Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Veine
avatar

☼ Fée des Marais ☼


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Dame en rouge
✘ AGE DU PERSO : Quelques années

✘ DISPO POUR RP ? : Tout doux !
✘ LIENS : On a tous une lame de rasoir qui vient pour nous tailler le cœur

MessageSujet: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   Mer 29 Aoû 2018 - 17:35



Le vent souffle dans les cheveux de la fée rouge. L'horizon masqué par les nuages gris, elle observe le nouveau domaine du Roi de la Neige. La fée torturée a bien changé. Elle se souviendra toujours de l'instant de sa renaissance, quand les milles coups de lame contre son épiderme se sont enfin tus.

Elle était près du Jolly Roger quand tout a commencé. La Sanglante rêvassait, s'imaginant danser au bras d'un partenaire qui ne s'offusquerait pas de sa maladresse. Un rêve inaccessible, la douleur se rappelant à elle à chacun de ses gestes. Quel dommage de ne pouvoir s'abandonner aux tournoiements mélodieux, simplement se laisser porter par le courant qui lui arracherait un peu plus la peau.

Un frisson, puis quelque chose d'étrange s'approcha d'elle. Ce n'était pas vivant, mais ce n'était pas mort non plus. Une forme bleutée qui s'étendait sur le sol et qu'elle effleura du bout de son pied, intriguée. Elle se brisa. Douleur. Encore la douleur. Plus forte encore que lorsque le soleil martelait sa chair à vif, plus encore que le sel de la pluie creusant ses plaies, un froid qui la brûlait d'un feu azur jusqu'au plus profond d'elle-même. Elle en avait assez de souffrir. Comme dans cette danse rêvée, elle s'abandonna.

A présent la voilà, à la fois libre et enchaînée. Libre de se mouvoir comme elle le souhaite, même si ses vieux réflexes sont difficiles à enrailler. Sa posture est toujours effroyablement droite et figée, les bras écartés de son corps pour éviter les frottements. Le sang qui s'écoule continuellement de sa peau est désormais comme celui des poissons, une pellicule gluante et transparente qui laisse deviner sa peau au rose prononcé. Sa robe d'ordinaire colorée de rouge par le fluide dont elle est recouverte s'est oxydée, passant à un marron rouille. Elle n'y prête guère d'attention.

Elle préfère se concentrer sur les choses plus importantes, comme la petite silhouette qui se détache entre les brins d'herbe givrés. La nouvelle venue ne l'a pas encore remarquée. Tant mieux. Elle se place dans son dos pour lui couper la route vers la Citadelle. Elle a des ordres clairs. Étendre le Givre sur l'île.

« Bonsoir votre altesse. »

Son ton est glacial, dénué de toute émotion. Elle n'a jamais haï la Reine. Enviée, certes. Il y avait aussi cette crainte que ses yeux souverains se posent sur elle, si difforme et laide, pourtant aujourd'hui leurs regards se croisent, glace contre lumière, et Veine ne ressent rien d'autre que le besoin de l'attirer dans l'Hiver.

« Vous ne devriez pas vous éloigner de votre palais... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mab
avatar

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 38
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Tout doux !
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   Hier à 20:54

Paysage désolé. Un soupir passe les lèvres de la Reine, qui se transforme aussitôt en une buée épaisse. Dans un autre contexte, elle s'en amuserait certainement et créerait des formes diverses, allant peut-être même jusqu'à user de ses pouvoir pour les glacer, les faire se mouvoir, et créer un spectacle entier de minuscules sculptures de glace.

Mais le temps n'est pas à la joie et à la fête. Cet hiver qui s'est abattu sur le Pays de Jamais n'est pas amical et joueur comme peut l'être celui des montagnes. C'est un Givre ennemi, dangereux... Mortel, disent certains.

Que fait-elle hors des murs du Palais par pareille menace ? L’Étincelante n'est pas de ces monarques qui restent en seconde ligne. Au fil des épreuves traversées par ses sujets sur l'Île, elle n'a pas toujours pu être présente, mais elle a toujours tenté de son mieux. Cette menace n'est pas différente.

La voilà donc dehors, apprêtée de façon à ne pas laisser le moindre millimètre carré de peau dépasser. L’Étincelante ne supporte que peu le froid de façon générale, il va donc sans dire qu'elle s'est couverte des vêtements les plus chauds et agréables qu'on a pu lui confectionner. Elle reste cependant reconnaissable, par sa haute stature (pour une fée, toujours), son port droit et -bien évidemment- la couronne qui surplombe sa chevelure colorée. Son regard noisette observe la nature qui l'entoure, qui paraît moins givrée que le reste. Le résultat de ses efforts.

Mab laisse échapper un soupir. Faire reculer le Givre ne va pas être une épreuve facile, mais à cela tous s'attendaient. Ce n'est pas pour autant qu'il est agréable de le constater de plein fouet.

C'est en se retournant pour reprendre le chemin de la Citadelle que la Reine remarque la présence de l'autre fée. Fée qui n'a pas pris la peine de se protéger du froid, ce qui ne peut vouloir dire qu'une chose : une Orbleue.

Mab ne montre cependant rien de la réalisation du danger qui l'entoure, et se contente de sourire aimablement à sa consœur... peut-elle vraiment encore l'appeler ainsi ?

"Bonsoir... Veine, c'est bien cela ?"

L’Étincelante n'oublie jamais les noms qu'elle donne. Avec le temps, il lui arrive de relier les noms aux visages moins efficacement, s'il s'agit de fées qu'elle n'a pas l'habitude de croiser où dont elle n'entend pas parler d'une façon ou d'une autre. Veine, cependant, a laissé un impact chez la Reine. Ce n'est pas tous les jours qu'on nomme une écorchée, une fée qui s'accroche à la vie par tous les moyens et malgré tout ce qu'elle peut en souffrir. Son abnégation a forcé l'admiration chez la monarque. Bien qu'elles n'en aient jamais parlé.

Néanmoins, Mab doute que le moment soit approprié. La menace dans les paroles de la Dame en Rouge n'est pas à prendre à la légère.

"Je ne sors jamais bien loin, bien longtemps, ni tout à fait seule, vous vous en doutez."

Crépuscule ferait une esclandre, dans le cas contraire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stop tout !!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Le bar à salade : Ici on parle de tout
» fond d'écran sarko
» Panda peut-t'il bttre tout les dopeuls?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: L'Arbre aux Fées-