Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Jeu 4 Déc 2014 - 16:58


Poo a suivi le mouvement de foule qui a rassemblé les garçons perdus dans l'arène comme si une vague les avait soudain emportés et laissés échouer là. Il n'a aucune idée de la raison derrière ce rassemblement, mais il entend parler de bagarre et de... « basse thon » ? Même dans son ignorance, il ne peut que ressentir la fébrilité ambiante et contagieuse, lui-même sent une certaine impatience l'envahir et il voudrait bien voir ce qui se passe.

En se tenant debout sur la pointe des pieds, il ne dépasse pas la taille de la plupart des garçons perdus ; dans certains cas, il leur arrive à mi-cuisse. Tout le monde se presse un peu et, sans le moindre recul, il ne peut pas reconnaître les visages. Il voudrait bien trouver Sugar ou une autre mère pour qu'elle le porte, il voudrait bien que les autres le laissent passer devant eux, mais ils ne réagissent pas quand il tire sur leurs vêtements pour faire remarquer sa présence. Au mieux, ils l'ignorent, au pire, ils se dégagent de lui de gestes brusques et il se prend même un coup dans le nez. Il estime avoir fait preuve d'assez de patience, maintenant, et en plus, il a très très mal au nez ! Alors il pleure, il crie comme il sait le faire pour qu'on ne l'oublie pas, mais il y a autant de bruit dans l'arène que pendant les repas, et ses braillements ne suffisent pas à gêner ceux qui ne sont pas tout près de lui. Ces derniers, agacés, tentent simplement de s'éloigner de lui en le laissant derrière, mais eux non plus n'arrivent pas à se faufiler devant aussi facilement qu'ils le voudraient, et deux garçonnes se mettent à se crêper le chignon parce que l'une a bousculé l'autre.

Diverti par la basse thon qui menace d'éclater, Poo arrête de pleurer, larmes au coin des yeux, morve au nez et bave au menton, et les observe curieusement. Mais tout à coup, il sent des papillons se réveiller dans son estomac, une sensation qu'il se souvient avoir connue, quand il volait. Ses pieds ont quitté le sol ! Il pousse un petit cri de surprise et de joie en s'imaginant un instant qu'une fée lui a déposé de la poudre sur la tête, mais réalise que deux mains fermes le tiennent et viennent le déposer sur des épaules étonnamment hautes. Il se sent presque aussi grand que lorsqu'il est sur l'épaule de Tycho ! Mais il ne s'agit pas là d'une carcasse de métal. Le garçon sur lequel il se trouve est de chair et d'os, il a des mains chaudes qui lui tiennent les jambes et des cheveux blonds sur la tête. Poo s'y appuie doucement pour se stabiliser et regarde devant lui, du haut de son nouveau perchoir.

– Est-ce que tu vois mieux, comme ça ?
– Oui, oui !

Il bat joyeusement des pieds – ou en tout cas, il essaie, mais les mains du garçon sans visage le tiennent fermement. Grâce à lui, Poo peut voir clairement Peter Pan sur son trône, dans sa jolie cape rouge, portant une couronne que Poo aimerait bien voir sur sa propre tête, et l'arène au centre de laquelle les deux chasseurs vont devoir s'affronter. Il doit même baisser un peu la tête pour observer la petite foule de garçons perdus. Ah, ça, Poo adore pouvoir regarder le monde d'au-dessus !

Pour manifester sa reconnaissance, il pose le menton sur la tête du grand blond et lui enlace le front de ses deux bras. C'est un drôle de câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 286

MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Mer 10 Déc 2014 - 0:20

Que vois-je ?

Et le combat commença. Deux garçons s'affrontaient, torses nus, chacun armés d'un poignard. Peter aimait ajouter des armes pour rendre le combat plus intéressant. Rien de tel qu'un peu de sang pour faire frémir la foule.

Les garçons se tournaient autour, tels deux fauves. L'un d'eux grognait même comme un animal, montrant les dents.

La première attaque fut rapide, vif comme un éclair. Le sang gicla dans les airs, aspergeant les Enfants les plus près de l'arène. Plusieurs spectateurs poussèrent un cri, galvanisés par l'adrénaline. Tout n'était plus que hurlements et imprécations. Les spectateurs hurlaient des ordres aux combattants, les poussant à s'entretuer. On aurait dit des chiens de chasse traquant le gibier, et attendant sa mise à mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teath
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Mer 10 Déc 2014 - 19:15

Après ce qui te semble comme une interminable attente le combat commence enfin. Tous les invités ou presque sont arrivés, et les enfants sont tous plus ou moins bien installés. Les retardataires se retrouvent debout à essayer de voir ce qui se passe dans l'Arène. Tu connais les deux garçons qui se font face puisqu'ils font partie de ton groupe, tu sais qu'ils savent se battre un minimum, pas comme certains des gamins perdus qui ne font que pleurer. En ajoutant le fait qu'ils soient armés, le combat risque d'être intense, ce qui n'est pas pour te déplaire au contraire.

Les deux enfants se tournent autour, comme deux prédateurs attendant une ouverture, qui se produit quelques instants plus tard. Le sang gicle. Les cris fusent. L'excitation est au maximum. Les enfants sont comme des bêtes enragées et la première apparition de sang ne fait que les exalter d'avantage. Les cris d'encouragement deviennent des cris de mise à mort, et avant même que tu t'en rende compte ta voix se mêle à celle des autres. Vous êtes tous ici pour assister à un spectacle sanglant, et on peut dire que vous êtes plutôt bien servi pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Scorch
avatar

♣ Chef des Diplomates ♣


✘ AVENTURES : 352
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Mar 30 Déc 2014 - 18:09

- Oui, oui !

Sur ces mots, le tout petit garçon s'est agrippé à la tête blonde de l'adolescent et les a câliné comme s'il ne s'agissait que d'un doudou, un très grand doudou couleur d'or. Scorch, loin d'être rassuré par cette réaction positive, se raidit face à tant de simplicité ; il s'attendait au moins à ce qu'il lui demande son prénom... Il savait déjà que les bébés étaient des enfants beaucoup plus immatures, mais il pensait qu'ils possédaient au moins un peu de bon sens ; on ne se laisse pas prendre par quelqu'un sur ses épaules sans en savoir un minimum sur lui.
Au final, cette réponse courte a provoqué une réflexion longue chez le Borgne, et un grand malaise finit par s'installer dans son esprit. Il vient de franchir un pas qu'il n'a jamais osé faire, et il se sent aussi mal que s'il avait marché sur une mine, alors que sa jambe est intacte. Ce mal-être vient probablement du fait que, même si cette première interaction s'est faite sans accroc, il n'a toujours pas la garantie que la suite se passera bien : la question de l'avis de Poo sur son bandage n'est pas résolue. Il a également peur qu'une mère ou qu'un ami très proche de l'enfant ne prenne peur en le voyant perché sur l'Allumé. Même si sa réputation s'est considérablement améliorée ces derniers temps, il y aura toujours des personnes qui penseront que s'il a placé Poo sur ses épaules, c'est pour l'éclater contre un platane plus tard.
À tout ceci s'ajoute un autre détail qui fait turbiner la caboche du grand blond : depuis que Poo est sur ses épaules, il bouge les jambes. N'importe qui aurait simplement demandé au môme d'arrêter, car ça dérange le porteur, et qu'il risquerait de le faire tomber, mais Scorch, lui, cherche à connaître la raison de cette gesticulation soudaine. Est-ce qu'il lui serre trop fort les jambes ? Non, car même quand il relâche un peu, il continue. Est-ce qu'il veut descendre ? Non, ça serait illogique, et puis, il le lui dirait, que ce soit en lui parlant ou en pleurant. L'enfant, ignorant tout du désordre mental qu'il cause à son porteur, admire le paysage, ravi.

Mais soudainement, une tâche rouge s'étend sur son panorama.

Le combat vient de commencer, et le géant ne s'en est même pas rendu compte, au contraire de toute l'arène. Le public entier se met à crier et à hurler, pendant que Scorch reste la bouche fermée, totalement neutre face à la boucherie auquel il assiste. Vu de l'extérieur, il semble habitué à ce genre d'événements ; il ne bronche jamais, ne détourne pas le regard, ne fait aucune grimace de dégoût... Mais il n'encourage jamais les participants, reste immobile pendant la majeure partie de l'affrontement et se permet juste quelques regards en coin à ses voisins surexcités de temps à autre.
Vu de l'intérieur, il est toujours autant répugné à l'idée d'assister pendant plusieurs minutes à une bagarre aussi violente. Malgré ce manque d'entrain flagrant, son attention reste fixée sur ce qu'il se passe, et, avec toute la naïveté du monde, il ne se demande pas si l'enfant de 3 ans sur ses épaules supporte psychologiquement le spectacle.
Puis, progressivement, Scorch se rend compte que les jambes de l'enfant arrêtent d'essayer de se balancer, et cette fois, il a raison de se poser des questions. Il s'était déjà habitué à ce mouvement de balancier, et il s'était peu à peu fait à l'idée que ce comportement était normal. Cet arrêt soudain provoque un trouble de plus chez l'Allumé, un trouble de trop. Est-ce qu'il arrête de gesticuler parce qu'il lui parle ? Il tend l'oreille et tente de l'entendre malgré la tornade de beuglements, mais malgré ses efforts, il ne perçoit qu'un silence dans un vacarme.
Finalement, pour se rassurer, il décide de lui adresser la parole lui-même, et en faisant preuve d'une assurance qu'il ne se connaissait pas, il lui dit avec un faux ton enjoué, en criant :

- Est-ce que tu connais l'un des deux combattants ?

Si tirer sur son lobe d'oreille permettait de mieux entendre, Scorch l'aurait sans doute arraché pour rien : la réponse ne vient pas et il est pourtant persuadé que son passager aurait pu, s'il le voulait, discerner sa voix de celle des autres. Cette fois, c'est sûr, il y a un problème. Peut-être qu'il est tellement fasciné par la violence qu'il fait abstraction du reste, mais qu'importe, l'Allumé se sent obligé de vérifier que tout va bien, et pour cela, il ne voit qu'une solution : Insister.
La main légèrement tremblante, il lui tapote la cuisse.
Aucune réaction.
Cette fois, il ne peut plus l'ignorer. Pour Scorch, même le plus patient des bonzes aurait réagi à ce signal, mais il continue d'insister.
Il lui tapote le dos en se contorsionnant le bras.
Aucune réaction.
Chaque geste le rapproche de la panique, et son attention a été complètement détournée ; les hurlements des garçons perdus se transforment en un vague bruit de fond, comme s'ils étaient sous l'eau, et le reste du décor se floute, comme s'il était dans un rêve.
Il lui tapote la tête, et se convainc que s'il n'obtient toujours rien de la part de l'enfant, il agira.

Aucune réaction, absolument aucune, autant que s'il chatouillait un caillou. Les hypothèses les plus folles et les plus morbides se forment aussitôt dans son crâne, grandement aidées par le stress. Est-ce qu'il est en train de mourir d'une maladie inconnue sur ses épaules sans qu'il ne s'en rende compte ? Avec un mouvement ample, mais rapide, Scorch attrape Poo en-dessous des aisselles et le place devant lui, en le tenant comme s'il allait lui exploser au visage. Il ne se demande plus si la vision de son bandeau fera peur à cette petite chose ; il préfère voir un bébé en larmes qu'un bébé mort.
Il hurle pour couvrir les vociférations voisines une question qui ressemble plus à une exclamation qu'autre chose :

- Hey, est-ce que ça va, bonhomme ?






Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Mer 4 Fév 2015 - 0:38

Le signal est donné, le combat peut commencer. Poo est témoin d'un ample mouvement de foule, les corps se resserrent, se poussent, se pressent pour se rapprocher du centre de l'arène et mieux voir le spectacle. Le brouhaha des discussions impatientes fait place aux cris des spectateurs qui encouragent, raillent, réclament sang et violence. Là encore, Poo n'a pas conscience du sens de tout cela, mais le changement d'atmosphère est presque palpable et ne l'épargne pas. Il essaie de se concentrer, regardant dans la même direction que tous les autres, là où les deux Garçons Perdus sont déjà engagés dans une lutte acharnée.

Mais Poo est tout autant intrigué par l'attitude des enfants qui l'entourent. Il ne comprend pas ce qui les intéresse tant, alors ses yeux s'égarent sur les visages qu'il peut distinguer. Il repère la Trois-Pattes, la mère qui fait un peu peur mais qu'il aime bien quand même, et essaie de lui faire coucou. Elle ne le remarque pas, alors il suit à nouveau le combat des yeux. Il commence à réaliser que tout ça est très amusant, il applaudit et crie avec les autres lorsque l'un des garçon assène un coup spectaculaire à l'autre. Et puis il y a le rouge.

Une giclée de sang qui asperge des enfants au premier rang. Poo s'immobilise, s'accroche au front du géant. Il ne comprend pas d'où ça vient, ce que ça peut être. Il lui est déjà arrivé de saigner, bien sûr. Les égratignures et petites coupures superficielles font partie de son quotidien, sans parler des piqûres d'épines lorsqu'il fait la cueillette des mûres ou d'autres fruits sauvages. Mais il ne pensait pas qu'il soit possible de perdre autant de sang d'un seul coup. Il a dû être préservé, récemment, bien caché pendant les batailles. S'il a déjà assisté à des combats sanglants, il les a oubliés et son insouciance l'a regagné depuis. Mais voilà qu'il y est confronté, comme pour la première fois, et il se sent démuni face à ce spectacle. Il n'applaudit plus, il ne remue plus les jambes. Il n'arriva pas à détacher son regard de la scène pour autant. Il entend vaguement la voix du géant, mais elle sonne comme une langue étrangère et il ne remarque pas qu'elle lui est destinée. Il a presque oublié qu'il se trouvait sur les épaules de qui que ce soit, jusqu'à ce qu'il en décolle.

La même sensation que tout à l'heure le saisit, mais cette fois-ci, les papillons de surprise alors que Scorch le soulève ne sont plus légers et joyeux. Ils lui pèsent sur l'estomac, il a un peu la nausée. Il vient de voir quelque chose tomber, sans savoir s'il s'agissait du doigt de l'un des combattants ou de l'oreille de l'autre, tant leurs mouvements sont frénétiques et confus. Mais voilà qu'il leur tourne le dos et, face à lui, le visage du géant qui n'a décidément rien à voir avec Tycho. Il est de chair et d'os, oui, mais pas seulement. Il a été raccommodé du côté droit de la tête, une bande de tissus recouvre son œil. Il comprend qu'il lui manque un œil, comme la Trois-Pattes. Mais ce qui dépasse du bandeau n'est ni de la peau, ni du tissus. Par endroits, c'est étrangement rose, irrégulier et lisse en même temps, comme quelque chose de fondu. Poo ne croit pas avoir déjà vu ça, la blessure semble encore à vif, et il s'imagine que quelqu'un vient de lui faire mal.

– Hey, est-ce que ça va, bonhomme ?

Cette fois, il comprend la langue du garçon. Comme il le tient à bout de bras et crie pour se faire entendre, Poo a d'abord l'impression qu'il est en colère après lui, mais les mots finissent par faire sens et il se dit que ce ne sont pas des mots pour gronder. Il se contente de hocher la tête, un peu effrayé. Mais il est curieux aussi. La texture étrange de cette petite partie de son visage l'intrigue beaucoup, alors il tend un bras hésitant et, comme l'autre ne le repousse pas, il y pose un doigt doucement.

C'est eux qui z'ont fait ça ? demande-t-il en pensant aux garçons qui se battent derrière lui. Ça fait mal ?

Celui qui a perdu un bout de lui doit avoir drôlement mal, en tout cas. Il entend des cris de dégoût et est partagé entre l'envie de se retourner pour voir ce qui se passe et celle de demander au garçon géant de le ramener aux cabanes. Et puis il y a cette autre envie, la peur semble avoir appuyé sur sa vessie, mais il est persuadé de pouvoir se retenir encore un peu, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 159
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Mar 14 Avr 2015 - 18:46



que le combat commence





Tick Tock courait à toute allure vers l'Arène, tâchant de ne pas se faire dépasser par ceux qui cavalaient à sa gauche et à sa droite. A tous les coups, ils voudraient se mettre tout près de Peter ou de la scène – car à ses yeux c'était plus de l'ordre du spectacle que du combat – en le laissant derrière.
Il se fraya un chemin parmi les Garçons Perdus exaltés qui conversaient avec bruit. Certains faisaient des paris, d'autres s'interrogeaient sur le motif de la confrontation. D'autres encore, mais cela n'étaient que silence, affichaient un visage fermé, dur, parfois blême. Tick Tock ne faisait pas attention à ceux-là.

— Poussez-vous ! s'écria-t-il, déchainé, en accédant aux gradins qu'il dévala d'une traite.

Il manqua de se ramasser mais une fille le rattrapa au dernier moment. Il ne pensa pas à la remercier et s'assit en se trémoussant d'excitation. Certains enfants se mirent à pester des « Oh non, pas lui ! » mais Tick Tock ne les entendait même pas.

Plus loin, il vit Peter, entouré de ses ministres, avec sa cape rouge et sa couronne. Pour sûr, Peter était un vrai roi ! Ça se voyait vraiment. D'autant qu'il avait un trône. En face de lui, il aperçut également Poo, son copain Récolteur, mais le Bébé ne voyait pas les signes qu'il s'acharnait à lui adresser en sautillant à pieds joints, bras tendu. Il faut dire, quelle cohue ! Le brouhaha se joignait aux cavalcades précipitées, aux gestes fébriles et aux remuements constants qui opèrent sur le corps de chaque enfant.

Enfin le combat s'amorça, sous l'oeil à la fois amusé et sévère de Peter. Les garçons se battaient avec une rage incroyable. C'était des guerriers.

— Si z'avais été grand, c'est sûr que z'aurais été comme ça aussi, moi. C'est sûr. dit-il à son voisin qui n'en avait rien à foutre.

Le sang l'impressionnait beaucoup. Son tic tac s'enflammait à chaque nouveau coup, chaque nouvelle giclée. Il regardait autour de lui sans trop savoir comment réagir.
Comme la plupart des enfants riaient et braillaient, il se mit à faire pareil.




Codage by TAC







Signa offerte par grand frère Sharpy ♥....
Tick Tock grimace en slateblue.....
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Scorch
avatar

♣ Chef des Diplomates ♣


✘ AVENTURES : 352
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Sam 18 Juil 2015 - 1:10

Le visage du grand blond se tord  en une grimace de panique. Pendant une seule petite seconde, Poo a affiché une mine apeurée, effrayé soit par sa voix, soit par son apparence, et cela ne lui a pas échappé. Sur le coup, Scorch hésite à balancer le petit dans les bras de la première Mère qu'il voit, juste pour éviter de le voir pleurer devant lui. Il sait qu'il est laid, il sait qu'il est amoché, il sait qu'il est grand, carré, monstrueux. Les plus grands le lui disent suffisamment chaque jour, et il n'aimerait vraiment pas effrayer un tout petit sans le faire exprès.
Mais il s'avère que Poo est juste surpris, et avec une curiosité touchante, il tend son bras vers le visage de l'Allumé, à la façon d'un bambin qui rencontrerait pour la première fois son grand frère. Scorch se relâche ; il commence peu à peu à comprendre comment fonctionnent les nourrissons. Ils sont bien aussi fragiles qu'il l'imaginait, mais ils ne sont pas aussi méchants que leurs aînés. Lorsque l'on est petit, on est gai et innocent. Le côté sans cœur vient en grandissant.
Calmé, la tension du Géant diminue, et il approche doucement Poo vers son front. Le Bébé, d'un doigt, comme s'il n'osait pas vraiment, effleure doucement son bandage. Il réprime un mouvement de recul ; sa blessure s'est rouverte il y a quelques jours, et on vient tout juste de lui refaire ses pansements, ce qui fait que sa chair est encore à fleur de peau. Toutefois, même si le petit lui a fait un petit peu mal, il sait bien qu'il ne l'a pas fait exprès. Le petit qu'il tient entre ses énormes mains semble être le pacifisme incarné, sans doute bien plus que lui.

- C'est eux qui z'ont fait ça ? Ça fait mal ?

Malgré le tumulte ambiant, Scorch parvient à saisir ses paroles. Il ne comprend pas ce qu'il veut dire par « eux », mais il s'en fiche ; peu importe de qui il parle, personne n'est réellement responsable du carnage qui a volé son œil droit. Et même si il y a vraiment un coupable, l'adolescent est persuadé qu'il a été puni, d'une manière ou d'une autre, et qu'il l'a juste oublié. Quant à la seconde question...

- Non, ça va.

Le Borgne reprend doucement conscience de ce qui se passe autour d'eux, et balaie les alentours d'un regard circulaire, le sourcil froncé. C'en est trop pour lui, le spectacle devient beaucoup trop violent à son goût, et Poo a besoin de changer d'air.

- Je pense que t'as suffisamment profité du spectacle pour aujourd'hui.

Il place l'enfant contre son épaule, en le portant avec ses deux mains, et en tournant le dos à la bagarre, il pousse doucement la joue de son petit protégé pour ne pas qu'il en profite pour continuer à regarder. De toutes façons, il s'éloigne assez vite pour que le Bébé n'ait pas le temps de voir grand chose. Le Géant fait des enjambées tellement grandes, et prend tant de soin à esquiver les autres marmots qu'il en enjambe un, un petit brun d'environ 13 ans qui s'amuse avec des fourmis sur le sol poussiéreux, complètement désintéressé par l'événement qui a rameuté tout le Grand Arbre.
Le duo, en fuyant le combat, pourrait risquer gros, si Peter Pan n'est pas d'humeur, mais Scorch a l'habitude de s'en aller avant la fin ; de toutes façons, ce n'est pas comme si toute l'attention est rivée sur lui, dans ces moments là.
Ils finissent par arriver au Grand Arbre, dans un coin proche du Bassin. L'Allumé hésitait à se poser ailleurs ; un endroit calme est préférable pour que Poo reprenne des couleurs, et les garçons perdus ne vont pas tarder à revenir. Avec ou sans vainqueur, avec ou sans cadavre.
Avec un geste incroyablement lent, il pose l'enfant sur une souche d'arbre, et s'accroupit devant lui.

- Alors, ça va mieux, P-

Il ne peux pas le dire. Pour lui, ce prénom est une insulte, et il ne peut tout simplement pas se résoudre à ignorer sa morale en appelant ce petit comme... Comme de la merde. Il voudrait l'appeler autrement, mais son surnom rendrait vite la discussion pénible. Mais ce n'est pas le moment de penser à ça ! Le bambin n'est vraiment pas dans son assiette, il se reprend donc, et se contente d'éviter de le nommer :

- Tu es tout blanc, respire.






Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2045

MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    Dim 15 Jan 2017 - 15:46

The End


Le combat s'acheva dans les cris, dans le sang,
Après tout c'est bien ça que veulent voir les enfants,
Chacun oubliera le combat le lendemain,
Et attendra, fébrile, d'assister au prochain.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MINI EVENT | Que le combat commence !    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Mini-event] Maison du zaap de Bonta
» [Lego] MOC : mini usines de LEGO automatisées
» [Blog] BIONICLE 3 Le combat final
» [Chevaliers Gris-Peinture] ma mini-armée de chasseurs de démons
» [Event Djaul]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: L'Arène Bestiale-