Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 14:45

Suite de Souvenirs, souvenirs, Fib Steiner mène l'enquête (et beh putain...).
Chronologie : Avant le bal pirate et l'arrivée du Givre.

***

Bon. Fallait se lancer maintenant qu'il était là. Pas que ça le réjouissait mais bon... il était homme d'honneur – ou presque – et il avait surtout besoin de certaines données pour pouvoir construire son plan.
Aaaaah si les autres savaient à quel point la cervelle du Tétrodon était douée pour les puzzles... on lui en commanderait davantage au Papa Noël, c'était certain.

Trêve de bavardages, il était temps de se jeter à l'eau. Il n'avait même pas encore commencé et pourtant la migraine couvait sous sa boîte crânienne.
Non parce que bon... Doggy il l'adorait – même s'il le faisait sacrément flipper les trois quarts du temps – mais quand il s'agissait de sortir des infos de sa cervelle de moineau... beh c'était une autre paire de manches.
Jamais vu quelqu'un d'aussi fabuleusement con, putain. Pour ça qu'il l'aimait d'ailleurs : si naïf, si facile à manipuler... Imprévisible aussi, ce qui ajoutait du piment à l'aventure.
Sauf quand on voulait quelque chose de précis.
Sauf quand on avait besoin de lui parler.
PIRE.
Sauf quand on avait besoin de lui poser des questions, et qu'on attendait des réponses.

Sur sa liste de personnes à interroger, Doggy était – sans aucun doute possible – le témoin le plus compliqué à rencontrer. Pour ça qu'il commençait par lui, d'ailleurs, autant y aller tant qu'il avait encore assez de motivation.
Si la flemme s'en mêlait c'était foutu.

Prenant son courage à deux mains – et évitons les sous-entendus aux pieds – il se dirigea vers le blondinet occupé à faire on ne sait quoi – et il ne voulait pas savoir d'ailleurs – sur le pont.
Ils n'avaient pas encore commencés et Fib était déjà au supplice. La raison ? Non, pas l'odeur – ça il avait l'habitude – plutôt les épaisses chaussures qu'il portait aux pieds et qu'il avait chouravé dans le coffre de Jim. Il n'aimait pas se couvrir : un bon gabier mettait éventuellement des souliers à semelles de caoutchouc, mais préférait encore sentir le bois et le chanvre contre sa peau. Lui était comme ça en tout cas, au point que la corne sous ses pieds avait largement remplacé les semelles. Il en prenait grand soin de ses petons, et il savait que ça comptait pour l'autre pirate.
Il savait que ça attirait son attention.
C'était son plan – et c'était pas dit qu'il fonctionne, d'ailleurs.

Arrivé assez près du Pied-Beau, il hurla, plein de sa gouaille légendaire :
« Doggy, crétin à la cervelle pourrie, viens donc par ici, j'ai un jeu qui va te plaire. »
Il attendit d'être sûr que l'autre soit assez prêt avant d'ajouter, le sourire aux lèvres mais une certaine inquiétude dans le regard :
« Ça s'appelle : dénude les petons ».






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 19:00

Mais qu'est ce qu'il trafiquait, le DogFish, penché sur cette grosse malle qu'il avait tiré d'on ne savait ou et jusque sur le pont? Il avait l'air d'y tenir, ou plutôt de tenir à ce qu'il se trouvait à l’intérieur vu la façon dont il avait de lorgner les alentours dès qu'il voyait un matelot du coin de l’œil. Méfiant le Pied Beau. Il ne voulait pas qu'on lui fauche son trésor apparemment.
Mais c'était quoi exactement, ce trésor, hein ?
Mystère ! Mais dès que le clebs entendit son nom, il referma brusquement le coffre, se retournant vers celui qui venait de brailler.

"Doggy, crétin à la cervelle pourrie, viens donc par ici, j'ai un jeu qui va te plaire."

Fib !
Un regard vers la malle, un autre circulaire pour s'assurer que personne n'avait l'intention de s'approcher, et puis enfin, Wilhelm s'approcha de ce collègue qui venait de l'interpeler. Avant même qu'il ne le salut à son tour, le blond avait déjà remarqué un quelque chose de différent chez le Gabier.

Des chaussures ?

Interloqué, DogFish releva les yeux vers le Tétrodon, la mine interrogative.
Porter des souliers, ce n'était pas dans les habitudes de celui la.
Ils étaient devenu timide, soudainement ?
Ils avaient froid peut être ?

"Ça s'appelle : dénude les petons"

Un petit temps de vide, et juste l'instant d'après, un immense sourire noir fendit le visage rond et enfantin quoi que tailladé du pirate, alors que dans le même temps il penchait doucement la tête sur le coté, ses yeux trop clair se plissant et fixant ceux de l'autre. Cligner semblait être une option.
Il ricana d'un air bête. "C'est quoi ce jeu ?" Rien qu'au titre, Wilhelm savait déjà que ca allait lui plaire, de toute manière. Si les petons de Fib avaient bel et bien froid, alors il allait sans dire que le traqueur allait bientôt pouvoir les réchauffer.
Mais qu'est ce qui lui arrivait, au Gabier ? C'était pas tellement dans ses habitudes, ça...
Curieux...
Le blond se mordit la lèvre inférieure, visiblement très intéressé.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 19:42

Ok... si Fib avait eu une paire de couilles, aucun doute qu'elle serait aussitôt allée trouver refuge dans sa gorge. Il n'y avait rien de pire au monde – même pas les fesses de Miss Mercy – que le sourire de DogFish. Non mais il l'aimait bien ce bonhomme, il avait beaucoup de qualités : mais un très mauvais dentiste. Ou un bon, mais qui était arrivé beaucoup trop tard pour stopper le massacre.
Et puis vu le regard du Pied-Beau, il semblait assez évident que l'appat avait marché, un peu trop même. Un instant, Fib fut tenté de faire marche arrière et de passer au numéro 2 de sa liste mais il devait être honnête avec lui-même : cette situation lui plaisait.

Pas le moment de flancher, et le sourire fier et fou du Tétrodon répondit à celui du briseur de miroir. Il allait devoir jouer serré le gabier. Putain ce que ça pouvait l'exciter.
Comme il se sentait vivant.
Même si ses pieds tremblaient de peur.

« Oh c'est très simple, j'ai pas fait des règles compliquées, tu vois ? »
Il leva les deux index et pointa ses chaussures, travaillant ses effets, observant avec attention les réactions et mouvements de son collègue.
Se méfier.
Avec Doggy, toujours se méfier.
« C'est un jeu de question/Réponse... je te pose une question, tu réponds le plus précisément possible et si je considère que c'est bon... »
Il souleva légèrement son pied, en position de coup chassé, pour lui montrer sa semelle.
« Tu retires une couche... mais attention je suis exigeant, et si la réponse ne me convient pas... je les torture... »
D'un coup sec du poignet il fit sortir sa lame, aiguisée, dangereuse, douloureuse.
Et il souriait le Tétrodon, de son sourire enthousiaste, le regard brûlant, presque fiévreux. Vu comme Doggy était stupide c'était un gros risque mais, au fond, il s'en foutait pas mal.
Une brume pesait sur son esprit, beaucoup trop épaisse, et il avait beau s'adjoindre à ne pas perdre les pédales, il ne garantissait pas sa propre sécurité.
Qui lui ferait le plus de mal ? Dog, ou lui-même ?

« Alors ? Tu veux jouer ? »






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 20:38

"Oh c'est très simple, j'ai pas fait des règles compliquées, tu vois ?"
Et sans que le sourire du DogFish ne bouge d'un iota, sa tête s'était inclinée de l'autre coté juste avant qu'il ne la baisse, son regard fixe suivant docilement la route que lui indiquait les deux doigts du Gabier. C'était que regarder vers le bas, il n'y avait jamais à lui demander deux fois, au Pied Beau.

"C'est un jeu de question/Réponse... je te pose une question, tu réponds le plus précisément possible et si je considère que c'est bon..."
L'un des pieds du gabier bougea, et c'était un peu bizarre la façon dont Wilhelm les regardait.
C'était presque s'il donnait l'impression de croire que c'était eux qui lui parlaient, tout attentif qu'il était. " Tu retires une couche... " Contre toute attente et sans que les yeux pales ne quittent les petons trop couvert, le sourire du blond s'étira un peu plus. A première vu on aurait pu penser que c'était chose impossible, et pourtant, le pirate se retrouvait désormais affublé d'une mine crispée et surtout crispante, lui donnant des airs de taré au dernier degré. Sa respiration quand à elle s'était faite plus forte, plus profonde, témoin de l'excitation qui montait doucement. "Mais attention je suis exigeant, et si la réponse ne me convient pas... " La, avec une drôle de lenteur, Wilhelm avait relevé la tête, ses yeux ne manquant pas de caresser le corps tout entier de Fib avec une progression étrangement fluide, glissant de ses pieds, passant sur ses chevilles, parcourant ses jambes, frôlant ses hanches, son ventre, son torse, brulant son cou et enfin, arrivant jusqu’à ses lèvres, s'y arrêtant alors que celles ci se mouvaient pour parler.
"je les torture..."
Une lame qui brilla alors que d'un mouvement un peu brusque mais parfaitement maitrisé le Tétrodon avait dégainé une arme.
Pourtant, les yeux brulés du traqueur n'avait pas lâché une seule seconde la bouche de son collègue, remontant finalement à ses gris , y restant plongé, comme hypnotisé, sourire trop grand figé.

"Alors ? Tu veux jouer ?"

Dans une silence bizarre et sans que son expression ne bouge, Wilhelm avait doucement hoché la tête à la positive, invitant ce collègue à poser ses questions.

Il voulait jouer, Fib, hein ?
Ouais.
Il voulait jouer.

Alors ils allaient jouer.

Tous ensemble.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 21:35

Bon... félicitations Fib Steiner, te voilà définitivement dans le pétrin, et impossible de faire demi-tour, alors autant rester calme et continuer à s’enfoncer un peu plus.
Lui aussi avait envie de rire, de ce rire si particulier qui lui encombrait la gorge et qu'il ne retenait qu'à grand peine. Le regard dérangeant de son camarade ne faisait que lui chauffer un peu plus les sangs au lieu de l'apaiser, et à force de se frotter ainsi l'un à l'autre ils allaient bien finir par flamber, et enflammer avec eux tout le Roger.

Bien. Les règles étaient posées et acceptées mais seraient-elles respectées ? Ça c'était une autre paire de manches.
Sa respiration s'était accélérée.
Premier pas.
Il leva le pouce. Première question.
« On joue pour la première chaussure... »
Il se laissa tomber au sol. S'il devait retirer ses affaires autant être équilibré, et puis s'il devait se défendre il aurait peut-être un meilleur appui. Peut-être.
Mauvaise idée pourtant.

« Tu connais BigJack il me semble, au moins de loin. On m'a dit que tu pouvais me donner quelques infos sur lui alors voilà la première question : il paraît qu'il a croisé un gamin et qu'il en est pas sorti indemne. Qu'est-ce qu'il s'est passé entre les deux ? »
Il espérait n'être ni trop vague, ni trop précis ? C'était difficile avec DogFish, comment savoir ce qu'il allait répondre et de quelle manière, aussi se sentit-il obligé de rajouter :
« Souviens toi... sois précis. »
Et il agita un peu son pied, histoire de rendre la récompense un peu plus tangible.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 5 Juil 2018 - 22:29

"On joue pour la première chaussure..."
Wilhelm se mordit la lèvre inférieure, l'excitation lui courant dans les veines, ses yeux suivant le Gabier qui descendait à mesure qu'il s'installait au sol. C'était rare, ça; que quelqu'un ne s'assoit à ses pieds à lui, de cette manière. C'était un peu comme si un bref instant les rôles avaient été inversés.
D'habitude c'était toujours lui qui baissait la tête, qui se couchait devant les autres, et pourtant... Pourtant Fib Steiner gardait la main. C'était lui qui restait maitre de la situation, maitre du jeu.
C'était lui qui posait les questions, qui instaurait les règles.
Wilhelm ne tarda alors pas a suivre son collègue, s'installant à genoux juste en face de lui, se mettant à sa hauteur dans une pose tout sauf décontractée.
Il avait gardé les jambes pliées sous lui, les genoux serrés, les mains posées sur ses cuisses. Position somme toute inconfortable mais qu'avait pourtant choisit sciemment le Pied Beau.
La partie pouvait commencer.

"Tu connais BigJack il me semble, au moins de loin."
DogFish cligna des yeux, écoutant cependant attentivement.
BigJack ?
"On m'a dit que tu pouvais me donner quelques infos sur lui alors voilà la première question : il paraît qu'il a croisé un gamin et qu'il en est pas sorti indemne. Qu'est-ce qu'il s'est passé entre les deux ?"
Le jeu en valait la chandelle, hein ? Alors Wilhelm avait levé les yeux au ciel, fronçant les sourcils, sa mine se tordant à la réflexion. Il réfléchissait, et ca se voyait sur sa gueule abimée. "Souviens toi... sois précis." Comme des encouragements un peu pressant, faisant un peu plus forcer le blondinet sur sa cervelle dérangée. Et puis il y avait aussi ce pied qui lui faisait de l’œil et qui bizarrement avait l'air de déconcentrer un peu le pirate aux dents noires.
Celui ci, contre toute attente, envoya les mains vers le peton, s'en saisissant et le ramenant jusqu’à lui avec une certaine délicatesse, l'installant sur ses cuisses sans pour autant le déballer. Il n'avait pas encore répondu, après tout, n'est ce pas ?
Sage, DogFish. Sage.

"BigJack..."
Le regard ailleurs, l'esprit au même endroit, Wilhelm cherchait la réponse dans les tréfonds de sa mémoire, et ça pédalait sévèrement. "Il était sur le Jolly, avant." Et ça, c'était peut être vrai, mais c'était pas vraiment la question. Mais bon, il fallait lui laisser le temps de remonter la piste, au blond, et en attendant, ses doigts caressaient distraitement la cheville du Tétrodon, glissant sous le tissu et effleurant sa peau.
"C'est pas quelqu'un de bien. C'est pas un bon pirate."
Les yeux pâles revinrent aux gris de Steiner. "Il a du s'installer au port." Est ce qu'on l'avait chassé ? Ce n'était plus très clair, mais c'était bien ce qu'il semblait. "Il est revenu de chasse, il y a pas si longtemps." Ha, ca y était, on y venait. "Il était dans un sale état. On dit qu'il s'est fait corriger par son gibier." Ca arracha un sourire désagréable à Wilhelm. "C'est rare." Un regard entendu, comme s'il partageait une confidence à un collègue. Ce n'était pas loin d'être le cas mais les circonstance restaient particulières. "Personne corrige BigJack." Et ça sonnait un peu menaçant, pourtant la mine de Wilhelm semblait plus songeuse qu’inquiétante ni même inquiétée.

"Le gibier... La proie..."
DogFish haussa les épaules, comme s'il s'était lassé de réfléchir. "Il s'est pas laissé faire et il lui a pris un ami et un œil."

Une fois sa réponse faite, le Pied beau fit un grand sourire entièrement dépourvu de méchanceté, plutôt le genre de peinture qui suintait la stupidité et le noir, comme un chien des rues qui attendait sa récompense avec impatience.
Alors ?
Il avait bien répondu, non ?






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Mer 11 Juil 2018 - 11:39

Le geste ne plut pas à Fib. Bon, pour être honnête, en vrai, il s'en fichait, mais il avait bien conscience que, avec le Pied-Beau, les choses pouvaient très vite déraper.
Il l'avait vu faire.
Il le savait.
Et même si le jeu l'excitait au plus haut point, lui donnait envie de voir jusqu'où il pouvait pousser Doggy, il n'avait pas pour autant envie d'être ajouté sur la liste de ses victimes.

Il récupéra son pied après avoir senti la caresse sur sa peau.
Oui il était maître, oui il menait, et il comptait bien le faire comprendre à son « adversaire ». C'était lui qui décidait de ce qu'il donnait ou non. Pas pour se préserver, mais pour faire durer. Oh il aimait ça le Tétrodon, il se sentait à la fois puissant, supérieur, et terriblement fragile, à découvert.
Délicieux paradoxe. Délicieux bordel. Tout pouvait vite déraper : contrôlerait-il la situation ? En avait-il seulement envie ?

BJ avait été pirate sur le JR : ça Fib le savait déjà. Il ne le connaissait qu'en tant que forgeron, mais il avait déjà entendu parler du passé de flibustier du gredin. Plusieurs choses ressortaient de cet échange : d'abord BigJack était foutrement fort ce con, et foutrement tordu – comme pas mal de pirates, en soi – mais surtout il s'était réellement pris une tannasse de la part d'un gosse, ce qui expliquait que ce dernier le crût mort.
Putain pas bon ça : le punky en avait dans le bide apparemment. Mais comment avait-il fait ? Il semblait évident que BJ avait eu le temps de s'amuser un peu avec lui. Si la rumeur était vraie, le gros porc était du genre à bien abîmer ses jouets et si le garçon était aussi fort que ça, alors pourquoi lui laisser le temps de faire joujou avant de le mettre minable ?
Il nota deux informations dans un coin de sa tête : masochiste ? Et surtout pas seul ? Complice ?

Il lui a pris un ami... ça aussi, c'était intéressant. Une faiblesse à exploiter, peut-être ?

De manière mécanique et désincarnée, Fib tendit à nouveau son pied, acceptant ainsi de laisser à Dogfish la possibilité d'ouvrir le paquet, et de découvrir pour l'occasion les magnifiques chaussettes roses à petits cœurs blancs qu'il avait enfilées exprès pour l'occasion. Oui bon, il avait mis un peu ce qu'il avait trouvé hein. Il avait pas une pointure facile pour un homme alors...

Tandis que le blondinet découvrait l'emballage dans l'emballage, Fib se concentrait sur la prochaine question. Il avait encore une chaussure et au moins une chaussette avant de risquer de se retrouver pied nu. La ruse allait peut-être augmenter l'excitation du fana des pieds, mais risquait aussi de le mettre en colère.
Tant pis. Mais du coup le Tétrodon devait penser malin, devait penser intelligent, et ce n'était pas facile avec quelqu'un qui vous tripotait les pieds.

Question numéro 2 :
« Tu connais quelqu'un qui connaît bien BigJack, dans les moindres détails, et pas juste par le biais de rumeurs ? »
Peut-être une piste dangereuse, qui risquait de recevoir un « non » catégorique et dangereux. Mais Doggy connaissait étonnement bien l'équipage.
Fib avait confiance, peut-être à tort.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 13 Juil 2018 - 20:35

Les doigts curieux de DogFish avaient effleuré la peau du gabier, au niveau des chevilles, et comme par reflex, les petons s'étaient ravisés, glissant des mains du blond qui les laissa s'esquiver, un sourire aux lèvres. Ils faisaient leurs timide, hein ?
C'était mignon.
Ravissant, même.
Charmant.
Et alors que le Pied Beau donnait sa réponse, il se caressait l'index du pouce, comme pour graver la sensation de cette caresse volée, en attendant plus.
Plus, plus.
Beaucoup plus.
Tant de promesses à venir à travers ce drôle de jeu proposé.
Fib voulait qu'il le touche, pas vrai ?
C'était lui qui était venu le chercher.
C'était lui qui avait mis ses pieds aux enchères.
Il avait aussi menacé de les abimer, mais quoi ? Ca n'arriverait pas. Il suffisait de répondre aux questions, tout bêtement ! Wilhelm n'était pas un homme de secrets. Il ne faisait pas de mystères. Si on lui posait une question, il y répondait ! Surtout si ca lui chantait. Plus encore s'il y avait petons à la clefs.
Tant de promesses.
Tant de promesses.
Avait-il bien répondu à la première question ?
Il était sur que oui, le DogFish. Et l'excitation montait lentement mais surement, ses yeux s'agrandissant en même temps que son sourire qu'il se mordait comme pour l’empêcher de se faire plus grand encore.

Et puis enfin, le retour du précieux.

Wilhelm en retint son souffle, son regard pale et brulé se fixant sur l'objet de toute ses convoitises.
Sans pourtant tant de précipitation puisque le trésor s'offrait volontairement à lui, le pirate se saisit de nouveau du peton, avec grande délicatesse, et même de la douceur en prime.
Ses yeux troubles se relevèrent brièvement vers la mine de son collègue, comme pour s'assurer que celui la ne changerait pas d'avis, mais comme espéré, il n'en fit rien, se laissant complètement faire.

Alors doucement, Wilhelm s'attela à la tache de libérer ce premier pied, tirant sur le lacet, le petit claquement du nœud qui lâchait faisant un peu plus s’accélérer le rythme cardiaque du blond.
Il montait en pression, doucement, et ça se lisait sans doute aisément sur sa mine tarée.
Sa respiration se faisait un peu plus courte.
Ses pupilles abimées s'agrandissaient, mangeant un peu plus le bleu de ses yeux.
Les lacets défaits et desserrés, la chaussure glissa doucement, libérant le talon, le reste du pied suivant avec lenteur, glissant de son écrin qui fut rapidement jeté avec désinvolture sur le coté.
Et la...

La bouille de DogFish s'illumina, un peu de rouge peignant même ses joues bardés de cicatrices.
"Des petits cœurs..."
Qu'il souffla, son cœur ayant clairement raté un battement tellement le sous vêtement avait de quoi l'attendrir.
Définitivement et irrévocablement charmé, le chien du Jolly, il allait être difficile de lui retirer l'os de la gamelle...
Ou plutôt le pied des mains, désormais.

"Tu connais quelqu'un qui connaît bien BigJack, dans les moindres détails, et pas juste par le biais de rumeurs ?"
Wilhelm ne semblait même pas avoir entendu la deuxième question tellement son attention restait entièrement rivé sur le pied qu'il tenait entre ses deux mains et qu'il s'amusait à doucement caresser, exerçant déjà de petites pressions ici et la, ses doigts glissant sur le tissu si fin qui le séparait de lui...
De ce trésor...
De ce peton si désiré.
Il le voulait, lui aussi.
C'était partagé.
Pas vrai ?
Il le voulait.
Il le cherchait.

Et dans la tête de DogFish, ça commençait à tourner, les idées fixes se faisant plus fortes, se figeant dans son esprit au milieu d'une tempête d'excitation qui se déclarait.

"Oui, je connais quelqu'un comme ça."


Un petit temps de rien, durant lequel sans doute Fib attendait la suite, cependant, à la place, Wilhelm releva ses yeux plus fous qu'à l'accoutumé vers ceux gris de son collègue, un sourire taquin se dessinant sur ses lèvres.
Il ne dirait rien d'autre.
Il avait répondu à la question.
Et le sourire se faisait légèrement inquiétant, une lueur étrange brillant au fond de ses yeux si particulier.

DogFish jouait, lui aussi.
Et il aimait ce jeu.
OooOoh oui il l'aimait.

Tellement.







Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Mer 18 Juil 2018 - 16:29

Putain.
Lorsque Fib comprit qu'il avait fait une énorme connerie, il était déjà trop tard.
Mais quel idiot ! Il le savait pourtant, qu'il fallait des questions précises, auxquelles on ne pouvait répondre par « oui » ou par « non ». A croire que son inconscient se plaisait aussi à ce petit jeu.
Bon ok, pas que son inconscient. Le cœur du gabier battait si vite qu'il donnait l'impression de vouloir se tailler une porte entre les côtes, et partir à l'aventure. Il s'amusait, même si c'était sa vie à lui – ou plutôt son intégrité physique – qu'il mettait en jeu.
Il ne se faisait aucune illusion, avait déjà vu Doggy à l’œuvre sur des gamins. Une fois son « précieux » entre les mains, le Pied-Beau n'avait rien à envier aux meilleurs guerriers et, surtout, il ne s'arrêtait pas. Jamais.
Tellement excitant.
Tellement enivrant.
Tellement vivant.

Bien. Fib devait respecter les règles qu'il avait fixé, sinon Doggy risquait de dérailler, ou de refuser de continuer. Or Fib avait besoin de noms – puisque son collègue les possédait. En une question il pouvait terminer, et espérer s'en sortir.
Et s'il ne s'en sortait pas ?
Un frisson de semi-extase lui parcourut la colonne.
Sérieux Fib ? Putain... même pour lui c'était barré...

Il reprit son pied magnifiquement chausseté, et tendit celui que la chaussure couvrait encore. C'était lui qui menait, lui qui choisissait, il n'avait jamais dit qu'ils évolueraient sans l'ordre, après tout.
Laissant à son partenaire la liberté de déballer son cadeau, Fib se concentra cette fois pour la question d'après.
« Qui est susceptible de me donner des infos valables, à part toi ? Pour enlever la chaussette tu dois me donner tous les noms que tu connais. Et si je suis parfaitement satisfait, tu pourras enlever les deux »
Ce n'était absolument pas nécessaire – et Doggy préférerait peut-être même l'unicité d'un seul pied défroqué – mais Steiner voyait fou, Steiner voguait trouble et quelque chose déraillait.
Vous entendez ce bruit ?
C'est celui de l'imprévu et du manque de contrôle, celui qui pimente une vie.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 20 Juil 2018 - 7:51

Le bon chienchien à son Gabier avait donné la réponse, et pourtant...
Pourtant.
Le pied toujours aussi joliment emballé de cœurs dessinés échappa des mains de DogFish qui cette fois eut un réflexe, un mouvement bref rapidement avorté pour le rattraper, sa mine se crispant, un drôle de roulement s’échappant de sa gorge.
Un grognement un peu sourd.
Il aurait voulu récupérer son du, mais à la place, l'autre trésor se présenta sous ses yeux, celui la toujours dans sa chaussure.
Fib choisissait l'ordre dans lequel le jeu se déroulait.
Il restait maitre...
... Ou du moins le voulait.
Très bien.
Qu'il en soit ainsi.
La bouille tailladée du blondinet s'était visiblement tendue, ses yeux aux pupilles étrangement dilatées de focalisant tour à tour sur le nouveau pied tendu et sur le visage du Tétrodon.

"Qui est susceptible de me donner des infos valables, à part toi ?"
La seconde chaussure tomba au sol suivit d'une profonde inspiration de la part de Wilhelm et d'une expiration toute aussi prolongée. Un peu comme s'il cherchait à se calmer lui même. "Pour enlever la chaussette tu dois me donner tous les noms que tu connais." Le second pied en main, toute l'attention du Pied beau se fixait sur celui la, réitérant les mêmes gestes qu'avec le premier.
Pressions.
Caresses.
Et DogFish ravala sa salive un peu brusquement et surtout bruyamment, tout en se mordant la lèvre inférieure avec insistance, les yeux écarquillés.
"Et si je suis parfaitement satisfait, tu pourras enlever les deux"

Les yeux bleus pâles se relevèrent vers ceux de son partenaire de jeu, les fixant un instant de rien. Un instant de vide.
Un silence.

Et puis...


"Abel... FFffawkes."

La voix de Wilhelm avait un quelque chose de changé.
C'était toujours la sienne, mais c'était un peu comme si elle avait perdu quelques octaves, se faisant plus ronronnante, plus menaçante. Plus malaisante sans aucun doute.

Une légère brise qui se levait. Il faisait plus froid, soudainement, non ? Ou peut être pas. Pourtant la chair de poule et un drôle de frisson parcoururent la peau abimée de Wilhelm.
Au loin, le tintement d'une clochette portée par le vent.
Vous entendez ce bruit ?
Non, assurément non.
Il n'y avait que DogFish pour l'entendre.
C'était dans sa tête.

Le son de la folie qui grimpait.

Prend garde Gabier, prend garde.
fais très attention à ce que tu fais.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 20 Juil 2018 - 12:37

Dans ce moment tendu, malsain, et palpablement dérangeant, Fib avait envie de rire.
Difficile de savoir si c'était un rire nerveux, ou un rire de joie, de plaisir. Il sentait son cœur battre de plus en plus fort.
Badump, badump, badump.
Le danger...
La métamorphose de DogFish ne lui échappait pas, et elle rendait difficile sa concentration. Le Tétrodon était fasciné, et ce petit jeu devenait plus intéressant que la raison pour laquelle il l'avait lancé.
Il était là le toqué, le collectionneur, le dangereux réducteur de pieds. Il était aguiché, hors de lui, ça se voyait, ça se sentait.
Et sa folie comme un glas puissant, réveillait les sons de cloche des troubles du Tétrodon.
Une réponse en écho, qui multipliait, faisait grimper.
Escalade.

Le rire finit par rouler dans sa gorge et sortir, un rire de dément, qui faillit lui faire oublier la réponse.
Rater son objectif.
Le nom passa dans sa tête et une rapide lueur de lucidité s'alluma à nouveau dans son regard, juste le temps de noter dans un coin de sa mémoire, avant de s'éteindre.
Maintenant peu importait la suite. Il y avait d'autre questions, d'autres réponses à avoir, mais peu importait.
Oh ce visage... cette expression, cette envie et cette menace sur le visage de DogFish...
Si bon.
Si beau.
Qu'allait donc faire le gabier ?
Réponse impossible à donner, il ne contrôlait plus. Quelque chose avait définitivement sauté, et ce cœur qui battait...
Badump, badump, badump, badump.
Oh oui continue le cœur, vibre encore, vibre, vibre.
VIBRE.
Rends-moi vivant.

Son pied se dégagea, mais pas pour fuir, plutôt pour aller s'écraser sur le visage du Pied-Beau, sans grande douceur.
Frapper, frapper.
Non, non, séduire...
Une caresse soudain, du bout de l'orteil en chaussette.
Non, non, frapper, frapper...
De nouveau un coup, une face écrasée, une pression puis un son, sorti d'une bouche tordue dans un rictus, presque un souffle, délirant, éraillé par la passion.
Fascination.

« Vas-y... libère-les... »
Difficile de dire s'il parlait des chaussettes, ou des pieds qui pouvaient facilement quitter ses chevilles.
Quel effet ça ferait, la lame sur sa peau, le bruit des os ?
Le cœur rata un battement.
Anticipation.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 20 Juil 2018 - 18:16

Un silence, encore un silence.
Mais celui la était plutôt du genre bruyant, lourd de sens et de tension.
Ca montait.
Ca grimpait.
Et la respiration de DogFish se faisait plus forte, plus courte.
Ca venait.
Plus erratique.
Ca arrivait.
Ses yeux pales et tarés ne lâchaient plus les gris de Fib, et ceux la reflétaient peut être tout autant la folie dans laquelle les deux pirates nageaient.
Il avait rit le Gabier, la situation le faisait rire.
Wilhelm, lui, arborait une expression figée, le regard fixe comme s'il attendait le coup de semonce.
Le moment ou tout allait déraper.
Ou ca allait arriver.
Que quoi allait arriver ?
Il allait les prendre.
Non.
Il allait les prendre.

On n'attaque pas un collègue pirate, DogFish.
Il allait les prendre.
Les bagarres sont interdites a bord du Joly Roger.
Prendre, prendre, prendre.
Calme toi !
Couper, couper, découper.

C'était trop tard. Il tremblait d'excitation, le chien fou. Il vibrait d'anticipation. Et c'était déjà si bon... Si bon...
Ne fais pas ça, ne fais pas ça !
Un grognement, discret, les muscles tendus sous la peau, à l’extrême.

Ca venait ca venait.
Ca montait ca montait.
Encore encore...

Maintenant.

Le pied de Fib échappa aux mains de Wilhelm, mais ce ne fut que pour mieux lui revenir en pleine face, un coup de pieds bien sentit qui le frappa en plein visage, lui arrachant un couinement un peu pitoyable digne du chien qu'il était.
La lumière qui vacilla. Le blanc et le noir qui se suivait, ça clignotait.
La douleur fut vive, raisonnant dans sa mâchoire bien que le coup n'ai plutôt touché que la joue.
Et ensuite...
Une caresse.
Une caresse du bout des orteils.
Il n'avait pas rêvé.
C'était surréaliste.
Et sonné plus par la douceur de ce geste fugace que par le coup de juste avant, il ne vu pas venir le deuxième assaut, plus brutale celui la, lui arrachant cette fois un véritable gémissement et faisant tomber DogFish à la renverse, au sol, devant un gabier visiblement plus que remonté.
Il jouait.
Ca faisait mal.

Ca se voyait qu'il jouait.
Ca faisait mal et c'était bon.

Le jeu ne faisait que commencer.

"Vas-y... libère-les..."


Les mots s'étaient échappés d'entre les lèvres du Gabier, découpées dans un sourire carnassier, et brutalement, le temps sembla s’arrêter.
Le bruit d'une ampoule qui pétait dans l'inconscient du blondinet.
Les prendre...
Prendre...

Non ! Tu n'as pas le droit DogFish !
Couper, couper, découper.

"Ne fais pas ça..."
Et ses propres pensées avaient fini par se faire entendre, juste avant que DogFish ne bondisse, se jetant littéralement sur l'autre pirate et le plaquant au sol avec une violence inouïe ! Ses forces décuplées par la montée d’adrénaline.

BLAM !
Que ça avait fait sur les planches ! Et cela avait attiré l'attention de quelques matelots qui trainaient dans les parages.

Avec brutalité, et un calcule étonnant du fait de son état psychique complètement détérioré, Wilhelm avait attrapé le col du Tétrodon, le soulevant et le frappant violemment au sol, cherchant à le sonner.

BLAM !
Une fois !

BLAM !

Deux fois !

BLAM !

Trois fois !

Et puis, comme grisé par l'impatience, ne prenant pas la peine de savoir si l'autre était si out que ça, le blond se désintéressa de la mine de sa victime, faisant presque demi tour et attrapant ses chevilles, arrachant les chaussettes sans aucune considération pour le reste et plaquant les pieds contre son visage, les embrassant sans retenu, passant une langue rugueuse et pleine de sang, les maculant de rouge tout en lâchant un gémissement de plaisir.
Proprement dégueulasse.
Mais ce qui était surtout à retenir dans cette action bien singulière, c'était que Wilhelm avait, de sa main libre, attrapé le manche d'une de ses machettes, la faisant glisser de son fourreau.

"Ne fais pas ça... Ne fais pas ça..."
Il répétait le Pied Beau tout en câlinant l'un des pieds contre sa joue.

Déroutant.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 145
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Jeu 23 Aoû 2018 - 17:40

Si Doggy, oh si, fais donc ça... obéit, fais ce dont tu as envie, libère toutes ces choses qui sont si magnifiquement en toi.
Découpe-moi.
Tranche-moi.

Et il le fit.
Ou tout du moins il entama la première étape, celle d'assommer sa proie pour mieux la trancher, pour mieux s'occuper d'elle.
Pour mieux la dévorer.

État de joie proche de l'orgasme, ce moment tendu durant lequel tout est trop haut, tout est trop terriblement fort.
Puis le black-out, juste un instant. S'il avait été en état de réfléchir, le tétrodon aurait compris qu'il avait perdu connaissance, au moins un temps. L'adrénaline dans son corps l'empêchait de souffrir – pour le moment – mais quand il se réveilla – à peine quelques micro-secondes après – le monde autour de lui était flou, papillonant, dansant au rythme compliqué de son corps qui battait.
Comme chez les sauvages.
Des pieds violents frappaient le sol dans un rythme du diable.
Les voix éraillées, démoniaques, martelaient son cerveau et c'était bon, si bon.
Nausée.
Violence.

Il sentait un contact sur ses pieds, peinait à comprendre mais appréhendait un peu tout de même.
Boum. Boum. Boum.
Le sacrifice.
Était-ce utile ?

Sa main bougea un peu. Il pouvait fuir, ou au moins essayer. Même avec la langue lourde, la vision trouble, la migraine un peu, il pouvait tenter de tout arrêter.
Mais il ne le fit pas.
La curiosité le léchait de l'intérieur, le rongeait, une fascination étrange. Lui – qui pourtant avait jadis peur de la douleur, de la blessure – se demandait maintenant ce qu'on pouvait bien ressentir.
Et la mort ?

Pour la première fois il se rendit compte que les Landes avait changé quelque chose en lui, de manière bien plus profonde qu'il ne l'avait supposé.
Pensée fugace, qui disparut bien vite.
Qui avait envie d'entendre les constats du Fib lucide ? Personne.
Meurs Fib, meurs. Pars morceau par morceau, dissous-toi dans ce monde, laisse-toi fondre, perds ta chair.
Adieu. Adieu.

Le rire naquit encore, se mêlant au rythme complexe qui poursuivait sa mélopée dans son crâne. Il était plus lointain cependant, venait de loin, très loin.
Il devait se redresser un peu, pour voir, pour savoir, pour ne pas perdre.
Pour se transformer enfin.

Avec une certaine lenteur Fib se redressa un peu, juste pour mieux voir et mieux apprécier.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeb Skelton
avatar

☠ Charpentier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 124
✘ SURNOM : La Rouille
✘ AGE DU PERSO : Cinquantaine

✘ DISPO POUR RP ? : Tout se discute, moussaillon
✘ LIENS :
⚓️Le Charpentier et ses Outils
⚓️ Histoires en cours: I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 24 Aoû 2018 - 12:10

Les miracles naissent dans les détails.

Parce que tout aurait pu - aurait s'arrêter là. Les autres matelots s'étaient déjà éloignés lorsque DogFish avait monté sa malle sur le pont et avait clairement fait comprendre qu'il ne voulait personne autour. L'apparition de Steiner n'avait fait que confirmer cet élan collectif : aucun marin ne voulait rester à proximité de ce connard de gabier, toujours prêt à "s'amuser" aux dépends d'un frère de bord. Alors l’équipage avait trouvé un moyen de vaquer à ses occupations à bonne distance de ces deux-là, si possible même en dehors de leur champ de vision, tant et si bien que personne ne s'était rendu compte de leur petit "jeu". Personne n'avait été témoin du dangereux crescendo dans leur échange, personne n'avait anticipé la catastrophe. Et quand DogFish s'était jeté sur Fib et que le bruit sourd mais violent d'un crâne qui heurte le pont avait finalement fait lever les têtes, il était trop tard : aucun pirate n'était plus en mesure d'intervenir. Pas à temps.

Sauf que les miracles naissent dans les détails.

En l'occurrence, le détail, c'était que cette grande gueule suicidaire de Fib avait interpelé son copain de jeu en braillant à travers la moitié du pont. "J'ai un jeu qui va te plaire", qu'il avait dit.

Et le miracle, c'était que ces mots, dans la bouche de Fib Steiner, à l'attention de Wilhelm DogFish, avaient attiré l'attention de Zeb Skelton.

En pratique, ce fut à peine notable, un simple coup d'œil du maître charpentier et un vague froncement de sourcils avant qu’il ne se concentrât à nouveau sur son œuvre – mesurer l’équerre de la nouvelle vergue d'artimon, sur laquelle il se tenait à califourchon. Et pieds nus, histoire de rester raccord avec le dress code du moment.

Mais ce court instant de déconcentration résultait en fait d’une fascinante alchimie.

Zeb avait relevé la tête de son travail parce qu’il avait reconnu la voix de Fib, et qu’il mettait toujours un point d’honneur à repérer le gabier lorsque celui-ci se trouvait à proximité, histoire d’anticiper toute connerie qui pourrait nuire aux autres matelots qui travaillaient dans le gréement.

Zeb avait relevé la tête de son travail parce que Steiner s’intéressait à DogFish, et que de manière aussi profonde qu’inconsciente le charpentier n’aimait pas qu’on emmerde leur traqueur un peu trop naïf, surtout quand "on" était un petit con sans ombre qui venait juste de réintégrer l’équipage après de longues vacances injustifiées.

Zeb avait relevé la tête de son travail parce que Fib avait utilisé le mot "jeu", qui ne faisait qu’ajouter au pressentiment sourd mais résolument négatif qui s’était ancré dans l’inconscient de la Rouille.

Mais même cela n’aurait peut-être pas suffit si Zeb n’avait pas été Zeb, s’il n’avait pas aussi bien connu DogFish, s’il n’avait pas été aussi âgé, aussi sensible à l’équilibre naturel de l’équipage et aussi prompt à deviner le pire. Il avait fallu cet ensemble, ces trois-là, à ce moment-là, pour que le miracle s’accomplisse.

Zeb avait relevé la tête de son travail. Un infime malaise s’était installé en lui en voyant Fib proposer un jeu à Wilhelm. Ce n’était rien. Mais ce rien fit que, lorsque la Rouille perçut une soudaine agitation sur le pont, en-dessous de lui, ses yeux surent tout de suite où regarder, il comprit instantanément ce qu’il voyait. Et alors que tous les autres matelots en étaient encore à assimiler la gravité de la situation, lui réagit tout de suite.

Putain de miracle.

En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, le charpentier lâcha ses outils pour dévaler le long des haubans les plus proches et sauter sur le pont. Sa jambe gauche, encore convalescente après sa double fracture, le lui fit méchamment payer, mais heureusement pas au point de l’empêcher de courir, pas au point de lui couper le souffle et de l’empêcher de crier.

"Wilhelm ! ARRÊTE ! LACHE !"

Zeb connaissait le Pied Beau, il se doutait qu’un ordre hurlé ne suffirait pas, plus maintenant, pas alors que Doggy léchait frénétiquement les pieds du gabier, pas alors qu’il avait déjà – oh putain il avait déjà la main sur sa machette.

Mais la Rouille espérait quand même que cela suffirait à faire hésiter DogFish. Juste une seconde. Juste le temps de...

Sans réfléchir davantage, Zeb se jeta sur le traqueur, son bras droit s’enroulant autour de la gorge du jeune homme pour tenter de l’entraîner dans sa chute, sa main valide cherchant le poignet en train de dégainer.


Dernière édition par Zeb Skelton le Sam 25 Aoû 2018 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1128
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   Ven 24 Aoû 2018 - 16:24

Ne fais pas ça...
Ne fais pas ça...


DogFish tenait les deux chevilles croisées serrées dans l'une de ses mains et avait plaqué les deux pieds contre son visage, les câlinant comme s'il s'agissait d'un doudou des plus précieux. Comme s'il venait de retrouver un quelque chose de cher.. Très cher, trop cher à son cœur.
Ce dernier qui tambourinait à toute allure dans sa poitrine, dans un rythme effréné qui ne semblait pas avoir dans l'idée de ralentir.
L'excitation était à son comble, et le visage de Wilhelm se tordait dans un mélange de souffrance, mais surtout de plaisir.
Il haletait, le blondinet, et gémissait même à l'occasion, son bonheur atteignant visiblement son paroxysme.
Presque.
Presque ?
Ne fais pas ça...

Et sa main libre, ou presque, celle qui ne tenait pas les chevilles, s'était tendu, le raclement de la lame glissant sur le cuir s'envolant dans les airs, accompagnant la musique de la respiration saccadée du pirate.
Continue
Continue
Encore...
Ne fais pas ça...

Presque.
Les yeux mi clôt du Pied Beau lâchèrent un instant les précieux petons pour mieux glisser sur sa victime qu'il avait sentit remuer, qui s'était redressée et qui maintenant le regardait.
Gris passé contre bleu brulé.
Bleu enfiévré contre gris résigné.
Résigné ?
Non, pas tout a fait. C'était plus que ça.
La main qui tenait la machette se serra plus fort sur le manche, se préparant à l'abattre, ses muscles roulant sous la peau du bras tendu. Prêt à frapper.
Pas résigné... Il acceptait.
Il le voulait.
Il y eut comme un échange entre le bourreau et sa victime.
Comme un dialogue silencieux que seul eux deux pouvaient percevoir.
Un lien qui se créait.
Un lien étrange et malsain.
Un lien sacré pour celui qui y croyait.
Et Wilhelm y croyait.
Alors la mine du traqueur changea perceptiblement, un sourire doux s'y dessinant.
Un sourire aux airs étrangement rassurant, qui se voulait l'être, peut être.
Et la, alors qu'il n'y avait plus rien d'autre que Fib et DogFish dans cette bulle de folie, alors que le monde entier avait disparu, que plus rien d'autre que cet instant ne comptait, la voix enrayée du découpeur se fit entendre.
Basse.
Tellement basse.
Un murmure de soufflé, tout au plus, que seul le Gabier aurait put entendre, sa seule cible, son unique destinataire.

"Ne bouge pas."


Dernier élan, le bras tendu amorçant le mouvement, une inspiration de prise et...

"Wilhelm ! ARRÊTE ! LACHE !"


Le temps sembla s’arrêter alors que les yeux pâles du blond s'écarquillaient.
Quoi ? Qui ?
Le traqueur n’eut même pas le temps de tourner la tête que soudain, sa respiration fut violemment coupée, un choc brutal le percutant de plein fouet et l'entrainant au sol sans grande difficulté.
La bulle avait explosé.
Les sensations avaient brusquement changé de bord, la tempête maintenu à l’extérieur s’abattant sur le pirate, le tirant de cet instant de volupté, de plaisir extrême.
De partage CONSENTIE.

Lui volant son Amour.
Lui volant sa Proie.
Lui volant son Moment.

Percé par la douleur et surtout, oh oui SURTOUT par la frustration démente, Wilhelm se mit à hurler comme un possédé, sa voix partant dans des intonations que rares personnes ne lui avait jamais connu.
Pourtant, peut être que celui qui était intervenu l'avait déjà entendu, cette chanson la. Ce hurlement aux frontières entre l'animal et l'humain.
Zeb Skelton.
Ce bon vieux collègue pirate que Wilhelm n'avait pas reconnu, qu'il n'avait même pas prit le temps d'identifier. Dans ces moments de rage dingue, DogFish ne reconnaissait personne. Il n'était plus que colère, frustration, violence.
Et il huuuurlait comme jamais, à s'en abimer les cordes vocale, se débattant comme le fou qu'il était.
La manœuvre de la Rouille avait pourtant réussi à lui faire lâcher prise, que ce soit concernant les chevilles ou son arme, cependant le traqueur était loin, TRÈS LOIN d'être calmé, et ses poings serrés se mirent bien vite à frapper tout ce qui était à porté, ses jambes s'agitant et filant autant de coups de pieds rageur et incontrôlés.

"HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ... !!"






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouer avec le Doggy, s'y brûler les pieds   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nouveau tuto pour jouer avec plusieur clé cd diablo 2
» toujours possible de jouer avec deux diablo2?
» Des volontaires pour jouer avec nous à Footstar
» 1ère partie avec les eldars noirs contre du tau 1000pts mes impressions
» La Française, quelle variante avec les noirs pour être réellement actif ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-