Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
Rain X. Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 186
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 20

✘ DISPO POUR RP ? : Non~
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Ven 11 Mai 2018 - 19:11

Le duo d'incapables commence à reprendre des couleurs, enfin c'est l'impression que ça lui donne tandis que leurs voix résonnent. Tant mieux, Xen ne se sent pas la force de gérer le convoi pour qu'ils remontent. Ils vont devoir se débrouiller par eux-mêmes un minimum. Le froid n'était pas qu'un effet de son imagination, pas tandis qu'ils s'engagent dans l'escalier. Un peu tardivement, alors que la fête est sur le point de se terminer. Quel gâchis. Jack parvient à soulever sa chère amie, ce qui est impressionnant. Quoiqu'il aurait pu soutenir l'Oublié aussi. Xen n'est qu'une princesse de seconde zone, c'est ça ?

D'une main, il s'accroche au haut de son camarade jusqu'à ce que l'air glacé leur morde la peau pendant un long moment. Ses lunettes glissent un peu, et le jeune pirate les remonte juste à temps pour apercevoir un saut olympique des plus improbables de leur Second. Tragique. Les paroles de leur Capitaine qui ne semble pas l'être ont été entendues, malheureusement. En haut de l'escalier, alors que le froid gelait ses membres au point de lui donner envie de fermer les yeux pour faire une petite sieste. Quelle proposition ridicule, et Xen prend un moment pour abandonner ses compagnons et croiser ses bras au-dessus du bastingage. Ses manches s'y accrochent un peu trop à son goût.

Point positif, le vomi sur son pantalon va partir après ce petit bain.
Après, Xen est pas certain qu'il remonte à la surface.

Détail. Déjà c'est le bazar, ce qui le force à se retourner sans attendre la réponse à sa question. Les amoureux tragiques qui finissent au fond de l'eau ensemble, ça lui rappelle quelque chose. Qui va gérer le Jolly à présent ? Excellente question, dommage que l'Oublié n'y trouve aucun intérêt.

Dix mille maux et plaies, hein ?
Parfait, Xen n'avait rien prévu pour les prochains jours.

Le rire de Dreamless résonne dans un coin de sa tête et c'est désagréable. Tout autant que ceux qui lancent des regards noirs à leurs nouveaux ennemis. Une guerre interne n'est jamais appréciable, bien qu'il ne compte aucunement participer d'une façon ou d'une autre.

« Très peu pour moi. Charmante fête en tout cas, sauf pour les morts. » Son ton est aussi mordant que l'air. Xen descend dès qu'il est possible de faire, laissant des traces sanglantes sur le sol là où ses pieds nus ont été attaqués par le givre en se collant contre le bois.

« Jack! Zyrrha ! » Il les interpelle en se retournant brièvement. « Rentrez à la maison. » C'est un avertissement, ou un conseil.

Ah, s'attacher autant aux gens est une calamité. Sans s'embêter à attendre qu'ils lui répondent, Xen emprunte le chemin de sa demeure. Ses pieds lui font encore plus mal que le reste, merveilleux.

Un thé et au lit.

résumé:
 






雨降って地固まる
If all you've ever known is to be hurt by the one that pretends to love you, then many times you go to the one who hurts you for love. ×by lizzou.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Highwater
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 57
✘ SURNOM : Le Somnambule
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Pas tout de suite, mais je peux faire une liste d'attente ;p
✘ LIENS : L'aventure nous attend, camarades !

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Mar 15 Mai 2018 - 0:18

Si Zyrrha était consciente, cela n'allait pas beaucoup plus loin. Comprenant qu'elle n'allait pas pouvoir marcher jusqu'à l'escalier, et encore moins escalader ce dernier, Jack la souleva pour la porter vers l'extérieur. Dans ses bras, Zyrrha n'était qu'une personnification de la mollesse. Ce n'était tout de même pas rassurant.

Xen suivit le mouvement, s'accrochant à Jack sur la fin, et ils arrivèrent sur le pont du navire, où le Capitaine attendait (ou peut-être qu'au contraire, c'était eux qui attendaient le bon vouloir du Capitaine). L'air était glacé, mais le discours était porteur de son propre froid.

Quelque chose en Jack se révulsa. Si l'idée de mourir dans la souffrance ne lui disait rien, celle de participer à un tel rêve de puissance ne l'enchantait guère. D'un côté comme de l'autre, on lui promettait la fin de sa vie actuelle. Celle qui lui permettait enfin d'être bien dans sa peau.

Puis tout s'enchaîna trop vite. Le Capitaine disparut, suivit par l'homme en bleu qui avait fait descendre Jack de sa table à peine quelques minutes plus tôt (mais cela paraissait si loin…). Jack resta figé, abasourdi, sentant le froid s'infiltrer dans son costume.

Xen, cependant, rompit le charme.

« Jack ! Zyrrha ! Rentrez à la maison. »

Jack baissa les yeux sur son amie mal en point.

– Zyrrha… appela-t-il doucement. Qu'est-ce que tu veux faire ?

Il était évident que quel que fût son choix, Jack serait à ses côtés.


Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyrrha Ofthesea
avatar

☠ Fermière du Port ☠


✘ AVENTURES : 15
✘ SURNOM : Le Garde-Fou
✘ AGE DU PERSO : 20 ans

✘ LIENS : Cause after all you're my wonderwall

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Mar 15 Mai 2018 - 1:34


L'air est froid, si froid sur le pont. Même les bras de Jack ne parviennent pas à endiguer cette vague glacée qui se déverse sur elle. Elle frissonne. Ses yeux semblent un peu moins lourds, et elle voit et entend un peu mieux, c'est déjà ça de pris. Le discours du capitaine la sidère et fait palpiter son cœur. C'est impossible... Qui est-il ? Quelle est cette chose qui, même avalée par-dessus bord, dégage une énergie si mauvaise et glaciale ?

Perdue dans ses réflexions rendues compliquées par le sommeil qui s'assaille, elle sursaute en entendant la voix de Jack tout près.

« Zyrrha… Qu'est-ce que tu veux faire ? »

Xen est déjà parti, laissant des marques vermeilles sur le bois givré du navire. Elle compte sur ses doigts en tremblant.

« Déjà, il faut rentrer et se... préparer à affronter le froid... Des couvertures et des vêtements chauds, et... du bois... Et si je reste... fatiguée, il faut des potions... pour me donner... énergie... »

Deuxième doigt :

« En-ensuite il faut... aller voir les fées des neiges... elles savent peut-être quelque chose sur le... le Roi du Froid... Et... »

Elle montre un troisième doigt mais ne finit jamais sa phrase. Elle s'est endormie, épuisée par l'effort. À aucun moment elle n'a envisagé de rester sur le Jolly Roger.

C'est un Jack atterré par les événements qui suit Xen, Zyrrha inconsciente dans ses bras.

Envolée la belle fête, l'occasion de faire les fous. Il y a une guerre à gagner.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Mercy
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 46
✘ SURNOM : La Déçue
✘ AGE DU PERSO : Entre 20 et 30

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : ♣️ - ♠️

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Mar 15 Mai 2018 - 14:54

Elle ne comprenait pas tout Mercy, c'était comme si elle regardait la scène de loin, indifférente à son propre sort.

On oubliait toujours qu'elle portait bien son nom.

On oubliait toujours qu'elle détestait la perte et la mort.

On oubliait toujours, qu'un jour, elle avait eu peur du sang.

Ses yeux se posèrent sur la terrible Erzulie, sans rien dire. Avait-elle seulement le coeur de protester ? Elle n'y songea même pas, tout cela était si irréel. Et que pouvait-elle dire ? Elle n'était pas à sa place, au milieu des esprits du Bayou, elle se serait sentie gênée d'intervenir. Peut-être bien que tout serait plus simple ainsi, au moins la fin serait suffisamment théâtrale à son goût.

Au sol, Mardi ouvrit les yeux. Elle, elle voulait juste que le massacre s'arrête, d'une manière ou d'une autre. Fermer les paupières et ne plus jamais voir était toujours une solution. Elle ne saisit pas les paroles du Baron, mais elle vit le serpent la rejoindre. Le reptile la rassura, étonnamment, et elle regarda l'échange comme on attend un verdict. Il y avait bien plus important que cela, autant régler vite la question. La famille des Guédés se rassemblait et plus loin, Hook continuait son étrange manège.

Enfin, l'Amour redevint elle-même.

Voyant qu'elle s'adressait à elle sans comprendre le surnom, Mercy acquiesça. Elle n'était pas si docile en temps normal, mais le contexte ne laissait pas la place à des états d'âme ou de l'orgueil mal placé. Si elle n'avait pas subi de douleur particulière, elle voyait bien comme les autres que l'air s'était rafraîchi, que le Bal tournait à l'Horreur, et que le Capitaine était fou. Il fallait sortir d'ici, et bien que le discours de Hook soit peu engageant, il n'y avait pas d'autre choix que rejoindre le pont.

Passant un bras derrière les épaules de Mardi pour le soutenir comme elle pouvait, elle essayait de ne pas se formaliser de son air inquiétant, suivant aussi discrètement que possible la troupe du Bayou. Dans quel genre de pétrin s'étaient-ils tous mis ?

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castor Apaisé
avatar

♐ Membre des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 112
✘ SURNOM : L'Aurore
✘ AGE DU PERSO : A l’orée de la cinquantaine

✘ DISPO POUR RP ? : pas encore.
✘ LIENS : ♦️ Nouvelle fiche
♦️ Ancienne fiche
Dés à coudre
Feuilles volantes

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Ven 18 Mai 2018 - 20:47


Abeo, Saltillo

Dans la terreur ambiante, une flamme vacillante d’espoir s’allume. Elle née d’une parole rassurante du Père, se fraye un chemin parmi l’amas de cris et un instant, de sa chaleur, embrase le cœur de l’Aurore.

« Pas question qu'j'te laisse dans c'merdier. Accroche toi, on sort d'cet enfer. »

Ce sont les mots de Keith. De ce Père qu’il a délaissé, blessé et trahi en rejoignant les Hurons. De ce père qu’il le pardonne à cet instant, encore trop plein d’amour pour le laisser tomber et l’abandonner, lui le fils indigne et grandit. Changé.

Une boule lourde vient enserrer sa poitrine à l’idée mais la sensation est différente de celles que lui procurent nausées. Elle n’est pas douloureuse. Juste particulière… émotive, mélange de culpabilité,  et de reconnaissance

Keith ne l’abandonnera pas. Il l’aidera.
Même s’il doit laisser ses frères d’arme, même si l’Aurore lui demande de partir seul, même si c’est ce que réclame la raison.
Il ne l’abandonnera pas  et c’est à cette pensée que Castor se raccroche alors que son corps lâche, que la peur le fait sombrer.

Il serre les dents, hoche la tête en accord et laisse le Timonier glisser son épaule sous son bras, porter le poids de sa carcasse. Le pirate souffle sous l’effort et Castor  mobilise ses dernières forces pour épargner à l’homme ce que ses chairs peuvent encore donner.
Ils montent marche par marche pour finalement franchir le pont et la température, de nouveau, chute brusquement et le froid, impérieux les saisit, rend vain les châles et les peaux. Le vent siffle à leur oreilles, bats les voiles avec violence, fouette leurs chairs
Hors de la coque du bateau, ils ne sont plus protégés, pleinement exposés.
Ils n’auraient pas du sortir et Castor s’apprête à le dire au Pirate quand le visage de ce dernier se fige et se déforme, grogne quelques mots.

"On s'est fait baiser."

La tête du Peau-rouge se tourne vers l’endroit que fixe Keith et l’Aurore comprend, frisonne en voyant la passerelle échouée sur la rive.

Ils ne peuvent pas descendre… Ils sont piégés… PIEGÉS.

Sa gorge se serre et tout se noue en lui, plus fort encore. L’angoisse qui s’était apaisée en lui le saisit de nouveau et machinalement, à la recherche d’une contenance, Castor balance son regard, voit Mahalia repousser l’Ange.
Elle va mal elle-aussi … La pauvre… Il faut…. Il faut.[/i]
Y aller.

L’amérindien se dégage inconsciemment du Père et d’un pas difficile, avance vouté sur son bâton, rejoint la jeune femme qui d’un trait le repousse.  « Laissez moi », murmure-elle et l’Aurore réalise alors qu’il est venu à elle sans le réaliser vraiment. Il pâlit devant cette absence étrange de conscience, s’excuse mais s’interrompt quand un bruit nouveau perce à ses oreilles, fait rater un battement à son cœur.
Tick Tock
Tick Tock.

Le Crocodile.  

Tick Tock
Tick Tock.

Le rire du Capitaine dans la câle.
Ce n’est pas normal. Rien ne l’esr et les « Plaies » reviennent à son esprit. Ce n’est pourtant pas là le châtiment d’un dieu en colère mais les damnations d’un démon exalté.

Tick Tock
Tick Tock.

Le bois des marches qui craquent sous une silhouette lourde, le froid toujours plus présent, les silhouettes qui émergent de la coque, effrayées et son propre corps qui se voute, qui ploie un genoux à terre, ne s’écroulant pas totalement que par le soutien de son bâton.

Tick Tock
Tick Tock.

Le silence autour.

Tick Tock
Tick Tock.

Et il émerge, le Démon tout de rouge et de joie démente, fige les âmes déjà présentes, attirent les autres à lui car déjà le Jolly Roger vomit de ses entrailles ses invités qui se massent autour de la figure écarlate.  
Il attend, patient, ricane, défit de Crocodile, vénéneux, et quand chacun est là, distille le poison de ses mots.  
Il parle de proposition, d’offre mais le choix se résume en deux morts différentes. Celle de l’âme pour ceux qui le rejoignent, celle du corps pour ceux qui ne se soumettent pas.  Il ne laisse personne libres, s’emparera de chacun, lui qui se proclame nouveau Maitre des vies de l’île.

Il domine, retire son masque, dévoile le monstre qui se cache derrière et la vision de son visage gris et de ses yeux tout de bleus perçant, fait disparaître les dernières traces de chaleur et d’espoir, glace le cœur de Castor.  
Le froid est prégnant à cet instant, saisissant et omniprésent au-delà des chairs et des os, jusqu’à la moindre cellule de vie et même le bois du pont a gelé, accrochant les semelles de ses chaussures au bateau.

L’Aurore n’est que spectateur et comme chaque invité, fixe Hook qui semble s’amuser de cette idée, demande à des subalternes de replacer la passerelle, s’approche du bastingage, s’offre à la mer et à son Tick Tock pour, l’instant d’après, disparaitre, happé par le
Crocodile, suivit par le saut de son fidéle second.

C’est une onde de choc qui s’empare de l’assistance et le temps se fige quelques secondes avant que les premiers voix de nouveau osent résonner, les corps, de nouveau, se mouvoir.  
Certains quittent le bateau, d’autres restent tétanisés. Castor fait parti de ceux-ci.
Il n’y croit pas les premières secondes puis son esprit se reconnecte sous la pensée du Père.
Keith.
Le peau-rouge ne pense qu’à lui à cet instant et son regard se détourne du parapet désert où le capitaine n’est plus, se fixe grand ouvert, plein de détresse, sur le Timonier.
Il ouvre la bouche et un mot faible, inaudible dans la foule, s’y échappe.

« Pars. »
Ne reste pas. Ne fais pas ce choix.

Un long frisson le saisit et l’Aurore s’affaisse davantage sur son bâton.
Il n’a plus la force de se lever et la passerelle lui semble si loin.
Inatteignable.
Il ne pourra pas partir mais Keith le doit.
Qu’au moins un des deux puisse être sauver.




Costume et masque:
Spoiler:
 
Résumé :
Spoiler:
 







Playlist de C-M. R
l'Aurore brille en SteelBlue


Merci à Hemeros pour ce superbe dessin de Castor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudia Miss
avatar

☠ Rabatteuse de la Maison Close ☠


✘ AVENTURES : 75
✘ SURNOM : La Bergère
✘ AGE DU PERSO : 25 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui <3
✘ LIENS : Invité, ne te méprends surtout pas. C'est une pirate la jolie fille que voilà.




MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 9:28

Claudia y avait cru jusqu'au bout. Quand la jolie princesse (oui car Coquillage était une princesse désormais, personne n'avait le droit de contester ce fait) avait accepté sa demande, elle avait senti son coeur battre la chamade. Enfin allait elle avoir une danse, une vraie. Elle avait même eu un sourire éclatant et sincère face à la question sur Anatole. Il y avait tant de candeur dedans qu'elle se sentait fondre un peu plus à chaque seconde. Ce sentiment suffisait à chasser tout le reste, à lui faire ignorer les gens qui s'écroulaient. Des ivrognes, des ivrognes, tous des ivrognes.

Et puis sa princesse se sentit mal et s’effondra presque devant elle. Tra la li la la, même avec toute la bonne volonté du monde, elle ne pouvait plus faire semblant. Cela sentait vraiment la merde. Le bal venait de tomber à l'eau et la seule personne avec qui elle avait dansé était une courgette.

UNE COURGETTE
F*** THE COURGETTE.

Si elle avait sut, elle lui aurait dit non et serait allé trouver une belle jeune fille pour danser, mais non, elle avait dansé sa seule danse avec une courgette. Tous ses rêves romantiques partaient à l'eau. Et maintenant, il n'y aurait plus jamais de bal parce que plus jamais les gens ne voudraient revenir. Ils auraient trop peur qu'un cadavre tombe du plafond ou qu'ils vomissent de nouveau.

Hook avait ruiné tous les bals de l'île.

C'était trop injuste !

En bref, elle était à deux doigt de se mettre à pleurer comme un bébé et s'il n'y avait pas eu la princesse, elle l'aurait surement fait. Sauf que la jeune fille avait besoin d'aide et lui demandait la sortie.

Après tout, songea-t-elle avec aigreur, dans ses rêves de bals, elle avait bien fantasmé sur le fait de fuir à dos d'Anatole avec sa princesse. Elle n'avait juste pas prévu que celle ci vomirait ses tripes durant.

Cependant, elle la hissa sur le mouton tout de même et commença à bouger Anatole pour rejoindre la surface. Rester à l'intérieur n'avait plus aucun intérêt. Ce fut à ce moment que le capitaine fit son discours, invitant tout le monde à sortir. Cet ordre bloqua légèrement le passage qui se trouva bien encombré tout d'un coup. Elles arrivèrent péniblement sur le pont et écoutèrent la proposition du capitaine. Le froid la glaçait et elle se dit qu'elle aurait dû prendre quelques habits plus chauds.

"lol" fut basiquement la seule réponse qui lui passa par la tête, même si formulé différemment. Hors de question qu'elle ne reste ne serait ce qu'une minute de plus sur ce bateau. De toute manière, même sans tout cela, elle n'aurait jamais pris de décision avant d'en avoir fait part à Lady Ruby. Pour elle le choix était évident, c'était un non. Sa place était à terre, non sur mer. Un rapide coup d'oeil à sa compagne lui fit deviner que c'était aussi son cas.

Elle fut surprise quand le capitaine disparut, ne pu s'empêcher de rire sous cape à la vue de Smee sautant par dessus bord ("Quel homme !") mais pour le reste, se dirigea vers la sortie, Anatole sur les talons et sur lui, la belle princesse nauséeuse.


Résumé:
 






   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.amazon.fr/dp/B074S4BHG2
Nyctère Flexible
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 46
✘ SURNOM : La veuve
✘ AGE DU PERSO : Vieille, très vieille, trop vieille

✘ DISPO POUR RP ? : Oh que oui
✘ LIENS : Un morceau de passé
Un possible futur

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 9:29


Nyctère était restée assez en retrait, regardant juste ce qu'il se passait vu que les personnes semblaient bien gérer la situation. Une fois la sensation de danger passé - vu que miraculeusement, tout le monde semblait touché sauf elle, cela avait vraiment quelque chose de comique- elle avait eu l'impression de se retrouver au spectacle. Un spectacle grotesque cependant, et elle n'arrivait pas vraiment à se sentir impliqué dans l'histoire.

Elle suivit le mouvement, sans trop se poser de questions, se laissant guider par Héron avant de rejoindre le pont. Le discours du capitaine capta son attention... Mais quelque chose dedans la froissa, aussi étrange que cela puisse paraître. Elle eut une sorte de petit ricanement devant les promesses de Hook. Elle n'y croyait absolument pas et la partie "plus aucune douleur ne pourra vous atteindre" lui passa en travers de la gorge. Ben voyons... Bientôt il allait leur annoncer qu'il savait ressusciter les morts à ce rythme là. Le froid qui la tenaillait de plus en plus et la blessait n'aidait pas à faire passer la pillule. La réponse à son offre coulait de source.
Elle ne prêta pas attention à la disparition du capitaine ni au brouhaha qui s'en suivit. Elle se tourna juste vers Grizzly et résuma le fond de sa pensée :

-Je pars.

Elle se doutait qu'il allait faire de même - quoi que, peut être allait il la surprendre. Elle se dirigea vers la sortie, marchant du mieux qu'elle pouvait malgré le froid et ses articulations qui en pâtissaient. Elle voulait partir la tête haute.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith Jackson
avatar

☠ Timonier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 183
✘ SURNOM : L'Barré
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine m'est passée d'ssus sans pitié

✘ DISPO POUR RP ? : Essaye toujours et on verra bien !
✘ LIENS : Yoho, l'âme des pirates jamais ne mourra !


MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 10:29




C'est trop. Trop d'paroles qui font écho et trop d'conneries. L'Capitaine arrive à marier les deux à la perfection et j'ai autant envie d'écouter que d'lui foutre mon poing dans la gueule ; mais j'ai trop froid pour réussir à bouger un sourcil.
Adieux la peine, adieux les doutes, adieux la mort : j'ai qu'à rester sur c'bon vieux Jolly Roger pour n'plus avoir mal. J'oublierais Peter Pan. J'veux pas oublier c't'enfoiré qui m'a tout pris, ce s'rait l'laisser gagner ! Hors d'question.
J'oublierais Shifty. Mais c'serait trop facile, oublier c'est un truc d'faible, d'couard, et j'l'ai déjà été 'vec elle, j'ai pas l'droit d'céder à la facilité, encore. J'la garderais dans mon cœur et dans ma tête même si c'est c'qui m'f'ra passer l'arme à gauche.
J'oublierais Christo ; mon r'gard survole sa silhouette d'adulte à genoux sur le pont. Il m'a abandonné, ce s'rait qu'justice d'l'oublier.
J'serais sous les ordres aveugles du Cap'taine. J'l'ai déjà été, pendant trop longtemps, et il a montré qu'il était pas digne d'ma loyauté.
Alors l'démon qui s'révèle d'sous son masque aura encore moins mon obéissance, plutôt l'crever !
Mais j'ai l'temps d'rien, l'temps paraît accélérer, dev'nir fou : et j'regarde avec la bouche et les yeux grands ouverts l'Capitaine - ou du moins la chose qui en a pris l'apparence - s'faire gober tout rond par l'Croco avant qu'ce fous d'Smee l'suive. Et voilà, c'est fini. Ça devrait en tout cas, j'devrais m'marrer d'cette mort ridicule, insulter l'démon Hook. Mais un truc s'coince dans ma gorge et mes tripes m'disent qu'rien est fini, qu'ça fait que commencer. Et mes tripes ont toujours raison.
J'regarde les premiers à quitter l'navire par la passerelle d'nouveau en place, un autre par les airs. J'bouge pas.
Y a encore les mots qui font écho.
J'sais pas combien de temps j'reste planté là comme un mât, mais j'finis par taper l'sol d'ma botte 'vec force et jurons avant d'me tourner vers Christo.
Il a pas bougé, comme figé par l'froid, mais ses yeux sont fixés sur moi, il a l'air implorant mais il a même pas besoin d'ça pour que j'm'avance vers lui en f'sant gaffe d'pas glisser sur c'foutu pont gelé.
J'grogne dans ma barbe pour m'donner contenance :

"Tirons nous d'ce foutu navire démoniaque."

Et j'm'accroupis pour passer un bras sous son épaule. Mais cette fois y a pas un gramme d'force d'son côté pour m'aider à l'soul'ver, j'grogne, je tire comme une baleine mais rien à faire : j'arrive pas à rel'ver c'tas d'presque ma taille et mon poids, totalement inerte. J'vérifie quand même un coup qu'il soit pas crevé pour de vrai : j'retiens un soupir d'soulagement.
Y m'faut d'l'aide sinon j'vais dev'nir l'chien d'glace du Démon Hook sans l'vouloir.
Heureusement, entre pères abandonnés on s'soutient et j'fais un signe d'tête à Zeb qu'approche.

code par trush



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 13:51

Le corps de Babylone est toujours au creux de ses bras. Panzou ne la sent presque pas. C'est qu'il est fort, sous les yeux qui tremblent. Le bout de ses doigts est devenue un peu bleu. Il sent la présence des pirates anormaux aux yeux de diamant maudit, qui s'approchent, doucement, comme des requins attirés par le goût du sang. Est-ce qu'ils fondront sur eux, aussi ? Panzou a moins peur des requins.
Il est encadré de ses frères, et d'ordinaire ça suffirait bien à le rassurer. Rien n'est ordinaire aujourd'hui, pourtant. Il a peur pour eux, il a peur pour lui. Il a même peur pour la Mer, pour son Père. Et si le soleil gèle, lui aussi ?
Son visage est figé, et avec la peinture, on le croirait transformé en poupée vaudou.

La voix du capitaine circule dans tout le bateau. Comment fait-il ? C'est comme un sonar. Il est devenu quelque chose d'autre qu'un humain. Et pas un guédé non plus. Panzou aurait reconnu. Les pensées remuent en lui en contre-courant, ça le submerge et son souffle se fait tout raide, tout sec. Son torse se gonfle contre le corps froid de Babylone.
Il ne comprend même pas ce que raconte le Capitaine. C'est bien trop grave pour être vrai. Ça va trop vite. Pour la première fois de toute sa vie, Panzou se demande si Maman Brigitte pourra les protéger.

!!!!!!

Woh !! lâche Panzou quand le capitaine se fait avaler. C'est incroyable, que ça se soit produit, beaucoup trop incroyable, d'ailleurs il n'y arrive pas. Il n'y croit pas. C'était censé être un de ces événements qui ne se produit pas, ça. Comme si Peter Pan n'arrivait plus à vol...

Les yeux de Panzou sont devenus bleu sombre, raturés de nuance dorés qui font bizarres. Panzou comprend que le monde est à l'envers, qu'il n'y a plus de repères, que tout est en train de s'effondrer.
Une angoisse pointue comme un rocher défonce son intérieur. Incroyable, ça aussi. Peut-être que même la Mer n'est plus comme avant. Peut-être qu'il a perdu son monde. Le désespoir murmure déjà à son oreille, et ça aussi, c'est la première fois.
Quand l'homme saute à la suite dans la gueule du Crocodile, il est flou.

Panzou serre Babylone contre lui, parce que ça le rassure, il a même un peu oublié que c'est un être conscient.

Il se tourne et regarde Katapla, et puis Erzulie, parce que ce sont les seuls qui restent avec de la force.
Il ne sait même pas quoi faire, lui.
Il n'a jamais su faire des choix.


résumé:
 









Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Morland
avatar

☠ Tatoueuse du Port ☠


✘ AVENTURES : 47
✘ SURNOM : La Piquante
✘ AGE DU PERSO : 25 ans environ

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, oui
✘ LIENS : Is her need to care born out of compassion or penance
?


MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 18:57

Elle suivit le reste des convives du bal -si on pouvait encore se permettre d’appeler la soirée ainsi- hors de l’entrepont qui était déjà glacial. Elle ne savait pas vraiment si elle tremblait d’angoisse ou de froid, resserrant dans le doute sa cape autour d’elle, alors qu’elle arrivait sur le pont. Elle eut instantanément l’impression que son nez et ses joues furent dévorés par de minuscules morsures, et se couvrit le reste du visage, tirant au maximum le tissus la couvrant pour se protéger la peau. Hook commença à leur parler, avant qu’elle ait l’occasion d’aller vers l’endroit où se trouvait précédemment le ponton.

On leur proposait l’immortalité, la soumission, la guerre, et de l’autre côté, la mort.

L’action était surréaliste, Hook, visiblement pas dans son assiette, finissant son grand discours, remettant le ponton, puis terminant dans l’estomac du crocodile. Et quelques secondes après, c’est Smee qui se jette à sa poursuite, et s’enfonce dans la mer glacée.

Une fois la sidération passée, elle regarde vaguement de gauche à droite, presque vidée de ses forces par le blizzard sur le pont, guettant une réaction des autres personnes présentes. Elle a littéralement l’impression de tremper dans un bain de glaçon à poil, mais plus froid que des glaçons, malgré sa cape.

Elle ne saurait pas comment elle aurait réagi si elle avait aussi malades que certains, toujours à moitiés mourants. Peut-être est-ce la seule manière de les sauver actuellement, peut-être que c’est juste un piège.
De toute façon, Ruth n’avait rien compris à ce qui se passait dans ce fichu bateau, ça la dépassait bien trop, tout ça. Mais son choix était déjà fait : elle craignait la mort, mais refusait par-dessus tout de la donner une nouvelle fois et plus encore, ne voulait plus jamais servir sur ce rafiot de malheur. Et puis, elle avait une chance de ne pas mourir, en plus, si elle partait maintenant. Sa vie actuelle lui convenait, Peter ou non, alors la dernière chose qu'elle espérait, c'était bien une guerre.

- J’pense que c’est mieux pour tout l’monde de s’casser d’ici.

Elle renifla, avant de retirer son masque, n’en ayant plus besoin. Jetant un dernier regard à ceux restants sur le pont, elle suivit ceux qui déjà se dirigeaient vers la terre ferme.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahalia Damour
avatar

☠ Commerçant au Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : Le Murmure.
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus maintenant ;w;
✘ LIENS : I'm losing love all over again
But it's my way 'til the end of time
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 21:08

Avant-propos:
 

Elle écoute la chose qui s'est emparée de Hook, qu'est-ce qu'elle pourrait faire d'autre ? Mais alors que les réelles intentions de cette dernière se dévoilent, une forme de couleur vient s'ajouter à sa détresse. Qu'a-t-elle fait pour être piégée ainsi, à devoir choisir entre une transformation qui n'augure rien de bon et la mort, supposément ? C'est injuste, Mahalia ne s'aime pas mais elle ne mérite pas ça.
Et la majorité des gens présents ici non plus.

Comme si le froid présent anesthésiait quelque peu ses sentiments, elle ne ressent qu'une horreur légère de voir le crocodile happer le Capitaine et le Second se précipiter à la suite. Il y a des départs aussi, des décisions prises. Y réfléchit-elle sérieusement ? Bien entendu. Après tout, l'idée de ne plus souffrir et de ne plus jamais avoir peur est séduisante.

Mais voilà, il y a l'Amour, vous savez. Les sept enfants qu'elle a laissé derrière et à qui elle ne pourra jamais faire de mal, même si la flamme s'est tarie. Alors Mahalia serre les poings, ravale ses larmes et tourne le dos au spectacle.

- ...

Elle voudrait dire quelque chose, mais aucune réplique cinglante ne lui vient en tête. Elle se contente donc de disparaître, suivant ainsi ceux qui, pour le moment, quittent le navire.

Résumé:
 








It's so lonely trying to be yours
When you're looking for so much more
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 167
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 21:24

La soirée s'est déroulée de manière terrifiante. Incapable de faire quoi que ce soit devant le mal qui saisissait ses comparses, Héron n'a pu que suivre le mouvement, aidant Nyctère du mieux qu'il pouvait et se précipitant vers Grizzly Funeste lorsque ce dernier les hèle. Il aurait voulu se montrer plus utile, l'Anxieux, mais l'angoisse le paralyse : il est déjà si rassuré que les siens soient à peu près indemnes !
Mais pour combien de temps ?)

Avec Nyctère, il se déplace sur le pont, coeur serré. Le regard de Hook n'est plus le même et la constatation finit par le frapper également : ce qui leur parle n'est plus le Capitaine. Regard paniqué vers les siens alors que le marché est énoncé, que Hook est happé.

Il y a des départs, ce qui - quelque part - commence à rassurer l'oiseau : le marché de la créature n'en est pas réellement un, il s'agit d'une menace et il doute que les siens y céderont. Un regard vers Grizzly Funeste, alors que la voix de Nyctère résonne :

- Je pars.

Malgré le froid qui s'infiltre sous ses vêtements, malgré la peur qui l'enserre, Héron parvient à sourire.

- Vous venez ?

Sans attendre de réponse, l'Anxieux se détourne et suit la Veuve vers la sortie. Peu importe l'épreuve qui les attend, ils seront ensemble.
Il a confiance.

Résumé:
 








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Baron Samedi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 45
✘ SURNOM : Le Fétide.
✘ AGE DU PERSO : Indicible.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : And he will greet them in a smile that sticks like vaseline.
Sujet en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 21:45

Dimanche veut avoir le fin mot de l'histoire, et Samedi ne peut pas lui en vouloir. Hochant la tête avec gravité, il jette un regard aux siens : bien sûr qu'il les protègera. Après tout, il est l'Ainé.

Pour partir, il faut passer pour le Pont. Quand il devient apparent que toute issue est condamnée, Kaplata sent à nouveau la colère le saisir.
Il paiera, il paiera, il paiera.

Ce qui s'est emparé du Capitaine leur fait une proposition, et malgré son inquiétude, Wa se remet à sourire à son énonciation. L'immortalité ne l'intéresse pas et la douleur sera toujours supportable.
De plus, Maman Brigitte le tuerait sans doute s'il acceptait.
Pas qu'il en ait l'intention.

Lorsque le corps de Hook disparaît, la présence hivernale reste. Confirmation de ce qu'il savait : cette chose est puissante. Plus qu'eux, pour l'instant.
Plus que Maman ?
Il ricane sous cape, brièvement. Bien sûr que non !

Vendredi lui adresse une question sous forme de regard, et Kaplata sait que ce qu'il aura à dire aura forcément une influence sur ses frères. Heureusement, en un sens : si leur famille devait, à cet instant, subir un schisme, il le prendrait mal.
Il n'a pas envie d'y penser.

- Nous allons nous préparer. Devenir plus forts.

Il y a, dans sa voix, une détermination caressante.

- Nous sommes le Bayou, et ce n'est pas le froid qui va nous enterrer.

Un regard vers le sol gelé, avant qu'il ne revienne aux siens.

- Si vous ne voulez pas subir la colère de Maman, - appel à l'autorité suprême - vous feriez mieux de me suivre.

Et, drapé dans une superbe bien abîmée par la douleur et le froid, Samedi se dirige vers la passerelle.

Résumé:
 






Offrande :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ibijau Assoupi
avatar

♐ Membre des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 101
✘ SURNOM : Le Rescapé
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : I don't decide to represent anything except myself. But that self is full of collective memory.

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Dim 20 Mai 2018 - 23:40

LE GRAND BAL


Death is not the greatest loss in life. The greatest loss is what dies inside us while we live / FRIMELDA



Son respect pour les pirates n'a jamais existé, malgré une vague exception pour un ami. Rien de suffisant pour atténuer la colère qui gronde dans son esprit. Ils ne sont que les pions de leur capitaine, uniquement capables de tout faire échouer. Le sang qui s'écoule de son arcade goutte sur le coin de son œil, le forçant à s'essuyer avec sa main bandée. La trace rouge s'étend sur son visage, tel du maquillage raté, et ça lui donne l'air de s'être battu. Tant mieux, ça prépare le terrain pour la suite, l'adolescent suppose.

Grizzly ne l'écoute pas, le pirate l'a frappé, et rien de tout ça n'est acceptable. Une fois encore, sa voix n'importe pas, à quoi bon la laisser sortir. Quelle cruauté, alors que tous sont aussi affectés que lui par cette tragédie continue. Ah, ça ne concerne pas sa famille tout ça, uniquement les fous qui ont décidé de vendre leur âme au Port. Dommage que la sirène ne souhaite pas d'un mets plus complet. Il est certain que le pirate n'aurait rien égaré de si important que ça. Qu'est-ce qu'une jambe, après tout ?

La voix de son père d'adoption est trop forte, écrasante contre ses tympans. Moins fort !

L'apathie est doucement étouffée par l'envie—le besoin de hurler. Il sera se taire, habile dans cet art délicat. D'ailleurs, lorsque le guerrier attrape sa main, l'adolescent l'y autorise. Ce n'est pas celle qui souffrira d'un tel geste. Grizzly continue de saigner, et il ne peut s'empêcher de fixer son regard désapprobateur sur la blessure, sans intervenir. Difficile alors qu'ils sont entraînés sur le pont où l'air s'infiltre dans ses poumons à la première inspiration, lui donnant l'impression de s'être étouffé avec une pastille à la menthe.

Sa main se dégage, tandis que le discours s'achève.

Ridicule, bien sûr. Qui pourrait croire en de telles paroles ?

Ibijau contemple le concept, pressant ses mains l'une contre l'autre tout en se balançant un peu sur ses bottes épaisses. L'immortalité, ça signifie ne jamais revoir la mort. Sa mort. Pas la grande qui l'a fait danser, l'autre. Est-ce que la douleur qui brise son corps cesserait ? Est-ce que sa main s'en trouverait réparée ? La traîtrise envers sa famille d'adoption serait insurmontable. Ne finiront-ils pas par le rejeter néanmoins ? Avec une indifférence similaire à celle des enfants du Grand Arbre.

D'un pas, puis d'un autre, il s'éloigne, son masque ne cessant de changer de main. Le fait que le Rescapé puisse à peine en supporter le poids d'un côté est un bon indicateur de la solution. Une trop simple, qu'Oural lui reprocherait. Son regard passe sur les siens, ceux qui quittent le navire. Mourir écrasé de douleur ne l'effraie pas tant que ça, pas autant que ça le devrait. Ibijau sait qu'une fois de l'autre côté tout se terminera. Mais demeurer vivant et obtenir une véritable force— un pouvoir. Plus personne ne pourrait se moquer.

Plus tard.

Quelque chose lui dit que revenir serait possible, que l'offre touchera les gens sur le long terme. Vendre son âme demande réflexion, même si c'est pour rejoindre les terribles pirates.

Ah mais il y a une faille, une possibilité ! Il vient de s'en souvenir.

Son masque funèbre se brise sur le sol, éclatant en morceaux sur le pont lorsqu'il le balance, de toute ses forces.
Et il quitte le navire, marchant aux côtés des siens.

Quoiqu'une fois en bas, l'adolescent se retourne, et son regard brille un peu trop.
Il reviendra peut-être.

Résumé:
 






✿ I have awoken from a deep slumber
The only reason there was so many unforeseen consequences was because I have no interest in foreseeing anything.


Yo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : ok mais en mode tranquillou :3
✘ LIENS : Coquillages et crustacés
aventures en cours : 1-2-3-4

MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Lun 21 Mai 2018 - 13:46

Malgré ses efforts, elle du arrêter ses appels télépathiques, la douleur embrouillait trop ses pensées, elle était à bout de forces.

Oh qu’allait-elle devenir ? Et ses sœurs ? Père, où es tu ?

Soudain, elle se sentit soulevée puis posé sur une surface douce.
Elle lui a fallu en certain moment pour se rendre compte qu’elle se trouvait sur le dos de la créature arc-en-ciel.  Est-ce l’humaine qui l’avait déposé là ? L’aidait-elle ? Pourquoi ?

Une fois allongée sur l’animal, Coquillage cessa de faire attention à ce qui l’entoure, concentrée à plaquer ses mains sur son ventre dans une tentative  d’atténuer la douleur et à essayé de sentir la présence de ses sœurs.

Les éclats de voix du capitaine, le tick tock entêtant, l’étrange apparence de certains pirates qui semblaient aussi blancs que des coraux morts, l’affolement de Seiche,…
Tout se brouilla dans son esprit, elle n’arriva plus à ce concentrer sur ce qui se passait autour d’elle.

C’est avec soulagement qu’elle finit par sentir enfin l’air frais, très frais même. Malgré la senteur familière et rassurante de l’eau iodée, le froid mordant fit contracter son ventre encore douloureux et elle dut retenir une grimace.

Elle entendit le discours de Hook d’une oreille, dont le contenu finit par la convaincre qu’il est devenu complètement fou ou bien possédé par une sombre entité.

Il n’y avait vraiment pas de choix à faire pour elle, ainsi que pour ses sœurs. Elles étaient les filles de l’océan et n’avaient aucune raison d’accepter ce genre d’ « offre » qui n’augurait rien de bon, à la manière des pactes avec la sorcière des mers.
Tout ceci ne les concernait tout simplement pas.

Elle crut voir la silhouette du capitaine happé par quelque chose mais elle n’avait plus l’énergie de s’en soucier plus que ça.

Près de la sortie, la douleur dans ses intestins, même atténué, était hélas encore bien présente. Elle espérait que cela allait disparaître une fois hors du navire…

Elle arriva avec peine à s’asseoir sur l’animal arc-en-ciel et tourna son regard vers l’humaine. Elle se demandait encore pourquoi celle-ci l’avait aidé. Même si elle ne comprenait pas ses intentions, elle ressentit la frustration de la femme.
Était-elle triste face au déroulement désastreux du bal ? Coquillage compatit : Elle aussi pensait que ce bal aurait été un moment de réjouissances…

 « M…Merci beaucoup. Vraiment. » Elle était sincère. Coquillage n’osa pas imaginer ce qu’il serait arrivé si l’humaine n’avait pas intervenu. Serait-elle restée à l’intérieur, sans défense ? Elle préfère ne pas y penser…
Malgré tout ce qui s’est passé, Coquillage fut heureuse de savoir qu’il y avait encore des humains gentils et prêts à aider. Tous les humains ne sont pas mauvais…

 «  Et merci à toi aussi ! »    Elle ajouta à l’attention de l’animal tout en lui caressant doucement la tête. Celui-ci l’avait porté pendant un bon moment maintenant, elle ne pouvait que lui en être redevable.

Ils commencèrent à descendre du bateau à passant la passerelle et la sirène se sentit de plus en plus soulagée de s’éloigner de cet endroit. Elle jura de ne jamais s’approcher de ce bateau maudit, jamais. Même si c’est l’ami de Flot.

En parlant de la Dodue, elle jeta un coup derrière elle, essayant de voir comment allaient ses sœurs. Se dirigeaient-elles aussi vers la sortie ou peut-être avaient-elles déjà plongé dans la mer ?

Elle priait pour qu’elles puissent toutes sortir de ce piège, saines et sauves.


résumé:
 







Merci Zanou :3 :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event Djaul]
» Peur de l'hiver
» MTGO Sealed Premier event.
» [Débutant] Qu'est-ce qu'une Saison "Hiver/Eté"? (résolu)
» [event]La Famakna souffle sa première bougie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-