Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Mélopée pourrie des accords repoussants   Mer 18 Juil 2018 - 14:40

Ceci est un rp libre à destination des Barons qui voudraient se joindre à moi. Vous serez bien accueillis, vous verrez

***

Depuis un moment – un très long moment maintenant – Fib n'avait plus que de grandes idées à la con. Ca devait être le froid ça, ça lui givrait le peu de neurones restantes.
Et pourtant...
Pourtant il n'avait jamais été aussi lucide. Il était toujours malin dans sa stupidité, et la clarté d'esprit avec laquelle il observait l'île était... curieusement neuve.
Il fallait bien dire aussi que – pour survivre – ses éternelles pitreries n'étaient plus utiles, et ça lui posait problème, parce que sans sa dose d'adrénaline, la douleur dans sa poitrine se faisait plus présente. Parfois il avait l'impression d'étouffer, et cette sensation de vide qui revenait, comme un vertige en plus métaphysique, quelque chose qui lui prenait l'intérieur pour le retourner, et lui chavirer la tête au passage.
Quelque chose n'allait pas, il ne se sentait même plus lui-même.
Maudite île.
Maudit capitaine.
Maudit Peter.

Et c'est dans cette période étrange de lucidité, alors qu'il se trouvait aux alentours du navire de Zeb, que lui était venu son idée, née à partir d'un simple constat : la Zorra ne tiendrait jamais si elle devait faire des allers-retours constants sur l'île. Il fallait se rendre à l'évidence : ils avaient un grave problème de circulation, l'île étant coupée en deux par le Givre. Comme tout le monde, il avait entendu dire que les Indiens et les sales gosses s'étaient rassemblés vers le coin peau-rouge, complètement à l'opposé de la ferme, donc.
Et il avaient probablement des denrées intéressantes. Des denrées à échanger.
Mais comment ?
La Mer était le domaine des bâtonnets glacés et s'y risquer trop souvent n'était pas bon, même si Hook se retrouvait avec un équipage quelque peu novice – de nombreux membres clefs ayant choisi de suivre Zeb au sol.

Ils avaient besoin de tracer une voie. Cette évidence était apparue bien vite : il fallait multiplier les voies d'accès pour varier les expéditions, et faire en sorte que les Orbleus ne puissent pas les attendre toujours au même endroit. Deux zones de passage ça faisait deux endroits à surveiller et donc un groupe restreint à couper en deux.
Des adversaires à peine moins forts, à peine moins nombreux, mais ça valait le coup d'essayer.

Mais comment faire ? Imaginer un tracée terrestre, ok, mais comment allaient-ils faire pour l'ouvrir en plein dans la zone du Givre ?
Ils avaient besoin d'alliés, des alliés puissants capables de créer un passage à l'aide de cette foutue magie.
Putain fallait demander de l'aide aux bayouteux, et pas à n'importe qui...au minimum à un baron, du genre à pouvoir vous sauver les miches avec leurs pouvoirs démoniaques. Fallait passer par eux, pas trop le choix, et ça lui plaisait pas au Tétrodon.
Comme beaucoup de pirates il était pas fana de magie – même s'il commerçait avec Samedi – et devoir se retrouver face à un autre de ces timbrés...
Brrr, ça lui remontait ses non-testicules rien que d'y penser.
Une petite dose d'adrénaline, au moins. Après celle inoculée par DogFish – de très grande qualité – voilà un nouveau danger plus qu'excitant ; et qui serait utile à tous.
Et surtout à lui.
Il avait quelqu'un à voir de l'autre côté, de manière régulière. Au fond rien à foutre de la coopération, du mode héros et de la communauté. Évidemment il faisait avant tout cela pour lui.

Bien. Ca expliquait pourquoi ils e trouvait au cœur du bayou maintenant. Les gars lui avait dit : « si tu cherches un baron, te casses pas la nénette, c'est eux qui te trouveront. Ils sauront ».
Super rassurant le côté devin.

Il se posa au milieu, mit les mains dans ses poches doublées de fourrure – il avait pas perdu ses mains d'artisan, apparemment – et lâcha avec gouaille, sûr de lui :
« Hello p'tit gars des marais, devinez qui vient dîner ? »
Il aurait bien tenté une petite vanne du genre : « Toc, Toc, Toc », mais qui sait qui aurait répondu...
Fou, mais prudent.
Bien pour ça qu'il n'était pas allé se jeter directement dans leurs maisons, d'ailleurs.
Un bon négociateur choisissait un terrain neutre.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La main pourrie
» blague pourrie en tous genre
» Blague pourrie
» Challenge Accepted - Carte la plus pourrie
» Si vous passez par là....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Bayou Vaudou-