Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: La dalle à en avoir la gerbe   Ven 2 Fév 2018 - 22:35

La nuit avait recouvert NeverLand de son manteau sombre parsemé d'étoiles, et les légers flocons qui virevoltaient dans l'air donnaient l'impression que les petites loupiotes qui éclairaient le ciel noir finissaient par se décrocher pour choir un peu plus bas.


Au Grand Arbre, la plupart des enfants avaient rejoint leurs cabanes respectives, discutant entre eux, écoutant les histoires des mères improvisées, se mettant au lit pour les plus petits.
La plupart, oui.
Car certains d'entre eux trainaient encore, peinant visiblement à suivre simplement le rythme de la communauté.
Apache faisait immanquablement parti de ceux la, et chez les chasseurs, cela faisait bien longtemps qu'on ne se demandait plus ou le punk trainait ses godasses.
Au réfectoire, pour ce coup ci.
L'iroquois avait manqué le grand repas du soir et avait décidé de se rattraper avant que les restes du banquet habituel ne soient complètement débarrassés.
Alors il errait, le révolté, débarquant dans la salle encore pleine de restes de nourriture mais ou désormais on ne croisait plus personne.
Personne ? Vraiment ?

Inratable, le grand blond qui se servait une assiette tranquillement, tout seul, la, tout près d'une des grandes tables encore bien garnie.
Et pourtant, ce fut à grandes enjambés que l'Hérissé se dirigea droit sur lui, attrapant une assiette vide au passage et le bousculant avec brutalité alors qu'il passait derrière lui.
Comme ça.
C'était gratuit.
"Bouge de la le bouffon taré !"
Qu'il lui servit en guise d'entrée, le fusillant d'un regard plus noir qu'il ne semblait jamais avoir été.
Ils n'étaient que deux dans le grand réfectoire vide, et pourtant, de toute évidence Apache considérait que c'était déjà une personne de trop.
Un chef de trop.
Pit.
Décidément, selon le métisse, le Joker était TOUJOURS de trop.
Mais ces derniers temps, il s'était fait discret, le blond aux yeux vert, et le punk n'avait pas manqué de le remarquer. C'était que celui la avait tendance à briller par ses absences comme on disait.

"Alors ? T'es en vacances en c'moment ? On croise plus beaucoup ta jolie petite gueule de bourgeois dans les parages."

L'entrée en la matière pouvait sembler bien salée, mais il n'en était rien, ce n'était que le début. C'était que le petit keupon avait bien mal digéré leur dernière altercation.
Un peu plus et on aurait pu penser qu'il lui avait manqué, le chef des raccommodeurs.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Sam 3 Fév 2018 - 9:34


Le joueur, le pion et le gamin. Le joueur, le pion et le gamin. Le joueur, le pion et le gamin. Le joueur, le pion et le gamin. L'esprit du Joker partait ailleurs, loin dans la fosse que renfermait son propre nom. Celui qu'il portait ici. Il n'en avait jamais eu d'autre, non ? Il était une fosse. Avide, de quoi ? Probablement de contrôle, même s'il pouvait ne pas paraître semblable aux férus de l'ordre.

Il se remettait, lentement, de ces derniers temps. Déjà le voyage d'il y avait un moment dans le monde ordinaire... ça lui avait faire très bizarre. Puis... Love. Elle avait ce truc qui s'était échappé du de la surveillance du Jeu. Une perte de contrôle qui donnait la gerbe à Pit. Comme si la boue et tout ce qui a pu y être enseveli voulait sortie par la bouche.

À force de passer plus de temps à tenter d'oublier en noyant son esprit dans les croquis, dans les créations, dans ses projets en tant que chef... il en avait oublié d'aller enlacer ou couvrir de cadeaux floraux aux mères et aux demoiselles. C'était Curve qui avait réussi à un peu le ramener, ça se fera gentiment.

Il avait fini par descendre pour venir manger un truc ou deux, ce que son estomac trouvera appétissant malgré la boue qui grondait au fond des organes. Ou la bile.

La table de nourriture n'attirait que par ses couleurs, pas son odeur ou l'envie de manger. Pit prenait des aliments, sans être sûr d'en avoir l'envie. Enviiiie... de créer, il avait envie de créer ce manteau en cuir humain. D'en faire un pour Belladone et un autre pour Cancrelune, il avait aussi promis d'en faire un autre pour la mère de cet enfant adorablement monstrueux.

Pit avait cette impression de préférer les monstres aux humains, mais impossible de dire pourquoi. Ça n'avait pas de sens à ses propres yeux bien trop verts.

Bousculade, brusque. Puis une phrase qui avait toute la signature du fameux Apache. Le Joker ne se soucia pas des aliments qui avaient péri hors de son assiette, toute son attention était attirée en un point. Le regard de fusillade que le chasseur lui lançait.

Une remarque suivit. Une remarque plutôt intéressante, parce que l'Hérissé avait remarqué. Certes, Pit n'était pas du genre discret, mais il aimait bien relever que l'absence avait été remarquée.

Détail plutôt important pour la seconde partie du Jeu.

Pit n'avait à ce moment aucun sourire. Rien, juste les yeux rivés sur Apache. Il laissa tomber son assiette, la boue n'avait pas envie d'engloutir ça.

Vague sourire en coin, c'était comme si ça lui faisait plaisir de croiser l'arrogance et la sauvagerie de l'Hérissé. Apache prenait tellement de place dans ses démonstrations de punk que l'esprit du Joker pouvait se concentrer sur autre chose que le manque de contrôle qu'il pouvait avoir sur une poupée, enfin... sur ce qui se trouvait dans une poupée.

Il s'approcha d'un ou deux pas. Pit n'afficha pas de rire, il observait attentivement l'interlocuteur. Comme s'il l'analysait. Il se souvenait. Il savait ce qui s'était passé, dans les grandes lignes décrites de ses yeux et oreilles tenues par les redevances.

- Content de te voir en un morceau, je m'inquiétais que tu ne sois plus entier.

Sourire, en coin, comme si quelque chose retenait l'énorme rictus. Quelque chose sonnait faux. Quelque chose dérangeait encore les tripes de la fosse. Mais... pas d'inquiétude. Apache était une carte, et non une poupée. Et même, si cela arrivait, pourquoi ne pas penser à des coups dans le ventre ? Pourquoi ça ne lui avait pas remonté l'esprit pour la poupée de vide ?

Il ne fallait pas remonter ces souvenirs.

Il se passa les mains sur le visage, comme pour tenter de ses réveiller.

Pit se souvenait qu'Apache lui avait fait passé une très bonne soirée, il en avait été très content. Très satisfait de tant de réactions.

Là, le sourire revenait.

Tranchant, la fosse voulait se remplir. Par la douleur ou par les hilarités.

- T'as bien trop de talent pour être effacé. Toi, ta bouille j'ai encore envie de la voir trainer par là. Remets-toi de ta mésaventure avant de te soucier de mon absence, je sais que je te manque mais quand même...

Gloussement, mais la fin sonnait faux. C'était comme s'il voulait noyer un élément, comme s'il voulait... changer de sujet.

Le sourire peinait à rester en place. Ce qui fit pester le Joker, dans sa barbe, "...'tain de fosse vide...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Dim 4 Fév 2018 - 8:47

Putain, il pouvait pas juste se casser ?
Mais non, non. Bien sur que non. Et sa propre naïveté lui sauta au visage alors que Pit se retournait sans grande précipitation, aucune expression particulière sur la mine alors qu'il lâchait son assiette, visiblement plus intéressé par le petit punk qui venait de débarquer dans son monde, dans son jeu, que par la bouffe.
Aucune expression particulière sur la mine...
Hein ?

Le grand blond fit deux pas dans sa direction et l'iroquois du se retenir pour ne pas reculer, tenant bon et levant la tête puisque l'autre le dépassait d'une bonne petite quinzaine de centimètres.

Un silence alors que le Joker le fixait de ses yeux trop vert, semblant le transpercer de part et d'autre le mettant de se fait visiblement mal à l'aise. Cependant, l'iroquois restait l'iroquois, soutenant ce regard sans ciller, ou presque.
Il y avait un truc d’inhabituel sur la mine du Joker.
Un truc très rapidement décrypté par le chasseur.
Il ne riait pas.
Il ne souriait pas. Ou si peu. A peine. Une esquisse.
Bizarre.

"Content de te voir en un morceau, je m'inquiétais que tu ne sois plus entier."

La phrase eu l'effet d'une belle douche froide, faisant s'effondrer quelque peu la mine assurée d'Apache, remplacée par un malaise visible qu'on cherchait à étouffer.
Oui, il avait passé du temps à l'infirmerie, qui ne savait pas, hein ?
Et alors.
Ca arrivait a tout l'monde.
Il n'y avait rien de particulier.
Rien du tout.
Il ne savait rien.
Et pourtant, rien que d'y faire référence, rien que d'en parler même sans en parler renvoyait Apache à une angoisse qui étreignait.
Il serra les poings alors que le chef se passait une main sur le visage, le masquant un instant, et lorsque celui ci réapparu, ce fut de nouveau tranché par ce sourire typique.

- T'as bien trop de talent pour être effacé. Toi, ta bouille j'ai encore envie de la voir trainer par là. Remets-toi de ta mésaventure avant de te soucier de mon absence, je sais que je te manque mais quand même...
- Ferme ta grande gueule ! Y'a pas de mésaventure ! Il s'est rien passé t'as compris ?
Dit avec sans doute un peu trop de hargne pour qu'on y croit une seule seconde, il continua cependant, cherchant à reprendre un minimum de contrôle sur lui même. C'était que c'était encore frais, cette histoire. Difficile à gérer correctement. Et il sentait son cœur battre un peu trop fort dans sa poitrine.
Calme toi, putain.. Calme toi !
"Tu ferais mieux de t'occuper de ton cul plutôt que du mien. Tu changes de sujet, Joker ?"
Petit sourire mauvais, mais forcé. "T'étais passé ou, hein ? Encore à faire des saloperies ?" Apache ravala sa salive, ne lâchant toujours pas l'autre des yeux.

"Un nouveau jeu, peut être ? Tu m'expliques les règles ?"

Un nouveau jeu, avec un nouveau jouet ? L'Hérissé n'en démordrait pas. Il se souvenait très bien de leur dernière altercation, de ce qu'il avait fait à Nasty, de comment il avait traité sa camarade, de jusqu’où les choses étaient allées.
Il se souvenait oui.
Le Joker.
Le joueur, le pion et le gamin.
Et surtout, les phases.

Le petit punk avait compris une chose, c'était que s'il voulait mettre à mal le chef des raccommodeurs et foutre en l'air ses plans, quels qu'ils fut, il allait devoir comprendre sa logique, sa psyché de taré. Pas une mince affaire, mais puisqu'il était la, devant lui, autant voir à essayer de répondre à ces quelques énigmes.
A quoi tu joues, Pit ?

Et avec qui ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Dim 4 Fév 2018 - 14:26

Comme toujours, Apache répondait de sa poésie habituelle. Normalité, c'était bel et bien la carte en question. La fatigue était présente dans l'esprit du Joker, fatigue et un brin d'inquiétude concernant ses éternels problèmes autour du contrôle. Certes, tout l'était toujours, sous contrôle. Sauf ce tout petit élément.

Bref, bref, passons. Pit préférait de très loin s'intéresser au chasseur vulgaire plutôt qu'aux zones d'ombres.

Sourire plus restreint, mais quelque chose de plus apaisé. Parce que c'était ce qu'il attendait du punk face à lui.

Un petit ricanement à la question qui ne semblait pas attendre de réponse. Des saloperies ? Presque toujours, cher Hérissé.

Un jeu ? Le sourire reprit de sa largeur, quelle joie qu'Apache aborde ce sujet précis. Le Jeu, le contrôle. Selon Pit du moins.

Le Joker s'en lécherait presque les babines, il le fit... mais plutôt pour s'humidifier les lèvres qui étaient devenues sèches. Il ne voudrait pas saigner en souriant, tout de même.

- Toujours le même. Ça change pas. Toujours les mêmes règles, Apache. Et tu lui suit rien que par les codes donnés par tes vêtements. "Anarchie", c'est bien le mot qui colle aux punks non ?

Le Joker ne faisait que parler de style vestimentaire, parler de ce que cela évoquait. Les vêtements pouvaient très bien crier une chose alors que la personne en criait une autre. Qui sait ? Peut-être que malgré les passages au cachot, Apache aimait l'ordre ? Franchement... ça n'avait rien de crédible. Non. Pit préférait que les vêtements hurlaient, de même de l'attitude de l'Hérissé.

Le Joker fit rouler un coup ses épaules, il avait passé tant de temps le dos voûté sur ses dessins pour ne pas lever la tête sur cette tâche sombre qui semblait vouloir l'aspirer. Mais là, lààà, il était en plein dans le Jeu parfait. Tout était en ordre dorénavant, il ne devait plus se soucier.

- T'as raison. T'as raison. Je devrais me réveiller. Donner un petit coup de peps'. Je m'en occuperai bientôt. J'ai fait de la peine à Curve, je ne l'ai même pas câlinée ces temps.

Un rire, il approcha d'un autre pas vers Apache.

Ouais, il s'en voulait d'avoir inquiété la Caliente aussi. Il s'occupait mal de ses chers acolytes, ils attendaient aussi la suite. Les pauvres, les pauvres, il fallait qu'il les câline plus, et qu'il leur fasse voir la suit brillante et aussi euphorisante que la soirée qu'il avait eu en compagnie d'Apache et Nasty.

- T'es là, en un morceau. Alors la suite ira bien. Je le saaaais, t'es un battant, non ? T'as rien d'un jouet en porcelaine. Hein ? Apaaaache, laisse-toi juste porter. T'occupe pas des pirates, ils ne sont pas au centre pour cette phase.

Rires, dissonants. Il tenta de les retenir, ces rires. Presque euphoriques. Puis ce flash stoppa tout. Pit plié en deux se redressa. Sans aucun sourire, la main sur le ventre déforma la chemise. Les yeux toxiques revinrent sur Apache.

- Tu sais si... ta peau était de bonne qualité ? Tu Lui as demandé ? Je me demande si les tatouages restent, après. Tu crois que... ça aurait du charme ? Tu crois que je devrais offrir ce genre de chose à à une créature avide de sang et de robes ?

Un rire revint, une hilarité.

L'esprit parlait trop vite. Parce que... parce que c'était rassurant de voir ce brin d'inquiétude en ce chasseur. Il se souvenait de la joie qu'il avait pu ressentir cette soirée-là, la soirée de sa cicatrice.

Il se servait un peu d'Apache, pour remonter la pente, pour que la fosse reprenne du poil de la bête.

- T'inquiète pas, je comptais participer aussi. Ma peau, tu sais, je l'ai aussi gardé.

Pit désigna son abdomen.
Comme s'il montrait que tout le monde était concerné. Même lui.

Il frappa à quatre reprises dans ses mains, le sourire était forcé. Enfin, un mélange bizarre.

- Apache, continue, tu sais... je t'observe, de tous mes yeux. Je veille sur toi, t'inquiète pas. Enfin, au Grand Arbre. Peut-être dans certaines zones ailleurs, mais c'est plus difficile.

Plus de sourire. Le regard dans le vide, trop occupé à essayer d'imaginer la carte. L'annihilation de ce... cette chose qui avait échappé à son contrôle, ça s'était passé dans des endroits qu'il ne connaissait pas. Des endroits où il n'avait pas d'yeux ni d'oreilles. Et si... c'était encore en vie ? Impossible. Si ça se trouvait, c'était rien de vivant. Juste un truc brûlé, ou jeté au fond d'une fosse.

C'était disparu, ça n'existait plus.

Le contrôle était repris, grâce à Soul en plus.

Le sourire revint, dissonant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Jeu 8 Fév 2018 - 22:08


- Toujours le même. Ça change pas. Toujours les mêmes règles, Apache.
Avait dit le Joker juste après s'être humecté les lèvres, reflex que le punk ne rata pas, ses yeux noirs naviguant de la bouche de Pit de nouveau découpée en un sourire mauvais, à ses yeux trop vert, trop clairs, trop fous. " Et tu les suit rien que par les codes donnés par tes vêtements." Hein ? Automatiquement, l'Hérissé baissa la tête, avisant ses fringues comme si l'espace d'un instant il avait oublié son look. "Anarchie", c'est bien le mot qui colle aux punks non ?"
- Euh... A vrai dire, ça dépendait, mais en l'occurence, oui, c'était le cas. On peut dire ça ouais. Mais...
Ou est ce qu'il voulait en venir ? Ça lui rappela cette fois, ou complètement défoncé Pit s'était mis à quasiment le menacer. C'était un peu flou dans l'esprit du révolté car cela commençait à dater, mais il lui semblait bien que le chef avait déjà fait référence à son style vestimentaire et ce qu'il signifiait.
A bas la hiérarchie.
Mort aux patrons.
Fuck the rules.

Mais la, le blond ne venait-il pas justement de dire que le punk suivait les règles... Par ce qu'il ne les suivait pas ?

Le chaos.
Pit jouait au jeu du chaos.
Les règles seraient donc celles de foutre le bordel...

Les choses devenaient plus claires, enfin, le brouillard se levait, laissant place à d'autres questions.
Pit voulait foutre le bordel au Grand Arbre.

Mais pourquoi ?

"T'as raison. T'as raison. Je devrais me réveiller. Donner un petit coup de peps'. Je m'en occuperai bientôt." Il allait donc bientôt faire de nouveaux coups. C'était ce qu'il lui disait littéralement. C'était fou, Apache avait cette impression de craquer un genre de décodeur, rendant désormais les phrases sans queue ni tête de Pit plus compréhensible. "J'ai fait de la peine à Curve, je ne l'ai même pas câlinée ces temps."
Une grimace en guise de réponse.
Putain, CURVE ! Ca faisait un bail qu'il ne l'avait pas croisé cette fille la, et ce n'était pas du au hasard. Cette meuf le mettait mal à l'aise, et surtout, il avait souvenir de quelques altercations pas des plus agréables avec elle.
Une folle.
Bien foutue, fallait pas se mentir, mais complètement tarée.
Le chasseur eut envie de lui dire que ses affaires de baise ne l’intéressait SURTOUT PAS, cependant, le fait que le grand blond fasse un pas de plus dans sa direction l'en empêcha, et c'était sans compter sur la suite.

"T'es là, en un morceau. Alors la suite ira bien. Je le saaaais, t'es un battant, non ? T'as rien d'un jouet en porcelaine. Hein ?"
J'ai rien d'un jouet tout c..." "Apaaaache" Le chef l'avait coupé. "Laisse-toi juste porter. T'occupe pas des pirates, ils ne sont pas au centre pour cette phase." "Les pirates ? Pourquoi tu parles de pir..." Le révolté s'interrompit soudainement, l'information et surtout a quoi elle faisait référence lui remontant brusquement au cerveau et lui coupant la chic.
Et l'autre se marrait.
Il riait tout en le regardant.
Ha c'était drôle. C'était drôle de voir la mine du punk se fracasser.
C'était drôle de le voir pâlir, de le voir trembler un instant, de le voir contracter la machoire et de voir son regard s'assombrir, se voiler.
Connard.
Enfoiré, que ca disait silencieusement.

"De quoi tu parles..?"
Question qui n'attendait pas de vraie réponse, lâchée entre ses dents serrées à les en fait grincer.
Il savait ?
Comment il avait pu savoir ?
Beaucoup devait savoir.
Par ce que les rumeurs allaient bon train au Grand Arbre. Les bruits courraient, les informations circulaient.
Les pirates...
Un pirate.
Qui lui avait gravé brulé son nom dans la peau.
Big Jack.
Signature rapidement raturée avec l'aide de Freckles.
Mais trop tard.

Et Pit riait, comme un dément il riait. Et puis soudain, plus rien. Un silence de plomb remplaçant rapidement les éclats de l'instant d'avant. L'atmosphère s’alourdissait, se chargeant de malaise. L'air en devenait presque irrespirable et Apache sentait sa gorge se serrer alors que les yeux verts revenaient à lui, tout sourire disparu. Évaporé.

- Tu sais si... ta peau était de bonne qualité ?
Les yeux du punk s’agrandirent de stupéfaction et d'horreur alors que la question était posée. La, comme ça. Le plus naturellement du monde. "Tu Lui as demandé ?" "Q.. Quoi ?" Tu LUI as demandé. Ca faisait comme un écho dans la tête du chasseur. Lui. Lui... Big Jack. Le cœur rouge s'emballa et la nausée lui remonta jusqu'à la gorge. Il perdait pied. Une envie de vomir soudaine, et derrière l'épaule de Pit, c'était une ombre immense et menaçante qui semblait se dessiner. Un souvenir qui peinait à s'effacer et ravivé en quelques mots, quelques phrases. "Je me demande si les tatouages restent, après. Tu crois que... ça aurait du charme ?" Un frisson, un tremblement, et L'Hérissé secoua la tête à la négative, heurtant soudain la table qui lui faisait dos, se rendant compte que sans même le vouloir, il avait fini par reculer de quelques pas, repoussé par un Joker qui le toisait de toute sa hauteur. "Tu crois que je devrais offrir ce genre de chose  à une créature avide de sang et de robes ?"
Que dire ? Y'avait-il vraiment un réponse à donner à ca ? Apache comprenait le sens, il savait de quoi parlait le grand blond déglingué qui lui faisait face.
Ce taré dégénéré.
Et se mélangeant à la l'angoisse, la colère et la frustration s'invitaient, raffermissant les traits de l'asiatique dans une mine plus colérique, comme un animal acculé prêt à mordre, il avait posé ses deux mains derrière lui, sur la lourde table en bois sans vraiment y prendre appui, comme cherchant à mettre plus de distance encore d'avec ce chef fou.
"T'inquiète pas, je comptais participer aussi. Ma peau, tu sais, je l'ai aussi gardé. "

Dégueulasse.
Répugnant.
Et cette soirée, il s'en souvenait aussi le punk.
Vision d'horreur, jusqu'à l'odeur de la viande de Pit.

Quatre genres d'applaudissements qui brisèrent l'ambiance sans pour autant l’alléger, les yeux noirs du plus petit s’écarquillant de surprise.

"Apache, continue, tu sais... je t'observe, de tous mes yeux. Je veille sur toi, t'inquiète pas. Enfin, au Grand Arbre. Peut-être dans certaines zones ailleurs, mais c'est plus difficile."

"NAN !" L'iroquois avait crié, ne se décollant cependant toujours pas de la table, visiblement mal à l'aise, un peu perdu, partagé entre les souvenirs de torture, ce qu'il entendait, les informations données, ce qu'elles signifiaient  et ce sourire qui allait et venait.
Immanquable sourire qui se fracassait pour mieux renaitre puis de nouveau disparaitre.
Ce n'était pas normal.
Pit n'était pas dans son état anormal.

"Tu vois rien, bouffon."
Et c'était quasi craché sifflé entre ses dents, pétri de hargne et de volonté de reprendre un minimum de contrôle. "Tu vois rien, tu sais rien !" Et il cherchait à s'en persuader, le pauvre révolté. "Tu comprends rien. J'suis pas ton jouet ! Je participerai pas à ton jeu ! On a RIEN en commun t'entend ??!" Et il avait haussé la voix sur la fin, espérant peut être faire reculer l'autre. "Ton chaos c'est pas le mien..." Comme pour appuyer ses dires, il secouait la tête à la négative sans quitter les yeux vert des siens, le souffle court. "J'participerai pas. Non non non..." Et un sourire tremblant qui lui remontait la commissure des lèvres, son regard se faisant plus mauvais. "J'vais t'mettre hors jeu, Joker." Et à peine la phrase était prononcée qu’intérieurement, le punk s'en faisait la promesse. "T'en aura bientôt fini d'sourire."
Ce sourire de malade.
Ce soir vacillant.

"T'as pas le contrôle, Pit."
C'était rare qu'il l'appelle par son vrai surnom. "Tu l'as plus. J'le sais." Il savait ? Il se doutait. Et s'il avait tord, il ferait en sorte de transformer ce mensonge en vérité.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Dim 25 Fév 2018 - 10:54


Apache, Apaaaache, il réveillait un truc qui dormait. Un truc qui avait un oeil tourné vers Peter Pan, un oeil presque insistant. Un lac d'absinthe remué de vagues, mais impossible de savoir d'où elles venaient. Le lac paraissait si calme, et pourtant... une ombre nageait dans le fond, s'engouffrant dans la pupille, tombant jusqu'aux abysses de l'âme bizarre qui habitait le corps du Garçon Perdu qui arborait fièrement une médaille de chef.

Quel oeil faisait cela ? Celui porté par le 4 ou l'autre ?

Le sourire était bizarre, le regard était bizarre. Pit était bizarre.

Comme une chanson joyeuse, mais qui sonnait faux, quelques chose clochait toujours. Et ce soir, c'était encore plus cassé.

Un rire, léger, que Pit ravala suite au cri du chasseur. La protestation qui engendra d'autres mots, ces derniers tombaient dans la fosse. Pour que les trois puissent écouter.

Pourquoi Apache montrait-il tant de détermination à aller dans le sens contraire ? Pourquoi n'était-il pas content ?

Les trois regards regardaient par ces lacs toxiques, observant presque plus attentivement encore. Presque une peine se fit sentir, sur le coeur qui battait en sens inverse. Trouvant la normalité où les autres y voyait la dissonance.

Le contrôle. À ce mot, Pit croisa les bras, un regard bizarrement... désolé. Là où le Pion et le Joueur tremblaient d'agacement, voulant se faire d'Apache un manteau, le Gamin afficha son expression. Désolé, inquiet. Il fallait rendre la poupée de vide, vide. C'était normal. Réparer. On pouvait toujours réparer les jouets.

Toujours. Il fallait juste les montrer à maman, elle saurait comment faire. Comme la dernière fois, Dusk avait su comment réparer la bêtise du Joker, non ? Non ? Non... il ne fallait jamais lui infliger ça encore. Laissons ça de côté, Soul s'en occupait. Ou s'en était occupé ? Quand était-ce arrivé déjà ?

Avant le sous-marin, ou après ?

Impossible de remettre les choses dans l'ordre. Impossible. Quelque chose murmurait qu'il réagissait en décalé, que la perte de contrôle s'était passée il y avait plus longtemps...

Un soupir, un visage normal. Peut-être ce que Pit avait été avant, gentil, n'était qu'un jouet qui voulait le bien de ceux qui en prenaient soin.

- Le contrôle, c'est important. Tu sais ce que ça fait, d'avoir des fils reliés aux os ? Il faut un bon joueur pour que les jouets ne souffrent pas. Quand j'ai pas le contrôle, qui sait ce qui pourrait arriver de pire ? Jamais je n'ai eu la vie de quelqu'un sur la conscience, tu sais ?

Le Joker tenait à ça, le fait de n'avoir jamais tué. Le fait de ne jamais se battre. Peut-être une vieille mécanique, une vieille éducation lui disant qu'il ne devait pas s'attaquer aux clients, ne pas profiter pour fuir. Juste attendre.

Peut-être.

Pit observait toujours Apache, de cet air fixe et désolé.

- Je l'ai perdu une fois, et ça a fait du mal.

Un rire faux, léger, infiniment forcé. Une grande inspiration.

- Haha, excuse-moi, je m'égare. Le gamin dans la boue a pu respirer de l'air on dirait...

Un rire, plus fort, plus hystérique qui plia Pit en avant. Il prit appui sur la table à côté de lui pour reprendre sa grandeur.

- Personne a le choix du Jeu, on est tous dedans. Dans une putain de fosse. Y en a que peu que j'ai réussi à mettre en dehors de tout ça.

Il voulu avancer vers Apache, large sourire détraqué sur le faciès.

- Si je perds... le chaos viendra. Du moins, si je perds comme tu l'entends. Hahaha ! Non, non, Apache faut pas t'en faire, je suis de ton côté. J'admire, j'attends avec impatience. Je vais pas te déranger, je suis dans un autre niveau de jeu.

Rires, encore et encore. Mais Pit n'avançait pas, ou plus du tout. Quelque chose dérangeait son esprit, quelque chose l'occupait. Il avait perdu le contrôle une fois...

- Ce qui aurait pu me tuer, entièrement, ça a été tué heureusement.

Pas de sourire, les lacs d'absinthe fixés sur l'Hérissé. Le visage tomba un peu de biais.

- Et... même pas de mes mains. Même ce qui aurait pu me faire perdre, au sens où je l'entends, j'ai pas eu à le faire moi-même.

Un rire, fort, bizarre. Comme s'il était partagé entre de la joie et de la peine. Là où le Pion et le Joueur étaient joyeux, le Gamin pleurait de ne plus être le doux clown qui faisait sourire une petite poupée qui sentait le savon.

Le calme revint, et une larme coula dans le coin de l'oeil qui ne portait pas de 4.

- Trois états, et je ne m'entends pas...

Le Joker s'assit sur la table qui lui avait servi d'appui.

- Apache, Apache, t'es quoi ? Un gentil ou un méchant ? Gamin, Pion ou Joueur ? Lequel tu préfères dans la fosse ?

Vacillant, il partait dans beaucoup de sens. Le Joker était cassé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mer 21 Mar 2018 - 19:17

Après la courte tirade d'Apache, le grand blond tira une gueule relativement étonnante aux yeux du punk, tout en croisant les bras.
Une mine... Désolée ?
Ouais, c'était bien ce qui semblait. C'était bien ce sentiment la qui se dessinait sur la mine pale et tatouée du chef qui faisait toujours face au révolté.
Ca lui faisait bizarre, à l'Hérissé, par ce qu'il n'avait pas l'habitude de voir ce genre d'expression se peindre sur cette bouille la. En dehors du sourire, la palette d'expression du Joker ne possédait pas énormément de nuances, du moins, concernant les échanges que tout deux avaient pu avoir jusqu'ici.
Ce soir la semblait différent.
Vraiment différent.

Un soupire venant du plus grand, et un visage... Quoi de plus normal qui avait tout de surprenant.
"Le contrôle, c'est important."
L'iroquois fronça les sourcils, attentif. "Tu sais ce que ça fait, d'avoir des fils reliés aux os ?" Automatiquement, la mine concentrée de l'Anarchiste fut remplacé par la surprise. Houla.. Hein ? Ca disait quoi la ? "Il faut un bon joueur pour que les jouets ne souffrent pas." Ca repartait dans tout les sens, et Apache peinait déjà à suivre. "Quand j'ai pas le contrôle, qui sait ce qui pourrait arriver de pire ?" Un bon joueur pour que les jouets ne souffrent pas... Le contrôle... S'il ne l'avait pas qui sait ce qui pourrait arriver de pire... C'était confus. Ca partait dans tout les sens, mais il y avait un quelque chose qui semblait en ressortir. Pit semblait se sentir investi d'un genre de mission, d'un rôle. Faisait-il référence à son statut de chef ? Ou est ce que c'était autre chose ?

"En fait j'ai .... ..... Je crois que j'ai peur de ce qui se passerait si j'étais pas là, à ce rôle."

Freckles.
Un instant, ça lui rappela les mots de Freckles.
La peur.
Pit avait peur ?
Pit se sentait responsable ?

"Jamais je n'ai eu la vie de quelqu'un sur la conscience, tu sais ?"

C'était bien ce qu'il semblait, oui.
Ne pas avoir de vie sur la conscience... Ne pas avoir de mort sur la conscience ? Ca sonnait un peu pareil, au final.
De quoi se sentait-il responsable ?


"Je l'ai perdu une fois, et ça a fait du mal."


Il avait perdu le contrôle...
Apache eut envi de lui demander ce qu'il s'était passé, piqué par une curiosité venue de nul-part, visiblement associée à ce nouveau passe temps qui était de décrypter le Joker. Cependant, l'autre ne lui en laissa pas le temps, enchainant avec un rire qui sonnait terriblement faux.
" Haha, excuse-moi, je m'égare. Le gamin dans la boue a pu respirer de l'air on dirait..."

Et il semblait bien que cette phrase, toujours relativement énigmatique avait tout de la meilleures des blagues, puisque dans la foulée, Pit s'était mis a se marrer comme un dément, a s'en plier en deux devant les yeux ahurit du punk.
Le gamin dans la boue...
Le gamin...
Le vrai lui, en somme.
Il avait parlé vrai, et d'un seul coup avait repris le contrôle, du moins, le voulait.

- Personne a le choix du Jeu, on est tous dedans. Dans une putain de fosse. Y en a que peu que j'ai réussi à mettre en dehors de tout ça.


S'il y en avait peu, c'était qu'il y en avait.
Qui ?
Pourquoi ?
Et toi, tu joues a quoi ?


- Si je perds... le chaos viendra. Du moins, si je perds comme tu l'entends.
Ha bon ? Mais ce n'était justement pas le chaos qu'il voulait ? Ca devenait vraiment bordel, ca se contredisait, et le punk se rendait compte qu'il avait encore bien du chemin a faire avant de pouvoir comprendre complètement ce mec la. "Hahaha ! Non, non, Apache faut pas t'en faire, je suis de ton côté." Une grimace en réponse à ca. " J'admire, j'attends avec impatience. Je vais pas te déranger, je suis dans un autre niveau de jeu."

Et il riait, encore et encore.
Ca sonnait tellement faux, ce rire. Peut être plus encore que le reste du temps.
Pourquoi ? Par ce qu'il revenait par intermittence, et a des moments qui ma foi... N'avait rien de si drôle.
C'était comme si par instant, le Joker se rappelait du rôle qu'il avait a jouer.

- Ce qui aurait pu me tuer, entièrement, ça a été tué heureusement.

Et une fois de plus, le sourire disparu, les yeux vert se fixant encore dans ceux noirs du chasseur, le faisant frissonner. "Et... même pas de mes mains. Même ce qui aurait pu me faire perdre, au sens où je l'entends, j'ai pas eu à le faire moi-même."
Alors qui avait tué quoi ?

Apache aurait voulu poser cette question directement a Pit, mais il fut coupé par un nouvelle éclat de rire. Plus fort, plus bizarre, plus dissonant encore que les autres, et puis, une fois n'était pas coutume, le silence revint. Lourd. Étouffant. Et partant du coin de l’œil du grand blond, une larme traça son sillon sur sa joue pale, celle qui n'était pas tatouée.

Il ...

... Pleurait ?

- Trois états, et je ne m'entends pas...
Énigmatique. Et le chef s'assit sur la table voisine, libérant quelque peu l'iroquois d'une certaine pression. Celui ci ravala sa salive, mal a l'aise.
Jusqu'ici, le Joker l'avait relativement malmené, le baladant, soufflant le chaud et le froid, le torturant même, le renvoyant a des instants bien désagréable, lui notifiant dans le même temps qu'il possédait un certain avantage sur lui.
Pit savait.
Apache ne savait rien. Ou presque. Si peu. Il voulait savoir. Il voulait comprendre. Et c'était un peu comme si l'autre s'en amusait.

- Apache, Apache, t'es quoi ? Un gentil ou un méchant ? Gamin, Pion ou Joueur ? Lequel tu préfères dans la fosse ?

- J'suis un gentil. Et c'était vraiment très bizarre de l'affirmer, comme ça. Ca paraissait tellement binaire comme façon de raisonner, cependant, l'iroquois avait pris la tangente de suivre Pit sur son terrain, de peut être faire un pas vers cette fameuse putain de fosse. Pour mieux le comprendre, il fallait qu'il s'enfonce un peu dans son jeu. Juste pour voir. "Et toi, t'es le putain de méchant de l'histoire, tu l'sais ca ?" C'était dit a moitié sérieusement, par ce que même si ca paraissait bien enfantin, comme analyse, Apache, il y croyait quand même d'une certaine manière. "J'ai pas l'habitude de faire des préférences, mais tu sais quoi, ce soir, j'ai envie de te faire plaisir." Alors, il se décolla de la table contre laquelle il s'était plus ou moins réfugié, s'inventant une assurance qui venait de nul-part. Ses hanches lui faisaient un peu mal d'être resté coincé contre le bois pendant un trop long moment, trop crispé qu'il était, mais il fit comme si de rien, s'avançant cette fois de lui même vers le grand blond assit juste a coté de lui, lui faisant face.

"Le gamin."


Il avait dit ces deux mots la avec une mine très sérieuse, fixant l'autre avec une certaine intensité. C'était que ça le rongeait un peu, le punk.
Ca le bouffait de l’intérieur de vouloir comprendre.
Comprendre le système pour mieux le démolir.

"C'est lui que j'préfère. C'est à lui que j'veux parler.

Tout en parlant d'un ton sans concession, il s'était rapproché, voulant inverser les rôles, reprendre l'avantage.

"Tu me ferais cette faveur ?"
Et puisque lui aussi savait jouer, puisqu'il avait décidé de faire avec les règles du Joker, la mine du petit punk se fit plus douce, une moue mi-boudeuse mi charmeuse se dessinant sur sa bouille. "J'veux qu'il me raconte une histoire." Son histoire ? Le révolté jouait avec le feu, il le savait. Il prenait des risques. Il n'avait pas toute les cartes en main. Il bluffait ? C'était presque ça. Mais c'était comme ça qu'on faisait, dans l'univers de Pit, non ?
Peut être.
Ca s'appelait improviser.
"J'veux que tu me dises qui a tué quoi."
 Et Apache avait posé ses deux mains sur la table ou avait élu domicile le chef des raccommodeurs, une de chaque coté de ses jambes, l'encadrant, se postant juste en face de lui, relativement près et surtout, ne le lâchant pas des yeux, la mine pétrie d'assurance.

"Et pourquoi tu pleures ?"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Sam 31 Mar 2018 - 11:07

Pit était concentré. Du moins, attentif. Parce qu'il était surpris qu'Apache lui réponde. Il lui répondait. Mine étonnée d'abord, même si le sourire habilla encore le faciès du Joker. L'Hérissé était le gentil, et ce dernier considérait Pit comme étant le méchant de la putain d'histoire. Et puis la suite, la suite...

Le Chasseur avait dit vouloir causer au Gamin, il préférait le gamin. Il voulait une histoire, savoir qui avait tué quoi. Il était même face à lui, à Pit, l'encadrant. Le Chef était bel et bien étonné, surpris, très surpris. Il laissa échappé un ricanement. Il était content. Il aimait voir ça, c'était comme s'il avait réussi à faire jouer un chat qui ne lui accordait pas l'attention qu'il voulait.

Enfin, c'était ce que l'esprit tordait pour que ça lui convienne.

En réalité, le joueur n'avait pas très envie de laisser respirer le putain de déchet qu'était le gamin.

- Si... je suis le méchant, c'est comme tu veux. Moi je me vois plus comme neutre. Le pion est méchant. Mais moi, c'est vrai que je donne les ordres.

Un rire dissonant. Il ne savait presque plus que faire que ça.

- J'ai pas trop envie. Tu veux vraiment parler à un déchet qui ne sert que de morceau de viande ?

Un ricanement presque mauvais.

Le gamin, c'était un peu le coté que Pit détestait. Le coté qui se sentait sali, utilisé, qui ne possédait même pas son propre être. C'était juste le point de départ. C'était celui qui des fois avait tenté de se relevé, en défiant une autorité au-dessus de lui. Même s'il ne pouvait pas dire de quoi il s'agissait précisément. Le Joker savait que maintenant c'était fini et dévoré par l'Île.

Pit se pencha en avant, jamais la proximité le dérangerait, enfin... c'était surtout qu'il ne comprenait même pas le concept de distance entre individus.

- Tu parles aux déchets dans les poubelles, toi ? Donne-moi au moins une raison que je te laisse faire ça, je suis pas vraiment content là, pourquoi j'aurais envie de faire plaisir ?

Serait-ce du dédain qui se dessinait sur le visage du Joker ? Vexé ? Inquiet de se sentir mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mer 11 Avr 2018 - 5:19


- Si... je suis le méchant, c'est comme tu veux. Moi je me vois plus comme neutre. Le pion est méchant. Mais moi, c'est vrai que je donne les ordres.


C'était bizarre, tout de même. Vraiment bizarre même.
C'était à la fois comme si Pit se dissociait réellement lui même en trois parties bien distincte tout en admettant qu'elles étaient chacune lui même.
Il n'y avait peut être finalement que Le Gamin qu'il ne laissait pas s'exprimer.
Ou simplement par accident...
Cette idée renforça un peu plus l'Anarchiste dans son choix précédent. Quelque chose lui disait que cette facette la de la personnalité du Joker détenait un certain nombre de clefs.

- J'ai pas trop envie.
Tiens tiens... Tu veux vraiment parler à un déchet qui ne sert que de morceau de viande ? Parler de quelqu'un en ces termes, c'était violent, mais lorsqu'il s'agissait de sois même, cela paraissait plus agressif encore.
Pit se considérait-il donc de cette manière ?
Un déchet.
En partie, en tout cas, il semblait bien.
Le grand blond, dans le même temps s'était un peu penché en avant, réduisant un peu plus l'espace qui les séparait et faisant ravaler sa salive à Apache. Le punk se souvenait que trop bien de cette fois ou l'autre s'était amusé à coller sa bouche sur la sienne, et ne souhaitait vraiment pas réitérer l’expérience.
Cependant, il tacha de rester bien en place, le menton relevé puisque l'autre le surplombait, la mine peut être un chouilla moins assurée mais tenant tout de même bon.
Il ne reculerait pas.

- Tu parles aux déchets dans les poubelles, toi ? Donne-moi au moins une raison que je te laisse faire ça, je suis pas vraiment content là, pourquoi j'aurais envie de faire plaisir ?
Pas content ?
Décidément, cette soirée était riche en surprise.
C'était la première fois pour l'Hérissé qu'il voyait les expressions du Joker se faire aussi variées, et le voir dans cet état confortait plus encore le chasseur sur la route qu'il avait emprunté.
Un terrain boueux, glissant à souhait ou il faisait sans doute bon de se casser la gueule.

"Je sais pas..." Le révolté lâcha les grands yeux vert de Pit du regard, faisant mine d'y réfléchir l'air de rien, faisant une moue juste avant de revenir à ces mirettes vertes et glaciales. "En souvenir des bons moments passés ?" Alors la, c'était vraiment se foutre de la gueule du monde. Et pourtant Apache avait dit ça avec une petite mine souriante, un peu joueuse, aux airs quémandeuses.

Si l'iroquois du macadam avait bien compris une chose concernant le Joker, c'était que la force et la violence ne fonctionnaient absolument pas avec lui. Souffrir ne lui faisait rien du tout et ce n'était donc de toute évidence pas la bonne méthode à appliquer.
Le problème, c'était que l'Anarchiste, bien qu'étant pour l'instant le recruteur numéro un de la révolte, avec un taux de réussite plus qu'élevé, ne connaissait pas tant de méthode pour convaincre que cela.
La première c'était tabasser l'autre jusqu'à ce qu'il entende raison.
La deuxième consistait à user de ses charmes.

"Tu m'aimes bien, non ?"
Et il s'était un peu plus appuyé sur ses mains, ne se rapprochant pas mais donnant cette impression. "J'ai bien compris que c'que j'faisais... Ce que j'étais, ca te servait bien." A installer le fameux Chaos. "Tu te sers de moi ..." Est ce qu'il y croyait vraiment ? Peut être un peu. Il avait cette sensation qui lui collait à la peau, même s'il détestait y penser et encore plus l'admettre. ".. Alors tu me dois bien ça non ?" Le français pencha doucement la tête sur le coté sans lacher l'autre des yeux, un sourire en coin. "Moi aussi j'ai le droit de jouer."

Alors baisse les armes, putain ! Parles, nom d'un chien ! Donne moi des informations. Laisse moi comprendre, rentrer dans ta tête, rentrer dans ton jeu.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mar 17 Avr 2018 - 18:58

C'était amusant, distrayant, de voir l'Hérissé réfléchir. Jouer d'autres moyens que la violence. Jouer des gestes, instaurant peut-être un genre de proximité parfaite pour récolter les murmures faibles d'un gamin qui avait appris à la fermer.

Et les mots qu'Apache avait choisi furent importants. Pit souriait toujours, il ne changea pas une seule fois d'expression. Pas une seule. Les derniers mots donnèrent envie de parler, de laisser le chasseur avoir une petite victoire. Donner une récompense à une carte qui donnait déjà beaucoup au Jeu. Quelque chose qui servait ce chaos tant adoré par le bouffon du tyran.

Un soupir léger et un faible rire.

- Je peux pas refuser ça à l'une de mes cartes préférées.

Le sourire changea, moins sûr de lui. Différent, comme s'il n'avait pas l'habitude de sourire.

Pit leva la main droite pour la poser sur le torse du chasseur, puis exerça une petite poussée, pour avoir de la distance. Le chef lui-même recula un peu plus sur la table.

Le gamin avait compris qu'on ne devait pas franchir la distance entre les personnes. Cette foutue distance qu'on lui prenait sans cesse. Il n'avait pas droit à son espace à lui. Au moins, au fond d'une fosse... il était tranquille.

Du moins, c'était comme ça que "ce Pit" pensait. Une pause dans le jeu.

- Pourquoi tu veux parler à ça ? C'est plutôt la facette de laquelle on s'en fiche généralement.

Il se désignait lui-même par "ça". Le Joker ne savait pas pourquoi, mais il n'aimait pas relâcher le rôle. Il détestait ça, il ressentait que quelque chose ne tournait pas rond.

- Profite, je fais pas cette fleur à tout le monde.

L'expression sur lui semblait... normale. Normale à l'échelle de la majorité des gens. Un sourire un peu forcé. Une distance demandée. Ce n'était plus le Pit ouvert à tous, qui franchissait et adorait que l'on franchisse son espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Jeu 19 Avr 2018 - 9:52

Le bouffon le regardait parler, et sur sa mine tatouée le sourire ne se départissait pas. Il semblait contenté. Il aimait ce qu'il entendait, et ça se voyait. Bon point pour le punk alors que Pit soupirait et riait doucement tout en l'écoutant.

- Je peux pas refuser ça à l'une de mes cartes préférées.

Bingo.
C'était une vraie petite victoire, et pourtant, sur la bouille d'Apache, bien que le sourire et la mine joueuse restaient, ils s'étaient comme figés.
Une carte, hein.
Ca sonnait comme un pion.
Et ca sonnait surtout comme une putain d'insulte.
Le punk ravala pourtant sa salive et sa fierté. Il n'allait certainement pas tout gâcher juste pour ça, et puis quoi ? Il le savait, non ? Que le Joker le voyait de cette manière. C'était même de sa propre initiative qu'il l'avait amené sur ce terrain, devançant même le chef et l'accompagnant sur ce thème.


"Tu m'aimes bien, non ?"
"Tu te sers de moi ..."

Et ça avait marché. Il avait su l'amadouer, lui faire baisser les armes. C'était comme une porte qui s'ouvrait, en même temps que le sourire faux et acéré du Joker changeait, se transformait, s'adoucissait ? Se faisait moins mordant. Moins dangereux.
Peut être plus vrai.

Autre, en tout cas.

Doucement, la main du plus grand se posa sur le torse du métisse, le repoussant sans grande force. Il n'en eu pas besoin, car le chasseur se recula automatiquement, comprenant la demande silencieuse.
Il voulait de la distance.
Il n'aimait pas cette proximité qu'avait instauré Apache, bien que forcé, bien que factice pour pouvoir mieux le charmer. Mais c'était à l'autre que ça faisait plaisir, ce genre de chose, pas à celui ci.
Pas au gamin.
Alors le français s'était redressé, lâchant la table de ses mains, faisant de nouveau simplement face à son interlocuteur.

- Pourquoi tu veux parler à ça ?
Un léger froncement de sourcils. "Ça"
Si quelqu'un avait dit à Apache que Pit réussirait l'exploit de lui faire penser à cette personne qui faisait battre son cœur un peu plus vite, ces derniers temps, il lui aurait tellement rit au nez.
Ça...
Il avait utilisé le mot "ça" pour se désigner lui même.
"Je te l'ai dit. A toi je sais pas mentir, je peux pas. Avec toi je suis pas la Normale, je suis juste.. Ça."

"C'est plutôt la facette de laquelle on s'en fiche généralement."

- Moi je m'en fiche pas.

Non non, ça l’intéressait grandement même. Ça sonnait bienveillant, dit de cette manière, mais si Apache avait de l’intérêt pour cette facette cachée du Joker, c'était uniquement pour lui faire du mal en retour comme il avait fait du mal à Nasty, non ?
Oui...
Bien sur que oui.
Il n'avait aucune empathie pour ce type la.
Pour cette ordure.
Pas vrai ?
Ouais.
Alors pourquoi est ce que son cœur avait fait comme une drôle d'embardé, quand les mots du chef s'étaient superposés a ceux de Her, dans sa tête de punk ?
Il s'en fichait pas.

- Profite, je fais pas cette fleur à tout le monde.


Ouais.
Il fallait en profiter.
Il fallait pas se laisser attendrir, surtout pas. Pit n'était pas comme Her. Pas une seule seconde.
Un miroir brisé en mille facettes.

Ils n'avaient rien en commun.
Trois états, et je ne m'entends pas...

Pit n'avait rien d'humain.
Vraiment ?
Et si justement, il avait devant lui la part la plus sensible du Joker ? Le gamin. Le déchet. Celui qui se cachait, qu'IL cachait, au fin fond d'un tas d'ordure. Tout au fond de la fosse.

"Dis moi... Pourquoi tu pleurais, tout à l'heure ?"
Drôle d'entrée en matière ? Peut être. Peut être pas. Apache avait déjà posé cette question, mais elle était resté sans réponse. "C'est toi qui pleurais, pas vrai ?"
C'était bizarre.
Un peu comme si l'Hérissé s'adressait à une toute autre personne.
Il s'adressait au Gamin, bien évidemment.
Pas à l'Autre.
Pas aux Autres.
Il s'adressait à Pit.
Au Pit qui pleurait, pas à celui qui riait, et le ton de sa voix s'était fait doux, son regard s'était fait compréhensif, patient.
Il voulait le mettre en confiance.
Il voulait qu'il se confie.
Apache voulait savoir.

Y parviendrait-il ?
Le Joker le laisserait-il faire ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mar 24 Avr 2018 - 22:36

Apache semblait respecter la distance physique que le gamin dans la fosse aimait instaurer. Pour respirer, loin de la boue de tout le monde. Pourquoi jouer à ça ? Pourquoi parler au gamin ?

Le Joker n'affichait pas de sourire, comme si on venait de le réveiller de son rêve. Il observait les environs un peu distraitement. Surveillant quelque chose, surveillant que rien d'autre ne tombe dans cette fosse. La question posée le fit adresser un air un peu perdu à l'Hérissé. Pit passa machinalement la main au coin de l'oeil qui avait pleuré. C'était sec maintenant, après tout il n'était question que d'une larme. La sensation étrange sur son torse et un peu de son ventre lui fit regarder sous sa chemise. Ah oui, la cicatrice. C'était très marqué, ça ne partirait pas si facilement. Probablement. Il fronça les sourcils, l'air de réfléchir. Où était la partie qui était à la place de cette peau moche ?

Les yeux beaucoup trop verts retombèrent sur Apache. Ah oui, oui, oui. Il fallait répondre.

C'était bizarre. Répondre, il avait l'air de vraiment attendre une réponse.

- Peut-être. Je suis pas très sûr de ça. Les larmes viennent plutôt du rire, si je pleure c'est pas que ça va pas bien.

Comme s'il voulait... rassurer. Sauf qu'en disant ça, il avait l'air de ne pas comprendre lui-meêm. C'était comme s'il l'avait dit à quelqu'un d'autre, ailleurs, dans un autre contexte.

- T'attarde pas sur ces détails, c'est jamais important. Du moins, rien de physique ne l'est. Sinon je ne serais pas bien dans ma tête depuis... depuis... je sais plus. Mais ça ne devait pas être important.

Le sourire affreusement forcé. Le gamin, c'était celui du début, qui savait que quelque chose n'allait pas, que quelque chose n'était pas normal. Mais qui devait tout de même se soumettre. Celui qui avait gardé cette habitude d'inventer, de minimiser, pour tout excuser et faire croire à un monde rose à quelqu'un de plus innocent. Qui ? Pit ne le savait pas. Il n'en savait rien. Tout était dévoré par l'Île depuis longtemps. Mais depuis, le Joker accordait ses facettes sur le peu de personnes en dehors du jeu.

Le chef n'avait plus rien du personnage habituel, tout joyeux, tout sûr de lui. À l'aise. Non, ce Pit devant Apache était... maladroit. Le genre à accepter n'importe quel coup sans demander de raison, sans chercher à rendre ou à se venger.

C'était le Pit qui n'aimait pas qu'on attende quelque chose de lui, parce que ça lui donnait toujours une boule d'angoisse au ventre. Tout le temps.

- J'espère que t'attends rien de moi, hein ? Je vais rien pouvoir te donner, je dois attendre un... ordre. Enfin, non, justement j'ai plus ça.

Il se frotta le visage, visiblement en train de chercher à se remémorer quelque chose. Et surtout qu'est-ce qui l'avait mené ici déjà ? Aaah oui, c'était lointain. Il avait tenté le contrôle. Une fois, l'issue avait eu un joli impact. Et pour une fois, ce n'était pas lui qui prenait. Mais bon, ça partait trop loin. Il ne voyait même plus où il était.

- Apache, hein ? Pourquoi tu veux savoir pourquoi je pleurais ? Tu t'en fiches, non ? Je suis juste un jouet tu sais.

Un rire forcé, comme si c'était une blague. Mais ce PIt là, il était fatigué de rire. Il n'avait pas l'envie de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mer 9 Mai 2018 - 8:07

Devant les yeux sombres du métisse, ce fut comme une métamorphose totale de ce qu'était sensé être le personnage de Pit.
De grand gaillard assuré, assurément malaisant et trop souriant, il était passé à un type qui semblait découvrir l'endroit pour la première fois, visiblement apeuré, cherchant quelques chose des yeux, un danger. Quelqu'un, peut être ?
Malgré tout, il tenta à sa manière de rassurer Apache sur cette larme qui avait tracé un sillon désormais invisible sur sa joue pâle.

"Les larmes viennent plutôt du rire, si je pleure c'est pas que ça va pas bien."

Mm.. Mouais.
Pas très convainquant tout cela.
Alors comme ça le gamin était aussi un menteur, à sa manière ?
Décidément.
Cela fit penser à Apache qu'il était bien toujours en train de discuter avec Pit et personne d'autre. Néanmoins, il semblait être face à un Joker bien différent.
Il ne fallait pas se le cacher, la situation avait tout d'étrange.
On ne changeait pas de personnalité comme ça.
On ne possédait pas plusieurs sois en sois.
Il n'y avait qu'un seul Pit, mais c'était un peu comme si celui ci avait décidé de se partitionner pour...

Pour quoi en fait ?

"T'attarde pas sur ces détails, c'est jamais important. Du moins, rien de physique ne l'est. Sinon je ne serais pas bien dans ma tête depuis... depuis... je sais plus. Mais ça ne devait pas être important."

Ah par ce qu'il était bien dans sa tête la ?
L'ironie de la chose fit prendre une mine circonspecte à l'Hérissé.

"J'espère que t'attends rien de moi, hein ? Je vais rien pouvoir te donner, je dois attendre un... ordre. Enfin, non, justement j'ai plus ça."

Un ordre ?
Un ordre de qui ?
Le blond lui même avait l'air de ne pas en être très sur.

"Apache, hein ?"
Un mouvement de sourcils vers le haut, un peu étonné par ce qui semblait être une question. Il se connaissait déjà, non ? Ou peut être pas. "Pourquoi tu veux savoir pourquoi je pleurais ? Tu t'en fiches, non ? Je suis juste un jouet tu sais."
- Non je te l'ai déjà dit tout à l'heure, moi je m'en fiche pas.
Le punk n'avait pas hésité une seule seconde avant de répondre. Ca lui paraissait évident, de dire ça.
Et pourtant...
"Quand les gens pleurent, ça inquiète les autres. C'est... Normal, j'pense."

Et pourtant...
Pourtant le chasseur, lui, il n'aurait pas du s'en inquiéter. Peut être même qu'il aurait du s'en réjouir.
Et pourtant...

Pourtant ce n'était pas le cas.

Pris dans ses réflexions, l'iroquois se mordit la lèvre inférieure, ne lâchant pas le chef des yeux.
Il était partagé.
Partagé entre sa mission première; celle de grappiller un maximum d'infos compromettantes sur le Joker, et l'envi de mieux le comprendre, de creuser dans cette fosse pour savoir.
Pure curiosité qui le mènerait sans doute trop loin.
C'était comme si son instinct lui hurlait de ne pas s'aventurer sur ce terrain la, de plutôt rester sur sa décision de simplement déterrer de bonnes histoires à raconter à d'autres.
Pour mieux le faire bannir.
Mais...
Le jeune métisse ravala sa salive avant de finalement demander :
"Pourquoi tu dis que t'es qu'un jouet ? Le jouet de qui ?"
Question qui méritait d'être posée, mais vers quoi est ce que tout ça le mènerait ?
"De celui qui te donnait des ordres ?" Au passé, ouais. Car assurément il ne s'agissait pas du tyran auquel on aurait pu tous songer au premier abord.
"C'est aussi cette personne qui t'a fait ça ?" Et comme pour bien faire comprendre de quoi il parlait, Apache avait dessiné sur sa propre joue un quatre invisible, du bout du doigt.

Et contre toute attente, le punk s'aventurait donc en hors piste, s'éloignant quelque peu des réponses qui l'avaient pourtant mener jusque la.
Peut être les trouverait-il malgré tout en chemin ?
En espérant toujours pouvoir retrouver le sien.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 885
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mer 23 Mai 2018 - 13:30

Il ne s'en fichait pas. Oh ? Le Joker était étonné, il avait ouvert grand les yeux et observait attentivement Apache. C'était si bizarre. Si étrange... Pourquoi s'en soucier ? Parce que c'était normal ? Vraiment ? C'était normal ?

Bien sûr... il le savait que c'était normal.

Pit aurait pu faire une remarque débile, juste pour jouer, pour dire n'importe quoi et effacer le poids anormal qui écrasait un peu cette fameuse normalité qu'il ne voulait pas voir. Parce qu'on ne devait pas l'accepter, sinon ça irait plus mal encore.

Le chef des raccommodeurs voulu s'étirer, mais une sorte de retenue l'en empêcha. S'en suivit une question encore plus particulière de la part de l'Hérissé. Jouet, ordres et tatouage.

Toujours pas de sourire sur le faciès de Pit. Il n'avait pas envie de sourire. Il tentant de se souvenir, en fait. Il se concentrait tant bien que mal, jouant avec la petite tresse pendant sur le coté droit de son visage. Elle avait grandi depuis... depuis ? Ah oui, un truc très drôle. Il avait un petit sourire, innocent, croyant sans doute se souvenir d'un bon moment. Un moment qui, en réalité, n'avait rien de sympathique au sens strict. Mais pour Pit... c'était un événement très cool.

Jouet ? Ordres ? Ça ?

- Le jouet, je suis le jouet de tout le monde voyons.

Le sourire était bienveillant, ou ignorant.

- Je suis un chef, le jouet des perdus, je suis un bouffon, le jouet du tyran, je suis une putain de fosse vide, le jouet des héros peut-être aussi. Faut bien me remplir de quelque chose.

Il fallait bien quelqu'un pour les mauvais rôles. Peu importait, dans les yeux du Joker tout était gris, pas de bien ou de mal.

- Je crois...

Il sembla repartir dans les méandres de ses pensées, endroit qu'il quitta rapidement en se frotta le visage.

- Les ordres, ça, je suppose que c'est le joueur. C'est lui qui manipule ce qu'il a sous les doigts.

Il osait à peine faire des gestes, il n'avait plus l'aisance de son lui habituel. Le pion avait plus de facilité.

- Et... ça.

Désignant doucement la marque sous son oeil gauche.

- C'est un avertissement. C'est pour dire que je m'en fiche de ma chair, que je suis le premier à la déformer volontairement. Même si je dois rester physiquement "correct", je suis capable d'un peu de courage. Un petit peu...

Ses mots étaient insouciants au début, puis il devinrent hésitants. Comme se rendant compte de quelque chose. Il observa à ce moment sous sa chemise, et se souvint de la cicatrice.

Il lui semblait bien que la sensation était étrange.

Le Joker afficha un sourire cassé.

- Je suis allé plusieurs fois trop loin... l'autre fois, Soul a dû s'occuper de mes côtes... Là ça aurait pu s'infecter je pense.

Il remonta les yeux sur Apache.

- Je me demande si je suis physique.

Sur ces mots absurdes, il eut un rire. Plutôt normal, ce qui devait être anormal pour le Joker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1149
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   Mar 29 Mai 2018 - 20:17

Il réfléchissait, ses pensées voguant visiblement ailleurs pour ensuite revenir aux questions. Il avait des airs distraits, ce garçon. Des airs qui ne lui ressemblaient tellement pas, celui qu'Apache voyait plutôt comme un grand manipulateur. Le genre de type qui ne laissait rien au hasard.
Il allait maintenant falloir composer avec cette autre facette de la personnalité du joker.

- Le jouet, je suis le jouet de tout le monde voyons.
Alors que le blond disait ça avec un sourire calme, comme si de rien était, le punk, lui, avait froncé les sourcils, faisant une moue de travers qui reflétait bien ce que ça lui inspirait.
Personne pas même Pit n'avait à penser chose pareille.

- Je suis un chef, le jouet des perdus, je suis un bouffon, le jouet du tyran, je suis une putain de fosse vide, le jouet des héros peut-être aussi. Faut bien me remplir de quelque chose.

Alors c'était donc cela ? Le fond de Pit ? C'était donc cela qui tapissait les murs de la fosse ?
Le vide.
Le néant.
Le rien.
Il était ce que les autres voulaient qu'il soit, en quelque sorte.
Personne.
Rien et tout à la fois.
Cela laissa l'Hérissé songeur.

- Je crois... Les ordres, ça, je suppose que c'est le joueur. C'est lui qui manipule ce qu'il a sous les doigts.
Le joueur...
En d'autre terme, lui même.
Les yeux noirs du chasseur qui avaient un instant quitté les verts radioactifs de l'autre garçon revinrent complètement à lui, cependant, son attention ne lui était pas entièrement dévoué, plutôt occupé à analyser tout ce qui lui avait été balancé.

Une grimace contrite.
C'était paradoxale.
A la fois il disait qu'il était le jouet des autres et ensuite balançait qu'il ne recevait d'ordres que de lui même.
Ca n'avait aucun sens, du moins, pas pour Apache.

- Et... ça.
Pit avait désigné son tatouage sur sa joue gauche.
C'est un avertissement. C'est pour dire que je m'en fiche de ma chair. Ha ca, l'iroquois en avait eu un petit aperçu, et pas des moindres. Que je suis le premier à la déformer volontairement. Même si je dois rester physiquement "correct", je suis capable d'un peu de courage. Un petit peu... Ou de folie. Ca dépendait des points de vu, hein, comme on disait.
Alors comme ça il s'était fait ça lui même ?
C'était bien ce qu'il semblait lui raconter... Mais...
Un nouveau quelque chose qui ne collait pas.
Apache était coutumier de ce genre de pratique. Se tatouer lui même, il l'avait expérimenté... Et il se trouve qu'il avait bien du mal à croire que Pit ai pu se tatouer lui même le visage.
La manœuvre lui semblait bieeeeen complexe. Peut être pas totalement impossible, mais vraiment TRÈS compliqué.
Le Joker était-il en train de lui mentir ?
L'espace d'un instant, le chef jeta un œil sous sa propre chemise, lorgnant très certainement la sale brulure doublée de découpage qu'il s'était infligé il n'y avait pas si longtemps que ça. Ca ne devait pas être très joli à voir et rien que le souvenir de l'acte fit tirer une drôle de gueule au métisse.

- Je suis allé plusieurs fois trop loin... l'autre fois, Soul a dû s'occuper de mes côtes... Là ça aurait pu s'infecter je pense.

Ses côtes ?
Bah... Rien de si surprenant hein, Apache et Nasty étaient sans aucun doute loin d'être les seuls à avoir eu envi de faire du mal à ce taré de Joker.

- Je me demande si je suis physique.
Qu'il avait finalement lâché alors que son regard revenait à celui du chasseur, lui donnant une drôle d'impression. L'autre fit une nouvelle grimace juste avant de répondre.
"Crois moi si tu continus comme ça, tu finira raide comme un mort, et la, quand tu sera plus qu'un fantôme, tu pourra de nouveau te poser la question sérieusement..."
C'était presque s'il donnait l'impression de s'inquiéter, Apache. Mais fallait pas déconner hein ? C'était un bête avertissement. "Enfin.. J'imagine que tu vas me dire que tu t'en fous, d'être mort." Un soupire, comme pour ponctuer.

"Pourquoi tu fais tout ça ? 'Fin, j'veux dire..." Il chercha un instant ses mots. "Tu m'as dit que ce que tu voulais, c'était le chaos. Que tu te servais de moi pour arriver à tes fins. Ce n'était pas exactement ce qui avait été dit mais dans l'absolu, c'était bien la le sens de ses diverses phrases énigmatiques. "Mais pourquoi ? Pourquoi tu veux ça ? Pourquoi tu infliges tout ça, à toi et aux autres ?"
C'était une vraie question de fond ! Apache avait des envies de réponses claires, de déblayer tout ce bardas d’énigmes, d'étrangetés. Pit avait cette fâcheuse tendance à parler à tord et à travers, un peu comme si son interlocuteur se trouvait dans sa tête ! Un peu comme si son interlocuteur, c'était lui même.
Seulement voila, c'était loin d'être le cas.

"C'est quoi le vrai but du jeu ?"







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dalle à en avoir la gerbe   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Remboursemoi.com: Nouvelle méthode pour avoir un max de filleuls
» Série animé wakfu -> pourquoi payer en ogrine pour les avoir définitivement ? :D
» Comment filer à l'anglaise aprés avoir pillé une mairie ?
» Une petite carte, pour avoir vos avis ...
» Comment fait-on pour activer ankama shield une fois après l'avoir désactivé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-