Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: [FLASHBACK] Sweet home   Mar 27 Nov 2018 - 22:36

Comment en était-elle arrivée là, déjà ? Comment ça avait été possible ? Ah oui, c’est vrai, elle avait suivi Peter… pourquoi, déjà ? Kait avait beau avoir encore une ombre, elle n’en avait même plus la moindre idée. Elle en avait même oublié son père, sa mère… et peut être ses frères et sœurs ? En avait-elle seulement ?
Et dire qu’elle aurait pu rentrer chez elle, mais c’était l’escapade de trop… avait-elle vraiment grandi à cause de ce Pirate ? Combien d’années s’était-elle pris ? Une, deux, trois, ou peut-être quatre ? Personne n’avait eu le temps de le constater, car la petite Mère apprentie des Raccommodeurs était repartie du Grand Arbre aussi vite qu’elle y était arrivée.
Ah, il s’était brusquement envolé, son élan de courage ! Elle avait pourtant prévu de tout raconter à Soul et à Peter, mais il n’en fut rien… à peine était-elle arrivée devant l’Infirmerie qu’elle usa de ses dernières forces pour décamper et laisser Boy en plan, sa sauveuse. Elle au moins, elle méritait d’être soignée.

Elle au moins, elle n’avait pas inconsciemment conduit Braid à la mort.
Elle au moins, elle n’avait pas fermé les yeux sur tous ces dangers peuplant l’Ile.
Elle au moins, elle ne se voilait pas la face au sujet de toutes ces personnes supposées « gentilles » et autre.
D’ailleurs, au final, qui l’était ? Qui ne l’était pas ? Est-ce que ça avait encore de l’importance ?

Et dire qu’elle aurait pu repartir avant, bien avant, simplement en le demandant à son Roi… mais elle avait gaspillé sa chance en grandissant, et elle allait se faire destituer et ravir son ombre, emportant avec elle toute chance de pouvoir quitter l’Ile. Peter était-il gentil, lui, d’ailleurs ?
Kaitlyn avait tout quitté ; ses Raccommodeurs, ses presque enfants (étaient-ils gentils ?), son grand frère de cœur (était-il gentil ?), ses amis (étaient-ils gentils, et en avait-elle vraiment ?) et tout le reste du Grand Arbre. Elle y avait même laissé ses affaires et sa peluche Minnie abandonnée là-bas.
Peut être que quelqu’un la trouvera et l’aimera comme elle l’a aimée ?

La petite fuyarde avait bien essayé de s’intégrer ailleurs, au début. Elle était bien passée chez les Hurons, qui n’embêtent personne, et leur avait demandé asile… Elle voulut aussi en savoir plus à propos du Pirate Peau-Rouge qu’elle avait rencontré, le meurtrier de Braid, et ne réussit à savoir qu’une chose : qu’il n’était pas l’un des leurs.
Cela la rassura ; les Hurons devaient sûrement être les plus gentils, dans ce cas. Mais pourtant, malgré leur accueil chaleureux, malgré le fait qu’elle était bien curieuse d’apprendre leurs pratiques comme dans une histoire, Kait pleurait chaque soir en regrettant tout ce qu’elle avait fait par le passé : son inconscience, sa naïveté, sa maison.
Elle n’était définitivement pas chez elle.

Il lui fallait une maison, avec des meubles, des adultes qui l’attendent, des jouets. Peut être même voulait-elle bien retourner à l’école. Alors, plutôt deux fois qu’une, elle faussa compagnie à ses hôtes, avec moins de regrets cette fois. C’était un peu comme si l’on quittait un hôtel… on n’y reste pas éternellement.
Par simple nostalgie de voir des maisons et quelque chose qui ressemblait de loin à un village, Kaitlyn se rendit au Port. Si un vilain Pirate décidait de mettre fin à sa vie en ce lieu si dangereux, elle ne broncherait pas. Il y avait des choses dont elle avait pris conscience…

Au fur et à mesure qu’elle progressait sur les allées pavées, les larmes lui montaient aux yeux. Ca avait l’air d’être un si beau petit village, même caché sous la brume matinale et ce ciel gris ! Est-ce que les Pirates qui le peuplaient étaient tous méchants ? Et puis, pourquoi se poser toujours cette question ?
Sa maison lui manquait ! Sa petite vie douillette lui manquait ! Tout ce qui pouvait lui appartenir avant lui manquait ! Pourquoi donc avoir été si curieuse et s’aventure ici ? Quelle idiote ! Elle ne pouvait même plus retourner en arrière, à présent !
Alors, bien décidée à tout arrêter ici et maintenant, elle entra en trombe dans l’une des maisons via la porte grande ouverte, manquant de glisser sur le sol trempé. Si c’était ouvert, il devait forcément y avoir quelqu’un… peu importe ce que cette personne lui faisait, du moment que ce soit rapide et indolore.
Et elle resta simplement là, plantée dans la pièce, en sanglotant.
Elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Mer 28 Nov 2018 - 17:01

Bon sang, bon sang, la pluie de ces jours interminables avait bien apporté des dégâts au port. Inondations, tempêtes... Azel se demandait encore comment certaines bicoques tenaient encore debout. Quoi qu'il en était, il avait justement porté grande attention à trouver un moyen d'avoir une maison semblable à ce qu'il avait imaginé. Un genre plutôt victorien, loin d'être aussi développé que celui du Manoir des vampires par contre, il ne pouvait tout simplement pas faire quelque chose comme cela avec les matériaux trouvés. Quoi qu'il en était, il avait été dans les premiers à rejoindre le le nouveau mode de vie des pirates. Il avait fui à ce moment du Grand Arbre. Et il y était si bien dans sa maison bien rangée, bien qu'un peu poussiéreuse. Il devait l'avouer... Son attention se portait sur ses créations. Têtes et chapeaux.

Il était en train de débarrasser des déchets dus aux eaux. Maintenant que le temps semblait s'être mué en douce fraîcheur, temps lui permettant d'ailleurs de sortir un peu plus.

Azel laissa la porte de la boutique grande ouverte en allant jeter dans un tas d'amas de restes de tempêtes dans la rue ce qui était fichu.

Un genre de déchèterie improvisée à cause du sinistre.

Retournant sur ses pas, se frottant les mains afin d'en éliminer les restes de boue séchée, il comptait sa marche. Un, deux, trois, quatre, cinq, six et sept. Ainsi de suite jusqu'à sa porte.

Cependant, il cessa le compte en se rendant compte qu'une personne se tenait debout dans la pièce. Et, en pleurs ? Le Chapelier grimaça vaguement avant de poursuivre ses pas, comptant à mis-voix afin de s'entendre. Il contourna la demoiselle, et se posta devant elle. Il dû cependant faire quelques pas superflus afin d'arriver au bon compte.

Là seulement, il leva les yeux teintés uniquement d'hémoglobine.

Un air interrogateur se peint sur son faciès bien pâle, la demoiselle semblait être une fillette. Qu'est-ce que c'était que cette histoire ?

Le Chapelier resta un instant, il n'avait pas vraiment la tête à décapiter un mauvais souvenir.

- Eh bien, eh bien, les chapeliers te font-ils pleurer ?

Il tapa à sept reprises le sol une fois qu'il s'était tiré vers le comptoir afin de prendre sa canne. Celle-ci même qui tapota le plancher du nombre fétiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Mer 28 Nov 2018 - 21:26

C’était censé être rapide et indolore, pourquoi ça ne l’était pas ? Elle était une intruse ici, pourquoi on ne l’éliminait pas tout de suite ? Ce n’était pas censé être les enfants contre les adultes ? Ce n’était pas aussi simple ? Pourquoi rien n’était simple, pourquoi se poser autant de questions d’ailleurs ?
Kaitlyn ne savait pas exactement à qui elle avait affaire, mais en tout cas, ce qu’il lui dit eut le don de la calmer un peu. Elle n’avait aucune idée s’il avait dit ça sérieusement ou non, mais ce n’était évidemment pas de sa faute si la fillette pleurait comme elle le faisait maintenant.
Mais c’était censé être rapide et indolore, pourquoi commencer à parler ?

- C’est pas toi qui me fais pleurer, c’est juste moi, parce que je suis une bête petite fille…

Plus si petite pourtant, comme elle s’était bien prise trois ans. Bien qu’elle ait officiellement 16 ans environ, son visage poupin lui en donnait bien deux de moins. C’était en partie son problème, mais il y avait tant d’autres choses, aussi…
Relevant la tête, Kait décida d’enfin jeter un œil à celui qui lui parlait. Elle eut d’ailleurs un petit sursaut lorsqu’elle vit l'homme qui la surplombait, ses yeux rouges et ses cheveux blancs. Elle baissa immédiatement les yeux en se recroquevillant sur elle-même, le visage caché dans ses mains.
Sur quoi venait-elle de tomber maintenant ? Il faisait peur, lui, et ça n’arrangeait rien si en plus il ne l’éliminait pas…

- Je veux rentrer chez moi…

Couina Kaitlyn en se remettant doucement à pleurer, en boule, se balançant lentement d'avant en arrière sur la pointe des pieds. Et dire qu’elle n’avait même pas jeté un œil à l’intérieur… c’était sûr qu’il allait lui plaire, ressemblant presque trait pour trait à ceux des histoires qu’elle affectionnait tant.
Mais pour l’instant, elle avait bien trop la tête ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Mer 28 Nov 2018 - 22:04

La gamine qui pleurait avait quelque chose de décalée. Le comportement et l'apparence peut-être. À en juger par les vêtements, mal accordés à la taille de la fillette, Azel comprit une chose : un grandissement.

Elle avait probablement fuit le Grand Arbre afin de se faire démasquée. Il se souvenait de l'intérêt de fuir plutôt que d'affronter la cérémonie du bannissement. Les gosses étaient incroyablement cruels entre eux, le commerçant l'avait toujours vu. Même enfant, il avait peur des siens.

La réponse de la gamine ne fit que relever un sourcil au pirate de terre, celui-ci montant sa main droite sur la hanche tout en s'appuyant sur la canne à sa gauche.

S'en suivit un coup d'oeil de la part de la fugitive.

Et les pleurs qui reprirent une fois qu'elle avait adopté un genre de position foetale.

Le Chapelier eut instantanément un air agacé, elle avait eu peur ? Elle l'avait aussi pris pour un fantôme ? Azel tapota à nouveau sept fois sa canne décorée sur le plancher. Il eut une longue inspiration avant de trouver des mots qu'il tenta de sortir sans son côté vexé.

- La personne qui te ramènera chez toi, ce n'est pas moi. Ni rien en ce port. Si ce n'est un jour les pirates de Hook. Et personne ne sait quand ça arrivera.

Il s'accroupit, glissant sa main gauche le long de la canne. Il tapota de l'index à sept reprises dessus.

- Je n'ai pas envie de me salir les mains, et je n'apprécie que les bons souvenirs. De plus, je suppose, à en juger par ta tenue, que tu ne vas pas retourner au Grand Arbre. Je n'ai aucune raison de te liquider.

Un air un peu blasé se dessinait sur son faciès, mais sans méchanceté. Plutôt un collectionneur qui n'avait pas d'intérêt envers une pièce. Et la petite demoiselle n'était pas une cliente non plus, il peinait donc à trouver l'exacte attitude. Elle manquait de politesse en plus...

Il déplia finalement les genoux, ceux-ci craquèrent même, et tapota doucement avec le manche de la canne la tête de la visiteuse. À sept reprises. Toujours sept, c'était important.

- Personne ne voudra écouter ce genre de manège, commence déjà par faire preuve de politesse ! Je sais, à ton ombre, que tu devais être une mère ou une apprentie. Tu es entière au moins. Pas comme nous tous.

Il s'attela à refermer la porte de la boutique, l'air qui s'engouffrait n'aidait pas ses nerfs. Il compta ses pas à voix haute avant de revenir. Toujours sur le sept. Il se passa une main sur le visage, sept fois. Avant de finir son geste par le menton, comme si cela allait l'aider à réfléchir.

- Jeune fille, le Grand Arbre n'est rien d'autre qu'une prison en bois pour servir un petit roi. Moi je n'ai pas hésité à m'en aller une fois avoir eu connaissance du Port.

Un temps, avant de reprendre.

- Et je ne te permets pas d'être aussi inquiétée juste par de l'albinisme, c'est... vexant.

Le Chapelier ronchonnait un peu.
Le Chapelier ne savait pas bien quoi faire, alors qu'il trainait son index sur le comptoir pour constater la poussière encore. Il y traça un sept, qu'il repassa à sept reprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Sam 1 Déc 2018 - 23:01

Prise de sanglots et tremblements incontrôlables, Kaitlyn restait ainsi à se balancer sur la pointe des pieds, sans pouvoir se reprendre. Inconsciemment, elle s’arrêta net lorsqu’elle entendit, entre ses pleurs, que les Pirates de Hook pourraient, un jour, la ramener chez elle.
Timidement, elle releva la tête… pour se retrouver presque nez-à-nez avec l’homme-fantôme accroupi auprès d’elle. Déglutissant, elle se décida de le regarder. Après tout, pour ce qui allait se passer ensuite, qu’est-ce que cela lui coûterait de regarder son potentiel bourreau…

- Je n'ai pas envie de me salir les mains, et je n'apprécie que les bons souvenirs. De plus, je suppose, à en juger par ta tenue, que tu ne vas pas retourner au Grand Arbre. Je n'ai aucune raison de te liquider.

… ou pas. Ca, c’était assez inattendu. La Candide, dont la surprise transparaissait bien sur son visage couvert de larmes, se redressa un peu plus. Que faisait-elle là si ce n’était pas pour mourir ? Depuis quand les Pirates étaient gentils, depuis quand ils ne tuaient pas et bavardaient gentiment avec des Perdus ? Au final, celui qui avait tué Braid était une exception ? Alors là, elle était perdue.
Kait ferma tout de même les yeux avec un petit tressautement lorsque le commerçant tapota sa tête de sa canne. C’était sans méchanceté aucune, pourtant… oui, elle était complètement perdue, larguée par ce qui se passait en ce moment même. Ce n’était pas du tut comme ça qu’elle se l’était imaginé…

- Personne ne voudra écouter ce genre de manège, commence déjà par faire preuve de politesse ! Je sais, à ton ombre, que tu devais être une mère ou une apprentie. Tu es entière au moins. Pas comme nous tous.

Fit l’homme. Perspicace. La fuyarde ne réussit qu’à hocher vivement la tête, faisant la carpe en ouvrant et refermant la bouche, incapable de dire quoi que ce soit. Elle devrait peut-être se présenter, non ? Mais rien ne venait.
Elle le regarda simplement fermer la porte et revenir, toujours en train de répéter sept fois tout ce qu’il faisait. Voilà Kaitlyn bloquée… avec un type des plus bizarres, mais qui pour l’instant ne lui faisait aucun mal.

Le voilà qui désignait même le Grand Arbre comme une prison de bois. Elle l’écoutait attentivement et ouvrit de grands yeux quand il apprit que lui aussi s’était enfui par le passé. Elle n’avait même pas fait attention à la présence d’une ombre derrière lui ou non ! Et dire qu’il avait un jour fait partie des leurs…  Il devait être tellement moins âgé à ce moment-là !
Kait se demandait si la perspective de grandir lui faisait vraiment peur. C’était surtout parce qu’elle avait désobéi et transgressé les règles qu’elle avait décidé de fuir… elle ne voulait pas être punie. Aucune tache sur son beau tableau blanc immaculé. Aucune dispute, aucune faute, aucun moment triste qui pouvait l’empêcher de se sentir bien.

Avant que la Candide ne pût répondre, l’homme-fantôme prit un air plus ou moins grognon, lui disant qu’elle ne devait pas s’inquiéter par… quoi qu’il en soit, c’était un des nombreux mots ou termes que la Mère apprentie des Raccommodeurs ne connaissait pas.
Au fond d’elle, elle ne voulait pas que l’homme soit vexé à cause d’elle. Il avait été si patient, et même plus ou moins avenant face à elle… et elle ne s’était pas du tout comportée comme une gentille fille.

- Pardon, je suis désolée, je… je suis toute perdue.

Fit timidement la fuyarde en se relevant, tirant un peu sur sa nouvelle robe qui était encore un chouia trop petite pour elle. Elle s’épousseta par la même occasion puis se tint bien droite, face à son interlocuteur, à qui elle tendit d’ailleurs la main en se présentant :

- Au fait, moi c’est Kaitlyn… J’étais Mère apprentie des Raccommodeurs… Enfin plus maintenant… Et maintenant je devrai changer de nom sinon on va me reconnaître…

Et elle baissa la tête, toute honteuse. Elle ne savait plus vraiment où se mettre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Dim 2 Déc 2018 - 1:15

La situation semblait aller un peu mieux, les oreilles pourraient se reposer du bruit désagréable des pleurs. La demoiselle se redressa enfin, prenant la peine de retirer les résidus sur la robe. Un minimum de manières, en soit.

Il suivit le mouvement du regard, arrivant jusqu'à la présentation. Il avait donc vu juste pour le coup de la mère. Mère apprentie des raccommodeurs même, bon le groupe il n'aurait pas pu deviner du tout. Il ne se souvenait pas très bien des groupes en fait. Mais, les mères, il avait en tête qu'elles étaient un peu des bonnes à tout faire au final. Un beau rôle pour maquiller une tâche ingrate. Encore une fois, Azel était sûr de son choix d'avoir quitté les Garçons Perdus.

Azel n'était pas sûr de ce que Kaitlyn attendait en tendant la main, d'homme à homme il aurait été question d'une poignée de main. Mais une femme, il lui semblait qu'il fallait soulever la main en faisant une courbette mimant un baise-main. Jamais, ô grand jamais, on ne posait les lèvre. Quel mauvais goût. Cependant, une... adolescente, il lui semblait qu'elle devait être adolescente, il ne savait pas bien quelle méthode de politesse sortir.

Finalement, rapidement, pas plus de quelques secondes, il opta pour une poignée de main. Il avait face à lui une gamine qui venait de grandir, il doutait fortement que les codes de politesse -déjà bien mis à mal par les pirates- soient connus de la visiteuse.

- Azel Von Kopfenwald, simple chapelier.

Il secoua la main sept fois avant de lâcher prise pour reprendre la canne de ses deux paumes. Et ensuite ? Azel devait savoir quoi faire, qu'est-ce qui se passait ensuite, il se le demandait. Déjà, en effet le nom devait être changé une fois au Port, c'était une manière de rejoindre les rangs.

Le Chapelier entama une marche vers une porte qui donnait sur un couloir lourdement décoré de diverses babioles, il s'agissait de l'endroit reliant la boutique à la maison du pirate de terre.

- En effet, changer de nom est nécessaire si tu comptes rester au Port. Suis-moi, je n'aimerais pas que tu tombes sur un pirate pour le moment.

Surtout vue certains cas, Fib par exemple. Certes le Chapelier l'appréciait car il était flatté, mais il s'agissait tout de même d'un personnage compliqué. Les pas, soigneusement comptés dans la tête, menaient jusqu'à un salon aux rideaux lourds. Azel était vraiment rassuré que tout n'ai pas été ravagé.

Il prit place sur l'un des sièges en velours, et invita Kaitlyn de prendre place, avant de poser sa canne contre le meuble. La fin du geste fut répétée à sept reprises à nouveau.

- Bien, nous allons voir quelques bases. Si je ne suis pas un rustre, certains ici le sont tout de même. Cependant, ils ne chercheront pas de bagarre si tu n'en cherches pas. Il n'est question que de bon sens. En revanche, est-ce que tu sais si tu vas encore grandir ?

Azel se massait les tempes, pour tenter de se souvenir d'éléments un minimum importants.

- Il te faudra des vêtements corrects, et aussi te trouver un rôle. Tout le monde a un rôle ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Dim 9 Déc 2018 - 0:58

Vive poignée de main. L'homme avait l'air assez gêné de ce geste… Ce n'était pourtant pas comme ça qu'il fallait saluer les personnes que l'on rencontrait pour la première fois ? Ca faisait sérieux et/ou professionnel, d'après les -vagues- souvenirs de Kaitlyn.

- Azel Von Kopfenwald, simple chapelier.

Voilà les présentations étaient officiellement faites ! Et quel nom compliqué il avait, lui. Le retenir, ça allait pas être simple, d'autant plus qu'on tel nom, ça sonnait pas anglais du tout. Peut-être allait-il être fâché si jamais la jeune fille écorchait son nom. Pas de chance…
Sans rien dire, le Pirate se dirigea vers une porte qui dévoilait un couloir très décoré à la manière du terrier de lapin dans lequel Alice chuta pour rejoindre le Pays des Merveilles. Le regard de Kait s'illumina en découvrant un tel passage.

Elle n'emboîta le pas à son hôte que lorsque celui-ci lui permit de le faire, approuvant en même temps le fait qu'elle devra changer de nom une fois bien établie au Port. Tout cela semblait se passer vite, très vite, trop vite pour la Candide qui se demandait déjà si elle arriverait à retenir son nouveau nom (son propre nom !) une fois qu'il aurait changé.

La Mère apprentie des Raccommodeurs ouvrit des yeux encore plus grands lorsqu'elle pénétra dans la pièce adjacente au Couloir-terrier. C'était beau aussi, tout en velours et en grands rideaux… quoiqu'ils rendaient la pièce un peu sombre.
La jeune fille fut invitée à s'installer sur l'un des fauteuils en velours. Ce n'est que lorsqu'elle remarqua que ses pieds touchaient le sol sans aucun problème qu'elle fut reprise d'une légère crise de panique. Elle avait vraiment beaucoup grandit… quel âge ça lui faisait, maintenant ?

Le fil de ses pensées fut interrompu par de petits bruits secs. Instinctivement, les yeux bleus se levèrent vers la source du bruit, qui n'était d'autre qu'Azel qui posait sa canne (sept fois d'affilée) sur le bord d'un meuble.
Cela fit lâcher un "heu" un peu décontenancé à l'adolescente qui le regardait avec un genre de grimace gênée, un sourcil haussé. Mais où avait-elle encore atterri… elle ne s'imaginait pas du tout un modèle réduit de l'adulte en face d'elle faire cela au Grand Arbre.
Le pauvre devait être tellement sujet aux moqueries étant Perdu...

- Bien, nous allons voir quelques bases. Si je ne suis pas un rustre, certains ici le sont tout de même. Cependant, ils ne chercheront pas de bagarre si tu n'en cherches pas. Il n'est question que de bon sens. En revanche, est-ce que tu sais si tu vas encore grandir ?

La grande tirade fit faire les yeux ronds à Kaitlyn. Elle ouvrait les yeux si grands aujourd'hui que si elle continuait, ils allaient sûrement tomber de leurs orbites. Elle pencha un peu la tête sur le côté, se demandant si elle allait encore grandir ou non, et parvint à la conclusion que NORMALEMENT ce n'était pas le cas.
Ce n'est pas comme si elle n'avait jamais fait l'expérience de tomber amoureux et tout ce qui s'ensuit… enfin, en fait, si. la Candide n'était jamais tombée amoureuse et ce ne sera peut-être jamais le cas. Elle répondit donc à la négative à son interlocuteur, secouant vigoureusement la tête de gauche à droite.

La suite était plus intéressante aux yeux de Kait, car il s'agissait de vêtements et de Rôle. Oh ça les Rôles, ça lui connaissait ! C'était un peu comme au Grand Arbre, avec les différents groupes. Pourtant, elle doutait qu'il y ait des Armuriers ou des Récolteurs ici…
La preuve était que, pour remplacer un peu les Raccommodeurs, il y avait un Chapelier. Donc, il devait y avoir un Vendeur de vêtements aussi, et peut-être même un Cordonnier… et sur ces points, la fuyarde était, quant à elle, inutile.

- Je sais faire à manger, la lessive, le ménage… tout ce que je faisais en étant Mère, en fait.

Fit-elle en réponse, se balançant d'une fesse à l'autre en s'enfonçant dans le fauteuil. Peut-être bien que faire le ménage était une bonne idée, en fait. Est-ce que c'était elle, ou la pièce était-elle vraiment quelques peu… poussiéreuse ?
Le nez de l'adolescente lui chatouillait un peu sa gorge piquait et elle avait furieusement envie de se frotter les yeux… pas de doute, la bonne vieille allergie aux acariens faisait de nouveau des siennes… ici, il n'était pas question de Cabane que Kaitlyn aérait tous les matins afin de faire des appels d'air.
Par tous les temps, elle ouvrait fenêtres en grand afin de faire un minimum fuir les vilaines bestioles, s'occupant du ménage en même temps. Dieu sait combien de fois on l'avait vu courir sur les ponts pour tout refermer lors de trop grands vents ou d'averses…

- Sans vouloir vous vexer je crois que je devrai faire le ménage ici, parce que-

Avant qu'elle ne puisse terminer sa phrase, une violente quinte de toux la rattrapa.
Il fallut un petit moment à l'adolescente pour qu'elle se calme, faisant un geste d'une main l'air de dire que tout allait bien, alors que l'autre était plaquée sur sa bouche.
Comme ça faisait longtemps ! Pas très ravie de devoir affronter à nouveau ces symptômes, la demoiselle. C'est avec les yeux un peu rouges et larmoyants que Kaitlyn releva la tête vers le chapelier, continuant alors :

- Je suis allergique aux acariens… il y en a plein dans la poussière et les pièces chaudes et humides. Ca vous dérange pas de vivre ici ? Vous êtes pourtant bien habillé, je pensais que c'était propre…

Il fallait encore qu'elle apprenne à se méfier des apparences, souvent trompeuses en ces lieux. Ca n'allait décidément pas être très drôle, tout ça… mais bon, il fallait bien qu'elle fasse avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Dim 9 Déc 2018 - 12:05

Il était bien vrai que les mères et mères apprenties du Grand Arbre savaient faire les tâches ménagèrent. Et pour bien du monde qui plus est. Cependant, la discussion fut interrompue par la demoiselle qui venait d'être prise d'une bien violente quinte de toux, les yeux rougis et larmoyants. Azel fronça les sourcils tout de même malgré le vague signe que tout allait bien.

Puis l'explication vint, les acariens. Le Chapelier cligna des yeux en signe d'interrogation et observa autour de lui. Il devait s'agir d'éléments infiniment petits, des gens de petites bêtes. Il le supposait, connaissant l'existence de l'infiniment petit au moins.

Et il devait admettre que la poussière régnait dans bien des pièces.

À la suite des paroles, le commerçant fit une moue un brin vexée. Bien que la raison reconnaissait parfaitement les dires de la fillette.

- Je n'ai jamais eu de réelles dispositions au ménage, jamais je n'y ai touché. De plus, cela me prendrait une éternité. Il me faudrait tout répéter à sept reprises. Et j'ai du travail, alors j'ai bien dû faire un choix dans mes priorités. Cela malgré, en effet, le décalage entre ma personne et ma demeure.

Le Chapelier retira son faciès un peu boudeur pour reprendre un ton plus distingué.

- Je ne vois aucun inconvénients à ce que tu endosses le rôle de gouvernante, je suis disposé à t'offrir le gîte et couvert pour ce travail. Ainsi que quelques pièces d'or. Selon mes recettes.

Il n'allait pas non plus se retrouver sur la paille tout de même, il tenait bien fermement son commerce après tout. Azel avait une pièce qui pourrait bien servir de chambre pour la fuyarde, sinon il aurait bien eu de la peine à proposer un abri. Il faudra cependant aussi y passer la poussière. Évidemment.

Le Chapelier s'enfonça contre le dossier de son fauteuil avant de poursuivre.

- Si tu acceptes, il faudra alors que tu portes un nouveau prénom ainsi qu'un nom. Je ne sais pas comment je devrai t'appeler ou te présenter pour le moment.

Azel était bienveillant, ne voulant pas faire de mal à une personne qui avait fui. Lui-même l'ayant fait auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Dim 9 Déc 2018 - 17:44

Kaitlyn sentait presque ses yeux devenir encore plus rouges et sa gorge lui piquer encore plus lorsque son hôte lui avoua ne jamais avoir touché au ménage. Ho combien de familles d'acariens devaient vivres chez lui… Les enfants, les parents, les grands-parents, les arrière-grand-parents, les arrière-arrière-grands-parents et peut-être même plus encore !
Il allait y avoir du travail…

Dans un sens, s'il se mettait à nettoyer intégralement chaque pièce sept fois… il y aurait aussi du travail, surtout rien qu'avec le couloir lourdement décoré.
Kait n'imaginait même pas le temps que cela prendrait de débarrasser tous les bibelots, de nettoyer toutes les surfaces, de les y reposer… puis le sol, le plafond…
Heureusement, alors qu'elle commençait à se faire peur en songeant au ménage, Azel intervint, la sortant de ses pensées :

- Je ne vois aucun inconvénients à ce que tu endosses le rôle de gouvernante, je suis disposé à t'offrir le gîte et couvert pour ce travail. Ainsi que quelques pièces d'or. Selon mes recettes.

Disait-il.
Le regard de la Candide s'illumina. Bien qu'elle ne savait pas exactement ce que signifiait ce qu'il venait de dire, elle comprit qu'elle pouvait rester ici si elle s'occupait de la maison. Et en plus, elle aurait de l'argent de poche. Plus ou moins. Mais qu'est-ce qu'elle en ferait ?
Mais c'était une si gentille proposition ! Est-ce que cela voulait dire que le Pirate l'aimait bien ? Ou qu'il avait besoin de quelqu'un ? Qu'il se sentait seul ? Ou peut-être était-ce seulement de la pitié… Quoi qu'il en soit, la fuyarde était plutôt bien placée !
Au final, les gens du Port n'étaient pas tous méchants, comme les Garçons Perdus n'étaient pas tous gentils… C'était plus compliqué que ça en avait l'air.

- Si tu acceptes, il faudra alors que tu portes un nouveau prénom ainsi qu'un nom. Je ne sais pas comment je devrai t'appeler ou te présenter pour le moment.

Ah.

- AH ! C'est embêtant, je veux changer de nom mais je sais pas comment m'appeler… et puis j'ai peur d'oublier mon nouveau nom donc il faut quelque chose de pas trop compliqué quand même…

Fit la jeune fille, penaude. Ca, c'est en effet un problème. Il fallait lui trouver un nom facile à retenir et qui, si possible, ne soit pas trop long...
Mais d'abord, ce fut une autre question que la demoiselle posa, sur un ton assez interrogatif. Ca devait être compliqué, une vie où l'on devait tout faire sept fois…
Ils pourraient bien commencer leur recherche de nom après ça.

- Mais dites, si vous faites tout sept fois, ça doit vous prendre du temps de faire des chapeaux, non ?

Le ton employé fut typiquement ingénu.
C'est vrai que si Azel s'amusait à recommencer chaque action chaque fois, ou il devait faire sept accessoires en même temps, ou indéfiniment recommencer l'un d'entre eux… que ça paraissait complexe, cette histoire !


Dernière édition par Kaitlyn le Dim 9 Déc 2018 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Dim 9 Déc 2018 - 18:14

La demoiselle avait encore un comportement très enfantin, difficile de lui donner un âge avec ce décalage physique et mental. Azel ne s'y attarda pas le moins du monde, il fut plutôt interloqué par la question formulée. Levant un sourcil un peu surpris, le faciès redevint tout de même normal peu après. La remarque avait du sens, les épaules se haussèrent brièvement.

- Lorsque je travaille, il me faut juste mes outillages à sept exemplaires. Je ne pourrai jamais avancer sinon.

Un air un peu embarrassé constatant son handicap se peint sur le Chapelier avant de prendre la canne et de scruter les gravures dessinées.

Une canne différente pour chaque jours de la semaine, bien que ne sache pas vraiment quel jour ils étaient. Ce manque de repère était absolument détestable. Le pirate se leva de son siège, frappa à sept reprise les plis de son manteau et se dirigea hors de la pièce. Direction l'atelier, mais avant il devait avertir la petite nouvelle.

- Attends ici, je vais juste m'enquérir d'un foulard pour ton allergie.

Les quintes de toux n'étaient pas au nombre de sept, et cela devait être désagréable. Lui-même ne supportait pas tousser, il lui était impossible de garder le bon nombre.

Quelques pas jusqu'à l'atelier derrière la boutique, il n'eut pas longtemps à chercher un tissu brodé qui ferait l'affaire. Une fois de retour, il tendit le textile à Kaitlyn avant d'aller ouvrir un bocal de cookies sur la table-basse et de prendre un biscuit.

- Sers-toi seulement, la cuisine est la seule tâche ménagère dont j'ai connaissance. Cela m'évite de devoir sortir manger à cette taverne.

Il mangea l'aliment, le croqua sept fois avant d'avaler.

- Choisir un prénom ainsi qu'un nom, ce doit être judicieux. Il faut que cela te plaise. Il doit bien en avoir pas mal qui sont courts et simple à retenir. Peut-être simplement la fin de celui que tu portes déjà ?

Canne posée à nouveau. Un sourire avenant au visage, le Chapelier était satisfait. Il venait de régler un problème ménager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Lun 10 Déc 2018 - 22:59

La question de Kaitlyn trouva bien vite une réponse, alors que son hôte lui expliquait qu'il avait tout simplement ses outils en sept exemplaires. Voilà qu'elle se demandait comment tout cela fonctionnait, maintenant !
La Candide fut gênée d'avoir mis son interlocuteur mal à l'aise à cause de ce qu'elle venait de dire. Elle le regarda du coin de l'œil se lever afin d'aller chercher un foulard pour l'allergie de la demoiselle, qui rougit un peu de voir une telle marque d'attention à son égard, avant de se remettre à tousser un peu.
Azel était vraiment quelqu'un de très gentil...

Kait eut un peu de mal à utiliser le tissu brodé qu'on lui tendit. Il était tellement joli… la jeune fille eut un peu de regret en le maintenant devant son nez afin de ne pas trop respirer les acariens qui l'entouraient. Saleté de bestioles…
Le fait de sentir l'odeur du tissu lui rappelait la Mercerie. Et dire qu'elle venait de tout quitter… Les larmes lui montèrent aux yeux à ce constat, mais ce n'étaient pas les larmes dues à son allergie cette fois. L'ambiance du Grand Arbre lui plaisait, quand même…
Elle s'entendait plutôt bien avec les autres en tant que Mère apprentie des Raccommodeurs. Ca passait plutôt bien avec tout le monde, en effet… bon, sauf peut-être Yarn qui prenait un malin plaisir à lui piquer quelques colères de temps à autre.

La fuyarde releva les yeux vers son hôte lorsque celui-ci ouvrit un pot contenant des cookies. Elle suivit son mouvement en en prenant un elle-même, le croquant par petites bouchées comme le ferait une souris.
Mine de rien, c’est qu’Azel savait bien cuisiner ! Ses cookies étaient si bons que la Mère apprentie des Raccommodeurs fut surprise qu’un garçon puisse cuisiner. Elle le lui fit remarquer en lui servant un grand sourire, le pouce levé. Elle n’était même pas fichue de prononcer un mot.

- Choisir un prénom ainsi qu'un nom, ce doit être judicieux. Il faut que cela te plaise. Il doit bien en avoir pas mal qui sont courts et simple à retenir. Peut-être simplement la fin de celui que tu portes déjà ?

Proposa l’adulte à la jeune fille, qui mit quelques secondes avant de comprendre. LA fin de son prénom ? Kaitlyn ?
Kaitlyn.
Kait… lyn.

- Lynn ? C’est joli…

Souffla Kaitlyn, un peu interloquée de ne jamais s’être rendue compte que son prénom pouvait contenir un autre prénom. Qui plus est, facile à retenir. Elle était comblée ! Mais maintenant se posait le problème du nom.
La demoiselle réfléchissait à quelque chose pouvant la caractériser, mais se retrouva bien vite dans une impasse. Rien ne semblait bien sonner, et elle se trouvait en plus de ça banale à mourir. De quoi pouvait-elle se souvenir et qui la caractérisait…

- Lynn… Lakeland. Ca sonne bien, Lynn Lakeland ? Ca fait plein de « L ».

S’était-elle soudain exclamée, son regard perdu dans le vide redevenant brusquement pétillant et clair. Lakeland, c’était le nom d’une ville, en Floride, sa terre natale. Etrangement, elle s’était souvenue de choses datant de l’Ordinaire, et qui avaient plus de dix ans.
Fière de sa trouvaille, elle choisit même de se récompenser en prenant un nouveau cookie, adressant un grand sourire à son si gentil hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Mar 11 Déc 2018 - 10:35

La petite sucrerie semblait plaire, Azel n'était pas peu fier de sa petite cuisine. Bien que l'expression positive fut accompagnée d'un geste bien peu commun pour le chapelier du port, il était content de son travail. Comme bien souvent.

Il fallait vraiment se débrouiller par soi-même parfois, sinon on n'avait pas toujours ce que l'on voulait.

Azel l'avait compris depuis bien longtemps, il se souvenait observer de loin les cuisines du Grand Arbre,
craignant d'oublier ce que... ce qu'on lui avait appris. Ou bien qu'il avait regardé ? Impossible de se souvenir des origines. Evidemment. Il laissa de côté ce constat déplorable.

Se concentrant sur la demoiselle qui semblait réfléchir à un nom et un prénom. Chose qui se trouva rapidement exécutée. Le commerçant en était surpris. Il fit de grands yeux étonnés avant de sourire.

- Eh bien, voilà qui est fait.

Il avait pensé qu'elle prendrait plus de temps, bien qu'il n'en manquait plus vraiment depuis qu'ils vivaient sur cette île. Enfin, dorénavant il avait au moins des commandes à faire. Cela donnait un semblant de notion temporelle. Bien que très variable.

Donc, la situation était que le Chapelier abritait une nouvelle ancienne mère apprentie du Grand Arbre. Celle-ci prendrait un rôle de gouvernante, enfin, Azel voulait encore vérifier l'appellation de ce rôle.

Il allait falloir qu'il parle de sa collection, cela probablement avant de faire visiter en quelques pas les lieux. Rien de bien compliqué.

Le Chapelier bougea un peu les rideaux du bout de sa canne une fois s'être mis debout, il regarda la lumière du jour. Elle était faible depuis cette pluie acharnée. Cela l'arrangeait bien. Puis il s'intéressa à nouveau à Lynn, après avoir légèrement tapoter l'index à sept reprises sur sa fameuse canne.

- Il y a cependant une chose que je dois dire, je collectionne un certain genre de... choses.

Le Chapelier, s'appuya d'une main sur son accessoire tandis que les autres doigts s'enroulaient dans une mèche de cheveux blancs.

- Des souvenirs, d'enfants perdus.

Sur ces mots un peu hésitants, Azel se dirigea vers la sortie du salon.

- Je vais te montrer rapidement les pièces de la bâtisse.

Cela pourra l'aider dans ses propos de collectionneur peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn
avatar

★ Mère Apprentie des Raccommodeurs ★


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : La Candide
✘ AGE DU PERSO : 18 ans (mais en parait 16 ou moins)

✘ DISPO POUR RP ? : MAJ du personnage / demandes de RP refusées pour le moment
✘ LIENS : There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to everyone

Rit et oublie en cornflowerblue ~


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Jeu 13 Déc 2018 - 12:41

Voilà qui est fait, comme dirait Azel. La jeune fille, toute contente de sa trouvaille, lança un joyeux "voui, voui !" qui est un peu sa marque de fabrique.

- Lakeland, c'est une ville en Floride, je me rappelle ! C'est ma maison...

Au départ dit sur un ton assez joyeux et enthousiaste, fière d'avoir retrouvé une telle information, le sourire de Kaitlyn (Lynn ?) s'effaça quelques peu, caché par la tristesse.
Pourtant, cela ne dura qu'un instant car elle se réintéressa soudain à son hôte qui, se levant, lui parlait de collection. Chic alors, qu'est-ce qu'il pouvait bien garder comme souvenirs d'enfants perdus ?
Au départ, la fuyarde se disait qu'il s'agissait sûrement d'animaux empaillés, ça irait plutôt pas mal avec l'intérieur un peu vieillot...

- Je vais te montrer rapidement les pièces de la bâtisse.

Ah ça c'était une bonne idée ! La jeune fille espérait que les autres pièces soient dans le même genre, avec une décoration si particulière qui lui rappelait les films Disney...
Se levant alors précipitamment de son siège, elle se mit à suivre le Pirate à la trace, sur ses talons. Qui sait ce qu'elle pourrait découvrir ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azel Von Kopfenwald
avatar

☠ Chapelier du Port ☠


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : Le Chapelier
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ LIENS : As Mad as a Hatter

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   Jeu 13 Déc 2018 - 13:29

Lynn avait parlé de Floride, étant sa maison du monde ordinaire. Azel se demanda un instant où cela pouvait bien se trouver, mais rien ne lui vint. Il n'avait pas beaucoup de connaissance sur les contrées venant d'en dehors de l'Europe.

Il se souvenait plutôt d'enfants employés par les fermes, venant d'autres coins du pays. Mais rien de plus exotique.

Sa vie d'avant avait été effacée, ne laissant que des vagues miettes ne lui permettant pas de rassembler des informations exactes.

S'avançant dans le couloir, désigna une salle d'eau, la cuisine puis par après la salle à manger, pièce qui était aussi reliée au salon par un arche. Le service à thé y était déjà en place, ainsi que des invités particuliers. Un peu trop pour que le Chapelier se décide à entrer. À la place, il se retourna et pointa le fond de la du couloir, après le salon et le passage à la boutique. Il y avait aussi un accès à la cave. Encore en travaux après les inondations, mais c'était là-bas que le chapelier s'attelait au plus salissant.

- Au fond, il s'agit simplement de mon atelier. Il y a du tissu si tu en as encore besoin pour ton allergie.

Sur ces mots, il ne tarda pas et entreprit la marche pour l'étage. C'était un escalier qui se s'arrêtait en un petit arrêt à la moitié de sa hauteur afin de se tourner à 180°. En effet, sinon, il sortirait du bâtiment. Par contre, le commerçant avait pris soin de faire en sorte à ce que les marches soient au nombre d'un multiple de sept.

Au premier, cela ressemblait au reste de la maison. Cependant, aucune pièce de collection ne s'y trouvait. Un petit hall laissait une bibliothèque habiller un mur, deux fauteuils et une petite table se étaient posés à côté d'une fenêtre aux lourds rideaux. Un couloir menait à d'autres porte. Une seconde salle d'eau, Azel était intransigeant sur la propreté humaine. Voilà bien le seul endroit qu'il tenait au mieux. S'en suivit deux chambres d'amis, et la sienne au fond.

Une trappe permettait d'accéder à un grenier par une échelle.

Le commerçant fit un tour sur lui-même pour s'adresser à la fuyarde.

- De ces deux chambres, tu pourras donc en prendre une. Peu m'importe laquelle, de même pour la décoration. Fais-en ce qu'il te plaît.

Il tapota sept fois de sa canne, se demandant encore comment amener le sujet des numéros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sweet home   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Missions : Home Sweet Home
» Sarah Ellowyne et son Home Sweet Home
» [Z-corps] Home sweet home
» Adhésions a la Home Fleet
» GFX-Home : Votre nouvelle communauté graphiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-