Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyVen 25 Mai 2018 - 12:18

L'arrivée sur l'île est pour Yell un moment étrange, l'humeur froide d'un monarque au royaume pourtant si féerique rends un écho dissonant a ce moment supposé de joie et de chaleur qu'est le banquet d'arrivée sur l'île.

finalement, on laisse très peu de temps a notre blonde pour rêver, elle qui n'a pas encore de nom, et qui ne retrouve plus l'ancien, elle traîne les pieds, va s'isoler dès qu'elle le peut, essayant de comprendre.

Son paradis présumé est ici plutôt morose, la main qu'on lui avait tendue se revèle être d'un froid polaire, même les autres personnes présentes ont tous une attitude étrange, pas envers elle, non, ils en ont vus d'autres, mais vers lui, Pan, Le roi, l'éternel enfant.

Elle ne comptais plus les regards discrets mais inquiets qui se posaient uns a uns sur lui, comme pour scruter, vérifier, se rassurer

Elle ne sait rien de tout ça, ne comprends pas encore ce monde qui n'est pas le sien, tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle n'est plus rien, elle ne sait ou aller, elle ne sait se présenter, et elle sent, quand elle ferme les yeux pour se rappeler, elle sent comme une certaine amertume, un soupçon de trahison.

Alors elle marche, quelques rayons lunaires lui indiquant le chemin a suivre, elle ère, d'ici a là bas, ses habits courts lui imposent quelques tremblements, elle a froid en cette premiere nuit, alors qu'elle scrute les étoiles qui seront désormais siennes, et ce a jamais.

Les poches forte de bonne came et d'un zippo, elle se trouve les restes d'un arbre renversé, là se poser, se mettre a l'aise les fesses installées "confortablement" sur de la mousse.

Une feuille est tirée de son étui, un sachet odorant est ouvert, elle renifle quelque peu a l'intérieur... de grandes bouffées d'un air exotique, voilà quelque chose qu'elle n'avais pas oubliées.

Les doigts entrainées par des mois de consommation s'éxécutent, commençant a rouler dans l'aise la plus totale, le tout accompagné par un petit sifflement discret, la drogue, la musique, voilà bien des choses qui ne la quitterons pas, ou qu'elle soit,

Qui qu'elle Soit.

Le joint nouvellement roulé en bouche, elle ouvre son zippo, le laissant raisonner de son bruit caractéristique, l'étincelle sautille, la flamme nait, la chaleur aussi.

Une petite inspiration pour brûler le bout, un petit raclement de gorge, plutôt que de tousser, elle se laisse tomber, glisse le long du tronc, l'utilisant maintenant en guise de dossier, elle pourrait dormir, là, si elle n'avait pas du doute plein le crâne.

Elle fredonne quelques trucs, tape quelques rythmes, dans l'espoir de retrouver, ne serait-ce qu'un court instant, un arrière gout de sa vie, sa vie qui date de hier mais qui paraît aujourd'hui si loin.

Assomées, les paupières se ferment.






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyMer 30 Mai 2018 - 19:20

Le visage un peu trop miné, le Chef des Soigneurs faisait peur à voir. Une inquiétude constante dans le regard, presque hantée qui s’appesantissait toujours un peu plus sur ses soigneurs, ceux qui ne soupçonnaient pas encore l’ampleur du danger qui pesait désormais sur chacun d’entre eux. Soul sait déjà qu’il lui faudra un jour l’affronter. Il ne peut pas le laisser purger d’avantage l’Infirmerie de ses membres… de ses amis.

Au dernier banquet où Soul était resté en retrait, la nouvelle arrivée s’était portée volontaire pour rejoindre son équipe. Elle n’avait pas encore été nommée mais semblait déjà savoir ce qu’elle voulait… pouvait faire ? Il l’avait observé à la dérobée, son attitude un peu bravache quoi qu’un peu intimidée, l’allure d’américaine que son accent trahissait, l’air d’une gamine prête à en découdre… Et probablement causer des ennuis.

L’Immuable serre les mains, à s’en blesser les jointures toujours bandées. C’est comme si on lui avait annoncé qu’une nouvelle âme était prête à être jetée en pâture, à être sacrifiée… Aussi n’était-il pas parvenu à se réjouir qu’on vienne aussi spontanément remplir ses rangs.
Il devait pourtant la trouver et la guider, jauger ses aptitudes pour l’orienter, qu’on puisse tout autant compter sur elle que le moindre soigneur. Et peut-être aussi… La prévenir, en tentant de ne pas alimenter la curiosité bien trop romancée pour se frotter au danger que les garçons et garçonnes trop téméraires pouvaient avoir… au début. Ni l’attrait malsain vers les ténébreux inconnus fantasmés dont certaines (et certains) se représentaient parmi l’ennemi.

Jamais nouvelle intégration ne lui avait parue aussi douloureuse.

Le Chef des Soigneurs aura mis un peu de temps à la guetter, jusqu’aux indications d’un groupe d’enfants vers la direction où sa soigneuse s’était isolée… Il aura tout le loisir de ne rien manquer de ses gestes, le temps de la rejoindre, la mâchoire un peu plus serrée.

Comme Joy alors ? Sauf que c’était cette fois son problème. Pas uniquement celui de Mary.

Dans sa blouse retroussée aux relents asiatiques ouverte sur un vieux chandail vert élimé, un jean par endroit rapiécé ; Soul cherche une petite boite dont il sort une des cigarettes roulées aux feuilles de l’île qu’il prenait toujours soin de préparer en quantité. En silence, il s’assied en face de l’américaine, sur un gros rondin de bois à peine sec. Il fait jouer ses pierres à feu, clope au bec. Le bruit de l’entrechocs aura probablement éveillée sa nouvelle partenaire.

Il ne cille pas quand il exhale devant elle une volute de fumée, moins odorante que la sienne. Les flammes crépitantes auront révélées quelques secondes son air un peu austère, peut-être contrarié ou simplement fatigué au vues des cernes immenses creusant son visage sous ses yeux verts. L’Immuable sait qu’il n’a pas le droit de juger mais il pressent déjà ô combien la blonde ira l’inquiéter, peut-être qu’il se trompe. Peut-être que tout ira bien. Qu’il n’y aura pas une deuxième victime, ou d’autres découvertes d’enfants mutilés que son meilleur-ami lui avait expressément envoyé. Timory avait été aussi discrète qu’une souris, Lòng ne l’en avait pas épargné. Pas plus qu’il ne l’aurait fait de Green si lui-même n’avait pas été autant en danger. Il le sait. Alors une fille de ce genre ? Il n’ose même pas y penser.

Un soupir.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyMer 30 Mai 2018 - 20:26

Alors qu'elle navigue de rêves en mémoires, les yeux a mi-clos de la criarde s'excitent, apercevant alors comme la fulgurance d'une chaude lumière, toute proche, a en juger par le son qui accompagne la flamme,

Les paupières s'ouvrent de nouveau, comme d'un ultime effort, elle voit, a demi-surprise et a la faible lueur de la lune, comme un semblant de petit homme, de bonne taille, la clope au bec, assis ici, terré dans un silence placide mais fatigué, inanimé mais dans une sorte de profonde réflexion, celle qui vous prend tout, qui peint sur le réel tableau de votre rétine comme une oeuvre schématique, pleine de souvenirs, de formes, d'odeurs, en ce cadre ou les événements et les mémoires se connectent, pour ensuite venir titiller les nerfs, faisant pleurer certains, sourire d'autres...

Elle le voit bien, qu'il pense, devant Elle.
Elle la sent bien, la fumée, que le vent d'un froid presque piquant viens lui plaquer a la gueule.

Quelqu'un qu'elle ne connait pas,
Des plantes qu'elle n'as jamais sentie,
Un monde qu'elle n'as jamais vu.

Beaucoup trop de variables inconnues dans l'équation enfumée de notre future soigneuse, il va falloir en éliminer quelques uns.

Quelque peu confuse devant cet individu étrange, aux vêtements dépareillés et aux bras recouverts de bandages , elle se décide a lancer un semblant de conversation, s'efforçant de rester la plus calme possible, afin de ne pas briser de sa voix ce qui lui semble être un morne sommeil éveillé.

- Alors c'est ça l’accueil qu'on réserve au nouveaux ? On tire la gueule tous ensembles puis après on viens mater la chaire fraîche uns par uns, toujours pour jeter un petit vent de déprime, au cas ou  on aurait pas compris ? Y'en a qui attendent en faisant la queue, c'est ça ?

Pleine d'humour, cachant ses réels questionnements derrière quelques rires et exagérations de voix, sont caractère plutôt atypique parle pour elle, mais est tout de même marqué d'une réelle incompréhension.

Le tact, elle ne connait ça qu'avec les mioches, qu'avec les gens qui en ont besoin, mais lui là, lui faisant face, la fumée dans la tronche, c'est pas un môme, c'est pas un pleurnichard,  elle sent dans cette mine presque abattue comme la marque, indélébile mais invisible, d'un trop long quota d’expériences douloureuse, ce ne sont là pas seulement les cernes d'un jeune homme fatigué, c'est bien plus, elle le sait.

Ses yeux dans les siens, elle reconnait ses pupilles mais s'y trouve étrangère a la fois, c'est comme si un énorme fossé (et je ne parle pas des cernes) séparait les deux paires d'yeux, est-ce là le poids des temps passés ici ? Si l'on admet que le temps est chose en ces lieux.

Elle ne le sait pas, Mais elle le devine.
Elle le voit bien, que tout n'est pas si rose.






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyDim 3 Juin 2018 - 3:19

Elle est mordante, il n’en attendait pas moins et un vague sourire s’esquisse sur son visage. Les enfants trop stressés couvraient leurs incompréhension de beaucoup de babillages, cela décorait, meublait… en attendant d’être rassuré, d’être expliqué.
Soul garde le silence quelques secondes encore, il sent la dissection en écho, la même qu’il lui applique à chacun de ses mots.

« Chaque chef a sa manière d’accueillir. » répond-t-il sobrement.

Il se relève, la cigarette aux lèvres, pour faire rouler son siège de fortune plus près avec ses pieds. Coincé entre son aisselle, une étoffe surgit (dissimulée jusque-là par la pénombre). Il lui balance sur ses jambes avant de se rassoir.
Ses yeux luisent dans l’obscurité à chaque bouffée.

« Mets-ça, les nuits… comme les jours, se sont rafraîchit ici. Les soigneurs doivent être plus vigilant que les autres ; j’ai besoin de chacun de vous en forme. »

Il rajoute, un peu trainant, comme battant un rythme un peu plus lent :

« …Et lucide. »

Une nouvelle exhalation.

« On m’appelle Soul, pour beaucoup je suis ‘Doc’ même si ici, les titres ne veulent pas dire grand-chose. Si tu es déçue de la réception, il est encore temps de changer d’avis. »

La phase d’observation a démarré depuis le moment où elle les a mentionné, le Chef des Soigneurs va continuer de la tester, voir ce qu’elle est capable d’encaisser. Et si elle les fuyait, celle-là au moins…

Lòng ne l’aurait pas.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyMar 5 Juin 2018 - 12:05

Les lèvres jusque alors morne de celui qui s'annonce comme le chef des soigneurs font un léger effort, se tendant très légèrement, accordant a notre nouvelle venue comme l'illusion d'un sourire discret, qu'elle peine a apercevoir, qu'elle imagine plutôt même, le noir de la nuit embaumant de plus en plus les deux individus.

Quelques pas, une bûche qui roule, le voilà maintenant beaucoup plus proche de la criarde, l'odeur de la fumée de son étrange cigarette ne se faisant que plus oppressante, éveillant d'ailleurs quelque peu la curiosité de l'américaine, qui ne reconnait toujours pas l'herbe en question, trop peu d'odeur, trop peu d'indices.

Il lui lance gentiment une légère étoffe, manquant de la faire basculer, non préparée et surtout bien trop atteinte en ce soir pour réagir correctement, c'est presque si elle n'as pas peur, rien que de se lever, elle est dans cet état, on l'on sait que l'on ne tiendrai pas debout, on est posés là, assis, en train de lutter contre la gravité, contre le sommeil, quand la fumée tends a nous emporter dans un odorant mais confortable océan de rêves et d'illusions, a défaut d'y être amené par un drôle d'enfant tout de vert vêtu.

- Mets-ça, les nuits… comme les jours, se sont rafraîchit ici. Les soigneurs doivent être plus vigilant que les autres ; j’ai besoin de chacun de vous en forme... Et lucide.


Ce dernier mot l'amuse, elle sait qu'il lui est destiné, elle comprend tout de suite que son évident usage trop fréquent de psychotropes pourrait être un problème, pourtant ce chef, qui ne tardera pas a lui donner son nom, ne semble pas laisser paraître le moindre signe de mépris, de refus, il analyse, regarde, comprends, pense.

Elle ne sait en ce moment pas, qui d'eux deux est le médecin, et qui est le "patient", leurs démons cohabitent, sans se toucher, sans se rejoindre, ce ne sont que les images qui s'affrontent, qui est le plus abîmé, qui cache mieux ses peines derrière un sourire, ou une grande gueule ?

Quelle est la putain de différence ?

Finalement, c'est peut être pour ça que le type en face d'elle là, c'est peut être pour ça qu'il ne peut pas lui dire non, l'envoyer bouler, refuser de l'accepter, il ne s'agit pour elle pas de laxisme ou d'un certain manque d’intérêt non... c'est juste que, comme tout le monde, chef ou pas, solide ou pas, chacun a ses démons, a chaque personne ses problèmes.

Alors perdues a contempler les deux yeux trop cernés de son interlocuteur, il se décide enfin a lui lâcher son nom, tout en lui rappelant qu'elle a le choix, qu'elle pourrait abandonner, son destin est sien, du moins, a peu près, elle n'as ici que des idées, des envies floues, ravivées ça et là par le souvenir amer de ses journées passées.

- On m’appelle Soul, pour beaucoup je suis ‘Doc’ même si ici, les titres ne veulent pas dire grand-chose. Si tu es déçue de la réception, il est encore temps de changer d’avis.

Soul, ce nom, enfin ce mot lui évoque beaucoup de choses, c'est spirituel, ça lui va bien, au bougre, lui qui semble profondément perdu dans une constante réflexion, même sans lumière, même sans forces..

Elle se le demande, quel nom on pourra bien lui donner...
Mais ce qu'elle ne questionne pas, c'est bien son envie de servir, elle ne veut pas revoir d'autres personnes s'en aller ainsi.
Il y avait plusieurs méthodes afin de ne plus jamais perdre d'être cher, elle aurait pu être associable, détestable, en effet, si l'on aime personne, on ne peut s'attrister de leur pertes, du moins c'est ce qu'elle a pensé, les quelques premières minutes.

Il ne lui aura nécessité que peu de temps pour comprendre que l'isolement n'était pas une option, les gens ici on des choses a dire, des trucs a sortir, des histoires a panser.
Quitte a s'attacher a quelques perdus en ce monde, il faudrait être capable d'assurer leur sécurité.

La Blonde n'est guerrière que dans les mots, et elle aimerait en jouer en cet instant, avec un discours magnifique, plein d'envie et rappelant ce passé proche mais trop loin, utilisant la perte de ses quelques amis comme un argument, une raison.

Pourtant, elle ne sait pourquoi, elle n'ose pas, elle, ne pas oser, cette grande gueule de criarde n'ose pas, peut-être est-ce la verte, la fatigue, non...
Elle sait juste que, ce genre de choses, qui la marquent et l'ont blessés au plus profonds d'elle même, elle sait juste que ce sont des histoires que l'on peut lire en elle, si l'on fouille un minimum, elle se contente donc de répondre avec défi, afin de balayer cette mélancolie assassine qui lui occupais trop l'esprit.

- T'as beau dire ce que tu veux, je bougerais pas d'un poil.

Elle ajoute, sans trop y penser, comme ça, d'un coup.

- Jsuis tellement têtue que je serais capable de dire non a la mort...

Juste pour en griller une dernière..






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Un petit Pas sur Babylone Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyDim 24 Juin 2018 - 19:49

Il ne réagit pas. Laisse peser un long silence, comme s’il lui laisser le temps de méditer la provocation qu’elle venait de lancer. L’américaine ressemble à tant de ces inconscients, pétris de bonnes intentions, même marqués de leurs contusions. Ceux qui veulent se confronter au terrain sans en connaitre encore la réalité, et Soul ignore encore si elle aura les tripes… de l’assumer.

Il exhale un long panache, s’amuse aux halos grandissants, des nuages, des formes. Le chef des soigneurs fumait déjà avant, il s’est adapté ici. A l’aide des arbres magiques où le plus inattendu pouvait pendre en fruit, mais aussi avec la découverte de nouvelles plantes ; n’était-ce pas Jay qui les lui avais présentées ? Se souvenir d’elle, de sa disparition lui étreint un peu plus le cœur. Oui, c’était sûrement le geai qui les lui avait fait découvrir, et lui qui s’était rendu compte que certaines étaient proche du tabac qu’il fumait là-bas. Avec un peu d’imagination, on pouvait tout trouver sur l’île de jamais.
Mais ce qu’il fumait n’avait aucune propriété d’euphorie ou d’évasion. Provisionnant suffisamment de nicotine pour palier au manque et à l’habitude, ou peut-être n’était-ce qu’un placebo, qu’une illusion. Mais le soigneur était loin d’avoir jamais réfléchi à ses questions. Il avait toujours plus urgent. Certaines de ses cigarettes étaient plus odorantes que d’autres, derniers reliquats des présents de son herboristes, laissant derrière lui des reliquats un peu plus fleuris…

« Si tu ne bouges pas d’ici, tu ne pourras pas refuser longtemps cette mort que tu défies. »

Dans le noir, c’est l’émergence d’un demi-sourire.

« C’est elle qui te prendra. Avant même que tu n’ais été nommée ; ce serait assez inédit. »

L’air de rien, comme s’il pouvait se permettre d’être léger, de se moquer gentiment des maladresses de ceux qu’il accueillait. Lui dont on ne connaissait presque que le sérieux.


Ps:
 






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone EmptyDim 24 Juin 2018 - 22:17

L'immuable ne réagit en rien aux quelques paroles effrontées de la future soigneuse, il continue, toujours posté devant elle, les yeux perdus entre le vide et la blonde, quelques bouffées de fumées s'échappant machinalement de sa bouche, faisant échos aux vapeurs psychotropes de notre chère petite Américaine.

La cigarette bien trop verte enfin finie, elle envoie valdinguer le carton d'un geste précis, perfectionné par de trop nombreux mois de plaisir coupables, ce dernier virevolte, passe juste a coté de la tête de son interlocuteur, avant d'aller se poser non loin, sans le moindre bruit, se perdant dans la végétation en bien trop mauvaise santé qui orne les alentours du camp.

Après un bien trop long moment d'attente, quelques mots se décident enfin a fendre l'air en direction de la Criarde, quelques secondes de plus, et elle se serait encore perdue dans ses pensées, quand tout est flou, on s'accroche a la première chose venue, souvenirs, chagrins...

C'est la petite pique amicale de Soul qui viens la retirer de ces rapides sentimentales, ravivant en elle cet esprit taquin qu'on lui connais, ou qu'on lui connaissais, de par chez elle.

- Si tu ne bouges pas d’ici, tu ne pourras pas refuser longtemps cette mort que tu défies. C’est elle qui te prendra. Avant même que tu n’ais été nommée ; ce serait assez inédit.

Alors qu'il esquisse un début de sourire, Yell se lève, bien déterminée a lui faire comprendre qu'elle ne déconne pas.
Elle fais pas dans la dentelle, elle connais pas la demi mesure, ni même la finesse, c'est pas son truc.
C'est un chef ? Peu Importe, elle s'en fout, elle connais pas de hiérarchie, seulement des gens qui proposent des conseils plus ou moins avisés.

Un pas, puis un autre, la voilà debout, lui faisant face. Elle balaye la fumée d'un souffle, afin d’apercevoir plus clairement son visage, dont quelques dents indiscrètes se détachent, éclairées par la faible lueur de la lune.

Elle tend la main, L'invitant a se lever avec elle.

- Si tu lève pas ton derch, elle nous emporte tout les deux, alors maintenant on se remue et on va voir ailleurs, je dois me vider la tête.


Elle soupire un temps, avant d'ajouter, l'air a demi agacé, mais un sourire bien complet placardé au visage.

- Tu m'aidera a marcher, si je tiens pas debout, enfin si t'arrives, t'as l'air bien usé, toi aussi.

Elle le remarque, son air fatigué, sa tête pleine de souvenirs, elle en rigole.

Mais seulement, sait-elle lire au travers ?






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un petit Pas sur Babylone Empty
MessageSujet: Re: Un petit Pas sur Babylone   Un petit Pas sur Babylone Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Recherche] Petit socle volant
» [Grammaire] Petit test trèèèès instructif !
» Petit Mot Du Conseil De Guilde
» Missfang petite panda mal montée voulant passer eau
» Informations pour un "petit" nouveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-