Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Longtemps   Longtemps EmptyDim 15 Oct 2017 - 17:21






Il n'y a pas tant d'Éclaireurs qui passent plusieurs nuits dehors. Grenouille le sait.
Stêlsse ne voulait pas au début. Elle pense que c'est dangereux. Elle se dit que Runane va l'attraper, puisqu'il est si faible, et si petit, et si vieux maintenant. Mais Grenouille sait que s'il laisse la place à la Peur, rien qu'une fois, elle en profitera pour s'étaler, pour s'étendre, et que ce sera bien plus dur de la combattre après ça.
Il ne lui laisse pas le temps, à la Peur, il ne lui laisse aucun répit, il ne faiblit jamais, il ne capitule jamais. Il prend les devants, pour qu'elle ait du mal à le rattraper.

Alors Grenouille a fixé Stêlsse de toute sa force, avec ses yeux qui brillent trop, et Stêlsse lui a donné une mission. Grenouille était fier, et sa fierté a permis de trouer la Honte et d'éloigner la Peur.




La Nuit, il fait encore plus froid. Mais Grenouille est plus sensible au froid maintenant que... maintenant. La mission est terminée, il est rempli de joie et de fierté, alors c'est bon, il peut rentrer.

Tout va bien Féraille ?

Il a pris l'habitude de parler à son automate, et ce n'est pas grave s'il ne répond pas. Tiens tu vois, il lui a parlé là, et il a déjà moins froid.

Heureusement que j'ai pris ma petite cape. Peter Pan doit être de plus en p...
Dépèche-toi, Steel. On va se les geler si on reste ici. Regarde cette cheminée, le Port est juste là !
J'arrive putain.

Grenouille se plaque sur le sol. La fraicheur de la terre lui glace la peau. Il ne bouge pas. Les pas des pirates s'éloignent et il se rend compte qu'il ne respire plus. Ses poumons sifflent. Encore.
Alors il sort le petit masque, celui des missions. Encore.
Il compte les battements de son coeur, c'est une technique pour se calmer.

Puis très vite, quand le silence l'enveloppe à nouveau, lui et toute l'île – car elle est très silencieuse depuis que Peter Pan l'est aussi – il ouvre son sac et sort sa carte. Son regard s'y promène avec fébrilité.

La forêt s'est agrandie de ce côté de la Plage ! Ça veut dire que nous sommes encore très loin du Grand Arbre. Et juste à côté du Port.

L'automate, qui dépasse de son sac, darde sur lui un regard vide et noir. Mais ce regard suffit à Grenouille pour ne pas paniquer.

Il va falloir qu'on dorme dehors.

Mais tout de même, tout de même est-ce qu'il n'y a pas un peu de peur dans cette voix ? Elle a l'air plus étouffée, au loin il y a comme un bourdonnement, et ce pourrait être celui de la Peur.
Avec ses os grignotés par un temps qu'il n'a même pas vécu, avec ces os-là, est-ce qu'il peut endurer une nuit de froid ? Il resserre la pèlerine contre lui, mais ça ne suffira pas.

Il faut marcher.

Il marche. Pas le temps d'avoir peur, pas la place.




Mais ses pas ne le portent pas loin, Grenouille, pas loin du tout. Et malgré lui, il envie la chaleur du Port dont il distingue les éclats chauds, celui des torches et des chandelles au creux des maisons. Alors malgré lui toujours, il s'approche, doucement, et de moins en moins doucement. Il peut aller vers ce feu qui brûle tranquillement dans tonneau, ça ne durera pas longtemps, personne ne le verra, et puis il a le costume de chat... déjà ses mains s'avancent, avides.

Ramasse ta bouteille, imbécile ! Tu vas te la faire chaparder !
J'peux pisser ouais ?

Il se plaque contre le mur d'une très grande maison. Son coeur bat trop fort maintenant, ça fait mal. Il fait n'importe quoi. Peut-être qu'il n'était pas prêt. Peut-être qu'il ne peut plus être Éclaireur.
... NON ! La Peur s'excite maintenant, elle tente de briser les barreaux de sa cage, de défoncer la porte verrouillée, et Grenouille doit se débattre avec elle, avec le froid, et la fatigue, et tout.

Il ne peut pas rester là. Il va mourir. Il ne peut pas mourir. Il ne peut pas rester là.
Alors Grenouille grimpe la façade de la maison, parce que ça il sait encore le faire. Il y a des fenêtres noires, alors il devine qu'elles sont vides, et sans même être trop prudent parce qu'il est trop fatigué, il entre dans une fenêtre noire.

Il y a un coffre, un bureau, et un très grand lit. Il n'y a personne. Il n'y a pas de bruit.
Grenouille retire sa cape, le costume de chat, les accessoires, et plonge dans la couverture. Il n'a même pas réfléchi. Il n'a même pas enlevé son petit masque. C'est dur de respirer là-dessous, il faut dire qu'il n'ose même pas sortir la tête, on ne doit voir que sa mèche-mauvaise herbe, mais c'est pas grave, c'est un vrai barrage contre la Peur et c'est tout ce qu'il faut. Il fait même chaud.











Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyMar 17 Oct 2017 - 21:03

Il était en colère, Adam. On l'avait mis en colère. Et ce n'était de la faute de personne, vraiment. Il avait suffi qu'une querelle éclate entre deux employés de la fumerie pour que l'Eteint, à cet instant en train de ranger un peu l'endroit, se teinte de cette colère qui ne lui appartenait pas. Ça criait un peu. Ça jetait des serviettes et ça en venait presque aux mains. Pour quoi ? Il n'avait pas compris.
Autant exaspéré par cette altercation que touché par la puissance de leurs mots, il n'avait pas mis longtemps avant de s'en aller, délaissant son travail alors qu'il détestait faire cela. C'était ça, ou entrer dans l'histoire alors qu'il n'avait rien à voir avec ça.

À présent, son cœur tapait fort dans sa poitrine. Ses doigts tremblaient et il avait des larmes pleins les yeux. Et même s'il se forçait à calmer sa respiration, il avait l'impression d'avoir couru, couru, couru... Il avait envie de hurler, lui aussi. Et c'était pas bon. Pas bon du tout.
Alors, à la place, il monta jusqu'à sa petite chambre en tapant des pieds, sourcils froncés et mâchoire crispée. Il se calmerait seul. C'était bien mieux pour lui et pour tout le monde.

Les éclats de voix à présent presque inaudibles, il ferma lentement la porte de sa chambre et s'adossa une seconde dessus. Levant la tête pour reprendre son souffle, il glissa une main agitée de spasmes sur son visage.

- C'est terminé … c'est terminé, marmonna-t-il pour lui-même.

Il déglutit. Demeura dans le noir apaisant de cet endroit qu'il connaissait et où il se sentait bien. Sans rien sentir d'étrange, alors même qu'une aura de peur s'élevait lentement, au bout de la pièce. Encore trop secoué par les émotions négatives qu'il avait absorbé.
Se décollant du mur, il referma, avec un peu de brutalité, cette fenêtre qui avait laissé le froid se mettre à son aise chez lui.

Ce fut quand il s'approcha de son coffre qu'il remarqua quelque chose d'étrange.
Son pied rencontra un obstacle. Interpelé, il ramassa ce qui semblait être un amas de vêtements. Lui, était à la limite du maniaque. Et il ne reconnaissait pas ses affaires.
Approchant l'étoffe de son visage, il huma un coup, confus. Un mélange de bois, boue, transpiration et quelque chose d'autre était imprégné sur le tissus. Ce n'était pas à lui.

Instinctivement, il tourna son visage vers son lit. Et y distingua une boule, sous les couvertures. Et alors, Adam, il oscilla entre la colère, la méfiance et l'appéhension. Il n'avait jamais vécu pareille situation. Il ne savait pas comment réagir. Alors, il s'accrocha à la dernière chose qu'il avait ressenti avant d'entrer dans la chambre. Ce n'était peut-être pas la solution. Mais s'il y avait bien une chose qu'il avait compris, dans sa vie, c'était d'attaquer avant d'être attaqué. Tant qu'il ne savait pas à quoi il avait affaire, il devait montrer les dents.

D'un bond, il arriva sur le lit. Retira brusquement la couette. Attrapa à bout de bras la silhouette qui s'y cachait pour le redresser et le plaquer contre le mur, juste au-dessus de son coussin. Malgré ce qu'il vivait, il se fit la réflexion idiote qu'il n'avait pas pensé, lui, à retirer ses chaussures. Son lit allait être sale, et il était seul fautif.

- Qui es-tu ?! Cracha-t-il, à deux centimètres du visage de l'inconnu.

Il ne s'agissait pas d'une créature. Pas d'un monstre. Éclairé simplement par la lumière de la Lune qui perçait à travers la fenêtre, Adam pouvait seulement discerner deux perles claires qui le fixaient. Il ne relâcha pour autant pas son étreinte. Montre les dents avant de te faire mordre.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyVen 20 Oct 2017 - 17:14






Le sommeil de Grenouille est comme un sarcophage, il l'enveloppe, il l'enferme, complètement hermétique, Grenouille n'entend ni ne sent rien. Il est tellement épuisé que même la Peur n'a pas réussi à prendre toute la place. Il est tellement épuisé qu'il n'a pas fermé la porte à clef, qu'il n'a rien vérifié, qu'il a laissé tomber la prudence et puis tout le reste, juste pour aller sous la couverture.
Ses yeux sont en plomb quand ils doivent se rouvrir, écarquillés de panique, et tout son corps hurle un cri muet.

Qui es-tu ?!

La voix est sifflante, enragée, le coeur de Grenouille va exploser de Peur, mais Grenouille y reconnait quelque chose, tout au fond, et ce n'est pas une menace. Mais c'est vraiment, vraiment tout au fond, alors ça n'empêche pas ses poumons de brûler et ses dessous de se mouiller.

Quand il veut essayer de parler, il réalise qu'il a encore le petit masque. Ça doit lui faire une drôle de tête. D'une main, alors que l'autre le tient toujours, il le détache dans sa nuque et le masque tombe. Le souffle de Grenouille jaillit, tandis que se révèlent les trous dans ses dents et les sursauts de sa gorge.
Le regard du pirate est rempli de violence, mais d'autre chose aussi, et Grenouille reconnait, c'est la Peur, la Peine, quelque chose de ce genre, quelque chose comme un puits. Ça le perturbe, ça le cloue sur place autant que le bras puissant.

Je me suis trompé. il siffle, entre les trous de ses dents.

A quoi ça sert de dire qui il est ? Personne sait qui il est.

D'un coup, il donne un coup de pied dans le ventre du pirate, qui ne devait pas s'y attendre, et lui enfonce un doigt dans l'oeil. C'est sa technique fétiche maintenant. Maintenant que ça a marché avec Runane.

Il pousse un cri, terrorisé par sa propre audace, et glisse du lit jusqu'à tomber par terre. Rampant jusqu'à son sac en gémissant, il en extrait d'une main tremblante une boite d'allumettes, pendant que le pirate aux yeux de puits peste sur le lit.

JE VAIS METTRE LE FEU !! braille-t-il, brandissant la boite.

Alors qu'en fait, il sait même pas si c'est possible.











Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyMer 25 Oct 2017 - 23:23

Et dans les perles claires qu'il détaillait avec férocité, il lut de la pure terreur. Et dans le reflet de ses perles, ce fut son visage qui apparut, ses traits à lui, si vieux, qui s'y dessinaient avec fatalité. C'était lui qui faisait peur. Lui, le doux, le tendre, le gentil. Celui vers qui on allait toujours quand ça n'allait pas où quand ça allait, avec qui on savait que ça irait, tout simplement. C'était lui qui lui faisait peur, à cet enfant qui n'était pas à sa place. Il eut peur, si peur qu'il se souilla.

Mais, terrassé par la colère, Adam serra ses mains contre le tricot de peau du garçon. Le souffle lui manqua subitement, la colère était puissante, elle tapait à l'intérieur de son crâne.

L'enfant tenta de se justifier vainement. Et alors que l'Eteint crispait sa mâchoire, prêt à le jeter de l'autre côté de la chambre pour qu'il prenne la fuite avant que cela ne dégénère réellement, il attaqua. Surpris par cette soudaine douleur, un léger cri lui échappa. Sa proie glissa entre ses mains et lui se retrouva aveuglé par quelque chose qu'il n'avait pas vu. Deux douleurs d'un coup, sans qu'il ne sache d'où cela venait, il porta une main à son œil meutri en gémissement un peu et reculant sur son lit. Les repères troublés, il glissa de la couverture et se retrouva par terre, au pied du lit. Sa tête heurta le coffre qui se tenait sous sa fenêtre, l'étourdissant un peu. Le cri de l'enfant lui vrilla les tympans. Ce qui devait s'apparenter à une fin de soirée paisible se transformait d'un coup en scène aussi grotesque que dramatique.

Ce furent les menaces de l'infiltré qui donnèrent l'élan nécessaire à l'Eteint de se redresser et d'oublier la douleur. L'oeil larmoyant, il se rua à quatre pattes sur l'enfant pour lui arracher ce qu'il tenait, exagérement effrayé par ses paroles. Après tout, tout était possible, ici. Et peut-être qu'il n'était pas un enfant mais quelque chose de beaucoup plus dangereux.

- Lâche-ça ! Grinça-t-il.

Il aurait aimé que la colère s'apaise. Il aurait aimé pouvoir se contrôler un peu, car si la situation avait tant pris de l'ampleur, c'était bien de sa faute. C'était de sa faute, car il aurait pu simplement parler avant d'attaquer. Essayer de comprendre avant de montrer du doigt.

La main tremblante, il agrippa le poignet du garçon pour le désarmer, envoyant aussitôt cette boîte de l'autre côté de la chambre.
Le cœur au bord des lèvres, ensuite, c'est une giffle cinglante qui raisonna dans l'air. Un revers plein d'élan, qui siffla sur la joue à la peau de pêche du perdu. Qui part toute seule, et qui emmène avec elle toute la colère qui emplissait le corps de l'Eteint. Et ce geste brusque, il arracha une quinte de toux à Adam. S'il avait voulu enchaîner, il n'aurait pas pu. Il s'étouffe alors, il se combat avec ses propres bronches. Tousse dans son coude, dans son haut, dans l'air. Racle sa gorge, devient rouge, respire mal, se traîne jusqu'à ce qui lui a plusieurs fois évité d'y passer. Fouille dans sa veste et en sort une minuscule boîte, qu'il ouvre et renifle à pleins poumons. Et ça fait du bien, tout de suite.

Son visage reprit une couleur normale. Peu à peu, il récupéra son souffle et laissa son pouls reprendre un rythme moins inquiétant. À genoux face à la fenêtre, il posa sa tête contre le coffre qui avait failli l'assomer un peu plus tôt. La présence de l'inconnu presque oubliée, il régnait dans la chambre une atmosphère étrange, avec pleins d'émotions qui planaient autour d'eux.

Trois coups à la porte le fit se redresser partiellement.

- Tout va bien, Adam ?

C'est Eliette, employée à la fumerie et amie de l'Eteint, à la chambre voisine à la sienne.
Les yeux d'Adam se plantèrent sur la silhouette du garçon, toujours présent. Il prit une seconde pour respirer.

- Tout va bien, Eliette. Désolé pour le bruit. Je … je me suis emporté.

Habituée mais toujours inquiète, la jeune femme prit congé après s'être assuré qu'il ne faisait pas de crise trop intense.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyDim 5 Nov 2017 - 17:17






C'est la première fois, la première fois de sa vie entière, que Grenouille se retrouve si proche d”un pirate. Il a pu sentir son haleine et elle était chargée de violence. Quand le pirate lui parle, on dirait qu”il y a de la haine dans sa voix, quelque chose d”hostile et urgent en tout cas, quelque chose de malade, d”excessif, mais Grenouille ne comprend pas tout ça, ça le fait seulement trembler.

Le coup de Grenouille n”était pas si fort, peut-être à cause de la Peur, puisque le pirate se rue déjà sur lui, avec une vraie force, lui. Grenouille veut crier mais ça s”étrangle dans sa gorge, il veut reculer mais ses jambes sont clouées au sol. Tout va tellement vite.

BAF !!!

Des éclats de blanc explosent dans les yeux de Grenouille, dans son oreille hurle un sifflement strident. Il se sent brûlé, brûlé à la violence, sur toute la moitié du visage.
Il tombe, par terre.

Avachi sur le dos, la paume contre la joue, un coude soutenant son corps chevrotant, il regarde l”homme se consumer en une toux rauque, maladive. La toux ne s”arrête pas, elle est si bruyante qu”elle parait secouer les murs. Elle est violente aussi, la toux.
Elle rappelle quelque chose à Grenouille. Mais encore une fois, Grenouille n”arrive pas à distinguer les contours de ses impressions, elles sont trop fugaces, difformes, et parasitées par la Peur.

Quand le pirate inspire dans sa petite boite, les gestes fébriles, Grenouille a presque réussi à s”asseoir. Il se tient toujours la joue.

— Tout va bien Adam ?

Grenouille se crispe, ses yeux s”arrondissent de Peur.
Adam, puisque c”est son nom, le fixe, il fixe Adam, et son regard cogne tellement fort contre les portes de sa mémoire que la Peur manque de s”évaporer, rien qu”une seconde.

Tout va bien, Eliette. Désolé pour le bruit. Je … je me suis emporté.

Grenouille se force à ne pas expirer un soupir de soulagement. Il sait qu”il ne soit pas se sentir en sécurité, et surtout pas montrer qu”il se croit en sécurité, autrement le pirate attaquera de nouveau.
Le pirate est comme lui, méfiant, hyperméfiant, Grenouille l”a senti.

Dans le couloir, les pas sӎloignent.
On entend bientôt plus que le silence.

Lentement, Grenouille se redresse, se relève. Le sifflement s”est estompé, mais n”a pas disparu.

C”est une inhalation ? Il désigne la petite boite. Ce que vous avez pris... C”est une inhalation ? C”est pour l”asthme ?

Il baisse son bras. Il fixe toujours Adam.

Moi aussi j”en prends. J”ai de l”asthme aussi.

Il ne dit même pas ça pour se lier au pirate, pour l”amadouer, il n”a jamais su faire ça.
Il ne sait pas pourquoi il dit ça.



☂️








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyJeu 9 Nov 2017 - 20:32

Du coin de l'oeil, Adam l'observait. Le front luisant, les membres douloureux de sa crise qui l'avait cloué au sol. L'enfant se relevait. Il s'était calmé, lui aussi. Du moins, il en avait l'air. Pendant quelques secondes, un silence étrange, teinté de méfiance, planait dans la pièce.
Il rangea sa dose de vie enfermée dans sa précieuse boîte. Passa une main las aux doigts tremblants sur son visage et dans ses boucles sombres.

Timidement, la voix du garçon s'éleva. Une oeillade glaciale lui fut adressée.

- J'en sais rien, ce que c'est, cracha-t-il d'un ton plus dur qu'il ne l'aurait souhaité.

Il se mit sur ses jambes en s'aidant du coffre, pour se traîner jusqu'à son lit où il se posa. Les yeux toujours dirigés vers cette présence inconnue. La boule au ventre de voir un piège se refermer sur lui. Il laissa les seconds s'égrener à la fin de la phrase de l'intru en se mordillant la lèvre. Sourcils froncés, il forçait son souffle à se réguler et tentait de calmer la douleur qui grandissait peu à peu dans son ventre. Ça venait de lui. Du gosse. Il avait mal par sa faute. Il ressentait. Et en plus de son propre mal qui le faisait chaque jour un peu plus souffrir, il fallait qu'il emmagasine la douleur d'un enfant qui s'était incrusté dans sa chambre. Douleur. De la peur. Cette peur qui ronge depuis longtemps, qui ne se calme pas. Qui fait mal.

- Qu'est-ce que tu me veux ? Finit-il par lâcher, un peu essoufflé. Pourquoi t'es là ? Je pourrais te dénoncer à Hook.

Pas de 'Capitaine'. Juste Hook. Il n'était pas son Capitaine.
L'Eteint prit une grande et lente inspiration entre ses dents serrées. Ferme une seconde les yeux. C'est puissant. Il connaît. Cette sensation très spéciale.
Il connaissait cet enfant. Mais il refusa de piocher dans ses souvenirs. Il l'avait déjà fait avec Brother, et il avait eu terriblement mal.

Alors, l'Eteint, il essaya de ne pas trop le regarder, de crainte de voir quelque chose. Il hésita même à allumer sa lampe à huile. Après un instant de latence, il finit par s'exécuter. Sur sa table de nuit, la lumière fut après un rapide craquage d'allumettes. L'enfant eut tout le loisir de détailler ce visage marqué par les années. Adam, en revanche, s'efforça de garder le regard baissé. Il voyait, du coin de l'oeil, une silhouette étrange, envelopper le garçon. Une haute stature qui ployait sur lui de toute sa hauteur, protectrice.
Baissant les yeux, gêné, il reprit.

- Qu'est-ce que tu fous ici, gamin ... Tu me mets en danger autant que tu l'es, tu sais ?






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyMer 15 Nov 2017 - 19:39






J'en sais rien, ce que c'est...

Grenouille baisse les yeux.
Il y a quelque chose de pur chez le pirate, comme s”il était méchant pour de faux, Grenouille le sent, mais chaque fois qu”Adam ouvre la bouche il est moins sûr. Peut-être qu”il veut juste y croire. Peut-être qu”Adam va le tuer, en vérité, ou pire.
Il se sent faible. Il se sent honteux. Il se sent bête.

Quand Adam se met à bouger pour regagner son lit, Grenouille s”écarte. L”état du pirate l”impressionne, ça devrait le rassurer, il le sait au fond, mais ça l”impressionne.
Il n”ose pas parler.
Il n”ose pas bouger.
Il ne répond rien aux menaces du pirate, qui sont lancées sur un ton morne, presque mou, presque sans conviction.

Et c”est Grenouille qui a le plus peur, Grenouille qui est le plus petit, le plus démuni, pourtant c”est lui qui fixe le visage d”Adam, alors que le regard d”Adam, lui, semble esquiver son contact. Grenouille prend une expression perplexe, mais dans l”obscurité, ça ne doit pas beaucoup se voir.

La lumière jaillit alors, comme pour lui donner tort, et le visage du pirate s”éclaire et s”ombre à la fois. Ça marque ses traits. Ça le rend très réel, tout à coup.
Au début, Grenouille se dit qu”il a l”air vieux, mais en fait non, c”est autre chose. Il a l”air usé.

Qu'est-ce que tu fous ici, gamin ... Tu me mets en danger autant que tu l'es, tu sais ?

Le silence se prolonge un moment, il est confortable. Les yeux de Grenouille s”attardent sur la lampe et le reflet des flammes danse dans ses prunelles pâles. C”est étrange, il n”a plus si peur. Peut-être que ça l”a détraqué, de vieillir. Peut-être que c”est pour ça que Peter Pan a peur.

Je n”ai pas pu faire autrement.

Il tripote ses doigts, les observe, les mordille.

Je ne suis pas un voleur... Il pleuvait et j”ai... j”ai des rhumatimses. Si je reste sous la pluie quand il fait trop froid, je... je peux être paralysé et ne plus rentrer. En plus je suis comme vous. J”ai des problèmes pour respirer.

Sa voix est un peu plus forte, mais juste un peu.

Une fois j”ai failli mourir. Mais à la place j”ai eu des cheveux blancs.

Il ne sait pas que le pirate aussi.
Il se dit que finalement, avec un pirate, c”est presque plus facile à dire.

Je... peux vous donner quelque chose. En échange de votre silence. J'ai beaucoup de choses.

Il doit sentir, quelque part, que le pirate ne veut pas le tuer.



☂️








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyMar 21 Nov 2017 - 23:32

La terreur qui semblait, un peu plus tôt, avoir terrassé le garçon perdu, paraissait petit à petit laisser place à une curiosité méfiante et tout à fait enfantine.
Et pourtant, c'était Adam, qui avait cet air misérable. C'était lui qui sentait ce poids appuyer avec sadisme sur ses épaules. Et c'était le gosse qui le regardait avec de grands yeux, pas lui. Parce qu'Adam, il ne pouvait pas être méchant. Et qu'il culpabilisait déjà d'être apparu face à lui sous la forme d'un vrai pirate. De lui avoir fait peur.

Il repensa à Brother, à cette rencontre innatendue d'il n'y a pas si longtemps que cela. Il lui avait offert un lit chaud, à manger, des soins, et même une toilette. Adam l'avait aidé, peut-être même qu'il l'avait sauvé. Il trouvait, néanmoins, que sa chambre attirait drôlement les enfants perdus et que ça risquait de lui porter préjudice dans le futur. Les rumeurs allaient bon train, au Port, et ça s'apprendra un jour ou l'autre. Et alors... L'Eteint aura l'occasion de rencontrer Hook.

Bah, il fallait bien mourir de quelque chose, non ?

Sa main se glissa jusqu'à l'arrière de son crâne, là où il s'était heurté avec violence contre le coffre. Il y recueillit un peu de sang. Distraitement, il frotta son pouce et son indexe l'un contre l'autre pour faire disparaître les traces de cette blessure, en écoutant les explications décousues de l'intru. Toujours en évitant de le regarder. Au cas où la silhouette penchée sur lui ne dévoile son visage.
Néanmoins, il eut un coup d'oeil dans sa direction lorsqu'il mentionna ses cheveux blancs. Malgré lui, un mince sourire se dessina sur son visage, accompagné d'un soufflement de nez s'apparentant à un rire.

- Ca va encore. Tu aurais pu vieillir pour de bon, remarqua-t-il, amère.

La dernière phrase du perdu lui fit froncer les sourcils.

- Me donner … quelque chose ?

Il eut un rire un peu plus franc, et balança un peu sa tête en arrière, presque amusé de la situation, finalement. C'était grotesque.

- Et qu'est-ce que tu me proposes ?

Par réflexe, il posa ses prunelles sur lui. À la lueur tamisée de la lampe, il put mieux discerner les traits de ce visage enfantin qui l'avait tant effrayé un peu plus tôt. Des traits familiers. Il détestait cette impression, Adam. De ne pas pouvoir restituer. C'était sûr, qu'il l'avait connu, avant, ce gosse. Ils avaient sûrement partagés des choses. Et vécus ensemble plus de choses encore. C'était rageant, oui, de ne pas pouvoir savoir. Mais en même temps … n'était-ce pas mieux d'oublier, dans sa situation ? Il avait la chance de pouvoir recommencer une vie presque à zéro, ne devrait-il pas la saisir et tirer un trait définitif sur son passé ?

Subitement pensif, Adam autorisa ses yeux à détailler la silhouette protectrice penchée sur l'enfant. Si elle ne ressemblait à rien d'autre qu'une ombre presque imperceptible, cela ne faisait aucun doute : elle était là. Elle planait autour du petit continuellement, tantôt réconfortante, tantôt agressive. Influençant sur l'humeur du gosse.

Il eut envie d'aborder ce sujet-là. Mais, par pudeur – et parce qu'il ne voulait pas instaurer d'atmosphère de confidence -, il garda ça pour lui.

- Je m'en fiche, de tes rhumatismes. Qu'est-ce que tu fous au Port ? Si tu étais resté au Grand Arbre, tu n'aurais risqué aucune paralysie. Et … et pourquoi avoir pris le risque de grimper, alors que tu aurais pu t'abriter ailleurs, sous un préau, dans une écurie … Monter jusqu'à cette chambre, alors que j'aurais pu déjà être couché … C'est …

Il ouvrit de grands yeux interloqués.

- C'est stupide. C'était certain que quelqu'un allait tomber sur toi. C'était fait exprès ? Tu cherches quoi, au juste ?

La langue se déliait, et les questions qui la brûlaient étaient lâchées. Une part d'Adam voulait comprendre, voulait en savoir plus, et peut-être, inconsciemment, se rimbiber une dernière fois du Grand Arbre. Une autre part, beaucoup plus sombre, lui criait de juste jeter l'enfant dehors, au risque de causer sa mort, pour sa sécurité personnelle.

- Je suis sûr que je te connais …

Ce fut lancé dans un soupir. À peine audible. Une main las vint frotter son visage tandis qu'un soupir franchissait ses lèvres. Il en avait presque envie de pleurer.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyLun 11 Déc 2017 - 17:02





Grenouille ne quitte pas Adam des yeux. Toutes les phrases du Pirate sont lâchées de ce ton à la fois brusque et un peu brisé, un ton que Grenouille n'a jamais entendu chez quelqu'un d'autre tant il est particulier, tant il ne ressemble à rien.

Et qu'est-ce que tu me proposes ?

Même dans une phrase si simple, il entend le ton.
Il parvient à arracher son regard pâle à celui de l'homme et s'attarde un moment sur ses affaires. Tandis qu'Adam continue de parler – avec son ton –, il enfile sa combinaison en polaire, constellé de morceaux de tissu dépareillés, avec l'étoile sur le coeur et le coeur sur l'épaule. Elle est encore humide.

C'est stupide. C'était certain que quelqu'un allait tomber sur toi. C'était fait exprès ? Tu cherches quoi, au juste ?

Il sent ses joues s'empourprer, et il baisse les yeux. C'est bizarre, d'avoir honte devant un Pirate. Il a l'impression d'avoir déçu un grand-père sage et précieux.

Je suis sûr que je te connais …

Cette fois-ci, le ton devient si las que la pièce toute entière semble brusquement chargée de plomb. Si las que Grenouille relève la tête d'un mouvement vif et darde sur Adam un regard... inquiet.

Vous... Vous étiez un Perdu ? Je suis là depuis l'année ordinaire 1944. Je pense que c'est depuis longtemps.

Une idée lui traverse l'esprit. Il s'accroupit et fouille dans son sac à dos jusqu'à trouver son journal. Il a mal partout, mais il n'y fait pas attention. Adam a l'air d'avoir encore plus mal, quelque part, Grenouille ne sait pas où. Il sent. Il entend dans le ton.

C'est sûr que votre nom ne pouvait pas être Adam, car c'est interdit.

Il ouvre le carnet, fait défiler les pages, tout en s'approchant du Pirate. La Peur est assoupie, si assoupie qu'il s'assoit au bout du lit. Il continue de feuilleter, jusqu'à arriver à la page des noms. Ceux qu'ils notent pour ne pas oublier. Pour se souvenir qu'il n'est pas complètement tout seul.

Il y a surtout des enfants encore là, car c'est un journal récent... Et puis, je ne sais pas bien écrire les noms. A part, Brother, bien sûr, mais c'est parce qu'il m'a appris.

Dans la lueur fragile de la lampe, les yeux d'Adam ont l'air très très vieux.



☂️








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyDim 17 Déc 2017 - 16:52

Le regard de l'Eteint suivit distraitement les gestes de l'enfant qui récupérait ses affaires. Il s'attendit presque à le voir sauter par la fenêtre sans un mot et disparaître à tout jamais. Mais non, il ne bougea pas et écouta Adam. Et ses yeux s'arrêtèrent sur l'étoile qui décorait son buste. Une étoile lourde de sens et d'histoires, pétrie de souvenirs terrifiants qui coupèrent le souffle de l'adulte. C'était fort, ce qui émanait de ce bout de tissu. Si bien que pendant quelques secondes, il garda son attention focalisée dessus, sourcils froncés. Il en oublia presque de répondre.

- Perdu, ouais …

Il l'était toujours.
Attentif, un brin sur ses gardes malgré tout, il observa le gamin fouiller dans son sac. Il avait l'air inoffensif, néanmoins, Adam était prêt à bondir à tout moment. Au cas où.

- C'est sûr que votre nom ne pouvait pas être Adam, car c'est interdit.

Non, c'était quoi, déjà ? Brother lui avait dit, lorsqu'il était venu, il y a de cela quelques temps maintenant. Son nom de perdu, c'était une couleur, une nuance, une teinte, mais impossible de se rappeler du terme exact. Pourtant, le souvenir de Brother face à lui était net. À croire que le grand Arbre et tous les souvenirs liés n'avaient plus leur place dans le crâne du pirate.

Curieux, il laissa l'enfant s'installer à ses côtés. Au final, passé la frayeur et les blessures de leur rencontre, Adam n'était pas non plus mécontent de cette viste surprise. Tout comme Brother, un parfum de nostalgie émanait du garçon aux yeux clairs. Ça lui faisait du bien de ressentir le Grand Arbre, même par le biais d'une autre personne.

- Je … je ne sais pas vraiment lire, avoua-t-il après avoir suivi avec concentration le petit qui tournait les pages. Tu vas trop vite pour moi.

De sa main gauche, il arrêta le geste de son interlocuteur et se pencha un peu plus sur le petit carnet.

- Un autre garçon perdu est venu ici, il n'y a pas si longtemps. Tu le connais peut-être … Il s'appelait Brother. Lui est parvenu à me reconnaître. Pas de suite de suite. Mais tout de même.

La confidence s'était installée bien malgré lui. Parce que, au final, l'Eteint, c'était pas un mauvais bougre et il était curieux de savoir.
Il soupira et décida d'user de la même technique qu'avec Brother. Redressant un peu son dos, il tourna son visage pour mieux détailler celui du garçon perdu. Il détailla. Comme un peintre détaillerait son œuvre inachevée, à la recherche de détails à rajouter. De grands yeux clairs, tristes, où il remarquait une grande terreur au fond des prunelles. Une terreur qui lui compressait la poitrine et lui faisait mal au ventre. Une peau blanche, pâle même, prouve les carences qu'il dût subir. Des cheveux noirs, d'où une mèche blanche vient s'incruster. Il avait face à lui des traits connus. Et il lisait au fond de ses iris une histoire dramatique. Liée à celle de Brother. Et cette ombre qui ployait sur lui …

- Tu le connais, Brother. D'avant. Avant Peter. Et s'il s'appelle Brother … C'est pas pour rien. Où est le tien, de frère ? Coincé dans l'Autre Monde ? Ou prisonnier de ta mémoire ?

Une moue peinée se peignit sur sa face. Ses yeux glissèrent de l'étoile de David jusqu'à l'entité qui flottait autour de l'enfant.

- Il est toujours là. Toi aussi, tu le vois, pas vrai ?

Il doutait que ses mots servent à faire revenir les souvenirs. Mais il avait l'intime conviction qu'il devait parler de cela. Comme un acte inachevé, qu'il se devait d'accomplir une bonne fois pour toute.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyMer 10 Jan 2018 - 15:27

Grenouille est si fébrile qu'il n'entend pas tout des mots d'Adam, et il ne voit pas non plus comme le regard d'Adam le scrute, l'analyse, il ne sent pas l'insistance, l'effort que déploie la mémoire du Pirate. Et d'ailleurs, Grenouille ne se dit même pas qu'il a pu le connaitre, c'est bizarre, ça ne lui vient pas à l'esprit. Il veut juste l'aider, car Grenouille connait la valeur des souvenirs, et la douleur de les voir s'échapper, comme de l'eau qu'on retiendrait avec les mains, de toutes ses forces, mais forcément, au moindre mouvement il y en a qui tombe à côté.

Tu le connais, Brother.

Grenouille lève les yeux. La page est encore ouverte sur la mélasse de noms. Celui de Brother, le seul écrit correctement, se dresse à la verticale, sur le côté, un peu à part des autres.

D'avant. Avant Peter. Et s'il s'appelle Brother … C'est pas pour rien. Où est le tien, de frère ? Coincé dans l'Autre Monde ? Ou prisonnier de ta mémoire ?

Le visage de Grenouille se décompose un peu plus à chaque mot. Le regard luisant du pirate, presque fiévreux maintenant, appuie sur lui, le pénètre, le dépèce.
Ses lèvres se sont mises à trembler, son coeur bat comme si un coup de poing continu s'abattait dans ses côtes. Il ne peut détacher ses yeux du visage spectral d'Adam. Ce n'est pas un visage normal, ça, et ce n'est pas un homme normal. Il a peur. Il ne bouge pas.

Le regard s'arrache à lui, un très court instant, et Grenouille sent une sorte de poids, de tension physique, le quitter en même temps. Il lâche une bouffée d'air et ses yeux s'embuent, presque d'un seul coup.
Adam s'attarde sur son étoile. Grenouille y plaque ses doigts, nerveusement. Il chevrotte un petit peu.

Il est toujours là. Toi aussi, tu le vois, pas vrai ?

Ses lèvres tremblent toujours. Sa voix ne sort pas. Il a l'impression qu'elle ne sortira plus jamais. Pourquoi est-il entré par cette fenêtre ?? Pourquoi a-t-il ouvert son carnet ? Pourquoi est-ce qu'il ne fuit pas ce regard qui le sonde, le blesse, le capture ??? Pourquoi est-ce qu'il ne bouge pas !!

Qui...

C'est si faible et si étranglé que c'est à peine un mot.

Qui vous a dit... Vous... Vous voyez les fantômes ?

Il se sent mal. Il voit trouble, il a la nausée.
Il va s'effondrer, et personne ne viendra le sauver.








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyLun 5 Fév 2018 - 14:03

Ça n'allait pas. La détresse du garçon frappa de plein fouet Adam qui regretta immédiatement ses paroles. Pris au dépourvu, il se raidit, et son regard se déroba. C'était à lui d'être mal à l'aise, alors même qu'il était, depuis le début, en position de force. Il était chez lui. Cet enfant était un intru. Alors, pourquoi n'arrivait-il donc jamais à s'imposer, de n'importe quelle manière qui soit ?

Son cœur se serra douloureusement. Comme en écho à ce que ressentait l'enfant, la respiration de l'Eteint devint difficile, et son visage à lui aussi se décomposa.

- Je … n-non …

Il déglutit, papillona des paupières.

- Pardon, je ne voulais pas te faire peur … Je croyais … j'ai cru …

Il secoua la tête, se mit sur ses jambes et se détourna du garçon perdu et de cette silhouette qui était toujours penchée sur lui. Prendre un peu ses distances lui permit de récupérer un peu de sa contenance.

- J'suis un idiot … mais j'ai l'impression … je te connais aussi. Et ça fait longtemps qu'il tourne autour de toi …

Un sourire amère fut vite effacé de son visage. Il se mordilla la lèvre inférieure, regarda par la fenêtre, puis l'enfant, puis la porte. Il songea à Brother, à ce qu'il lui avait apporté. Au Grand Arbre. Ce Grand Arbre qui lui manquait plus que de raison.

- Si tu veux partir, tu peux … Je connais un chemin où tu ne risque pas de croiser un autre homme.

Pas pirate, homme.
Il avait, comme avec Brother, cette envie de venir en aide, à défaut de se sauver lui-même.

Son esprit divagua, et ses yeux, une poignée de secondes, se perdirent dans le vide. Un souvenir lui revint. Quand son regard se releva vers le garçon perdu, un espoir nouveau se lisait en lui.

- Sepia. C'était mon nom. Sepia.

Pourquoi cette envie maladive de vouloir lui faire se souvenir ? Ce désir de se raccrocher à cette époque, disparue de sa vie maintenant. Ça n'allait rien changer. Rien.

- J'ai … j'ai ça, regarde. Je l'ai depuis … depuis toujours, je crois. Regarde. Regarde.

Il lui fourra entre les mains son précieux harmonica, récupéré dans la poche de son long manteau.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyLun 19 Fév 2018 - 18:54

hrp1:
 

hrp2:
 



La tension est tombée d'un coup, froide et invincible, et elle a envie toute la pièce. Tout leur corps. Grenouille peut le sentir chez Adam aussi.

J'suis un idiot … mais j'ai l'impression … je te connais aussi. Et ça fait longtemps qu'il tourne autour de toi …

Grenouille se demande de qui il parle, puis il arrête de se demander, parce que ça fait trop peur, ça lui donne envie de vomir.

Si tu veux partir, tu peux … Je connais un chemin où tu ne risque pas de croiser un autre homme.

Il hurle un grand «OUI !» avant de se rendre compte qu'il ne l'a hurlé qu'en lui-même. Il n'arrive plus à parler. Et puis, ses jambes sont toute flasques, on aurait dit des morceaux de chiffon, durs et mous à la fois... Il ne peut pas marcher, avec ça.
Grenouille laisse le regard de l'homme percuter le sien, entrer dedans, il n'a plus la force de le repousser. Mais ses lèvres sont cousues.

Sepia. C'était mon nom. Sepia.

Toujours cousues, les lèvres, mais les yeux s'agrandissent légèrement. Le bleu-gris des iris semble noyé dans quelque chose qui n'est pas une larme.

J'ai … j'ai ça, regarde. Je l'ai depuis … depuis toujours, je crois. Regarde. Regarde.

Encore, encore Grenouille se laisse faire, laisse sa main subir le contact froid d'un objet qu'il tarde à reconnaitre. Sans bouger d'un millimètre, il laisse son regard descendre jusqu'audit objet, qui est semble étrangement beau et précieux en dépit de son usure.

Les petits doigts pâles de Grenouille se serrent contre l'instrument. Le nom de Sepia, tombé comme un météore de gène et de confusion, rassemble peu à peu les fragments éparpillés de sa mémoire, comme guidé par la mélodie inaudible de l'harmonica. A chaque note, un fragment.

Sepia... murmure Grenouille, mais ses lèvres ne sont pas encore tout à fait décousues, de sorte qu'on n'entend presque rien.

Il trouve la force de se tourner davantage vers l'homme – l'homme !! – qui est assis à côté de lui. Il scrute, décortique, fouille ses traits à la recherche de son ami d'antan. Son drôle d'ami.
Ami mort.

Sepia est mort... Il peine à articuler, chaque mot semble lutter contre l'étau qui lui serre la gorge.

Il parait vouloir parler encore, mais on n'entend que des chuintements bizarres, des soupirs saccadés, des mots coupés.
Alors Grenouille se tait, et sa main s'approche tout doucement du visage d'Adam. Du visage de Sepia.
Il effleure la peau marquée, presque grise dans la nuit tenace. Puis il plaque ses doigts contre la peau, contre le visage tout entier, traçant les rides, appuyant sur les joues, sur le front, étirant les yeux. Il cherche, tout en lui cherche Sepia, car il est bien plus dur de retrouver un ami que de le perdre.

C'est dans les yeux qu'il le trouve.
Il comprend, à présent, que Sepia était là depuis le début.

Tu es un fantôme, aussi ? demande Grenouille, et il se rend compte qu'il pleure.

Ça doit faire un moment, car certaines larmes ont eu le temps de tomber de ses joues.








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Adam Noguchi
Adam Noguchi

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Eteint
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine (né en 1905 dans le Monde Ordinaire)

✘ DISPO POUR RP ? : NON D:
✘ LIENS : Viens tôt me secourir; ou me faudra mourir

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyLun 5 Mar 2018 - 21:57

Spoiler:
 

- Sepia …
- Oui … oui, c'est ça.

Il trépignait. Surtout chaque trait du visage de l'enfant avec avidité. Il l'encouragea d'un sourire triste, et le sourire creusa un peu plus les rides et dessina un peu plus la vieillesse sur sa peau éteinte.
La main du garçon, bien que froide, semblait réchauffer sa joue. La voici, qui se balade sur le visage, qui glisse et découvre, qui cherche. Adam fouille dans les yeux du perdu, lit en lui malgré lui, et cherche à son tour. Il allait se souvenir. Le passé du pirate n'était pas un mirage. Tout comme Brother, le garçon allait ramener le passé d'Adam à la surface et pouvoir prouver qu'il avait avait bien existé. Il n'était pas qu'un homme à moitié nu et perdu dans la forêt, vierge de toute existence. L'Eteint avait une histoire. Et devant lui se tenait un fragment de son passé.
Ce garçon, qui luttait contre l'oubli, qui souffrait pour se souvenir d'Adam.

- Sepia est mort …

L'expression du visage du pirate se tordait en écho à celui du petit. Cette phrase lui fit mal. Elle lui compressa la poitrine et lui serra si fort la gorge que la respiration fut difficile. Ces trois mots sonnaient sinistrement. Comme une évidence qui aurait presque pu faire douter le concerné.

- Pas totalement …

Sa voix était brisée. La peine du perdu lui donnait envie de pleurer. Il souffrait de l'avoir inciter à se souvenir et souffrait de le voir souffrir.
Il resta immobile sous ses doigts d'enfant. Il le laissa découvrir ce qu'il ne connaissait pas et ce qu'il n'avait jamais approché.

- Tu es un fantôme, toi aussi ?

Sourire peinée. À son tour, il leva sa main. Effleura du bout des doigts l'étoile à cinq branches qui décoraient sinistrement son habit, et releva les yeux vers celui qui jadis, fut sûrement un frère.

- Non … je suis un revenant.

D'un geste paternel, il attrapa le menton de Grenouille et esssuya ses larmes du bout de ses pouces. Il ne remarquait pas ses propres larmes, qui coulaient presque à l'identique que celles de l'enfant.

- Il faut pas que t'ai peur de moi …

Et ce furent des mots de petit garçon qui glissèrent de ses lèvres.

- J'ai pas voulu grandir … je voulais pas grandir tu sais.

Et il avait honte, Adam, d'être ce qu'il était à présent. Il avait honte rien qu'en entendant sa voix d'homme, et plus encore quand il croisait son reflet. Face à Grenouille, c'était lui qui se sentait tout petit et misérable. Il avait l'impression d'avoir été faible. D'avoir perdu.
Maladroitement, avec mille précautions et après s'être assuré qu'il n'allait pas l'effrayer, Adam s'approcha un peu plus et prit le garçon dans ses bras. Légère, l'étreinte, pour que jamais il se sente pris au piège.






Longtemps Original

Adam lutte en 6666ff
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps EmptyLun 26 Mar 2018 - 21:08

Non... Je suis un revenant.

Grenouille n'est pas sûr de savoir la différence, alors tandis qu'Adam effleure son étoile comme il a effleuré sa figure, il se demande. Un fantôme apparait, il ne revient pas forcément. Un revenant revient, il n'est pas mort forcément. Il se demande. Qu'est-ce que David alors.

Il faut pas que t'ai peur de moi …

Mais Grenouille réalise qu'il n'a plus peur, en vérité. Il y a une sorte de peine douce au creux de son ventre, qui ressemble à la mer la nuit.

J'ai pas voulu grandir … je voulais pas grandir tu sais.

Les poussières de doute sont balayés par cette voix de très loin, une voix en sépia, qu'il aurait reconnu même sans les confessions d'Adam.
Sepia.
Sepia.

Brother, il sait que tu es revenu ?

Il se souvient. Ils étaient comme des frères, eux aussi. A cette pensée, Grenouille se sent encore plus frère de Sepia. D'Adam.

Pourquoi tu as choisi Adam, comme nom ? Parce que c'était le tout premier homme sur la terre ? Alors il ne pouvait pas avoir de souvenir...

Adam est apparu comme l'Adam de la Bible, nu et seul, sans enfance, sans mémoire, sans repère. La Bible ne raconte jamais comme les légendes sont tristes. Elle est trop occupée par la morale.

Grenouille serre encore plus fort l'harmonica. Il est si brillant encore, il a survécu. Il est revenu. Peut-être même que c'est lui qui a ramené Sepia.

Moi aussi je devrais t'appeler comme ça ?

Il plante son regard dans celui de son ami, car le regard est le même, les regards n'ont jamais de ride, seulement des voiles.

Je n'ai pas peur de toi. Tu n'as pas fait exprès.

Comme lui.








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Longtemps Empty
MessageSujet: Re: Longtemps   Longtemps Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ca fait si longtemps...
» Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine...[Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché :: L'Amanite Viride-