Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ibijau Assoupi
avatar

♐ Membre des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Rescapé
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : I don't decide to represent anything except myself. But that self is full of collective memory.

MessageSujet: Dwelling in the silence ✿    Jeu 23 Aoû 2018 - 1:57

La faux racle le sol fatigué avec un son strident qui aurait agacé Ibijau au point qu'il en soit au bord d'une crise. Pour une raison inconnue, Kaze est bien moins sensible à tout ce qui touche sa nouvelle force. Celle qu'il ne sait matérialiser que sous la forme unique de cette arme imposante qu'il a du mal à soulever proprement et du givre qu'il répand autour de lui. Le trait qu'il laisse dans son sillage est autant un avertissement qu'une menace. Quiconque essayera de le suivre terminera aussi mal que Slumber.

En partant, n'a t-il pas offert la promesse de ne pas devenir un monstre ? Qu'est-ce qu'un monstre, de toute façon ? Quelque chose que l'on refuse d'écouter ou de comprendre ? L'adolescent ne s'est jamais embêté avec de telles questions. L'arme est soulevée, à deux mains. Plus de bandages sur celle qui a été brisée, uniquement une fine couche de glace. Devenir Orbleu ne lui a pas rendu sa motricité, bien que l'absence de douleur soit largement suffisante à ses yeux. L'arbre émet un cri silencieux, un frémissement des branches dénuées de feuilles, avant de s'écrouler.

Difficile d'avancer avec la faux, ce qui le contraint à de tels gestes. En vérité, Kaze ressent un certain goût pour la destruction, se demandant si le Capitaine l'autorisera à rencontrer sa chère Mort un jour, pour une ultime danse. N'a t-il pas juré fidélité aux deux ? Malgré cet amour indescriptible (ah il devrait demander à Rain ce que ça veut dire d'aimer, la réponse serait hilarante), Kaze est parvenu à se retrouver seul. Il ne le réalise qu'un peu trop tard, une fois que son corps a escaladé l'arbre assassiné pour observer les alentours.

Telle une bougie, son affection s'ébranle régulièrement, le coupant du monde. L'adolescent ne réalise pas que le lien indescriptible ne peut pas le quitter. C'est dans la panique, lorsqu'il n'est plus assez solide l'espace d'un instant, qu'il devient incapable de le voir.

Et si, un jour, ça ne revenait pas. Qu'il se retrouve abandonné une fois encore ?
N'est-ce pas sa raison pour rejoindre les siens ? Ne plus souffrir et être enfin vivant, sans peur.

La couche transparente recouvre bientôt sa victime, l'englobant dans une dernière étreinte. Parfois, Kaze (Kaze Nataku ? Il n'a pas demandé, il le regrette peut-être) songe qu'il pourrait se nourrir de ses propres larmes, si elles ne s'étaient pas taries il y a de ça trop longtemps.

Le petit groupe ne peut être loin.
Il saute, pieds nus n'ayant pas de mal à trouver le sol, recommençant à traîner son arme derrière lui, le manche en équilibre sur son épaule tandis que la lame de glace s'enfonce et coupe tout ce qui se trouve trop proche du sol.

Ah, une présence.
Immédiatement, ses pas changent de direction, jusqu'à ce qu'il aperçoive l'homme qui mène l'expédition.
Seul également.

Pourquoi ? Est-ce que les autres sont rentrés ? Kaze tente de se concentrer, de trouver une certaine forme d'apaisement dans le lien qu'il juge fragile et qui pourtant ne l'a jamais quitté une seule seconde depuis sa transformation.

(Il préfère ne pas repenser à ça.
C'était—mauvais.)

Kaze est revenu à la vie trop de fois depuis sa première naissance.
Il en a marre.






✿ I have awoken from a deep slumber
The only reason there was so many unforeseen consequences was because I have no interest in foreseeing anything.


Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-