Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Ma main est une fleur   Mar 17 Oct 2017 - 0:26

- Oooooorge ! Orge Orge Oooorge !

Une boule étincelante volette dans tous les sens pour atterrir d'un coup à l'entrée de l'Archefleur.. Et reprendre sa course ventre à terre, en semant de la poussière de fée partout dans son sillage. Les yeux plein d'étoiles, Bardane zig zag entre ses pairs malgré leur exclamations outrées. Elle passe par ta maison, personne. Un crochet par la sienne pour poser sa besace, et fiou ! La voilà repartie sans même reprendre son souffle ni prendre garde à ses oreilles qui teintent.

Pourquoi elle cherche Orge ? La fée ne sais même plus. Maintenant elle a juste envie de courir malgré ses poumons qui la brûle, elle a juste envie de se jeter sur sa bougonne préférée pour jouer avec cette jungle crépue qui lui sert de tignasse. Peut-être qu'elle pourra la coiffer cette fois ? Oh, à tous les coups elle n'a pas pris soin de ses cheveux. A tous les coups ils sont encore tout sec ! Elle le lui dit pourtant, qu'il faut les nourrir. Mais Orge n'est pas la têtue pour rien.

Quand elle arrive au petit potager de celle-ci, personne non plus. Peut-être qu'il est trop tôt ? Peut-être qu'Orge est partie en vadrouille, ou bien qu'elle se sociabilise et voit d'aitres gens ? Peut-être que c'est ce qu'il faudrait qu'elle fasse, au lieu de chercher Orge qui a sans doute mieux à faire ? Et Bourrasque, son chère Bourrasque, il est où ? Peut-être qu'elle pourrait aller la voir un peu ? Bardane hésite, se trémousse un peut en réfléchissant, et entend un léger bruit de sa droite.

La Mandragore se tourne, te voit, et l'effet est immédiat : elle s'illumine.

Sérieusement, elle s'illumine. Parce qu'elle se mets à battre des mains, et fout de la poussière de fée partout.

- Coucou ! Oh je suis contente de te voir !

Elle dirait ça à n'importe qui, et pourtant toujours avec la même sincérité et le coeur gonflé à bloc.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Ven 20 Oct 2017 - 17:27

À la fin d’une longue journée à voleter et à crapahuter ici et là à la recherche de graines de toutes sortes, Orge se dirigea auprès de son jardin, sur le dos de son fidèle Campanule, qui courait à  un rythme modéré mais soutenue, le dos chargé de sacs de ses trouvailles.

Après quelques minutes de course, Orge arriva enfin chez son cher potager, ou plutôt le peu qu’il en reste, aussi terrible que soit cette réalisation.

En effet, après les pleurnicheries du sale gosse, le potager, autrefois l’écrin des plus beaux légumes et fruits de toute l’île, n’était plus que l’ombre de lui même, juste un immense tas de boue remplie de saletés.

Mais c’est pas ça qui va décourager Orge, ça non ! Elle va le reconstruire son jardin ! Elle a déjà vu des vertes et des pas murs et c’est pas cette situation pourrie qui va la faire flancher !

Elle avait profiter de cette journée pour amasser le plus de graines possibles, afin d’avoir une bonne base de départ. La terre a pris cher et doit déjà être encore engorgée d’eau salée. Il faudra d’abord semer des graines de plantes robustes qui, avec l’aide de sa magie, pourront pousser dans un sol pareil. Et après on verra, selon comment le temps de l’île changera. Enfin il est trop tôt pour se casser la tête avec ça ; pour l’instant, elle déposera les sacs de graines ici et elle commencera à planter demain.

À peine elle eu le temps de descendre du dos de Campanule, qu’une lumière familière, ainsi qu’une voix qui l’est encore plus, l’accueillirent :

- Coucou ! Oh je suis contente de te voir !

Et oui, c’était bien la p’tite mandragore, toujours pareil à elle-même, et qui était en train de saupoudrer partout sa poussière de fée (quel gâchis !)

Elle était pas mauvaise, la petiote, loin de là mais bon si elle apprenait à se tenir dans un même endroit pendant au moins une minute, ce serait pas plus mal. Orge ne pouvait pas s’empêcher de se sentir un peu responsable vis à vis de la jeune fée des champs mais c’est pas comme si celle-ci lui facilitait les choses, à courir dans tous les sens.

«  Oui oui je suis contente de te voir aussi Bardane. » Sa voix était lasse, après une telle journée de travail. Le fait que sa voix trahissait à ce point sa fatigue énerva la têtue et elle se mit de suite à décharger les sacs du dos de Campanule.

« Et tu es ici pourquoi au juste ? Si tu cherches un truc à faire, aide moi à mettre ses sacs dans le tronc d’arbre juste là » Elle le désigna du doigt : il était tombé lors des tempêtes et était pourvu d’un trou qu’Orge utilisait pour ranger ses affaires lié à l’entretien du futur potager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Mar 5 Déc 2017 - 14:59

La lassitude qui émane de cette chère Orge fait froncer les sourciles de Bardane. Tu travailles trop. C'est ce qu'elle se dit. Oh c'est ton choix bien sûr, mais c'est dommage de se rendre mal pour ça ! Et puis tu ne veux jamais se reposer. Ou bien c'est juste que tu es de mauvaise humeur même pour tes standards ? La Mandragore s'avance et va saluer Campanule, lui caressant doucement le museau en te regardant. C'est qu'elle l'aime bien, Campanule. Un jour peut-être qu'elle aussi aura un compagnon ? Pour l'instant Bardane ne l'a pas rencontré, mais qui sait. Toi tu lui parles à nouveau, et à peine moins abruptement. Bah, elle a l'habitude de ton humeur revêche. Mais ta première question la picote un petit peu quand même. Juste un peu. Juste assez pour qu'elle se ternisse presque, l'espace d'un instant. Ça fait ça, des fois, avec toi.

- Bah. J'avais envie de te voir ?

C'est dit avec candeur, et presque culpabilité. Tu es toujours tellement affairée, Orge, que Bardane a régulièrement l'impression que tu n'as de temps pour personne. C'est un peu triste quand même. D'un hochement de tête, elle s'empare de ce qu'elle peut et commence les voyages jusqu'au vieux tronc. Docile, la petite Bardane. Avec toi elle file généralement doux. Le seul domaine où elle te tiendra tête à tous les coups, c'est ta crinière crépue. Mais là, non. Sans doute pas. Tu es déjà trop revêche, elle va attendre un peu. Voire même passer un autre jour.

- Si tu veux je passe une prochaine fois. Je t'aide à décharger ça et puis je te laisse.

C'est qu'elle ne veut pas déranger, et là elle en a un peu l'impression quand même.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Sam 6 Jan 2018 - 11:38

- Bah. J'avais envie de te voir ?

A cette réponse, Orge eut un sourire teinté d’une légère amertume.
Vraiment ? C’était pas juste par hasard, au détour d’un des milles trucs qu’elle faisait durant la journée ?

Mais elle n’allait pas s’en faire pour si peu. Elle n’était pas du genre à cracher sur de la compagnie. Surtout qu’elle a senti dans le ton de sa voix que la jeune fée était sincère. Elle est gentille, la petite.
Elle crut même y déceler… de l’inquiétude. Ça, par contre ça la dérangeait un peu beaucoup.  Les jeunes ne devraient pas s’inquiéter pour leurs ainées. Surtout qu’elle allait bien non mais !

Orge eut un sourire, plus doux cette fois, en voyant Bardane prendre les sacs.
Bien brave la petite, elle ne rechignait jamais sur le travail et aimait aider les autres. La voir faire comme ça, ça réchauffe le cœur de la têtue, elle va pas le nier.

- Si tu veux je passe une prochaine fois. Je t'aide à décharger ça et puis je te laisse.

Le dernier sac étant rangé, Orge  lâcha un long soupir et secoua la tête.

«  Non ça va…De toute façon, j’allais partir. C’est que mon Campanule a besoin de repos ! Et toi aussi d’ailleurs… » Ajouta-t-elle, regardant la fée des pieds jusqu’aux ailes.

C’était quand la dernière fois qu’elle avait dormi celle là ? Ou plutôt tomber dans les pommes sans crier gare…

« Viens, on va rentrer ensemble va ! Il fait déjà assez tard. »

Orge n’attendait pas la réponse de Bardane, ne doutant pas que la petite allait la suivre et commença à voler en direction de l’Archefleur suivi par Campanule, qui trottait gentiment derrière.

Au début, Orge ne disait rien et ne prêta pas trop attention à la jeune fée. Elle lança des regards à gauche et à droite, examinant l’état de la prairie d’un œil critique. Même si le ciel commença à s’assombrir, elle pouvait voir quelques traces de givre par ci par là, reflétées par le clair de lune.  Le temps allait au froid et avec cette humidité encore imbibée de sel…

«  Le temps va pas aller en s’arrangeant… » Marmonna-t-elle, puis se retournant vers Bardane, elle repris d’une voix plus forte.  « Ça va vite devenir frisquet de la noisette tu peux me croire ! Faudrait que tu mettes un truc plus chaud sur le dos à l’avenir ! »

Elle passa le reste du trajet à marmonner au sujet de graines de poireaux et de paillage, tout en commençant à se gratter la tête, prise d’une petite démangeaison soudaine.

Elles finirent par arriver devant l’entrée de l’Archefleur, on pouvait déjà sentir les vents de pollen. Une fois à l’intérieur, elles furent accueilli par une chaleur estivale que la têtue apprécierait que moyennement malgré le froid dehors.
On avait beau leur dire que c’était justement pour les habituer aux humeurs changeantes de l’île mais pour Orge, c’était un coup à attraper un mal de tête carabiné.

Tout à coup, comme si elle se souvenait subitement de la présence de la jeune fée, Orge se tourna vers Bardane et remarqua avec étonnement qu’elle brillait un peu moins que d’ordinaire. Juste un chouia mais quand même.

Orge se rendit compte qu’elle avait négligé quelque peu la Mandragore à force de se triturer la tête, au sens propre comme au sens figuré.
La petite l’avait aidé en plus ! La mauvaise humeur n’était pas une raison pour jouer les ingrates et laisser la pauvre petiote en plan.

Elle tapota légèrement  la joue de la jeune fée, comme pour la réveiller.

«  Dis t’as vraiment une petite mine ! Viens chez moi, je te servirai une de ces liqueurs de groseilles, tu m’en diras des nouvelles ! »

Il lui restait encore quelques bouteilles, directement fabriqué à partir des groseilles de son ancien jardin, donc d’excellente qualité bien entendu Avec ça, c’est sûr que la Mandragore va reprendre du poil de la bête !






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Lun 8 Jan 2018 - 23:06

Bardane était déjà prête à te laisser. Après tout, si tu es occupée, ça ne sert à rien d'insister. Elle n'est pas si sotte au point de vouloir s'imposer. La Mandragore se demandait déjà quoi faire, puisque tu ne semblais pas des plus disposée à avoir sa compagnie. Ta réponse est donc une vraie surprise, et une bonne ! Son sourire s'illumine soudain, et elle hoche énergiquement de la tête à l'affirmative. Bien entendu que la petite t'accompagne. Mais en chemin, il lui semble une fois de plus que tu es toute à ton affaire et n'as pas tant d'espace dans ta tête pour autre chose que le travail. Pas qu'elle te blâme, Bardane. Mais elle veut pas te gêner, ou que tu te sentes obligée. Alors elle te suit un peu en retrait, et se dit qu'une fois à l'Archefleur elle te laissera sans doute. T'es bien trop gentille, va. Faut pas t'embêter pour elle, elle comprend tout à fait !

Tes quelques commentaires la font hausser des épaules, ne sachant quoi répondre. Tu n'attends pas vraiment de répartie de sa part, si ? Et puis avec son manque d'expérience, que peut-elle bien te dire ? Tu as sûrement raison, heh. Tu t'y connais bien plus qu'elle, au fond ! Et oui, un truc chaud, c'est vrai. Mais toi aussi ! Son esprit se perd à son tour en se demandant si elle ne pourrait pas trouver quelque chose à offrir à Bourrasque. Lors ses des aventures de brave, il doit faire froid aussi. Peut-être une cape en toison de bourdon ? Oh que ça lui irait bien ! Oui oui, ça c'est une idée !

Lorsque vous arrivez, même si le rythme n'a pas été le plus rapide, Bardane se sent fatiguer. C'est qu'elle est venue te voir directement après son travail, sans même prendre le temps de passer par chez elle. Mais la petite fait de son mieux pour faire bonne figure. Elle sait que sinon tu t'inquièteras, et tu as déjà bien assez de tracas comme ça !

Lorsque vous arrivez, tu te tournes si soudainement vers elle que la jeune fée se demande si elle a fait un bruit bizarre ou quelque chose du genre. Alors ta main sur sa joue.. C'est une sacrée surprise ! Ton gentil geste la fait rayonner de joie malgré sa fatigue. Oh, ce n'est pas souvent que tu fais ça ! Oh que c'est précieux ! Du coup elle hoche de la tête avec son grand sourire -et de la gourmandise, soyons honnêtes.

- Ta goutte de groseille est toujours tellement bonne !

C'est avec entrain qu'elle te suit, mais un peu plus lentement que toi malgré tout. Son vol se fait presque zigzagant d'ailleurs, heureusement que vous n'êtes pas loin. Bardane fait exprès de ne pas y prêter la moindre attention, mais elle fatigue drôlement. C'est justement à force de voler derrière toi qu'elle te regarde un peu plus et fronce les sourcils.

- Dis, Orge. Tu as nourris tes cheveux avec la crème que je t'ai donné ?


Ils ont l'air un peu secs et fatigués, eux aussi. Ou alors c'est juste une impression ?






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Mer 24 Jan 2018 - 18:06

Sa crème ? Quelle crème ?

Oh. Oui maintenant qu’elle le dit…Orge se souvient de l’avoir utilisé une fois et rangé dans la commode de sa chambre... dans le tiroir d’en bas... tout au fond...

“Euh oui oui...  enfin une fois ou deux comme ça... »

Elle rejeta la question d’un mouvement de bras. Elle a un peu honte d’avouer qu’elle avait oublié l’existence de cette crème jusqu’à maintenant mais bon c’était pas si important que ça non ?

Elle accéléra son vol d’un vif coup d’aile comme pour éviter de s’expliquer plus et arriva à destination.

Au premier coup d’œil, la maison d’Orge avait l’air d’une cabane des plus normales. Elle était tout en bois surmonté d’un toit de paille,  recouvert de lierres et autres plantes grimpantes qui tombaient jusqu’à recouvrir une partie des murs,  avec des fleurs éclos ça et là.
A coté, se trouvaient un petit parterre d’herbes où dormait quelque fois Campanule et sa cabane qui servait de réserve plus au fond.

Elle attendit au pas de la porte Bardane, dont le vol alambiqué lui fit froncer les sourcils.

« Allez rentre vite et installe toi »  Elle guida doucement Bardane avec une main sur son dos, la faisant s’asseoir sur le canapé au tissu patchwork du salon.

L’intérieur avait des faux airs de bazar. Toutes les pièces du rez de chaussée, du salon jusqu’à la cuisine étaient remplies de sacs et autres divers objets et outils pour les champs. Deux sac de graines de courge sont placé sur les murs du salon,  un sac d’engrain derrière le canapé, une bèche placé en équilibre sur une étagère, en autres.

Et la présence de différentes plantes en touts genre, en pots ou poussant directement depuis le plafond ne faisait qu’accentuer cet aspect de remplissage à outrance.
Toute la maisonnée était un festival de couleurs brunes et vertes, une véritable maison serre.

Mais malgré les apparences tout était placé assez méthodiquement et rien ne trainait. Orge détestait le désordre, aussi paradoxale cette affirmation peut sembler pour certains voyant l’aspect général de la demeure.
Elle mettait la plupart de ces outils de jardinage dans la réserve mais par manque de place, elle du placer certains dans la maison.

Après avoir vérifier que Bardane était bien assise, Orge revient vers l’entrée où Campanule attendit sagement.

«  Eh ben toi, tu veux dormir où cette fois ? Dehors ou dedans ? »

Sans prendre la peine de répondre, Campanule s’engouffra dans la maison, se jetant presque sur la Mandragore, la reniflant avec inquiétude.

Bien sûr, il doit sentir la fatigue de la p’tite. Quelque chose luit dit que Bardane va sûrement passer la nuit ici…

Sans attendre, elle alla directement vers la cuisine, cherchant les bouteilles dans une de ces étagères. Elle en prit une sous le bras avec deux petits verres et se dépêcha de revenir au salon.

Elle posa les verres sur la table basse qui se trouvait entre le canapé et un vieux fauteuil. D’un geste rapide, elle ouvrit la bouteille, remplit les verres et en tendit un à Bardane.

Juste le temps de dire   « Allez, santé ! »  et Orge avala son verre cul sec.

Elle s’installa sur le fauteuil et se resservit un autre verre ne buvant qu’à petites gorgées cette fois, prenant bien le temps de savourer le goût.

Au bout d’un moment, le silence commença à s’installer ; on n’entendait plus que les bruits du dehors et la respiration lente de Campanule, qui s’était mis à dormir, roulé en boule près du canapé.
Ce silence n’était pas désagréable mais étrange, surtout quand Bardane était là et qui normalement avait l’habitude de parler en long en large et en travers de tout ce qu’elle a fait ou vu durant la journée…
Orge la scrutait, se demandant encore une fois depuis quand elle était debout.

A la fin, Orge se contenta de faire taire ses inquiétudes pour l’instant pour poser une question qui, elle espère, ravivera quelque peu la vitalité de la Mandragore.

 “Donc tu as quoi de beau à me raconter, p’tite pousse ?”






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Jeu 15 Fév 2018 - 9:36

Ta crème, Bardane le sent, tu ne t'en sers pas. Ca se voit à ta façon de répondre sans vraiment avoir le même ton catégorique. A esquiver un peu, à prendre des faux fuyants. A tous les coups, tu avais oublié son existance, à cette crème ! Peut-être même que tu l'as jeté, ou perdue ? Mais ça, tu ne l'admettra pas, hein ? Tu n'admets jamais rien, quand c'est à ton désavantage. Bardane ne t'en veut pas pour ça, ce n'est pas dans son caractère. Mais elle soupire un peu malgré tout.

- Ca va pas, ça, hein ! Ta crème c'est important et faut y penser. Pas juste une fois ou deux quand t'y penses, hein !


Et oui vous ne rêvez pas. Bardane gonfle des joues et tape du pied ! C'est plus de l'exaspération que de la colère, et la petite fée sait très bien que cela ne changera absolument rien. Tu es comme tu es, et on n'y peut pas grand chose.  Mais c'est parfois un peu fatiguant. D'ailleurs, elle fatigue tout court et alors que tu accélères le rythme, elle même n'en fait rien. En temps normal, oh ! Elle te suivrait, te dépasserait sans doute ! Mais voilà, la Mandragore fatigue, et quelques flash tintent devant ses yeux.

Pour ne pas attirer ton attention, Bardane adopte donc la technique du papillon : voler lentement, de manière anti-pragmatique, et avec un air faussement passionné par n'importe quoi. Elle pensait te laissr là, à vrai dire. Tu as l'air encore plus revêche que d'habitude, donc Bardane avait décidé de te faire coucou de loin et de rentrer ensuite chez elle tranquillement. Sauf que.. Non. Tu lui fais signe de passer, de venir, avec ton imérialisme qui ne laisse pas de place à un refus.

Docile, Bardane rend les armes et rentre donc sur ton injonction pour aller s'installer sur le canapé. C'est avec un gloussement ravi qu'elle voit Campanule rentrer aussi, et un second gloussement l'accueille quand il vient se fourrer contre elle. D'ailleurs, qui va se fourrer contre qui ? Bonne question ! Bardane adore Campagnule. Toi, tu ramènes une bouteille et des verres mais la Mandragore n'y prend pas garde, même quand tu trinques. Au lieux de ça elle fait mumuse avec l'animal, puis le regarde s'endormir avec un sourire. Elle aimerait bien avoir un compagnon aussi, c'est sûr. Avec une aussi belle relation que ce que vous avez. Mais pour l'instant, elle ne l'a pas encore rencontré, non.

Perdue dans ses pensées, elle t'oublie un peu, Orge. A vrai dire, c'est quand tu lui demandes des nouvelles que soudain tu peux la voir se redresser avec un air d'enfant pris en faute. C'est là qu'elle réalise le verre devant elle, et toi qui la regarde. Sourire coupable à l'affiche, la jeune fée se réinstalle et goûte enfin à ton breuvage. Mais pas trop vite, oh ! Fatiguée comme elle est, ça la ferait sombrer direct. Et puis il est bon, ce serait dommage de ne pas savourer.  Et puis, quand elle réalise que tu l'as appelé "P'tite pousse", un nouveau sourire. Elle aime bien ce surnom, venant de toi ça lui fait plaisir. Absurdement.

- Hm, rien de spécial. La routine, avec le chateau.. La Reine Mab est si belle ! Et si formidable !

D'en parler, Bardane rayonne déjà un peu plus. Ca se voit qu'elle l'adore, votre Reine. Et puis, alors qu'elle cherchait quelles nouvelles te donner, son visage s'illumine un peu plus soudain et la voilà qui bat des mains comme une enfant ravie.

- Oh ! Je ne t'ai pas dit ! Le Messager est venu me voir, il veut que ce soit moi qui m'occupe de le coiffer ! C'est tout de même invroyable ! Qui l'eu cru ?


Se dandinant un peu de ravissement, Bardane reprend une gorgée, êt te dévore de ses grands yeux dorés.

- Et toi vieille branche ?

C'est souvent sa réponse au surnom que tu lui donnes. Ca avait commencé comme un jeu, et c'en est devenu une habitude.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Dim 4 Mar 2018 - 12:15

Le lumineux sourire de Bardane à la mention du surnom réchauffa le cœur d’Orge. Ah ça c’est l’énergique Bardane qu’elle connaît ! Peut-être qu’elle s’est inquiétée pour rien après tout…

- Hm, rien de spécial. La routine, avec le chateau.. La Reine Mab est si belle ! Et si formidable !

À ces mots, Orge hocha la tête d’un air approbateur.

Hm, la routine, c’est bien.
Orge avait un peu peur qu’elle était allé on-ne-sait-où ….donc le fait d’entendre cela la rassura un peu.

- Oh ! Je ne t'ai pas dit ! Le Messager est venu me voir, il veut que ce soit moi qui m'occupe de le coiffer ! C'est tout de même invroyable ! Qui l'eu cru ?

À la mention d’Éther, Orge ne put réprimer une grimace.

Orge connaît bien le Messager et c’est justement pour ça qu’elle sait qu’il ne vaut pas tripette.

C’est pas si incroyable que ça qu’il a demandé à Bardane de le coiffer, le Messager veut ce qu’il y a de mieux pour sa petite personne, et qu’avait-il de mieux que de se faire chouchouter la tignasse par la coiffeuse de la reine Mab ? Pas grand chose.

Après orge ne va pas dire tout le mal qu’elle pense du Messager à Bardane. Elle avait l’air si heureuse… même si Orge sait qu’Ether ne mérite pas une telle démonstration d’admiration.

 « C’est bien… »   C’était dit sans conviction, Orge ne pouvait pas se forcer à feindre plus d’enthousiasme que ça.   « Mais fais attention quand même, faut pas te laisser trainer dans ses escapades avec les humains hein ! C’est qu’il est un sacré inconscient ! »

Ah ça Ether avait pas intérêt à entrainer la petite Mandragore dans ses bêtises ! Sinon il se prendra un bon  coup de canon à épi sur la figure, non mais !

Heureusement, la voix de Bardane l’a fit sortir de ses pensées quelque peu belliqueuses.

- Et toi vieille branche ?

C’est au tour d’Orge de sourire maintenant. Elle gloussa même un peu, ce surnom est tellement empreint de leur lien à toutes deux, si familier.
La p’tite pousse et la vieille branche, une sacré paire qu’elles font !

 « Hm, rien de spécial »  elle repris les mots de la Mandragore, accompagné d’un petit clin d’œil complice.

C’était une bonne chose ça, le fait qu’il n’y a rien de spécial.
L’habitude, la routine, c’est rassurant. Les mêmes choses se répétant encore et encore, sans surprise.
C’est précieux aussi par les temps qui courent, après les pluies et tout ce qu’elles ont apportés. Tous ces changements… les saisons auront beau passé, la têtue sait qu’elle ne s’y fera jamais.

 « Le printemps va bientôt arriver au monde ordinaire, on s’occupe de la maturation des carottes là, le temps de la récolte s’approche. »

Quoique qu’avec le froid de l’hiver qui est encore bien présent là-bas, ça va pas être facile pour les humains de les récolter depuis ce sol glacé. Ne parlons même pas de la situation des choux fleur ! Les saisons ne sont plus comme elles étaient…

Même au monde ordinaire, les choses commencent à changer et ce pour le pire…

Elle reprit un autre verre. Pas besoin de se casser le crâne pour ça.
Elle finit par se relever du fauteuil, non sans difficultés ( l’alcool lui faisait déjà de l’effet ? A moins que ce ne soit la fatigue... ) et se dirigea vers la cuisine, au fond de la maison.

 «  Tu veux quelque choses à grignoter ? » lança-t-elle,  «  J’ai quelques fèves salées si ça te dit ! »






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Sam 24 Mar 2018 - 15:44

Tu râles un petit peu, déjà, quand la jeunette mentionne éther. Oh, elle voit bien que tu essayes de te montrer enthousiaste sans que le coeur n'y soit. Et quand elle entend la raison de ta réserve.. Bardane éclate de rire. Tendre Orge, qui te fait du mouron pour tout le monde. C'est si gentil à toi !

- T'en fais pas, on restera au Palais pour le coiffer. Et puis qu'est-ce qu'il pourrait bien vouloir faire avec une petite fée comme moi, hmm ?


Votre conversation continue, et Bardane hoche de la tête à tes réponses. Ton sourire, quand elle t'a appelé, ne lui a pas échappé. Le gloussement non plus. C'est aussi toi, tout ça. Si suelement tu montrait une peu plus cette facette de toi plutôt que ta frimousse bougonne !

Quand tu parles des carottes et du travail, Bardane opine du chef en regardant Campanule. Elle regrette un peu parfois, souvent même, de ne pouvoir participer autant aux travaux des champs. Certains jours, elle se dit même qu'au fond elle vous a abandonné.

Déjà tu parles d'autre chose, tu te lèves presque lourdement pour chercher à manger. Distraitement, Bardane te répond. Mais un peu d'elle est encore concentré à refléchir, ruminer presque.

- Volontiers, tes fèves sont toujours bonnes !


Allons ! Un nouveau verre, pour se changer les idées ! Mais quand elle se ressert, Bardane ne sent que davantage encore ses pensées rouiller sur le même sujet. La Mandragore reste silencieuse en attendant ton retour, et descend du canapée pour se caler contre Campanule, toujours endormi. Il fait un dossier bougrement confortable, il faut dire !

Quand tu reviens, elle te remercie et regarde sa boisson, un peu embêtée. La fatigue lui joue sans doute des tours, et à son humeur aussi. Sa tête se fait un peu lourde, ses pensées peinent un peu. Mais pour une fois, Bardane se dit qu'elle va en parler. D'ordinaire, elle ne partage pas vraiment ses doutes ou cette culpabilité qui parfois la prend en otage. C'est peut-être même la première fois qu'elle t'en parlera.

- Dis. Tu crois que j'ai bien fait d'aller travailler au Palais ?


Maintenant, à voir comment tu reagis.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Ven 15 Juin 2018 - 12:14

- Volontiers, tes fèves sont toujours bonnes !

 « Tss, évidemment qu’elles le sont ! » Lança-t-elle, le ton léger.

Elle revint avec les fèves et les posa sur la table et se rassit sur le fauteuil.

Elle lança un coup d’œil vite fait à Bardane. Celle-ci regarda son verre d’un air penaud. Hmm à quoi donc pensait-elle ?

- Dis. Tu crois que j'ai bien fait d'aller travailler au Palais ?

……….

… Hu.

Orge laissa passer un petit moment de silence.
Elle toussota un peu puis elle laissa passer un autre, plus long, sans vraiment sans rendre compte.
Franchement pour dire la vérité elle ne savait pas quoi répondre à ça. C’est qu’elle n’imaginait pas Bardane lui poser ce genre de questions !

La Mandragore n’était pas du genre à avoir des regrets ou à s’appesantir sur ce qu’elle a fait. Elle était trop jeune pour les remords.

A-t-elle… des doutes ? Bardane douter ? Regretter ? Tsss non non ce n’est pas ça… Bardane adore son travail au palais !

Orge réfléchissait, fixa la petite mine de la Mandragore et puis ça la réponse lui vint comme ça. Bardane était une fée des champs et aurait du travailler pour la pousse des plantes… avec les autres fées des champs…avec Orge.

Bardane culpabilisait.

Cette réalisation prit Orge au dépourvue et elle n’aimait pas ça.

La petiote ruminait ça depuis longtemps ? Orge s’en veut de ne pas l’avoir remarqué plus tôt ! Pourquoi lui demander maintenant ce qu’elle en pensait ?

La têtue se rendit compte que le silence durait trop longtemps et qu’il fallait qu’elle ouvre son clapet au risque de voir l’ambiance tourner au vinaigre.

 « Je vais pas te mentir. J’aurais aimé que tu viennes aux champs, que je t’apprenne le métier… »   Orge s’arrêta, regrettant – fait rare- ses paroles. Mais elle était trop fatiguée ( et saoule ?) pour dire autre chose que la vérité.

Car ça oui elle aurait tant aimé avoir Bardane à ses cotés dans le travail des champs ! C’est que la jeune fée a un talent pour ça aussi, elle savait mieux que quiconque comment faire éclore les bourgeons, donner l’impulsion nécessaire aux jeunes pousses pour qu’elles commencent à pousser…

Etre le mentor d’une jeune fée n’est pas une chose qu’Orge s’imaginait faire mais avec Bardane… Qui sait.

 «  Mais bon tu es douée pour coiffer les tignasses et tout… Et tu aimes faire ça non ? Donc bon t’as pas à te casser la tête comme ça… Fais ce que tu as à faire et… voilà. »

Voilà, y’a rien d’autre à dire de plus non ? Même si Orge sentit que cela ne suffisait peut-être pas...






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Dim 24 Juin 2018 - 18:16

Face à ta féroce affirmation que oui, évidemment que tes fèves sont bonnes, Bardane te sourit. Sacré Orge ! C'est que même face aux compliments, tu es fière et bourrue à la fois. Bardane, elle trouve ça drôle et impressionnant en même temps. Tu es si forte ! Si courageuse ! Elle a l'impression que tu n'as peur de rien, et que tu pourrais déplacer des montagnes si tu le voulais. Et sans doute que y a de ça, à ta manière. Mais dans son petit coeur attendri, Orge, tu es une force de la Nature.

Et quand tu reviens avec tes fèves que la jeune fée picore avec gourmandise, tu peux lire en elle que oui, elle les trouve très à son goût. D'ailleurs, il suffit de voir comme elle se sert ! Mais une fois sa question posée, c'est pour une autre raison que la demoiselle s'acharne sur tes fèves. C'est que tu ne réagis pas beaucoup. Un gros silence, d'abord, qui la glace un peu. Puis une toux qui ne présage rien de bon.. Et un silence qui achève de la décomposer. Son éclat en prend un coup, la petite se pelotonne encore plus contre Campanule, et baisse les yeux sans oser te regarder. Le silence. Le Silence la glace, et elle a envie de pleurer, ou de s'enterrer, ou de disparaître. Tout ça à la fois, en fait ! Alors, pour se donner contenance, elle grignote sans conviction la nourriture que tu as amené et que pourtant elle adore.

Ton silence la terrifie, la blesse.

Et quand tu parles, tes mots la condamnent.

Tu aurais aimé qu'elle soit là dans les champs ? A temps plein, du moins ? Parce que oui, Bardane fait ce qu'elle peut pour aider malgré tout, quand elle quitte le palais. Elle a beau s'être levé avant l'aube pour être prête et dans les temps pour la reine, la petite ne se ménage pas pour autant. D'ailleurs, même si on lui avait proposé de vivre à la Citadelle, Bardane aurait refusé. Mais peut-être que oui, ce n'est pas assez. Pas sa place. Pas au palais.

Lèvres pincées, elle hoche tout doucement la tête quand tu dis finalement que si elle aime ça, elle ne devrait pas se soucier de ce genre de chose. Coiffer des tignasses, ça sonne si futile dans ta bouche. Si inutile. Et si c'était vrai ? Au fond, qu'apporte-t-elle ? Rien. Rien à la nature, ou pas assez. Et en prime, elle abandonne son travail aux champs, n'y va que sur son temps libre alors qu'elle devrait y être toute la journée. "Faire ce qu'elle a à faire".. Justement, elle ne le fait pas.

- Mouip.

Bardane ne met aucune conviction dans ce simple mot, et le tintement sonne faiblement. La Mandragore ne sait pas mentir. Jamais.

- Il commence à se faire tard. Je vais rentrer, Orge. Merci pour la boisson et les fèves, c'était très bon.

Elle serait bien restée fourrée contre Campanule qui se réveille avec un air vaseux, mais la fée ne se sent pas de t'affronter davantage. Mieux vaut rentrer. Oh, comme elle aimerait avoir un compagnon à elle contre qui se blottir ! Mais non.

Un jour, peut-être.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orge
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 85
✘ SURNOM : La têtue
✘ AGE DU PERSO : quarantaine version fée

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : Fiche
Dés à coudre
aventures en cours : 1-2-3

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Mar 21 Aoû 2018 - 19:00

En effet, c’était loin d’être suffisant. Elle a rendu la situation pire qu’avant.

Elle le voyait bien, la petite brillait moins, mangeant à peine sa nourriture, la tête baissée et la voix toute tristounette.

Voir la Mandragore dans cet état a fini de rendre la têtue sobre.
Elle avait trop dit, ou pas assez, ou qu’importe, elle a fait une bourde et une grosse.

Campanule s’est réveillé, regarda  Bardane partir puis l’expression paniquée d’Orge d’un air interrogateur.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? » Murmura-t-il, mais elle n’avait pas le temps de lui répondre.

 « Non Attends ! »

Sans attendre que Bardane fasse un pas de plus vers la sortie, elle lui prit le bras, d’un geste presque désespéré.

 « Je… je suis désolée je voulais pas… »

Elle balbutia, regarda par terre l’air déboussolé, un peu perdue. Elle ne savait pas comment faire ça, parler de cœur à cœur, être vulnérable aux émotions.
Elle respira un grand coup.

 « Je ne voulais pas te blesser. Oui je suis triste que tu ne travailles pas à mes cotés tout le temps mais… mais je suis fière de toi aussi. »

Orge ne savait pas quoi faire, quoi dire, les mots dégringolent comme des patates, lourdes et sans finesse aucune.

 « Tu fais tellement de choses, t’aides plein de monde, moi y compris ! Et tu coiffes bien aussi, tu coiffes la Reine, c’est pas rien ! C’est pas rien... L’ile ne serait pas la même sans toi, ma p’tite pousse. »

Elle prit Bardane dans ses bras, la serrant fortement comme si elle pouvait transmettre toute sa tendresse dans ce geste, que Bardane le sente et comprenne à quel point la têtue tenait à elle.

 «  Je ne voulais pas te blesser. » Répéta-elle dans un faible murmure.

Ses yeux piquent, pleurait-elle ? Ce serait la cerise sur le gâteau ! Un ultime aveu de faiblesse…






Merci Psy :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 23
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   Mar 25 Sep 2018 - 21:58

Elle essaye d'être brave, Bardane. De pas faire trop de scandale, ce serait un comble ! Déjà qu'elle manque à ses devoirs, elle va pas en plus demander qu'on la plaigne. Et puis, tu as été gentille avec elle, a lui donner à manger et tout. Elle ne veut pas abuser. Surtout si c'est pour être de mauvaise compagnie.

Elle avait fait quelques pas vers la sortie, trois ou quatre peut être. Sans doute guère plus. Quelques pas, et puis tu l'avais attrapé. Elle ne comprend pas, Bardane, c'est pour ça que maintenant elle te regarde d'un drôle d'air. La fée appréhende un peu ce que tu vas lui dire. Ca doit se voir à son expression, d'ailleurs. Ses lèvres se pincent un peu, mais elle ne bouge pas. Docile, toujours. Un léger reniflement, et elle attend la suite.

Sauf que la suite, le reste qui arrive, elle n'y croit pas. N'en croit pas ses oreilles seraient d'ailleurs plus juste. Il lui a semblé t'entendre t'excuser, mais ça.. Elle a du le rêver ! C'est pas un truc que tu fais normalement, et puis en plus t'excuser de quoi ? Alors Bardane te regarde avec des grands yeux, Orge, et tu dois y lire son incompréhension, sa surprise. De quoi est-ce que tu parles ? Peut-être bien que tu entends cette question muette -muette, oui, Bardane a la gorge trop nouée pour parler- parce que tu enchaînes et tu continues de parler.

Les mots débaroulent avec fracas, parce que le léger c'est pas toi. Bardane se les prend en plein poire sans avoir pu une seconde les anticiper. Et la voilà qui a les yeux humide, la voilà dont la gorge se serre encore plus et dont les reniflements sont de mauvais augur. Tu lui dits plein de mots, des morts fort et bourrus.. Mais ils sont aussi tellement beaux. Pas une seconde Bardane n'aurait cru que tu pourrait dire tout ça, ni même ça tout court. Que tu ne voulais pa sla blesser, oui ça ce n'est pas une surprise. Mais le reste.. Fière, toi ? D'elle ? Vraiment ? Le reste, n'en parlons pas : Bardane a déjà rendu les armes et pleure à grosses larmes.

A ton étreinte, elle en rend une tout aussi forte malgré ses petits bras. Elle s'agrippe à toi, fort, aussi fort qu'elle peut. Ca pleure à gros bouillons, tout aussi peu subtile que tes mots. Mais cette fois ce ne sont pas des larmes de peines. Plus tellement. Bardane a l'impression qu'elle va exploser, parce qu'elle passe trop vite de la peine, à la honte, au soulagement, à la fierté, la honte à nouveau de t'embêter avec ces histoires.. Elle clignote du coeur, mais retrouve un peu des couleurs. Et il pleut, pleut, pleut encore sur ton épaule.

Finalement elle se calme un peu, renifle péniblement. Finalement, elle se décolle de toi et te colle un gros bisou humide de sel sur chaque joue. Mais quand même, elle a encore ses mains sur tes bras robustes.

- Pardon, Orge. J'prends de la place avec mes états d'âme.

Elle ne sait pas quoi dire, ni comment te remercier de tes mots. De tout toi. Alors Bardane décide de te sourire et de rayonner de toutes ses forces. Y a pas de mots assez beaux et forts pour te dire à quel point ça la touche, ce que tu as dit. Mais si elle peut éblouir le monde de sa joie, peut-être que ça s'approchera un peu de ce qu'elle veut te transmettre.

- J'suis heureuse que tu sois là, Orge.

Et même là, ça lui semble faible. Si faible.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma main est une fleur   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Main sans valeur et fleur
» Nombre de points de cette main ?
» Limites de main, meule et complots.
» [PIRATES OF THE SPANISH MAIN] liens
» Une fleur écossaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: La Prairie Sauvage :: L'Archefleur-