Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Odeur de mort   Mar 17 Juil 2018 - 15:36

Fougère


Trucs

Surnom : La Fragrance
Catégorie : Chimère végétal
Espèce : Loup à fleurs
Inclination :  Neutre mauvais
Lieu de vie :  Dans la jungle


Révérences

Dis-nous simplement ce qui se cache au fond de tes yeux, tes traits de caractère, tes angoisses, tes forces, tes failles, tes goûts. 15 lignes sont demandées pour dresser un portrait assez fidèle de ta personne.




Unique au monde

Tel le chou puant, il a la capacité de maintenir sa température jusqu’à 30 degrés Celsius au-dessus de celle de son environnement afin de préserver sa végétation. Malgré cela, il reste vulnérable au froid extrême.

La végétation variée qu’il arbore diffuse divers parfums en cohésion avec les changements que rencontre l’Île. Par exemple, lors de temps printanier, un doux effluve portant au songe pourrait être laissé sur son sillage. Inversement, si son environnement est instable et son avenir incertain, il pourrait émaner une odeur repoussante de putréfaction. Il n’a aucun contrôle sur celles-ci.

Sous son épais feuillage se cache un corps en partie décomposé auquel il manque des lambeaux de chair.

Il n’est pas rare que des insectes tournent autour de lui pour venir butiner ses minuscules fleurs de type couvre-sol ou attiré par les odeurs qu’il libère.

À cause de son état incertain entre mort et vie, ses yeux ont perdu pratiquement toute leur couleur. Ils sont, tel un fantôme, d’un blanc laiteux.

Les diverses parties (feuilles, racines, fleurs…) des plantes qu’il porte sont toxiques, et ce malgré qu’il puisse tenter de vous convaincre du contraire. Cependant, il se pourrait bien qu’il recèle quelques merveilles. Après tout, ce qui tue en grande quantité soigne en petite.

Il a la capacité de parler la langue des hommes, des animaux et de comprendre les végétaux. Cependant, il a tendance à agir comme une bête au lieu de communiquer par des mots. Ses phrases sont d’ailleurs, en général, assez basiques.

Ce qui est néfaste, pour les plantes en général, lui est également. Par contre, il présente une tolérance plus grande à cause de la fusion avec un mammifère.

Il est capable de bonté, mais ses gestes sont habituellement guidés par son amertume et sa rancoeur. Il semble toujours avoir une bonne raison pour détester quelque chose.

Il n’est pas rare que des nécrophores infestent son corps. Ils ont le don de le rendre hargneux et de mauvaise humeur. Il saura remercier celui qui l’en débarrassera.



L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
ÉCRIRE ICI


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
ÉCRIRE ICI


Que représente Peter Pan pour toi ? Et le capitaine Hook ?
(Ressens tu plutôt de la crainte, du mépris, de la joie, de l'admiration ? Pan est-il plutôt un esprit, un despote, un être magique ou un enfant attardé ? Hook est-il un adulte amer ou un démon de l'enfer ?)


Développe ta chronologie en dates ou en intrigue :
(lis d'abord ce sujet car les intrigues sont les points de repère temporels) 
(Si tu es un Garçon Perdu ou un Sans Ombre, précise ton année terrestre d'arrivée) 
(Si tu es une créature née pendant une intrigue, précise vers quelle intrigue tu es née)
(Si tu es un Bermudon, précise à quelle intrigue tu es arrivée - à partir de la fin de l'intrigue 5)
(Précise les faits marquants comme un changement de groupe, de rôle ou de statut, en utilisant les intrigues comme temporalité)




Bout d'aventure

Les créatures aussi ont un passé. Elles aussi pensent, ressentent, partagent, explorent, vivent… Elles aussi. Jusqu’à ce que la mort croise leur chemin. C’est bien ce qui s’est passé non? C’est cette ombre qui s’est abattue sur moi et m’a mené ici. En cette terre si étrange. À chacun de mes pas, je peux ressentir son coeur tembouriner. Je suis perdu et prisonnier. Le temps n’ayant pas arrangé les choses pour moi. J’ai…

J’ai oublié.

Pourtant, je le ressens. Il y a un ailleurs et je proviens de cet ailleurs. Comment? Je ne sais plus. Pourquoi? Je ne le sais pas non plus. Cependant, malgré mon manque de réponse, je perçois une amertume intérieure qui continue de guider mes pas. Je cherche sa source sans jamais la trouver. L’Île à réponse à tout. Elle connait mon histoire, mais refuse de me la rendre. Je suis sien comme tant d’autres. Peut-être que c’est mon propre malheur? Suis-je celui qui a souhaité être ici? Oublié… Une bénédiction ou une malédiction?

————————

Début du XIXe  siècle
J’étais blanc, j’étais jeune, j’étais unique, mais je n’étais pas seul.

Il était une fois, dans un pays lointain, un jeune garçon dont le père voulait qu’il devienne un homme. Tous les jours, alors que son chef de patrie partait à la chasse pour nourrir sa famille, il lui disait « Fils. Viendra le moment où tu m’accompagneras pour chasser le loup ». Tous les jours, le garçonnet lui répondait de la même manière. Il employait un timbre de voix solennel et s’exprimait avec confiance « Je partirai chasser avec vous le cerf ou le sanglier père, mais pas le loup. Vous ne le faites pas pour nous nourrir, mais pour l’argent. » Le père grommelait derrière son épaisse barbe puis lui rétorquait « C’est l’argent qui permet de nous nourrir et de tenir cette maison en ordre ». Il quittait leur demeure en claquant la porte derrière lui et laissait, sans le savoir, son enfant à l’emprise du doute. Il semblait solide et immuable tel le roc lorsqu’il s’exprimait, pourtant, au fond de lui, il était apeuré et troublé.

Il vivait dans une époque encore sombre. Une époque où la terreur des loups prenait aux tripes le moindre fermier. Même les villageois ne semblaient être à l’abri avec cette bête du Gévaudan. Elle était morte depuis belle lurette, le croyait-il du moins, mais dans leur coeur persistait le doute éternel : un autre monstre démesuré pouvait-il naître dans les profondeurs de la forêt?

Les loups. Ils étaient les démons de l’heure comme l’avaient été avant eux les sorcières. Les chasses et les battues étaient continuelles. Contre un tel ennemi, créé par le diable lui-même, il n’y avait aucune arme de trop. Arc, arbalète, fusil, trappes, poisons… L’originalité mais surtout la cruauté était sans limites. Un loup mort était un bon loup. Pourquoi tant de haine? C'est simple. Ils ont eu la malchance d’être eux-mêmes et de représenter un bouc émissaire facile lors de temps trouble. L’âne bâté parfait pour être responsable de tous les maux du monde. Sauf aux yeux de ce petit garçon. Il voyait au-delà de ce masque créé collectivement.

Chaque jour, peu après le départ de son père, il partait en forêt à son tour. Au début, il l’avait fait dans l’optique d’en apprendre plus sur sa future proie. Il voulait impressionner son paternel lorsqu’il l’accompagnerait enfin. Cependant, contre ses propres attentes, ce ne fut pas une bête sanguinaire qu’il découvrit, mais une créature comme une autre. Un être de chair et de sang qui fait son possible pour élever et nourrir sa famille. Ce fut dès lors qu’il avait commencé à argumenter avec son chef de famille. Le mâtin il refusait de participer à un tel carnage et le soir il se faisait défenseur.

Quand, enfin, son géniteur revenait à la maison, c’était toujours la même routine. Soit son père arborait une expression de triomphe avec une tête de loup coupée, qu’il suspendait à l’extérieur, soit il se montrait confiant pour la chasse du lendemain. Ce ne fut pas le cas cette nuit-là. Il revint effectivement aux premières heures du crépuscule, comme à son habitude, sauf qu'il n'était pas seul. Un ami à lui l'accompagnait. Il s'agissait d'un grand homme que le jeune garçon n’aimait guère. Il s'exprimait d'une voix rauque et autoritaire qui donnait le sentiment que le monde entier lui appartenait. Un homme qu'il trouvait froid et profondément méchant. Il se plaisait à le surnommer Le Rustre.

Le père entra en premier dans leur modeste cabane. Un vent glacial le suivait alors qu’il allait s’asseoir lourdement autour de la table. Avant cela, il avait pris soin de remettre à son enfant le manteau usé et le chapeau délavé qu’il portait. Leur invité fit de même, mais dans un geste qui fit échapper au garçonnet ce qu’il tenait. Sans dire un mot, il se pencha pour ramasser les vêtements alors que l’homme rejoignait le propriétaire des lieux.

« Fils! Apporte ma gnôle et trois verres. Ce soir on fête! »

« Oui, père. Tout de suite. »

Le jeune garçon grimaça intérieurement à cette idée. Il savait parfaitement ce qui pouvait mener les deux hommes à vouloir festoyer. Ils étaient qu’à quelques balles pour obtenir la cagnotte. C’était évident. Un seul loup leur rapportait plus que le salaire d’un mois pour un fermier. Des mines d’or sur pattes comme les nommait Le Rustre.

« Je t’avais bien dit que la vieille forêt serait payante. Haha! La meute s’est réfugiée dans une contrée qu’ils connaissent depuis longtemps. Stupides clébards. »

Il émit un rire rauque et guttural, encore plus que ne l’était sa voix. Cela laissait à se demander si un humain était physiquement capable d’une telle chose. Pourtant, ce n’était pas ce qui marquait le plus le jeune garçon dans cette conversation. La mention de la vieille forêt avait éveillé en lui une véritable terreur. C’était là. Là où il allait tous les jours pour nourrir cette louve ainsi que ses onze petits. Une sorte de rituel qui, sans vouloir se l’admettre, soulageait son coeur. Il aidait. Il leur redonnait.

« Vos verres. »

Il déposa sur la table ce qui lui avait été demandé.

« Aucun loup ce soir, père? »

« Ho non, mon garçon. Pas ce soir. Mais, demain, tu verras. Oui! Tu le verras de tes propres yeux. Tu vas nous accompagner. »

« Pas le gamin, tout de même! Il va gâcher notre chasse. Si ce n’est pas nous, ce sera un autre. »

« Ne t’en fais pas. C’est un bon fils. Au contraire, mon ami! Il apportera sa chance du débutant avec lui. »

« Rafh. Si tu le dis. »

Le Rustre prit le verre que le propriétaire des lieux venait de lui tendre. Il approcha l’alcool de son nez avant de sentir bruyamment ce qu’on lui proposait. Il n’y avait pas le moindre effluve qui avait tracé son chemin jusqu’à ses narines qu’il affichait déjà un air de dégoût. Il fit aller ses lèvres de gauche à droit, tandis qu’il pensait, pour en venir à donner son verdict.

« C’est pas ce que je consomme d’habitude, mais ça va faire le boulot. »

Tous les trois fêtèrent leur découverte en partageant des victuailles de qualité. Les rires, les anecdotes et les bonnes histoires furent au rendez-vous. Cela l’était du moins pour les deux hommes. L’inquiétude qui rongeait le jeune garçon l’empêchait de profiter de l’instant présent. Son estomac le serrait à lui donner des crampes et il priait si fort, de ne pas croiser la louve, qu’il en avait mal à la tête. Ce fut lui qui alla se coucher le plus tôt. Il trouva un sommeil léger dans lequel la noirceur et le froid l’entouraient. Ni étoile, ni bruit, ni chant. Rien hormis le vide et cette sensation de givre qui le transperce. Elle émanait du plus creux de sa poitrine pour s’étendre vers les extrémités de son corps. Son âme avait mal. Il était divisé entre le juste et la loyauté.

Le jour venu, les compères partirent tous ensemble en direction de la vieille forêt. C’était un lieu sombre, mais enchanteur. L’immense canopée verte qui couvrait le ciel au-dessus de leur tête laissait passer quelques rayons épars de lumières dansantes. Conjugué aux énormes troncs des séquoias, plusieurs fois centenaires, on s’y sentait minuscule et comme dans un rêve. Un rêve qui avait tout d’un début de cauchemars pour le jeune garçon. Les paroles du Rustre et de son père lui dépeignaient un lieu trop familier à son goût. Il espérait que ce ne soit là qu’un tour de son esprit fougueux et vagabond.

« J’ai regardé de plus près alors que la louve n’était pas là. Il n’y a que deux entrées. C’est parfait puisque nous sommes trois. On y mettra chacun le feu en même temps et le gamin sera à l’affût. Avec de la chance, ils vont tous s’asphyxier. »

« Il ne faut pas trop compter sur cela. Les louves sont féroces. J’en ai vu passer les flammes. »

« Bha! Elle fera une cible facile. Ensuite, il ne restera qu’à cueillir les petits. »

« Père, je… »

Un silence se fit au sein du trio pour écouter ce qu’il avait à dire, mais les mots ne restèrent que pensés. Rien ne vint.

« Parle plus fort gamin! On n’entend rien de ce que tu jappes. »

Le paternel observa son fils quelques minutes puis, comprenant qu’il resterait muet, il prit parole à sa place.

« Tu n’as qu’à tirer si elle sort. On te la fait facile. Ne me déçois pas. »

« Oui… »

Il tremblait au plus profond de lui. C’était son ami. C’était cette louve. C’était Blanche. Blanche et ses petits. Depuis le temps qu’il venait la voir, elle lui faisait confiance. Elle s’approchait de lui, se laissait flatter parfois. Peu importe ce qu’il décidait, il serait obligé de décevoir un être cher. Qu’avait-il fait pour mériter ce cruel retournement du sort? À moins que ce ne fût le monde qui était rendu ainsi. Il ne l’avait tout simplement pas suivi; contrairement à son géniteur. Il se souvenait du temps où il ne mangeait que ce que son père chassait. Maintenant, il consommait une viande achetée. Payé avec le sang. Son crime était peut-être là? Être resté lui. Ne pas avoir progressé.

« Chii- On arrive. »

Le Rustre leur fit signe de parler moins fort et de s’accroupir. Ils avancèrent tous ensemble de quelques mètres pour s’arrêter au sommet d’un petit promontoire qui offrait une bonne vue sur la scène. Une louve blanche fourrageait autour de sa tanière tout en surveillant ses louveteaux qui bataillaient.

« Magnifique. »

« Splendide, tu veux dire. En plus du prix pour sa tête, on en tirera, avec de la chance, quelque chose pour sa fourrure. »

Aucun mot pour sa part. Aussi muet qu’une tombe. C’était un désastre qui se dessinait au regard du garçonnet. Il ne pouvait plus douter des tours de son esprit. Cela n’en était pas un. Il s’agissait de Blanche! Instinctivement, il voulut se lever pour l’effaroucher, mais Le Rustre le surveillait de trop prêt pour cela. Le petit homme fut retenu fermement par son bras. L’énorme main de cet adulte perfide le serrait suffisamment pour laisser une marque. Il lui faisait mal, mais il n’avait pas la force de protester.

« Reste là. Tu vas la faire fuir. Stupide, enfant. »

L’enfant hocha sa tête sans dire un mot pour ne pas le provoquer une seconde fois. Évitent de bouger le moindre orteil ou de s’exprimer. Le trio patientait pour le moment opportun. Le temps s’écoulait lentement. Au début, il parut long pour le jeune homme puis insoutenable avant de devenir une éternité. Une épouvante sans fin dont il était impossible de se réveiller puisqu’il l’était déjà. Aussitôt qu’il gigotait un peu trop, Le Rustre agrippait de nouveau son bras pour le coller contre lui. « Pour qu’il reste calme », lui disait-il. Il était son bourreau dans cette réalité horrifique.

« Regarde. Elle fait rentrer ses petits dans la tanière. Quand ce sera au tour du dernier, ce sera notre chance. »

Le père regarda son fils et lui expliqua.

« Elle va y rester un bref moment pour les apaiser avant de quitter leur repaire pour chasser, mais c’est nous qui allons commencer le bal avant qu’elle ne parte. Il faut faire vite et avec discrétion. Tu restes donc ici. Tu n’as qu’à faire comme convenu. »

Comme convenu… Était-il véritablement obligé? Était-il vraiment prisonnier de la situation? Non. D’un regard extérieur, avec la tête froide, cela était certainement une évidence, mais quand la peur nous prend aux tripes on a une misère folle à penser clairement. Il ne voyait que le choix qui lui avait été posé : désappointer ou honoré. Un dilemme complexe et sans réponses satisfaisantes.

Tic, tac, tic, tac-

Le temps avait recommencé à s’écouler. Cette fois, il filait à une vitesse ahurissante. Comme s’il tentait de rattraper le retard qu’il avait pris précédemment. Le jeune homme n’eut pas l’opportunité de le réaliser que, déjà, le feu crépitait. Il engloutissait avec hargne la végétation qui entourait les accès de la tanière. Sa forte chaleur faisait s’assécher les délicates fleurs qui recouvraient le sol tandis que ses langues orangées léchaient les os rongés qui trainaient. Il noircissait rapidement leur douce couleur crème.

Tic, tac, tic, tac-

La scène se déroulait à un rythme effréné tandis que la terreur gagnait son coeur. Il n’eut pas à attendre longtemps avant d’apercevoir un éclair blanc qui franchissait la barrière rougeoyante. C’était Blanche qui venait de s’élancer hors de sa demeure. Craquant sous la pression et le regard ressenti du Rustre et de son père, il appuya sur la gâchette. Une explosion étouffée retentit tandis que la balle était éjectée de sa chambre. La seconde d’après, la louve s’écroulait au sol.

Ding, ding, ding-

Le garçonnet abandonna son arme avant de s’élancer vers son ami. Il ne réalisait que maintenant les conséquences de son acte. Il était devenu pire que ce contre quoi il s’était battu. Lui il savait, mais il l’avait fait malgré tout. Il n’était qu’à une dizaine de pas de la bête lorsque celle-ci se releva. Il s’arrêta pour l’observer. Elle tituba vers lui avant de s’écrouler à ses pieds. Elle relâcha alors le louveteau qu’elle avait porté. Il était indemne hormis sa fourrure entachée du sang de sa mère. Instinctivement, le petit homme le prit dans ses bras. La louve lui confiait sa garde.

« Ho… Blanche. Qu’est-ce que je vous ai fait… »

Il sentait que son âme voulait craquer et s’épandre en mille larmes. Pourtant, rien ne vint. Il était un garçon, il n’en avait pas le droit. Pas à son époque.

« Je… Blanche. »

Il caressa doucement son encolure puis gratta ses oreilles.

« Tu ne comprends pas n’est-ce pas? C’est moi qui t’ai fait cela. Je… Je ne voulais pas. »

Il regarda le chiot qui se débattait dans ses bras. La seconde d’après, il n’y était plus. Il se retourna et vit que Le Rustre l’avait empoigné sans la moindre forme de délicatesse.

« Laisse-moi cela gamin. Je vais m’en occuper. »

Il voulut protester. Dire qu’il en ferait un bon chien. Le meilleur des chiens! Même un chien de chasse, s’il le fallait! Cependant, il n’en eut pas l’occasion. Le grand homme agrippa la queue du loup miniature avant de le faire tournoyer puis de le lancer aussi haut qu’il en était capable. L’animal retomba lourdement au sol. Des spasmes le parcoururent, quelques secondes, puis son corps devint inerte. Celui du fils l’était tout autant. Son esprit n’était plus connecté avec le monde physique. Il était en état de choc si profond qu’il ne tremblait pas. Il n’était tout simplement plus là. Il restait debout à fixer Blanche et son bébé. Il n’y avait aucune pensée qui le traversait. Il n’eut pas conscience, non plus, du moment où les deux hommes éteignirent le feu pour récupérer le reste de la portée, asphyxiée. Le garçonnet resta également une statue lorsque, sous son regard toujours horrifié, son père commença à retirer la fourrure de son ami. Au moment du départ, ils apportèrent un sac contenant les onze louveteaux ainsi que la peau de Blanche. Ils laissèrent derrière eux que la carcasse encore chaude de la louve.

Encore une fois, les chefs de maison festoyèrent ensemble de ce succès tandis que le jeune garçon alla se coucher dès leur arrivée. Ce soir-là, il s’endormit avec un silence de mort. Le chant nocturne de sa protégée s’était tu. Plus jamais il ne l’entendrait. Plus jamais il ne serait bercé par elle. Plus jamais…

J’étais Blanche, j’étais jeune, j’étais unique et j’étais seul.

————————

eDléib suet èXdIuXc
Il y a des moments où la réalité est tellement atroce, que l’esprit se réfugie dans la démence.
Abdoulaye Junior Maiga



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Akela
Et un âge ? 23
C'est quoi ton Avatar ? Un esprit de la forêt par AlectorFencer
Comment t'as découvert l'île ? Par Arrow
Tu la trouves comment ? Tellement de trucs à voir-
Dis, tu crois bien aux fées ? Oui, certainement.


Dernière édition par Fougère le Ven 2 Nov 2018 - 14:09, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayysan Ne Lwin
avatar

☠ Employée de la Fumerie du Port ☠


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : L'Effacée.
✘ AGE DU PERSO : Pas plus de vingt ans.

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ʖ̯ ͡°)
✘ LIENS : Go slowly now, sands of time.

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mar 17 Juil 2018 - 23:13

Bon, y a pas encore grand chose mais. CE LOUP M'A L'AIR DÉJÀ BIEN TROP STYLÉ

Je t'avoue être déjà en amour total. J'adore ce genre de Créatures, c'est peut-être l'effet chimère naturelle, qui sait. J'ai juste tout bonnement hâte de voir ta fiche complétée, d'autant que le Bout d'Aventure m'intrigue quelque peu.

Bienvenue (ou re ?) par ici mon rafflésia.







နီလာ စန္ဒာ နေ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mer 18 Juil 2018 - 2:38

Merci à toi <3
J'espère bien, en effet, apporter quelque chose d'intéressant à lire avec le Bout d'aventure et qui comporte des rebondissements. Au moins un xD C'est surtout pour donner le ton du personnage ainsi que lui fournir une raison d'être. Moi-même, cela me permet de le découvrir aux fils des lignes. C'est bien pour cela que j'ai commencé par là ^^

Je te souhaite d'apprécier la suite lorsqu'elle sera parue.

C'est bien ma première visite :P







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mer 18 Juil 2018 - 11:46

On sent mauvais, on parle pas beaucoup, on a quelque chose de loup (et toi, bien plus !)... Je te l'ai déjà dit mais je me jetterai sur toi dès ton passage des portes de ce petit univers. Fougère - FOUFOU - est sublime, il me fait penser à Amaterasu avec la végétation qui parsème tout son pelage, manquerait plus que des gerbes de fleurs poussent sous ses pas.

Bienvenue cher canin des forêts !!
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
avatar

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 943
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mer 18 Juil 2018 - 13:49

Aowh et bienvenue !

J'avoue queton loup vegetale qui était autrefois un enfant m'intrigue beaucoup ! J'ai hate de voir comment tu vas justifier tout ca, du coup. :')

Sinon, aimant les trucs qui puent, qui sont a moitiés décomposés et animaux (coucou Wendy) je ne peux que plussoyer cet etat de decrepitude animée ! Envoie donc tout cas, ca manque !

Bref, vivement la suite et si tu as des questions n'hésite surtout pas ! On est la pour ca. <3






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smoke
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 360
✘ SURNOM : Le Rieur
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non =/
✘ LIENS : The smoke fills my lungs with the need to laugh.

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Jeu 19 Juil 2018 - 1:36

Ce bout d'aventure fait mal ='( Le côté chimère est super chouette, j'ai hâte de voir ce que le reste de ta fiche va donner ! Bienvenue sur l'île, Fougère =)

(J'ai connu quelqu'un qui se faisait appeler Fougère IRL, j'ai eu un moment de blanc mental en voyant ton nom xD)






Merci Kane ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Jeu 19 Juil 2018 - 2:01

Dusty : Oui, moi aussi. Il me fait beaucoup penser à Okami et c'est bien pour cela que j'ai été inspiré par l'oeuvre de AlectorFencer. En fait, sa création ressemble bien plus à la version "réelle" dont le jeu contenait une vidéo à la fin. Tu peux la retrouver sur le net ^^

On ferait une belle meute avec Wendy xD

MadMax : Je crois avoir en réserve quelques surprises :P J'ai déjà tout prévu pour cette histoire du petit garçon.

Smoke : C'est Arrow qui a trouvé le nom ^.^ Si le Bout d'aventure fait mal alors c'est parfait. C'est exactement l'émotion rechercher. Pourtant, le morceau le plus poignant n'est pas encore écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : L'Inconstant
✘ AGE DU PERSO : 13-14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : Il y a des moments où il suffit de peu de chose pour que la vie continue ou qu'elle s'arrête.

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Jeu 26 Juil 2018 - 18:49

Très intéressante cette petite chimère ! Un deuxième Qui-Pue en plus de tous les enfants, voilà qui va faire froncer des nez ! Puis c'est cool, tu agrandis la petite meute des gamins-loups qui sont déjà là (Dusty et moi on a Louve Féroce comme presque maman c'est pour ça /sort), sauf que toi t'en as vraiment la tête quoi !

Un grand bienvenue Fougère et bon courage pour la suite et fin de ta fiche !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Dim 29 Juil 2018 - 3:40

Merci à toi ^^
Par contre, je ne pense pas que Fougère entre dans la catégorie des gamins-loups haha
À suivre... ;)







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MadMax
avatar

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 943
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mer 3 Oct 2018 - 17:42

Ohé du loup, y es-tu ?






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Ven 5 Oct 2018 - 12:35

Oui, toujours là!
Cela avance lentement, si tu as remarqué les mises à jours, mais ça avance ><

Je dois dire que j'ai encore un peu de difficulté à me faire à mon nouvel horaire. Je ne vous ai pas abandonné pour autant ^^

Il ne me reste qu'un chapitre à l'histoire, ce qui est, en mon sens, le plus long à faire. Le reste de la fiche, devrait être vite réglé.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MadMax
avatar

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 943
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Lun 8 Oct 2018 - 20:14

Pas de soucis dans ce cas ! On veut juste s'assurer que tu ne nous oublies pas.
N'hésite pas à nous faire un petit coucou ici de temps en temps, pour qu'on sache que tu es toujours dans le coin. Et bon courage pour la suite de ta fiche !

Dés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Ven 12 Oct 2018 - 1:55

Ok- Je fais ce que je peux ><
Dans tous les cas, ma semaine du 29 octobre est libérée. Alors, il est fort à parier que celle-ci me laisse le temps nécessaire pour tout compléter.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MadMax
avatar

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 943
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mar 16 Oct 2018 - 12:13

Pas de soucis ! Bon courage !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fougère
avatar



✘ AVENTURES : 10

MessageSujet: Re: Odeur de mort   Mar 6 Nov 2018 - 16:11

Petit mis à jour puisque la semaine que j'avais mentionnée a passé. Ayant eu la brillante idée de justement placer tous mes trucs à faire dans celle-ci, je ne suis pas parvenu à compléter ma fiche. Malgré cela, je suis toujours là. Cette fin de semaine, je vais poster une autre partie de l'histoire.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Odeur de mort   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SADAMH OUSSEN CONDAMNE A MORT !! BIENFAIT MDR
» Le transformateur de mon Nabaztag est mort
» Paroles d'un mort
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation
» Arggghhhh mon lapin est mort je crois :(

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur.-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet