Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mirage
avatar

☼ Fée des Etoiles ☼


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : Le somnifère
✘ AGE DU PERSO : Trop de printemps

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours

MessageSujet: Le resquilleur [PV Orge]    Dim 26 Aoû 2018 - 22:32


    Malgré le froid qui gelait la moindre goutte d’eau, cristallisait les plantes, gelait les arbres et assassinait les fleurs, le monde continuait à avancer chez les Pirates. Ils avaient fini par mettre en place une routine en donnant à chaque réfugier une tache précise à accomplir. Lil’, elle, c’était porté volontaire pour le service à la taverne, bien qu’elle eut quelques différents avec le propriétaire de la ferme à qui elle avait un œuf de pignon sur le crâne, pour autant qu’elle pouvait rester près d’un âtre pour lui réchauffer les mains et d’un placard sombre où se cacher. Mirage fatiguait de plus en plus, lutter contre le froid était une chose, être l’une parmi les rares réfugier en était une autre, car la fée ne pouvait plus bénéficier d’autant de solitude qu’elle le désirait.

    Son secret était mis à rude épreuve. Elle resserrait l’étreinte de ses bras sur ses coudes dont une vieille blessure la faisait souffrir de plus en plus à mesure que la magie la quittait, ses cernes avaient pris une teinte albâtre que sa petite flasque d’hydromel ne pouvait pas réduire, et Lil’ se sentait doucement disparaitre. C’était à peine si elle arrivait à tenir un plateau dans ses mains quand elle choisit de quitter provisoirement la ferme en prétextant aller chercher quelques produits pour l’alchimiste avec qui elle avait passé une alliance provisoire. La fée avait chapardé une veste, resserrant encore plus sa propre étreinte une fois qu’elle eut passé la barrière protectrice des Loas quand le froid mordant viens la prendre à la gorge, faisant couler des larmes de douleur de ses prunelles bleutées, pour se rendre à l’Archeville la plus proche.

    Lil’ se demanda, durant le chemin, si elle arriverait réellement à destination. Son corps d’humaine explosa en une pluie de poussière de fée dès qu’elle eut dépassé les premiers buissons qui la protégeait du regard des hommes, mais ses ailes souffraient autant qu’elle de la présence du givre et elle les sentie s’alourdir à mesure qu’elle voyageait à travers la forêt endormit du pays de Jamais. Si elle n’eut pas croisé d’Orbleu, ce fut pas un heureux coup du hasard uniquement. Que le lion n’eut pas bouger fut, en soit, un autre heureux hasard, car pour la protection des fées Mab aurait pu lui ordonner de se mettre en marche pour se perdre dans les bois.

    Mirage s’échoua sur la crinière touffue du fauve duquel elle glissa avec un réelle délice en sentant la puissante magie féerique venir lui picotés la peau. Elle inspira un grand bol d’air chaleureux qui lui réchauffa les poumons, vis sa propre lumière renaitre et, quand elle posa le regard sur la cité en effervessance devant elle, Mirage eut un tendre sourire mélancolique. Elle aimait réellement les fées, ce qu’elle était et d’où elle venait, mais elle ne pouvait rester attacher à eux sans dépérir inexorablement. Elle se releva, l’épousseta, rabattit sa capuche sur son front et se mit en marche vers les entrepôts où il lui faudrait rapidement gagner son pain.

    En soit, Lil’ ne détestait pas sa vie, elle l’appréciait même. Elle était libre de faire ce qu’elle veut, sa vie était difficile, mais elle avait pris l’habitude de relever le défi de survivre toujours une journée de plus et avait pris goût à cette activité incessante dont elle ne se voyait plus vivre sans. Arrivé à proximité des bâtisses en champignons, la fée des étoiles s’accroupie près d’un mur en tiges de pissenlit et observa attentivement les vas-et-viens des récolteuses qui s’y rendait. D’habitude, elle venait toujours charger de boutons, d’aiguilles ou d’autres bricoles qui faisait le plaisir des fées, mais aujourd’hui elle avait été prise par le temps. Elle ne pouvait pas se permettre de commercer, alors autant mettre sa plus grande qualité à profit.

    Quand la fée s’éloigna tout en discutant avec sa compagne, Mirage se glissa tel un fantôme dans l’ombre du fongus et passa la porte en feuille sans attiré l’attention. Qui aurait put croire que son agilité lui servirait à abusé des autres fées ? La blonde eut un petit sourire en songeant la tête qu’aurait put faire Mab si elle l’aurait vu faire, mais chassa vite son image. La reine n’était plus importante pour elle de toute façon. Doucement, Lil’ écarta le couvercle d’un tonneau dont une délicieuse odeur sucré s’en échappa, le posa à côté d’elle, puis plongea ses mains geler dans le nectar qu’elle porta à son bouge pour y tremper timidement le bout des lèvres. Le passage du breuvage dans son estomacs la tirailla, mais pour la première fois depuis longtemps elle sentait sa faim diminuer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 84
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Le resquilleur [PV Orge]    Lun 27 Aoû 2018 - 15:23

Ces derniers temps, Orge était assez occupée. Enfin c’était une façon très simple de résumer la cadence infernale qui dicte à présent ses journées.

En tant que responsable des récoltes et récemment des vivres, la têtue avait beaucoup à faire : Répertorier tous les plantes épargnées par le givre, organiser les récoltes de nectar et d’ambroisie, aider les plantes à tenir le coup face au froid, vérifier l’état des vivres… faire une liste complète des taches qu’elle devait faire serait une perte de temps. Et le temps, c’est précieux, surtout maintenant.

Le temps et aussi l’énergie… Les coups de fatigues se faisaient toujours plus présents et souvent, aussi étonnant cela pourrait être venant d’elle, elle n’avait qu’une envie, c’était de s’allonger et de dormir pendant des jours entiers.

Mais c’était pas le moment de se relâcher ! Le givre était sans pitié et elle devait être forte ! On comptait sur elle !

Ce matin, elle était occupée avec plusieurs de ses camarades à aider les fleurs de nectar à arriver à maturité pour ensuite en recueillir le précieux liquide. Il restait quelques champs encore intacts, près de l’archefleur et les jours qui suivent étaient consacrés à en tirer le plus de nectar possible. Hélas, malgré leurs efforts, la récolte était maigre, les fleurs trop affaiblies par le froid mordant.

Vers le début d’après-midi,  elle apporta la récolte du matin avec l’aide de Pivoine, le rouge-gorge compagnon d’une des autres récolteuses.
Arrivé devant la réserve, l’oiseau atterrit, posant doucement sur le sol les tonneaux qu’il porta dans ses pates. Orge descendit du dos de l’animal et sorti une baie de la poche de son tablier.

 « Merci Pivoine ! Tiens pour la route ! »   Orge lui lança le fruit que l’oiseau goba d’un coup de bec pour ensuite s’envoler à tire d’aile.

Bon, reste plus qu’à ranger tout ça dans la réserve !

Mais à l’intérieur, alors qu’elle déposa le premier tonneau, elle entendit un drôle de bruit. Elle s’immobilisa et tendit l’oreille. Le son était encore présent, slurp slurp, comme le bruit de quelqu’un qui buvait. Mais qu’est-ce que… Oh !
Non mais ne lui dites pas que quelqu’un était en train de se servir dans les réserves !

Ni une, ni deux, Orge se dirigea promptement en direction du slurpi slurpa et en effet, c’était bien une fée en train de boire goulument du nectar en douce !

 « Non mais ne te gène pas surtout ! »  Elle se mit entre le tonneau et la fée d’un mouvement brusque, la bousculant sans ménagement.

Mais c’est qui celle-là ? Et pour qui elle se prend ?! Déjà que les récoltes diminuent mais maintenant il faudra faire attention aux voleurs ?! C’est le bouquet !

Mais à regarder de plus près, cette fée n’allait pas l’air d’être en grande forme, c’était le moins qu’on puisse dire… La petite blonde avait la peau aussi pâle qu’un gros navet blanc, et des cernes plus grands que des crevasses…
Pendant un instant, Orge fut prise de pitié et se demandait s’il vaut mieux pas la laisser boire le nectar en paix.

Mais elle se ressaisit : Elle n’était pas la seule fée malade, surtout en ce moment. Avec toutes ses saletés de microbes dans l’air, plein de fées sont alités et souffrent de différents maux. Et elles attendaient patiemment leur part, pas comme cette voleuse !
Celle-là se croyait permis de se servir… Et surement qu’elle n’aurait pas pu se contenter de quelques gorgées. Quelle sale petite égoïste ! Pas de place pour la pitié !

 « T’es pas la seule à avoir besoin de manger, sale chapardeuse ! T’attends ton tour, comme tout le monde ! »

Elle regarda de plus près la chapardeuse et étrangement, elle semblait l’avoir déjà vu quelque part… Cette impression suffit pour calmer sa colère pendant un moment.

 «  Dis donc, est-ce qu’on s’est déjà croisé par hasard ?... »

Elle scruta la fée sous toutes les coutures et vraiment, elle avait un visage étrangement familier…






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
avatar

☼ Fée des Etoiles ☼


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : Le somnifère
✘ AGE DU PERSO : Trop de printemps

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours

MessageSujet: Re: Le resquilleur [PV Orge]    Mer 12 Sep 2018 - 13:10


    Mirage sursauta, manqua d’avaler de travers et se retourna d’un coup vers la récolteuse. Le geste brusque lui fit voir des étoiles, mais elle s’efforça de rester concentré sur celle qui venait d’arriver. Elle n’avait pas encore eu le temps de se ressourcer entièrement, encore moins de remplir sa gourde de nectar pour les jours à venir, mais elle n’avait plus le temps de faire quoi que ce soit sans s’attiré les foudres de la fée des fleurs. La blonde pesta dans sa barbe au remontrance d’Orge.

    Repoussé loin du tonneau, la têtue eut tout le loisir de l’observer, malgré les efforts de Lil’ pour dissimuler son visage en baissant la tête elle ne pouvait aisément dissimuler son visage sans que cela soit flagrant qu’elle cachait son identité. Moins elle paraissait particulière, moins on parlerait d’elle et mieux ce serait.

    - Dis donc, est-ce qu’on s’est déjà croisé par hasard ?...

    La blonde se mordit férocement la lippe, à tel point que du sang tacha ses lèvres d’un profond écarlate. La récolteuse semblait brièvement apaiser à l’idée de la reconnaitre.

    - Il y a méprise, nous ne sommes même pas de la même Archeville. – Qui ne connaissait pas Orge ? Franchement, une fée aussi zélé dans son travail méritait autant qu’on parle d’elle que de la belle gueule d’Ether. – Pousse toi de là Récolteuse.

    La poussé ne servirait à rien, Lil’ avait un physique de cure-dent humide alors qu’Orge était potelé et musclé. Un véritable mur infranchissable qui empêchait la fée des étoiles de faire ses provisions et de repartir tranquillement vers la ferme où elle n’aurait cas dormir quelques heures pour pouvoir entièrement se ressourcer. Cependant, bien qu’être agressive envers la fée récolteuse n’était pas la meilleure solution, Mirage était fatiguer et sur les nerfs ce qui réduisait considérablement sa patience et sa capacité diplomatique.

    - J’ai besoin de ce nectar… après tout, si je ne m’en nourri pas je ne pourrai jamais repartir aider les fées de mon archeville.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 84
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Le resquilleur [PV Orge]    Mar 18 Sep 2018 - 12:55

Aha elle s’attendait pas à être prise sur le fait, celle-là ! Oh, elle peut continuer à faire la grimace, la distribution gratuite de nectar, c’est terminé !

- Il y a méprise, nous ne sommes même pas de la même Archeville.

Orge haussa un sourcil et poussa un  « hm ! » peu convaincu.
P’têtre bien mais n’empêche que sa bouille de voleuse lui dit toujours quelque chose ! Et la voilà qui baissa la tête, ce qui confirma d’avantage les soupçons de la têtue.
Elle l’avait déjà rencontré mais où ? Elle a beau se racler le cerveau, elle ne se rappelait toujours pas de l’identité de la fée devant elle…

- Pousse toi de là Récolteuse.

À ces mots, les joues de la fée des champs virent au rouge tomate.

 « Et puis quoi encore ?! »

Elle ne manque pas de toupet celle-là ! C’est quoi cette façon de parler ?!

Non seulement elle ne s’excuse pas mais en plus la sale blondinette se permettait de lui donner des ordres ! Elle avait du cran de lui parler sur ce ton, surtout après avoir été pris la main dans le sac. Du cran et une sacrée dose de bêtise oui !
Non, Orge ne bougera pas d’ici, hors de question de laisser la voleuse reprendre son larcin !

- J’ai besoin de ce nectar…

Ça, elle le voyait qu’elle en avait besoin du nectar, surtout avec cette mine affreuse. Elle s’était même blessée aux lèvres. tss !
La fée des champs ressenti à nouveau un vague sentiment de pitié à la vue du sang mais elle n’en démordait pas : Pas question que la voleuse touche a une seule goutte de plus. Question de principe, si on laisse passer ce genre de choses une fois, on va droit au désastre.

-…après tout, si je ne m’en nourri pas je ne pourrai jamais repartir aider les fées de mon archeville.

Hmmm repartir aider les fées de son archeville…Il est vrai ce mensonge ? Ça étonnerait la têtue qu’une fée volant le labeur des autres sans vergogne serait capable de si nobles sentiments. Il y avait de grandes chances qu’elle se fichait de sa poire oui !

 « Ton archeville hein… Lequel d’Archeville ? Et c’est quoi ton nom ? »

C’est sûr que la blondinette cachait autre chose que son visage et Orge ne s’attend pas vraiment à ce qu’elle lui dise d’emblée la vérité.  

 « Si tu veux revenir chez toi, on peut s’adresser à un des gardes plus loin, je suis sûre qu’ils se feront un plaisir de t’aider ! »

Une bonne dose de sarcasme baignait ses mots. Orge ne considérait pas cela comme une menace mais plutôt comme un avertissement, pour bien faire comprendre à la fée de ne pas jouer à la plus fine avec elle.

Nul doute que la petite chapardeuse n’aura aucune envie de se frotter à la garde. La blondinette avait intérêt à filer droit !






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
avatar

☼ Fée des Etoiles ☼


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : Le somnifère
✘ AGE DU PERSO : Trop de printemps

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours

MessageSujet: Re: Le resquilleur [PV Orge]    Jeu 11 Oct 2018 - 12:19


    - Ton archeville hein… Lequel d’Archeville ? Et c’est quoi ton nom ? – Lil’ renifla, la fée replète avait du répondant. - Si tu veux revenir chez toi, on peut s’adresser à un des gardes plus loin, je suis sûre qu’ils se feront un plaisir de t’aider !

    Cette fois, la fée des étoiles ne put retenir un sursaut. Elle c’était rarement fait prendre, mais être conduite de force face à des gardes était la pire des choses qui pouvait lui arriver, elle devait improviser une excuse et vite !

    - Je suis Libellule de l’Archevent. – A partir de là, elle pouvait se lancer sur quelque chose de plus concret. – On m’a envoyé porté un message sur l’état de l’Archeville à la reine, mais j’ai eu des soucis en chemin.

    Sur le moment, cela lui avait paru une bonne idée. Evoquer Mab ouvrait toujours beaucoup de portes, mais certain débouché menait droit vers une cour remplie de monde où les voleurs auraient mieux fait de ne jamais mettre les pieds. Lil’ se lécha sa lèvre ensanglantée et continua son histoire à dormir debout.

    - L’oiseau que je chevauchant c’est fait abattre et j’ai eu plusieurs soucis avant d’arriver ici. Je porte un message secret sur l’état de l’Archeville que je n’ai pas le droit de partager. – Devant la mine peu convaincue de la récolteuse, elle insista. – C’est un ordre de mes supérieurs. C’est à la reine seule que je dois le transmettre, ils ont peur qu’un de panique se transmettent d’Archeville en Archeville.

    Elle jeta des regards autour d’elle, comme pour guetter et savoir si on l’avait entendu ou non. Elle rebaissa son regard azuré vers le tonneau ouvert dans lequel il lui suffirait de tremper sa gorge en peau pour s’assurer un rationnement pour plusieurs jours.

    - Garde ça pour toi et laisse-moi, au moins, remplir ma gorge pour que je puisse reprendre ma route. C’est urgent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le resquilleur [PV Orge]    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Orge
» Machine à Sucre d'Orge
» [Recettes] Paysan
» Livre XXII, traitant des herbes et des grains
» [Magedonald] Proposition boulanger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: La Prairie Sauvage :: L'Archefleur-