Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Dim 15 Oct 2017 - 9:56

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane


Le souvenir de ma dernière visite à Soie résonne dans mon esprit alors que mes ailes me portent vers l'Archefleur.



« Tu appelles ça une coiffure ?! Même une goule ferait mieux ! »

C'était un de mes rares instants de colère.
Soie avait perdu le nacre de ses joues, remplacé par un rouge très laid ; de colère et de honte. Honteux, il pouvait l'être ! Je m'étais levé du fauteuil en fils de lotus, bondi même, en voyant le massacre perpétré sur ma chevelure. Je ressemblais à Dracula ainsi coiffé.

« - Je ne vais pas m'excuser parce que MÔSIEUR Ether n'est jamais content ! Parce que MÔSIEUR Ether pense peut-être qu'il mérite mieux que ce pauvre Soie ? s'égosilla-t-il.
- Exactement ! lui répondis-je et la fée s'étouffa d'indignation.
- C'est toi la goule ! Sors de mon salon immédiatement !
- J'allais le faire sans que tu me le proposes, incapable ! »

La porte claqua et il fallut un long moment empli de honte pour que mes cheveux reprennent un aspect satisfaisant.




Mon vole se fait moins gracieux, rageur. Soie va payer pour l'affront qu'il m'a fait. J'ai déjà commencé et de vilaines rumeurs courent à propos de son amour pour les excréments de patabousiers.
C'est sur cette délicieuse vengeance que je passe l'Arche et rejoint le lion fleuri. Archefleur est magnifique, je dois l'avouer, mais j'y suis moins sensible que sa sœur du Ciel.
Un arrêt devant un garde :

« Où puis-je trouver Bardane ? »

La réponse est claire et concise. Un hochement de tête reconnaissant et je reprends mon vole vers l'appartement de la seule que je juge digne de coiffer mes cheveux.
Qui mieux que la coiffeuse de la merveilleuse Mab peut s'occuper du Messager ? Le raisonnement est parfait et je m'en veux de ne pas y avoir pensé plus tôt. Avant que Soie ne commette un drame capillaire...

Je me pose devant un perron fleuri où des bourgeons menacent d'exploser à tout instant. Il y a comme une impression de trop.  
Des fées protestent, gênées par mes immenses ailes déployées. Elles suivent le règlement et marchent, elles. Marcher. Pour une fée. Aucun règlement ne pourra jamais me forcer à marcher alors que j'ai mes ailes.
Une main dans mes cheveux en bataille et je tire sur la cloche de muguet. Le doux carillon est presque couvert par mon éternuement.
Mais qu'est-ce...


codage par Junnie sur apple-spring












Dernière édition par Ether le Sam 16 Déc 2017 - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Mar 17 Oct 2017 - 0:47

Aujourd'hui.. Aujourd'hui elle a fini tôt de coiffer sa Majesté. Celle-ci n'était pas d'humeur à l'exubérance, non. Mais la sobriété lui va si bien ! Bardane ne sait pas quand elle trouve la Reine la plus magnifique. Avant d'être coiffée, ou une fois qu'elle est parée. C'est toujours des sursauts en déroute quand elle la contemple, toujours une admiration humble.

Qu'elle est belle.
Quel honneur de pouvoir la coiffer ! La fréquenter, alors qu'elle n'est rien qu'une petite fée des champs !

Oui, certaines choses ne changent pas. Pour la Mandragore, c'est chaque jour la même émotion, le même émerveillement. C'est qu'il y a tout de même des gens formidables et merveilleux ! Quelle honneur et plaisir de les rencontrer !

C'est ce qu'elle s'était dit en rentrant bien vite à l'Archefleur. Une fois n'est pas coutume, la demoiselle ne traîne pas en route. C'est qu'elle a prévu de tout ranger, oh oui ! Dépoussiérer un peu même si elle est la principale responsable du scintillement permanent chez elle. Et puis faire du tri, de la place. Peut-être vérifier les provisions, aussi. C'est qu'elle aimerait bien inviter Bourrasque, entre deux missions de brave ! Peut-être boire un peu de rosée aromatisée, ou même grignoter quelques graines de lotus ambré ?

Mais avant d'inviter, il faut ranger. Faire place nette !

C'est à ça qu'elle s'active dès son retour, sans prendre de pause ni même se désaltérer. Pas avant d'avoir ter-mi-né ! Quand tu sonnes, beau messager, la jeunette vient à peine de s'asseoir sur son pouf en coquille de noix. Tout matelassé de pétales odorants, c'est juste parfait pour se relaxer. Quand le muguet d'entrée chante, Bardane se redresse d'un coup en se demandant si Bourrasque l'a entendu penser à lui. Pouf pouf ! On s’époussette en vain, et hop ! La voilà qui ouvre la porte et..

Pique un fard.
S'incline en révérence.
S'efface pour laisser le passage, immédiatement.

- Bonjour bonjour ! Oh je ! Pardon, entrez, faites comme chez vous ! Vous voulez boire quelque chose ? Un peu de rosée ? Elle est de ce matin !

Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager Le Messager LE. MESSAGER.

OH NOM D'UN BOURGEON.

Nerveuse, Bardane ne sait pas trop quoi faire en présence d'une si auguste personne. Qui est venu chez elle. Devant sa porte. En sonnant à son muguet. Le sien, spécifiquement. Elle se mordille la lèvre et son tintement se fait tout discret et intimidé, avec encore un peu de feu aux joues qui leur donne un côté mordoré.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Ven 20 Oct 2017 - 17:32

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane


Je ne m'attends à rien. Et c'est du trop qui me saute aux yeux, aux narines, aux oreilles. Trop.
Trop de mots, trop de couleurs, d'odeurs, d'objets plus ou moins utiles. Surtout moins.
Bardane et sa maison éclatent de trop et cela me fatigue déjà. Et me fait sourire.
Sa réaction gonfle mon égo et mes ailes que je tente de rabattre en pénétrant dans sa demeure. J'incline légèrement la tête en réponse à sa profonde révérence et prends place dans un pouf en coquille de noix fort confortable. J'affiche un sourire d'une douce indulgence et réponds tout aussi doux :

« C'est parfait merci. »

Mon regard parcourt l'intérieur. Il brille, il menace de déborder, d'exploser à chaque instant. Chaleureux.
Puis je dérive sur mon hôte : cheveux blancs sur peau d'ébène, yeux ambrés écarquillés d'admiration et des ailes recroquevillées sur elles même ; quel manque d'envergure. Son corps porte les formes de la vie croquée à pleine dents. Elle pourrait être jolie, si elle était humaine.
Elle s'active et je pourrais presque voir l'énergie jaillir de ses gestes.
Finalement, un joli service fleuri rappelant le muguet à l'entrée est apporté. Je reprends :

« Tu es donc la coiffeuse de notre Reine bien aimée ? »

Je saisis une tasse et la porte à mes lèvres ourlées d'un doux sourire aux éternels échos taquins.

codage par Junnie sur apple-spring












Dernière édition par Ether le Sam 16 Déc 2017 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Mar 5 Déc 2017 - 14:59

Il est beau le Messager. Digne et majestueux et ça se voit que tu n'es pas n'importe qui. Oh non ! Quelqu'un comme ça, comme toi, d'aussi digne et. Et presque royal oh ! C'est quelqu'un d'important et ça se voit. Pas comme une petite fée des champs comme elle, ça non ! Discrète et timide, ça lui a coupé la chique, à Bardane, de te voir.  Les teintes mordorées ne quittent décidément pas ses joues alors qu'elle t'oberve sans l'oser, t'admire en petits regards jetés.

Il est beau, le Messager. Bien trop beau pour être digne de sa petite cahute à elle. Bien trop important pour son pauvre pouf de coquilles de noix, oh ça oui ! Bardane n'ose plus bouger, de peur de te gêner. D'instinct, elle a adopté la même attitude admirative et pleine de révérence qu'à chaque rencontre avec les fées aristocrates et -bien entendu- la Reine elle-même. C'est tout de même incroyable qu'elle puisse fréquenter ces gens là, si importants !

Bardane, dès que tu t'installes, oh elle craint que tu n'y sois pas à ton aise. Mais tu ne dis rien contre le pouf alors peut-être qu'il te convient. Son service muguet, le plus joli qu'elle ait, elle te l'apporte avec de la rosée fraîche et quelques douceurs à grignoter. Toujours les joues colorées, tu l'entends peut-être murmurer des excuses pour la qualité de ce qu'elle t'offre et qui ne vaut sans doute pas les mets fins du château.

Ta question lui amène plus de couleurs encore si c'est possible, le doré se propage sous sa peau de nuit. Mais c'est cette fois de bonheur et de fierté mêlés. Ça se voit, ses yeux brillent, et la demoiselle se redresse. Ton sourire l'encourage, aussi. Alors elle te sourit aussi, c'est chaleureux et vivant et rayonnant. Ça lui redonne de l'éclat, de ne plus être timidité effacée mais réelle fierté de son travail.

- Oh, oui ! La Reine Mab est la plus extraordinaire qui soit, et la coiffer est un immense privilège pour moi, tous les jours.

Ça se voit, qu'elle l'aime et l'admire sa reine. C'est même immanquable.

- Est-ce pour cela que vous êtes ici ? A-t-elle à nouveau besoin de mes services ?

Peut-être que la Reine Mab à une nouvelle envie de coiffure ? Bardane est prête à y voler à la seconde, si tel est le cas. Petite fée docile et dévouée qu'elle est, ça ne la gênerait même pas.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Sam 16 Déc 2017 - 14:41

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane

Le trop plein de Bardane jusque là tenu en respect par l'admiration béate de ma personne se libère enfin sous le pouvoir de Mab. Même aussi loin, ma chère Reine est puissante. La poussière de fée jaillit, comme exhalant de sa peau elle, de ses yeux flamboyant de fierté. Oh oui, la Reine est merveilleuse et révèle le meilleur de nous. Je souris sincèrement à cet enthousiasme adorateur. Que je le comprends.
Je lève cependant la main, en signe d'apaisement.

« Je ne viens pas de la part de Mab. Je suis ici en mon propre nom. »

Je ménage mon effet en saisissant une douceur et la portant à mes lèvres pleines.
Mon regard émeraude se pose sur le chatoiement qu'est Bardane. Oui, ce ne peut être qu'elle, elle est parfaite.

« Bardane, j'aimerais que tu sois également ma coiffeuse personnelle. Notre Reine est d'accord, bien évidemment. »

Elle ne l'a pas dit en ces termes car elle était bien trop occupée, mais cela revient au même. Et puis je sais pertinemment que je passerais toujours après elle. Quoi de plus normal.
Une autre bouchée, pleine d'élégance, accompagnée d'une gorgée de rosée.
Mon nez me démange affreusement.

codage par Junnie sur apple-spring










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Lun 8 Jan 2018 - 22:30

Pas de la part de Mab. Ce n'est donc pas la Reine, mais autre chose. Mais alors quoi ? Et quand tu ajoutes que tu viens en ton nom, Bardane est encore plus confuse. Que peut-on bien vouloir à une fée aussi insignifiante qu'elle ? Son seul talent est la coiffure, et cela lui va très bien. Mais de là à s'imaginer demandée pour une raison quelconque par d'aussi augustes personnes la laisse perplexe et émerveillée. D'ailleurs, elle te sourit, même si la confusion est visible sur son visage sombre.

Tu prends ton temps, ô messager, pour délivrer la raison de ta venue. Sens du spectacle ou simple nonchalance, Bardane ne saurait le dire. Sa réaction, lorsqu'enfin tu avoues la raison de ta présence, n'en est pas moins sincère et spontanée. De fierté et de joie, ses ailes s'étendent dans le petit salon. Deux ailes fines aux membranes chatoyantes et aux fines nervures mordorées de sa poussière. Deux ailes qui se déroulent soudain et ressemblent beaucoup à des feuilles de bardane. Tu sais désormais d'où elle tient son nom, sans doute.

- C'est un immense honneur, ô Messager !

La Mandragore est honorée, oui. Mais fière également que son talent soit reconnu. Elle rayonne de plus belle : ses yeux pétillent pour toi, ô Hermès. Oh, il faudra qu'elle raconte cela à Orge et Bourrasque ! Bougie aussi, si elle la croise. Oh, que c'est excitant ! Ses yeux explorent ton visage à nouveau, ta crinière. La jeune fée est déjà en train de faire l'état des lieux, d'imaginer comment rendre hommage à tes traits. Comment révéler un peu plus qui tu es. Bardane ne s'imagine jamais rendre les gens plus beaux, non. Ce serait bien présomptueux et hautain à la fois. Non, Bardane révèle la beauté de chacun, ou du moins c'est ce qu'elle cherche à faire.

- Avez-vous des préférences sur le style de coupe ? Comment voulez-vous organiser cela ? Je sais que vous êtes très pris par d'importantes fonctions, je ne veux pas déranger votre agenda. D'ailleurs, à quelle fréquence voulez-vous organiser cela ?


Bardane réfléchit à comment faire, pour te déranger le moins possible. Oh que c'est excitant !

- Je peux bien évidemment vous coiffer ici, mais cela vous fait voyager à chaque fois. Peut-être préfériez-vous que je vous coiffe au Palais, une fois m'être occupée de Sa Majesté la Reine ?


La petite déborde d'enthousiasme, de toute évidence.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Sam 13 Jan 2018 - 8:38

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane

Sa joie est aveuglante, superbe. Elle libère ses ailes qui emplissent le modeste salon de leur délicate beauté et de poussière d'or.
Je m'abreuve de ce rayonnement avec un sourire radieux. Chaleureux. Bardane a cette lumière éblouissante qui teinte la vie de ses plus belles couleurs. Je suis heureux de l'avoir à mon service.
Je laisse le flot de paroles s'écouler avant de répondre. Cela marche ainsi avec la Mandragore, je l'ai vite compris.

« Je suis partisan du style "cheveux aux vents". » avec un sourire malicieux.

Je ne donne pas plus d'indications car en vérité je ne m'y connais pas du tout en coiffure. Je laisse donc l'interprétation de mes désirs aux soins de Bardane. Elle coiffe Mab après tout, je lui confie ma chevelure les yeux fermés.

« En ce qui concerne nos rendez-vous, je lui lance un clin d'oeil. J'avais l'habitude de me faire coiffer lors des nouvelles lunes. Je viendrais donc...

Je me gratte le nez aussi élégamment que possible mais les picotements deviennent insupportables et s'étendent à ma gorge. Je toussote en couvrant la bouche d'une main.

Excuse moi.

Je bois une longue gorgée de rosée pour tenter d'atténuer les picotements mais c'est pire. J'essaye tout de même de terminer ma phrase.

Je viendrais donc ici lorsque le soleil se couche.

Ma voix a perdu son velours, elle est caverneuse. Affreuse.

Cela te… te...

Pitié.

ATCHOUM !

J'ai tenté de couvrir le bruit disgracieux autant que possible mais c'est l'éternuement le plus violent de toute mon existence. J'en ai décollé du fauteuil.

Excuse moi, je ne sais pas ce… Ce…
ATCHOUM ! »


Horreur.
Les éternuements s'enchaînent et je ne peux que les subir en même temps que la honte.

codage par Junnie sur apple-spring










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Jeu 15 Fév 2018 - 9:37

Cheveux aux vent ? Cheveux aux vent ! Aka la désinvolture faussement naturelle, ce genre de sobriété hautement travaillée. On est loin de la sophistication des coiffes royales, et c'est un défi qui plaît à la demoiselle. Déjà, elle te scrute en faisant défiler mentalement les coupes devant ton visage. Ajustant mentalement les mèches par-ci par-là, jouant de ce qu'elle imagine être ton type capillaire. Cheveux aux vent. S'effacer totalement, ne rien laisser voir de sa touche ni de son travail, pour ne laisser que l'éclat de ton visage, le rayonnement de ta présence toute entière soulignée par cette coiffure dont elle a la charge désormais. Oh ! Pourquoi pas ? Bardane n'a pas ce besoin de reconnaissance viciée qui lui donne envie de clamer partout qu'elle est l'auteure de telle ou telle coiffe. Les voir réussie, voilà qui lui suffit bien assez. Même si bien évidemment, elle ne cracherait pas sur quelques compliments non plus.

Déjà elle est au travail que tu reprends la parole. Ton clin d'oeil la prend de court, lui fait réaliser l'allusion. Aussitôt, le doré lui monte aux joues tout comme un sourire pudique à peine dissimulé. L'allusion lui fait plaisir, et ça se voit. Pas qu'elle ne s'imagien une seule seconde que tu ne sois sérieux -tu es bien trop important et occupé, voyons !- mais sa coquetterie te remercie. Elle  t'écoute, puisque les informations que tu fournis c'est elle qui les avait réquisitionné, et hoche doucement de la tête de temps en temps. C'est quand tu bégayes qu'elle incline la tête, fronce presque les sourcils. S'inquiète un peu.

Un atchoum. Deux. D'autres.

Allons bon ! Que se passe-t-il, soudain ? Une allergie ? De surprise et d'embarras, ses ailes s'enroulent soudain pour se faire discrètes. Un peu inquiète, Bardane t'observe sans savoir quoi faire, puis remarque un léger scintillement un peu partout dans la maisonnette. La poussière. SA poussière. Oh, zut, elle en a déjà mis partout, tu vas croire qu'elle ne range pas et -ATCHOUM ! Un nouvel éternuement la sort de ses pensées qui déjà déviaient sur un autre terrain. Et c'est là qu'elle tilt. Et si..?

- Je vais aérer, c'est peut-être quelque chose dans l'air !

Vivement, la voilà qui ouvre grand les fenêtres. Puis, saisissant une clochette de clématite, la Mandragore vaporise un peu de rosée autour de toi, un peu partout dans la maison. Ca fait se poser sa poussière trop fine et trop envahissante. C'est qu'on lui a déjà fait remarquer qu'elle en produit beaucoup, tout de même. Très certainement trop parfois. On lui a déjà fait remarquer qu'il faudrait qu'elle apprenne à ne pas en mettre partout, parce que c'est un peu envahissant tout de même. Alors peut-être que c'est ça, le soucis, avec toi ? Oh lala, ce serait si gênant !

Et puis si le problème persiste, un peu d'air frais et une fragrance dans l'air, ça ne pourra pas faire de mal !






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Mar 20 Fév 2018 - 8:30

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane

La Mandragore s'affaire mais je n'y prête pas attention. Trop concentré à essayer de respirer entre chaque éternuement. C'est tellement difficile que la panique commence à monter. Et si je mourrais d'asphyxie des suites de cette crise d'éternuements ? Je m'étrangle de plus belle rien qu'à cette idée. Les mains autour de ma gorge, je tousse et j'éternue. Je meurs. Quelle honte. Je n'arrive même pas à me lever, le corps trop secoué.
Mais alors. Une brise légère imprégnée d'une douce fragrance vient apaiser mon nez. C'est presque immédiat. Tout s'arrête.
La panique elle, est toujours bien éveillée. J'ai bien cru mourir…
La respiration bruyante, une main sur le torse, je tente de me calmer. De comprendre ce qu'il vient de se passer.

« De l'eau s'il te plaît. » dans un murmure.

Je ne suis pas idiot : la crise a débuté lorsque Bardane a déployé ses ailes mais mon nez m'importunait dès mon entrée dans sa maisonnette. Elle n'a cessé que lorsque l'air a été changé et ses ailes repliées. Si la Mandragore rayonne autant, ce n'est pas que le fait de son sourire et de son enthousiasme.
Je jette un œil à son visage parsemé de paillettes dorées et celles dans son sillage. Elle sème sa poussière de fée comme Orge sème ses graines.
Tout l'inverse de moi qui en produit si peu. Est-ce pour cela que… Serais-je…

« Navré pour ce moment d'embarras. Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. »

Mon regard est fuyant, je suis réellement gêné.
Et si j'ai raison…

codage par Junnie sur apple-spring










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Ven 9 Mar 2018 - 9:39

L'air frais semble apaiser ton mal, et Bardane s'en félicite. Pourtant, malgré l'évidente victoire sur ta condition,  la petite fait le lien. Et ça l'embête. Ca l'embête pas mal, même. On lui a dit déjà que vraiment, elle fait trop de poussière. Qu'il faudrait qu'elle contrôle ça et qu'elle en produise moins et.. Et le soucis c'est qu'elle ne sait pas. Piteuse, la fée se fait toute petite et réfléchit à comment moins t'incommoder. Quand tu demandes de l'eau, évidemment, elle file vite en chercher. Et alors qu'elle disparaît dans l'autre piece pour te remplir une large clochette d'eau, la demoiselle en profite pour se passer un coup rapide sur le visage et mes bras afin de retirer un peu plus de poussière.

Quand elle revient, Bardane fait attention à ne pas trop s'agiter et à garder ses ailes bien rangées. Respectueusement, elle te tend de quoi te désaltérer et recule un peu plus loin. Elle fait même mine de vérifier que ça s'aère bien, la brave petite. Mais tes excuses la mortifient encore plus.

- Oh non, ne vous excusez pas !


C'est de sa faute après tout ! Enfin, si elle ne se trompe pas. Faisant de son mieux, Bardane te sourit et reste sagement tranquille. Se dandinant un peu tout de même, elle te jette des regards timides. Est-ce que tu ne voudras plus qu'elle te coiffe, alors ?

- Je reflechissais un peu à l'organisation, et je ne suis pas sûre finalement que ma petite maisonnette soit bien adaptée pour vous coiffer. C'est encombré, après tout.


Ce qui est un peu vrai, et oui ça n'a pas l'envergure du palais. Mais ce n'est pas la raison première de sa remarque.

- A client d'honneur, il faut un cadre adapté ! Un peu plus loin vers la rivière, il y a une clairière tres joli. Un cadre qui vaut le détour, et serait bien plus adapté à une personne d'un tel rang que vous.


Du plein air, aussi. Des embruns de la rivière dont l'humidité permettrait de forcer sa poussière à être moins volatile.

Et puis, oui. Bon. A invité d'exception, décor d'exception. Bardane le pense avec sincérité, lorsqu'elle le dit. D'un coup elle repense à tes allusions aux rendez-vous et à ton clin d'oeil. Bêtement, elle reprend un peu des couleurs, et se dit que oui, ce serait un cadre parfait si tu l'acceptes.

Oh, ça lui rappelle quand elle lavait les affaires de son cher Bourrasque.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Sam 10 Mar 2018 - 11:41

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane

Je remarque son manège. Évidemment.
Je remarque son corps presque tremblant de retenir toute son énergie. Ses ailes recroquevillées dans son dos. Ses pieds dansant timidement. Je vois tout ça et je sais qu'elle aussi a compris. Je n'aime pas vraiment cette situation. Pourquoi ? Ne presque pas produire de poussière ne m'a jamais dérangé, au contraire, c'est une preuve de plus clamant que je n'appartient pas réellement à cette espèce. Réagir ainsi au surplus poussiéreux d'une congénère ne devrait pas me surprendre et encore moins me contrarier. Je devrais en être fier ! Et pourtant je ne ressens que de l'embarras teinté de honte. Ce doit sûrement être la crise d'éternuement qui provoque ce sentiment, ce n'était vraiment pas charmant. Oui ce doit être cela.
Mes yeux émeraudes parcourt la petite maisonnée effectivement encombrée et quelque peu étincelante. Non vraiment, je ne veux pas vivre ça une nouvelle fois. Mais veux la Mandragore pour coiffeuse personnelle.
Son offre sonne tout d'abord comme parfaite, charmante même, étirant mes lèvres en un sourire lumineux. Mais de sombres pensées viennent presque immédiatement m'arracher ce sourire. Le remplaçant par une barre soucieuse entre les sourcils.

« Hors de l'Arche… Près du sol… Cela ne me semble pas du tout raisonnable Bardane. As-tu pensé aux Gargouilles ? Il nous faudrait une escorte à chaque rendez-vous. »

Je réfléchis, tenant mon menton dans une main.

« Mab ne me prêtera jamais ses gardes pour une coiffure, encore moins ses chevaliers… »

Je pose de nouveau les yeux sur la Mandragore et secoue la tête.

« Non non, je ne veux pas courir un tel risque. Nous nous retrouverons donc au Palais juste après que tu aies coiffé notre Reine. »


codage par Junnie sur apple-spring










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardane
avatar

☼ Fée des Champs ☼


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : La Mandragore
✘ AGE DU PERSO : Jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ?
✘ LIENS : Colchique dans les prés..

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Sam 24 Mar 2018 - 17:53

Son idée semble te plaire, qu prime abord. N'as-tu pas soudainement un sourire lumineux ? Un de ces sourires qui sans doute en ferait rougir plus d'une. Bardane, elle, est simplement satisfaite que son idée ne soit pas ridicule. Mais bien vite, c'est de la préoccupation qui ternit à nouveau ton beau visage, et celui de la Mandragore est contaminé à son tour. Tout au plus peut-elle hocher de la tête, bafouiller quelques mots timides sur les hauteurs sûres des branchages.. Mais est-ce réellement plus sécurisé. Oh, tu dois savoir mieux qu'elle, digne Messager. N'as-tu pas justement tout ce savoir, c ebon sens propre aux grandes gens ? Bardane, sans se dénigrer, est bien trop modeste pour prétendre savoir quoi que ce soit mieux qu'un autre sur tout autre sujet que la coiffure.

A la mention des Gargouilles, d'une escorte, Bardane songe a son cher Bourrasque le Brave. Oh, lui n'aurait pas peur, ou en tout cas il ne se laisserait pas faire Bourrasque est fort, aux yeux admiratifs de la Mandragore. Pas une seconde elle ne doute de lui. Il est si courageux, si incroyable ! Heureusement qu'il existe des gens comme lui, oh oui !

Elle se tient donc sage, remet derrière l'oreille une mèche de cheveux indisciplinée. Avec toutes ces émotions, ceux-ci ont eu un accès de croissance de plus ! Timide, elle t'écoute réfléchir. Quelqu'un de ton prestique saura mieux qu'elle, de toute évidence. Et puis, la familiarité avec laquelle il parle de la Reine Mab.. Voilà qui l'impressionne aussi ! Ce n'est pas n'importe qui qui peut faire ça, oh non ! Ni connaître assez bien Sa Majesté pour pouvoir anticiper ses réactions !

Bardane hoche de la tête quand tu parles du Palais. Oui oui, d'accord. Cela ira très bien aussi !

- Je finis à des heures variable, selon les envies de Sa Majesté la Reine. Mais je serais ravie de vous coiffer ensuite. Ce serait même plus pratique, au fond.


La petite fée n'est pas du genre à rechigner devant le travail, ni ses heures qui s'allongent. Allons, ça devrait aller ! Ether n'a pas la même masse capillaire que la Reine Mab après tout.

Et bien, voilà qui sonne comme un marché conclu ! Non ?

- Quand voulez-vous que nous commencions ?


Oui, cela peut être une bonne info à avoir. Encore que la Mandragore le soupçonne de vouloir être coiffé assez rapidement.






Bardane t'admire en blur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether
avatar

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu es belle avec plaisir, sinon c'est à voir ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Mar 27 Mar 2018 - 12:33

Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !

ft. Bardane

Doux sourire. Elle est sage et sait écouter ses aînés, je comprends encore mieux pourquoi Mab l'a prise à son service. J'apprécie encore plus mon choix d'en faire de même.

« Je demanderais à Mab de me faire prévenir lorsque tu viens la coiffer. Je te ferais alors envoyer quelqu'un pour te dire si je souhaite également profiter de tes services ! »

Je ne prends pas la peine de lui demander si cela lui convient, elle a l'air docile et parfaitement comblée par ma demande. Et fort enclin à se plier aux désirs d'autruis. Adorable petite Bardane.
Je me lève avec grâce, saisis sa main et y dépose un doux baiser, sourire taquin aux lèvres.
Je sens mon nez me gratter de nouveau et ne m'attarde donc pas dans cette position.

« Ravi de t'avoir rencontré charmante Bardane. J'ai grande hâte de voir tes talents prendre vie sur ma personne. »

Je me dirige vers la porte, m'incline et lance un dernier :

« À bientôt je l'espère ! »

Avant de disparaître dans l'embrasure puis dans le ciel, arrachant quelques protestations des pauvres fées obligées de marcher.

codage par Junnie sur apple-spring










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1891

MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   Mer 30 Mai 2018 - 14:31

The End


Les fées ne sont donc pas si différentes des hommes,
L'une est toute mortifiée de se répandre ainsi,
L'autre souffre en silence, de son éclat réduit,
Qu'on soit fée ou humain, on se maudit en somme !


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour j'ai tondu Aphrodite... Ça ne lui allait pas du tout !   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» Séjour dans le Piémont: des idées?
» morceau du jour
» Arrêté du Jour de Marché
» Dicton du jour !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: La Prairie Sauvage :: L'Archefleur-