Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grumpy
avatar

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

MessageSujet: Règlements de compte post traumatisme   Sam 26 Mai 2018 - 17:05

Grumpy se sentait triste. Vraiment intimement, profondément triste. Depuis la mort de Mirka et l'annonce des Indiens, il ne savait pas vraiment quel choix faire, en tant que chef. Quelle direction prendraient les artisans ? Marcheraient-ils ensemble ou expliserait-ils en vol ? Devaient-ils réellement quitter leur Grand Arbre, fidèle protecteur durant tant d'années ? Il se sentait un peu vide, un peu fatigué, et n'avait même pas élevé la voix sur ses petits artisans depuis.

Et puis il avait mal aussi. A la tête d'abord : sur laquelle s'étalait un gros bandage, et un peu partout sur son corps maigrelet. Bien sûr ses poumons le faisaient souffrir plus que jamais : face aux soigneurs il avait donné une réponse qui lui semblait logique : je tousse à cause de la poussière, et un peu du froid, ça va passer. Mais ça n'était pas passé, et même les plantes qu'il fumait peinaient à calmer la sensation de brûlure et les quintes appuyées. Il avait même dormi dans l'atelier ces derniers temps, pour éviter le Zeppelin où ils se reposaient tous. De toute façon l'ambiance là-haut était beaucoup trop lourde, à cause de la mort de celle dont il ne parvenait toujours pas à se souvenir le nom.

Et puis il avait un truc à régler aussi, et le truc en question réveillait en lui une colère. Une vraie colère.
Il avait appris plus tard ce qu'il s'était passé avec la gueuleuse du trou. Clover et une autre greluche l'avaient balancée là-dedans et le geste ne plaisait pas du tout au chef des Artisans.

Il cherchait Clover.
Traversant l'arbre, fouillant pour la dénicher, il finit par arriver là où elle avait pris l'habitude de travailler. Sans attendre il se planta face à aller, sortant son museau pâle de sa précieuse écharpe bleue, désormais très amochée.
« Clover. »
Il attirait son attention, ou du moins il essayait. D'habitude il arrivait comme un ours, grognait tout de suite, déversait son flot de mécontentement sur l'un de ses malheureux artisans ; mais cette fois il se sentait terriblement calme, et sa colère était froide.
« J'ai deux/trois mots à t'dire. »






Grumpy grogne en #33cccc



Dernière édition par Grumpy le Mar 12 Juin 2018 - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Jeu 31 Mai 2018 - 15:10


Tout aurait pu se terminer "normalement" après le Paintball, même malgré l'annonce de la mort de la Mère-en-Chef-qui-a-un-nom-qui-ressemble-à-une-marque-de-chocolat. Pourtant, c'était sans compter sur Señor Météo qui avait de nouveau fait des siennes en les faisant passer à l'hiver. Mais l'hiver en Antarctique.
C'est là bas que la glace se forme, non ? Eh bien c'est ce qui était arrivé récemment, avec tout le paysage devenant blanc, se couvrant de givre. Bientôt, de petits groupes furent envoyés, quittant le Grand Arbre avec leurs affaires. Tout s'était organisé très vite.

Pourtant, Clover n'avait pas suivi les autres, Clover était restée, sans peur du givre ni rien. Elle n'allait pas restée serrée avec tous ces idiots toussant, crachant, éternuant, pour se retrouver, elle aussi, malade comme un chien. Non ?
Alors, elle avait fait le forcing et était restée, en se cachant pour que personne ne la voie. Puis, lorsqu'elle jugea que la voie était libre, elle sortit de son trou, direction la Fabrique où elle avait décidé de rester. Après tout, elle avait toutes ses affaires là bas. Elle n'allait pas laisser tout son travail givrer, non ?

C'était si calme, si calme... Même ce qui leur servait de Chef semblait être parti avec les autres, immédiatement. Du moins, c'est ce que la blonde présumait, étant donné qu'il ne l'avait pas embêté jusque maintenant...
Oui, je dis bien "jusque maintenant" car voilà que le râleur de service s'était pointé juste en face de la Marionnettiste, avec un teint si blanc (plus blanc que son bandage !) qu'il en paraissait fantômatique. Il aurait pu faire une meilleure entrée; on avait vu mieux, comme jumpscare. D'habitude, il était plus énergique. Est-ce parce qu'il était à l'article de la mort ? Quelle bonne nouvelle ce serait !

Pourtant, le spectre paraissait ne pas être d'humeur à plaisanter, et le ton ferme avec lequel il appela la principale intéressée (qui ne releva même pas les yeux de son ouvrage malgré l'éclair de surprise qui était passé sur son visage -décidément, il ne la lâchait ps) en était la preuve.
L'Artisane ne lui répondit même pas, trop concentrée qu'elle était sur l'élaboration de "revêtement antidérapant" pour la plante des pieds des animatroniques. C'est qu'il avait gelé récemment, et elle ne se voyait pas devoir passer tous les jours pour relever les malheureux robots qui auraient malencontreusement glissé sur une plaque de verglas.

- J'ai deux/trois mots à t'dire.

L'entente, une nouvelle fois, de la voix de son "boss" (elle l'appelait toujours ainsi de manière ironique, n'en pensant mot) fit grincer des dents à la blonde, dont les doigts se crispèrent sur la patte de Nandy (ou du moins, sur le cache en fourrure enlevable qui recouvrait en général son endosquelette) en signe d'agacement.
Il n'était toujours pas parti ? Quelle plaie... On dirait bien qu'il voulait la guerre. Il savait pourtant que Clover préférait être seule et ne pas avoir affaire à lui. Malgré tout, gardant son calme, l'Artisane décida de l'ignorer en se remettant au travail, appuyant sur la plante du pied en fourrure pour y faire adhérer la plaque antidérapante.
Avec un peu de chance, ce n'était pas important et Grumpy allait la laisser en paix.








Dernière édition par Clover le Lun 11 Juin 2018 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumpy
avatar

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Jeu 31 Mai 2018 - 15:47

Grumpy avait beaucoup, mais alors vraiment beaucoup de problèmes avec ses artisans. Même si la plupart d'entre-eux faisaient au moins semblant de lui obéir ou de ne pas trop l'envoyer paître, certains autres n'hésitaient pas à lui faire comprendre que sa présence ne changeait rien à leur vie, et qu'il pouvait toujours aller se faire voir avec sa petite autorité rabougrie.
Clover faisait partie de la seconde catégorie.

Colérique, maladroit, et trop immature, Le mal-Léché ne savait pas du tout comment s'y prendre avec ces personnes là – toujours des filles, comme par hasard, toutes des chieuses !
Alors que ces derniers temps l'avaient vu évoluer dans une apathie étrange, il sentait maintenant cette ancienne colère remonter et brûler sa poitrine, lécher ses côtes pour dévorer son cœur.
Clover l'ignorait, et il savait pertinemment qu'elle le faisait exprès.

Le chef des Artisans n'était pas d'une nature violente, malgré son sale caractère, pourtant il abattit sa main sur le plan de travail, faisant frémir les objets qui s'y trouvait. Il se fit très mal à la main et se mordit la lèvre pour ne pas crier et pleurnicher, histoire de passer pour un chef, un vrai.
Même si c'était un peu raté.

« C'suffit maintenant la blondasse ! »
Et histoire de marquer le coup, il s'empara d'un objet qui traînait par là et le jeta au sol, dans un geste enfantin et purement gratuit – qui lui coûterait d'ailleurs peut-être la vie. Il enchaîna aussitôt avec les mots, laissant monter son ton :
« On doit bavasser toi et moi, qu'tu le veuilles ou pas et c'moi l'chef alors t'arrête et t'm'écoutes ! »
Oui, argument pertinent qui ferait mouche avec Clover, ça semblait évident.
S'ouvrait une conversation qui serait probablement calme, mature, et posée.
Ahah.






Grumpy grogne en #33cccc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Ven 1 Juin 2018 - 16:32

L'ourson s'énervait, grognant en se dressant sur ses pattes arrières pour paraître plus imposant. Dans le cas de Grumpy, ce fut beaucoup de bruit pour rien, alors que celui qui se faisait appeler Chef des Artisans plaqua violemment la main sur le plan de travail en haussant la voix.
Le bois de la table, évidemment, ne broncha pas... contrairement à lui. Cela n'impressiona guère Clover, qui redressa un peu la tête, sourcils levés en titant une gueule de six pieds de longs, l'air de dire que cela ne lui avait fait ni chaud ni froid. Puis, un rictus fendit ses lèvres, signe de moquerie. Il venait de se faire mal le pauvre chou, c'était drôle.

Son sourire pourtant s'envola très vite lorsque la Marionnettiste vit son pot de colle s'écraser à terre, répandant son contenu sur le bois de la Fabrique.
Là, elle s'arrêta net dans son entreprise, posa à terre la patte de l'ours doré qu'elle tenait toujours, puis se leva dans un grincement de chaise, faisant face à celui qui devait être son supérieur, avec un regard rempli de fureur, les pupilles rétractées.

- On doit bavasser toi et moi, qu'tu le veuilles ou pas et c'moi l'chef alors t'arrête et t'm'écoutes !

Tempêta le jeune garçon en face d'elle. Pourtant, l'Artisane l'ignora une nouvelle fois et ne répondit pas, se contentant seulement de désigner de l'index le pot de colle à terre se vidant lentement mais sûrement de son contenu.
Son regard toujours plongé dans celui du Mal léché, elle lâcha simplement, ses lèvres déformées par la colère :

- Ramasse.

Sans forme de politesse, ni rien. Ce n'était pas elle qui était censée donner les ordres, mais elle s'en foutait. La grenade venait d'être dégoupillée, elle n'avait plus qu'à être lancée pour exploser sur sa cible. Ce n'était qu'une question de temps.

- Rrramasse. Tu sais combien de temps je mets pour fabriquer un foutu pot de colle comme celui là ? Tu sais toutes les ressources et les conditions spéciales nécessaires à sa confection ? Tu voudrais, toi, que je salope ton travail, comme ça ?

Rajouta l'adolescente, sur un ton un peu plus agressif, le doigt toujours pointé sur son bien. Il avait intérêt à lui présenter des excuses, ce petit con.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumpy
avatar

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Sam 2 Juin 2018 - 12:38

Et voilà, c'était inévitable. Grumpy savait qu'ils allaient en venir à une confrontation directe – il l'avait d'ailleurs provoquée à dessein – mais ça ne l'empêcha pas de reculer un petit peu lorsque Clover se leva, ni même de rentrer la tête dans les épaules.
Il avait peur et son cœur battait vite. Son visage pâle prit également une teinte plus rouge sur les joues. Il essaya tout de même de jouer les fier-à-bras, d'être impressionnant, même s'il savait bien que c'était peine perdue.
Il ne faisait pas le poids.
Sans qu'il puisse rien faire contre ça, sa gorge se noua et il senti les yeux piquer un peu, des larmes de fureur, de frustration et d'angoisse, qu'il retenait tant bien que mal parce qu'il n'avait pas le droit de pleurer.
C'était peut-être ça en vrai, être courageux : aller contre sa vraie nature pour dire ce qui était important, et qui avait de la valeur à nos yeux.

« Non »
Une réponse ferme à un ordre déplacé, et injuste. C'était elle qui avait commencé !
« T'sais combien d'temps j'passe à travailler pour vous qu'tu t'en fous ? Oui j'sais, parce qu'j'en fais aussi mais pas pour mes trucs persos, moi. Pour bosser sur l'arbre. »
La dernière partie de la réponse alluma de nouveau la colère et il se mordit fort la lèvre pour que le lac de ses yeux ne déborde pas. C'était injuste !
« T'crois qu'tu fais quoi tous les jours ? T'salopes ben mon autorité alors j'en ai rien à fiche de ta colle de nul ! »
Il avait envie d'exploser, de crier, de laisser sortir tous les papillons qui battaient en rythme dans sa cage thoracique. Il avait beaucoup de choses sur le cœur et c'était lourd, et c'était gros et vorace.
Il se redressa un peu, juste un peu.
Courage Grumpy.

« J'pas d'respect à avoir pour une folle qu'balance des gens dans des trous... t'as eu du respect toi, pour la gueuleuse ? Non mais qu'est-ce t'as dans ta tête de blondasse merde ! T'voulais la tuer ou quoi ? C'est quoi ton putain de problème ? »
Il se sentait fier, pour la première fois depuis longtemps. Que Clover ne l'aime pas, ne le respecte pas, l'ignore, pouvait encore passer, mais son comportement lors de la partie de paintball était intolérable.
Il ne pouvait pas se réclamer chef en laissant passer une chose pareille. Ses artisans devaient être des petits gars travailleurs, au service de l'arbre et de Peter. Pas des psychopathes dangereux pour leurs camarades.






Grumpy grogne en #33cccc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Lun 11 Juin 2018 - 22:35

Le "non" fut catégorique, si bien qu'une des pomettes de Clover se releva en un petit mouvement convulsif, signe de son agacement, alors qu'elle fixait toujours Grumpy, dans les yeux, sans ciller.
Elle haussa simplement les sourcils à la première remarque de ce dernier (elle allait y répondre une fois qu'il aurait fini son boudin) puis eut un deuxième petit mouvement compulsif de la pommette lorsqu'il lui dit que sa colle était nulle, alors qu'il se redressait en essayant de se faire Chef.

- J'pas d'respect à avoir pour une folle qu'balance des gens dans des trous... t'as eu du respect toi, pour la gueuleuse ? Non mais qu'est-ce t'as dans ta tête de blondasse merde ! T'voulais la tuer ou quoi ? C'est quoi ton putain de problème ?

Conclut le Mal léché, faisant faire des yeux ronds à la Marionnettiste pendant une milliseconde. Qu'est-ce qui s'était passé encore avec la chinoise, là... Elle avait donc été raconter à tout le monde qu'elle avait été mise au trou, ou bien ?

- Aw, boo-hoo-hoo. Tu t'inquiètes des autres toi ? Dingue alors, moi qui pensais que t'étais qu'un connard égoïste désagréable avec tout le monde. À moins que toi aussi t'aies flashé sur elle ?

Ton moqueur, ce n'était pas, aux yeux de l'Artisane, une discussion sérieuse qui en valait la peine. Et une petite référence à Dusty, celui qui lui était tombé dessus et dont elle ne se rappelait plus le nom.
À moins qu'elle ne l'avait même pas vu ? Elle ne savait pas, mais elle avait au moins pu découvrir l'identité de celui qui lui avait postilloné dessus en la prenant pour un zombie.

- Au départ c'est Mary qui a balancé l'idée. Et puis l'autre faisait vraiment chier, perso j'avais prévu de la récupérer une fois la partie terminée, mais bon ! Étant donné le bordel sur le terrain j'ai préféré sauver ma peau.

Expliqua-t-elle brièvement. C'était sincère, elle aurait vraiment été la rechercher à la fin de la partie si le terrain n'avait pas de nouveau fait des siennes, menaçant de la tuer, elle aussi, si elle se lançait dans un sauvetage quelconque.
C'était sa vie avant celle des autres. Et au fond, heureusement que l'autre ne s'était pas fait écraser sous les décombres, sinon la jeune fille était bonne pour se retrouver avec un "homicide involontaire" sur le dos.

- De toute façon si elle avait été tuée, on l'aurait pleurée genre, deux jours grand max' et hop plus personne se serait souvenu d'elle. C'est pareil pour tout le monde ici.

Rajouta la blonde avec une grimace. Elle-même commençait, lentement mais sûrement, à occulter son seul et véritable ami, un Diplomate qui s'était un jour fait tuer par un animatronique.
Comment s'appelait-il, déja ? Bah, ce n'était pas le sujet, il était inutile d'y penser. À la place, Clover alla ramasser son pot de colle presque vide à présent, puis lança à l'intention de son "Chef" :

- Et aussi, ma "colle de nul" hein ? Hey, si j'arrive à te faire du gel coiffant permanent avec, tu crois qu'elle sera toujours nulle, comme tu l'prétends ? Je prépare de la colle pas seulement pour mon loisir, ça me sert aussi pour mon job, alors quand on sait pas on ferme sa gueule, hein ?

Et, menaçante, elle s'était placée devant l'espèce de mort vivant qui avait tenté de lui faire face, se jurant que s'il répliquait quoi que ce soit d'autre, elle allait récupérer ce qui lui restait de colle et lui passer allègrement la main dans les cheveux ensuite.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumpy
avatar

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Mar 12 Juin 2018 - 11:59

Plus la conversation passait, plus Grumpy trouvait Clover injuste, et méchante. Au début il ne l'aimait pas trop parce qu'elle ignorait, et qu'elle n'en faisait qu'à sa tête ; maintenant il ne l'aimait pas simplement parce qu'il la détestait, parce que son attitude, ses mots et même ses gestes n'étaient formés que d'un amas de méchanceté et d’égoïste. Il ne fit même pas attention à ce que Clover supposait sur lui et la gueuleuse, simplement parce qu'il ne savait pas ce que « flashait » voulait dire, et que ses petites hormones absolument pas développées n'avaient encore jamais vu une fille de cette manière-là.  
« S'tu veux savoir c'moi qui suis allé la pêcher dans son trou, pas parce qu'je l'voulais, mais parce que j'pensais qu'c'était peut-être toi ! »
Bon il avait honte d'avouer qu'il s'était inquiété, surtout pour une fille comme ça... mais c'était un fait. Alors que, jusqu'à présent et depuis longtemps, il n'avait plus fait attention aux autres Artisans, il se sentait désormais obligé de veiller sur eux. La mollesse d'Harmony déteignait-elle sur lui à travers le poste ? Il espérait que non, plutôt mourir ! Ce qui risquait vite d'arriver d'ailleurs...

Des excuses... elle en balançait les unes après les autres sans jamais éprouver le moindre remord. Grumpy se rembrunit, quittant son air faussement bravache pour endosser celui qu'il maîtriser le mieux : l'air maussade. Il écoutait, laissait couler, pinçant les lèvres de plus en plus, sentant la rage remplacer tristesse et mélancolie. La menace du gel lui semblait secondaire et puérile, comme tout le reste et, pour la première fois depuis qu'il fréquentait Clover, il ne se sentit non pas vexé mais détaché.

« T'sais quoi ? T'as raison. Un truc est sûr, s'tu casses ta pipe y'aura personne pour te pleurer. Et j'suis même pas sûr qu'on mette deux jours à t'oublier. C'toi qu'on aurait dû j'ter dans ce trou, et j'aurais jamais dû vouloir v'nir te chercher, le groupe s'ra plus équilibré sans toi. »
Il était dur, et s'en rendait compte, et s'en voulait même, mais il voulait la blesser. Peine perdue... il voyait mal ce qui pouvait franchir ce mur de nonchalance écœurante.
« D'ailleurs c'pas la peine d'nous suivre chez les Indiens, j'veux pas d'toi. Fais c'que t'veux avec ta colle, avec tes merdes magiques là, moi j'te laisse tomber ».
Pourquoi chercher à attirer son attention après tout ? A se faire respecter ? C'était foutu et il le savait bien. En bon pessimiste Grumpy ne se battait pas, surtout lorsqu'il voyait que les ronds dans l'eau disparaissaient avant de parvenir à la rive.






Grumpy grogne en #33cccc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Ven 29 Juin 2018 - 8:45

Alors qu'elle s'avançait, menaçante, vers son "Boss", colle en main et prête à lui en tartiner partout sur sa gueule de spectre, Clover s'arrêta net, les yeux agrandis comme des soucoupes. Elle devait avoir mal entendu, lorsque le Mal léché lui dit qu'il avait été sauver la brailleuse en pensant que c'était elle à la place dans ce trou.

- Moi ?

Qu'elle avait sussuré, incrédule, sur le coup, avant de se renfrogner presque aussitôt. Bornée et avec des idées bien arrêtées ainsi qu'un point de vue bien à elle, l'Artisane se persuada que son "supérieur" ne devait avoir dit cela que pour qu'elle le respecte enfin un peu.
Cela ne pouvait pas être sincère, bien qu'il semblait le paraître... Il devait lentir, c'est certain. De toute façon, ici, sur cette Île maudite, on ne peut faire confiance qu'à soi-même.

- T'sais quoi ? T'as raison. Un truc est sûr, s'tu casses ta pipe y'aura personne pour te pleurer. Et j'suis même pas sûr qu'on mette deux jours à t'oublier. C'toi qu'on aurait dû j'ter dans ce trou, et j'aurais jamais dû vouloir v'nir te chercher, le groupe s'ra plus équilibré sans toi.

Hou là là, c'est qu'il se faisait méchant le nounours, et il essayait de faire un air de blasé pour peut être l'atteindre. Cela n'impressiona pas plus que ça Clover, qui, habituée à ce genre de remarque, les "je te déteste" et les "t'es qu'une grosse conne", leva juste les sourcils avec une moue peu impressionnée.
Elle se demanda pendant une fraction de seconde pourquoi il parlait d'Indiens et de ce genre de choses, avant de se souvenir que ah oui, il fallait se sauver à cause du givre que Peter avait étendu à cause d'un énième caprice ! Tout le monde était dans le même panier cette fois il faut croire.
Les plus mal loties seraient les Sirènes, peut être ? Elles allaient se retrouver congelées comme des poissons sur l'étalage du poissonier. Mais bon, une Sirène, ça ne se mange pas. La Nature va dans un sens, mais pas dans l'autre.

- T'auras mis du temps à comprendre qu'il fallait me laisser tranquille, dis voir ! Mais soit ! De toute façon t'avais pas besoin de me dire de pas venir, c'était déja pas mon intention au départ.

Fit la Marionnettiste en tournant littérallement le dos à Grumpy, pour mieux se remettre à son plan de travail et s'occuper cette fois de tracer des croquis de prototypes de pattes pour un autre robot.
Elle s'enferma ensuite dans le silence le plus complet. Pour elle, la discussion était close.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumpy
avatar

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Lun 2 Juil 2018 - 23:03

Grumpy secoua la tête de droite à gauche, un peu...
Un peu quoi au juste ?
Blessé ? Non, ça ne lui ressemblait pas.
Et pourtant...
Il avait l'impression d'avoir échoué, d'être inférieur à Harmony, ce qui le mettait absolument hors de lui.
Et puis il s'attarda sur l'une de ses phrases, qui faisait un drôle d'écho en lui : «  T'auras mis du temps à comprendre qu'il fallait me laisser tranquille, dis voir ! ».
Ils roulaient bizarrement en lui, ces mots, éveillaient quelque chose.
Comme un souvenir, un petit nuage un peu acide et un peu douloureux, des mots transmis avec la même hargne et peut-être aussi la même volonté sous-jacente :
« Fous moi la paix ! Quand t'comprendras qu'j'veux qu'tu m'foutes la paix ? »
A qui avait-il dit ça ?
A qui ?
A...
Qui ?

Harmony.
Il comprenait un peu mieux, juste un peu mieux, grâce à cette sensation fugace, très courte, presque aussitôt oubliée mais qui, pourtant, avait laissé une petite marque en lui.
Le besoin d'isolement et de solitude, le rejet du chef.
Non.
Ils n'étaient quand même pas si semblables, n'est-ce pas ?

Grumpy fixa un instant le dos de la blondinette, les mains le long des cuisses, le nez dans son écharpe qui sentait encore la fumée de béton.
Il fouilla dans sa poche, trouva un caillou. Un bête caillou.
Un fossile, qu'il avait trouvé joli et qu'il voulait insérer dans un cadeau pour le Dieu Pan. Sans un bruit il le posa sur l'établi, à côté de La Marionnettiste. Il n'indiqua rien, n'expliqua pas son geste et tourna simplement les talons, non sans lâcher avant de quitter les lieux pour rejoindre les autres.
« J'passerai à l'arbre voir si t'as b'soin d'trucs, qu'tu le veuilles ou non. Et si t'as b'soin d'aide tu l'trouvras chez les Indiens. T'es une artisane, et j'm'occupe de vous. Même s't'es pas d'accord. »
C'était bourru, lâché dans un grognement colérique et bien peu impressionnant.
Mais c'était vrai, et il en était d'ailleurs le premier surpris.
Peter lui avait confié ce groupe et même s'il avait initialement prévu de les sacrifier pour sa propre gloire, il commençait doucement à comprendre ce que signifiait avoir la charge des autres enfants.
S'inquiéter, vouloir les aider sans toujours y parvenir.
Chercher à créer un groupe, même si on était soi-même un solitaire.
Veiller sur ceux qui ne le voulaient pas.
Rester tous en vie.






Grumpy grogne en #33cccc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   Jeu 5 Juil 2018 - 19:32

Au lieu d'entendre les pas de son "Boss" s'éloigner, Clover fut presque horrifiée de les entendre se rapprocher... Puis il y eut un petit "toc", bruit caractéristique d'un objet de petite taille que l'on pose précisément sur un plan de travail en bois, et enfin, les pas s'éloignèrent.
La Marionnettiste se détendit, pour se crisper illico ensuite. L'autre n'avait pas fini de parler, disant qu'il passerait à l'Arbre (oh non) qu'elle le veuille ou non (non elle ne le voulait pas), et que si elle avait besoin d'aide (ce qui ne risquait pas d'arriver) elle pourrait le trouver chez les Indiens (il rêvait !).
La dernière phrase de sa petite réplique ne valait pas d'être commentée.

- C'est ça, tchao.

Fut la façon, très expéditive, dont l'Artisane gratifia le Mal léché qui avait eu un petit moment... attentionné ? Si c'était Harmony qui lui avait dit cela, elle n'aurait pas bronché. C'est qu'elle lui manquait, aussi... Où était-elle passée, que devenait-elle ? Est-ce qu'elle allait bien ? Tant de questions qui turlupinaient la blonde plus qu'elle ne voulait l'admettre.
Cette dernière jeta un œil à "l'objet-de-petite-taille-qui-a-fait-toc-sur-sa-table" pour se rendre compte qu'il s'agissait d'un... caillou. Ok, cela pouvait signifier qu'elle était aussi avenante et bavarde qu'une pierre. Le petit con, va, il le lui avait bien fait comprendre...

Alors qu'elle s'apprêtait à jeter le truc au loin, espérant faire un headshot dans la tête de Grumpy, elle remarqua une petite trace sur la pierre, qui formait un joli dessin comme une carapace d'un petit animal. Au final, ce n'était pas qu'un vulgaire caillou... mais un fossile. Les yeux de Clover s'illuminèrent d'un milliers d'étoiles lorsqu'elle s'en rendit compte, se renfrognant tout aussi vite.
Minute ! Pourquoi lui avoir donné ça, à elle, alors qu'ils ne s'appréciaient pas et qu'ils vrnaient même de se disputer à l'instant ? C'était louche. Il devait y avoir une substance toxique dessus, ou des termites qui y avaient trouvé un trou pour se cacher, ou des fourmis, ou pire ! Il avait peut être éternué dessus, lui, le type qui arriverait à vous tuer juste en un crachat !

De peur d'être contaminée, la Marionnettiste posa le "cadeau" sur le rebord intérieur de la fenêtre, sur les genoux d'une Fée marionnette assise là en tailleur, juste à côté de son atelier. Précipitamment, elle se rendit au Bassin pour aller se laver les mains, toujours en train de se demander si ce fossile était, oui ou non, un cadeau empoisonné.
Elle avait bien décidé de rester ici, ce n'était pas pour lamentablement crever à cause des possibles postillons de celui qui devait être son Chef !


HRP:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Règlements de compte post traumatisme   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» COMPTE MTGO
» Nom du compte et mot de passe pour Alerte e-mail Full
» Champs de bataille compte rendu de partie
» Comment supprimer un compte ?
» achat nabaztag d'occasion, impossible de créer compte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-