Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rain X. Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 20

✘ DISPO POUR RP ? : Non~
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: I make no apologies ★   Mar 26 Juin 2018 - 1:28

I've heard it before
I'm straight out of line
The image of malice
With one evil mind


Au-delà du doute raisonnable, Rain est pratiquement certain que hurler aux personnes qui le supportent le mieux d'aller se faire foutre risque de causer des soucis dans leurs interactions sociales futures. Ils n'avaient qu'à pas débarquer dans son espace vital au premier pas en dehors de sa chambre. Le sevrage n'a pas comme effet secondaire de le rendre aimable, surtout lorsqu'il a l'air d'un mort-vivant. Se faire voir sans maquillage est un déshonneur qui risquerait de nuire à son image. Après tout, qui aimerait une horreur pareille, hein ? Ah, c'est à cause de ce connard que son cerveau apprécie de lui balancer ces phrases malsaines. Si l'on ajoute à ça l'utilisation du mauvais nom (pas qu'il leur ait encore offert le nouveau) et juste cette foutue proximité qui le terrifie encore plus qu'avant, Rain ne passe pas spécialement une journée agréable.

Se laver prend une éternité, et ensuite ses pinceaux tremblent sous ses doigts. Juste du fond de teint alors, un peu de poudre d'une autre couleur pour faire ressortir certains endroits, rendre son visage plus vivant. Il pourrait utiliser dix couches du produit à appliquer sous ses yeux que ça ne retirerait pas les cernes. Au moins, l'aspect général est passé de monstrueux à vaguement acceptable. Ses habits sont sobres, comparé à autrefois. Leggings, jupe, et un machin ample qui doit probablement être un haut. Moins de couleur, plus de chaleur. Qu'importe, il n'a pas spécialement envie de ressortir de sa chambre avant la fin du givre.

Manger est peut-être, vaguement, nécessaire. Son corps commence sérieusement à quémander un repas, maintenant qu'il est de nouveau en mesure de les garder. Lunettes sur le nez, il avance avec prudence, une main en appui contre le mur pour lui éviter de se niquer un peu plus. C'est drôle, parce qu'il n'a même plus envie de porter sa mitaine. Qu'est-ce qu'il s'en branle, si on voit sa cicatrice. Au pire, ça éloignera les gens un peu plus, exactement ce dont il a besoin en ce moment. Frange devant les yeux, Rain espère traverser une partie du ranch sans qu'on le fasse chier.

L'Impardonnable ne salue absolument personne, outre par de très vagues mouvements de tête qui sont déjà trop.

Ah. Les fauteurs de trouble sont également dans la partie restaurant. L'avantage étant qu'il n'y a personne d'autre. Il est soit très tard ou très tôt. Par conséquent, les éviter serait simple. Le problème, c'est que ça sera flagrant. Grognant intérieurement, Rain doit abandonner le mur pour se poser sur une chaise à leurs côtés. Coudes sur la table, il leur tire la langue, signe qu'il n'a pas pardonné leur attitude précédente. Ses hurlements résonnent encore dans un coin de sa tête. Un instant, ce n'était ni leurs visages ni leurs mains que l'Impardonnable voyait.

Pathétique.

« J'ai faim. » Certes, ça sonne un brin tel un ordre, mais son estomac vide est peu prompt à la politesse. Rain est presque certain de peser encore moins qu'avant, ce qui est vaguement inquiétant. « Et mon nom c'est Rain Kuseinu Nataku. Ne vous avisez plus jamais de dire Xen. » Bien, super excuses.

Au lieu de leur dire qu'il aurait mieux fait de ne pas hurler plus tôt, le jeune pirate est parvenu à avoir l'air de les menacer. Pas de 'vous allez bien vous ?' ni de 'j'espère que vous pourrez me pardonner'.
Plus tard, peut-être.






雨降って地固まる
If all you've ever known is to be hurt by the one that pretends to love you, then many times you go to the one who hurts you for love. ×by lizzou.


Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyrrha Ofthesea
avatar

☠ Fermière du Port ☠


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Garde-Fou
✘ AGE DU PERSO : 20 ans

✘ LIENS : Cause after all you're my wonderwall

MessageSujet: Re: I make no apologies ★   Jeu 28 Juin 2018 - 0:25



Ce matin-là, Zyrrha se réveille avec une odeur aigre dans les narines. Elle grommelle avant d'entrouvrir ses paupières lourdes de fatigue. Elles sont toujours aussi lourdes depuis ce soir-là. La fatigue ne la quitte jamais. Pourtant elle fait l'effort de s'éloigner un peu de Jack. La pommade qu'elle lui applique pour soulager ses douleurs est efficace, certes, mais qu'est-ce qu'elle sent mauvais !

« Jack. Debout. Ou stink. »

Avec un coup de pied rendu très inefficace par sa faiblesse notable, elle tente de l'éjecter du lit qu'ils se sont mis à partager depuis que leur ferme est devenu le repaire des rebelles. A la fois pour se tenir un peu plus chaud et pour libérer de la place pour les autres. C'est pas dans leurs états qu'ils vont faire des galipettes de toute manière... La basanée se redresse et attrape une poignée de grains de café sur la table de nuit, qu'elle entreprend de mâcher avec difficulté et force grimaces.

Au début c'était le bazar. On les sollicitait tout le temps pour des broutilles, vu qu'ils avaient été catapultés à l'accueil (c'était chez eux après tout), et la fatigue de Zyrrha prenait bien trop souvent le dessus sur sa motivation à bouter hors de l'île ce Seigneur des Glaces. La preuve, à la première réunion importante, elle ronflait dans un coin. Mais les choses avaient fini par se tasser un peu, chacun prenant ses marques dans ce nouvel environnement.

Un peu d'énergie regagnée, elle se lève et va se planquer derrière le paravent pour retirer sa chemise de nuit. Elle se passe un peu d'eau (froide) (elle hait définitivement l'hiver) sous ses aisselles et sur son visage pour achever de se réveiller (si on peut appeler son état un éveil) puis s'habille avec des gestes mous. Un pantalon. Deux pantalons. Trois pantalons. Une jupe. Un haut. Deux hauts. Un pull. Deux pulls. Même des paires de chaussette qu'elle a emprunté à Jack. Ne plus pouvoir marcher pieds nus lui manque terriblement.

En sortant de leur chambre, son cœur manque un battement. Xen ! Elle ne l'a pas vu sortir de sa chambre depuis des jours ! Ni une ni deux, les deux comparses se jettent sur lui pour lui poser des milliards de questions. Est-ce qu'il va bien ? Il est malade ? Zyrrha peut lui concocter un remède s'il en a besoin. Est-ce qu'il a froid, faim, soif ? Est-ce qu'il a pensé à bien sécher ses orteils après le bain ? Il y a eu plusieurs cas d'engelures chez les pirates, ils doivent être consciencieux.

Le ton monte, si brusquement que Zyrrha ne comprend même pas pourquoi elle s'est mise à hurler. La fatigue, l'angoisse, son inquiétude pour l'asiatique... La porte se claque avec une violence qui la souffle comme une bougie.

Quelques instants plus tard, dans le réfectoire, elle observe sa bouillie sans mot dire. Jack est installé face à elle, sur la longue table qu'ils ont dégotté pour installer tout le monde. Sa gorge est nouée et elle a l'impression qu'elle peut s'effondrer à n'importe quel moment.

« Jack... J'suis fatiguée. »

Dans le tremblement de sa voix, on sent qu'elle ne parle pas uniquement de la fatigue physique qui l'attaque depuis la soirée sur le navire. Un sanglot puis des larmes brûlantes, un trop plein qu'elle a besoin d'évacuer à tout prix.

« Qu'est-ce que j'ai fait... ? Pourquoi je lui ai crié dessus ? J'en peux plus, j'en peux plus de rester sans rien faire comme ça... J'ai besoin de-de faire quelque chose de plus. »

Et pourtant Zyrrha, et pourtant, malgré sa fatigue, elle a fait tellement déjà. Et elle ne s'en rend pas compte. Ce n'est jamais assez. Tous les remèdes, toutes les couvertures distribuées, toutes les instructions données pour faire tourner la ferme, tout ça n'est pas suffisant.

« Je dois parler aux miens. »

Elle annonce ça comme une fatalité. Inéluctable et qui, pourtant, l'effraye au plus au point. Elle doit retourner au bayou. De toute façon, ça va bientôt faire sept lunes... Il est temps.

La sorcière voit Xen arriver du coin de l’œil. Elle sèche rapidement ses larmes, les gestes rendus gauches par la fatigue, et renifle un coup avant qu'il ne s'asseye à côté d'elle. De longues secondes s'écoulent avant qu'il ne lance d'un ton sec et sans appel :

« J'ai faim. »

Si la situation n'était pas aussi dramatique (et si elle n'était pas aussi fatiguée), elle en rirait fébrilement. Mais elle reste figée, en attente de la suite, parce que bien sûr ce n'est pas terminé.

« Et mon nom c'est Rain Kuseinu Nataku. Ne vous avisez plus jamais de dire Xen. »

Elle ne répond pas. Elle fait un signe à Jack avant de se lever, ses jambes tremblant légèrement sous l'effort.

Quelques minutes plus tard, elle revient avec une assiette et un bol fumants. Sa voix est faible et enrouée, pourtant c'est sur un ton tranquille qu'elle annonce :

« Du riz. Et du bouillon de légumes, ce sera... plus facile qu'un vrai repas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Highwater
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 57
✘ SURNOM : Le Somnambule
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Pas tout de suite, mais je peux faire une liste d'attente ;p
✘ LIENS : L'aventure nous attend, camarades !

MessageSujet: Re: I make no apologies ★   Jeu 23 Aoû 2018 - 1:54

Zyrrha ouvre les yeux, et elle le bouscule. Jack se réveille, comme d'habitude.

Parce que ouais, ça commençait à devenir un rituel matinal, ces bêtises. Depuis le froid, depuis les maladies contractées au Bal, tout avait changé, mais la routine était une force plus puissante que beaucoup de choses. Donc Zyrrha ouvrit les yeux, râla, et tenta de pousser Jack hors du lit. Jack poussa un cri théâtral, se jeta au sol d'un mouvement dramatique et entreprit de jurer sincèrement car en voulant faire l'idiot il avait relancé sa pseudo-migraine. Comme tous les jours.

Il n'apprenait pas systématiquement de ses erreurs.

Jack s'habilla en maugréant vaguement, sans provoquer de réaction de Zyrrha, qui 1. était complètement dans le pâté 2. avait trop l'habitude pour prendre la peine de répondre. En vérité, Jack s'inquiétait pour sa camarade. Depuis le Bal, il souffrait de douleurs bizarres et de vertiges passablement agaçants, mais ce n'était pas pareil. Même comme ça, il pouvait rester lui-même. Zyrrha, elle, avait perdu cette énergie et ce dynamisme qui pour Jack faisait partie intégrante de ce qu'elle était.

C'était perturbant, de la voir comme ça. Et rien que pour ça, Jack voulait que la rebellion triomphe.

Mais en attendant, il fallait bien faire tourner le ranch, aider les nouveaux venus à s'y retrouver… vérifier que Xen allait bien ?!

Apparemment il allait assez bien pour leur crier dessus. Mais vu le caractère de Xen, ça ne voulait pas forcément dire grand-chose.

« Jack... J'suis fatiguée. »

Jack fixa sa comparse sans savoir quoi répondre. Puis Zyrrha se mit à pleurer sous le regard ébahi de Jack.

– Mais… mais tu fais déjà plein de choses ! protesta Jack. Tu gères à fond ! Tu es sur tous les fronts à la fois, tu aides tout le monde, tu…
« Je dois parler aux miens. »

Jack referma lentement la bouche. Elle avait l'air si sûre. Et puis le temps que Jack cherche comment répondre à ça, voilà que Xen débarquait à son tour dans le réfectoire.

Jack resta figé, attendant l'explosion. Qui ne vint pas. Contre toute attente, Xen se contenta de tirer la langue. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Est-ce qu'il faisait ça parce qu'il était fâché ? Ou est-ce qu'au contraire c'était un geste qui dédramatisait la situation pour montrer qu'il ne leur en voulait pas ?

Dans le doute, Jack préféra pour une fois se taire. Parce que des fois, quand même, il apprenait de ses erreurs.

« J'ai faim. »

Hésitation. Est-ce qu'il devait se lever pour aller lui chercher...

«Et mon nom c'est Rain Kuseinu Nataku. Ne vous avisez plus jamais de dire Xen. »

Jack cligna lentement des yeux, tentant de digérer l'information. Comment avait-il fait pour passer à côté de ça ? Ça faisait… longtemps qu'il était ami avec Xe… avec Rain, et il ne savait même pas son nom correctement ? Quel mauvais ami il faisait…

Pendant que Jack se questionnait, Zyrrha le prit de vitesse pour aller chercher à manger, le laissant seul avec sa culpabilité et son ami mal en point.

C'était vrai qu'il n'avait pas l'air au mieux de sa forme, Rain. Pas du tout, même.

– D'accord, dit simplement Jack.

Il préférait attendre que Zyrrha soit là avant de tenter une conversation. Il n'avait pas envie de gaffer une fois de plus. Rain n'allait pas bien, c'était évident, donc ce n'était pas le moment de le braquer contre ses amis. C'était justement dans ses moments-là qu'on avait le plus besoin de ses amis autour de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain X. Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 20

✘ DISPO POUR RP ? : Non~
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I make no apologies ★   Jeu 23 Aoû 2018 - 16:12

Tout mériterait d'être étouffé. Des couleurs trop vives qui agressent son regard aux personnes à ses côtés. Brûler ce monde jusqu'à ce qu'il ne reste rien que le silence et des cendres pour tout recouvrir. Rain y songe assez pour peindre les flammes dans un coin de son esprit, jusqu'à se sentir au bord d'un précipice trop familier. Le feu lui fait tout autant horreur que d'exister, malheureusement. Ses bras de croisent, le brûlé sous son compagnon, jusqu'à ce qu'il prenne appui autant que possible sur la table, certain qu'elle ne bougera pas d'un millimètre de toute manière.

Ont-ils changé ? Est-ce que la fatigue s'est emparée d'eux un peu, jusqu'à geler leurs cœurs ? Ce ne sont pas ses amis, sinon il s'en inquiéterait, au lieu de se dire que ça serait un problème. Et qu'est-ce qu'il ferait, s'ils devenaient inutiles ? S'éloigner ou bien s'en débarrasser. Rain refuse de se laisser vaincre par ce qu'il est, préférant tenter de mieux lire leurs expressions. Les regards qu'il évite, incapable d'affronter les yeux de qui que ce soit, l'affaissement des épaules et les larmes que la jeune femme a essuyé juste avant qu'il ne s'asseye. Est-ce de sa faute ?

Non, il n'est pas le centre du monde. Rain peut influencer les événements, les empirer en majorité. Néanmoins, l'Impardonnable n'a aucun contrôle sur le reste. Les gens suivent leur propre chemin, affrontant des horreurs dont il ne peut imaginer l'envergure si elles ne sont pas semblables aux siennes.

« D'accord. »

Aucune parole n'est offerte en retour. Rain a énoncé son nom en une affirmation, après tout. Le silence le pousse à faire glisser ses ongles peints sur la table, provoquant un bruit de fond désagréable qui a au moins le mérite de le calmer.

« Du riz. Et du bouillon de légumes, ce sera... plus facile qu'un vrai repas. »

En quoi est-ce que ça n'en est pas un ? L'incompréhension ne s'embête pas à passer dans son regard. Rain sait qu'il est celui qui est anormal à ce sujet, trop habitué à l'opium pour apprécier quoi que ce soit d'autre. Il se redresse, lui offrant un simple hochement de tête. Rien de plus en guise de remerciement. Des couverts sont trouvés un peu plus loin et Rain revient s'asseoir.

Sa cuillère tourne dans le bouillon, en une danse sans fin.

« Vous êtes toujours malades, depuis le bal, » L'impardonnable note à mi-voix. Lorsque le monde n'est plus flou, tout devient trop net, les bords tranchants et dangereux. Les visages ne sont plus des masques mal-peints. Ils deviennent vivants, humains même. Et Rain est dégoûté par un tel spectacle, par l'idée de proximité. Qu'est-ce qu'il connaît d'eux, des autres ? Xen ne faisait que venir se plaindre, prenant toujours plus.

« Qu'est-ce que je suis supposé dire pour alléger cette tension ? Je ne supporte pas qu'on envahisse mon espace comme vous l'avez fait plus tôt. Et je n'ai guère de—» Rain se coupe en pressant la cuillère contre ses lèvres, avalant le bouillon. Déjà trop. Est-ce que la réaction de son corps est une demande pour qu'il arrête ou l'inverse ?

Clamer être incapable de ressentir de la compassion pour leur sort ne serait pas un mensonge. Sauf que le jeune pirate sait parfaitement que ça ne serait pas un pas dans la bonne direction. L'empathie s'apprend, n'est-ce pas ? Il secoue la tête, quelques cheveux sombres glissant devant son regard. Il a arrangé le tout, teinture et ciseaux. Si Rain s'est rendu moins visible, plus présentable, ce n'est pas pour se mettre sur le devant de la scène et s'avancer jusqu'au bûcher devant tout le monde.

« Est-ce que vous auriez besoin de moi pour quoi que ce soit ? J'ai rejoint l'équipe médicale du Ranch en tant qu'apprenti de Earl. »

Un peu de riz. Du bouillon. Soulever la cuillère, se forcer à mâcher et à avaler.
Un effort qui se terminera certainement avec une partie de la nourriture oubliée.

S'il est officiellement redevenu soigneur (l'ironie a poussé son choix) d'une certaine façon, Rain n'a pas accompli grand-chose, occupé à se rendre malade pour guérir. Peut-être que ça ira mieux à présent. Sa queue de cheval glisse vers son bol et il la repousse par-dessus son épaule avec un soupir.

« Mes compétences dans le domaine sont néanmoins limitées pour l'instant. » Quelle est l'histoire racontée à Jack, lors de leur voyage ensemble ? Blue ou Darkness ? Il a un doute.






雨降って地固まる
If all you've ever known is to be hurt by the one that pretends to love you, then many times you go to the one who hurts you for love. ×by lizzou.


Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I make no apologies ★   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Make-up
» Etape par étape d'un make up (Elfdoll Sian)
» Make your nabaztag remind you of your favorite BBC programs
» LDOLLFESTIVAL EUROPEEN BJD
» Les Pullip : 2e tentative d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Ranch des Rebelles-