Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyLun 20 Aoû 2018 - 12:02

L'air était devenu si froid, et peut-être allait empirer. Et malgré la catastrophe dans sur l'Île, il fallait aussi survivre aux Orbleus. La situation n'avait rien d'attractif.

Il fallait s'entraider. Aider ceux de l'autre camps.

Ça restait en travers de la gorge d'Annabelle, et pourtant elle était ici. Elle avait voulu aider à charger ce qu'elle pouvait porter, aider à trouver ce qui serait le bienvenu dans la cuisine de cette ferme.

Mais rapidement, elle s'était effacée une fois arrivée. Les enfants perdus lui rappelaient ce qu'elle détestait. Ceux qu'elle aurait préféré laisser crever. Cependant, la voilà.

La Dormeuse se mit à l'écart, vérifiant qu'on ne la demande pas. Ce serait terriblement déplacé de disparaître alors qu'on aurait voulu des mains en plus. Doucement, elle reculait un peu plus au calme. L'ambiance était si bizarre... des pirates et des enfants perdus... cela n'avait rien d'une première et pourtant, cela dérangeait Annabelle. Même avec l'effort, se dire qu'il fallait venir pour voir. Une petite idée qui avait trouvé son chemin dans l'esprit de la fille de joie, il y avait bien un Garçon Perdu qu'elle appréciait au travers de lettres. La curiosité s'était demandée s'il n'y avait pas un moyen de voir si cette personne était encore en vie.

Les murmures sifflant à ses oreilles les souffles des créatures en dehors de cette réalités la gardèrent concentrée sur le pendentif qu'elle avait autour du cou. Cette étrange montre à gousset ne faisant de bruit que pour les tympans de la Dormeuse.

L'esprit faisait abstraction du monde autour, alors même qu'il avait voulu essayer de trouver peut-être une petite chose positive.

Emmitouflée dans son manteau, elle sentait encore le froid se glisser. Et parfois, elle imaginait que ce soit la respiration d'une maigre bête de la nuit. Et à d'autres moments, elle laissa son imagination dessiner l'arrivée d'un bateau noir qui déchargerait d'étranges marchands proposant des rubis en échange d'esclaves.

Si cela avait été le cas, elle aurait espéré avoir des chats d'Ulthar pour alliés et s'en aller d'un bond d'une planète à l'autre. Cette idée lui parut tout de même bien trop fantaisiste au point de lui arracher un petit rire discret.

Une inspiration, elle prit place sur un rocher -ou un os- afin de s'adonner complètement à garder sa chaleur.

Cet endroit lui paraissait lugubre pour servir de refuge... et pourtant ces ossements attirèrent son attention. Les yeux pâles les scrutaient et y voyait le reflet du plateau de Leng. Enfin, supposaient y trouver des choses aussi grandes et délaissées.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 285
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyDim 7 Oct 2018 - 22:51


A l'Ossuaire, il fait une température acceptable. Depuis qu'il s'y est installé avec d'autres Révoltés - dans la perspective d'échapper au bruit constant du Camp des Réfugiés - Tool mène une vie qui, si elle diffère de son quotidien à l'Arbre, lui plaît assez. Il se sent bien, entourés des Perdus dont il est relativement proche - même si, depuis la mo- disparition de Ghost il se trouve souvent seul et que les voix semblent prendre un malin plaisir à le lui rappeler.

Quand on se rapproche des limites de l'Ossuaire, cependant, il commence à vite faire froid. On l'a prévenu, et Tool s'est ainsi engoncé dans un large manteau alors qu'il vient aider une expédition venu de l'autre côté de l'Île à transmettre des vivres. Ça lui plait, quelque part, cette nouvelle solidarité entre les peuples de l'Île, même si l'état de Peter l'inquiète. Il ne dit rien pourtant, n'en fait pas part à ceux qu'il aide : le travail se fait dans un silence parfois ponctué de sourires ou de brèves interpellations.

Lorsqu'il fatigue, il s'autorise une pause. Jette un coup d'oeil alentours, vers une silhouette qui semble s'être isolée un peu à l'écart. Tool ignore ce qui le pousse à la rejoindre - peut-être l'envie de découvrir une personne nouvelle - croit-il - ou autre chose - mais il n'a pas le temps d'y réfléchir : en quelques pas, il est prêt d'elle.

C'est une femme, emmitouflée dans plusieurs couches de vêtements. Elle lui paraît jeune, adulte mais jeune malgré tout.

Et belle.
Ça va, j'ai pas vu que ça...
Tu crois qu'elle est bien roulée, sous ses fringues ?


Un concert de protestations l'empêche de répliquer, protestations qu'il accueille avec un certain soulagement. Sans rien dire - il doit d'abord attendre que s'apaise la tempête sous son crâne - il adresse un léger sourire à l'inconnue et vient s'adosser à ses côtés.

- Vous venez du Ranch ?

Il en a entendu parler, grâce aux expéditions.
C'est tout ce qu'il trouve à lui dire, sur le moment.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Comme les marchands à Dylath-Leen Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptySam 20 Oct 2018 - 14:19


Alors que l'imaginaire de la demoiselle dessinait les contours d'un monde lointain qu'elle avait pu faire entrevoir autrefois au Roi chaotique de l'Île, une question tira la conscience dans une autre réalité. Le présent. Le froid se refit sentir, mais encore impossible d'imaginer autre chose que la proximité de la cité inconnue. Il semblerait que l'altitude de sa position affecterait l'air d'une basse température.

Annabelle fit de son mieux pour chasser son petit monde et se concentrer sur la personne à ses côté. Les yeux se tournèrent sur l'Enfant Perdu, un sursaut dans les pupilles rappela à l'esprit combien les suivant de Peter étaient cruels. Un boule dans la gorge, mais la fille de joie cacha son ressenti. Elle laissa s'évaporer un souffle nuageux, comme pour que sa haine s'en aille avec. Rien que le temps de cette trêve. Même si elle jalousait probablement encore les autres Garçons Perdus d'être encore des enfants.

- Oui, Lady Ruby nous y a emmené à temps.


Léger sourire, mais l'amertume de devoir se terrer à l'abris restait présente dans la voix cassée de la Dormeuse.
Elle masqua un bâillement sous la paume d'une main, mais l'air froid trahit le souffle. Peu importait, la politesse de masquer l'acte demeurait. La fatigue d'Annabelle n'allait malheureusement pas disparaître avec l'apparition du froid. Bien au contraire, le sommeil était encore plus difficile.

Et l'énergie s'évaporait dans la tentative de garder le corps chaud.

L'enfant n'avait pas vraiment un air arrogant ou de quoi agacer la fille de joie, rien qui puisse permettre à la haine de se faire une place. Le temps de ce chaos de glace. Rien, mais la peine prenait racine sur le coeur.

Les pointes bien ancrées.

Continuant de faire saigner une plaie à jamais ouverte.

Il y avait moins de monde que dans les souvenirs d'Annabelle. Ce qui était normal, puisque les Enfants Perdus s'étaient séparés. Un constat qui fit naître un peu de tristesse. Sentiment que la demoiselle rejeta dans les recoins de sa conscience. Du mieux qu'elle le pouvait, se pinçant les lèvres. Elle peinait.

- Vous... vous êtes séparés. Oserais-je demander pourquoi ? Je n'ai que peu de souvenirs, mais j'ai gardé celui où j'ai vu tout le monde suivre Peter sans lever la voix contre.

Il n'y avait aucune accusation dans la voix, il ne s'agissait que de constatation. Et une petite teinte d'étonnement, positif et déçu à la fois. La Dormeuse était agréablement surprise qu'un choix ait pu se faire, mais aussi déçue que ce ne soit pas arrivé avant.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 285
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptySam 9 Mar 2019 - 21:11

Elle consent à lui répondre, d'une voix qui sent la fatigue et le froid.

- Oui, Lady Ruby nous y a emmené à temps.

Tool hoche la tête : il croit savoir de qui elle parle, Corneille l'a croisée quelques fois aux abords de la Maison Close du Port, alors qu'il venait y livrer ses lettres.
Alors que ses pensées s'égarent du côté de la correspondance qu'il entretenait avec Annabelle, Tool sent son coeur se serrer. Oh, qu'il aurait aimé avoir eu le temps de lui répondre avant qu'ils ne doivent tous quitter le Grand Arbre.

La voix de son interlocutrice le tire de ses réflexions.

- Vous... vous êtes séparés. Oserais-je demander pourquoi ? Je n'ai que peu de souvenirs, mais j'ai gardé celui où j'ai vu tout le monde suivre Peter sans lever la voix contre.

Il prend le temps de faire taire les voix et rassembler ses pensées, avant de lui répondre. Cela lui prend un certain temps, peut-être un peu trop long.
Sa voix résonne, faiblement :

- Peter... n'est plus en état de nous dire quoi faire, ou où aller. Certains sont restés à l'Arbre, d'autres se sont installés dans le Canyon. Je fais partie de ceux qui vivent à l'Ossuaire, pour le moment.

Il ne la regarde pas, n'ose pas trop - lui et les adultes, c'est compliqué, et elle l'intimide un peu - lorsqu'il reprend :

- Les Garçons Perdus ont écouté leurs envies, pour le meilleur et pour le pire.

Il ignore quoi penser de la situation, se garde de la commenter davantage. A la place, il s'autorise à la fixer avec une certaine timidité, même si l'esquisse de son sourire est revenue - il fait des efforts.

- Vous avez mentionné Lady Ruby... j'en déduis que vous travailliez à la Maison Close ?

Quelle question directe, dont certaines de ses voix se hâtent de se moquer. Peu importe, il n'a pas pu s'empêcher de la poser.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Comme les marchands à Dylath-Leen Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyMar 26 Mar 2019 - 20:00

C'était un peu triste... en fait, tout ce qui touchait aux Garçons Perdus paraissait triste à Annabelle. Partagée entre de la mélancolie et de la haine pour ceux qui suivaient comme des moutons et ne semblaient jamais voir la vérité. Elle-même ne l'avait probablement pas vu lorsqu'elle était dans leurs rangs.

Elle trouvait la séparation des enfants triste, mais aussi, surtout, plutôt bénéfique. Ils avaient pensé par eux-mêmes, ce serait sans doute difficile. Mais tout l'était, il en demeurait de même du côté adulte. Peter restait le centre de ce monde qu'il avait créé, et la Dormeuse pensait encore un fin voile les séparait d'une réalité cette fois libre de l'enfant roi mais aussi fantastique et terrifiante que l'Île.

La fille de joie ne put retenir sa main de légèrement se tendre un peu en avant, comme si elle cherchait à attraper un flocon. Elle avait juste l'impression qu'une de ces Choses très anciennes venait se laisser toucher du bout des phalanges.

- Je vois...


Ce voile, Annabelle le pensait réel. Surtout depuis que Peter a permis à Cthulhu d'entrer.

Elle avait noté le temps de réponse, le Garçon Perdu paraissait du genre à réfléchir. Ou à peser les bons mots face à une adulte, bien qu'elle ait conscience de ne pas être un pirate sanguinaire. Cela ne serait à revoir que si elle parvenait à invoquer un Shantak avec Ethan, ou que Cthulhu l'écoute.

La question en retour, Annabelle eut un sourire un peu cassé. Elle avait cette petite peine de sa condition lorsqu'elle refaisait face à une touche du passé de Perdue. Cependant, rapidement, elle revêtit la douceur digne de la cité de Sona-Nyl -là où la douleur, la mort et le temps n'existaient pas- et répondit.

- C'est exact.

Et elle enchaina rapidement, pour faire passer la personne avant le statut, sa réelle fierté c'était d'avoir un autre nom que celui des Perdus.

- Excusez-moi, je ne me suis pas présentée. Miss Annabelle, on m'appelle aussi la Dormeuse.

Dit comme pour tout effacer, elle crut sentir au même moment une Maigre bête de la nuit la frôler.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 285
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyLun 17 Juin 2019 - 0:33


- Je vois...

Elle note la réponse, ne conteste pas l'étrange organisation qui les a poussés au schisme. Et à sa question, elle répond :

- C'est exact.

Il y a quelque chose d'amer, dans son sourire. Quelque chose qui fait mal au coeur du Patient. Il n'a guère le loisir de s'attarder sur ce sentiment, car son interlocutrice parle.
Et dévoile une nouvelle qui lui fait l'effet d'une bombe.

- Excusez-moi, je ne me suis pas présentée. Miss Annabelle, on m'appelle aussi la Dormeuse.

Annabelle.
Le nom éclate dans le froid et fait surgir des images. Une écriture, des parchemins. Et le son d'une boîte à musique qu'il avait réparée, il y avait longtemps.
Survivez, c'était la dernière chose qu'il avait lu d'elle.

Il avait survécu.

Lorsqu'il se reprend, Tool doit focaliser son regard, tourner la tête vers elle une fois encore pour l'observer, cette fois sans réelle timidité.
C'est donc elle, la voix derrière les mots.
Le visage derrière les angoisses, les confidences.
En cet instant, la pensée le frappe : il sait quelque chose d'énorme, qu'elle ignore encore. Il faut qu'il mette fin à la dissymétrie, qu'il l'informe, même si son coeur bat terriblement fort - et si elle était déçu de son apparence ? De qui il était, en vrai ?

Oh, tu fais chier, Tool !

La voix a surgi au milieu du silence, l'arrêtant dans ses réflexions. Et Sartre poursuit, calmement :

Elle va pas te bouffer, c'est ton amie, non?
Je...
Tu réfléchis trop. Parle-lui.


L'impulsion est forte, urgente, et en cet instant, la voix lui donne le seul conseil dont il a réellement besoin. Alors Tool inspire, puis - d'un geste qui ne s'explique pas - tend la main.

- Enchanté, Annabelle.

Et sourit.

- Je suis Tool.

Cela fait longtemps qu'il n'a plus souri ainsi.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Comme les marchands à Dylath-Leen Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyLun 17 Juin 2019 - 10:58

Un changement se faisait, comme si la Maigre bête de la nuit avait entendu le mot de passe permettant d'invoquer le pacte secret entre les goules et ces choses sombres et vicieuses.

La main tendue, et les mots envolés dans les airs... Tool ? Un sourire qui semblait chaleureux en prime. C'était bel et bien comme cet accord millénaires entre deux peuples des Contrées du Rêve. Le restant de haine qui pouvait se cacher encore au fond de l'esprit de la jeune femme à l'encontre du garçon perdu face à elle, se dissipa presqu'instantanément.

Il s'agissait donc du Patient, celui avec qui elle parlait aux travers de lettres ?

Quelles étaient les probabilités de se rencontrer alors que la situation était des plus chaotiques ? Sans doute aussi faibles que de rencontrer Cthulhu sur cette Île, et d'en revenir indemne. C'était une chose insensée, et pourtant réelle. Quelque chose qui réchauffa un peu le coeur glacé.

Alors que les yeux d'Annabelle exprimaient de la surprise, c'était toujours étrange de voir l'enveloppe d'une personne après avoir vu celles de lettres. Finalement, un sourire vint se peindre sur le visage pâle de la fille de joie alors qu'elle attrapait la main tendue de politesse.

D'un côté, elle était contente de voir ce geste lui être adressé. Après tout, elle était fille de joie. Elle se demandait si cela pouvait parfois dégoûter les autres, enfin, elle le savait. Selon les personnes. Cependant, Annabelle ne se définissait pas par ce rôle. Elle oubliait même l'être parfois. Dans ces moments différents.

- Je suis contente, le gel ne vous a pas eu.

La prise relâchée, la Dormeuse réfugia ses doigts pour les protéger du froid. L'attitude du corps se montra plus ouverte, moins de défense. Pour la jeune femme, passer du papier à la rencontre en face à face était plus simple que de voir une personne sans connaître ce qui se cachait dans la tête. Une vieille habitude qui lui venait probablement des livres qu'elle dévorait depuis toujours. Elle avait cherché à rencontrer celui derrière les mots. Sans succès. Ou si ? Il ne restait aucun souvenir pour cela.

- Vous êtes aussi grand que ce que j'imaginais.

La Dormeuse était amusée, elle avait parlé avec un peu plus de clarté qu'auparavant. Un léger rire ponctua la remarque avec cette tonalité un peu cassée sur les aigus. Pour la fille de joie, les gens étaient généralement plus grand qu'elle, alors elle les imaginait toujours plus haut que sa tête.

Le sourire s'affaissa un peu, comme pour revenir d'un instant innocent à la réalité.

- Vous allez bien ? Enfin, je veux dire, malgré tout cela.

Une question banale, peut-être. Et pourtant, elle avait beaucoup de valeur selon Annabelle. C'était une chose que peu demandaient et s'intéressant réellement à la réponse. La Dormeuse évidemment se souciait de ce qui serait répondu. Elle avait fait une exception de son amertume envers les habitants du Grand Arbre après tout.

Elle, elle entendait les créatures innommables grogner un peu partout. Plus le "temps" passait, plus elle se disait qu'elle devrait descendre dans la Cité Engloutie pour vérifier. Les tic-tacs imaginaires de sa montre à gousset la gardait encore dans le moment présent.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 285
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyLun 15 Juil 2019 - 18:45

Elle lui sourit en réponse, et son expression a le don de calmer quelque peu les pensées chaotiques de Tool. Le contact, quand à lui, provoqua un fourmillement désagréable contre lequel il réussit à lutter, se forçant à ne pas se dérober. C'est Annabelle, voyons, elle ne peut pas lui faire de mal.

T'en es bien sûr ?

Il ignore la voix.

- Je suis contente, le gel ne vous a pas eu.

Il ne cesse de sourire, hoche la tête avec un certain enthousiasme. Oui, il avait survécu, il avait fait de son mieux. Certains n'avaient pas eu cette chance.

- Vous êtes aussi grand que ce que j'imaginais.

Il prend soudain conscience de sa taille et du fait qu'Annabelle est bien plus petite que lui. Un peu embarrassé, il hausse les épaules mais n'ose répliquer. A vrai dire, cela fait longtemps qu'il ne s'est plus trouvé en présence d'adultes aussi classes qu'elle, et il se demande si parler de son physique est réellement la chose à faire.
(Il note aussi que la Dormeuse rit, d'un rire cristallin et précieux qui contraste avec son apparence solennelle. Tool se sent honoré de l'entendre ainsi.)

- Vous allez bien ? Enfin, je veux dire, malgré tout cela.

Question banale mais - il peut le sentir - chargée d'intention. Tool met un moment à répondre, rassembler ses pensées qui s'éparpillent aux quatre vents, comme les pièces d'un puzzle qu'il doit sans cesse reconstituer.

- Je crois que ça va.

Des gens avaient disparus. Crackers avait disparu, Rainette avait disparu, Trouble avait disparu et Ghost, surtout - son ami, son frère - s'était évaporé sans nouvelles. Puis il y a ce Givre qui attaque, dévore tout. Comment faire pour ne pas craquer, dans ces conditions ? Il se le demande régulièrement, le Patient.
Mais il tient.
Il ignore comment.

Son regard se fait clair à nouveau, alors qu'il reporte son attention sur la jeune femme.

- Et vous ?

Oh, il espère qu'elle tient le coup.
Elle lui paraît si fragile, en vrai.

Il reprend :

- J'ai entendu dire que le Port n'était plus un endroit sûr...

Bien sûr, il ne l'avait jamais été pour des enfants comme lui. Mais Corneille lui avait raconté la vie là-bas : les Pirates avaient l'air de s'y plaire.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Comme les marchands à Dylath-Leen Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyDim 21 Juil 2019 - 11:59


La réponse suffit à rassurer, il semblait que le Patient allait bien. Cela se faisait rare en ces temps de froid mordant. Parfois, Annabelle se prenait à imaginer les contours de l'Antarctique décrit dans les nouvelles de ce fameux écrivain qu'elle affectionnait. Y avait-il une cité cyclopéenne cachée au loin dans le givre, renfermant les restes d'un peuple plus ancien que les Hommes ? Y avait-il un individu enfermé dans la glace, un vestige d'un temps passé qui n'appartenait pas à l'Humanité mais celle-ci dans son orgueil allait réveiller. Et périr. Est-ce que cela ferait du bien à Cthulhu ? Lui qui dormait dans la Cité Engloutie. Annabelle sentit à nouveau un frisson, peut-être le battement d'aile d'une maigre bête de la nuit. Elles lui faisaient penser aux vampires.

La question retournée, la Dormeuse afficha un sourire doux sur son visage de porcelaine. Elle était toujours ravie de rencontrer des personnes plus soucieuses, même en apparence. Annabelle imagina presque l'écriture des mots qu'elle comptait employer, tandis qu'elle dessinait dans l'esprit les fondations du port actuel. Sa voix portant les cicatrices de la pression de la ville oubliée, sous les eaux, s'envola à nouveau dans l'air.

- Oui, je vais bien. Lady Ruby nous a rapidement emmené au Ranch, à l'abris du givre. J'y aide en cuisine, et il y a toujours un accès à l'océan.

Les yeux brillèrent de cette lumière bienveillante, peut-être un peu semblable à celle d'une mère veillant sur son enfant endormi. Un enfant bien dangereux, la jeune femme en avait conscience mais peut-être un caprice lui empêchait de se soucier du sort de l'Île. Elle savait au fond d'elle que ce n'était pas exactement comme dans ses livres. Le Dormeur était seul, il voulait conquérir et détruire l'humanité du monde ordinaire. Ici, il était né de l'imaginaire. Il avait pu passé ce fameux voile des dimensions. Selon ce qu'elle croyait. Un peu dans la lune, la fille de joie ajouta :

- Je peux encore lui chanter des berceuses.

Un léger sursaut, pour se réveiller et elle sourit à nouveau à Tool. Il paraissait si gentil. Rien à voir avec le reste des enfants perdus qui l'on un jour bannie. Une pensée un peu triste qui ramena le voile plus réservé. Les tics-tacs imaginaires de sa montre à gousset comptaient le temps, celui qui était aussi existant qu'eux.

- Merci Tool, pour la boîte à musique. Elle sonne encore plus joli qu'avant. Je suis sûre que tout le monde peut l'entendre maintenant. Et je pense qu'il l'aime bien aussi.


Oui, elle la lui faisait écouter. Depuis la surface de l'eau, parce qu'elle n'osait pas la mettre entièrement dans l'élément liquide. Le Patient avait été si délicat de proposer de rendre à l'objet sa mélodie. Annabelle observa les alentours, ça lui paraissait comme un écho de la désolation dans laquelle Peter Pan les emmenait.

- Savez-vous à quel genre de créature ces os appartiennent ?


Elle dû relever un peu la tête pour s'adresser à Tool, dans son infinie curiosité des monstres. La Dormeuse qui ne cessait de tisser des liens avec son univers, s'offrait des hypothèses à faire froid dans le dos. Elle ne saurait dire pourquoi, mais elle aimait imaginer ces choses. Elle avait tant adoré raconter les histoires de dimensions et de sorcelleries mathématiques. Une petite âme encore un peu enfantine demeurait sous les traits et la maturité adulte. Le mouvement pour se tourner un peu vers l'artisan avait été un peu hésitant, les cicatrices mal faites dans le dos étaient malmenées par le froid.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 285
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 17:27

Avec une légèreté étrange, Annabelle lui répond :

- Oui, je vais bien. Lady Ruby nous a rapidement emmené au Ranch, à l'abris du givre. J'y aide en cuisine, et il y a toujours un accès à l'océan.

Tool sourit, timidement. Il avait déjà entendu parler du Ranch, là où la plupart des adultes s'étaient réfugiés. Un regard de côté, alors qu'une vague de soulagement le saisit. C'est étrange, que cela lui importe autant.

- Je peux encore lui chanter des berceuses.

Regard surpris. Il ignorait qu'Annabelle chantait.

Je suis sûre qu'elle chante bien, qu'elle a une voix très douce.

- Merci Tool, pour la boîte à musique. Elle sonne encore plus joli qu'avant. Je suis sûre que tout le monde peut l'entendre maintenant. Et je pense qu'il l'aime bien aussi.

Son sourire s'élargit, alors qu'il hoche la tête. Tool a toujours aimé se rendre utile, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'aider une amie. Cette dernière jette un coup d'oeil à l'Ossuaire, avant de lui poser une question :

- Savez-vous à quel genre de créature ces os appartiennent ?

Le Patient reste songeur quelques instants, alors que les rouages de son cerveau se mettent en marche et grincent. S'approchant d'une cage thoracique émergée du sable, il y passe la main.

- Je pense... qu'il s'agit de mammouths.

Quelques pas, il désigne d'autres ossements, particulièrement imposants.

- Et là... je ne sais pas. Sans doute un grand Monstre.

Un frisson parcourt son échine. Se tournant vers la Dormeuse, il lance :

- Qu'en pensez-vous ?

Elle lui semble calée en la matière.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Comme les marchands à Dylath-Leen Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen EmptySam 31 Aoû 2019 - 13:33

Ce paysage paraissait étrangement agréable et terrifiant à la fois, deux états qui se battaient dans la perception du monde. Annabelle a toujours été ainsi probablement, terrifiée et inquiète de ce qu'elle pensait être la vérité dans ses livres... mais incroyablement rassurée de ces choses en même temps. Elle les aimait, et elle pensait que l'Île lui donnait raison. Tout ce qu'elle craignait auparavant se muait doucement en allié, le silence lui faisait encore peur mais à ce jour elle essayait de tendre la main en espérant qu'une goule lui montrerait un chemin afin de se calmer. Peut-être comme le grand rêveur Carter, elle se créait des amis fidèles parmi les horreurs cosmiques.

Les yeux noyés dans les carcasses, elle écoutait ce que Tool disait. Il avait parlé de mammouth et de grand monstre. Un grand sourire se plaça sur le visage de la jeune femme en même temps que les doigts caressaient une côte de l'ancien être, elle imaginait que peut-être les Choses Très Anciennes avaient connu cet animal.

Et lorsque l'attention se posa sur les ossements du supposé monstre, la Dormeuse se fit pensive. Cela semblait avoir des ailes, cela semblait être long et immense. Encore un peu comme une enfant, dans un imaginaire d'adulte, celui créé par l'un d'eux qui exécrait lui-même cet âge, Annabelle joignit les mains pleine d'entrain avant d'ajouter avec l'enthousiasme qui sonnait dans sa voix un peu cassée.

- Cela aurait pu être un Shantak !

Elle eut le réflexe de fouiller sur elle, elle cherchait un papier et un crayon. Mais elle n'avait rien emporté de la sorte. Elle afficha un air un peu mécontent avant de rassembler ses mots.

- C'est une sorte d'énorme oiseau, avec une sorte de tête de cheval. Ils sont plutôt agressifs, mais ils craignent énormément les maigre bêtes de la nuit. Celles-ci jouent à atteindre les nids afin de lancer les petits dans le vide...

Annabelle s'arrêta dans sa description, elle s'éloignait un peu trop. Comme elle l'avait fait autrefois parmi les Perdus, à raconter tant d'histoires qui finirent par Le créé mais qui finirent aussi par la faire bannir. À l'époque, certes elle avait éprouver un genre de sentiment pour son chef, mais jamais aussi grand que celui qu'elle éprouvait pour les mots qu'elle lisait. Jamais aussi grand que ceux pour la créature endormie dans la cité engloutie.

Elle devrait y retourner, vérifier si le mal qui lui avait été fait ne l'avait pas atteint.

- Excusez-moi, je ne parviens jamais à me défaire de mon "bestiaire". Je n'ai pu m'empêcher de m'imaginer survoler le plateau de Leng sur l'une de ces montures. Percevoir les visages des dieux anciens gravés dans les montagnes, puis découvrir la cité inconnue de Kadath au milieu d'un désert froid.

L'ossuaire nourrissait encore plus son imaginaire particulier, et la fille de joie se promenait entre les os. Ignorant totalement le possible risque d'une chute, tant qu'elle ne grimpait pas et qu'elle ne s'y appuyait pas, elle supposait qu'elle ne tentait pas la malchance. Le vent qui se faufilait dans les carcasses les faisait chanter de grincement, ou de sons creux comme ceux d'une flûte ou d'un pipeau. Ces notes inventées par les airs firent frissonner la Dormeuse qui imaginait que peut-être non-loin, Shub-Niggurath tenait un sabbat. De l'autre côté du fin voile. En observant autour d'eux, Annabelle constatait avec plus de conscience à quel point l'endroit ressemblait à un cimetière.

- Tool, voulez-vous que l'on explore un peu plus cet endroit ? Je vous avoue que ma curiosité d'enfance m'est restée intacte.

Un petit rire pour ponctuer, tandis qu'elle se rapprochait du Patient. Comme si la proposition était un secret, ils se fondaient si bien parmi les ossements. La Dormeuse oubliait leur camp, elle ne considérait pas Tool comme les autres Garçons Perdus. Elle peinait tant à pardonner quelque chose que tous ont probablement oublié, son bannissement pour rassurer l'imbécile de Chambellan. Elle le détestait tant, et si elle pouvait lui donner la malédiction du familier de la sorcière... elle le ferait. La rancune demeurait, mais elle oubliait un peu qu'elle était adulte à ce moment, en se promenant dans cette sorte de plateau de Leng.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Comme les marchands à Dylath-Leen 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comme les marchands à Dylath-Leen Empty
MessageSujet: Re: Comme les marchands à Dylath-Leen   Comme les marchands à Dylath-Leen Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marchands ambulants
» Vous aussi faites un tour d'Europe...
» La guerre de Troie
» Voix enrouée
» 1.4 Sacrement : Ordination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: La Brousse Aride :: L'Ossuaire Préhistorique-