Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rain X. Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 179
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 20

✘ DISPO POUR RP ? : Non~
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Yugen ★   Lun 6 Aoû 2018 - 23:25

Nuits et jours se ressemblent tout autant que ses rêves sont une parodie de la réalité. Une qui le réveille à n'importe quel moment, incapable de dire s'iel vient de se réveiller ou de fermer les yeux. Rain ne s'interroge pas, avançant jusqu'à ce que le mensonge ne finisse par s'estomper. La fatigue n'a pas l'intention de le quitter, pas tant que le froid n'aura pas accepté de disparaître. Cet hiver éternel lui convient, par masochisme. Nul besoin d'une punition permanente pourtant.

Iel en doute, traversant le lieu encore baigné dans le calme. Beaucoup sont endormis, si tôt (ou tard, Rain a du mal à se concentrer). Propre et maquillé, nôtre jeune pirate a tenté de masquer les souvenirs qui dansent encore devant son regard. Peut-être qu'il y a une pointe de noire en trop autour de ses yeux, que les lunettes sont laides et qu'iel devrait les arracher pour ne jamais les remettre.

Hésitant, l'Impardonnable s'encourage à manger, mâchouillant un morceau de pain jusqu'à devoir le faire passer avec un verre d'eau. Mieux que d'habitude, un maigre progrès. La nourriture n'a pas véritablement de goût pour l'instant, ça reviendra peut-être, à la place des pensées malsaines qui s’immiscent dans sa tête en une moquerie permanente.

La cicatrice sur son cou gratte, juste un peu une fois qu'iel est dehors. Assez pour qu'une main la frotte. Rain insiste un moment, n'abandonnant qu'une fois que des pigments sombres sont apparus tout autour de la marque. Ne plus la cacher reste compliqué, iel présume.

(Est-ce qu'il aurait ri de ça aussi, le monstre ?)

Le Givre demeure lointain en théorie. En pratique, le froid mord contre la majorité de ses membres. Seul son avant-bras brûlé, qui n'a rien ressenti depuis bien longtemps, est épargné. Son manteau le couvre en partie, par conséquent à quoi bon s'en inquiéter. Ses pieds se focalisent sur leur prochain mouvement, sautant d'une tâche sombre à une autre sur le sol, esquivant les lignes et les pierres. Jamais ses talons ne touchent terre, tandis qu'iel joue à simplement à s'imaginer danseu-r-se. Dommage que son corps lui fasse l'effet d'un pantin au fils coupés avec une lame tranchante. Iel s'est juré-e de ne pas chuter cette fois. Autant tenir cette promesse. Juste une qui n'aura pas été oubliée.

A l'arrivée, après une courte errance, Rain tombe endroit sur un endroit approprié. Une petite butte, suffisante pour son entraînement. Douze flèches et un arc peint avec soin qui ne sert guère, voilà sa maigre puissance offensive. Suffisante pour un traître habitué à exécuter ses plus proches alliés à distance. Iel n'oserait guère s'entraîner en plein jour, à la vue de tous. Mieux vaut le faire lorsque personne n'est là pour distinguer l'incertitude au sein de son regard et l'hésitation de ses mains.

La corde rappe contre ses bras lorsque le jeune adulte fait preuve de maladresse.
Quoique la flèche part toujours.

Pas forcément dans la direction espérée. Et viser les bâtiments, même ceux habités par le bétail ou pas du tout, va finir par lui attirer des remontrances. Heureusement que Bright, Xen, et tout autant Rain, sont des enfants terribles devenus grands qui n'ont que faire des commentaires ou des ordres.

(Nul doute que l'Impardonnable a enseigné un tel comportement au Rescapé, à l'époque où leurs noms étaient différents.)

La flèche dévie, se jouant de ses désirs pour aller s'encastrer là où la récupérer sera une corvée. L'ombre qui se glisse à côté de l'arme à la dernière seconde est malencontreuse. Impossible de prévenir Aurèle de là où iel se trouve. Sa voix n'aurait aucun effet, et le temps qu'iel reconnaisse la poupée qu'iel coiffe parfois, c'est trop tard.

Fuir pourrait convenir. Retourner à l'intérieur, arc caché entre ses bras tel un secret. Sauf que ça serait pitoyable, encore. Rain doit récupérer sa flèche, s'assurer que son camarade n'a pas été blessé. Tous deux sont pirates, et ça doit vouloir dire quelque chose. L'Impardonnable n'a pas encore trouvé quoi.

Arc accroché dans son dos, iel parvient à sa hauteur, observant l'imprécision de ce qui aurait pu être son premier tir cadré. S'iel avait visé la tête d'Aurèle.

Ce qui n'est pas le cas.
Vraiment pas.

Gestuelle… Hm, est-ce qu'employer la langue qui n'appartient qu'à Ibijau et iel avec un étranger est un choix acceptable ? Son cadet n'est pas présent, par conséquent son avis est secondaire. Rain incline la tête, juste un instant, regard glissant vers la flèche toujours plantée dans le bois. D'une main, iel pointe Aurèle, pour mimer ensuite le geste de vérifier son propre corps pour une quelconque blessure.

Pardon. Est-ce que tu vas bien ?






雨降って地固まる
If all you've ever known is to be hurt by the one that pretends to love you, then many times you go to the one who hurts you for love. ×by lizzou.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Ranch des Rebelles-