Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Lun 10 Sep 2018 - 14:03

Un surnom sur l'Île ça vous poursuit jusqu'à jamais et tout le monde (y compris les pirates) s’adressent à vous par ce sobriquet, le mien ne me convenait par forcément mais il était joli au moins et puis c'est  quelqu'un que j'aime bien qui me l'a donné alors que j'étais sur l'Île depuis "longtemps" et je n'avais pas de surnom pendant tout ce temps jusqu’à ma rencontre avec cette sirène.

Je me baladais le long de la Lagune, cherchant un endroit ou me reposer et boire mon thé en paix.

Aujourd'hui je n'avais vraiment rien de spécial à faire alors je m'étais dit que j'allais m'éloigner des autres, ils étaient tous en train de s'amuser, de travailler, ou de faire d'autres choses mais ils étaient beaucoup trop au même endroit, je ne pouvais pas supporter d'être entourée de beaucoup de gens en même cela m'était insupportable tandis que le bruit des vagues et l'odeur iodé me faisais tellement de bien et reposaient mon corps et mon esprit.

Ainsi je m'asseyais contre un rocher, assise sur l'herbe face à la mer, au bord de l'eau, examinant l'horizon et buvant dans un service à thé de ma création (j'avais utilisé les outils de la forge pour en créer un convenable en bois poli et verni), un thé de ma préparation composé de graines de fruits infusées et de pétales de fleurs exotiques trouvés sur l'Île.

J'avais encore expérimenté en prenant des ingrédients au hasard et des fois cette idée m'a conduits à boire des thés insipides, épicés ou même salée mais cette fois il était très sucré et avec une légère touche d'acidité qui me fit écarquiller les yeux et sourire, contente de ma création et de sa réussite.

Je vit alors un magnifique papillon se poser sur le rocher et reconnu un bombyx du mûrier, un papillon connu pour sa capacité à créer des fils de soies indestructibles lui permettant de créer son cocon en tant que chenille et de protéger ses œufs des prédateurs en créant une barrière devant son nid.

Alors que je l'observait, je vis et entendis des grosses bulles remonter à la surface de la Lagune pour qu'enfin une sirène remonter à la surface, le papillon s'envola et je me levait prête à m'enfuir car je ne voulais évidemment pas me faire dévorer et je reculais pour retomber en trébuchant sur une racine et atterrit sur mon postérieur, je n'étais pas armée, et je craignait que cela signifiait que c'était la fin pour moi.

La sirène était juste là assise sur la berge, à une longueur de bras de moi, j'avais peur qu'elle m’envoûte avec sa voix et que je plonge dans sa gueule de moi même.

Les larmes commencèrent à couler sur mes joues, je ne pouvait plus prendre les jambes à mon cou vu qu'elle ne me répondaient plus et la voix tremblante je dis espérant que la sirène me comprenne et soit clémente:

-S'il..s'il vous plaît, par pitié ne me manger pas, je veux pas mourir!






Moodboard:
 


I'll cut my hair


Dernière édition par Crow le Mer 12 Sep 2018 - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Mer 12 Sep 2018 - 17:27

Quoi de plus beau que de se prélasser sur un rocher et laisser le vent caresser votre peau, alors que le murmure de l’eau vous berce ? Presque rien. La lagune était paisible, mes sœurs étaient allées jouer sur une autre partie de l’île. Du coup je savourais le silence. Même si j’adorais mes sœurs et qu’on était fort proches, faire du toboggan sur la cascade ne m’intéressait pas plus que ça aujourd’hui.  C’est en voulant me retourner, pour continuer à me prélasser que je remarquais une forme sur la rive. De long cheveux noir, une silhouette fine. Une garçonne perdue ? ce qui m’interpelais plus était ce qu’elle faisait. Elle buvait quelque chose, mais ses manières étaient étonnantes. D’habitude les réfugiés de Pan étaient … Sales, mal élevés, sans vraiment de manière pour manger. Ou alors juste le nécessaire. Mais cette personne elle avait quelque chose dans sa manière de bouger… Quelque chose d’intriguant. Je penchais la tête sur le côté et continuais de la contempler.

Pah, il y avait déjà eu des filles similaires : coquettes, à essayer de jouer aux dames en se donnant des airs. Cependant aucunes n’égalait la beauté d’une sirène, ou encore notre grâce ou élégance. Et si jamais elle s’en approchait trop… il ne valait mieux pas qu’on soit proche d’elle à ce moment. Nous aimions bien garder la main haute dans ce domaine. Fières et jalouses. Dangereuses. Mais au fond je savais qu’on était plus tôt envieuses par moment de la vie que pouvaient avoir les humaines. Nous n’avions pas de sirènes mâles, pas de valses, pas de mariages… nous n’avions que notre père que nous aimions et des histoires sans lendemains. Mais bon, en contrepartie nous ne connaissions que peu le sentiment de solitude : toujours connectées et liées l’unes à l’autres. C’était cependant devenu un jeu de bousculer un peu qui conque se montrait coquet ou trop maniéré en notre présence, nous faisant ici de l’ombre. Je finis donc par sauter de son rocher donc le but de m’amuser un peu, et après quelques coups de nageoires arriver à la rive où la jeune fille dégustait son breuvage de manière fort soignées. Un bon plus tard j’étais assise sur la berge et entrepris de tresser mes cheveux soigneusement. Autant j’aimais qu’ils flottent dans l’eau, autant je n’aimais pas qu’ils pendent lourdement une fois à la surface. Mais mon geste fut interrompu par une voix. Ahhhh je m’attendais à un timbre plus élégant, ou du moins … Différent. Je tourne la tête vers la demoiselle et la contemple de haut en bas, un sourcil levé, mes cheveux toujours en main. Finalement je souris doucement, continuant de tresser mes cheveux avant de me redresser et de croiser mes mains sur ce qui devrait être l’équivalent de genoux humains sur ma queue de sirène.

« D’abord saches que j’ai déjà mangé et que si j’avais encore un creux ce n’est pas ici que je viendrais chasser alors que tu peux fuir si aisément ! Ensuite, il me semble que pour entamer une conversation on disait « bonjour ». Pour quelqu’un qui bois avec de si belles manières il me semble qu’il te manque les bases ! »

Je la gauge du regard. Ses longs cheveux noirs son jolis, son corps est mince. Mais quelque chose cloque et m’intrigue. Cette fille est bizarre. Et outre le jeu que nous jouions entre sirènes, il y avait quelque chose qui me poussais à en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Mer 12 Sep 2018 - 18:33

-D’abord saches que j’ai déjà mangé et que si j’avais encore un creux ce n’est pas ici que je viendrais chasser alors que tu peux fuir si aisément ! Ensuite, il me semble que pour entamer une conversation on disait « bonjour ». Pour quelqu’un qui bois avec de si belles manières il me semble qu’il te manque les bases !

Hein? Quoi? Qu'est ce que? Pardon?

Mes larmes s'arrêtèrent et mes yeux s'écarquillèrent suivant les doigts de la sirène qui descendaient de plus en plus bas pour finir de tresser ses cheveux.

Je ne comprenais pas, c'étais la première fois que je voyais une sirène d'aussi proche, je me méfiais de chacune de ces créatures dû aux histoires que l'on racontais à leur sujet comme leur anthropophagie et leur esprits manipulateurs; mais celle qui ce trouvait devant moi paraissais jeune et différentes, presque insouciante et intéressée de l'environnement qui l'entoure presque comme si la situation dans laquelle nous nous trouvions tout les deux était habituelle et normale pour elle...

J'essuyait les larmes restantes sur mon visage et me relevait regardant à mon tour la sirène, lui rendant son regard de curiosité et constatais sa beauté évidente et quasi surnaturelle appartenant à toute les sirènes, elle avait de longs cheveux qui viraient entre le rouge le châtain et le brun, de délicates tâches de rousseur parsemaient la zone entre ses yeux et son nez, et elle était parée de pleins de bibelots et d'un léger tissus flottant cachant rien qu'un peu sa poitrine (que j'enviais je le reconnais) comme si l'eau elle même s'était enroulée autour de ses épaules et de son torse.

Ainsi, bien que toujours impressionnée par la créature devant mes yeux et toujours surprise et apeurée, je m’éclaircissait la voix avant d'enchaîner:

-Hum oui, pardon... c'est à dire que vous m'avez surprise alors que j’étais en train de boire mon thé et puis je ne suis pas habituée à ce qu'on m'approche ou que l'on me surprenne en
général en fait...


Elle soulevait encore son sourcil, me signifiant à nouveau qu'il manquait quelque chose:

-HA! Et bien évidemment bonjour! Désolée, quand on vit entourée d'enfants dépourvus de manières on en perd soit même la notion même de bonnes manières.

J'esquissait presque machinalement une révérence qui je pense venait d'une ancienne vie et revenait à la surface de l'océan de mon esprit pour essayer d'en échapper et de ne pas ce noyer afin de me rappeler l'Ordinaire.

Je chassais immédiatement cette idée de mon esprit, ramassais la bouteille de thé et la serrais contre moi comme un bébé, me redressais et dit timidement en m'avançant toute hésitante et méfiante:

-Vous...vous voulez boire du thé avec moi? Je l'ai fait moi même...






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Dim 16 Sep 2018 - 17:07

Je la voyais surprise. Qui ne le serait pas. Enfin au moins elle arrêtait avec ses manières et avait l’air moins élégante pour le coup. Jusqu’à ce qu’elle se ressaisisse. Ah voilà les bonnes manières à nouveau… Et elle avait à nouveau l’air jolie. Mpf ! Ce qu’il y avait de chouette avec les enfants perdu filles, ce qu’elles prenaient exemple sur les garçons : pas de maquillage, pas de robe les mettant en valeur, pas de sexualité, pas d’envie de plaire, pas de savoir vivre, pas d’élégance ! Sauf ici. Et ça m’énervait un peu. Enfin au moins elle s’excusait et savait gérer ses émotions. Malgré moi cela faisait plaisir qu’elle ne parte pas en courant ou essaye de me tuer. Je pinçais les lèvres, gardant bien pour moi l’idée qu’au fond son comportement me plaisais. Je finis par soupirer quand elle évoqua les autres enfants et leurs manières.

« A qui le dis-tu ! Mais toi tu en as beaucoup trop il me semble… »

Je haussais un sourcil vis-à-vis de sa révérence. Est-ce qu’elle essayait de m’amadouer pour que je ne la dévore pas ? Cette option devient de plus en plus plausible alors qu’elle me proposait du thé. Je gaugeais l’offre avant d’hocher la tête doucement.

« Pourquoi pas ! »

Assise droite sur mon rocher, les mains croisées sur ce qui aurait dû être mes genoux, je la laissais faire, observant quand même ce qu’elle me servait et comment elle s’y prenait afin de bien vérifier qu’elle ne mettait rien d’autre dans ma tasse. Je pu donc l'observer du'n peu plus près aussi. Elle avait de beaux longs cheveux. On aurait pu faire de magnifiques tresses ou chignons avec. Un jolis visage aussi. mais en dehors de ça pas vraiment de forme. pas de poitrine ressortissantes ou de hanches rondes... Fort plate en fait. Presque à se demander comment je pouvais me sentir menacer. mais il y avait ses manières, ses manières la rendaient élégante! Et ça c'était agaçant. Une fois servie j’humais l’odeur s’en dégageant. Pas mauvais à priori. Mais je ne bus pas de suite, relevant la tête vers elle pour la regarder droit dans les yeux.

« Et donc, comment se fait-il qu’une fille perdue au service de Pan ait autant de manière et un goût prononcé pour le thé ? Quel est ton histoire ? »

Autant que je sache d’où vienne ses manières. Imaginons qu’on les lui ait apprises sur l’île ?! Mes sœurs et moi aurions de la concurrence autre part. Autant s’amuser avec la source du problème. Je pouvais sonner cruelle, mais nous n’aimions vraiment pas partager notre beauté et l’attention qu’on nous portait avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Lun 17 Sep 2018 - 16:20

-A qui le dis-tu ! Mais toi tu en as beaucoup trop il me semble…

Trop? Je trouvais qu'elles étaient tout à fait appropriées, peut être que les sirènes...non pas seulement les sirènes, mais aussi tout les habitants de L'Île n'étaient aucunement habitués aux bonnes manières, à la façon de boire son thé (et surtout d'en boire en général) mais aussi la politesse...

Aussi la belle sirène devant moi acquiesça face à ma proposition de boire notre thé ensemble, alors tandis que je m'affairai à préparer une tasse pour la fille de l'Océan je me mettais face à elle afin de l'avoir dans mon champ de vision, je restais tout de même un petit peu méfiante quand aux intentions de la sirène.

Donc je lui tendait sa tasse et m'asseyait à un ou deux mètres en face d'elle, assise sur un rocher.

Je continuait de boire lentement mon thé et c'est elle qui commença à faire la conversation:

-Et donc, comment se fait-il qu’une fille perdue au service de Pan ait autant de manière et un goût prononcé pour le thé ? Quel est ton histoire?

Je m’arrêtait de boire, la regardait et pris un petit temps avant de répondre...et pour moi c'était une question quelque part un peu idiote parce que c'était évident pour moi, j'avais de bonnes manières parce que je suis née avec, ça fait partie de mon être et de mon caractère...enfin, je suppose, j'imagine que c'est grâce à mon ancienne vie que j'ai acquis ces qualités de raffinement.

Je rechassais instinctivement le passé, espérant qu'il ne reviendra jamais à la charge.

Ainsi je lui répondit:

-Je ne sais pas, je suis comme ça c'est tout... Mais j'apprécie être comme cela,c'est tout ça me rends unique et puis c'est assez satisfaisant quand on y pense.

Elle me regardait toujours interdite et calme, l'air curieuse et patiente, et je rajoutai:

-Mais comment vous appelez vous?







Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Ven 28 Sep 2018 - 18:03

On se jauge toute les deux. Elle est méfiante, je le reconnais bien. Et elle fait bien de ne pas trop se fier à moi. Tandis que moi j’évalue la concurrence. Je me tâte à savoir si je la noie gentiment ou di je m’évertue plus tôt à l’humilier. Cette tasse de thé pourrait être une bonne manière de briser la brèche entre nous, et pourtant je ne suis pas encore assez proche pour me montrer chaleureuse. Du coup je voulais en savoir plus quand même, curieuse de savoir d’où venaient ses bonnes manières. Si d’autres enfants commençaient à en avoir, surtout les filles, ce serait néfaste pour nous sirènes. Je lui demande alors de manière directe. Je hausse un sourcil lorsqu’elle répond. Une réponse tellement enfantine : « c’est comme ça ». Pas d’explication, ne pas chercher plus loin. A quoi bon, la vie est si simple au pays imaginaire. Un sourire amère fleurs sur mes lèvres, mais je me cache derrière ma tasse en prenant une gorgée. Oh oui ma douce, cela te rend unique et c’est normal que tu apprécies. On apprécie toujours ce qui est beau. Mais gare à la jalousie de mes sœurs et moi. Tu ferais mieux d’oublier tes manières, ou peut-être plus les cacher ? A voir.

« Mon père m’a appelé Marée. »


Il n’y avait rien d’autre à dire. Je n’avais pas de passé autre que les eaux qui m’ont vues naitre. Je savais d’où je venais, qui j’étais et comment j’avais acquis mes compétences. Mais ce n’était pas à elle de savoir ce que je sais. Je bus une deuxième gorgée de thé. Il était vraiment bon. Du coup cela me mit de meilleure humeur et je décidais de me montrer clémente.

« Ecoute ma petite, ton thé est vraiment bon, mais je te conseille de faire attention avec tes manières. Cela attire les regards et je dois t’avouer que mes sœurs et moi-même on n’aime pas partager l’attention qu’on nous porte. »

Je l’observe un instant, voyant l’effet de mon annonce sur elle, avant de reprendre.

« Les enfants perdus sont censés être sales et mal polis, les pirates mal propres et agressifs, les peaux rouge sages et pourtant primitifs mais mes sœurs et moi… Nous sommes faites pour attirer le regard et charmer. »

Chacun avait son rôle sur l’île, et gare à celui qui dépassait le cadre de ses fonctions.

« Ce n’est rien de personnel, comprend bien, mais c’est une tradition. Si une fille commence à nous voler la vedette nous avons nos rites pour agir. C’est devenu un jeu en fait, mais il sera beaucoup moins agréable pour toi que pour nous. Aujourd’hui je suis seule et tu as de la chance que ton thé e goutte... »

Mais cela ne sera pas le cas tout le temps. Et si elle ne le comprend pas, elle l’apprendra à ses dépends un jour où l’autre. Mais une autre pensée me fait sourire.

"Enfin, peut-être que tu as de telles manières pour impressionner quelqu'un?"


Si c'est Pan qu'elle tente d’impressionner, qu'elle abandonne: les bonnes manières ne sont vraiment pas le chemin de son coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Ven 28 Sep 2018 - 19:34

Marée...c'est vraiment un très joli nom...il est magique, dès que je l'entendis, les vagues se firent un peu plus fortes et l'air iodé, se fit un peu plus fort jusqu’à mes narines.

Je restais silencieuse entendant le monologue de la belle sirène avec attention, me faisant moins méfiante à son égard.

- Ecoute ma petite, ton thé est vraiment bon, mais je te conseille de faire attention avec tes manières. Cela attire les regards et je dois t’avouer que mes sœurs et moi-même on n’aime pas partager l’attention qu’on nous porte.

Mes yeux se muèrent d'une expression d'inquiétude et de peur plus que de méfiance à ce moment là.
Mais elle continuait son histoire que je prenait plus comme un avertissement à vrai dire:

-Les enfants perdus sont censés être sales et mal polis, les pirates mal propres et agressifs, les peaux rouge sages et pourtant primitifs mais mes sœurs et moi… Nous sommes faites pour attirer le regard et charmer.

Je lui donnait raison, cependant, bien qu'en effet les garçons perdus soient en parti (en majorité) malpropres autant physiquement que mentalement; certains gardaient une attitude tout à fait convenable et respectable pour tout dire.

Marée de sa douce voix continuait son volubile argumentaire:

-Ce n’est rien de personnel, comprend bien, mais c’est une tradition. Si une fille commence à nous voler la vedette nous avons nos rites pour agir. C’est devenu un jeu en fait, mais il sera beaucoup moins agréable pour toi que pour nous. Aujourd’hui je suis seule et tu as de la chance que ton thé e goutte...

Je constatais à ses dires l'horreur et la cruauté des sirènes si connues...

Je réarrangeait ma position, mal à l'aise à cause de ce qu'elle venait de dire et terrorisée mais aussi parce que la pierre...c'est dur.

Je la regardait tandis qu'elle replongeais son nez dans sa tasse, ses cheveux avaient légèrement séchés et ils brillaient, je me demandait s'ils étaient comme cela naturellement ou si elle avait besoin de les soigner avec quelques sortes d'huiles.

Et elle repris alors me faisant sursauter par la soudaineté de sa question:

-Enfin, peut-être que tu as de telles manières pour impressionner quelqu'un?

Hein?....

-QUOI!!!! PARDON?! DE QUOI VOULEZ VOUS PARLEZ?! QU'EST CE QUE VOUS INSINUEZ?!

Mon cœur se mit à battre la chamade, le rouge me monta jusqu'au front et mes mains se mirent à bouger toutes seules tantôt cachant mon visage, tantôt s'entortillant les doigts.

Je repris lentement mes esprits et finis par dire devant le regard ébaubi de Marée:

- Marée, je suis arrivée sur L'Île avec ses "manières" qui ne sont en fait que la politesse élémentaire que tout le monde se doit d'utiliser mais aussi une façon de manger et de boire d'une manière appropriée...

Je la regardait un instant et elle était tout à mon écoute, bien qu'elle continuait à boire son thé gentiment, alors je reprenais:

-A vrai dire,je dois vous avouer que je n'ai rien à cacher, et que je ne veux en aucun cas "voler la vedette" à vous ou à vos sœurs -d'autant plus que je vous jalouse beaucoup- mais sachez que je ne peux pas changer qui je suis bien que ce soit mon seul désir...






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Jeu 4 Oct 2018 - 19:00

Je notais qu’elle semblait mal à l’aise. En même temps qui ne le serait pas face à ce que je venais de dire à part une personne légère d’esprit et stupide ? je ricane doucement alors qu’elle sur-réagit à ma question. Hmmm, donc elle essaye d’impressionner quelqu’un. Ou du moins quelqu’un était important à ses yeux. J’eu un sourire amusé mais ne relevais pas, humant simplement le contenu de ma tasse en le faisant tourner légèrement. Ahhh les jeunes demoiselles, si prévisibles quand elles étaient amourachées. Je me demande si c’est pan… c’est toujours Pan après tout. Quel ennui d’ailleurs. Je la laisse reprendre ses esprits doucement, vérifiant mes ongles au passage.

Je hausse un sourcil : politesse élémentaire ? Non je ne pense pas. Regarde autour de toi jeune fille. Ici pas de règles de politesse, pas d’étiquette. Juste des enfants, de la magie et des règles propres à chaque groupe. Je bois une gorgée en haussant les épaules. Si elle pense que son comportement est le minimum, elle déchantera bien un jour ou l’autre. Avec un peu de chances elle s’adaptera à son entourage assez vite. Je ne pu cacher un petit sourire satisfait quand elle parla de jalousie. Hm. Soit elle cache bien son jeu et essaye de m’entourlouper, soit elle est vraiment simplement jalouse. Dans les deux cas j'avait encore l’avantage sur elle à ses yeux et c’était tout ce qu’il me fallait pour ne pas la noyer… aujourd’hui.  Je finis par pencher la tête et la scrute de la tête aux pieds.

« Tu voudrais changer ? Pourquoi ? Et comment ? »

Mes questions fusent et pourtant ma voix est douce, chaleureuse et invitante. Je sais comment poser les questions pour qu'on me réponde, même si certaines personnes se méfient de mon ton trop doux, ou trop berçant. Je pose ma tasse sur le haut de ma queue, laissant balancer mes nageoires doucement dans l’eau devant moi. Je suis curieuse maintenant. Pourquoi changer ? Elle n’était pas moche ? Bien sûr je n’aurais pas lâché cette information à voix haute. Lui enlever sa raison de nous jalouser n’était pas un bon plan. Finalement j'étais curieuse maintenant. Quelque chose me titillait. j'avais envie de changer moi aussi, mes tissus me servant de substitut. mais elle? En quoi voulait-elle changer?
Revenir en haut Aller en bas
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Ven 5 Oct 2018 - 14:45

-Tu voudrais changer ? Pourquoi ? Et comment ?

C'est la question qui blesse, qui fait saigner et qui tue, celle qui transforme mes rêves la nuit en mes pires cauchemars, celle qui attaque au moment où je m'y attends le moins, celle qui me tétanise et me fait perdre tout mes moyens...

Elle me regarde perplexe et calme attendant ma réponse.

Je me laisse lentement glisser sur l'herbe chauffée par le soleil, je m'allonge et regarde le ciel, je tourne la tête et je la voit apparemment interloquée par le manque de politesse dont je fais présentement état....

Je relève le regard vers le ciel, le soleil m'éblouie, je vois des oiseaux voler au dessus de moi et je repense à mon arrivée dans ce paradis...Je sais Pan m'a sauvé...d'une dure vie, d'une horrible situation et je ne m'en souviens pas mais je sais que je ne veux pas m'en souvenir, que ma vraie vie est ici, et que plus aucun mal ne me serait fait.

Puis je repensais à moi, j'avais beau atterrir dans l'endroit le plus beau sur Terre, je serais toujours ce que je ne suis pas et les larmes commencèrent à rouler le long de mes pommettes jusqu'à mes tempes et elle se transformaient en un torrent inarrêtable de sanglots.

Je me rassise contre mon rocher, les jambes pliées contre mon torse et tentant de m'accrocher à l'herbe, je tentait de récupérer ma respiration mais la douleur était insoutenable...j'avais mal, tellement mal....

Mes sanglots se transformèrent en cris déchirant mon âme, je ne savais plus quoi faire, ma vue était floutée par les larmes, mon esprit était occupé par tellement de choses, un Mal tel que mon cœur s'emballait et que ma respiration irrégulière me frappait presque le torse, comprimant mes côtes...

Je n'avait rien où me rattacher, aucune ancre , aucun port où accoster, et dans le brouillard d'inquiétudes, de tristesse et de solitude je me perdais et une image d'un jeune garçon aux cheveux de caramel...je pensais l'avoir déjà vu, et, il venait du Monde Ordinaire, ça j'en était sûre...pourquoi je me souvenais de lui?!

Je ne me posais pas plus de question, le simple fait de penser au Monde Ordinaire aurait pu me faire grandir.

Et cette peur se rajoutant à mon désespoir ne fit qu'accentuer mes pleurs...

Spoiler:
 






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 162
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Ven 9 Nov 2018 - 18:34

Le Capricieux s'était autorisé une petite folie, venir jusqu'à la lagune. Il aurait voulu voir les sirènes, en rencontrer encore et toujours. La déception habitait un peu son coeur fasciné par les eaux, sa transformation totale avait déjà touché à sa fin il y a peu. Il se trouvait à nouveaux bipèdes, en condition plus délicate pour rencontrer les filles de l'océan. Quoi qu'il en soit, il avait fait le chemin sur son cheval aussi décoré que lui-même. Couvert de peintures rappelant les crânes mexicains, portant un grands nombre de grigris et de bijoux, un pantalon à la taille couverte de bien trop de fourrures différentes, le Piccaninny était atypique. Cela lui valait des moqueries des siens, tout comme son essence absurde et bien trop rare. Peu lui importait, il vivait ses caprices et faisait de son mieux pour le chaman. Celui-ci l'ayant soutenu malgré l'exubérance.

Capricorne Silencieux se faisait remarquer par les claquements des décorations, cependant, il avait tenté une approche plus calme. Des silhouettes l'avaient interpelé, assez pour qu'il descende de sa monture. Un cheval bien obéissant et autonome par dessus tout.

La sirène lui donna envie de s'approcher mais... il sentait de la tristesse dans les airs et, à peine s'était-il avancé que la fille de l'océan s'en était allée. Peut-être offusquée, agacée, par quelque chose ? Le Capricieux n'en avait aucune idée. Mais, jetant un oeil en direction de son cheval, il roula des yeux et laissa ses caprices de côtés. Un instant, rien que pour voir si l'enfant allait bien.

Il demanda à son cheval de le suivre, faisant claquer ses bracelets, puis il vint s'accroupir à côté de la Garçonne. Des gestes doux et presque calculés pour ne pas faire peur. Il savait bien que les deux cornes sur sa tête pouvait parfois inquiéter, pourtant c'était lui qui souffrait le martyr par la vengeance des étoiles.

- Aowh...

Il observa la boisson.

- C'est si mauvais que ça ?

C'était sensé être une plaisanterie, un sourire essaya de le souligner en se dessinant dans le maquillage de crâne du Capricieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Ven 9 Nov 2018 - 23:36

Je pleurais, tellement, tellement, j'avais l'impression de nourrir L'Océan lui même.

J'entendis un long soupir, suivit d'un grand "SPLASH".
Je relevais ma tête et constatais que Dame Marée était partie, je l'avais fait fuir comme les autres...

-Elle est partie, comme les autres...Je suis un monstre! hurlais-je avant de me remettre à pleurer lâchement

Dans ma crise qui n'en finissais pas j'entendais des pas, et des cliquetis comme si des milliers de bijoux s'entrechoquaient.

Le Capricorne arrive près du Corbeau

J'eu peur d'une démence grandissante, cela ne m'aurait guère étonné étant donné ma vie et mon cerveau qui étaient un désordre sans nom, une abomination.

Et je m'enfonçais encore plus dans mes jambes, souhaitant que la terre m'aspire et ne laisse aucune trace de mon passage sur cette terre.

Une voix douce, teinté d'une once de sarcasme pallié par une intention charitable vînt se glisser à mon oreille pour me faire sursauter et sortir quasi instantanément de ma tornade de douleur.

-Aowh...

Je tournais ma tête vers l'inquiété et découvrait un maquillage de cadavre absolument terrifiant, bien que tout particulièrement esthétique, une masse de cheveux noirs comme l'ébène et...Deux cornes?!

Je reculais un peu, effrayée, intimidée et non encore remise de mes émotions, et dit tant bien que mal:

-Qu-qui êtes vous?

Il pointa de son regard de braise sur mon thé et dit:

-C'est si mauvais que ça ?

Je soufflais un peu par le nez, ébaubie et un peu amusée, je le regardait intensément, toujours perplexe devant le personnage...Personne avant ne m'avait sortie d'une crise, ou même fait un tout petit peu rire.

Il avait beau avoir une apparence particulière, il avait l'air gentil, réconfortant, serein dans son attitude.  

Malgré la lourde crise que je venait de faire je tentais de sécher mes larmes qui coulaient encore.

-Non, ça ira... il est même très bon...vous en voulez?

Spoiler:
 






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 162
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Sam 10 Nov 2018 - 16:14

Eh bien, eh bien, la Garçonne avait l'air dans un tourment profond à en juger par les larmes. Elle proposa la fameuse boisson, il avait connaissance du thé mais n'en buvait pas souvent. Voir presque jamais. Impossible de se souvenir... Peu importait.

Il hocha la tête.
Il en voulait bien de la boisson qui pouvait probablement être du thé. En même temps, il n'imaginait pas vraiment autre chose dans les tasses.

Le cheval broutait, le Capricieux y jeta un oeil. Tout allait bien.

On ne lui en voudra pas d'encore juste se fier à ses envies et rencontre, personne n'en saura rien.

- Je suis Capricorne Silencieux, le Capricieux, de la tribu de l'Ours. Et toi, quel nom le clan des Garçons Perdus t'a-t offert ?

En tailleur, il appuya sa mâchoire dans la main pour observer la demoiselle. Capricorne était le plus excentrique des Piccaninnys, ceux-ci étant plus sobres et jouant plus sur la force ainsi que la chasse. Il était bien le seul à ne laisser voir presque rien de sa peau tant les peintures finement travaillées le recouvraient. Il songeait d'ailleurs à ses les faire tatouer une fois qu'il aurait trouver la bonne personne.

- Tu apprécies aussi les filles de l'océan ?

Lui, il adorait le côté mystique. Il adorait, tout comme il voudrait mourir noyé plutôt que sur terre. Et ce alors que les croyances vouaient un regard néfaste à cette mort.

Pourtant les Piccaninnys ne craignaient justement pas la Mort.

Bref, l'apprenti du chaman se demandait bien ce qui tourmentait autant l'adolescente. Surtout après avoir rencontré une sirène apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Sam 10 Nov 2018 - 17:20

Il répondit positivement à mon offre par un hochement de tête, il prit la tasse qui appartenait à Dame Marée avec beaucoup moins de méfiance alors que la sirène donnait l'impression que je voulait l'empoisonner.

Il tournait la tête vers son destrier, que j'admirais aussi, puis il revînt vers moi pour se présenter:

- Je suis Capricorne Silencieux, le Capricieux, de la tribu de l'Ours. Et toi, quel nom le clan des Garçons Perdus t'a-t offert ?  

Il faisait donc parti du clan des Piccaninnys; je respectais tout particulièrement les autochtones de l’Île, ils avaient une façon de voir les choses, assez inspirante.

-On m'appelle Crow, je n'ai pas de surnom...enchantée de faire votre connaissance Capricorne Silencieux.

Il s'assit de façon à être plus à l'aise et posa sa tête dans sa main avant de l'avancer vers moi comme une tortue qui étirerait son cou hors de sa coquille.

Cette image me fit dessiner un rictus sur mon visage et je ressuyais une dernière fois mes larmes...je regardais la lagune, calme, vide et tranquille, je m'asseyais comme lui, non sans mal, un peu plus en face de lui et il continua :

- Tu apprécies aussi les filles de l'océan ?

Je le regardais et pris une grande inspiration, je repris les même mots que j'avais utilisé pour parler à Dame Marée:

-Je les trouve incroyables, et je les jalouse beaucoup et vous?

Je fixais un peu ses cornes, non sans curiosité, tout en me demandant, comment un indigène à pu se retrouver avec ces deux extensions, bien que sur L'Île beaucoup de choses incroyables pouvaient arriver, je restais perplexe.

Il avais le corps recouvert de peintures toutes plus détaillées les unes que les autres, même jusque sur le visage; mais sous ces décors pas forcément des plus rassurants, sachant qu'ils représentaient des crânes, ou d'autres symboles plus ou moins morbides, occultes, et/ou ésotériques; je pouvait voir un visage qui intéressait à moi, qui s'inquiétais.






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 162
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Sam 10 Nov 2018 - 19:08

Crow jalousait donc un peu les sirènes ? Le Capricieux pouvait comprendre, et il comprenait qu'elle était donc plus ou moins une nouvelle arrivée à en juger par le surnom qui ne s'était pas encore dévoilé.

Se redressant et goûtant alors la boisson, qu'il trouva d'ailleurs plutôt agréable au goût, il observa les cieux comme pour surveiller la présence des astres vengeurs. Tout allait bien. Même s'il sentait les veines battre à ses cornes, seul vestige de son essence lorsqu'il entrait dans la seconde phase après une nouvelle charge.

Puis l'océan reprit son attention avant de voir les cheveux sombres de Crow.

- Je les envie aussi un peu. Elles vivent dans l'eau, et j'aime vraiment cet élément. Mais je les aime aussi elles, elles sont mystiques. Proches des capricornes en un sens.

Un autre gorgée, pour mieux sentir le goût.

- En revanche, concernant cette boisson, je ne vois pas en quoi cela pourrait faire tomber tant de larmes.

Une sorte de plaisanterie, teinté d'une curiosité sonnée au rythme de ses mille et un bijoux. Le mal de crâne venait s'installer, les étoiles pressant leur présence permanente même cachées dans la lumière solaire. Mais Capricorne passait au-delà, il avait depuis bien longtemps l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crow
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Lady
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : HELL YASSSSSSS!!!!!
✘ LIENS : -The Crow will soar/sore

-Her insecurities

-And her being

-Un quizz

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   Sam 10 Nov 2018 - 19:47

Capricorne leva la tête vers le ciel un moment, puis la rabaissa vers moi...il me fixait encore de son regard de braise et dit:

- Je les envie aussi un peu. Elles vivent dans l'eau, et j'aime vraiment cet élément. Mais je les aime aussi elles, elles sont mystiques. Proches des capricornes en un sens.

Ainsi, il semblait romantique, poète, et dans le ton de sa voix, je ressentais une mélancolie profonde...

Il n'était pas comme les autres membres de son clan, qui est connu pour célébrer la force, la violence et la victoire, lui il était rêveur, peut être un peu flatteur et enjôleur, mais, il était unique.

Sa tasse refît un aller-retour jusqu'à ses lèvres et il reprît une nouvelle fois:

- En revanche, concernant cette boisson, je ne vois pas en quoi cela pourrait faire tomber tant de larmes.

La remarque, bien que légèrement cocasse, me fit m'assombrir et me recroqueviller, je ne pleurais pas cependant, pas beaucoup en tout cas, je le regardais, les yeux larmoyant et pris tout mon courage en main, pour essayer de lui dire ce qui n'allait pas du mieux que je pu:

-Je pleure parce que ma vie est ridicule, j'ai beau me poser les mêmes questions, je ne trouve pas de réponses, et j'ai beau être arrivée dans ce monde fabuleux, j'ai l'impression que le monde s'acharne et que je ne pourrait jamais....je ne pourrais jamais...

Là ma voix s'arrêta, parce que je n'eu pas le courage de finir ma phrase, je n'en avait jamais parlé à personne, et il m'en coûterais d'en parler, je le savais que ce serait dur mais j'avais peur de ce que penserais les gens...






Moodboard:
 


I'll cut my hair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Il était une fois un corbeau qui rencontrait une sirène   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» il était une fois 1720
» [MU] Il était une fois en Amérique [DVDRIP]
» [Blog] Il était une fois la rédaction... [Coup de Gueule]
» Il était une fois Reims
» Il était une fois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-