Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aurèle Aries
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

MessageSujet: A cause d'une bête [Curve]   Lun 12 Mar 2018 - 16:13

Quand il renverse le seau d'eau dans la petite étable aux chèvres, Aurèle n'a pas besoin d'entendre pour savoir que le vieux pirate avec lui gueule tout ce qu'il peut. C'est un ronchon qui le bouscule toujours quand il fait pas les choses bien, et comme c'est le cas là il l'attrape par la nuque et montre la flotte partout de son autre doigt et ça fait grogner l'Échoué qui se dégage d'un coup d'épaule. Son visage s'est empourpré, il a un peu de colère dans le fond de son cœur quand il attrape d'une main sèche tout ce qu'il faut pour nettoyer, et la tentation de coller un coup de serpillière à son compagnon traverse un instant sa tête. Il se retient mais uniquement parce qu'il ne veut pas s'attirer les foudres des autres alors que c'est lui qui a tendance à se montrer maladroit, aussi se contente t-il de réparer ses bêtises rapidement sous le regard noir de ce tuteur (c'est ainsi qu'il le voit du moins) qu'on lui a collé. Et il ne l'aime pas Aurèle, c'est bête mais il ne supporte guère ses manières, sa façon de le traiter comme s'il était un enfant qu'on doit corriger à la moindre erreur juste parce qu'il est sourd et parce qu'il ne comprend pas assez les mots qui défilent sur les lèvres. Alors s'il pouvait lui coller un coup dans le derrière juste pour lui montrer ce que ça fait il ne s'en priverait pas mais il a trop peur de perdre son emploi.

Une fois l'erreur réparée, il reprend où il en était. Souriant devant la trombine d'une petite chèvre, il se penche et la laisse renifler ses doigts dans lesquels il glisse du grain qu'elle vient récupérer goulûment puis il répand le contenu de son seau dans l'auge. Il les observe un petit instant, les compte aussi pour être sûr qu'elles sont toutes là, et il fronce les sourcils quand il remarque qu'il en manque une, la petite blanche. Aurèle se tourne et regarde tout autour de lui, remarque le portillon de l'enclos mal fermé, sûrement après le départ du vieux ronchon.

Il grimace.

Ni une ni deux le voilà dehors, il referme correctement la barrière et fait quelques pas vers les taillis un peu plus loin, où elle a sûrement foncé en voyant la liberté lui tendre les bras. Du moins il l'espère et avance à petits pas, s'éloigne un peu de la ferme plus loin où il ne va jamais. Ça fait battre fort son cœur dans sa poitrine et il jette son regard partout dans l'espoir de repérer rapidement le pelage blanc, ce qu'il ne tarde pas à faire. En fait il a sûrement marché sur quelques autres mètres et vu la façon dont la petite bête tourne la tête vers lui il n'est pas du tout discret. Mais pire, la voilà qui se carapate et lui, par automatisme, se lance à sa poursuite.

Ça dure un petit temps, Aurèle ne saurait pas dire combien. Finalement il parvient à passer ses mains autour d'elle et la soulève, la poitrine secouée d'une respiration rapide alors qu'il entreprend de la caler dans ses bras. Autour de lui le décor n'est plus vraiment le même, il en prend conscience et sent l'angoisse le gagner, muselée pourtant par la curiosité et la fascination qui lui fait tourner le visage dans tous les sens pour enregistrer dans sa mémoire tout ce qu'il voit. C'est pas très prudent cependant, peut-être bien qu'il devrait bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curve
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : La Caliente
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : Every inch of you is perfect from the bottom to the top.

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Dim 8 Avr 2018 - 18:32













Froids. Brr, quelle horreur.

Oh, c'est encore tenable, mais Cruve n'aime pas ça. Elle aime moins les fringues qu'elle peut enfiler, et se sent facilement entravée par celle-ci. Pas que ses habits ne sont pas confortable, mais le simple fait d'etre obligée d'en mettre plein lui donne par esprit de contradiction de ne mettre presque rien.

Marchant au loin du grand arbre, Curve peste contre la nature et son sol inégale. Elle n'a pas recroisé le beau Dino, et n'ayant pas de nouvelles de toute façon.. Ma foi, tant pis ! Et c'est donc pour cela qu'elle est ici : elle voulait aller au port pour observer un peu celui-ci de loin. Repérer doucement, se faire une idée de son envergure. Oh, cela fait longtemps qu'elle réfléchit à partir du grand arbre. L'ennui lui pèse de plus en plus, et même Pit et sa poupée aux prunes ne peuvent contrebalancer cela. Sa créativité en a pris un coup, à son plus grand désespoir. Elle a même réalisée en se confectionnant des habits que ses mesures aivaient changées. Autant partir dignement avant d'être lynchée dehors. Mais à force de planifier, contrôler, anticiper.. Non, vraiment, il est temps d'accélerer un peu les choses.

Le problème c'est qu'elle s'est un peu perdu. Le port, elle sait comment y aller. Ce n'est pas la première fois qu'elle va l'observer, après tout. Mais avec le paysage chageant et bien plus désolée qu'auparavant, ses repères en ont pris un coup. Curve, donc, s'est égarée.

C'est en pestant contre tout ça qu'elle entend tout d'un coup du bruit non loin. Des bêlements et des bruits de pas, plus précisément. Les pas, admettons. Mais un bêlement ? Une chèvre ou un mouton, ici ? Allons bon, voilà autre chose !

Rajustant les pans de son épaisse fourrure qui tombe jusque mi-cuisse, Curve s'avance donc en essayant de se faire discrète. Ce n'est pas vraiment sa spécialité, mais au moins aura-t-elle essayé.

Tu es plutôt mignon, le sais-tu ? Pas le même miel que Pit, ni le charme méditéranéen de Dino. Mais tout à fait charmant malgré tout. Et jeune ! Plus jeune que le parrain du port qui se prend pour un vétéran. L'innocence de ton visage la fait sourire. Avec ta chevrette sous le bras, c'est une image presque bucolique. Trop mignon, littéralement. La guimauve, ça va à petite dose. Mais au moins n'as-tu pas l'air dangereux.

Alors, elle tente ou pas ?

- Helloooooo beau blond. Bah alors, tu perds ton troupeau ?

Evidemment, qu'elle a roulé des hanches vers toi. Evidémment, qu'elle te sourit en coin avec une bonne dose de sa caliente habituelle et des yeux de velours. La prudence est utile mais peut vite être un frein.

Un coucou de la main, un sourire espiègle faussement contenu, et elle s'arrête à quelques mètres.

- C'est quoi, ton petit nom ?







Curve roule des hanches en #b81f4d avec une dose de French Touch.

Merci Fre. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurèle Aries
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Mar 10 Avr 2018 - 12:59

A droite et à gauche et en haut et en bas, la tête tourne dans tous les sens et il dévore du regard le monde tout autour de lui afin de l'ancrer dans sa mémoire, émerveillé, fasciné par tout ce qu'il voit et cette nature foisonnante, ces arbres aux feuilles qui tombent, les buissons, le sol meuble sous ses pieds. Sous ses bras la chèvre bêle (il le sent), s'agite, cherche à s'échapper, mais il ne la lâche pas et prend son temps, observe en monstre d'égoïsme alors qu'il pourrait simplement la ramener et revenir plus tard. Mais plus tard ça ne sera pas comme maintenant, plus tard il n'y aura plus la même lumière, peut-être même qu'il ne retrouvera pas exactement l'endroit. Alors non, il reste campé sur ses pieds, sourire lové sur ses lèvres, et tourne et tourne et tourne sur lui même, lentement. C'est beau tout ça, tout ce qu'il y a autour de lui, tout ce sauvage et les ombres tapies, tous ces mystères à portée de main. Il suffirait d'avancer encore pour les découvrir sans doute mais lui il le fait pas, lui il reste là, ébahi, les traits trop jeunes comme ceux d'un enfant.

A un moment il s'arrête juste pour calmer le chevreau et le serrer avec douceur contre sa poitrine, il le laisse même téter l'un de ses doigts, et encore une fois il n'est pas prudent. Ah pauvre Aurèle ! S'il savait à quel point l'île peut-être parfois dangereuse il ferait sans doute plus attention ! Seulement il est là, les yeux ouverts sur tout ce qu'il y a près de lui, ignorant ce qu'il n'entend pas.

Alors forcément quand du coin de l'œil il voit quelque chose bouger, il se retrouve à sursauter, se tournant rapidement pour faire face à la chose. Mais ce n'est pas une bête comme il aurait pu s'y attendre et ses lèvres s'arrondissent, et ses joues rougissent, il serre un peu plus la chevrette comme pour se protéger. Qui est-elle ? Il la voit parler mais il ne peut rien faire, rien lire, les mots s'enfuient et sa conscience ne parvient pas à les attraper puisqu'ils ne sont rien, rien que des souffles étrangers à ceux que lui connaissait. Oh bien sûr tout doucement il apprend sauf que c'est difficile, fatiguant, et quand il a pas décidé de faire il s'entête et se bute et on peut rien tirer de lui. Sacré têtu. Heureusement actuellement ce n'est pas le cas sinon il se serait enfui, seulement il a ce défaut là Aurèle, il est curieux et il peut rien y faire, curieux de cette fille (femme ?) vers qui il avance de quelques pas, curieux des cheveux colorés vers lesquels il tend les doigts pour essayer de les toucher. Curieux du monde, curieux de tout, dévoré par une soif refusant de se tarir.

Il veut savoir. Connaître. Apprendre.

Du coup il tend la bestiole qu'il a dans les pattes à la demoiselle et il récupère dans sa poche (ça c'était vachement nouveau pour lui les poches) sa tablette d'argile. Elle est un petit peu lourde mais ça va, c'est juste un petit poids à emporter partout pour pas finir totalement dépourvu. Dessus y a son nom qui est écrit. Aurèle. Au départ c'était Aurelius mais c'est devenu Aurèle parce que c'est plus simple pour les autres. Et hop, Aurèle il tapote son torse en souriant ! C'est qu'il est content de rencontrer quelqu'un, puis la petite dame elle a pas l'air méchante, par contre pour avoir la parlote avec lui faudra repasser plus tard, quand il se sera habitué à tout ça. ...Mais qu'est-ce qu'elle fait toute seule ici par contre ? Il regarde à droite et à gauche de nouveau et cligne des yeux, réfléchit, puis se souvient au bout d'un moment qu'on lui a expliqué que les enfants ici ils n'ont qu'une mère. Où est la sienne ? Il récupère donc la tablette et grave un mot en dessous de son prénom avec le stylet.

Mater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curve
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : La Caliente
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : Every inch of you is perfect from the bottom to the top.

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Jeu 19 Avr 2018 - 23:01













Woaaah, t'es deux d'tension toi hein ? Elle n'a pas été super discrète pourtant, mais faut croire que tu étais tout à ta contemplation bucolique des papillons et tout ces trucs là. Mais quand même, de la à sursauter quand elle arrive, hein.. Curve te sourit, toujours, mais elle te décortique des pieds à la tête sans vergogne. Tu débarques d'où, trésor, pour pas faire gaffe autour quand tu te balades avec ta biquette ? Ok t'es sans doute un pirate, mais ça ne protège pas de tout, quand même.

Pirate, toi, ouais. Sans doute. T'es pas du Grand Arbre, trop vieux. Mais tu n'as pas la dégaine de l'indien non plus. Un gars du Port, peut-être ? .. Ooooh, ça, ça l'intéresse ! La blonde plisse les yeux de satisfaction et te regarde sortir une.. Ardoise ? Nah, pas tout à fait. Avec un truc écrit dessus, en prime. La Caliente s'avance un peu plus vers toi pour lire ce qui est écrit, tout en restant attentive à tes gestes. C'est pas parce que t'as une gueule enfarinée de niaiserie qu'elle va te faire confiance, hein. Aur.. Hein ?

- Aurèle ? Comme le prénom ? T'es français ?

En français dans le texte s'il-vous plaît ! Curve s'est exclamée avec des yeux ronds, et t'observe maintenant avec encore plus de curiosité. Bon, ça va, elle a pigé que tu est muet. Pas si conne que ça non plus, hein. Mais un frenchie chez les pirates, elle ne s'y attendait pas. C'est un peu con, y a bien des italliens comme Dino, mais bon. Son français à elle n'est pas impeccable pour l'accent, mais le reste suit relativement bien. Faut dire que c'est bien une des rare choses qu'elle a essayé de garder et cultiver, comme la couture. C'est lié à.. Elle ne sait plus quoi ou qui. Quelque chose d'important pour elle avant en tout cas. Quelque chose dont elle était fière.

En réponse à ton grand sourire niais pour te présenter, Curve te souffle un baiser et se présente à son tour en te faisant un salut militaire.

- Curve ! Enchantée, sweety.

Elle a enchainé en français, du coup. Avec une touche d'anglais pour le style. Mais si tu es français, pourquoi ne pas ne profiter justement pour pratiquer un peu la langue, hm ? Après toutm elle ne connaît pas grand monde qui peut converser avec elle dans la langue des Lumières. C'est ce qu'elle se disait jusqu'à te voir griffoner et.. Se rappeler que tu es muet. Fuck. D'un coup, tout cela perd de son intérêt. Même si sans doute cela pourrait la faire pratiquer dans tous les cas ?

Quand tu tends la tablette. Curve ne sait pas quoi répondre. Un instant, elle fixe le mot unique.

- .. Mater ?

Qué ?

- Mais non je matais pas ! Enfin..?

Est-ce qu'elle matais ? Curve est tellement prise de court par cette approche brutale et minimaliste à la fois qu'elle en oublie de garder sa caliente. Un peu incrédulem elle te regarde.. Puis hausse des épaules avec un air de dire "osef".

- Oh et puis même si je matais, hein, tu vas pas te plaindre. Vous matez tout le temps aussi, y a pas de raisons !


Curve part du principe qu'elle t'a maté, donc. Parce qu'elle le fait souvent et que t'es plutôt mignon, donc ça se tiendrait.


HRP:
 







Curve roule des hanches en #b81f4d avec une dose de French Touch.

Merci Fre. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurèle Aries
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Mar 24 Avr 2018 - 17:04

La Bleuette a la parlote et une sacrée même !

Le pauvre Bermudon ne s'imaginait pas qu'elle le serait à ce point, il est de nouveau perdu et il aimerait bien pouvoir l'arrêter dès le débuts pour lui expliquer qu'il n'entend pas (en plus de ne pas parler) parce que ça il n'est pas certain qu'elle l'ait compris. C'est vrai quoi, il voit tout une farandole de mots passer sur sa bouche mais il n'a ni les clés pour comprendre ni le temps pour au moins essayer de le faire. Pourtant il les fixe les lèvres, sourcils froncés, bien décidé à ne rien lâcher, jusqu'au moment du moins où il voit sur le visage une incrédulité inattendue qui d'un seul coup lui fait perdre le fil. Il penche un peu la tête et puis ensuite repousse une mèche de cheveux blonds venue agacer son visage, il aurait dû penser à les coiffer. Seulement la question n'est actuellement pas à sa chevelure, et pour calmer le jeu il écrit un nouveau mot sur la tablette de cire. "Def." Auquel, après réflexion et lèvres qui se tordent sur une moue incertaine, il ajoute un a juste après le e. Deaf. Et il se montre du doigt.

C'est mieux ainsi non ?

Il n'est pas très sûr, c'est tellement tellement loin du latin, tellement tellement différent... Et surtout il ne se fait vraiment pas confiance sur cette langue qui n'est pas la sienne. M'enfin il essaye quand même ! Et avant de lui montrer il recommence à graver. "Learn I english." Nouvelle hésitation mais il laisse tel quel, c'est déjà beaucoup d'efforts après tout pour lui et si peu à peu il apprend des mots, il ne sait pas du tout dans quel sens il doit les mettre (au moins son Latin pour ça était bien moins tarabiscoté).

Ah, pourtant, il essaie d'écouter quand Tijl lui enseigne. Mais c'est fatiguant, ça demande beaucoup d'efforts d'apprendre à son âge une nouvelle langue dont il ne connaissait même pas l'existence avant d'arriver ici, comme beaucoup d'autres choses à vrai dire, mais la langue, la langue, il trouve ça vraiment compliqué. La petite dame face à lui elle ne doit pas se rendre compte de tous les efforts que ça lui demande. C'est vrai, pour beaucoup c'est pas grand-chose, mais arriver à trouver les mots et à faire toutes les opérations dans sa tête c'est absolument énorme. Et sur le visage d'Aurèle quand il a écrit ça pouvait se voir un peu : il fronçait le nez et les sourcils et ses doigts étaient plus qu'hésitants, comme un gosse qui ne sait pas encore bien écrire. Juste que le soucis pour lui ce n'est pas le fait de ne pas savoir écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curve
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : La Caliente
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : Every inch of you is perfect from the bottom to the top.

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Lun 7 Mai 2018 - 22:09













Tu la regardes d'un air un peu bête, et Curve ne sait que penser de ton manque de réaction: Peut-être que tu es un peu lent ? Ou timide ? Ah, quel ennui ! C'est qu'elle n'a pas envie d'être patiente. Mais peut-être qu'il faudra en faire preuve pourtant. Au moins le temps d'être fixée sur ton utilité potentielle. Elle te regarde alors que soudain tu t'actives sur ta tablette. C'est tout de même pas de bol, ça non plus. Fallait qu'elle tombe sur le muet de service !

Tu brandis à nouveau ta tablette, te pointant du doigt en même temps. Et là.. Curve soupire. Deaf. Sourd. Un putain de sourd muet. Elle allait répliquer quelque chose, s'arrête en plein milieu en se demandant si tu lis sur les lèvres ou au contraire que tu utilises plutôt la langue des signes. Elle en est là dans sa réflexion, quand elle t'avise qui te concentre à nouveau sur la tablette. Bon. Au moins tu sais lire et écrire.. Ca a l'air laborieux, mais c'est déjà ça !

Sauf que quand tu brandis encore une fois la tablette.. Là, fuck ! Elle pousse un soupire, te regarde d'un air un peu las.  Mignon comme un cœur, mais avec un sacré malus pour la communication. Relou. Curve te regarde avec un air blasé, puis soupire à nouveau. Quoi dire, que faire ? Si en plus de ça tu apprends l'anglais.. Compliqué !

- Bah mon chéri, on n'est pas dans la merde !


Bien campée sur ses jambes, Curve te regarde et se demande quoi faire de toi. Bon, d'office, t'es rayé des potentiels plans pour le port. Plus tard, peut-être. Quand tu seras un peu plus au point niveau dialogue et tout ça. Curve n'est clairement pas encline à attendre gentiment que tu règles le problème de la langue. C'est pas comme si y avait un langage universel, hein. Enfin si l'anglais, mais visiblement tu t'en fous.

Saoulée, la texane s'avance, te chope le menton et te roule une galoche sans autre forme de procès. Le dialogue ne marche pas ? Et bien on va faire autrement ! Une fois le patin fait, elle recule et te regarde avec un air  mi-fich mi-raisin. Visiblement, elle est fière de sa connerie. Et elle ne s'en cache pas.

Et maintenant, tu fais quoi ? Tu te replanques derrière ta tablette ?



HRP:
 







Curve roule des hanches en #b81f4d avec une dose de French Touch.

Merci Fre. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurèle Aries
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Mar 15 Mai 2018 - 21:44

Tu ne devrais pas retourner à la ferme Aurèle ? C'est sa raison qui sonne dans sa tête et râle comme ça parce qu'il n'a assurément rien à faire là, parce qu'il devrait être en train de travailler. Mais qu'est-ce qu'il fait là, Aurèle ? Il papote entre deux arbres avec une enfant qui n'a pas l'air enchantée plus que ça de se trouver en sa présence (et faut la comprendre il fait souvent cet effet là avec ses oreilles qui n'entendent rien et sa voix qui n'existe pas). Et la biquette, elle est où la biquette d'ailleurs ? Il la lui a donnée au moment d'écrire sur sa tablette et visiblement... hé bien visiblement elle n'est plus dans ses bras et lui il fronce un peu le nez. Zut. Où elle va être passée la petite ? Vu comme il lui a couru après il espère qu'elle n'est pas allée très loin. Une seconde plus tard au coin de son œil il repère une tâche blanche qui bouge et ça a au moins le mérite de le soulager : il aura juste à la chopper sous un bras au moment de rentrer.

Et maintenant ? Il ne sait pas trop quoi faire, c'est qu'en plus la Bleuette cause encore et lui il est un peu comme un couillon dans cette situation. Est-ce par habitude ou le fait-elle exprès ? Il aimerait bien lui faire comprendre qu'il ne lit pas sur les lèvres juste comme ça avec des gestes mais est-ce qu'elle va l'enregistrer ? Bah, c'est de sa faute après tout, il n'a pas à la gronder parce que c'est lui qu'est né comme ça, elle elle y peut rien.

Oh par contre vu comme elle fonce vers lui ça ne lui dit rien qui vaille. Aurèle va pour se reculer quand il se retrouve avec une bouche sur la sienne. ...Quoi ? C'est automatique il a les mains qui viennent lui claquer contre le ventre pour la repousser, peu efficace puisqu'elle s'est déjà reculée. Ah il en a les joues rouges le pauvre, quelques grammes de colère au fond des yeux et aussi tout autre chose, de la surprise beaucoup et peut-être de la curiosité ? Étrange bête qu'est cette enfant de l'île, qu'est-ce qu'elle veut au juste ? Il a posé deux doigts les lèvres et là tout de suite il n'ose même plus bouger. Et puis bah finalement ça s'agite, y a tout son corps qui se met en mouvement – en fait non, pas ses jambes il reste sur place, tout compte fait c'est peut-être surtout ses bras – et le Bermudon la pointe d'un doigt avant de basculer ses mains paumes vers le ciel.

Littéralement un pourquoi, même s'il n'en comprendra pas la réponse. Et puis finalement le voilà qui la pointe de nouveau et puis ses propres lèvres, avant de secouer le doigt. Non, pas le droit de l'embrasser. Il est un adulte après tout et elle, bah elle elle a beau avoir des courbes elle reste une petite fille non ? Pourtant pas si petite que ça, il est pas bien vieux non plus l'Échoué. Quel âge il avait dans l'autre monde ? Vingt, vingt-et-un ? C'était un truc comme ça et elle est loin d'avoir dix ans de ce qu'il en voit.

Ah le pauvre, il rougit de nouveau.

Hé, mais tend l'oreille petite, y a une voix au loin qui vocifère et qui appelle, c'est le vieux bonhomme qui surveille tout le temps Aurèle. Il n'est pas tout proche mais vu comme la chevrette relève la tête du carré de trèfles qu'elle a déniché il ne fait aucun doute qu'il arrive par là, sauf que lui il l'entend pas et il s'avance un peu vers toi. S'il était pas si gentil ça pourrait presque faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curve
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : La Caliente
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : Every inch of you is perfect from the bottom to the top.

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Dim 10 Juin 2018 - 21:31













Ah, tu la repousses ? Ah, tu rougis ? Curve est fière d'elle, et ça se voit à son sourire en coin qu'elle ne prend même pas la peine de cacher. Oh, tu n'aimes pas qu'on t'offre des douceurs, alors ? Elle se doute bien que le faire sans y être invitée ou même que vous ne vous connaissiez, c'est pas le plus poli. Mais honnêtement ? La miss s'en fiche bien ! Que c'est ennuyeux de ne suivre que les conventions ! Elle glousse un peu plus quand elle devine un soupçon de colère dans ton regard, et te trouve presque atendrissant à poser deux doigts sur les lèvres comme une jeune fille effarouchée. Trop mignon, le chiot est interloqué.

Mais la réaction suivante la surprend un peu. Elle s'attendait à des gestes, de la colère que justement il lui smeblait avoir vu dans tes yeux. Au lieu de ça.. De la perplexité. Un pourquoi, littéralement. Ah ! Voilà qui est intéressant ! Avec un sourire mutin, elle te répond par un haussment d'épaule des plus sincères. Pourquoi ? Aucune idée ! Ca lui a pris comme une envie de pisser. Peut-être pour avoir une réaction de ta part, peut-être pour s'amuser.

Et toi tu rougis de nouveau. Tellement adorable, comme chiot. En te voyant reprendre des couleurs, Curve te souffle un baiser aguicheur. Juste comme ça, pour la forme.

Soudain, elle se redresse un peu et tend l'oreille. Toi qui est sourd comme un pot tu ne dois pas l'avoir entendu, mais une voix s'approche. Et elle crie et vocifère, rien de très encourageant. Partir ? Yup, c'est sans doute une bonne idée. Et toi, et bien tu te débrouilleras bien, hm ? Avec un sourire en coin, Curve te montre du doigt la direction d'où vient la voix. Hey, ouais, regarde là bas ! Y a un truc qui s'y passe !

La seconde d'après, elle est déjà en train de se barrer entre les fourrés. Et si tu n'as pas détourné la tête à son geste, elle t'aura offert un baiser soufflé.

Adieu, beau blond ! A peut-être dans une autre vie !








Curve roule des hanches en #b81f4d avec une dose de French Touch.

Merci Fre. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurèle Aries
avatar

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : L'Échoué
✘ AGE DU PERSO : Petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : "Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Dim 17 Juin 2018 - 22:43

Il a des questions dans la tête. Ce pourquoi qui lui reste collé aux lèvres sans qu'il soit capable de le prononcer. Le regard plein d'interrogations et le cœur un peu serré des incompréhensions.

Aurèle regarde la petite dame, encore rouge du baiser, et s'il attend une réponse elle ne semble pas prête à la lui offrir. Oh, à vrai dire elle le fait en quelques sortes, mais suite au haussement d'épaules l'Échoué en attend plus, quelque chose derrière qui pourrait être une raison, sauf que non. La demoiselle se contente de ça et lui il est planté sur ses pieds, les cils tout clignant, et il la fixe et il rougit encore parce que tout en elle provoque. Ah pauvre petit, a t-il déjà vécu ça ? Fait face à cette attitude ? A Rome les femmes étaient plus réservées, ou alors c'était parce qu'il était jeune, protégé ? Pas encore marié. Ah, fouiller dans ses souvenirs est délicat, il a si peu vécu pour le moment faut dire, si  peu profité de sa vie. Pour autant il n'a pas le temps de penser à tout ça car elle lui montre la jolie un point loin derrière lui.

C'est étonnant mais il hésite. Il ignore s'il doit se détourner, laisse s'écouler un temps minuscule durant lequel elle a le temps de souffler un baiser, et sans rougir cette fois (ou à moindre mesure), il laisse ses lèvres s'étirer sur un sourire. Quand il se retourne ses yeux repèrent rapidement le mouvement au loin, c'est le vieux qui le cherche et si ça l'agace de le voir là il a au moins une bonne excuse. Aurèle s'avance à grands pas vers la chevrette qu'il attrape et elle se tortille un coup avant de se caler contre son bras, le Bermudon prend une seconde cependant pour se retourner, observer par où la petite est partie. Étrange rencontre, il n'avait jamais fait une telle expérience avant, celle d'une enfant d'un autre monde, et il doit avouer qu'elle lui laisse sur la bouche une saveur amusante – à peine gênante.

Aurèle retourne vers le vieux grincheux. Il lui gueule dessus et lui il montre la chevrette, fronce le nez et prend son air buté comme il aime bien faire. Après tout ce n'est pas lui qui a laissé le portillon ouvert. Ce n'est pas lui qui l'a laissée s'échapper, et le jeune romain n'a pas à culpabiliser, et après s'être laissé guider à travers les feuillages, buissons, et autre verdure abîmée par la vie, Aurèle prend bien le temps d'expliquer son mécontentement.

Il montre la chevrette. Le portillon. Fronce les sourcils et pince les lèvres. Et s'il peut pas causer et vu la lueur qu'il a dans ses prunelles, ça veut un peu tout dire. Aurèle est aussi fâché que l'est le vieux de sa disparition, et ils s'affrontent en silence avant que le blond ne lâche l'affaire. Ça sert à rien après tout. Il rentre la chevrette, ferme bien derrière, et se remet au travail avec tout son cœur. Non sans repenser encore une fois à la jeune dame rencontrée là bas. Elle est la preuve qu'il va devoir mettre les bouchées doubles pour apprendre la langue et se faire comprendre au moins un peu plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1943

MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   Ven 13 Juil 2018 - 16:16

The End


Parfois même pas besoin de bêtes magiques et tout,
Pour vivre un truc digne des grands récits fantastiques,
Ca demande pas d'effort ni de mots les bisous,
Pourtant tout l'monde comprend, ça aussi c'est magique.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A cause d'une bête [Curve]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DeckBuilding] Conseils sur "mana curve"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-