Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Métal hurlant   Lun 19 Mar 2018 - 10:56

Scouik scouik. Les vannes de métal grincent si fort que ça fait couler de l'amer strident entre les oreilles et les dents. C'est rouge feu, c'est marqué et étiolé, mangé par le temps. La rouille a quelque chose d'un peu inquiétant, il sait Dusty. À contrario il sait pas vraiment qu'une petite taillade de tout ce métal hurlant pourrait lui provoquer l'embrasement de la peau puis des globules atteints, l'affection, la mort tout ça. Ici à Never Never Land, c'est possible de choper la maladie de l'acier ? Il sait pas Dusty.

Au départ on pense qu'on va pouvoir s'amuser en s'aventurant dans le Parc d'Attraction. Et c'est presque le cas. C'était un Perdu qui avait crié "Hé les copains !!! Y a un parc trop bien dans la lande, avec des jeux des toboggans et tout !" Oui... Bon faut dire que le Perdu est plus jamais revenu depuis. Peut-être à raison. Le parc est vraiment trop bien. Quelque part Dusty a mis les pieds ici pour savoir, mais il sait sans doute déjà que toute cette rouille a sûrement avalé le petit gars depuis longtemps. Pourquoi il est tout seul Le Chiendent ? Parce que... c'est un Chasseur. Et aujourd'hui il traque les crocs de métal à l'origine du kidnapping.

Mâchoire VS mâchoire.

Les montagnes russes pétées forment une noble couronne autour du Parc. Dans le carrousel il y a une ronde de chevaux aux yeux coulants comme si on avait passé le chalumeau dessus. Les selles sont usées, des culs se sont frottés dessus jusqu'à plus de peinture. Un peu de rouge suspect déborde à ça et là des pancartes de stand. (Il est à peu près sûr que c'est pas de la rouille, pas seulement.) C'est particulier. Il devrait faire jour pourtant le ciel se voit noyé d'une pellicule un peu opaque comme du brouillard. Bon ça va encore, c'est pas l'Ossuaire non plus. Alors. Alors ! Sa pompe cardiaque s'accélère quand tout à coup des boulons roulent jusqu'à ses pieds. Très flippant comme ambiance. D'où ça vient toutes ces toupies de fer ? Eh oh la Rouille ! Il est temps de te réveiller. Je vois tes deux yeux jaunes dans toute l'obscurité.


Dernière édition par Dusty le Lun 3 Sep 2018 - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rounard
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 51
✘ SURNOM : Le Rapide
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Viens si tu l'oses, marin d'eau douce !
✘ LIENS : Let's try to make it right
Don't wanna start a fight

Grince et bug en firebrick ~


MessageSujet: Re: Métal hurlant   Sam 31 Mar 2018 - 23:25

Depuis que la pluie avait cessé, le beau temps n'était pas revenu pour autant. Il faisait froid, et la brume matinale couvrant le Parc se faisait encore plus dense que d'habitude. Pourtant, ses habitants ressortaient, ainsi que certains animaux, et les Perdus.
Les Perdus qui revenaient s'amuser ici.
Les Perdus qui revenaient casser des choses pour certains.

Il y en eut un, récemment, qui fit cette erreur. Il n'eut pas de chance, de faire dérailler un wagon d'un roller coaster, pile à l'instant où Rounard faisait sa ronde. Le gamin avait eu tellement peur en voyant des loupiotes blanches briller dans le brouillard, puis d'entendre les articulations métalliques de l'animatroniques claquer alors qu'il se ruait sur lui !
Son intimidation avait fonctionné comme à son habitude, mais pour une fois, le Rapide ne voulait pas seulement apeurer les habitants du Grand Arbre pour les faire fuir. Le gamin fut ainsi attrapé par le col, avec pour ordre de réparer ce qu'il avait cassé.

Comment avait-il pu faire sortir le wagon de ses rails ? Ça, Rounard n'en avait aucune idée, mais le deal était passé : l'enfant ne sortirait pas du Parc tant qu'il n'aurait pas réparé le problème.
Il n'était pas très bon joueur, celui-ci, et tenta plus d'une fois d'échapper à la vigilance du renard robotique; sans succès évidemment. Il y avait toujours quelqu'un pour le surveiller... et autant dire que ses petites tentatives de fuites répétées à outrance commençaient à fatiguer l'Enchanté.

Rounard ne se rendit même pas compte de toutes ces journées pendant lesquelles il avait retenu le gamin, qui commençait quelques peu à faiblir à cause du manque de nourriture (de l'eau, ça, il en avait, restes des récentes intempéries). Lui, étant simplement un tas de ferraille doué de conscience, ne savait pas ce qu'était la faim, ou la soif.
Le Perdu geignait en disant que le wagon était trop lourd pour lui, que c'était trop dur. Il se faisait à chaque plainte sèchement rembarer d'un "tu n'avais qu'à faire attention".

Et puis, le temps passa, l'enfant se montrant étrangement coopératif ce jour-ci. Il avait fait de gros efforts, sans pour autant arriver à quoi que ce soit.
Mais, au moment où le renard Pirate, qui avait quand même bon cœur lorsque les petits se donnaient du mal, voulut l'aider, des bruits de pas tout près d'eux détournèrent son attention.

- Ne bouge pas.

Lui ordonna-t-il sans buger, pour une fois. Appuyé contre la cabine du roller coaster, Rounard se redressa, puis se mit alors en marche, grognant sourdement en guise d'intimidation, le regard rivé sur l'origine du bruit.
Une fois qu'il se fut suffisamment approché, il activa sa vision de nuit, ses prunelles de plastique jaunes laissant place aux yeux de l'endosquelette, puits noirs sans fonds avec pour seule lumière une petite loupiote blanche.
Ce mode lui permettait de voir les contours des choses qui l'entouraient, et il put donc aisément deviner qu'un autre gamin du Grand Arbre se trouvait devant lui. Il semblait seulement arriver, et avait par conséquent besoin d'être éloigné au plus vite.

- Arrière, grrredin ! S-s-si tu as fait l'erreurrr de venir ici, je ne-je ne-je ne te laisserai pas repartir vivant !

Gronda l'animatronique de son ton le plus féroce, restant volontairement caché dans la brume. Puis, se jugeant à une distance respectable du nouvel arrivant, il fit un sprint juste pour arriver à sa hauteur.
En général, les enfants, lorsqu'ils l'entendaient (ou le voyaient comme c'était plus souvent le cas), prenaient les jambes à leur cou avant même qu'il ne soit arrivé jusqu'à eux. Lorsqu'ils se faisaient un peu trop lents, le renard Pirate faisait en sorte de s'arrêter juste devant eux pour leur laisser le temps de fuir ensuite.
Quelle allait être la réaction de celui-ci ? De toute façon, cela allait se solder par la même chose : une énième fuite, sans doute.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Métal hurlant   Lun 2 Avr 2018 - 21:59

La terre se met à trembler, à tambouriner très fort comme si les Delaware fêtaient la vie. Mais attention. Beaucoup de ces belles choses, qui résonnent agréable aux oreilles du Chasseur, se font dévorer par des tendances plus sombres et lugubres. Parce qu'on sait que les lieux sont mauvais, insalubres. À travers le manteau de la brume ses yeux plissés perçoivent les deux cercles dorés, comme le Grand Dévoreur, ceux qui s'approchent l'air très menaçant. Et ça crie des paroles de rouille qui suintent le Rouge douloureux qui coule, qui coule. Dusty il entendrait presque l'huile déborder des crocs belliqueux aux deux yeux jaunes.

C'est pour te chasser qu'on vient. Le tranchant du couteau, contre le vent ça ne sert à rien.

Pourtant. Un réflexe le prend, façonne son corps en posture de défense, le pied droit qui file à l'arrière, creuse un peu la terre, frrrrr !, et puis le genou gauche se contracte pour faire l'appui entre les débris. Tous les muscles durcissent, prennent de la chaleur et font naitre un souffle chaud à l'orée de ses lèvres entrouvertes. Surprise ! Ça c'est la représentation du fier guerrier qui ne recule pas, qui s'enracine dans le sol pour s'interdire la fuite.

Je fuirai pas, je fuirai pas.
Montre-moi, Gueule d'Acier, j'ai pas entendu.

Arrière arrière ! Je ne te laisserai pas repartir vivant.

Allez viens, je suis là.
Allez viens, je fuis toujours pas.

Le couteau le couteau ! Vite le couteau. Dans la sinistra vite vite vite ! Il approche il approche, court surtout, et même les vivants qui sont sous terre ils vont se glisser plus bas pour éviter les pas trop lourds de la machine qui fonce droit sur le 1m72. Elle est énorme cette machine, vraiment énorme. Plus grande que tout, plus grande que lui. Elle est énorme cette machine, et elle domine.

D'une simple ouverture de mâchoire, Dusty sait. Il sait qu'on pourrait lui arracher jusqu'à l'encolure comme les chiens, que ça pourrait déchiqueter terrible ses tendons qui secouent et semblent s'effondrer en liqueur sous toutes les odeurs de ferraille et de Rouge, et de Rouge...

C'est le maitre des lieux. Dusty a compris. Et Dusty n'a pas fui. Toujours pas, toujours pas. Le couteau est dressé devant lui pour le protéger de la rangée de dents qui crache l'huile. Son corps de Chiendent est absolument pétrifié. Pétrifié comme si on avait écrasé sa tige de mauvaise herbe des terrains vagues. Le Monstre pourrait le bouffer, là, maintenant, sur-le-champ. Tout cru, tout vivant, tout comme il est. Immobile, un poing levé et le regard défiant la brume. Déglutir et puis cligner deux fois des yeux : Je suis toujours vivant. Le Monstre il s'est arrêté. Pourquoi ?

Pourquoi tu me manges pas ? Gueule d'Acier. Je t'attends.
J'ai apporté ma chair et mes os pour ça. Pour que tu parles.
Maintenant dis-moi. Dis-moi où il est, l'Enfant que je suis venu chercher.


Il tremble, il tremble comme la terre l'a fait avant lui.

Une cascade de mots bute sur ses lèvres. Beaucoup de rage de vaincre, de fureur de vivre se bousculent là entre les cordes vocales, dans les orbes et puis dans la tête. Des fracas maltraitent le Boum Boum caché entre deux côtes, font de Dusty un Garçon Perdu tout ce qu'il y a de plus vrai. Mais c'est Dusty, et Dusty n'est pas le silence. Il est autre chose de plus effronté, de plus insolent. Bouger bouger bouger. La lame, droite entre les deux halos mordorés, le souffle chaud et mécanique du Monstre Rouge repousse quelques-unes de ses mèches blondes de poussière, font descendre myriade de gouttes brûlantes le long de son échine.

- Je suis là Renard. Un de mes Frères est ici avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Rounard
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 51
✘ SURNOM : Le Rapide
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Viens si tu l'oses, marin d'eau douce !
✘ LIENS : Let's try to make it right
Don't wanna start a fight

Grince et bug en firebrick ~


MessageSujet: Re: Métal hurlant   Mar 8 Mai 2018 - 18:48

Rounard s'arrête. Il attend, une seconde, puis deux, puis trois. Le gamin est toujours là, poing levé, le défiant. Il est pourtant plus petit et moins robuste, bien qu'il ne semblait pas être une petite pointure chez les habitants du Grand Arbre. Le Rapide en avait vu des bien plus petits et chétifs, dans la majorité. Pourtant, il pouvait se tromper.
Mais cela n'empêchait en rien le fait que celui-ci restait toujours planté là.

- Je suis là Renard. Un de mes Frères est ici avec toi.

Déclara tout à coup le Garçon Perdu. Là non plus, le robot ne s'attendait pas à ce qu'il dise quoi que ce soit. Mais il avait peur, cela se voyait. Il était simplement venu rechercher son ami, il pourrait partir ensuite, et le plus tôt serait le mieux. Cela paraissait être une bonne solution.
Alors, l'animatronique se releva, de nouveau dressé de toute sa hauteur, puis, sans quitter le garçon des yeux, baissa l'arme de celui-ci de sa patte qui n'était pas un crochet, ses articulations claquant au passage.

Il ne dit rien de plus, mais lui fit simplement un geste vif, lui intimant de le suivre. Sans un mot, le renard Pirate se dirigeait vers le Roller Coaster déraillé, devant lequel l'autre garçon était toujours en train de se battre.
Voyant revenir le robot seul, ce dernier prit peur et se plaqua contre le wagon qu'il essayait, désespérément, de remettre en place. Il fit quelques mouvements de lèvres sans qu'aucun son ne puisse en sortir, puis, d'une voix appeurée, demanda :

- Tu... Tu l'as tué ? L'autre.

En réponse, Rounard lui lança un regard sévère, bougeant la tête de gauche à droite, à la négative, grinçant lors de ses mouvements. Les enfants ne savaidnt décidément pas qui il était et ce qui se passait, ce qui s'était passé, le concernant.

- Tu p-p-pourras repartirrr quand ce w-ce w-ce wagon sera de nouveau sur ses rrrails...

Gronda le Rapide après un moment, voyant que son "prisonnier" ne s'était pas remis au travail. Aussitôt, celui-ci fit volte face, recommençant à pousser son wagon avec plus d'ardeur encore, bien qu'il faiblissait depuis tout ce temps.
Le robot n'avait pas répété cela pour rien, car si le nouvezu venu l'avait entendu, peut être s'y mettrait-il, lui aussi ? S'il était si déterminé à aller rechercher son compagnon.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Métal hurlant   Mar 15 Mai 2018 - 14:51

Il avait vu beaucoup de Créatures mais jamais d'aussi singulières.
Une machine dotée du souffle et de la parole. L'intelligence de s'arrêter pour favoriser un accord.

Dusty sentait sa cage thoracique bondir sous les coups répétés de son cœur qui se froissait sous la buée ardente dégagée par la Gueule d'Acier. C'est comme être devant la chose la plus terrible au monde : vous comprenez tout de suite que vous n'avez aucune chance. Chasseur Dusty sait se montrer hargne et volonté de gagner, mais il sait reconnaitre une combat qui n'a pas d'autre issue que l'échec.

(à moins que de l'eau)
(mais ils en auraient peur tous les deux)

Un geste lui indique de suivre, et le Chasseur emboite le pas après avoir repoussé sa lame dans son fourreau. C'est peut-être baisser les armes trop facilement, mais quelque chose lui dit qu'il est inutile de rester sur ses gardes. Peut-être qu'il comprend le désir pacifique du renard. Un vieux renard.

- Buckaroo !

Il s'écrie en comprenant le visage du gamin échaudé près d'un wagon.

- Dus...

Mais les mots meurent. Le renard rappelle la règle du jeu, et ça paralyse Buckaroo qui se colle au wagon comme s'il allait fondre. Dusty l'entend et, il imagine pourquoi on n'a pas revu de Buckaroo au Grand Arbre depuis tout ce temps. L'animatronique est une Créature à contrat.

Le Chiendent se tourne vers Deux Yeux Jaunes, déglutissant. Ce n'est pas facile, de se retrouver face à si grand devant soi. On dirait que cette mâchoire terrible pourrait nous croquer en moins de temps qu'il n'en faut. Dusty se demande si ses crocs sont aussi rouillés que la couleur de sa robe rousse grignotée.

- Pourquoi ? Pourquoi remettre le wagon. Il détourne le regard vers les rails qui font un mouvement de boucle jusqu'à des hauteurs plus hautes. C'est cassé, ça sert pas de réparer. C'est fini.
Revenir en haut Aller en bas
Rounard
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 51
✘ SURNOM : Le Rapide
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Viens si tu l'oses, marin d'eau douce !
✘ LIENS : Let's try to make it right
Don't wanna start a fight

Grince et bug en firebrick ~


MessageSujet: Re: Métal hurlant   Mar 12 Juin 2018 - 11:45


Le gamin, tétanisé par la peur, semblait ne pas pouvoir se remettre au travail, lréférant se fondre dans le wagon le mieux qu'il pouvait. Alors que Rounard voulait s'approcher, encore plus menaçant qu'il ne l'était auparavant, le nouveau venu l'interpella :

- Pourquoi ? Pourquoi remettre le wagon. C'est cassé, ça sert pas de réparer. C'est fini.

Les deux billes de plastique jaunes se rivèrent sur lui. De quel droit se permettait-il de dire une chose pareille ? Un Parc d'Attraction sans attractions en état n'est plus ce qu'il devrait être, il ne remplit plus sa fonction !
Il fallait réparer, coûte que coûte. Il suffisait juste de remettre le wahon sur les rails, Clover se chargerait du reste ! Ces deux Garçons Perdus étaient-ils des mauviettes, incapables de le faire, dans le fond ? On ne pouvait compter que sur soi-même...

- Il f-f-faut réparer ! Il faut que ça marrrche !

S'était exclamé le renard Pirate, se redressant en s'alprochant dangereusement du Garçon Perdu à ses côtés. Il était entré dans une colère noire.
Sans prévenir, il lui fit brusquement redresser la tête de sa main (patte ?) dénudée de fourrure, afin de lui faire observer l'état du Parc, désignant les différentes attractions, en mauvaise état pour la plupart, de son crochet.

- Regarrrde ! Ce Pa-ce Par-ce Parc devient ruines ! Ce n'est pas c-c-comme ça qu'il devrait être !

Il est vrai qu'un Parc d'Attraction était mille fois mieux lumineux, sécurisant et en bon état, non ? Mais celui-là en était devenu tout décrépit car personne ne s'en occupait. Et ce n'étaient pas les robots, si peu nombreux qu'ils étaient, qui pourraient s'en charger...
Lâchant enfin la tête du blond tout aussi brusquement qu'il la lui avait prise, l'animatronique se dirigea rapidement vers le wagon déraillé, faisant fuir Buckaroo un peu plus loin par la même occasion.
Puis, il poussa, souleva comme il le pouvait le tas de ferraille qui avait déraillé. Rounrd ne voulait pas que son habitat tombe en ruines...








Dernière édition par Rounard le Jeu 25 Oct 2018 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Métal hurlant   Sam 23 Juin 2018 - 18:40

La Machine se mettait en colère soudain. Comme une cocotte-minute avec les vis qui fondent et la fournaise qui s'échappe par les crocs rouges. C'est si impressionnant que Dusty réprime un sursaut qui secoue quand même ses cheveux tout sales.

Buckaroo est mort de trouille, il tremble si fort, il va s'effondrer, s'évanouir, péter un plomb lui aussi.

- Non arrête...

Crâne pris entre l'étau d'acier qui lui fait tourner le museau en panoramique sur tout le Parc entier, Parc tout cassé... Chiendent se remplit de chagrin.

- Est-ce que tu... fais... très-à-cœur ?

Il n'est pas sûr que l'expression utilisée soit la bonne. Pendant une seconde on le voit sur son visage qu'il n'est pas sûr du tout, mais bon il l'a dit. Surveillant la réaction de la Gueule d'Acier qui s'en va rejoindre le bac de métal débordé de ses rails, Dusty fait un pas.

Tout est ruines ici, tout est si défoncé. Même en réparant on a l'impression que tout va re-casser à nouveau, parce que le lieu a l'air d'avoir été fabriqué comme ça. Brisé.

Par terre, Buckaroo a perdu conscience. Sa tête a buté contre de la tuyauterie mais en regardant bien c'est pas très grave (Enfin Dusty est pas Soigneur, peut-être qu'il a mal vérifié). Il se dit qu'il rapportera son confrère après avoir aidé Tête de Loup Rouge.

Ses paumes se plaquent contre le compartiment.

- Mieux à deux.

Très fort il inspire. Toute la force court dans ses bras et il doit serrer des dents pour se jeter contre le wagon qui a du mal à bouger. Pourtant il bougera, c'est certain. Quelque part on dirait que la Machine a l'habitude de réparer tout. Oui c'est vrai, il se dit Dusty, le Rouge a l'air fait pour ça.

Est-ce que lui aussi on le répare ? Est-ce que sa voix lourde et râpeuse a toujours été aussi vrillée ? Sent-il a quel point Chiendent ne va jamais dans l'eau ? Renard a-t-il été Enfant un jour ? Est-ce qu'il pourrait tuer Dusty tout de suite à coup de griffe ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Métal hurlant   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du mort, du vivant, des critiques...
» mon lapin hurle
» Immortalys
» Vends Warhammer Battle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: Le Parc d'Attraction-