Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyDim 18 Fév 2018 - 15:14

[note: Arrow ayant pas mal évoluée et sa V1 ne me plaisant plus, voici la V2. Beaucoup de choses de la V1 toujours d'actualité sont néanmoins reprises dans cette V2 et pour cela, il n'est normalement pas besoin de lire la V1 pour comprendre la v2 :)]


Arrow


Les Trucs

Surnom : L’Instinctif
Groupe : Garçon perdu
Age : 16 ans
Rôle : chasseur et figure fraternelle


Les Révérences


Ohne Dich, Rammstein
« Frappe, frappe, frappe.
Saigne, détruit, anéantit.
Vide toi, Venge toi, fais justice. »


La litanie se répercute dans sa tête en un millier d’échos.
Depuis des mois, elle se fracasse à tout bout de champs, la violence en lui éveillée, impérieuse.  
Il n’y a qu’elle, bile acide au fond de son ventre, eau croupie stagnant dans son cœur. Elle l’a pollué, contaminé lui qui avant était un Frère. Un Père, un Ainé, un Protecteur, une âme juste que Croquemitaine, patiemment, continuellement, a imprégnée, gangrenée, pourrie, parcelle par parcelle, comme se gâte un fruit.
Arrow, alors, sous les assauts, a changé. Il n’est plus celui qu’il avait été.
Il s’est confronté à la réalité crue pour l’exposer à nue.
Il ne protège plus. Presque plus ou peut-être différemment, comme un guerrier le ferait.
Il se maintient droit face aux autres, la tête haute, inébranlable, sans peur, le regard glacé, dur ou désillusionné de celui qui «sait », qui a arrêté de nié.

Il ne prend plus les petits dans ses bras l’Instinctif et par des mots, oblige à une distance,  impose aux frères son rationalisme, les force à s’y confronter. Il a mis la tendresse de côté le chasseur. Il n’épargne plus, ne ploie devant aucune concession.
Il observe, écoute les problèmes, répond, remet en question et chaque terme est choisi, articulé. La parole est factuelle, terre à terre et si sa main tremble à présent quand il tend son arc, ses mots se sont faits plus incisifs et précis, comme des flèches décochées.
Il est intransigeant avec autrui et lui-même, croit en la vérité comme façon de se protéger, étouffe l’affecte, anesthésie son coeur pour ne pas se laisser submerger par tout ce qui bout autour de lui.

Il serre les dents sur les nausées d'empathie qui prennent d'assauts sa conscience, ravale les cauchemars qui le hante la nuit, reste muet face à la colère qui tenaille son ventre. Il  a mal, terriblement, mais trop fier, intériorise, ne montre aucun signe de faiblesse car c’est le rôle des aînés de supporter. C’est sa façon de soutenir et d’aimer. La seule qui lui est restée.

Il soupire, las, terni, amer, trop plein de l’Île et trop vide de lui, de ses joies et de ses rires. Il se sent impuissant face à la détresse des perdus et à la folie de Pan, ainé inutile qui ne peut que ressentir, emmagasiner la violence des sentiments.

Il se désinhibe alors, crache le poisson de ses mots, méprise, frappe, saigne, détruit, anéanti ce qui s’oppose à lui pour apaiser sa colère, oublier ce qui macère dans son coeur. Il se vide par la violence pour se sentir encore humain et à chaque coup, le devient un peu moins.

Il est perdu Arrow, ne sait où trancher entre l’émotion, les sentiments, le devoir et la raison.
Il est faible et cassé, l’Instinctif, de plus en plus vicié alors qu’il voudrait être le Frère et de nouveau sourire, réconforter. Il aimerait faire tout cela mais ne le peut pas cependant. Son cœur ne le veut pas car il n’y a dedans que de la douleur et de la colère , parce qu’il craint alors que son âme dépouillé détruise les Amis d’un coup trop vite donné.  

Il se tient à distance alors le Chasseur, se renferme sur lui-même, tient le lion en cage dans son esprit, s'épuise en un combat interne permanent, préfére ne plus être aimé qu'être un danger car pire que sa destruction, existe les ravages qu’il pourrait faire aux frères par ricochets. Ses ricochets.
Ceux de sa colère .




La Gangrène : Facteurs, effets

Mein Hertz brennt, Rammstein
Milieu de développement:
Tout commença, lors de la nuit de Croquemitaine, avec l’installation sur l’île d’un climat d’angoisse et de peur, impression globale transmise au chasseur par l’empathie, transformé par l’esprit en nervosité et besoin de cogner .

Heurts :
- Le premier heurt à l’âme se déroula lors d’un combat dans l’aréne avec Zombie où le chasseur, aveuglé car la colère faillit étrangler la Torpille. C’est dans cet acte qu’il prit conscience de sa violence endormie, du fait qu’à tout instant, malgré ses valeurs bienveillantes, il pouvait basculer et détruire ce qui l’entourait, tuer sans discernement
Et tu frappes, frappes, frappes

-Vint ensuite, en coup physique, la morsure d’un zombie lors du combat contre les horreurs. Sous le poison, son bras droit se nécrosa, infecta les tissus de son corps et pour éviter la propagation, de force, on le somma à l’immobilité. On le soigna par des baumes et un matin, sa chair fut guérie.
Sa chair. Pas son esprit qui, abandonné à la frustration constante de l’Alité et au manque d’exercice pour s’extérioriser, laissa grandir la colère endormie de l’Instinctif.

-Colère qui, une seconde fois, s’exprima contre Zombie par besoin, envie de faire souffrir et plaisir carnassier de dominer par la violence ceux que l’on déteste. C'est à cet instant qu'Arrow réalise celui qui dort au fond de lui, fauve qu'il aurait été si on ne l'avait pas formaté à être si sage et bon.
Tout est question de point de vue

- La haine apaisée, grâce à Loutre Sage, vint la prise de conscience de son malaise profond et de son incapacité d’aimer quiconque dans ce climat général de détresse, lui qui capte toutes les émotions négatives et ne peut s'en détacher.
-Sur un nuage d’insouciance

-Dernier heurt, Arrow est jugé par Pan, moment où le chasseur obligera son roi à se confronter à la vérité la plus crue et d’où découlera la volonté de l’Instinctif de toujours exposer à nu la réalité des faits peu importe les conséquences.
Au pied du mur






Unique au monde

(note: L'unique au monde est en grande partie héritée de la V1 même si pas mal de choses ont été enlevées pour ne garder que le plus important)


Physique
*Contrairement à la silhouette dense que peuvent lui donner ses épaisses couches de vêtements,  Arrow est élancé et maigre, adolescent trop vite poussé. Il a une carrure assez étroite, aux muscles peu saillants mais ne parait pas malingre. Il garde dans les formes noueuses de ses chairs une certaine solennité sèche et rustique.

*Il a une grande capacité d'adaptation à son milieu, sa façon de se positionner dans l'espace lui permettant de rendre son ancrage au sol invulnérable. En effet, il  adapte le poids de chaque partie de son corps aux forces qui le contraignaient pour toujours rester en équilibre.

*Arrow a une forte myopie et voit donc mal de loin. Globalement, dû à une compensation des autres sens (odorat et audition), cela ne semble pas le gêner et seuls les plus anciens connaissent son défaut de vision. Il arrive même maintenant à anticiper l’arrivée d’une créature ou d’un humain avant de l’apercevoir et tire souvent sans voir sa cible. Cela lui a valut le surnom de l’Instinctif.

*Il possède de nombreuses cicatrices et plaies dont la plus impressionnante se trouve sur son bras droit, membre bien plus décharné que le gauche. Cette plaie pas toute à fait fermée et héritée de la morsure d’un zombie lors de la bataille contre croquemitaine, ne cicatrice jamais vraiment. Elle est encore souvent purulente, inflammatoire et douloureuse, ce qui l’empêche de tirer la corde de son arc correctement. Il a abandonné pour cela le combat à l’arc et chasse uniquement au couteau, saigne ses proies. La seule façon de calmer les douleurs de sa plaie est de se battre contre autrui, quand ses muscles chauffent sous l’effort et la colère et qu’il oublie son corps.


Les vieux grigris
Arrow possède quatre grigris dont il se sépare jamais et qui lui rappelle perpétuellement certaines de ses valeurs fondatrices.

La Bogue de Marron – la promesse de fraternité
Spoiler:
 

Le manche de la lame – le lien avec la Terre-mère
Spoiler:
 

La Plume de Buse – le rappel de la sagesse
Spoiler:
 
.
La griffe de chien – le souvenir de la mort

Spoiler:
 

Autres faits marquants
* Lors de l’épisode du chien, Arrow a été marqué par les odeurs mêlées de pue, d’alcools, de baumes, d’excréments et de sang qui ont  imprégné ses mains après avoir étranglé l’animal. Depuis, il ne supporte pas les êtres malades. Il fuit l'infirmerie à cause de ses parfums, de l’empathie qu’il ressent, craint,  non la mort, mais la dépendance et de l'agonie. Il n’arrive plus par ailleurs à tuer la moindre créature par étranglement, cela lui donnant l’impression de porter son meurtre sur ses mains et lui rappelant qu’il a échoué à protéger la vie.  Néanmoins, parfois, quand tout espoir de guérison est perdu pour un malade, avec sa lame, il tranche au dernier office de la vie.

*Dyslexique et dyscalculique, il n’a jamais réussi à apprendre à lire ou à compter sans l’aide de ses doigts. Il en a beaucoup souffert dans le monde ordinaire et en a hérité une grande frustration car son père, pasteur, l’y obligeait. De cette période, il a retenu des passages entiers de la bible à force d’essayer de la lire et un dégoût de Dieu.  

* Arrow se souvient d’une berceuse de son Avant. Celle-ci se nommait « Leaning on the everlasting arms »
C’était sa mère qui lui fredonnait dans le monde ordinaire quand il venait la voir après un cauchemar. C’était lui qui l’imitait auprès de ses frères quand elle les avait quittés pour le Royaume de Dieu.
C’était la berceuse qui ne l’avait jamais quitté, celle de l’Ainé.

* Depuis sa morsure par le zombie, il a un sommeil agité et fait très régulièrement des cauchemars dont un récurrent qui le terrifie. (cf : bout d'aventure)


Terrains de chasse.
* Il aime s'inspirer des techniques de chasse, de combat, et de camouflage des Piccanniny et, malgré son statut de chasseur, est proche des Hurons dont il partage la majorité des valeurs et qu’ils considèrent comme des fréres de la terre. Depuis les derniers événements avec Croquemitaine, ses frères du clans du cerf s’inquiètent pour lui.

* L’être auquel Arrow tient le plus se trouve être un Cerf qu’il a rencontré il y a bien de lunes. Toujours la bête l'attend derrière la rivière qui sépare le territoire des hommes et des bêtes.
C'est son ami le plus proche, son compagnon d'âme  et d'escapade, la seule âme qui ne s'est jamais embarrassé de mots ni de justifications car leur évidence est ailleurs, dans ce silence des gestes, signe d'intime liaison.
Ce qui lie Arrow à son Ami-Cerf  ce n'est pas du respect ni de l'amour, c'est une attache plus profonde, insondable ; indescriptible. C'est la communion.

*Arrow est un chasseur mais jamais n’use de barbarie ni ne tue plus que cela est nécessaire à nourrir les Perdus. Il épargne les mères et les animaux trop jeunes et achève les souffrances des bêtes blessées. Il s’inquiète pour l’île quand celle-ci est perturbée, adapte sa façon de chasser pour préserver l’équilibre des vies.

*Il prie sommairement pour les créatures tuées, remercie la Terre-Mère, et toujours laisse à la foret un morceau de la dépouille de l’animal sacrifié que l’esprit de la bête puisse rester auprès des siens

*Il n’a plus aucune pitié face à ses ennemis et c’est quand il blesse ou tue froidement,savamment, que le véritablement visage de l’Instinctif apparaît.

*Il serait capable de tout pour protéger le grand arbre, les Perdus et l'harmonie de l'île même si cela revient à affronter ceux à qui il tient.





Passé décomposé et présent plus-que-parfait

Quel est ton passé?  
Arrow ne se souvient plus de son passé mais il l'a profondément influencé, à tel point qu'il ne s'en ait jamais vraiment libéré.

Avant d'arriver au Pays de Jamais, Arrow  vivait dans un endroit perdu du Montana.  Il était  le premier fils d'un pasteur et frère aîné de cinq cadets.  La mère de la tribu était morte quand le garçon avait huit ans et Arrow, pour ses frères, naturellement, c'était substitué à la figure de chaleur.
Pendant des années, il endossait le rôle, s'était inconsciemment sacrifié, enfermant ses rêves d'Ailleurs dans la Boite des Responsabilités. Il avait feint ne pas être touché quand, les soirs d'hiver, les trappeurs, accueillis par charité, racontaient leur récits et repartaient le lendemain sans lui.
Il avait tenu six ans pour mériter le regard droit de son père jusqu'aux premiers instants de l'adolescence où l’Instinctif, avait envoyé valser sa foi et les principes qu'elle lui avait ordonné.
Un matin de novembre, il avait quitté sa pénible lecture de la Bible et avait couru dans la neige pour rejoindre le trappeur s'éloignant.
Aux côtés du vieil homme, il avait vécu trois jours en dehors des murs du foyer et au quatrième, le cœur plein, était revenu auprès de siens. Son père, toujours trop austère, l'avait, de son absence, punit et Arrow, de ses caprices , s'en était voulu. Il avait pleuré. Pas de tristesse mais de rage envers lui, son père, ses frères, son univers. C'était en 1912 et Peter Pan, à l'autre bout de la terre avait entendu son cri.


Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?Regrettes-tu ta vie d'avant ?  
Pour le pragmatique, n'y a pas d'autres modes de vie, pas d'autres réalités, que celle sauvage qu'offre Neverland.  La civilisation des gens assistés, il préfère ne pas y penser, se promettant de se tuer s'il devait un jour retourner là bas. Arrow n'a pas peur de la mort et à ses yeux, il est plus digne d'assassiner son âme que de se la faire vampiriser pour rentrer dans l'alignement parfait des fourmis désorientées.  

De cette vision négative du monde ordinaire, Arrow puise son horreur du mot passé
Pour lui, les souvenirs sont brumeux et boueux. C'est un de ces brouillards tièdes et opaques qui recouvrent les marécages les matins d'hiver.
Rechercher celui que l’on a été revient à être attiré par la chaleur du marais pour se réchauffer avant de s'apercevoir que cet espoir de réconfort n'est qu'une flaque d'eau croupie d'où rien ne se détache hormis le pressentiment puant qu'il vaut mieux fuir cet endroit au plus vite.

Arrow pourtant, il y a longtemps, a été un de ses enfants perdus à la recherche de la chaleur du marais. Sans repère, il avait regretté ce passé qu'il avait souhaité de tout cœur fuir et oublier mais Pan, par des images terribles, l'en avait dissuadé et Arrow l'Instinctif, avait asséché son marais de larmes salines.  Aux sons de la flûte et des chants de guerre, il avait tôt fait de recouvrir la tombe des souvenirs d'un champs de flèches et de fourrures dépecées.

Arrow, aujourd'hui vous le dit sans hésitation, son monde, c'est le Pays de Jamais. Il en est pleinement imprégné et y connait chaque fondation, chaque parcelle d'étrangeté, de beauté et de dangers jusqu'à ce qu'une nouvelle vienne subitement s'ajouter.  

On lui a d’ailleurs souvent dit qu'il percevait l'île comme les Peaux-rouges mais Arrow sait que cette affirmation est fausse. En effet, le lien unissant les clans indiens aux Esprits ne sera jamais sien car Arrow ne voit pas la Terre-Mère avec son âme.  
Comme une bête fauve, il la sent,  vit en écho à ses auras, s’imprègne d’elle comme Mort, Vie, Faune, Flore et Esprit, dans un amas global de sensations, se confonde en lui.



Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
Pan s'est avant tout le Libérateur, le briseur de fatalité. C'est un Dieu juvénile, qui, guidé par les voix impulsives de sa lubie, entend les plaintes et délivre les âmes du monde ordinaire pour les emmener vers un Ailleurs pas forcement meilleur.  
Pour ce simple fait,  Arrow lui voue reconnaissance et respect car sans la venue du petit tyran,  le garçon de treize ans serait bien tôt devenu un adulte à la volonté annihilée.
Néanmoins, le reste du tableau est cependant plus nuancé et Arrow, de Peter, ne peint pas que des traits élogieux. Le garçon est arrivé bien trop grand pour que Peter soit un modèle. Il admire son énergie vive, son action pure mais, passé l'euphorie des premiers jeux, l'Instinctif a toujours eu trop de discernement pour ne pas se sentir gêné devant l'irresponsabilité dangereuse du Feu-follet.  Souvent, sans se l'avouer, Pan l’effraie par ses idées et Arrow a peur pour les perdus comme il a peur pour Pan.

Il rumine contre son roi, la colère et l’insoumission en éveil, se prépare à agir, à attaquer pour protéger le grand-arbre et sa globalité. Il s’y confronte, tente de tempérer les propos du frère, nuance, expose la vérité que personne ne veut énoncer en espérant faire pivoter la girouette des pensées de l'enfant-roi sans que le bat blesse et qu'en échos, la punition tombe.

Il connait les risques de sa bravoure l’Instinctif car Peter a souvent tordu la flèche mais il n’a pas peur, ne baisse pas le regard, car il sait que si telle avait été la volonté de son roi, depuis longtemps, d'un coup rageur, celui-ci l'aurait brisé .


A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Derrière l'aura terrible que dégage le Capitaine et le vice putride que rejettent les pirates, Arrow ne les craint. Il les respecte avec haine, jauge leur dangerosité. Dans la masse des milles personnalités, il aimerait tuer ceux qui ont tué, torturé ou violé les siens. Il souhaiterait se venger Arrow mais n'est pas inconscient, pas totalement et sait que s'il se retrouvait face à Hook ou à certains flibustiers passerait sur le fil de son épée.






Le Bout d'aventure

[Ce bout d’aventure reprend le début de la V1 mais en change la trame narrative pour bien marquer l’évolution du perso :)
Il prend place entre la fin de l'intrigue 3 : L'horreur prend vie et le début de l'intrigue de l'intrigue 4 : La canicule enflammée. Cf : Bouteille à la mer]

Abeo, Saltillo
Triste nuit, sombre nuit !
Dans les cieux ! L'astre fuit.
Le mystère annoncé s'accomplit
Ce démon, de vos pleurs, sourit,
C'est la crainte infinie !

Il n'y a plus à Neverland, ni rêve, ni soleil depuis que le Croquemitaine s'y est installé à demeure.
Sous le mazout noir de la peur, il a noyé les cœurs, a étouffé l’espoir en capturant dans ses geôles le Cœur de l’ile.  
Les âmes frissonnent à présent de l'intérieur de leurs planques et depuis des jours, aucune bête ne semble vouloir sortir, le chant des oiseaux tuent à jamais. La nuit éternelle les a privées de leur équilibre vital et personne ne sait plus quand se nourrir.  Nombres de créatures, destabilisées, sont mortes de faim ou d'anxiété et les plantes, bordées de cadavres, empoisonnées par leurs sucs, pourrissent sur pied. Tout le monde s’inquiètent et leurs auras, en mille échos, se font lourdes, bruyantes, intrusives.
Arrow ressent tout cela, viscéralement et c’est cette sensation qui, à chaque instant, le tue.
Terré au Grand-Arbre comme tous les Perdus, il n’en peut plus d’attendre sans rien faire qu’un plan de bataille se monte, que d’autres s’occupent de leurs survies.
Il angoisse pour Pan prisonnier des griffes des Horreurs, sent en résonnance le cœur de l’enfant-roi ralentir, ses pleurs et ses appels retentir.
Il ne pense qu’à ça l’Instinctif. A son roi, à son frère, au fait que quelqu’un doit aller sauver ce tout petit enfant, cet oisillon si loin des berceuses maternelles.
Ça l’obsède et finalement, il n’y tient plus. Il se décide à affronter, seul. Il va chercher l’Ami-Cerf et tout deux, à travers bois et jungle, filent, la terre volant sous les sabots, l’air, chargé des effluves des charognes, giflant  son visage. Son cœur se soulève sous  l’odeur de mort mais Arrow se couvre le nez de sa cagoule, se colle un peu plus au pelage tiède de l’Ami pour continuer.

Les paysages sombres et déserts de l’île défilent et bientôt, ils arrivent à l’orée du village des horreurs. L’ambiance change soudainement. Ses nausées d’empathie s’estompent remplacées par un malaise silencieux, doucereux. L’atmosphère s’épaissit et rien ne bouge. Il n’y a plus d’air, pas de bruit et la vie semble absente entre les bâtiments lugubres. Ce n’est pas normal et l’ami-cerf renâcle, secoue l’encolure, tape du sabot. Il est agité, ne veut pas aller plus loin. L’endroit est un poison pour lui et le chasseur le sait, le sent. Il descend de la monture, la laisse s’échapper, disparaitre dans les fourrés.
Il avance dans le domaine, prudemment, son poing armé, serré sur son couteau, prét à se défendre et à attaquer. Son regard balance de droite à gauche mais il voit mal dans l’obscurité, craint que des horreurs se cachent quelque part ou qu’elles se soient massées à un endroit sous l’appel de leur roi.

Il respire péniblement et l’air devient lourd, sec, poussiéreux, porteur de l’odeur du feu.

Il a chaud d’un seul coup l’Instinctif et des gouttes de sueur roulent sur sa tempe, rendent moites son corps et ses doigts autour du manche de sa lame.
Il cligne les yeux pour les humidifier, plisse le regard pour les préserver.  
Il continue néanmoins, le champs de vision restreint jusqu’à apercevoir une ombre blanche, vaporeuse vers laquelle il accourt, au pied duquel il chute, gêné dans son parcourt par un obstacle qu’il n’avait pas vu .
L’angoisse et la surprise le prennent un instant mais véloce, il rattrape sa lame au sol et se relève, ignore le sang tiède qui poisse les genoux de son pantalon et les paumes de ses mains.  
Il attend quelques secondes des assaillants mais rien ne vient et se baisse alors pour observer l’obstacle.
C’est un cadavre de créature partiellement carbonisé dont il ne reste que l’arrière-train. Le corps, cloqué, est encore chaud sans être incandescent et à sa taille, Arrow suppose que c’est un blaireau ou chien. Il ne saurait le dire avec certitude mais une chose est sur : Ce n’est pas une victime d’Horreur. Elles ne font pas ça.  Elles mordent, griffent, électrocutent mais ne brûlent pas.   Pas comme ça.
Il grimace, se redresse et reprend son chemin. Dans les rues, clarté dans l’obscurité, il y a d’autres fumées blanches surmontant des cadavres consumés.  Il y en a toujours plus alors qu’il s’enfonce, prudent, dans le cœur du domaine puis soudainement, du silence, perce, une voix faible et claire, lointaine.
Elle tressaute, saccadée, comme un pleur d’enfant.
Pan.
Le cœur du chasseur rate un battement et il se met à courir en direction de la voix, se laisse guider par elle. Il n’a plus peur à présent, n’hésite plus, sursaute et ralentit à peine quand devant lui un cadavre s’enflamme sans raison. Non loin, son roi l’attend. Il doit le sauver et sauver l’île et c’est là la seule chose qui bat dans ses veines.
Il n’y a plus de prudence, de conscience et quand il débouche sur une place, son corps se fige, tétanisé un instant sous la vision.
Au milieu de l’aire, à quelques dizaines de mètres, s’élève un cairn géant de fumée claire et de cadavres sombres. Humains. Enfants.
Son estomac se noue et il lève le regard vers le sommet du monticule de chairs. Là, quelque chose pleure, gémit. C’est un petit tas tout de rouge incandescent de la taille d’un enfant recroquevillé sur lui-même. On dirait quelques braises encore chaudes parmi la cendre et les charbons mais Arrow sait que là repose Pan. Il attend, l’Oisillon, que son frère vienne le sortir de ce nid maudit.  


Il ferme les yeux le Chasseur, respire, à la recherche de courage alors que son cœur bondit d’angoisse. Il serre plus fort le manche de sa lame pour se donner de la contenance, pense à son Ami-Cerf, aux Perdus, à l’île, à son Roi qui l’attend, à tous ses frères survivants pour lesquels il doit le faire.
Pour lesquels il le fait,  saisit un pied pour se hisser, grimpe sur un premier corps, escalade le cairn.
Il serre les dents sur l’envie de vomir et son propre dégout, enfonce ses ongles dans ses paumes quand une douleur terrible, brûlante, s’empare de son bras droit. Il va au-delà des obstacles, se rattrape à une jambe, une épaule ou une main quand il dérape et que les dépouilles glissent, dégringolent, chutent en des bruits d’os cassés. Il retient ses larmes quand des visages, des silhouettes connues, défigurée se distinguent parmi la mélée, entres les fumées : Soul, Lacerate, Sharpy… Loutre, Wild, Maxence. Ses amis. Ceux qui croyaient en Pan. Qui se sont sacrifiés.
La raison de leur présence, Arrow se force à ne pas y penser ou il s’arrêterait. Il les ignore, préfére croire qu’il y a une raison, qu’il n’a pas vu la bataille venir et les amis partir.
Il ferme sa pensée et arrive au sommet, se précipite sur l’enfant en pleurs, le recouvre de ses bras protecteurs.
Il y ait arrivé et doucement, comme un frère, le rassure, murmure le nom de l’oisillon, l’appelle à retrouver la raison.
Tout est fini et la coquille de solitude de l’enfant-roi se brise, son corps recroquevillé se déplie, tout rouge, brûlant, ses deux yeux vifs comme des flammes. Il n’a pas l’air triste Pan et ce qu’Arrow pensait être un pleur est en fait un rire étouffé.
Il n’a pas l’air dévasté le tyran et il tient dans chacun de ses poings une petite poupée de chiffon terne et grise aux ailes racornies comme du papier brûlé.
Des fées. Mortes.
Arrow le réalise et se tétanise.
Il  les fixe et privées des couleurs de la vie, peine à les reconnaitre.
Mab. Tink.
Des poussières de fées quand elles s’effritent, tombent en cendre fine sous la pression trop forte des poings de l’enfant-Roi.
Et il rigole sous la vision le démon, de son sourire tout en dents de lait, les fait crisser les unes contre les autres, tout de joie décontenancé. Ça l’amuse, l’exalte, ce Feu-Fou, toutes ses poupées de chairs molles qui ne sont là que pour lui, que pour jouer. A la vie, à la mort, c’est à lui de décider car cette île toute entière lui appartient.
Il est le roi. Aimé… Détesté… Aimé… qui sous les doigts du Chasseur resserrés autour la gorge de l'enfant, ne sait se décider. Serrer ou relâcher.
Il est le roi, si puissant et pourtant si petit et faillible, tout de cris, de pleurs, de solitude et de détresse, petit oisillon qui vient de naitre au moment de mourir.  
Il est le roi. Celui qu’Arrow aurait voulu protéger. Celui qu’il aimait et a fini par trahir et détester.
Celui assassiné, étouffé, étranglé par incapacité de sauver.

Il a choisi l’Instinctif et le cœur en deuil, tremblant, pour ses frères et l’île, s’est fait bourreau et libérateur au dernier office de la vie.



Il s'est réveillé le chasseur et du rêve qui l'a imprégné, connait son sens, sa vérité :
Les enfants sont joyeux, innocents et sans cœur et un jour prochain, pour les préserver de la folie d'eux-même, il quitterait les oripeaux de l'enfance, arracherait son âme et n'y laisserait que le Devoir.
Jusqu'à la mort, il les protégerait.
Tel était le rôle des ainés.




L'Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Blarrow. Le seul, l'unique.
Et un âge ? 16 ans depuis hum... 7 ans.
C'est quoi ton Avatar  ? Ashitaka -princesse mononoke
Comment t'as découvert l'île ? Peter Pan m'a emmené ici il y a des années!
Tu la trouves comment ? C'est ma maison, l'unique.
Dis, tu crois bien aux fées ? Oui.







Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 


Dernière édition par Arrow le Jeu 1 Mar 2018 - 16:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smoke
Smoke

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 435
✘ SURNOM : Le Rieur
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : The smoke fills my lungs with the need to laugh.

[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyMar 20 Fév 2018 - 18:36

Oh. J'avais pas réalisé à quel point il avait pris cher, Arrow ='( *câline fort*
Revenir en haut Aller en bas
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyMar 20 Fév 2018 - 20:44

Oui. Il a pris cher...8'D
C'est un de mes personnages hein, rappelle toi le devine-tête, "les personnages handicapés d'Arrow"







Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1028
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyJeu 1 Mar 2018 - 12:41

Fiston. Viens voir Maman. *ouvre les bras pour un gros calin*

J'etais persuadée d'etre passée sur cette fiche depuis un bail, dediou !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyJeu 1 Mar 2018 - 16:27

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Oui, c'est un vrai déchirement de voir à quel point Arrow a changé, c'est encore plus terrible quand on assiste à ce cheminement sans pouvoir rien y faire, on prend cette violence et cette amertume en pleine figure et on a envie de le retenir, mais c'est trop tard. C'est drôle (enfin...) cette analogie avec Zombie et LE zombie, et cette ironie participe à la noirceur qui émane de ce nouveau Arrow. en un sens Il est inquiétant, sombre, un peu pourri, mais surtout triste. J'ai beaucoup aimé les petits détails, par exemple ses objets, ça ajoute beaucoup à la profondeur ! Et le Bout d'Aventure m'a tué sur place ! Ça donne des frissons, la façon dont tu décris l'horreur, la vraie, avec tout ce qu'elle a de sensoriel et ambigu. Bref, malgré sa densité (on voit les efforts que tu as fait pour tout condenser haha) c'est une belle fiche et j'aime toujours autant Arrow. Va rejoindre ton ami cerf mon cher.

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : Le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
Lacerate

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 1006
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyJeu 1 Mar 2018 - 18:12

Si on avait besoin de preuves que l'Île corrompt, cette V2 suffit amplement [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  3845094372

Il fait de la peine comme ça, Arrow, même si son évolution est logique et inéluctable. Tu le décris de façon très riche, on sent que c'est un perso que tu joues (et maîtrises) depuis longtemps. Le passage du bout d'aventure, surtout, m'a mis les frissons. C'est très fort, très bien mené et très bien écrit. Bref, tout cela m'a fendu le coeur mais il va sans dire que ça m'a grave plu.

GG pour cette V2 [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  3864948088







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyVen 2 Mar 2018 - 10:34

Max => *fait un gros Hug à Moman Max en chouinant * "Peter Pan et Zombie ils ont été méchants avec moiiii, va les taper à coup de béquillleee "
(sinon je crois que cette fiche a reçu un sort d'invisibilité ahah x))

Pan=> Oui tu as vu cette ironie du sort avec les Zombies est magnifique :') Je l'adore personnellement XD Je m'en vais donc rejoindre mon Ami-cerf avant qu'il ne succombe à l'île! -et qu'arrow veuille vraiment tuer Pan..-


Lace et Pan=> J'avais peur que le bout d'aventure soit trop synthétique, pas assez descriptif et "poignant" et qu'on comprenne pas tout mais ça à l'air d'aller alors je suis super contente =^^=

Merci et à bientôt en jeu ♥️








Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1627
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyVen 2 Mar 2018 - 11:24

DARK ARROW.
Cette évolution est super triste ohlala j'avais lu le fameux rp avec Peter mais ça fait quand même quelque chose de le voir comme ça ! J'aime toujours autant Arrow et son rapport à la nature et aux autres même si il est devenu plus grave. Bref cette v2 est très cool et en profondeur, high five !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arrow
Arrow

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : l'Instinctif (ou l'Arcmis)
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : Non :(
✘ LIENS : ♦️ fiche de présentation
♦️ Dé à coudre
♦️murmure en maroon
♦️ RP en cours : Lacerate



[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  EmptyVen 2 Mar 2018 - 15:07

freckles, bientôt Arrow aura la méche sur le côté et une larme noire dessinée sous l'oeil. Il sera si D4rK, EmO 4ever. 8'D
/fuit loin/







Playlist d'Arrow
Cerf de Jmwarkentin
Cerf aquarelle de Squint ♥️

merci à Alive, freckles, pour leurs dessins et/ou avatar, à max pour son dessin d'arrow
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty
MessageSujet: Re: [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt    [FINI]Arrow V2 - Mein Hertz brennt  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» [TV] Arrow (L'archer vert) et Flash
» Habbo .. pour moi c'est fini
» [Fan-Art] Les Prochain Bionicle
» Bug General

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-