Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 137
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Sam 2 Juin 2018 - 11:24

Même si le Tétrodon connaissait bien le port, il n'éprouvait pourtant pour lui que du dégoût voire même un vague mépris. Les alcooliques de la taverne ne l'intéressaient que parce qu'ils étaient drôles, quand ils étaient bourrés, et qu'on pouvait facilement aller foutre la merde dans un repaire d'éméchés.
Les catins ? Des cageots, des thon et des grognasses indignes du moindre intérêt. Elles n'avaient rien de passionnant à dire – à part Mercy peut-être – et leurs cuisses dégoûtantes risquaient fort de vous refiler les pires saloperies de l'île. Non vraiment, très peu pour lui.
Et puis il y avait le bayou, cet endroit putride et bourbeux où évoluaient charlatans, magiciens, et tarés de premier ordre. La magie c'était pas trop son truc, au gabier. Sans trop savoir pourquoi il ressentait pour elle un mélange de fascination et de peur profonde, l'impression qu'elle pouvait le détruire en un rien de temps sans qu'il puisse rien faire pour lui échapper.
Bon il y avait quand même Baron Samedi, avec lequel il avait une alliance pas trop dégueu... et parmi les grouillots du port il pouvait approximativement compter sur le chinetoque du bric à brac et l'artiste génial coupeur de têtes : son maître en matière de folie et de peur.

Il avait beau tourner ça dans tous les sens, son chez lui c'était le Roger. Difficile à croire hein, mais n'empêche que Steiner avait emmêlé son cœur aux cordes chéries de ses hauteurs matifères. Il ne se sentait bien que là-haut, tout au sommet, près du ciel, à grimper et évoluer sur les poutres étroites, au milieu des odeurs de chanvre et des embruns de mer.
Au plus profond de ses tripes il savait qu'il était un pirate, un vrai, et que son voyage chez les Garçons Perdus n'était qu'un détour avant le terminal : sa vie ici, au bord du Jolly Roger. Il n'était peut-être pas fidèle à son capitaine ni à son second, et tendait à bailler aux corneilles, mais il restait lié au navire, peut-être pour toujours. Curieusement cette idée ne le dérangeait pas.
Ce sont que des mots, petits, de belles paroles que j'entends ; et ce que tu m'as montré ne suffira pas ici. »
Savoir se battre n'avait que peu de valeur au final : il fallait s'abandonner tout entier pour entrer dans ce nouveau monde forbans, au sein duquel s'égaraient parfois quelques héros étonnants, des aventuriers plus que des criminels.
Devinez à quelle catégorie appartenait notre ancien nazi ? Bingo. Pas du genre à écumer les mers à la recherche d'aventures passionnantes.
« Allez viens, j'te fait un poil visiter »
Que le mioche puisse un peu voir ce qui l'attendait.

Il se dirigeait vers la taverne lorsque, soudain, un frisson glacé lui parcourut l'échine et il sentit ses pieds se recroqueviller sur eux-même, soudain frémissants. Il baissa les yeux vers eux, murmurant :
« Hey calmos les gars... ça va p... »
Le dernier mot mourut dans sa bouche et si ses petons étaient au supplice, son cœur lui battait plus fort en remarquant la sale engeance de blondinet dément qui se profilait à l'horizon. C'était pas trop le genre de son Doggy préféré de quitter le bord et pourtant il était juste là, à portée de main.
« Tiens gamin, je vais te présenter la fine fleur du Roger ».
Aussitôt dit, aussitôt fait. Il plaça ses mains autour de sa bouche, emplit ses poumons et hurla, avec la gouaille délicate qui était la sienne :
« DOGGY, foutu timbré aux dents pourries, ramène donc ton cul par ici j'ai un truc à te montrer. »
Il conserva son sourire, soudain heureux comme un enfant, le regard brillant et le rire mauvais.
« Fais gaffe à des pieds mon petit pote d'un autre temps... Doggy est un passionné de pieds, et t'en as de très jolis. »
Passionné. C'était le mot.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Mar 5 Juin 2018 - 11:07

Le port est, étonnement, un endroit plutôt animé.
Je dois avouer m'être parfois arrêté, écoutant les ivrognes gémir bruyamment, détachant leur voix abîmée par l'alcool du brouhaha général et incompréhensible de la taverne.

J'avoue aussi m'être demandé, durant quelques minutes, ce que des femmes faisaient là, le monde des pirates m'ayant toujours paru très masculin...
Puis, les allures, les postures, les habits, tout s'est emboîté, peu a peu, amenant en mon esprit l'hypothèse très certainement véritable qu'il s'agissait là de femme de petite vertu, très petite.

Nous marchons, cote a cote, les regards continuent de se poser sur moi, il y en a des étonnés, il y en a qui rigolent? qui dévisagent..
J'aurais pensé au début m'en ennuyer, voire m'en vexer, être le centre de l'attention assez particulière du port ne me semblant pas plaisant au premier abord...
Pourtant, je dois bien avouer trouver un certain plaisir a tout cela, je me sens dans un monde plus propice a ma personne, plus adapté a mon charisme et mon éternel masque, étant d'une froideur, d'une placidité légendaire.

C'est alors qu'au cours de notre "visite" un phénomène a l'étrangeté relative se produisit, l'énergumène s'est arrêté, là, baissant la tête, je l'entend prononcer quelques faibles mots, a l'attention de ce qui me sembla être ses pieds, venant de lui, une telle chose, même si je dois l'avouer fortement étrange, ne m'étonne a moitié, le tétrodon s'étant prouvé relativement dérangé dès les premières secondes de notre échange.

Néanmoins, ce que j'ai pu apercevoir, s'approchant de plus en plus, couplé aux quelques conseils de mon camarade de fortune (conseils portant sur la protection de mes pieds, qu'il jugeait a goût de l'individu étrange, qui commençait d'ailleurs a se trouver maintenant assez près afin de l'examiner de mon regard expert)

Un autre élément assez particulier anima ma curiosité, le surnom que mon ami de bonne Race donnait a ce pirate abîmé au cheveux blonds, Doggy...

Qui sur terre, accepterait de se faire appeler de la sorte, c'est réducteur, animal, et a en juger par son physique, il n'est pas de ceux qui devraient se voir rabaissé ainsi.

Même s'il empeste la mer et l'iode, même si ses dents prennent ce qui me semblent être une noirceur inhumaine, même si les blessures et les cicatrices le marquent..

Je ne peut arracher mon attention du haut de son visage.

Ça commence a faire beaucoup de blonds,
beaucoup d'océans dans les yeux.
Les pirates de ma Race sont tous comme transformés, tous atteints d'une certaine folie, est-ce là le destin unique réservé aux quelques êtres de notre rang s'étant retrouvés ici ?

Se perdre dans les vices, et entamer un lent, mais intraitable et inaliénable voyage vers la décadence ?

Non, je reste solide, droit, je ne suis pas d'eux.
Je ne sais pas si je les sauverais avec moi, en tout les cas, je réussirai là ou ils ont échoués.

Le regard perplexe sort enfin du vide, le flou laisse place a une image bien plus nette, la lucidité s'ouvrant de nouveau sur ce nouveau personnage, animé d'une énergie assez malsaine, a l'image de son odeur et de son corps abîmé.

Une main tendue, Virile, adaptée a ce monde adulte qui m'avait trop manqué, un malice trop excité pour être caché, peint sur mon visage trop souvent habitué a être de marbre.

Enchanté, ami adorateur d'orteils.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1117
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Sam 9 Juin 2018 - 20:40

DogFish, ce n'était pas un habitué du port.
Pas du tout même.
Alors me direz vous, qu'est ce qu'il faisait la ?
Bonne question.
Mais à vu de nez, il avait l'air de chercher quelque chose.
La tête baissée, comme si souvent, les sourcils froncés et les yeux rivés sur le sol.
Il cherchait.
Il cherchait...
Mais on ne savait pas quoi.
Aussi étrange que cela puisse paraitre, à vrai dire, il y avait fort à parier que lui même ne savait pas.
En fait, Wilhelm n'avait pas quitté son bon vieux Jolly roger pour se rendre au port, mais c'était à force de chercher ce quelque chose dont il ne savait rien que ses pas l'avaient d'eux même conduit jusque la.
Par ici, pratiquement personne ne le connaissait. Sans doute passait-il pour un clochard paumé aux poches troués.
C'était que DogFish n'avait pas l'allure d'un gentilhomme. Pas d'un commerçant non plus et même pas d'un client.
Il puait à des kilomètres l'absence totale de moyen, et autre chose aussi.
Un sale mélange de pourri, d'iode et de rhum macéré.

Les plus aguerris verraient tout de même certainement en lui un matelot. Du genre qui accumulait une certaine expérience du fait de ses nombreuses cicatrices, des deux machettes qui pendaient à ses hanches, et surtout de l'ombre qu'il trainait derrière lui.

Les ombres, ça se faisaient rare, par ici.

Mais sauraient-ils le nommer ?
Rien n'était moins sur.
Car si le Pied-Beau avait su s'illustrer en tant que tueur sanguinaire et multirécidiviste découpeur de chevilles, sa renommé n'était pas écrite sur son front.
A première vu, il ressemblait plutôt à un drôle de type à la ramasse venu de nul-part et dont les pas le menait ailleurs.

Et puis soudain, le blondinet avait relevé la tête, ses yeux pales grand ouvert, la truffe au vent.
On l'avait appelé, la, non ?
Si si, il n'avait pas rêvé, et déjà son regard qui ne ratait jamais rien avait repéré celui qui l'avait interpellé, de loin !
Ni une ni deux, et tout sourire, du genre à faire chialer les miroirs, Wilhelm avait donc rejoint les deux hommes en trottinant presque à la manière d'un clebs qu'on aurait sifflé.
C'était qu'il avait reconnu l'un d'entre eux sans aucune difficulté ! Un collègue ! Un vrai !

"Hey Fib !"
Et à peine les yeux étranges du traqueur s'étaient posés sur le visage du gabier qu'automatiquement, ils avaient glissé plus bas. Beaucoup plus bas.
C'était un automatisme chez celui la. A peine salué qu'il matait déjà.

Un sourire de travers, grinçant, et un ricanement demeuré qui s'échappait d'entre ses lèvres dans un souffle saccadé. C'était qu'une des particularités du tétrodon, c'était qu'il allait sans arrêt nu pieds.
Et c'était drôle.
C'était drôle hein... hinhin.
C'était drôle par ce qu'avec ça, il avait semblait-il trouvé un copain qui faisait de même.
Celui la, DogFish n'avait même pas pris le temps de l'identifier, le regard perçant et malaisant du pirate passant des petons de Fib à ceux du garçon sans passer par son visage.
Moins important; le visage.
Wilhelm se mordit la lèvre inférieure comme pour retenir son sourire dément de s'agrandir un peu plus, il aspira un coup, cherchant à rattraper la salive qui s'échappait.
Charmant pas vrai ?
Charmeur même.
Un homme qui savait se tenir, hein.
Le genre à faire bonne impression dès la première rencontre.
Un mouvement attira cependant l'attention du blond, lui faisant relever les yeux et loucher sur cette main tendue, et enfin, les yeux abimés à la rétine comme cramé se posèrent sur le nouveau visage.

Tiens tiens...

Il avait l'air bien jeune celui la.
Un nouveau coup d’œil vers le gabier, visiblement interrogateur avant de revenir illico vers ce grand gaillard à la peau bien lisse et bien propre.

Une hésitation, avant d'enfin réagir, saisissant cette main et la serrant relativement fort, mais sans exagérer.

"Wilhelm DogFish !"
Qu'il se présenta, penchant dans le même temps la tête sur le coté tout en secouant doucement la main du garçon perdu et sans pour autant le lâcher des yeux une seconde. Oubliant même peut être de cligner. "Nouvelle recrue ?" Demanda t-il finalement après un petit temps de vide inconfortable. Et, puisque ce pirate la était définitivement de nature nerveuse, il avait cessé de fixer le Sang-Froid, jetant des regards rapides vers Fib comme s'il ne savait pas d’où proviendrait la réponse à sa question.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 137
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Dim 10 Juin 2018 - 10:14

Fib était aussi excité qu'une jeune fille en pleine pyjama partie. Quoi de mieux que de voir se rencontrer un petit poto nazi rencontré à peine quelques temps plus tôt, et un autre poto de plus longue date, expert de la pédicure ? Il y avait de quoi glousser autour de barils de rhum toute la nuit en racontant ses petites réussites et conquêtes. Comme c'était excitant : tant d'occasions de faire battre plus vite son petit cœur d'adulte.

Il est heureux, parce qu'il attire les regards et qu'il aime être au centre de l'attention. Avec cette petite chose à ses côtés, le Tétrodon a le plus bel accessoire qui soit. Vous voulez être à la mode ? Chopez un garçon Perdu, c'est du meilleur effet. Personne ne risque de venir le piquer, en plus ; les gens d'ici connaissent trop bien le gabier et ils n'oseraient pas venir piquer dans ses affaires. Oh pas parce qu'il est impressionnant, juste parce qu'on ne voulait pas qu'il vous tienne la grappe pendant des plombes, à vous raconter ses bobards et à parler de son cul en long, en large et en travers. Seuls quelques privilégiés parvenaient à supporter pareil traitement et ils étaient bien rare. Se balader au port avec Fib c'était attirer la pitié et la sympathie d'autrui, et s'éviter aussi quelques ennuis.

Si ses pieds avaient eu des testicules, nul doute qu'elles seraient très vite remontées dans leurs talons. A nouveau il sentait ce regard peu rassurant du Pied-Beau, et il se félicita d'avoir un autre compagnon pour détourner une attention un peu trop vive. Un frisson, désagréable lui traversa la colonne et ses orteils s'agitèrent, probablement dans une tentative absurde pour essayer de fuir. Doggy faisait toujours cet effet là aux pieds. Quel talent. Un exemple pour tous – à part pour l'hygiène dentaire, peut-être.

A nouveau le cœur du Tétrodon battit plus vite et il se sentit pris de ce vertige étrange qui faisait naître les bonnes idées – ou les mauvaises, tout dépendait du point de vue. Il se sentit ému face à ces présentations d'adulte, cette poignée de main virile et bonhomme qui aurait pu faire mouiller toutes les catins du port. Il avait envie de rire, de ce grincement de métal un peu hystérique qui lui venait parfois. La folie de DogfFsh réveillait probablement la sienne et jouait en écho : un orchestre dissonant et brisé, orgue de barbarie aux trémolos sanglants.

« Presque, un petit gars qui veut rencontrer notre super captain. »
Sans inquiétude pour le fumet délicat que dégageait son partenaire pirate, Fib passa autour de ses épaules un bras solide, celui de l'amitié tordu et du compagnonnage décadent.
« T'en dis quoi d'ma petite trouvaille, hein ? T'as vu ses petons et son petit torse pas velu ? »
C'est qu'il était fier de présenter un ancien gars comme lui, même s'ils n'avaient aujourd'hui plus le même âge.

Le sourire du Tétrodon s'aggrandit, prenant cet angle étrangement large qui n'annonçait jamais rien de bon.
« Je lui fais visiter le port, t'vois ? Avant de l'amener à notre chef à belle allure. Tu nous accompagnes ? »
Son regard se posa ensuite sur le garçon, terriblement lucide, contrastant avec le sourire fou qui semblait bien décidé à rester planté là.
Et si on commençait à jouer à un jeu, à vérifier si le petit avait la trempe d'un vrai pirate.
Et si on jouait à « garde tes pieds intacts » ?






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Dim 10 Juin 2018 - 11:59

De tout les regards du port, celui du Pied-beau est sans nul doute le plus inquiétant, très souvent porté sur mes orteils, mise a part pour quelques regards discret qu'il envoie a mon acolyte de l'ancien temps, comme pour vérifier quelque chose, demander la permission...

Alors que le blond au yeux beaucoup trop clair laisse passer a travers ses rangées chaotiques de dents noire comme le début d'un filet de bave, le tétrodon lui se pavane, tout en lui répondant, annonçant clairement mes plans.

J'ai cru ressentir a ce moment là comme une sensation étrange de tension, quand le mot capitaine est sorti de sa bouche, enfin, de son masque, certains regards ce sont retirés, déçus ? choqués ? d'autre sont devenu plus insistant.

Mes oreilles fines entendent des murmures,  imperceptible mais bien présents.
Il est évident que la requête d'un perdu, consistant a entrevoir leur capitaine, ne leur semblait pas anodine, c’est pourtant bien ce que je demandais.

Une rencontre, d'homme à homme.

Après un trop long moment d'attente, l'inconnu me serre enfin la main, d'une poignée a demi intéressée, plongeant ses yeux dans les miens, m'annonçant son nom, libérant par la même occasion une haleine que j'aurai préféré ne jamais avoir sentie.

Je réponds, solennellement :

- Twice.

Whilelm... DogFish, un nom au consonances ne me plaisant guère... mais mon attention n'est pas réellement a son apogée en cet instant, les murmures deviennent un bruit de fond, le poids des yeux discrets du port s'envole, disparaît.

La seule chose qui anime mon esprit de survie de tout les instant est le regard de ce mystérieux fétichiste a l'esprit dérangé.
Malgré mon regard gelé, malgré ma capuche de fortune, ses yeux ne semblent pas quitter le moindre instant le fond de mes pupilles, sa tête se balance, les paupières ne se referment pas, pas un seul instant.

Il s'agit la d'un duel de regard a la saveur bien étrange, je suis fasciné, quel genre de décadence peut bien animer cet être, ici, en face de moi, quoi, en ce monde, aussi magique soit-il, qu'est-ce qui peut transformer un homme en... ça ?

La folie est communicative, contagieuse (le communisme en étant un exemple probant), et c'est donc avec ce même air profondément dérangé que je regarde notre individu, tout mon corps est de marbre, seul mon visage, en grande partie caché par mon écharpe, laisse transparaître l'unique once d'un quelconque sentiment, je le sourire d'un fou, le sourire d'un diable.

Le même que la bestiole en face de moi, seulement que le miens n'est pas dénué de dents.
Mes pieds, auparavant refroidis par l'attention approfondie de "Doggy" a leurs égards, sont maintenant dans une détente sans faille, comme provoquant, -de leur rang et leur hauteur de pieds), la curiosité aiguë et ambiguë de ce dernier.

Ils tapotent le sol, dans un rythme que je connais trop, celui de l'un de nos nombreux hymne...

Je lance un " continuons " , sachant pourtant que l'usage de mes jolis petons ne m'était plus accordé.

Suis-je possédé ?
Est-ce le cœur qui parle a ma place ?

Le cœur.. de mes pieds ?






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1117
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Lun 11 Juin 2018 - 9:20

"Presque" Presque ? "Un petit gars qui veut rencontrer notre super captain'." Et fib s'était glissé aux cotés de Wilhelm, passant son bras autour de ses épaules, ramenant DogFish à la réalité vu que celui ci semblait s'être un instant perdu ailleurs, ses yeux étranges fixés sur Twice, qui avait répondu à sa présentation.

"Twice..."
Avait répété le Pied Beau, comme fasciné par le garçon qui lui faisait face. "Twice..." Encore, et soufflé entre ses lèvres gercées. Un peu comme s'il cherchait à graver ce nom la dans sa mémoire abimée, écoutant toujours cependant son collègue babiller qui le secouait doucement par intermittence puisqu'il le tenait toujours de son bras amical de collègue de longue date.

"T'en dis quoi d'ma petite trouvaille, hein ? T'as vu ses petons et son petit torse pas velu ?"

Accompagnant sa réponse, le traqueur ne lâchait toujours pas le garçon perdu de ses yeux fixe. "Oh ouais..." Et son sourire se faisait plus grand, découpant son visage de noir. "C'est une belle prise..." Il semblait un peu ailleurs, Wilhelm, comme s'il imaginait déjà ce qu'il allait pouvoir lui faire subir, à celui la. "C'est un beau garçon..." Qu'il se sentit même obligé d'ajouter. "Tu es un beau garçon, Twice !" Qu'il répéta encore, s'adressant cette fois directement au concerné. C'était que parler de lui comme on parlait d'un morceau de viande, ce n'était pas très poli, hein ? Il fallait faire bonne impression.

"Je lui fais visiter le port, t'vois ? Avant de l'amener à notre chef à belle allure. Tu nous accompagnes ?"

Le Pied Beau aurait pu répondre directement à la proposition du Gabier, mais un quelque chose attira son attention. Un mouvement. Plus bas.
Et il baissa la tête, automatiquement, lâchant enfin les yeux glacés du Sang Froid pour se focaliser sur ce qui faisait tant battre son cœur au quotidien.
Tout en observant les petons du plus jeune s'agiter, semblant imprimer un genre de cadence, une fois n'était pas coutume, DogFish pencha la tête sur le coté, comme hypnotisé. A la manière d'un chien a qui on agitait un bon gros nonos devant la truffe.
Puis, il releva les yeux vers ceux du nouveau, la mine plus sérieuse, son sourire vaguement disparu.
Qu'est ce que cela signifiait ?

Était ce la...

.. Une invitation ?

"C'est une excellente idée !"
Répondit finalement Wilhelm avec un certain temps de retard. Et bizarrement, il semblait que l'ambiance avait changé. Il y avait comme un truc de poisseux dans l'air, une tension bizarre, chargé de malaise.
"Je viens avec vous !" En confirmation totale.
Cependant, il paraissait clair que l'envie de faire découvrir l'endroit à cette possible future recrue n'avait pas grand chose a voir avec les véritables motivations de DogFish.
On vous avait dit qu'il n'allait jamais au port ?
Oui..
Oui oui on vous l'avait dit.

Et ce fut donc à trois que continua cette drôle de ballade, mené bien évidemment par le Tétrodon, seul réel guide de la drôle d'équipe nouvellement constitué.
Ca promettait.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 137
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Lun 11 Juin 2018 - 16:41

Twice ? Fib a l'impression de découvrir ce nom pour la première fois... peut-être n'a-t-il pas fait attention lors des présentations – bien son genre – mais il est quasiment sûr de n'avoir rien entendu. Presque. A part le grondement de son ventre il y a un petit moment. Un petit prout aussi, éventuellement, mais pas de nom, ça il en était quasiment sûr.
Twice... jamais deux sans trois, hahaha. Des mathématiques. Génial les mathématiques. 1 + 1 deux, deux + deux quatre, et les multiplications aussi. Multiplions les pains, les poissons, marchons sur l'eau ? Parait que sur une mer très très salée on peut marcher sur l'eau, à cause de la densité.
Hum... où trouver assez de sel pour essayer ? Le condiment risquait-il de faire sécher les sirènes. PAF de la morue salée pour le repas.
Ahahaha.
Trop drôle.

« Continuons.
Je viens avec vous.
Hein ? Où ça ? »
Qu'il répondit le Tétrodon, parti trop loin dans son délire pour revenir aussi facilement sur terre. Il les fixa un instant, Doggy fixa les pieds du nazi – ou plutôt continua – et soudain Fib eut un éclair de génie, comme une petite ampoule ressuscitée qui ralluma la durite qu'il venait de péter.
« Aaaaaah oui. Oui, oui, oui, venez ».

Voilà que le gabier se retrouvait guide, et il n'en était que trop fier. Quelle belle journée vraiment ! Quoiqu'un peu fraîche, peut-être... Comme ils s'approchaient de la taverne il commença joyeusement :
« Voici un endroit sympa quand on s'ennuie. Si tu veux t'intégrer c'est là qu'il faut aller, mais gaffe à ton cul quand même, ça se fourre vite ces choses-là, un accident est vite arrivé. Une fois Jim – notre Mousse – essayait juste de nettoyer le sol – une obsession chez lui – et pouf... TROIS GREDINS PAR DERRIERE. Faudra que tu te méfies de lui, une vraie saleté. Il refile des maladies à tout le bateau. Sors couvert. »
Il continua, laissant Doggy prendre le soin de faire sa cour. Il prenait le temps, le Tétrodon, flânant, faisant des détours, mains dans les poches et sourire de travers. Il s'arrêta cette fois à côté de la maison close, et fronça le nez, dégoûté :
« Ça... c'est les putes. Jamais vu un pareil groupe de cageots pareil, même les sirènes sont plus sexy avec leurs queues de saumon là... Parait que c'est là où le mousse a chopé ses maladies, faut pas y foutre les pieds. En plus t'as pas une seule de la « belle race », si tu vois ce que tu veux dire. De toute façon niveau blond aux yeux bleus tu trouveras pas mieux que notre Doggy, hein Dog ? Azy fais-nous risette. »

Et il poursuivit encore, montrant ceci ou cela, perdant du temps, laissant – à dessein – monter la pression dans le crâne pressurisé de ce coquinou de requinou.
« Ça c'est l'Amanite Viride, le fumoir de la Moriko. Opium à volonté mais fais gaffe ça te coûte un voire deux pieds. Ah ! Voilà la Pluie éternelle : on trouve de tout ici, toujours chaussure à son pied. Hop, à gauche le Damour and Co, avec sa magie louche et parfois un peu noire. Mieux vaut ne pas y traîner un orteil, les mecs cartésiens comme nous ça a pas besoin de charme, hein ? Et enfin... Chez Ruth, notre tatoueuse. Je t'ai déjà parlé de mon super tatouage ? Si t'es sage je le montrerai, le plus beau mille pattes que t’aie jamais vu ! »
Que ça l'amusait ce petit jeu... il pouvait peut-être changer de métier pour devenir guide tiens, avec son charme et son bagou ça ne pouvait que plaire. Et puis pourquoi faire toujours visiter que les arènes de Samedi ? Promis la prochaine fois il ferait faire le tour du port avant.

Arrivé à un tournant, tout près du Jolly Roger, il pila soudain et offrit à leur petit invité un sourire tranquille, dans lequel affleurait un rire hystérique.
« J'ai besoin de me vider les gars, l'heure du pissou, vous voyez ? »
Il posa à nouveau une main sur l'épaule de Doggy et se pencha pour glisser contre son oreille :
« Je te laisse notre petit ami, tu en prends grand soin, n'est-ce pas ? »
Pour sûr qu'il allait écouter ses conseils...

Le regard fiévreux, le rire toujours spasmodique, il disparut rapidement derrière un mur, et alla bien plus loin qu'il ne le faudrait.


HRP:
 






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Jeu 14 Juin 2018 - 12:51

Malgré un air au premiers abords plutôt évasifs, le Tétrodon avait su reprendre tout son "sérieux" pour continuer la visite, je dois avouer n'avoir que peu a faire du lieu de vies de ces quelques forcenés, ce n'est donc que pour faire part d'un certaine politesse, d'un certain respect, que j'écoutes les quelques ragots que le Gabier a foi de me raconter.

Un Mousse avec un herpès par ci, une maison close par là, puis des boutiques étranges, et enfin une fumerie d'opium, que de choses qui, je dois l'avouer, n'avivent en aucun cas mon intérêt, je suis venu ici pour parler au puissant, au maître des lieux.

De plus, la conduite de plus en plus étrange de notre ami adorateur de pieds m'inquiètes de plus en plus, je dois avouer avoir une certaine crainte quand a cet étrange personnage, il s'était invité dans le groupe, et ne posais aucun problème, mais sa conduite, entre l'excitation, la malice, et ce petit quelque chose sur son visage (dont les yeux portaient d'ailleurs trop souvent au niveau du sol) ne me rassuraient en rien.

J'espère que ce pirate de bonne race ne cédera pas a quelconque crise de nerf, je me rappelle de la théorie d'un charlatan autoproclamé philosophe, il considérait que certaines des envies les plus étranges qui nous habitaient étaient refoulées par l'inconscient. La mécanique de refoulement, ou je ne sais plus trop, en tout cas, si j'aurais pu donner quelconque crédit a cette théorie, je dirait que notre ami était habité de tellement d'idée noires qu'il n'arrivait plus a les bloquer, et qu'elle suintaient de toute part de son esprit abîmé et mal tourné.

Alors que je me perds dans mes pensées, préférant réfléchir plutôt que d'affronter le regard prédateur du pirate a ma droite, aperçoit un bateau imposant, duquel émanent quelques bruits, quelques voix, alors que je me dirige naturellement vers ce dernier j'entend le Gabier m'annoncer qu'il avait d'autre choses a faire (uriner en l’occurrence), je me retourne sur ce dernier, et l’aperçoit chuchoter quelques mots a l'oreille du pieds beau, je m'approche de nouveau, les sourcils quelques peu froncés.

Je n'aime pas qu'on me cache des choses, mais certes, je ne peut m'en remettre qu'a eux, ce lieux n'est pas le mien,  même habité de l'intelligence qui est la mienne, je ne fais en aucun cas le poids face aux habitants du port, il me faut donc suivre ce guide de fortune.

Maintenant passé au détour d'un coin de rue, je suis seul face au ce pirate abîmé, que je devine franchir le pas a tout moment.
Il va être temps d'agir.

Je sort lentement ma dague, faisant mine de jongler avec, elle passe d'un doigt a l'autre, se retourne...
Tout cela est pour casser l'ennui, vous comprenez ?

Je me retourne vers le navire, faisant mine de le contempler, j'ai cependant tout mes sens en éveil, la moindre tentative d’agression sera punie.

Cette attente risque d'être compliquée.
Certainement la plus longue de ma vie.

je demande, innocent :

- Il met toujours un temps fou pour pisser ?


Je le devine nous observer de loi, un large sourire collé au lèvres, attendant avec impatience que quelque chose se produise.
Le Tétrodon me paraissait sympathique, et il me semble qu'il l'est toujours,
son esprit dérangé a juste besoin d'un peu de spectacle.

Seulement, le casting est des plus déplorables.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1117
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Jeu 21 Juin 2018 - 21:53

Le Gabier avait fait son office, exécutant sa visite avec brio, allant de ses commentaires personnels à chaque coins de rue. La demie-portion prenait cher ! Et Wilhelm, lui, se contentait de ricaner bêtement aux remarques de l'autre pirate.
Est ce qu'il y croyait, a ce qu'il racontait ?
Il n'était même pas sur lui même.
Pourtant, DogFish connaissait bien Jim, et passait le plus clair de son temps sur le bateau, pas si loin de celui la.
Comment pouvait-il douter ?
La bêtise, bien sur. Saupoudrée d'une bonne caisse de naïveté crétine.
Et puis, lentement mais surement, un certain vocabulaire de faufila dans la bouche acide du tétrodon.
Ça parlait de pieds, ça parlait d'orteils, et chacune des ces allusions aux membres collectionnés par le Pied-Beau semblait faire monter en lui une excitation certaine.
Il respirait vite, le traqueur, et était même secoué par moment de tiques nerveux, a commencer par ce bouffage intempestif de sa propre lèvre inférieure, a l'en faire saigner.
Il avait sourit, le clebs du Jolly, lorsque Fib le lui avait demandé. Sagement il avait obéit et certains auraient juré que pas si loin un miroir s'était fendu.
Cette gueule était la parfaite représentation de la bouche des Enfers, et personne n'oserait sans doute jamais y fourrer quoi que ce soit, que cela soit une langue ou autre chose. Un coup à attraper la mort, c'était certain ! Ni plus ni moins.

Et puis, le collègue flibustier s'était éclipsé, non sans donner une dernière directive au blond abimé.
S'il allait l'écouter ? Bien sur ! A n'en pas douter.
C'était un bon gars, Wilhelm. Obéissant, bien éduqué... Enfin.. A sa manière !
Autant que faire se pouvait au vu de sa condition de pirate débile, détraqué et accessoirement nourrissant une obsession bien particulière. Sans compter sur la manière avec laquelle son collègue s'était amusé a le faire monter en pression, en toute pas discrétion et avec une finesse qui ne lui faisait jamais défaut.

Merci Fib !

Et désormais la future recrue se retrouvait tête à tête, ou devrait-on plutôt dire tête à pied avec un Wilhelm qui suintait les nerfs, le fixait sans retenu de ses yeux flingués trop pale, bizarres malaisants à souhait. Est ce qu'il bavait ? Comme en réponse à la question d'on ne savait qui, DogFish ravala sa salive bruyamment, son sourire tordu ne le quittant pas une seule seconde.

Le gamin avait l'air tendu. Il avait l'air mal à l'aise... Non ? Peut être Wilhelm devait-il le rassurer...
Lui proposer un massage ?
Des pieds.
Une pédicure serait du meilleur effet...

Un mouvement un peu vif accompagné d'un éclat de fer fit brusquement relever la tête du cabot des mers. Le plus jeune avait cru être une bonne idée que de sortir son arme, jouant avec, la faisant glisser entre ses doigts. DogFish resta un instant silencieux, le regard rivé sur celle ci, son sourire un peu moins crispé, un peu fracassé. Ca le rendait songeur, visiblement, ce geste la.

- Il met toujours un temps fou pour pisser ?

La question fit renaitre un chouilla le sourire sur les lèvres abimées du flibustier, cependant, il ne répondit pas, préférant s’intéresser aux gestes plutôt qu'aux mots et dégainant l'une de ses lourdes machette, la faisant tourner et découper l'air dans un cercle maitrisé.
"La mienne est plus grosse !" Et il avait ricané d'un air bizarre. Pas vraiment moqueur. Les yeux comme figés, ne clignant pas si souvent et ne quittant jamais Twice.
Ca lui donnait des airs un peu demeuré.

"Si tu sors ta lame, par ici, c'est pour t'en servir !"
Petit avertissement, comme ça, l'air de rien. Pourtant le ton n'avait rien de menaçant, bien au contraire. Wilhelm se faisait professeur le temps d'une minute. "C'est pas un jouet !" Suivit d'une mine attendrie. C'était un peu comme s'il s'adressait à un enfant qui n'était pas si loin de commettre une bêtise, sans vraiment se faire sévère avec lui.
Cependant, le vrai sujet ne devait pas être délaissé plus longtemps.
Pas question de perdre du temps avec des futilités.

"Tu ne portes jamais de chaussures ?"
Ha, CA ça méritait tout son intérêt. "Tu n'as pas peur de les blesser ?"
Drôle de manière d'aborder le sujet, un peu comme si les petons avaient leur existence propre, presque déjà détachés du reste du corps de ce beau garçon la, dans la tête du traqueur dégénéré.












Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Dim 24 Juin 2018 - 20:49

- La mienne est plus grosse !

Qu'il Lance, l'étrange pirate, après avoir, encore et toujours, jeté un énième coup d’œil appuyé en direction de mes pieds. Ils les apprécie, le fou.
Un rire des plus originaux, tant il en était habité d'un air forcé, comme si il ne faisait ça que pour cacher, que pour détourner mon attention d'un détail foutrement voyant, il était dingue de mes foutus panards.

S'en suivent les quelques remarques, conseils, concernant ma lame, puis mes membres, je décèle dans ses dires comme un arrière gout presque paternel, attendri par une drôle de bienveillance, couplée a ses yeux intéressés, qui ne semblait d'ailleurs jamais pouvoir se refermer.

Je réagit au premières remarques en haussant les épaules, évoluant dans un univers inconnu, il était normal que j'en ignore les règles, non ?
Passer pour moins fort que l'on est, c'est la base de toute bonne manigance, ce qu'on croyait être une bête racaille sans intérêt se révélant parfois être un véritable réseau, une véritable armée, qu'elle soit d'un homme ou de mille.

Bluff ? Oui, évidemment, mon air détaché, innocent, toute personne venant de mon milieu l'aurait reconnu, l'énorme panonceau "Falsch" qui pendouille a chacune de mes expressions, s'accrochant parfois a une mâchoire pas assez tendue quand je simule la colère, ou a un pleur qui est bien trop sec quand j'ébauche la tristesse.

Sentiments, Peurs, futilités.

-Tu ne portes jamais de chaussures ? Tu n'as pas peur de les blesser ?

Je me retourne vers lui, moi qui avait depuis quelques minutes le regard perdu dans le vide, prétendant contempler le Jolly Roger.
Véritablement interrogatif, je lance, sans trop y penser, bien trop subjugué pas le non-sens flagrant et la démence qui habitaient alors les dernières paroles du Pirate aux yeux de mille délavées topazes.

- Les blesser ?

Pourquoi est-ce que ce sombre imbécile les considères-t-il comme des êtres extérieurs ? Nul ne sait. Ils m'appartiennent, ce sont MES pieds, des pieds qui écrasent et écraseront les faibles, en somme.
Faussement Amusé, retenant un quasi-véritable fou-rire, je lance, avant de me mordre de nouveau la lèvre pour calmer mes nerfs.

- Ce sont des pieds, ils sont attachés a mon corps, c'est pas comme si ils allaient s'échapper.

Parfois, j'aimerai être stupide, pour comprendre le langage de certains de ces étranges primates que l'on appelle les Hommes, j'aimerai avoir l'instinct animal, pour comprendre leur sottises.

Une question reste cependant, quelle sombre machination est source de toute cette folie, qui a donc retourné les neurones de cet être pourtant voué de naissance a une avenir radieux.

Il est devenu imbécile, cependant, les joies d'un corps puissant lui ont étés accordées, là est le soucis.

Attardé, certes, mais bel est bien dangereux, une chance que ma lame soit tirée au clair.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1117
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Mar 3 Juil 2018 - 17:59

L'attention du plus jeune, jusque la entièrement donné au Jolly Roger revint enfin au pirate qui lui comptait fleurette à sa manière.

"Les blesser ?"
Qu'il répéta visiblement étonné par la question, ou peut être plutôt par la façon dont elle avait été posé. Wilhelm quand à lui ne le quittait plus des yeux, son expression s'étant bizarrement figée, comme mis en pause dans un sourire crispé. Regard vidé de toute brillance d’intelligence mais aussi d'autre chose. Il ne bougeait plus, le Pied Beau. On aurait presque dit qu'il avait cessé de respirer.

"Ce sont des pieds, ils sont attachés a mon corps, c'est pas comme si ils allaient s'échapper."

Et le traqueur ne répondit pas.
Du moins pas tout de suite.
Cela ne se vit pas au premier coup d’œil, mais le sourire de DogFish, jusqu'ici relativement grand s'amenuisait lentement mais surement tandis que le reste de ses expressions restait glacé, figé.

"Range ton arme."


L'ordre avait été froid. Glacial. Et les yeux peint de noir, trop clair pourtant, s'étaient assombri d'une certaine façon. Le sourire, même s'il tranchait moins le visage déjà tailladé, restait pourtant toujours la.
L'ambiance se tordait, s’alourdissant de tensions.
Il ne rigolait pas, le pirate, et ça se lisait aisément dans le fond de ses yeux tarés.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Mar 31 Juil 2018 - 11:40

Aucune réponse, rien que des yeux qui se plissent, qu'une mâchoire qui se fige.
Je devine dans ses yeux dérangés une océan trop clair d'une folie trop brute.

Mes yeux s'arrêtent dans les siens, les jonglages cessent.
Sa voix s'élève, teintée d'une "virilité" et d'un air autoritaire que je ne lui aurait pas devinée, il me somme de déposer les armes, c'est drôle.

De quoi as tu peur ?
De quoi as tu envie ?

Mystère Mystère.

Cela fait maintenant un moment que cet étrange individu aux fantasmes particulier m'accable d'une pression des plus bizarres, me forçant a être constamment sous la défensive, ne pouvant lui accorder la moindre confiance, en vue de son état mental clairement moyen.

Et voila qu'il m'ordonne ?
C'est pour quoi, pour pallier a son inconfort ?

Il possède pourtant deux machettes qui pendouillent, juste là, a portée.
Alors de quoi a-t-il peur ?

Je ne céderais pas.
Voilà mon premier Affront.

- Nous ne sommes pas soumis au mêmes règles, toi et moi.

Je n'aime pas l'idée d'un affrontement, je n'en ai pas envie, néanmoins, je n'obéirai point.
Je ne suis pas venu jusque ici pour me faire soumettre. Je suis leur égal.

Je suis Même supérieur.


- Toi tu te permet de me dévorer du regard, et moi je n'ai pas le droit d'être inquiet ?


Il est évident que l’ego du Pied-Beau est inatteignable, tant il est inexistant, cependant, le faire réfléchir un peu devrait le perturber un peu, c'est vrai qu'il a pas l'air très malin, du moins, pour l'instant (et je doute que cela soit amené a changer)

Il est comme animé de pulsions bestiales, n'agissant que soumis a son envie ou, je l'imagine, aux ordres d'un supérieur, son seul trait de personnalité "logique" pourrait être son amour des pieds, le reste n'est qu'un amalgame difforme de délires et de choix ne trouvant sens que dans son esprit rouillé.

Attention tout de même a ne pas jouer a la victime, je n'ai pas besoin de règles ou de lois pour me protéger.
Et cela, le chien le comprendra, et c'est d'ailleurs ce que laisse entendre ce sourire mauvais plein de défi que je lui accorde.

C'est drôle de jouer l'injustice, dans un monde ou chacun est a la foi avocat, juge...

Et bourreau.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1117
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Mar 7 Aoû 2018 - 9:07

La tension avait monté de plusieurs crans et DogFish ne lâchait plus le plus jeune des yeux, son regard planté dans les yeux bleus de celui qui s’apprêtait à lui tenir tête, faisant fi des conventions hiérarchiques qui tenaient tant au cœur du Pied-beau.

- Nous ne sommes pas soumis au mêmes règles, toi et moi.

Un silence lourd suivant cette réplique, et lentement Wilhelm avait penché la tête sur le coté, son regard se faisant plus acéré, plus mauvais.
En effet ils n'étaient pas soumis aux même règles, mais ce gringalet, ce gosse semblait se croire supérieur au pirate qui lui faisait face.
A tord ou à raison, la n'était pas la question. Ce qui importait, c'était la logique hiérarchique du clebs, en cet instant.
Et lorsqu'il s'agissait de ce qu'il considérait comme un un enfant, pire, la proie d'un des ses collègues, il allait sans dire que le niveau de celui la n'allait pas bien haut.
Plus bas encore que le mousse, en réalité.
Ca frôlait le plancher.
Twice n'était même pas pirate.
Twice n'était pas chez lui ici, et il se permettait ?
Il se trompait.

- Toi tu te permet de me dévorer du regard, et moi je n'ai pas le droit d'être inquiet ?

Comme par reflex, les yeux de DogFish balayèrent une nouvelle fois le corps tout entier du Sang Froid, allant de haut en bas puis de bas en haut avec une certaine lenteur.

"Tu as le droit d'être inquiet"
Et sans doute que cette réplique avait tout pour plus l'inquiéter encore. c'était qu'il ne niais pas, Wilhelm. Bien sur qu'il avait songé à le trancher pour de bon. Il ne se sentait pas l'obligation de dissimuler ça par ce que la personne qui était victime de ses attentions, de ses intentions même, n'en était aucunement protégé.
C'était le pirate qui avait le droit, ici.
Pas l'enfant perdu.

"Si tu ne range pas ton arme maintenant.."
Wilhelm fit un moulinet de la main, soulevant sa lourde machette sans aucune difficulté, la lame rouillée passant près du plus jeune sans pour autant l'effleurer. "Je te coupe la main."
Ce n'était pas dit à la légère.
Cela ne sonnait pas comme une menace.
C'était tout simplement une information de donné.

"Si tu veux un jour avoir l'honneur de rencontrer le Capitaine, tu vas devoir apprendre à baisser la tête et à connaitre ta place."


Et si Twice ne s’exécutait pas, Wilhelm lui ne s'en priverait pas.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 199
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3
✘ LIENS : L'homme du dessus se doit d'être Fort
pour dominer les Autres

MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   Ven 12 Oct 2018 - 22:49

Le droit d'être Inquiet ?
Mon cher ami pirate, comme tu es simple, je ne t'imaginais pas d'une intelligence fulgurante mais tout de même, un peu de bon sens.

Mes répliques et mes faciès ne collent pas depuis tout a l'heure, Moi, Twice, Soldat éternel au masque d'argile te fais l'honneur de se tromper, Il est un événement rare que de me voir jouer faux.
Une véritable éclipse, qui vient percer le jour de ce soleil intarissable qu'est mon illusion parfaite, mettant, ironiquement, en lumière ma condition de menteur, comploteur, manipulateur.

Quelle déception.
De si beaux cheveux blonds... de si jolis Yeux...
J'ai maintenant perdu tout espoir de déceler en toi la moindre once de cette noblesse raciale qui nous caractérise.
Dommage.

Le regard énervé et animal, la main excitée et la lame vire-voltant, le Pied-Beau reprends la parole, avec dans la voix comme le semblant d'embryon d'une autorité mal exprimée.
Tu voudrais donner un ordre ?
J'y vois plutôt un conseil.

- Si tu ne range pas ton arme maintenant.. Je te Coupe La main.

Mon regard lui, ne change pas, j'ai ces yeux qui veulent tout dire et le menton relevé, le Pirate a un fort complexe hiérarchique, mais pas assez de cœur pour s'imposer.
Voilà une belle façon de tourner en rond.

Toujours animé de ses nouveaux airs étrange, et non sans être maintenant bien engourdi dans une tension des plus étranges, l'Aryen Gâché continue son discours, me désespérant encore plus qu'a l'accoutumée.

Sait-il seulement de quelle trempe il est issu ?

"Si tu veux un jour avoir l'honneur de rencontrer le Capitaine, tu vas devoir apprendre à baisser la tête et à connaitre ta place."


Si ses yeux n'étaient pas fixés dans les miens dans un duel de regard des plus ridicules, je me serais bien permis de rire, de bon cœur qui plus est.
Le Chien du Port est aussi absurde qu’abîmé.

Le bras le long du corps, la lame maintenant retournée en guise d'appel a la paix, je daigne enfin répondre a cet esprit trop embrumé et trop perdu qui me fait face. Notre dialogue est d'un surréalisme inégalé, et même moi, qui pourtant me plait sincèrement a juger les agissements et les pensées de chacun, commence-t-a m'en ennuyer, m'en lasser, tant l'évolution de nos deux discours est minime voire inexistante a chaque nouvel échange.

Il me semble que le Pied-Beau est plus un homme d'actes que de paroles, enfin, si on peut le considérer comme tel.

- Ton incapacité a considérer ta place, et de surcroît, celle des autres, ne dépends en rien de moi, L'ami.

Je porte mon regard sur sa lame, dont la rouille empêche tout rayon du soleil se heurtant a elle de me revenir. Je lâche une dernière phrase aux airs de défi avant de replonger mes prunelles en les siennes.

- Si tu veux faire ta loi par la force, soit, mais sache que je ne souhaite pas en venir là, et que...
Je n'en ai aucunement peur.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A votre droite la taverne, à gauche les catins, tout droit... Doggy   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] Euh Gandalf... Le Mordor c'est à droite ou à gauche ?
» Quel est votre fond d'écran ?
» [RESOLU] une oreille en retard...?
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» [RP]Derrière la taverne, une lanterne rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-