Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pretty
Pretty

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 566
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyMer 30 Jan 2019 - 0:11

Le temps passant, Pretty repérait mieux les têtes de ceux qui avaient eu la sagesse de rejoindre le Camp.
Il avait remarqué qu'Apache et Justice ne faisaient pas partie de cette catégorie : ils étaient sans aucun doute partis avec d'autres du côté de l'Ossuaire.  
Il ne pouvait pas dire qu'il comprenait cette décision. Il avait beau réfléchir, il n'y voyait aucun raisonnement logique. C'était stupide. C'était juste de l'orgueil de révolté. Et c'était précisément ce pourquoi cette bataille lui paraissait s'éloigner de plus en plus de ses objectifs premiers. Oui, Peter était un être terrible, égoïste et inconscient, mais lui, au moins, il offrait un refuge relatif à ceux du Monde Ordinaire qui souffraient. Qu'offrirait la Révolte si elle réussissait ? Le chaos, la discorde, la mort ? Cela le terrifiait à peu près autant que l'idée de se retourner contre ses amis les plus proches. Rien que Freckles et Scorch étaient chefs, et c'était déjà énorme tant ils les aimaient fort.

Tous ces conflits intérieurs avaient le don de mettre à mal La Fausseté. Selon les périodes, il tanguait d'un côté ou de l'autre, incapable de se résoudre à prendre une décision. Il se sentait perdre ses marques. Il n'osait même pas en parler à Her.

Ce pourquoi ces derniers temps, il recherchait tout particulièrement la compagnie de personnes simples et sans prises de tête. C'était difficile, avec le Givre : tout le monde était très préoccupé. Mêmes les enfants.

Du coup, La Fausseté avait voulu se tourner vers son Perdu fidèle, loyal, plaisant, agréable et... Absent.
Lui aussi avait décidé d'être stupide et de ne pas aller au Camp comme tout le monde. Il y avait de quoi grincer des dents. Il était son chevalier servant ! Il était censé rester et protéger sa princesse !
Alors pourquoi n'était-il pas venu auprès de lui ? C'était franchement vexant.

Du coup, quand Pretty était revenu au Grand Arbre, et qu'il avait parlé avec Buster jusqu'à ce que ce dernier n'en puisse plus de lui, il avait décidé de passer voir Samurai. Vérifier qu'il allait bien. Qu'il était en bonne santé, et pas atteint d'un de ces fichus Virus bizarres que d'autres Perdus commençaient à choper.
Et aussi pour profiter de sa présence réconfortante.

Il le trouva sans grande difficulté. Sa silhouette bleue se dressait sur le paysage de neige et de bois -son éternelle épée à ses côtés. De dos, il paraissait contemplatif.

Le Perdu se glissa silencieusement à ses côtés, ses mains jointes derrière le dos.
Il était embarrassé de ne pas être aussi raffiné que d'ordinaire. Sa grosse doudoune, son bonnet, son écharpe et ses gants épais lui donnaient l'air gros et pataud. Il parvint toutefois à exécuter une révérence excise dans sa gestuelle. C'était après tout ainsi qu'une princesse devait saluer son chevalier -peu importe le ridicule de sa tenue.

Ser, prononça-t-il d'une voix délicate et abîmée par le froid.

Il avait récemment appris ce mot. Il ne savait plus où, et il n'était même pas certain de sa signification exacte, mais il savait que c'était une appellation pour un noble chevalier. Cela lui suffisait.

Un chevalier n'est-il pas censé rester auprès de sa dame ? Afin de la protéger ?

Les paroles n'étaient pas accusatrices, à vrai dire ; il y avait seulement une intonation légère, une sorte de question à demi-mots. Pourquoi n'es-tu pas avec moi ?
Le regard bleuté de la princesse était empreint d'une certaine tendresse toute fondante à l'égard de son chevalier.






Conte enneigé  ~ Samurai 3fdce811
©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Sky
Sky

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans et demi

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Aim for the sky , but move slowly, enjoying every step along the way. It is all those little steps that make the journey complete.


Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyMer 30 Jan 2019 - 16:10

L'épais manteau bleu ciel le fait ressortir face au reste du lieu, lentement mais sûrement enveloppé par le froid. Un matin, ils ne se réveilleront pas. Et qu'importe si les autres en sont peinés, Samurai n'en a que faire. Il est l'Injuste, celui qui est resté par égoïsme tout en prétendant le contraire. Pour rendre fier ? Qui ? Quoi ? Personne n'est là pour le voir évoluer tandis qu'il patrouille. Une quête personnelle au but encore flou, c'est tout ce qu'il possède. Est-ce que c'est suffisant ? Pour l'instant, oui. Peut-être qu'il devrait porter son épée à la ceinture, au lieu du dos. Plus simple ainsi de l'atteindre. Ah, sa tenue n'a plus rien de celle du guerrier qu'il prétendait être. Tant mieux, c'était épuisant de se créer une identité sans arrêt.

Les étoiles sont de meilleures guides que les gens. Surtout les autres résistants. Une majorité est—complexe à gérer. C'est l'effet de groupe que Samurai est incapable d'encaisser, les conversations qui s'égarent et se tordent jusqu'à avoir l'air de géants prêts à l'écraser. Son chef ne lui manque pas tant que ça pourtant. Freckles est— Les autres non plus. Ils s'en sortent. Lui aussi. La distance est immense, tout en lui faisant un bien étrange. L'impression de pouvoir— s'arrêter. Juste un peu, pour réfléchir. L'adolescent a pas mal de silence à gérer, surtout autour de lui. Son audition souffre du froid, enfin c'est son diagnostique, ce qui l'empêche d'entendre correctement. Et ça a cessé d'empirer, le laissant avec un écho permanent dès qu'il ouvre la bouche. Ce n'est pas si grave, c'est une épreuve de plus.

Une sur la voie qu'il a décidé de suivre.

Une excuse, aussi, pour esquiver les résistants, ne pas avoir à leur adresser la parole. Si leurs lèvres sont couvertes, impossible de bien tout comprendre. Samurai n'a aucune envie de rejoindre leur prison volante, et encore moins de—de quoi au final ? Incertain, l'adolescent se sent presque plus âgé d'un coup, comme si le froid rendait ses articulations trop lourdes pour qu'il puisse les soulever.

« Ser. »

Le sursaut est immédiat, preuve de son incapacité à être un patrouilleur correct. Ou bien est-ce simplement l'apparition soudaine qui l'a effrayé. La phrase suivante, longue et aussi belle qu'elles le sont toujours lorsqu'elles proviennent de Pretty, est hachée par l'écharpe. Samurai admet ne pas avoir prêté attention aux paroles, trop étonné de la présence familière du second Livreur. Que vient-il faire ici ? Une visite peut-être. Cela fait un moment qu'il ne lui a pas parlé, trop souvent absent. Samurai a disparu bien trop de nuits, puis de journées par la suite.

Et l'envie de le prendre dans ses bras, de serrer jusqu'à s'assurer qu'il est réel, est si intense que Samurai ne sait que faire. Les mots se bousculent et s'éteignent avant même de sortir. Le sourire ne vient pas. Il devrait, surtout sur sa capuche, une fois poussée contre ses épaules, laisse bien voir la fatigue sur ses traits.

Sois grand. Sois fort.
Les princesses et les chevaliers ne se disputent pas.


« Vous savez vous défendre, j'en suis certain. »

Peut-être que—c'est horrible de le dire—Samurai n'a plus vraiment le goût du jeu. Ou bien c'est autre chose, de plus complexe. Silencieux, il écarte ses bras, faisant un pas en avant sans pour autant forcer une étreinte. C'est à Pretty de décider si cela l'intéresse ou non. Sans doute que sa voix est trop faible, ou forte il n'en sait rien, lorsqu'il ajoute quelques mots.

« Tu m'as manqué. »

Bien sûr que le chevalier est ravi de la présence sa princesse, qu'importe qu'elle soit si proche du danger. Néanmoins, Samurai est juste heureux de revoir son précieux ami. C'est ça qui compte le plus, non ?








Hirose Akira

Worn-out karma, trauma; magma, drama burning to ashes
This unquenchable thirst is like a blue flame  | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Pretty
Pretty

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 566
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyDim 3 Fév 2019 - 19:35

Aussitôt que les yeux se rencontrèrent -se retrouvèrent-, Pretty le sentit : c'était pas comme pas d'habitude. Il y avait quelque chose de changé. Au milieu de ses belles paroles de princesse, il étudia attentivement Samurai.
Il avait les yeux rêveurs et plongés dans une brume distante. Comme si ça neigeait à l'intérieur et que ça étouffait le son de ses émotions. Sa tenue était moins droite que d'ordinaire, moins digne... Moins chevaleresque. Ses épaules étaient même un peu voûtées sous un poids invisible, et il ne souriait même pas en découvrant la présence de La Fausseté.

Un silence s'installa suite à sa question. Pas quelque chose de maladroit ; plutôt quelque chose de contemplatif. Ils se redécouvraient l'un l'autre, semblait-il.
C'était bien vrai qu'ils s'étaient moins parlés récemment. La faute à la prise de distance mystérieuse de Samurai envers à peu près tout. Heureusement que c'était pas juste envers lui, d'ailleurs, sinon Pretty aurait craint qu'il ne voulait juste plus être son ami. Ça lui aurait fait mal.
À la place, il s'était en conséquence comporté avec autant de compréhension que possible. Il lui avait laissé ses nuits, puis bientôt ses journées ; et avec le temps et les soucis intervenus, il avait un peu oublié.

Mais maintenant, il se rappelait très bien.

Vous savez vous défendre, j'en suis certain.

Pretty cligna des yeux. Il était un peu surpris. Sur le coup, il avait eu l'impression que son ami n'était pas d'humeur à jouer. Il s'était attendu à se faire congédier poliment.
Pourtant, le voilà, ce preux chevalier qui écartait soudain les bras -lentement, néanmoins. Avec une sorte d'hésitation timide. Il avança d'un unique pas en sa direction, et le Livreur s'attendit à finir dans ses bras, mais Samurai s'était arrêté là.

Tu m'as manqué.

Le masque de princesse tomba délicatement. Lorsqu'il sourit en retour, c'était triste et sincère.
Il ne voulait plus jouer, à l'évidence, mais il voulait quand-même sa présence. C'était rassurant, réconfortant, et touchant, tout à la fois.

La chaleur lui monta au cœur tandis qu'il avançait à son tour d'un pas et qu'au lieu de se blottir, il entoura Samurai et le prit dans ses bras. Tout gentiment, comme s'il craignait de le casser s'il osait serrer trop fort.
Tandis qu'une main se posait autour des épaules de son ami, l'autre commença à tracer du bout des doigts des formes régulières le long de son dos.

À moi aussi, Samurai, Soupira-t-il tout bas.

Ils s'appelaient tant princesse et chevalier que ça faisait toujours bizarre, de prononcer son nom.
Bizarre, mais pas désagréable pour autant.

Comment tu vas ?

C'était une question simple. D'ordinaire, c'était en réalité la question qu'il posait quand il ne savait pas quoi dire d'autre, qu'il ne trouvait aucun sujet de conversation -et c'était rare, parce que Pretty était terriblement social et qu'il arrivait toujours à trouver quelque chose. Même avec Buster, ou encore avec Owl, et ils étaient pas faciles, ces deux-là.
Toutefois, en cette étreinte doucereuse, Pretty avait la sensation que c'était la bonne question.






Conte enneigé  ~ Samurai 3fdce811
©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Sky
Sky

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans et demi

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Aim for the sky , but move slowly, enjoying every step along the way. It is all those little steps that make the journey complete.


Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptySam 16 Fév 2019 - 0:06

Parfois, l'envie de fuir apparaît, sournoisement. Elle noie tout ce qui pourrait avoir la moindre valeur, le laissant imaginer une course folle jusqu'au bout du monde. Ce n'est pas acceptable, de s'égarer une fois encore. Ce qu'il faisait chaque nuit, quittant le camp pour s'entraîner—un soupçon d'existence sous les étoiles—c'était une mission dénuée de fin. Et ça lui allait, peut-être. Samurai ne peut pas franchement se permettre de s'apitoyer sur ce qui s'est produit et ce qui n'a été qu'un rêve. Pas alors que le givre s'amuse à tout envahir, les empêchant presque de respirer.

C'est dans les bras de Pretty, sentant leurs cœurs l'un contre l'autre, qu'une profonde inspiration naît au creux de son ventre, insufflant la vie dans son organisme de nouveau. Oh, s'il en avait la force, nul doute qu'il aimerait le soulever, qu'ils tournent ensemble dans l'air jusqu'à ce que leurs pieds ne touchent plus jamais le sol. Autant garder sa colonne vertébrale intacte—ne pas empirer la chose tout du moins. Il lui semble que son ami est plus petit qu'auparavant, et la conclusion est fausse, Samurai n'a pas de mal à le comprendre.

C'est lui qui a gagné quelques centimètres. Ah, ça ne l'étonne pas tant que ça.
Quelle importance ? Personne ne prête attention à de tels détails, surtout lorsque le monde ne souhaite que s'éteindre.

Son retour de l'étreinte est bref quoique plein de sentiments qui ne parviennent pas à passer ses lèvres. Qu'il est heureux de revoir ainsi son compagnon, ayant l'impression de ne jamais l'avoir quitté ! Oh que leurs nuits l'un contre l'autre sur le sol de la cabane lui manquent d'un seul coup. Samurai prend un moment pour se rappeler. Un exercice qui lui est encore difficile, arrachant son énergie à chaque fois.

« Comment tu vas ?  »

Le contact contre son dos, là où rien n'est droit, ne le lui procure néanmoins rien de négatif. La douleur n'est pas présente, lorsque Pretty est là. C'est une étincelle qui est revenue briller pour lui—c'est égoïste et certainement faux. Pas que ça importe. Qu'on lui laisse une pointe de bonheur.

Son corps part en arrière, se reculant d'un pas. Timidement, ses mains se lèvent, visant les joues, uniquement pour les éviter et choisir les épaules à la place. Plus tard, il s'autorisera à presser Pretty comme un citron pour le taquiner, là—
La question prime.

« J'ignore quelle réponse t'offrir, » ses bras retombent le long de son corps, et Samurai se prend à sourire, l'expression montrant un mélange de fatigue et de quelque chose qui pourrait être de l'amusement, « Je crois que ça fait longtemps pour tous les deux, et que je suis un peu différent. Pas d'une mauvaise façon. Enfin, je l'espère. »

Outre le souci auditif qui, lui, peut franchement aller voir ailleurs. Au moins, la douleur a disparu. S'ils restent proches physiquement, ça ira. La fatigue sur son visage s'efface en partie sous son sourire. Ont-ils besoin de longues conversations pour se retrouver ?

« Je me sens mieux, en étant plus libre. » Auparavant, cela l'aurait inquiété, de s'éloigner autant de Freckles et du reste des Livreurs. A présent… Il vit avec. « Ta visite est une grande source de joie, et le sera toujours. Tu es une étoile après tout, une qui brille tout autant que la mienne. Et même si les points de la constellation ne se touchent pas, ils restent reliés. »

Oh, c'est presque trop sage.
Samurai sort quelque chose qui pourrait être un ricanement, quoique c'est difficile à dire, son regard soudainement fasciné par le sol et sa capuche remise sur sa tête.








Hirose Akira

Worn-out karma, trauma; magma, drama burning to ashes
This unquenchable thirst is like a blue flame  | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Pretty
Pretty

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 566
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptySam 23 Fév 2019 - 16:11

Les doigts glissaient le long du dos tordu et fatigué ; avec légèreté, comme de petits esprits bienveillants qui espéraient insuffler un peu de vie là-dedans. Dans ce corps courbé et dans ces yeux éteints.
La petite étincelle d'Enfant avait gelé comme le Grand Arbre et s'était flétrie comme Peter. Aucun des deux ne faisait plaisir à voir, alors Pretty était tout autant inquiet pour son ami que soulagé d'entendre son inspiration régénératrice. Il était content de pouvoir lui faire un peu de bien.

À vrai dire, tous ses sens s'étaient aiguisés. Tournés vers Samurai comme des tours de guet. Il remarquait tant de détails et s'évoquait tant d'interprétations possibles qu'il en ratait, ironiquement, l'évidence la plus frappante. Depuis quand devait-il lever les bras si haut pour le garder tout contre lui ?

Pretty se sentit un peu coupé de son réconfort lorsque l'autre Livreur se détacha finalement de lui. Sans ce contact, il ne pouvait plus analyser aussi bien chacune des subtilités autrement imperceptibles au sein de sa posture. Il était maintenant obligé de se rappeler qu'il était très fatigué et très perdu.

Révolte, pas révolte ?
Fuir, pas fuir ?

Heureusement, Samurai ne tarda pas plus longtemps à délivrer sa réponse -La Fausseté avait déjà presque oublié qu'il en attendait une.

J'ignore quelle réponse t'offrir.

Les mirettes bleutées retrouvèrent leur chemin vers le visage pâle de Samurai. Il était en train de sourire. Ça ressemblait à de la malice mais ce n'était pas assez fort pour vraiment l'être.

Je crois que ça fait longtemps pour tous les deux, et que je suis un peu différent. Pas d'une mauvaise façon. Enfin, je l'espère.

À ces paroles, Pretty baissa les yeux et la tête.
Cela le frappa. Il avait changé. Les habitants de l'Île étaient tellement immuables qu'il avait tendance à oublier que c'était possible. Que les enfants changeaient et grandissaient.
Il avait changé, lui aussi. Il espérait ne pas avoir grandi pour autant.

Je me sens mieux, en étant plus libre. Ta visite est une grande source de joie, et le sera toujours. Tu es une étoile après tout, une qui brille tout autant que la mienne. Et même si les points de la constellation ne se touchent pas, ils restent reliés.

Un instant, les paupières devinrent trop lourdes : les yeux se fermèrent et le souvenir presque oublié remonta.
De la pluie, des averses, beaucoup d'eau qui ne se buvait pas ; et un bateau qui les portait au gré de leur poésie étoilée. C'était, lui semblait-il, la première fois qu'ils avait flirté avec les frontières entre leur jeu factice et les émotions pures, que seuls les enfants étaient capable de ressentir avec tant d'intensité.

Pretty rouvrit les yeux sur un Samurai soigneusement camouflé dans l'ombre de sa capuche.

Il souffla du nez (même si ce n'était ni très élégant ni très princier) et sourit franchement ; puis il tendit sa main et vint entrelacer ses doigts à ceux du garçon embarrassé.

Mais tu sais, Samurai... Les étoiles, quand elles bougent, elles bougent ensemble.

Il serra un peu plus fort sa main contre la sienne. Il n'était pas sûr que Samurai soit déjà prêt à revenir. À vraiment revenir. Mais il voulait au moins lui poser la question. Cela ne dérangeait pas La Fausseté qu'ils ne soient plus comme avant -tant qu'ils étaient encore quelque chose. Quelque chose de réconfortant et d'agréable.

Il balança le poids de son corps d'un pied à l'autre, l'expression soudain un peu incertaine et inquiète.

Est-ce... Est-ce tu voudrais bien partager avec moi ce que tu es devenu ?

S'ils n'étaient pas plongés dans cette atmosphère mélancolique, la phrase n'aurait certainement pas eu grand sens. En fait, probablement n'avait-elle pas du tout de sens malgré tout. Pretty n'était pas certain de ce qu'il voulait savoir précisément, pas plus qu'il ne savait ce que Samurai était capable partager.

Tu pourrais peut-être me montrer ? Encouragea-t-il timidement.

Le Livreur se surprit à devenir curieux de voir quelle serait la réaction de L'Injuste. Irait-lui lui montrer un endroit cher à son cœur ? Peut-être pencherait-il plutôt sur un long récit chevaleresque ? Mais peut-être aussi refuserait-il, tout simplement ; peut-être préférait-il garder toutes ces choses soigneusement gardées à l'abri des regards.
Il ne pouvait s'empêcher de retenir discrètement sa respiration.






Conte enneigé  ~ Samurai 3fdce811
©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Sky
Sky

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans et demi

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Aim for the sky , but move slowly, enjoying every step along the way. It is all those little steps that make the journey complete.


Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyJeu 4 Avr 2019 - 21:16

Il ne leur reste pas grand-chose à protéger, outre le concept de ce qu'ils sont supposés être. Les Livreurs sont endormis, au même titre que les autres groupes. Vivre dans l'attente que tout s'améliore, croire les balivernes d'un Peter qui n'est plus à leurs côtés depuis trop longtemps—est-ce un changement, que de vouloir couper tout lien pour mieux les reconstruire ? Samurai songe que s'il avait fait autrement, exister sans cacher son handicap, ça lui aurait coûté moins sur le long terme. Sauf que l'île ne sert pas à ça, promettant un instant éternel qui s'allonge jusqu'à perdre toute beauté. Est-ce que Pretty, avec son regard étincelant, remarque ces détails ? Ah, Samurai ne se doute pas que son compagnon est bien plus intelligent qu'il ne le sera jamais.

Et ça lui va, de n'avoir que cette fausse sagesse qu'il balance malgré qu'elle ne soit qu'une inconnue qu'il prétend connaître, et un soupçon de bravoure. Ou pas.

Le blondinet est une constante appréciable, un peu de chaleur lorsque leurs mains se joignent. Peut-être qu'il pourrait le tirer un peu, histoire de le garder contre son cœur pour l'éternité. Juste pour voir ce que ça lui ferait, de ne pas le laisser s'en aller.

« Mais tu sais, Samurai... Les étoiles, quand elles bougent, elles bougent ensemble. »

Ah, les étoiles convergent selon leur bon vouloir, ce n'est pas son rôle de maintenir l'ordre des choses. Pretty s'en ira, de toute façon, ce n'est pas sa place, de traîner avec les Résistants du Grand Arbre et de se geler pour des raisons futiles. Dommage, et tout ce qu'il trouve à faire, c'est de lever sa main libre, traçant la partie du visage visible de son ami du bout des doigts. Un souvenir qu'il veut garder avec lui.

« Est-ce... Est-ce tu voudrais bien partager avec moi ce que tu es devenu ? Tu pourrais peut-être me montrer ? »

Comment ? Qu'est-ce qui ressortait d'un tel acte de toute manière ? Samurai sent la confusion l'envahir, sa main libre retombant le long de son corps. Il est lui-même, pas un preux chevalier ou un quelconque héros. Uniquement une personne qui veut être vivante. Importer. L'insolence vient, mourant presque aussitôt. Oh, des phrases pourraient sortir, aucune suffisante pour expliquer sa situation. Pretty connaît tant à son sujet, des nuits complètes où l'univers disparaissait pour les laisser se reposer l'un contre l'autre.

« Je ne veux plus que tu dises que je suis un chevalier. Pour toi, je pourrais me battre jusqu'au bout, néanmoins, je rejette ce titre. Je ne veux pas être un faux guerrier qui prétend qu'il peut combattre les pires monstruosités. »

Sa voix ne parvient pas à être calme, une pointe d'impulsivité s'y glisse en traître. Et Samurai hausse le ton, sans pour autant crier. C'est simplement la lame se son arme qui paraît s'être retrouvée contre sa langue, offrant des paroles qui n'accepteront pas de refus.

« Je crois que j'étais—que j'aimais Freckles et les Livreurs, et toi—dans une sorte d’idolâtrie ? » Est-ce bien le bon mot ? Ah, Samurai s'en fiche un peu, ça doit avoir un sens approchant. Pas d'humeur à se battre avec l'anglais. « Maintenant, je veux être moi-même. Et vous protéger sans me tuer pour ça. »

Plus il s'exprime, moins Samurai a l'impression de paraître sensé. Ce n'est pas comme s'il avait déjà tenté de s'interposer—ah, au final si. L'adolescent présume que ces pensées envahissantes ont commencé en même temps que la Pluie. La vague de rébellion qui habitait son cœur lui semble s'être posée à un endroit précis, néanmoins. Au lieu de s'étaler un peu partout et de se répandre.

L'Injuste inspire, profondément, tirant ensuite sur son écharpe. Pas la capuche pourtant. Il veut être entendu, pas forcément vu pendant l'aveu qui va suivre.

« Je ne jure plus allégeance à ton Roi, j'ai décidé que Freckles était le seul—seigneur que je compte suivre. »

Sa main se redresse, mains toujours liées, et il presse le dos de celle de son ami contre ses lèvres, en un baiser qui signifie que Pretty pourra également compter sur lui, en un fidèle compagnon. Entre eux deux, pas de maître ou de sujet. C'est ainsi que les choses doivent être.

« Je voudrais que tu restes à mes côtés pour toujours, ne pas te laisser t'en aller. Mais ça serait bien cruel, de te faire prisonnier ainsi. »








Hirose Akira

Worn-out karma, trauma; magma, drama burning to ashes
This unquenchable thirst is like a blue flame  | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Pretty
Pretty

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 566
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyMer 26 Juin 2019 - 16:03

La main libre retomba le long du corps -un poids mort qui s'affaissait. Malgré ce qu'elle portait de message, c'était pourtant l'autre main que Pretty dévisageait avec son expression pensive et timide. Celle avec leurs doigts liés qui ne se lâchait pas et qui diffusait une chaleur réconfortante.

« Je ne veux plus que tu dises que je suis un chevalier. Pour toi, je pourrais me battre jusqu'au bout, néanmoins, je rejette ce titre. Je ne veux pas être un faux guerrier qui prétend qu'il peut combattre les pires monstruosités. »

Clignement d'yeux. La Fausseté se maîtrisait, demeurait imperturbable -en apparence. Ces premières révélations donnaient déjà naissance à beaucoup de questions dans son esprit, mais il savait que Samurai n'avait pas fini.

Oh, il avait bien senti que la dynamique avait changé dès lors que Samurai s'était tourné vers lui et l'avait regardé avec ces yeux gris et fatigués. Mais l'entendre dire ça, c'était tout de même autre chose. C'était plus officiel. C'était inquiétant.
Qu'est-ce qu'ils étaient, alors, si ce n'était pas une princesse et son chevalier ? Le Livreur avait la sensation qu'ils étaient quelque chose, quelque chose d'important, mais il n'avait pas envie de mettre de mot dessus.

Je crois que j'étais—que j'aimais Freckles et les Livreurs, et toi—dans une sorte d’idolâtrie ? Maintenant, je veux être moi-même. Et vous protéger sans me tuer pour ça.

Hochement de tête, cette fois. Tout doucereux, comme si Pretty avait peur de faire fuir son ami en réagissant trop fort.
Il était content qu'il accepte de partager tout ça.

Je ne jure plus allégeance à ton Roi, j'ai décidé que Freckles était le seul—seigneur que je compte suivre.

Le regard de Pretty se transforma instantanément en boomerang.
Le sol, Samurai, la neige, Samurai, leur main, Samurai.
Une peur panique.
Ce n'était pas quelque chose qu'il fallait dire à la légère. Qu'il fallait dire tout court. Si un seul des fidèles de Peter (et il y en avait beaucoup) entendait ça... Lui-même aurait pu être un fidèle de Peter. Il l'avait été. Ou pire encore, si Apache entendait ça et cherchait à le recruter !
Non, il ne fallait surtout pas qu'il l'assume aussi ouvertement. C'était trop dangereux.

Il était d'ailleurs très prêt à rouspéter Samurai à ce sujet.

Mais Samurai, lui, il avait autre chose en tête.

Il montait leurs mains liées à hauteur de visage, et Pretty le laissait faire, un peu surpris et curieux -la bouche un peu ronde et les yeux aussi.
Puis il y déposa un baiser.

Je voudrais que tu restes à mes côtés pour toujours, ne pas te laisser t'en aller. Mais ça serait bien cruel, de te faire prisonnier ainsi.

La Fausseté sentit la chaleur envahir ses joues puis ses oreilles, et peut-être bien son visage tout entier en fin de compte.
Il ne se souvenait pas. Est-ce que Samurai avait-il déjà été si... Entreprenant, avant la Neige et même avant la Pluie ?

Je, euh... Hum. Ahem.

La Fausseté n'était pas aussi composée qu'elle l'aurait voulu.
Prendre un peu de distance physique l'aurait probablement aidé à dissiper le rouge qui colorait son visage, mais Pretty répugnait étrangement l'idée de rompre le contact. Malgré la surprise manifeste, cette tendresse lui mettait du baume au cœur.

Alors il toussota bruyamment et se décida à reprendre contenance. Parce que ce n'était pas plus compliqué que ça, pour La Fausseté.

J'aimerais bien rester aussi.

Il lui décocha un sourire, vraiment sincère et vraiment tendre et affectueux. Il aimait beaucoup Samurai, et pour ça il n'avait pas besoin de faire semblant.

Je peux... Rester pour la nuit ? Comme on faisait avant. Si tu veux bien.

Puis, à son tour, quoi que plus timidement, il amena la main de son ami à ses lèvres et y fit un bisou.
Le bout de ses doigts était frais contre ses joues.

Et puis je reviendrai de toute façon. T'en fais pas.






Conte enneigé  ~ Samurai 3fdce811
©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Sky
Sky

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans et demi

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Aim for the sky , but move slowly, enjoying every step along the way. It is all those little steps that make the journey complete.


Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyJeu 4 Juil 2019 - 0:28

L'univers est bafoué, ses règles disparues depuis bien longtemps. Que ses paroles soient si lourdes ne pèse guère sur ses épaules. Samurai est habité par une once de rébellion, un miracle un peu trop personnel qu'il aimerait réaliser sans en connaître plus que la forme. Pretty ne demeurera jamais avec lui, à attendre que le gel les étouffe en plein milieu de la nuit. Et c'est tant mieux, qu'ils soient séparés, que son cœur puisse se rappeler de ce que ça fait de se revoir après une éternité. Ah, son ami et lui se retrouveront, une fois tout cela terminé. Un peu différents, comme à chaque fois. Les saisons entraînent dans leur sillage des résidus de l'enfance, les emportant sans s'en rendre compte.

Avant, Samurai trouvait Pretty sublime, une princesse intouchable. Une sorte d'idole impossible à atteindre. De la même manière, Freckles était la lumière chaleureuse de chaque matin, baignant contre sa peau jusqu'à ce qu'elle le brûle. Et que reste t-il de ces chimères ? Pas grand-chose. Son désir s'est mué en quelque chose de plus imprévisible, une vague plus haute que prévue, léchant sa chair pour s'enfuir sans lui laisser le temps de réagir.

« J'aimerais bien rester aussi. »

Pretty est beau, que ça soit avec une mine boudeuse ou bien un éclat de joie dans son regard. Les circonstances sont devenues floues, effacées par l'instant en lui-même. Si la colère venait à faire saigner son cœur, Samurai lui offrirait une épaule sur laquelle se reposer, plutôt qu'un conte fantasque dénué de sens.

Il lui semble—brutalement, douloureusement—être devenu trop vieux pour les jeux des jeunes enfants.

« Je peux... Rester pour la nuit ? Comme on faisait avant. Si tu veux bien. »

Le rouge qui se répand sur les joues en partie cachées lui donne envie de sourire, de peindre la couleur partout autour d'eux pour ne jamais l'oublier. Un peu exagéré, probablement. Samurai se contente de laisser sa gorge se reposer, sa voix reprenant un ton plus relaxé qu'auparavant.

« Dormir sans ta compagnie est une plaie. »

Ils ont toujours été plus à l'aise ensemble, aptes à se blottir loin du monde pendant l'espace d'une nuit. Oh, ici chaque fois que le ciel s'écroule d'un coup, le froid s'infiltre encore plus sous ses chairs, se logeant contre sa colonne vertébrale avec un amour insolent et insupportable. Refuser de s'approcher du zeppelin ne joue pas en sa faveur, bien que Samurai se refuse à accepter ce détail. Il relâche son étreinte sur son ami, pour désigner son lieu de vie d'un mouvement de tête qui fait vibrer son dos.

« Je dors dans une cabane abandonnée—un havre de paix loin des autres. Les machines ne me plaisent pas beaucoup, Pretty. »

Intéressante manière de dire que le zeppelin le terrifie depuis la première fois qu'il l'a vu, flottant au-dessus du Grand Arbre telle une menace inévitable. Au moins, le cadre sera propice à la conversation, au lieu de les forcer à subir la présence des résistants—les chances de mourir gelé ne sont pas si élevées. Samurai aime à s'en persuader, l'Injuste étant toujours ainsi.

« Tes lèvres sont—bien. »

Douces ? L'adolescent abandonne l'idée de continuer cette pensée, de la laisser s'évader et envahir son esprit. Son ami lui a manqué et ils vont pouvoir avoir une fraction de seconde ensemble, peut-être assez pour se convaincre que le froid s'en ira. Rien d'autre n'importe. Il se prend à sourire, un peu maladroitement, la joie mêlée à la fatigue dans son regard. Ce n'est pas un mauvais moment, loin de là.

Oh, ça ne sert à rien de promettre 'pour toujours' lorsqu'on peut vivre le présent à la place.








Hirose Akira

Worn-out karma, trauma; magma, drama burning to ashes
This unquenchable thirst is like a blue flame  | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Pretty
Pretty

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 566
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 12:55

Pendant un bref instant, Pretty s'inquiéta. Il s'inquiéta que Samurai ait trop changé pour vouloir encore entremêler leurs rêves sous les étoiles. Ils n'avaient plus dormi ensemble depuis très, très longtemps. Une éternité, au moins, si l'on demandait son avis à Pretty. Est-ce qu'en fin de compte, ça aurait pu les éloigner ?

Dormir sans ta compagnie est une plaie.

La réponse était non.

Un sourire s'étira comme une fleur sur le visage de La Fausseté. Il était rassuré, ses joues étaient encore un peu chaudes, et il se sentait bien. De retrouver Samurai, de retrouver leurs moments ; de voir qu'il avait changé mais que le plus important était toujours là.

Un instant plus tard Samurai lui désignait son lieu de vie -qui n'était à l'évidence pas le zeppelin dans lequel tous les autres suicidaires du Grand Arbre trouvaient refuge.

Je dors dans une cabane abandonnée—un havre de paix loin des autres. Les machines ne me plaisent pas beaucoup, Pretty.

Le sourire disparut pour laisser place à une expression franchement contrariée. Les sourcils froncés ne l'aidèrent pourtant pas beaucoup à comprendre pourquoi Diable son ami préfèrerait une cabane abandonnée, vulnérable, isolée, dans le froid, quand la machine offrait une protection si évidente contre tout ça à la fois.
Il était bien évidement sur le point de lui argumenter toutes ces choses, mais la remarque de Samurai lui court-circuita le cerveau tout entier -si bien qu'il ne put rien dire.

Tes lèvres sont—bien.
Mes- Je-

La Fausseté s'écarta de deux pas très précisément de son ami ; le toisant avec son visage tout rouge et ses grands yeux surpris, avant de lâcher un petit rire et de se cacher derrière ses deux mains gantées.

.... Tu es, euh. Incroyable.

Oui, le mot était plutôt bien choisi, à vrai dire.

Et si tu me montrais ta cabane ?

Plutôt que de lui dire des choses qui faisaient battre son cœur un peu trop fort ?






Conte enneigé  ~ Samurai 3fdce811
©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Sky
Sky

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : L'injuste
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans et demi

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Aim for the sky , but move slowly, enjoying every step along the way. It is all those little steps that make the journey complete.


Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai EmptySam 10 Aoû 2019 - 22:11

Où iront-ils, après la fin du monde ? Samurai ne parvient plus—et c'est terrifiant, cette marée soudaine dans son ventre qui paraît vouloir tout chavirer—à imaginer un univers sans son ami. Que c'est étrange, de simplement se revoir et de revenir à la vie en même temps. Ah, être séparés n'est pas tragique, c'est ainsi, du moment que leurs chemins se retrouvent. Le garçon tente de ne pas songer au futur ni au passé, les sentiments provoqués par de telles émotions capables de vous arracher votre enfance sans prévenir.

« .... Tu es, euh. Incroyable. »

« C'est parce que ce sont tes yeux qui me regardent. C'est toi, tu écris l'histoire. »

La leur. La sienne.

Samurai déglutit, trouvant ses paroles bien insolentes aujourd'hui. Autant se mettre en route, au lieu de traîner au milieu de nulle part, visibles par l'univers entiers, jugés par les étoiles qui ne brillent pas encore—celles qui dévalent et s'écrasent certaines nuits.

« Et si tu me montrais ta cabane ? »

Pas si lointaine, et il lui est simple de pointer dans une direction, paume ouverte vers la cabane où il aime se réfugier jusqu'à ce que ses os soient gelés et son dos atrophié par le froid ambiant qui y règne dès qu'il quitte les couvertures qu'il a récupéré. Qu'importe, c'est mieux que de grimper dans une machine, de la laisser vous happer et prendre un peu de votre colonne vertébrale. La cicatrice lui est suffisante, pas besoin de rajouter d'autres maux à son existence.

« Il fait un peu froid. L'idée du zeppelin—ce monstre qui s'est établi dans mon ciel sans prévenir—me répugne. La crainte ne me sied pas, donc je préfère en rester éloigné. »

Justifier les larmes qui menacent de perler dans son regard serait bien stupide lorsqu'il peut les ignorer. Se mettant en marche, Samurai offre une main à son ami, ne sachant pas s'il l'acceptera. Quelque soit la réponse, ça lui ira. Après tout, c'est leur moment, rien ne pourra le gâcher.








Hirose Akira

Worn-out karma, trauma; magma, drama burning to ashes
This unquenchable thirst is like a blue flame  | @ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Conte enneigé  ~ Samurai Empty
MessageSujet: Re: Conte enneigé ~ Samurai   Conte enneigé  ~ Samurai Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Samurai (GMT Games)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-