Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1170
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Roads? Where we're going, we don't need roads.   Sam 12 Mai 2018 - 22:10


La température a encore chuté, c’est ce qu’il sent. La brise qui ne faisait que frissonner s’est transformée en frimas. Soul le sent, à la pulpe de ses doigts brûlés, ceux qui ont tant de mal à se réchauffer.
Lui s’est couvert – c’est comme si les montagnes lui avaient rappelé leurs températures austères ; là-bas, quand ils grimpaient un peu plus haut, par-delà les plateaux des rizières, aux frontières du royaume du tigre. Une écharpe l’emmitoufle, il ne sait pas vraiment de qui lui vient ce « cadeau » mais le chef des Soigneurs ne crachera jamais sur la praticité.

Une cigarette vient naitre à ses lèvres, les habitudes perdurent comme celle de ne jamais dormir … ou d’oublier. Dans cette aube frémissante, seule le bout brûlant révèle sa présence.
Il s’est approché à pas pesant, d’une des cabanes de ses soigneurs. Mary dort sûrement encore, il ne sait pas ce que fait Joy. Mais c’est son rôle d’accueillir tout nouvel arrivant. Il ne sait pas grand-chose du garçon, seulement son nom qu’on lui aura rapporté avec excitation : Shorty.

Le gamin doit donc être petit. Il a aussi entendu d’autres échos ; ceux de l’Asie. Et c’est avec un peu d’appréhension, d’anticipation, qu’il piétine devant. On ne savait jamais. Peut-être que celui-là lui dirait… ce qui se passe, non. Ce qu’il s’est passé là-bas.

Ce qu’est devenu Papa au visage trouble.
A la sensation des moustaches chatouillant la peau.
Et cette estime toujours intacte, mais délitées de leur réalité.

Il toussote un peu. Il ne voudrait pas réveiller Shrub, Green ou les autres. L’Indochinois inspire à fond, entrouvre la porte bariolée de planches qui tenaient à peine entre elles ;

« Shorty ? » - C’est murmuré et hésitant.

Sa tête reste dans l’encadrement, à peine avancée, produisant derrière lui un halo des lucioles prisonnières des lanternes toujours brillantes et de fumée de sa cigarette que sa main bandée garde en retrait.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Roads? Where we're going, we don't need roads.   Lun 21 Mai 2018 - 19:23

Les yeux fermés, --- ---- se réveille. Les restes d’un rêve s’accrochent encore désespérément à ses paupières closes. Une fête, des rires, de la joie... Pourquoi faut-il qu’il se fasse souffrir ainsi ? Qu’il cherche une échappatoire à l’inéluctable vérité ? Un soupir, presque un sanglot. Il est temps de revenir au réel.

Shorty ?
Un murmure, hésitant. Une brèche vers le rêve. Shorty ? Le surnom qui lui a été attribué. Dans son rêve. Ses paupières s’ouvrent en grand, dévoilant les contours sombres du toit d’une cabane. Un sourire commence à naître sur ses lèvres. A s’étendre à mesure que le jeune homme se rend compte que le rêve n’en était pas un.

Le rire qui s’apprête à jaillir de sa poitrine s’étouffe au moment même où Shorty se rappelle qu’il n’est pas seul dans la cabane. Réveiller ses camarades de chambres à pas d’heure le lendemain même de son arrivée ne serait pas du meilleur effet. Un simple gloussement franchit le barrage de ses lèvres.
Se levant sans un bruit, le petit se saisit de son bâton avant de prendre enfin la direction de la porte entrebâillée où se découpait tantôt une tête. La curiosité pétille dans son regard. Qui peut bien venir le chercher en pleine nuit ? Sa tête s’agite un instant de droite à gauche. Quelle importance ? Ce nouveau monde à tellement à lui offrir.
Accepte ce qui vient xiao --- ----, sans attente, sans résistance. Le Maître est acceptation ainsi il n’est que joie.
La voix de son grand-père qui jaillit dans son esprit lui tire un sourire. Pourtant une crainte fugace vient le saisir lorsque Shorty se rend compte que ses traits lui échappent...

是... Euh, oui, je suis là !” murmure en retour le jeune homme, se glissant de l’autre côté de la porte.
Il n’est guère temps de s’inquiéter présentement. La curiosité reprend le dessus. Ses yeux se lèvent, comme d’habitude, vers le visage de la silhouette qui se découpe dans l’obscurité. Cette fois-ci sans se tromper de langue, de son anglais teinté d’un accent qui a perduré malgré les leçons intensives :
Dis... Je ne rêve pas, hein ? Cette île, elle existe bien ?!
L’excitation du petit est palpable. Son sourire ferait presque disparaître le bas de son visage dans la blancheur de ses dents. Il en serait presque à sautiller sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1170
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: Roads? Where we're going, we don't need roads.   Mar 29 Mai 2018 - 3:08

« Shì » et l’hésitation marquée d’une langue qui n’est pas natale... L’immuable a légèrement froncé les sourcils quand se matérialise l’adolescent et son grand bâton, il retînt difficilement un mouvement de recul, une surprise qu’il tente vite d’étouffer.
Le bâton… Il avait cru quelques secondes que c’était Cosmos qui venait... Mais cette tignasse, et ce début de réponse, cet accent qu’il reconnait...

Il y avait toujours eu des Trung hoa auprès des Việt Minh, ceux qui s’étaient mis à traquer les derniers colons égarés et leur engeance métissée. Leurs langues avaient les mêmes racines et certains termes étaient restés très proches en sonorité. Soul ne se souvenait que de quelques bribes et expressions, morceaux grappillés de pays frontaliers.

« Bình tĩnh. » [1]  a-t-il laissé échapper, dressant un doigt silencieux sur l’énigmatique sourire de ses lèvres.

L’exaltation du gamin lui en rappelle tant d’autres, tant de celles qui finissaient toujours par se ternir un peu dans leur quotidien. Les soigneurs étaient les plus proches témoins de la cruauté de leur monde mais il n’est pas encore temps, et cet adolescent souriant ne manque pas de lui évoquer quelqu'un de bien moins innocent.

« Viens, ne réveillons pas les autres. »  continue-t-il de murmurer.

Il n’a pas répondu à la question, le garçon aurait toujours assez tôt la réponse qu’il choisirait. Le Chef des Soigneurs progresse tranquillement entre les ponts suspendus et les branches rendues tremblantes par le vent.

« Fais attention, le Grand Arbre peut parfois être très facétieux. »

Il fait référence à une branche particulièrement sournoise, qui appréciait de se délester de tout poids l’encombrant. Comme la queue d’un félin trahissant les humeurs irascibles de son gigantesque propriétaire.

« Ce ne sera pas long. » continue-t-il, saluant au passage une sentinelle bien armée qui veillait dans un équilibre parfait à quelques mètres d’eux.

Il y a un renflement, un tournant, puis une branche un peu plus lisse qui surplombe de peu l’un des plus grands bâtiments du Grand Arbre.

Son Infirmerie.

Soul s’assied, invitation muette à l’imiter, adoptant une posture quasi méditative, engoncé dans son écharpe, ses cheveux châtains agités par les courants d’air, le sol doit être à une dizaine de mètres, peut-être d’avantage.

Il ramène ses yeux d’un vert assombri vers lui. Avec chaque nouvel arrivant, c’était un peu différent mais à chaque fois, il en passait par-là. Combien de fois l’avait-il déjà fait ?
Leur expliquer… Ce qui les attendrait. Les préparer en douceur aux coulisses de l’ile, sans mentir ni rien trahir.

De sa main bandée exulte un long panache de fumée, sa cigarette n’est pas loin d’être consumée.


Ps:
 






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2069

MessageSujet: Re: Roads? Where we're going, we don't need roads.   Dim 29 Juil 2018 - 19:15

The End


Nul ne sait comment cette aventure s'achève,
On l'aura oublié, dès que le jour se lève.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roads? Where we're going, we don't need roads.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CR] Liberty Roads à la convention du 4e zouave
» Roads to Leningrad - GMT
» [Webzine] Le Dernier Pigeon
» Hexasim : et un... et deux...
» Vae Victis 113

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-