Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reaper
Reaper

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : la Fêlée.
✘ AGE DU PERSO : Seize ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup !
✘ LIENS : She won't bring back the dead but will eventually make you meet them.

MessageSujet: Une minute de silence   Ven 8 Fév 2019 - 9:21

« Tu vas mourir, un jour. »

« Tu reviendras avec un bras en moins. »

« Ou un œil ! »

« Oui, ou un œil... »

Laissez-moi, bande de nazes. Je sais très bien c'que j'fais, disait-elle tout le temps quand les avertissements lui tapaient sur le système. Et maintenant, personne encore ne l'avait trouvé pour lui dire « on te l'avait dit », ou « tu l'as cherché », ou tout simplement : « tu vas mourir ».
Elle va pas mourir.
Elle veut pas mourir.
Mais Reaper, cette fois-ci, n'est pas sûre d'avoir le choix.

À quoi pensait-elle, en s'aventurant si vite et si loin dans les bois gelés toute seule ? Ça n'aurait peut-être pas changé grand-chose au fait de s'être perdu, mais au moins, elle aurait été éperduemment accompagnée. Mais Reaper est une solitaire, en plus d'être une têtue doublée d'une usine à pétages de plombs. Et pour la première fois depuis sans doute longtemps, elle ne sentit plus cette bouillonnante envie d'exploser et d'insulter tout ce qui a poussé sur cette île merveilleuse. À part un « merveilleuse, mon cul ».

Reaper avait pu rentrer elle ne savait trop comment. Le chemin s'était comme soudainement éclairci pour elle alors qu'elle fuyait ce pirate qui lui avait transmis son virus. Comme si, dans ses veines, le sang qui lui faisait tourner la tête lui raccordait les sens par rapport à la logique du Givre. Entre ça et un coup de chance après avoir tourné en rond jusqu'à se geler la gorge, il n'y avait pas d'autres options.
Au moins, elle était rentrée, mais pas plus soulagée pour autant.
La Fêlée s'était bien gardé d'aller plus loin une fois arrivée sur le territoire du Grand Arbre : premièrement, il était hors de question qu'elle se montre aux autres. Pourtant, l'appel des Garçons était encore là, bien ancré en elle. Il restait encore un peu cet espoir d'être soi-même avant qu'il ne soit trop tard... car il était temps pour Reaper de faire son « deuil ».

Assise à l'extérieur contre un des murs de bois de ce qui composait le plus gros de l'Arbre, Reaper contemplait les flocons qui tombaient déjà depuis longtemps sur le territoire des Perdus. Elle les connaissait, c'était toujours les mêmes, mais cette fois-ci, elle sentit un léger différent par rapport à la dernière fois qu'elle les avait vu : elle n'avait plus froid.
Ou plutôt, plus dans le même sens qu'avant sa rencontre avec le pirate. Elle avait froid, mais ce froid était supportable. Et cette lacérante sensation partait avant tout de son visage.

Elle passa une main sur la ligne de gèle qui allait du coin de son œil à son menton.
Comme s'il s'agissait d'une blessure de guerre qui la fera succomber ici-même, sur un champ de bataille. Elle leva les yeux vers le ciel gris.

- Aah… mierda…






fancy as el muerte
Sorry, i was dead: what did i miss?
♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samurai
Samurai

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : New eras don't come about because of swords, they're created by the people who wield them.

MessageSujet: Re: Une minute de silence   Sam 16 Fév 2019 - 0:33

Patrouiller permet à son corps de rester en mouvement, de combattre le froid qui lui semble avoir gagné en force depuis peu. Les pensées n'ont pas le temps de faire plus de résonner, tandis qu'il doit faire attention à chaque pas. Les cordages et les ponts, une fois gelés, deviennent moins sûrs jour après jour. Pas que ça l'empêche de courir parfois, de grimper juste ce qu'il est capable pour observer ce qui se passe en contrebas. Ont-il raison, de rester là ? Samurai n'a pas spécialement envie, ni même besoin, de s'exprimer pour ses camarades. Chacun a décidé de demeurer à l'arbre pour réaliser un souhait, chacun suivant sa vision égoïste des choses. Et c'est acceptable, à ses yeux.

Les flocons qui s'écrasent sur sa capuche tombent lorsqu'il secoue cette dernière, de temps en temps. Ce n'est pas les pires conditions dans lesquelles il a travaillé, bien que Samurai avoue avoir envie de se blottir sous une pile de couvertures parfois. Pour palier à ses douleurs chroniques, l'adolescent a rajouté un pull sans manches un peu serré, qui lui maintient le dos en place. Des fois, ça gratte un peu, même par-dessus son haut. Pas qu'il se plaigne.

En vérité, le pire, c'est l'obligation permanente de porter des chaussures. Toujours incapable de faire ses lacets, le Livreurs les enfonce sur les côtés de ses bottines, en espérant que ça tienne. Pas que cela soit si efficace, puisqu'ils ne cessent de se retrouver contre le sol. C'est pour ça que sa marche est interrompue, tandis qu'il tente de les remettre en place pour la énième fois. Ah, ça ne doit pas être si fichtrement complexe de réaliser quelques nœuds !

Ce n'est qu'une fois redressé, capuche retombée sur ses épaules, que Samurai la voit. Loin d'avoir de l'animosité envers ses camarades, le garçon n'a cependant rien à dire à cette personne qu'il connaît à peine. Le nom refuse de revenir, ce qui ne l'empêche pas de s'approcher, levant une main en guise de salut. Rien ne lui saute aux yeux tout de suite, les lèvres de l'adolescente laissant échapper des paroles qu'il n'entend qu'à peine. Vient ensuite la ligne, l'incompréhension qui l'accompagne. Ce n'est pas une coupure, n'est-ce pas ?

Le froid semble avoir décidé de se nicher contre sa peau et de s'y introduire, sans que Samurai ne fasse le lien immédiatement avec tout ce qui ne cesse d'arriver. Après tout, lui n'a jamais croisé de monstre bleu jusqu'à ce jour.

De là où il se situe, il mime la ligne, la traçant sur son propre visage, du bout de ses doigts gantés. Une question plus qu'une menace. Cela viendra peut-être, plus tardivement, si le danger se fait évident. Pour l'instant, l'Injuste a besoin de comprendre. Est-ce que quelque chose s'est infiltré au sien de leur demeure ? Non, si tel était le cas, nul doute qu'il aurait remarqué une présence. Quoique avec son audition défaillante—

« Est-ce une blessure ? » Sa voix résonne, trop basse, sans qu'il n'y prête attention tant tout est engourdi par le gel.







Forward, I'll go.

"I had a lot of growing up to do. A lot of times, I learned the hard way." | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reaper
Reaper

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : la Fêlée.
✘ AGE DU PERSO : Seize ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup !
✘ LIENS : She won't bring back the dead but will eventually make you meet them.

MessageSujet: Re: Une minute de silence   Aujourd'hui à 16:29

Elle n'avait pas vu qu'elle n'était pas seule, par-ici.
En même temps, le ciel lui semblait si beau, tout à coup, qu'il fallait que ses yeux s'y attardent. Comme s'il n'y avait rien de plus beau au monde. Comme dans ce cliché américain du condamné qui se rend compte que « le monde est si beau, en fait, j'avais pas remarqué ». C'était quasiment pareil.
Il manquait plus que les violons, le piano et le chant en latin, derrière.
« Mourir seule », c'était un peu l'idée que se faisait la Fêlée, en restant tranquillement ici. Le mieux aurait été de se laisser porté par le Givre sans bouger de là, mais c'était poser un danger pour les autres Perdus qui résidaient encore ici.

Et si même en s'éloignant, elle revenait sur ses pas pour leur faire à tous la peau ? Si en fait, elle revenait pour tous les massacrer ? Si c'était qu'un film de zombies, la question ne se poserait pas, et elle se laisserait erré ici et là.

Mais la situation était encore plus compliquée, et plutôt que d'attendre que le Givre fasse son petit bonhomme de chemin à travers son corps, elle devrait songer à une manière de se piéger loin du Grand Arbre – en supposant qu'elle y parvienne avant qu'il ne soit trop tard.
Puis, Samurai lui apparut.

Elle le connaissait de loin, seulement. Enfin, à la base, c'était le cas. Mais depuis la réunion des Résistants à la Forge, Reaper avait mieux retenu les noms et visages des concernés. Elle se souvenait alors de Samurai, qui faisait partie des moins fonceurs, des moins impétueux. En tout cas, c'est ce que son point de vue totalement subjectif en a déduit ce jour-là. Était-il donc, à côté, quelqu'un qui savait répondre aux services ? Pour ne pas laisser plané un silence monstre – il était déjà bien présent à cause de la neige constante – la Mexicaine leva simplement le plat de la main en guise de salut, et répondit avec un air las :

- J'aimerais bien.

L'Orbleu qui avait laissé sa marque sur elle ne s'était même pas donné la peine de la blesser. Il avait sortit une hache, énorme, menaçante et bien aiguisée. Mais s'en était-il servi ? Absolument pas. Il avait préféré jouer avec sa proie, lui faisant peur, l'analysant, jouant avec sa petite personne effarouchée par la colère d'une puce. Pour au final ne la toucher de trop près que dans ce but précis : lui laisser une ligne de gèle qui ne s'en allait pas. Elle avait l'impression d'avoir obtenu un deuxième point sensible, depuis sa tête. Une peau qu'il ne faut pas toucher. Qu'elle seule aurait le droit de regarder. Et pourtant, quelque part, son corps l'acceptait.
À l'évidence, elle était fichue. Et au fond d'elle, vraiment tout au fond, elle désirait ne pas se battre trop longtemps contre le processus.

- J'suis dans la merde, avoue-t-elle d'abord. T'es seul ?

Se faire voir d'une personne était à la fois embarrassant et rassurant. Ignorante de ce qu'était l'état d'Orbleu en soi, peut-être n'était-il pas plus mal de parler une dernière fois à quelqu'un avant de... « partir éventuellement à tout jamais ».
Il devait faire l'affaire. En tout cas, elle l'espérait. Sinon, le cliché américain était foutu.






fancy as el muerte
Sorry, i was dead: what did i miss?
♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une minute de silence   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Multimedia] LEGO Star Wars raconte sa prélogie en 2 minutes !
» Le temps de jeu toujours en question
» N°1593 - 604 800 secondes !
» Procès ayant opposé Landru au Comté de Flandres
» moulage de figurine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-