Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
Miss Mercy
Miss Mercy

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : La Déçue
✘ AGE DU PERSO : Entre 20 et 30

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : ♣️ - ♠️

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2018 - 14:25

Elle avait feint l’indifférence, quand on avait annoncé le Bal. Prétendu que cela n’était qu’une futilité pour masquer la misère, ou une fourberie d’Hook. Elle s’était même persuadée qu’elle n’avait cure d’un tel événement. Mais évidemment, tout cela n’était qu’un mensonge mal dissimulé. Tous avaient senti la magie et le rêve émaner de l’invitation, tous étaient attirés comme des papillons par la lumière, et Mercy ne faisait pas exception. Elle se décida au dernier moment, juste à temps pour préparer son costume en toute discrétion. Elle n’avait pas prévenu ses camarades de sa venue, et ne comptait nullement le faire.

Lorsque le jour arriva, elle enfila les vêtements prévus. Avec le masque et la foule, peu de chance qu’on la reconnaisse, elle aurait enfin l’occasion d’observer la masse d’un nouvel œil. La poitrine aplatie sous une chemise et une veste d’officier de la Marine, elle était ravie de son effet. La provocation était discrète, juste suffisante pour narguer quelques pirates, car la plupart avaient oublié l’ennemi qu’on leur prêtait dans les grandes aventures hors de Neverland. Elle n’avait aucune arme sur elle, de toute façon, que risquait-elle ? Ainsi accoutrée, elle ressemblait à un simple matelot, pas à une miss en service.

Sur place, ce n’était qu’un tourbillon de tissus, de plumes et de masques. Impossible au premier abord de discerner qui que ce soit, et puis petit à petit, elle remarquait des postures, des couleurs ou juste des déguisements qui tranchaient plus facilement. Il y avait un couple de légumes dans un coin, et il lui sembla apercevoir un des barons plus loin. Elle ne s’en approcha pas pour autant, et cherchant une occupation le temps de s’imprégner de l’atmosphère, elle manqua de bousculer une femme indienne –à ce qu’il semblait- qui se tenait devant elle. Elle eut le réflexe de la retenir tandis qu’elle vacillait, avant de s’excuser :

- Pardon avec la foule je ne regarde pas où je mets les pieds. Vous allez bien ?

Elle ne déguisait pas sa voix, peu importait, et puis, c’était sorti spontanément. Elle avait beau faire la maligne, la glaciale, ou l’indifférente, Mercy restait trop gentille avec ceux qui le méritaient (selon elle).

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zeb Skelton
Zeb Skelton

☠ Charpentier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 153
✘ SURNOM : La Rouille
✘ AGE DU PERSO : Cinquantaine

✘ DISPO POUR RP ? : Tout se discute, moussaillon
✘ LIENS :
⚓️Le Charpentier et ses Outils
⚓️ Histoires en cours: I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2018 - 17:39

N’en déplaise à certains, ce soir-là, Zeb Skelton n’était pas maussade. Enfin, pas autant qu’il aurait pu l’être.

Certes, la première fois qu’il avait entendu le capitaine mentionner cette histoire de fête, il lui avait fallu tout son flegme pour retenir un peu respectueux haussement de sourcil : un bal masqué ? Sur le Roger ? En invitant non seulement tout l’équipage, mais également l’ensemble du Bayou, les trois tribus de Peaux Rouges et même les Sirènes ? Venant d’un chef pirate sanguinaire, l’évènement était mondain au point d’en être surréaliste.

Pourtant, en y réfléchissant, la Rouille devait admettre que le raisonnement du capitaine se tenait. Entre la désastreuse bataille contre la Créature, les semaines de travail acharné nécessaires à la réparation du navire, les étrangers qui se déversaient par le Triangle des Bermudes et bousculaient la dynamique de l’équipage, et enfin la pluie si usante qui ne s’était arrêtée que pour laisser la place à un vent toujours plus sec et froid, les matelots avaient bien besoin de se changer les idées et de s’amuser un peu. Que Hook choisisse d’organiser un bal au lieu d’une simple fête était plus inattendu, mais pas absurde pour qui connaissait ses goûts raffinés – même si la Rouille souriait d’avance en imaginant les pires rustres de l’équipage à un bal masqué. Quant au fait d’inviter les autres adultes de l’Île, après tout, cela paraissait un geste diplomatique habile, surtout après le succès de leur récente alliance.

Alors, même si son corps douloureux et l’absence de Kit menaient toujours son triste quotidien, Zeb s’était surpris à se prendre au jeu. Il avait fait disparaitre les dernières traces des travaux et s’était entendu avec le maître calfat pour poncer et vernir l’ensemble du pont et de la mâture. Plus de la moitié du gréement était neuve, les voiles avaient été changées et la peinture de toutes les balustrades avait été refaite. Voilà des années que le Jolly Roger n’avait pas été aussi somptueux, et cette vision seule apportait à la Rouille un contentement profond qu’il n’avait pas ressenti depuis longtemps. Il regrettait presque que le bal n’ait pas lieu sur le pont, pour que tout le monde puisse admirer le bateau, mais au final, il était le premier soulagé de pouvoir abriter dans l’entrepont ses articulations meurtries.

Tout occupé qu’il était à préparer le Roger pour la fête, la Rouille en avait presque oublié qu’il était censé s’apprêter, lui aussi, ce qui l’enthousiasmait beaucoup moins : dans les fêtes, il était un narrateur, celui qui écoute et raconte, pas celui qui se déguise pour jouer au personnage principal. Si bichonner son bateau adoré lui paraissait constructif et satisfaisant, penser à un masque et un costume lui semblait superficiel à la limite du ridicule. Mais il était le maître charpentier du navire, l’un des plus anciens membres de l’équipage. Il ne pouvait pas se dérober à l’invitation sans commettre un grave impair vis-à-vis du capitaine – car Hook noterait son absence, bien entendu ; il notait toujours tout.

Alors comme beaucoup d’autres, Zeb avait profité d’un aller-retour au port pour passer à la Pluie Éternelle. Résolu à consacrer à l’affaire le moins de temps possible, il avait attrapé le premier masque venu avant de se diriger vers le comptoir. C’était en esquivant une des nombreuses piles de bric-à-brac qui meublaient la boutique qu’il avait remarqué une forme de cuir sombre, à peine enluminée de quelques touches de peinture cuivrée. En la ramassant, il avait reconnu un masque de belle facture, sans détails inutiles, qui reproduisait habilement le faciès d’un lion. La Rouille l’avait contemplé un instant. Puis il avait reposé le premier masque.

Le costume, c’était un matelot qui le lui avait trouvé, un ancien Perdu encore jeune qui le lui avait amené presque timidement. Un peu surpris par l’initiative, Zeb avait examiné le surcot de laine bleue, la cape et les quelques empiècements d’armure en cuir qui couvraient les épaules, les avant-bras et les tibias. Le mousse lui avait expliqué qu’il l’avait trouvé sur la Plage, et qu’il l’avait gardé parce que « c’était ce que portaient les chevaliers et c’était cool ». Quand la Rouille lui avait demandé pourquoi il le lui donnait, le gamin avait haussé les épaules en marmonnant quelque chose du genre « il vous ira mieux qu’à moi ». Zeb s’était senti sourire, et cela lui avait fait tout à la fois très plaisir et très mal.

Alors oui, il était venu, même si c’était simplement pour se tenir dans un recoin près de l’entrée, adossé au mur, les bras croisés, à observer l’hétéroclite mélange d’invités qui se déversait dans la pièce. Il n’était pas dupe concernant cette histoire de déguisement : même si son habituel gant de cuir était remplacé par les lanières de son armure d’un soir et que pour une fois il avait laissé ses cheveux roux tomber librement sur ses épaules, il ne doutait pas que les membres de l’équipage le perceraient à jour au premier coup d’œil. Lui-même n’avait eu aucun mal à remarquer son flamboyant capitaine, ou l’ombre bleue qui guettait la pièce avec son acuité habituelle. Il n’avait également que trop bien vu le Baron La Croix, qui avait réussi la performance d’être encore plus reconnaissable avec son déguisement que sans – et pour le coup, la Rouille n’était pas mécontent d’être resté dans un angle mort.

Il envisageait même de faire encore plus discret, peut-être en allant dans l’ombre de la scène ; il n’avait (vraiment) aucune envie de parler au Baron, et en plus cela lui aurait permis de profiter davantage des musiciens et de la voix agréablement chaude de la chanteuse – elle aussi, entre sa tessiture et son incroyable carrure, était aisément reconnaissable. Satisfait de cette retraite qui officiellement n’en était pas une, Zeb venait de se décoller du mur quand il manqua se faire décapiter par ce qu’il fallait bien se résoudre à appeler un chapeau banane géant.

« Eh ! »

Pur réflexe, le charpentier rattrapa de sa main valide le bras de l’énergumène qui venait de le dépasser à l’allure d’un requin qui charge, et son regard trébucha sur l’affreux pantalon trop court (Zeb refusait formellement que quiconque, à quelque époque que ce fût, pût volontairement porter une telle chose) et la customisation très peu subtile de son entrejambe. A travers le masque de lion, ses yeux clairs semblèrent soudain très las.

Qui parlait de reconnaitre quelqu’un au premier coup d’œil ?

« Ben tiens, regardez qui voilà… Tu sais que ça fait deux jours qu’on te cherche pour aider à retendre les haubans ? T’étais pas censé être malade et cloué au lit ? »

Honnêtement sur ce dernier point, la Rouille improvisait un peu : même s’il connaissait forcément le moindre des gabiers, et particulièrement ceux qui le mettaient dans la merde en ne tenant pas les délais, il n’était quand même pas tenu de se souvenir de toutes les excuses de Fib, n’est-ce pas ?

Masque et costume:
 

Résumé:
 


Dernière édition par Zeb Skelton le Ven 23 Mar 2018 - 3:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aurèle Aries
Aurèle Aries

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 45
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2018 - 22:45

Comme tout le monde Aurèle a reçu l'invitation.

Sauf que dans un premier temps il ne la comprend pas. Faut dire que les mots "B A L" ou "M A S Q U É" ça ne lui dit pas grand chose alors pendant plusieurs jours il tourne et tourne le papier entre ses doigts pour à chaque fois l'abandonner sur la table en se promettant d'y revenir une fois rentré à la maison. Cependant, après y avoir consacré un temps énorme, il est bien obligé de se rendre à l'évidence : ce n'est pas en fixant bêtement les lettres qu'elles finiront par faire sens. Alors il se rend auprès de Tijl avec son papier en main parce qu'il est sans doute le seul à pouvoir l'aider, et il fronce les sourcils, il reste planté un moment, puis il sourit. Le bal il sait pas trop ce que c'est, mais les fêtes par contre si, y en avait beaucoup chez lui données pour les dieux avec des libations et du théâtre et beaucoup de ces choses qu'il n'entendait pas et il adorait ça.

Ça le rend tout sourire et il s'acharne sur sa tenue jusqu'au jour J. C'est pas vraiment du grand art mais ça a le mérite de ressembler à ce qu'il voulait : une toge bleue brodée de fil noir, simple, de son époque, aux couleurs choisies dans le seul but de représenter celles de ses Dieux : le bleu pour Neptune et son océan, le noir pour Pluton et son compagnon aux trois têtes. Et son masque en forme de crâne sertis de coquillages minutieusement placés. Ses cheveux blonds tressés et piquées de quelques petites branches de cyprès (du moins ça y ressemblait lorsqu'il l'a trouvé). Ses yeux soulignés de noir sans être trop chargés. En bref, un style parfaitement discutable pour tous les habitants du Port, mais au vu de ce que son regard capture lorsqu'il s'avance vers le bateau il ne sera pas le seul.

Poser le pied sur la passerelle lui donne d'ailleurs envie de fuir en courant et il doit serrer très fort les dents pour continuer à avancer et se retrouver sur le Pont. Oh ce serait sûrement idiot d'avoir loupé ça à cause de la Peur et il ne le regrette pas, cependant il sait d'ors et déjà qu'il sera parti avant bon nombre des personnes présentes ce soir. A moins qu'on le fasse boire jusqu'à n'en plus pouvoir, ce qui au demeurant peut sans doute s'avérer facile (et dangereux) pour lui qui n'a jamais eu l'occasion de se perdre dans l'alcool. Et il jette des regards à droite et à gauche quand il arrive sur le pont, repère quelques costumes qui le font sourire, avant de chercher par automatisme un coin tranquille où se cacher.

Après tout il n'a pas dit qu'il était là pour danser, si ? Encore faudrait-il qu'il ait compris qu'il est en partie là pour ça et qu'un bal est avant tout fait pour ça, la danse et la musique, ou pour l'instant la voix de la chanteuse qu'il sent vibrer au creux du bois de la coque contre laquelle il a posé la main.

Masque et costume:
 

Résumé:
 


Dernière édition par Aurèle Aries le Lun 26 Mar 2018 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baron Mardi
Baron Mardi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 38
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 2:13

Le bal.

Qui n'en entend pas parler, heh ? Même au Bayou les nouvelles remontent et les invitations se font un chemin. Les Barons sont invités, au même titre que la Mama. Mais elle, qui peut prétendre savoir ce qu'elle décidera ?

Mardi a longuement réfléchit à son costume. C'est une belle occasion, est pour quelqu'un d'aussi attentife que lui à l'apparence, c'est une belle manière de briller. D'être la Toile, une fois de plus. Il avait mis longtemps à trouver son costume, oui. Mais une fois l'idée dans sa caboche.. Janblan avait rit doucement, plus un soupire qu'autre chose. Mais ses yeux, oh !

Ses yeux brillaient comme jamais.

Quand il s'avance en silence aux côtés de ses frères et de leur troupe, Mardi se tient droit. Son masque trop allongé pour permettre à quoi que ce soit d'approcher son visage pèse un peu, mais le baron n'en démordra pas : ce soir, il sera crocodile. Rien ne l'en dissuadera. D'ordinaire peu vêtu, Mardi le frileux s'est aujourd'hui paré de plusieurs couches de tissus. L'air fraichit, il n'est pas question d'en souffrir. Quelques insectes ça et là volettent autour de lui, et un moineau profite de la gueule dentée du masque pour s'y posé. Autour de son cou ondule un de ses compagnons habituel, un grand serpent aux tâches d'or dont les reflets jouent avec la lumière tenues du Jolly Roger.

Le pas de Janblan résonne alors qu'il entre en silence dans la batisse, non sans un certain dédain pour les gardes quand ils ont demandé s'il avait des armes. Des armes. La Famille n'en a pas besoin pour être redoutable.

Une fois dedans, Mardi admire le décor qui les accueille. Force lui est de reconnaître la beauté de l'endroit, et le bois a depuis toujours un charme qui lui plaît. Avisant plus loin deux légumes et une banane parlant à un lion, un sourire narquois orne ses lèvres. Ah ! De belles idées là aussi. Un mouton multicolor un peu plus loin attire son regard, une femme tout en rose qui chante.. Voilà qui est déjà plus exotique. Où aller ? Où est Hook ?

Zonbi, Zonbi, viens voir Mardi.


Le vévé ne ment pas, le vévé n'ignore pas son maître. Avec un bref sourire en coin, Mardi contemple le démon rouge. Il a bien envie de l'approcher, oui. Mais plus tard. Le crocodile attendra son heure. En attendant..

Mercy est-elle venue ? Pas sûr. Mais pas impossible. Pourrait-il seulement le reconnaître, en admettant qu'elle soit présente ?

Ca fera passer le temps. Ca fera nager le croco.
Peut-être, aussi, parlera-t-il à quelques inconnus pour le simple plaisir d'embrouiller leurs tête avec son créole exotique.


EN BREF:
 






Mardi trace des vévés en #ffffcc.
Revenir en haut Aller en bas
Ether
Ether

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ! Encore plus si tu es jolie ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 10:45

Le Bal d'Hiver

Event


Ne dissertons pas sur ma présence ici : bal, femmes, musique, alcool, divertissement.
Je fais donc mon entrée à taille humaine, mes ailes repliées dans mon dos passent avec peine l'entrée de la cale.
L'air est à la musique d'amour, grave et chaude. Comme l'air ambiant : je salue mon choix de vêtements, torse nu.
Valsant au milieu de la foule, j'attrape un verre d'un alcool que je ne prends pas la peine d'identifier avant de le vider d'un trait : l'ambiance se réchauffe plus encore. Mais ce n'est rien comparé à l'arrivée des habitants du Bayou. Le couple en leur centre flamboie de sensualité ardente et je dévore la jeune femme presque nue de mes yeux émeraudes bien visibles à travers mon casque. Mais la présence volcanique de son fiancé calme assez rapidement mes ardeurs. Erzulie devra se passer de mon sourire. Bien sûr que je les ai reconnu : les fiançailles d'un guédé - Dimanche qui plus est - n'est pas un ragot que je peux manquer.
Mes yeux quittent donc les délicieuses épaules peintes de la Mambo pour s'envoler vers des horizons moins dangereux.
Une peau-rouge est aux bras d'un jeune marin blond, des filles de joie ondoient entre les invités, une jeune femme tente de fusionner avec le mur et l'ombre... Une peau-rouge aux cheveux aussi verts que mes yeux semblent perdue et anxieuse au milieu de la foule.
En bon gentleman, je ne peux ignorer cet appel à l'aide silencieux. Un regard sur sa mise m'informe sur sa tribu et j'attrape une grappe de raisin ainsi qu'un verre d'alcool noyé dans un jus de fruit avant de fendre la foule dans sa direction. Mes ailes créent un espace supplémentaire appréciable autour de moi et j'en fais immédiatement profiter la jeune femme en étendant une aile dans son dos. Mes plumes la frôlent à peine, comme la caresse du vent.
Je lui offre un sourire doucement taquin qu'elle ne peut voir sous mon casque et je commence déjà à regretter ce choix vestimentaire. Comme pour ma coiffure faite pour l'occasion par Bardane : ce casque cache tout !
Alors je fais luire mes yeux émeraude et lui tends le verre.

« Je salue ton courage et viens t'aider à supporter la soirée. »

J'incline la tête doucement et ajoute :

« Hermès, pour te servir.... ? »

Tout est vert chez elle, de ses yeux à ses cheveux  en passant par ses vêtements. Connaissant les peaux-rouges elle a sûrement un nom en rapport. Verdue ? Herbue ?

codage par Junnie sur apple-spring


Masque & Costume:
 

Résumé:
 






Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Signa_10





Dernière édition par Ether le Mar 3 Avr 2018 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ancien Pirate
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 14:30

Au risque de vous surprendre, je ne suis pas très à l'aise avec trop de monde. Ce n'est pas vraiment du à mes phases asociales que mon instinct paternel. C'est simple, déjà qu'avec tout l'équipage je ne suis jamais à court d'occupations, mais si on rajoute du monde à tout ça... Et si jamais il y avait un accident dans ce mouvement de foule hein ? Voilà pourquoi j'avais longuement hésité, la lettre en main, à venir au Bal du Capitaine. Bien sur que je voulais célébrer la victoire, comme tout un chacun, et faire la treve avec Peau-rouges et Sirènes... Mais sincérement, j'étais bien trop inquiet.

Au final ce n'est que le jour même, en voyant tout les préparatifs, que je me décidais. Si il y avait problème, je ne pourrais qu'être utile. S'il n'y en a pas, je pourrais me détendre et rire un peu avec les autres. Plus qu'à trouver un costume et un masque en moins de 24 heures... Je ne suis pas un couturier, alors il va falloir faire vite. Passant la journée au port, je cherche en quoi pourrais-je bien m'habiller. L'idée du Docteur de la Peste, avec le masque corbeau, me tente un instant. Mais bon, un docteur déguisé en docteur, ça manque d'originalité. Et me voilà, au milieu du port, sans la moindre idée de ce que je vais pouvoir faire... Quand je les vois. Pures, blanches et perlées de l'eau saline. Des roses... Par notre Seigneur, j'ai trouvé mon idée. J'achète tout un bouquet de ces roses blanches, une base de masque blanc simple, et je retourne au bateau. J'ai déjà ce qu'il faut pour mon costume.

Une après midi à assembler les bonnes pièces, reprises les trous, et confectionner le masque. Lorsque je suis enfin prêt, j'entends déjà la fête battre son plein en bas. Je sors de mon infirmerie et descends en souriant au pirate faisant l’accueil. Dans ma meilleure tenue traditionelle tchèque, avec mon veston rouge, chapeau rond à larges bords et les souliers vernis, j'ai l'impression de perdre 10 ans. A l'abri derrière mon masque blanc courant le haut de mon visage, avec les 3 roses blanches fixées sur son coté gauche, je me sentirais presque d'aller faire du charme à ses dames. Après tout, ne suis-je pas le fiancé aux 3 roses, célèbre personnage des histoires de Prague ? Oh, je sais bien que ça ne parle pas à tout le monde, mais j'ai bien du raconter à des membres de l'équipage cette tragique histoire...

3 jeunes filles héritèrent de leur père pas si pauvre, recevant fortunes et bijoux, ainsi qu'une grande maison où vivre ensemble. Mais étant jeunes et encore si innocentes chacune rêvaient du mariage, avec un homme digne d'elles si possible. L'ainée fut abordé par un séduisant marchand, qui lui parla de chez lui et de son gigantesque jardin, où l'on trouvait toutes sortes d'animaux et plantes exotiques. Charmée elle prit sa part de l'argent et des bijoux, et parti rejoindre son marchand et son gigantesque jardin, pour ne plus jamais la revoir. La benjamine, quelques temps après, rencontra un baron qui lui vantant son château dans la campagne tchèque, avec sa galerie d'or et ses fontaines d'argent. Suivant les pas de son ainée elle disparu avec sa part d'héritage pour épouser son baron. Ne resta plus que la cadette, si pure, fut abordée par un noble Anglais, qui lui promit un chateau sur une île étant sa propriété. Quittant la demeure désormais vide elle alla suivre son noble. Aucune d'entre elles ne fut jamais revu, et pour cause. Il fut découvert bien plus tard que les 3 hommes n'était qu'un seul et même maitre du déguisement, qui grace à son habileté au mensonge, vola et abandonna -si ce n'est tua- les trois soeurs pour garder la fortune à lui. Triste histoire, mais sublime costume qu'il m'a offert...Enfin, je promet de ne tuer personne, même si elle est très belle.

Par exemple Mlle Quartz, qui n'est pas dure à reconnaitre même masquée. Il faut dire qu'elle est toujours aussi sublime sur scène, avec sa voix sucrée. Il en va de même pour le capitaine qui est... fidèle à lui même. Sacré Capitaine. Smee ne doit pas être loin mais je ne le trouve pas dans cette foule. Oh, il doit bien y avoir d'autres connaissances ici avec qui parler... Ou pas, je ne pensais pas m'appuyer autant sur la mémoire des visages. Ce que je vis en revanche, près de la sortie, c'est une pauvre fille visiblement très mal à l'aise. Je m'approche doucement et lui tends une roses blanche de mon bouquet, petit détail pour le personnage.

-Tout va bien mademoiselle ? Vous m'avez l'air aux bords de la panique...

Je m'accroupis à son niveau, histoire de ne pas intimider, et surtout près à l'amener à l'infirmerie au moindre problème. Je vous jure, je suis venu pour m'amuser. Mais on s'amuse beaucoup moins quand quelqu'un vous fait une crise ou un malaise.

Costume et masque:
 

En résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Coquillage
Coquillage

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 204
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : ok mais en mode tranquillou :3
✘ LIENS : Coquillages et crustacés
aventures en cours : 1-2-3-4

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 17:22

Quand la nouvelle de l’invitation de James Hook parvint aux sirènes, Coquillage ne savait pas comment réagir. Dans le passé, elle aurait été plus qu’heureuse de participer à ce genre d’évènement !

Mais maintenant, après la pluie, après tout ce qui s’est passé… Ses pauvres sœurs…

Elle était méfiante, ça oui, après tout ce que les humains leur ont fait !  Le chagrin et la colère étaient encore si présents dans leurs esprits à toutes ! Certaines de ses sœurs étaient offensées par cette invitation et Coquillage ne peut que comprendre.

Mais, même si elle se sent un peu honteuse de l’admettre, elle était fatiguée de cette tristesse, de cette rage sourde. C’est comme un poids dans son cœur, si lourd à porter, qui assombrit son esprit jour après jour…
Elle avait besoin de ressentir autre chose, quelque chose de léger et de doux ! Quelque chose de nouveau et d’excitant ! Elle voulait retrouver le sourire, sur son visage et dans son cœur, ne serait-ce que pour un moment…

C’est vrai qu’il y aura des pirates mais ce n’est pas comme s’ils étaient aussi vils que ceux du pays ordinaire non ? Et il y aura des indiens aussi et d’après les récits des garçons perdus, la plupart sont gentils !
De plus, le bal se déroulait sur un bateau, c’est près de la mer, de leur père. Si quelque chose tournait mal, il sera facile de s’enfuir non ? Et certaines de ses sœurs vont venir non ? Si elles y allaient à plusieurs, elles pourront se protéger mutuellement non ?

Oui, c’est décidé ! Elle ira au bal !

C’était facile de se convaincre que c’était une bonne idée mais convaincre ses sœurs était une toute autre paire de manche. Elle essayait de convaincre Seiche et Flot mais cela fut une tâche difficile.

Ses grandes sœurs furent particulièrement meurtries par les horreurs du monde ordinaire, Coquillage se souvint de la colère de Seiche et de la faim de la pauvre Flot. Elle comprenait leurs peurs, leurs doutes, elle les ressentait aussi. Mais il fallait qu’elles viennent, ça leur fera du bien ! Elles seront ensemble, elles n’auront pas peur ainsi !  

Heureusement, Écaille voulait aussi aller au bal et a joint sa voix à celle de la curieuse pour convaincre ses deux sœurs réticentes de venir.

Et grâce à son aide, elles ont fini par accepter ! Coquillage les submergea de remerciements, elle était si contente qu’elles viennent aussi ! Et elle était si reconnaissante pour l’intervention d’Écaille !

Elles se sont lancées sans attendre dans la confection des masques, Seiche, Écaille et elle, bien installées sur le ventre de Flot.  Coquillage fit de mon mieux pour suivre les indications de Flot et incruster des coquillages sur le crâne d’oiseau qui servira de masque.  Ce travail lui fit rappeler Écume, qui était si doué pour créer de magnifiques objets. Le souvenir de sa jeune sœur lui fit mal (que devenait-elle ? Allait-elle bien ? ) mais elle essaya tant bien que mal que de se concentrer sur son ouvrage et les indications de Flot.

A la veille du bal, elles sont allés jusqu’au rivage des objets perdus, cherchant quelque chose qui pourront leur servir d’habits. À la fin elles ont trouvé des toiles de bateaux et Flot les aida à les coudre pour créer des robes. Sa grande sœur savait faire tant de choses, c’était impressionnant ! Coquillage était toute excité à l’idée de porter un habit d’humain ! Par contre, Seiche ne semblait pas vraiment si enchantée que ça à porter une robe mais Coquillage ne va pas lui blâmer son manque d’enthousiasme. Elle était déjà si heureuse qu’elle a accepté de venir !

Une fois sa robe mise, faite de toile blanche délavée et incrustée de coquillages,  elle mit le masque et regarda un instant son reflet dans l’eau du rivage.  Sa peau était brune mais le bleu de sa peau normal apparaissait à quelques endroits, ses yeux sont restés jaunes et ses cheveux blancs… On pouvait devenir facilement qu’elle n’était pas humaine… elle ressemblait plus à un drôle d’oiseau ! Cette pensée la fit rire.

Elle regarda ses trois sœurs apprêtées ; qu’elles étaient belles ! Pour la première fois depuis longtemps, la joie et la gaité firent leur apparition dans le cœur de la curieuse. Tout va bien se passer, elle le sent !

Elles allèrent ensemble jusqu’au bateau, Coquillage marchant lentement, se réhabituant peu à peu à ses jambes. C’est la première fois qu’elle le voit d’aussi près, était-il aussi grand que le grand poisson de fer ? Difficile à dire en tout cas il était assez imposant…

Arrivé à l’intérieur,  elle fut tout de suite éblouie par la forte présence du rouge. Elle jeta un coup d’œil un peu inquiet vers Seiche. Sa grande sœur se comportait toujours assez bizarrement devant cette couleur…

Il y avait déjà  beaucoup de monde et Coquillage se perdit dans les silhouettes déguisées.
Qui étaient les pirates ? Qui étaient des indiens ? Tous se mélangeaient dans les masques et les habits aux milles couleurs. Elle pouvait voir une humaine habillée dans les couleurs de l’arc-en-ciel assise sur une drôle de bête, une étrange ombre bleue se collant sur un mur, des êtres aux visages effrayants, d’autres aux visages amusants…

Que de fantaisie ! C’est comme si elles étaient transportées dans un autre monde.

A un moment, une magnifique voix se fit entendre, sortant de la bouche d’un être imposant vêtue de rose. Même si ce chant ne pouvait se comparer à celles de ses sœurs, elle fut surprise d’entendre une humaine avoir une si belle voix.

Elle se dirigea vers ses sœurs, se demandant ce qu’elles en pensaient.

« Vous avez entendu ça ? C’est joli, enfin pour une humaine. »

Elle adopta un ton léger, essayant de faire partager sa gaité. Il fallait qu’elles s’amusent, qu’elles profitent de ce moment. Mais elle comprenait que ce n’était pas surement simple, elle-même ressent quelques vagues d’appréhension depuis qu’elles sont entrées ici.

« Vous allez bien ? S’il y a un problème, lancez un appel, on se regroupera toutes ensemble d’accord ? »


costume+masque:
 

résumé:
 






Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Sirene11

Merci Zanou :3 :
 




Dernière édition par Coquillage le Ven 23 Mar 2018 - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ladyfrany.tumblr.com/
Invité
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 18:01

L'invitation agite le remugle du Bayou.

Ki moun ki pral danse?
Koi moun ki pral yo abiye?
Maske boul ! Maske boul !
Se pou nou pran plezi nou!


La délégation du peuple des marais arrive en grande pompe. On ne saurait distinguer, qui de quoi. Certain ont l'air princier, d'autre pas ! Rien n’est plus trompeur, pourtant, que les ouailles de Brigitte. Ils sont rompus aux sournoiseries de la mascarade, aux entre-chats du secret. Leur présence n'est ni plus, ni moins qu'une démonstration de force et de beauté.

Erzulie est là, au bras de son partenaire d'éternité.
"Madam' Diab", certains se plaisent à dire. Il n'en est rien encore, pas tout à fait. Étrangers, ils ne sont plus; Amants pas encore. Mais un peu plus qu'hier, et un peu moins que demain, les liens se resserrent entre l'Amour et le Calciné.

Leur entrée est remarquée.

Contraste saisissant et pourtant harmonieux, la future épousée est aussi nue que sa moitié est couverte jusqu’au pied. Au tissu gris qui ourle le corps incandescent, répond la peau crue, peinte de blanc et d'or miroitant. Deux masques rouges cornus. Deux infernales engeances. Diabolique est leur danse, et la valse de leurs pieds. Farandole ! Farandole !
Ils conversent et causent, conscients des regards qui coulent sur eux, indifférents et sensibles à la fois des sentiments qu'ils inspirent. Tant de cœurs mal en point qui suintent et craquèlent. Il y a de quoi faire festin !

Le ton est donné.

- Celui à qui tu as cousu le cœur, est-il ici ? Demande Dimanche en Français.
- Hum... Fait elle le minois levée, son lourd masque s'ébrouant sous l'impulsion. Oui, regarde... s’évertue-t-elle, en ingénue de cette langue, et qui pourtant fait l'effort de la pratiquer rien que pour lui. Il va chanter...


Son sourire dissimulé, est tranchant comme une machette aiguisée.


Costume:
 

Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 18:16

Un Bal.
Une idée saugrenue.
Il n'a rien à y faire, rien à en attendre. Il est fait pour nager sous l'onde, dans les bras de l'océan, en arracher les semences odieuses et planter ses dents dedans. Pas faire un pas-de-deux avec elles en buvant quelques coupes de vin.

Pourtant, deux jours plus tôt, en pleine insomnie expiatoire, la Voix s'était faite entendre.

Mon Sectateur,
Mon corrompu.
M'ont-ils oublié, déjà ?

L'Oubli est la gangrène de ce monde. C'comme ça.


C'est infect !
Cela ne se peut pas !
Ils vont festoyer comme s'ils n'avaient plus peur de moi !

Peut-être est-ce le cas...

Le grondement caverneux fait résonner son crâne. Il en a mal aux os. Sa carcasse tremble de rage et de dégout. Pris de nausées, le Blafard rue vers le bastingage et vomis la boue noire - lot quotidien, désormais - de ses boyaux. S’essuyant la bouche, d'un revers éreinté, il se laisse tomber sur le cul, à même les planches et les cordage. Carne regarde la lune et implore.

- Par la Grande Mère, que veux-tu ?

Tu es mon envoyé, mon porte-parole !
Je suis ton âme damnée.
En effet, et il est temps que tu battes le rappel.

Carne est à nouveau pris de hauts-le-cœur. Arc-bouté sur le ponton, avec comme seuls témoins, les étoiles, le Pécheur a trois hoquets cinglants et douloureux. La bile opaque se déversent. Une première tentacule passe, lui dégorge du visqueux de la bouche. Il lui semble que la Bête lui écarte la trachée et lui emboutit le palais pour se frayer un passage. La chose enroule ses appendices pour mieux pousser contre les dents du malheureux pirate. Il accouche de la Chose, flasque, plasmatique, qui lentement se solidifie sous le regard épuisé de son hôte.

Un masque.
Le visage de la Damnation.


💀💀💀


Il est là, planté dans un recoin d'obscurité, derrière un rideau. Il observe les allers et venus. Les convives. Les alliés . Ceux qui triomphent « sans peur ». Ses comparses forbans, les sauvages natifs de l'Île, et les Salopes des Eaux bleus. Une pensée pour l'infirmière indienne qui sent le miel ou pour ce frère pêcheur au regard gris. Seront-ils de la fête ?
Le chant crémeux d'une diva cajole l’atmosphère. On grignote. On rit. On fait celui qui ne sait pas , qui se devine.

Carne fait alors son entré en scène.

Son corps, au buste invariablement nu a été trempé dans l'encre de seiche pour maculer son derme pâle d'un noir absolu.  Son costume est un étrange agglomérat de tissus raccommodés, déchirés,  teints eux aussi dans les ténèbres. Ils lui donnent la boursouflure lâche d'algues ballottées par le courant. Seules tâches claires dans ce jus de nuit : sa chevelure domestiquée en chignon et ses pieds. Son ancre à son humanité, dira-t-on.

Et, puis, il y a le masque.

Horreur indicible. Un regard glaçant profondément enfoncé dans les orbites caverneuses, des tentacules en guise de bouche. Les rires fanent, les murmures poussent comme de la mauvaise herbe. Carne monte sur l'estrade aux cotés de la cantatrice. Sa voix se mêlent tout doucement à la sienne.
Caresse auditive. Un contrepoids mystérieux et suave, à la puissance de l'organe de Rosalie. Les chœurs a capela du flibustier soutiennent son chant sans l’éclipser.
Une présence.
Une entêtante présence dont on ne se défait pas.
Costume:
 
Résumé:
 







Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 3864948088  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nacre
Nacre

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 21
✘ SURNOM : La Neigeuse
✘ AGE DU PERSO : environ cent ans

✘ DISPO POUR RP ? : Ouip !
✘ LIENS : Comme une étoile qui s'est perdue loin de l'océan.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 18:36

Au fur et à mesure que la date du bal approchait, je ne tenais absolument plus en place. J'avais bien sûr une petite idée de ce que cela signifiait et de ce qu'il fallait faire en de telles occasions. Certaines de mes sœurs se préparaient déjà, et moi aussi. Pour l'occasion, il fallait venir costumée et masquée alors je devais faire preuve d'un peu de créativité.
J'avais passé plusieurs heures à farfouiller dans mon immense collection d'objets divers, ramassés au cours de mes aventures dans l'océan ou sur la terre ferme. Et j'avais réussi à mettre la main sur tout ce qu'il me fallait pour me confectionner une tenue et un masque. Le tout bien évidemment dans des nuances de bleu et de blanc.

Le soir du bal, je ne fus pas la seule à quitter l'eau et à m'échouer sur la plage pour laisser les rayons de lune faire leur ouvrage et transformer ma belle queue d'albâtre en jambes toutes minces. Je m'étais bien entraînée pour pouvoir me déplacer pas trop maladroitement et j'étais plutôt fière du résultat. A présent, il était temps de s'habiller et de mettre le masque. Ma toge, encore mouillée, me collait un peu au corps mais cela ne durerait probablement pas. Elle laissait libre mes bras et mes jambes, ce qui était parfait. Je n'attachai pas mes cheveux, préférant les laisser libres dans mon dos. Par contre, mon masque se glissait entre les mèches, donnant l'impression qu'il faisait partie de mon visage. Du peu que je voyais dans mon reflet, ça faisait l'affaire.

Je me laisse conduire jusqu'au lieu du bal, sans pouvoir empêcher mon regard de courir partout. Il me semble que je n'arriverai jamais à tout voir tellement il y en a à regarder.
Enfin, ça y est. Je suis là, parmi tous les gens venus faire la fête. Et tout à coup, je ressens la morsure du doute parce que ce n'est pas tout à fait comme je l'imaginais. Il y a beaucoup de bruit, beaucoup de gens. Vraiment beaucoup. C'est assez effrayant, en fait. Suffisamment pour me pousser à battre en retraite auprès de la coque. Je manque d'y bousculer quelqu'un qui est habillé presque comme moi mais en beaucoup plus sombre. J'aime beaucoup la façon dont le bleu et le noir sont entrelacés sur sa toge. Je lui souris et je me fais minuscule près de lui parce qu'il est bien plus calme que les autres. Sa main est posée sur le bois et je l'imite, tendant l'oreille pour écouter le chant qui s'élève. La voix est belle, différente de la mienne. Elle me plait vraiment.
Peut-être que ma première idée était la bonne et que tout va bien se passer. Mais j'ai du mal à calmer la petite voix apeurée qui me donne envie de retourner chercher les étoiles en bord de mer, toute seule.

Tenue & Masque:
 
Résumé:
 


Dernière édition par Nacre le Lun 26 Mar 2018 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fib Steiner
Fib Steiner

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 153
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 21:19

Tellement, tellement de gens. Tellement trop... au fond ça le saoulait le Fib, de voir autant de monde sur le raffiot. Il aimait le bordel quand c'était lui qui le foutait mais – en vrai – il était pas fana à l'idée qu'un autre puisse foutre le dawa. C'était son privilège. Et puis il fallait partager la scène, pas cool bro'.

Il reconnaissait pas grand monde dans ce foutoir. Son regard brûlant et sale s'attardait sur des bouts de peau, des cuisses nues, des chevelures noires ou blondes, des poitrines plus ou moins bombées. Il avait repéré d'autres prédateurs dans la nuée, et sentait bien qu'il allait se faire choper les plus beaux morceaux.
Au fond il s'en foutait. Une meuf troussée sur le raffiot au cours d'une fête... pas sa came. Bien bourrée et pas hyper consciente, à la limite, mais consentante et offerte après jeu de cours et de séduction. Erk... c'était trop fleur bleu pour lui, ça coupait la chique. Sa banane retombait – triste et flasque – restait que la peau avec les petites tâches noires. La syphilis sans doute. Même la petite indienne qui venait de monter et de se pâmer – sauvée par un marinier en tenue classy classe – n'arrivait pas à rallumer la flamme dans son cœur moisi et aussi rabougri que son zizi.

Puis il la vit.
Et ses reins flambèrent.
Elle avait un masque, certes, mais sa canne et sa position laissait deviner toute la non-vigueur d'un hiver étouffant le printemps de la vie. Il imagina sa chair flétrie, vit ses doigts tordus et abîmés, un gémissement excité lui échappa et il se dandina telle la jouvencelle qu'il était soudain. L'inviterait-il à danser ? Cette belle inconnue futurement macchabée ?
Oserait-il ?

Alors qu'il se décidait à – enfin – faire le premier pas, on l'attrapa par le bras pour bavouiller des mots qui eurent du mal à atteindre ses oreilles sélectives.
Ah merde. Il reconnut le charpentier à la couleur de ses cheveux – un roux pareil ça passait pas inaperçu – et à sa voix. Chier. Il se souvenait plus vraiment du bobard qu'il avait pu lui pondre pour éviter de bosser. Une maladie ? Quelle maladie ? Il allait devoir improviser le Tétrodon, et vite.
« Heeeeey, vieille carotte fanée ! Toi ici ? Si je m'attendais... alors figure-toi que c'est une drôle d'affaire... j'étais là, sur mon lit, à agoniser – une sombre histoire de plante verte me poussant dans le cul, c'est glauque je passe les détails – et soudain paf... le prospectus qui me tombe dans les mains. Alors moi je me dis : « un bal ? Fib t'y songes pas, tu peux même pas t'asseoir », et là POUF, une fée qui débarque, me carre ses doigts dans le fondement – ça fait pas du bien, crois-moi – et je suis guéri, un miracle. Je devais remercier ce cadeau de la vie en venant ici ce soir. C'est une chance qu'on m'a offerte, une opportunité, impossible de la gâcher »
Il hésitait à ajouter quelque chose puis fronça les sourcils, pointant un TRUC plus loin.
« Euh vieux... rien à voir avec mon cul mais y'a un machin avec des tentacules. Et il chante.»
Dur de savoir qui avait enfilé cette tenue mais elle collait des sueurs froides.

Résumé:
 






Fib parle en #666666

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Test210
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Baron
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2018 - 22:38

- Comment ça pas d'armes ? Meeeec, s'pas une arme c’est mon zombi!

Joignant le geste à la parole, je presse les joues de Pearl entre mon pouce et le reste de ma pogne. On dirait un hamster sous cortisone.

- R'gardez-moi c'te mouille dodue de chérubin ! On lui donnerait les fées sans confession. Courte pause, le temps de respirer. Pas les Fesses, hein ? J'te cause pas de moules de boudoir qui faisandent sur une bite d’amarrage, là, s'tu vois où j'veux en v'nir.
- Je.. euh... pas vraiment...
- Mais matte-le moi, c'te poupinet ! Une trogne d'ange ! J'l'ai même peint pour l'occase.
- Je regrette, les ordres du capitaine sont formels, les revenants rentrent dans la catégorie « armes magiques ».
- Ma Parole, c'est du délit d'sale gueule.
-  A vrai dire, vous portez un masque, alors je ne peux pas vraiment.. enfin, techniquement... faire de discrimination.

Je me palpe le morceau de plastique moulé que je me suis collé sur la face, un peu ébréché sur la découpe des bords. Il figure un gadjo blanco, genre cul-de-farine, avec un sourire matois figé à la laque rouge pour l'éternité. Son pif rougeoie des plaisirs simples d'une bonne marrade  (et pas d'une bonne rasade, je vous vois venir mes biquets.) Je me suis même teint l'afro en  sanglant criard pour faire bonne mesure et honorer comme il se doit ce faciès de gaudriole.

- Ah oui, c’est vraiiiiiii ! AHAHAHA ! Mon rire tranche menu sous la frimousse pétrifiée. Je lui bourrade amicalement le dos et hausse les épaules. Bon écoute, Pearl. Tu restes gentiment à quai, pépère-pépouze-pas d'embrouille. Roulement de clavicule et blocage dramatique. M'okay ?

Le mort écroule son séant pachydermique au milieu des râteliers et des tonneaux récoltant lames et pétoires. Avec une certaine emphase, je lustre la dentelle défraîchie de mes poignets, rajuste quelques osselets et  fait bouffer ma fraise (non pas ma gueule, bande de couillons, l’est déjà assez pleine !).

- S'pas tout ça , mais je suis attendu ! Meeeessieurrrs … que je salue bien bas avant de m'éloigner en pas-chassés.

Je sautille sur les lattes de l'entre-pont et j'arrive, tel un cabri, au milieu de la sauterie  ( chips et rhum ! On s'enjaille dans la flibuste !). Les frangins ont déjà fait leur entrée : Dimanche et sa pépé en tango braisé, Mardi en Provocroco et Samedi ... en lui même. ( Laisse donc le job de fêtard à ceux qui savent, Fétide!). Je pirouette dans mes bottines rouges, claque mes doigts et quelques bises : j'ai le look coco !
Sur la piste, des légumes mijotent en vue d'une soupe. Une banane se fait  peler le jonc par un lion. La Reine des moutons fait un méchoui.  Hook a l'air plus primesautier que jamais !
Sur scène, il y a un monstre qui roucoule auprès d'une tarte à la crème à la voix onctueuse (Je t'ai r'connue bella mia!). Ça picore ça et là du museau en arrosant de liqueur. Et de la donzelle de tous calibres à des kilomètres à la ronde, plantées comme des tomates bien mures, prêtes à être croquées à jus ! Un gros poulet tente déjà le menu végétarien.

- Quel festin de fin de siècles, mes amis !


J'avise un officier de la marine et un délicieux sorbet. J'accroche les deux tourtereaux en m'arrimant à leurs épaules. Un bras pour chaque, pas de jaloux : il y aura du Ozzie pour tout le monde !

- Alors, les amoureux, belle soirée pour déclarer sa flamme ! Clin d’œil grivois et complice à Monsieur l'Officier. Quelque chose me dit qu'on ne sera pas trop de deux pour réchauffer ce petit glaçon...

Costume:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Grizzly Funeste
Grizzly Funeste

♐ Bras Droit des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 148
✘ SURNOM : L'écorché
✘ AGE DU PERSO : Entre 35 et 40 Hivers

✘ DISPO POUR RP ? : Négociable. Si tu l'oses. (Pour 1 ou 2 topics, 3/5 hors Bayou; rythme tranquille)
✘ LIENS :
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 2_drea10
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Bulletred Sinistre Oraison
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Bulletred Mélopée Funèbre

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 9_-_Tomahawk_Outline-48
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Bulletred Chute de scalps: I - IV - VI -
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Bulletred Peaux tannées: 0 - II - III - V - VII
Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 So2T8GM


Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptySam 24 Mar 2018 - 3:42

Un bal.
Un bal.
Rien que le terme lui écorchait la langue, laissant une amertume corrosive éructer de sa gorge.
Un bal.

Une ode aux visages-pâles, leur fête. Leur danse.

Un Bal.

Avait-t-il tant à se réjouir ? A être heureux ?

Grizzly Funeste ne veut pas les entendre rire. Grizzly ne veut pas percevoir leur joie. De vivre normalement, ils n’ont… pas le droit.
Comme si l’île leur appartenait, comme s’ils se moquaient.
Il n’est pas dupe, l’Ecorché, il n’est pas dupe de ce que le peuple de guerriers des mers tente de faire. De les amadouer, de les attendrir, de les courtiser. Comme dans leur fête de blancs. Il ne veut même pas imaginer. Seulement leur enlever toute envie de continuer. Personne de son clan ne devrait s’y rendre.
Grizzly ne l’accepterait pas.

Bien-sûr qu’il ne s’y rendra pas. Ou seulement pour les arrêter. On a déjà bien du mal à le retenir de scalper leur envoyé. C’est avec grand peine que le guerrier ne le laissera repartir… indemne.

Il contemple les présents du « Capitaine ». Regards croisés de Puma, il n’aura pas à parler. Il sait déjà. Et cela lui prendra toute son énergie de ne pas exploser face à ce choix.
Le Chef est fier mais avisé. Peut-être est-ce aussi un peu de curiosité devant l’effronterie de cette invitation. Peut-être pour toutes ses raisons qu’il veut l’y envoyer. Lui. Celui qui n’a pas le cœur à festoyer avec ces étrangers.
Puma Sanguinaire ne leur fera pas l’honneur de sa présence, s’eut peut-être un était un trop grand gage de confiance, une acceptation marquée que les Piccaninnys sont bien loin de concéder.

Alors il aura envoyé son bras droit.

Ce guerrier qui fulmine encore tout bas, quand pris en tenaille par sa mère et Nyctère et la venue même d’Héron Placide…
Personne ne semble lui donner le choix.

Il semble ployer sous l’insistance de leurs voix. Mais c’est pour Puma. C’était toujours pour Puma.

Devant sa volonté manifeste d’effrayer ses hôtes, il avait fallut toute la douceur d’Héron Placide pour le restreindre… un peu. L’écorché trouvait risible de se dissimuler, il ne voulait pas qu’on puisse douter de qui il s’agissait. Voilà pourquoi il arborrait son emblème, taillé dans le bois, un masque d’ours au rictus menaçant et couleurs de son clan que Nyctère Flexible avait choisi au toucher.
Couvert des peaux les plus nobles, et coiffé d’une tête de grizzli dont il s’était tout récemment gorgé d’essence. Ne pas venir armé n’avait jamais voulu dire… sans défense.
Les malheureuse tentatives de Héron pour l’égayer un peu, se perdaient dans l’opulente chevelure noire, perclues de fines tresses, plumes et fleurs que le Delaware, aidé d’Ibijau, avait placé sans que le guerrier ne daigne moufter.
Sur ses pectoraux fièrement exposés au vent, le collier cérémonial faisant valoir la symbolique de son rang, de celui qu’il représentait. Et en-dessous toujours, les larges cicatrices de son premier totem qui l’avait possédé.
Son long pagne et ses jambières de cuir tannés, s’ornait d’une ceinture qu’aucune récrimination n’aurait pu enlever.

Celle des scalps des pirates qu’il avait jusque là, arrachés.
Grizzly comptait sur leur mémoire.

Reconnaissez-les.

C’est ce que chaque touffe accrochée représentait.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 So2T8GM

Quand il faut présenter les armes, Grizzly vide la sacoche qu’il avait apporté avec lui, intimidant celui qui osait les fouiller.

« C’est pour ton maître. » intime-t-il, quand le veilleur effleure un paquet long d’un avant bras.

« Grizzly Funeste n’a pas besoin d’armes pour vous voir mourir. » - Son ton est factuel, comme on avancerait une évidence ou une liste.

Il faisait froid quand le Capitaine était en joie et que l’Esprit Enfant s’isolait. Grizzly Funeste n’avait pas besoin d’accessoire pour annihiler du visage-pâle. Et les sirènes nageaient en se repaissant des chairs de ceux qu’elles avaient envoutés. Rien que des faits.
Le ton lui, implique que personne ne pourra le lui enlever. Ce qui lui aura été confier par son chef, rejoindra son objectif. Même s’il devrait pour ça… se retenir encore une fois de combattre Crochet.

A son bras droit pèse la fatigue et légers tremblement de froid de l’aïeule qu’il maintenait jusque-là. Grizzly se déleste d’une de ses peaux pour lui recouvrir les épaules. Veiller sur eux, sur les siens, Héron Placide, Ibijau Assoupi et ses paires. Telle est sa mission secondaire.
Comprendre ce que trame le Chef des visages pâle ; sa priorité. Il y aurait beaucoup plus fin tacticien, beaucoup plus discret que le Funeste pour cette tâche, mais peut-être moins redouté.
Comment savoir ce que Puma Sanguinaire avait bien pu anticiper.

Il laisse Nyctère s’échouer, lui murmure de l’appeler au besoin. Nul besoin de crier, le brave veillerait comme il l’avait toujours fait sur ses jeunes recrues, comme il l’avait toujours faits des anciens, même les plus perdus. Il ne prend pas la peine d’admirer les lieux, s’interdit d’être impressionné par les constructions, l’architecture et le décorum. Il note, intérieurement, les cibles qu’il estime les plus menaçantes, grogne quand on se rapproche d’un peu trop près… Et ne parait se calmer qu’aux notes doucereuses s’élevant de l’estrade.

Le peau-rouge s’arrête un temps, son regard est tourné vers l’opulente visage-pâle transportée de son chant. Est-ce une des squaws des mers ? Attifé de la sorte ? Aurait-elle trahie ? Des questions qui fusent, qu’il ne retient pas. Goûtant quelques instants la mélodie de sa voix, lui rendant sans pudeur, la même dissection d’un regard pesant. Il attend. Se reprend. Et continue sa course en esquivant d’étranges végétaux aux tintamarres stridents, reconnait quelques essences familières. Il y en a quelques-uns… de ses paires.
Loutre Sage ne lui aura jamais été… aussi étrangère. Elle l’étonne. Il ira la voir, se promet-il, s’il en a le temps.

Mais c’est devant l’hôte de ses lieux, celui qu’il aura deviné pour l’avoir trop souvent affronté. Le bras ouvert, main accrochée au long paquet qu’il lui tendait. C’est un sobre ;

« Aowh. Puma Sanguinaire envoie Grizzly Funeste pour fumer le calumet. »

Qu’il soit celui de la paix… n’aurait jamais pu l’effleurer. Mais il devait être celui qui dénouerait les secrets. La trop grande confiance des pirates ne faisait pas qu’énerver ses frères ; elle inquiétait.
A voir si le Chef des esprits damnés continuerait de les insulter… Ou se risquerait à leur approche.

Sous le masque et les peaux, ses yeux noirs luisaient, renfrognant le dégoût évident à leur sujet, quant au loin s’élevait un murmure… par trop familier.


Résumé:
 






Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Grizzl11
Il s’était éveillé. Il s’était réveillé.
Le monstre demeurait. A ronger ses entrailles, à exiger encore sa part insatiable. Les lunes décroissent, s’effacent... Et le regard sombre de Grizzly fend la pluie.
Il est de retour chez lui.


Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Blood_10

= Fresques =

Revenir en haut Aller en bas
Cosmy
Cosmy

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : la momie
✘ AGE DU PERSO : très jeune, un bébé qui découvre le monde !

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :3
✘ LIENS : Cette créature solitaire.

Aussi gentille que naïve.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptySam 24 Mar 2018 - 10:50

Honnêtement, Cosmy ne comprenait pas du tout ce qui se passait, mais ça lui allait. Elle aimait bien ne pas comprendre, tant que les choses restaient joyeuses et bon enfant. La momie avait trouvé une petite carte pleine de boue alors qu’elle se promenait pour la enième fois aux alentours du port débauché. Comme elle ne savait pas lire, elle demandait à un pirate de le faire pour elle. L’information était dépuis resté gravée dans la tête de la petite chose : trouver un costume super rigolo pour aller à la super fête !

Toute la journée elle cherchait un costume unique pour faire impression, et c’était dans le bayou qu’elle mettait sa petite main sur l’objet parfait : un costume de cactus mexicain. C’était littéralement un cactus avec des jambes, un sombrero, un poncho, une longue moustache noire et une paire de maracas. C’était...

... Parfait.

Ce n’était cependant qu’après avoir enfilé le costume qu’elle réalisait que ce dernier était magique, et qu’il la faisait parler Espagnol. Heureusement pour elle, ça n’affectait pas tous les mots, mais une bonne moitié cependant.

Pour cette soirée, au revoir Cosmy et bonjour Cosmexicaine !

Après que l’on ai laissé Cosmexicaine accéder au bateau pour profiter de la fête, cette dernière entrait dans un état d’euphorie rare, même pour elle ! Elle ressentait toute cette joie qui se dégagait de tous les invités c’était si- BUMP !

Cosmexicaine se tournait et voyait qu’elle venait de percuter Miss Claudia, et lui adressait maintenant la parole en agitant ses maracas et son sombrero.

“Hola, Cual es tu t’appelles ? Moi llamo Cosmexicaine !”

Cosmexicaine voulait faire la connaissance de tout le monde, et elle commencerait par cette rigolote petite chose montée. La soirée promettait des surprises.

résumé:
 

costume de cosmexicaine:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flot
Flot

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 113
✘ SURNOM : La Dodue
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : C'est la baleine
qui tourne qui vire
comme un joli petit navire
Prenez garde à vos p'tits doigts
ou la baleine les mangera !

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 EmptySam 24 Mar 2018 - 18:02

Faim. Famine. Festin. Fringale.
Flot.


Tant de mots qui lui rappellent que son son nom est lié à la malédiction de son estomac. Elle avait réussi, jusque là, à se contenter de petits doigts, juste de tous petits doigts. Riquiqui-ridicule. Mais les Miniscules de l'Ordinaire l'avait privée au point que son système de rationnement n'avait plus lieu d'être. Ils avaient détruit des années de conditionnement volontaire en éclatant son esprit. Telle une bulle de savon.

Peur. Panique. Peine. Prison.
Poisson


Tant de mots qui la tourmentent et qui l'angoissent, qui la rendent terne et mélancolique. Elle vit dans la terreur de se rendre à terre, de faire usage de sa jonque, et, qu'une fois à quai, se mette à dévorer.
Comme une Gourmande.
Comme une Goinfre.
Comme une oGresse.

Seiche blottie contre  ses fanons doit ressentir ses émotions nocives. D'ailleurs, elle ne s'aventure jamais très loin de la Baleine depuis leur retour. Les deux sirènes broient collectivement de l'encre.

Contente. Curieuse. Chaleureuse. Communicative.
Coquillage.


La demoiselle est ainsi, élastique comme un calamar.
Que la joie chasse l'orage et cette vilaine pluie qui ombrage encore les coeurs de ses soeurs !
Que ce bal soit l'occasion de ramener sourires et bonheur sur leurs faces blêmes ! A présent c'est ÉCaille qui s'ajoute à la litanie. Viens ! Viens ! Amusons-nous ! Nous serons bien !
Majuscule parmi les Minuscules, Flot se laisse convaincre. La perspective de fouler les planches de son ami Jolly est un argument de poids. Et de revoir son cher Papa, tout autant. Il aura une surprise en la voyant si petite et si peu mouillée. Très bien, J'irais !
Son ventre se fait navire pour ses soeurs plus menues. On coût de fil de corail, on colle à la bave d'ormeau. On papote et l'on rit. Ecaille ramène moult voiles de bateaux échoués, Coquillage se fait l'écho de son nom, Seiche ajoute à cette collection, des os crémeux lustrés par les vagues. Et bientôt les filles de l'Océan se font Oiselles, se parent de becs et de plumes factices. Quatre échappées de la volière qui gloussent dans l'expectative de la musique et de leurs deux guibolles jonglant dessus.
Flot enfile sa robe en dernier, offrant à ses soeurs émerveillées, le spectacle de sa transformation.

Les voilà prêtes, nos gracieuses Cendrillons.
Oh, mais Cendrillon commence par un C, comme Citrouille !
Allons, bon !

Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 1580786911 Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 1580786911 Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 1580786911

-Vous avez entendu ça ? C’est joli, enfin pour une humaine.

Il y a des chanteur sur la scène et des couleurs partout où poser le regard. Une mer de minuscules et une forêt de petits pieds ! Flot sent son coeur battre à tout rompre d'excitation et de félicité enfantine. Envolée -pour un temps- sa crainte de se transformer en Goulue !

- Vous allez bien ?
- O..Oui, je te le promets, balbutie-t-elle.
- S’il y a un problème, lancez un appel, on se regroupera toutes ensemble d’accord ?
- Promis-Promesse ! opine la Dodue.

Se sentant toujours la Maison de Seiche et son Toit pour la protéger, elle lui prend la menotte et l'invite à la suivre.

- Viens ! Nous somme sur le dos de mon meilleur ami ! Fait-elle en désignant le Jolly Roger. Nous devons retrouver son papa pour le remercier de son invitation.

Elle entraîne la Pâlotte avec elle, à la recherche d'un Minuscule Moustachu. Mais tout le monde porte un masque  et la voilà fort dépourvue. Quand soudain, elle remarque une foultitude de plumes chamarrées sur un chapeau magnifique. Son instinct ne la trompe pas, elle est sure qu'il s'agit de lui. Il converse avec un Chatnuscule mâle -il a des oreilles pointues, du poil et des dents, mais deux jambes ! - a la mine patibulaire.
Elle se précipite, la pauvre Seiche à sa suite.

- Papitaine ! Lance-t-elle avec allant. Elle le sert dans ses bras, du haut de ses deux mètres callipyges. Vous êtes bien plus en forme et bien moins mouillé que la dernière fois, pépie-t-elle. Et je vois que vous connaissez un Chatnuscule vous aussi ?

Elle a un sourire adorable qu'on devine aisément sous sa face de chouette.

- Mes soeurs et moi-même tenions à vous remercier de cette invitation. Jolly est tout beau aujourd'hui ! Toutes ces voilures rouges sont si jolies !

Elle rit de bon coeur.

Costume:
 

Résumé:
 






Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Flot-s11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joute - Bran Cité Hiver
» Decks, présentés dans Seigneurs de l'Hiver
» [EVENT] Pièce de théâtre : Le procès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-