994D38.
Les dents des têtes Abel_s10
Revenir en haut Aller en bas
Azel Von Kopfenwald
Azel Von Kopfenwald

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 89
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

Les dents des têtes Empty
MessageSujet: Re: Les dents des têtes   Les dents des têtes EmptyDim 15 Sep 2019 - 17:42

Abel avait cette sorte de gaieté particulièrement ensoleillée, au moins un soleil qui ne brûlait pas les yeux du Chapelier. Mais cela n'empêchait en rien au Dentiste de brûler les imprudents qui tentaient de s'en approcher avec, sans doute, de mauvaises intentions. Impossible de se dire que le matelot était un être vulnérable en combat. Du moins, c'était bien ce qu'Azel se disait. Il avait parfois tendance à inventer un peu la vie des gens "aventuriers", lui-même ne pouvant qu'avoir un rythme presque vampirique. Il n'en avait cependant clairement pas la force ni les sorts.

Quand Abel s'approcha en sautillant, Azel ne put s'empêcher de compter. Et il eut un sourire inconscient en arrivant au sept.

Mais la question se trouva honorée d'une réponse. Le froid était bel et bien présent, mais la chasse avait été bonne. Ce qui était une bonne chose, évidemment. Le Chapelier opina de la tête, content pour le Dentiste. Et quand il se trouva à devoir parler à son tour, il afficha un sourire tout à fait enchanté.

- Tout à fait, tout à fait. Elle presque prête, mais ses dents... elles ne sont pas un multiple de sept.

Presque une moue avait pris place, Azel se trouvait fort déçu de ce malheureux nombre impie de quenottes enracinées dans les gencives rosées et refroidies.

- Elle s'appelle 11.

Alors qu'Azel joignit les mains, à sept reprises, il voulait faire appel aux talents du matelot.

- Oserais-je te demander de lui retirer les dents qu'il faudrait ? Tant qu'il en reste un nombre multiple de sept.

Abel faisait du bon travail, le Chapelier y aurait même laissé sa propre tête juste pour le fameux chiffre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les dents des têtes Empty
MessageSujet: Re: Les dents des têtes   Les dents des têtes Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-