Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Sable Empty
MessageSujet: Sable   Sable EmptySam 14 Oct 2017 - 16:49

cette aventure se déroule juste après celle-ci, Grenouille revient donc au Grand Arbre après avoir croisé le chemin de Runaan qui l'a marqué à jamais (en lui enlevant sa jeunesse). Grenouille est dans un coin reculé de l'infirmerie que Soul lui a installé.






Ça fait deux jours.
Deux jours qui passent si lentement qu'on peut voir les minutes s'écouler comme des grains de sable d'un sablier, si lentement que Grenouille sent leur poids sur ses épaules, et que le sable abime sa peau et sa patience.

Quand il se réveille au matin de ce deuxième jour, on entend presque rien dans l'Infirmerie. Il est tout seul. C'est mieux qu'il soit tout seul. Saule n'est pas là. Il doit être avec un autre enfant. Grenouille perçoit finalement des sons étouffés de toux et de reniflements, derrière le rideau qui le sépare du reste du monde. A chaque seconde, il craint de voir le rideau s'ouvrir et un regard se poser sur lui.
Il a encore perdu deux dents, pendant la nuit.
Son oreiller est parsemé de touffes de cheveux, certains sont gris.

La douleur dans ses os, ou ailleurs il ne sait plus, est telle qu'elle le cloue sur place. Au moindre mouvement, des liens invisibles se resserrent contre ses bras, ses mollets, son dos. Il a particulièrement mal au dos. Il se dit que c'est normal, après avoir tant couru. Et puis, la Pluie. Et puis, la Peur.
Mais le souvenir des doigts d'écorce contre son visage, le souvenir de cette sensation d'horreur pure, sans nuance, quand il sentait que Runane lui volait quelque chose. Grenouille n'arrive pas à y penser trop longtemps, c'est un appel à la peur, un appel de toute sa voix, et c'est trop dangereux.
Sa tête implose à chaque pensée trop profonde. Il est englué dans un sable mouvant de pensées qui éclatent avant de se former, mais continuent de l'entrainer.

Ça fait beaucoup de sable, tout ça.





Il voudrait de l'eau. Sa gorge est comme le désert.
Mais c'est devenu insupportable de parler. De marcher. De respirer.
Des larmes d'impuissance ont perlé au coin de ses yeux, ses yeux qui même eux ont changé. Ils sont plus humides, on dirait qu'ils ont vu une vie passer. Peut-être plus. Dans sa main très très raide, la figurine de tigre, maculée de sang séché, un sang noir.

Une ombre passe derrière le rideau. Le souffle rauque de Grenouille se coupe. Quand son coeur cogne contre ses côtes, ça fait mal. Plus mal qu'avant.
Ne tire pas, ne tire pas, ne tire pas...

Il essaye de croiser les doigts mais on dirait qu'ils sont en bois.











Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Sable Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Sable Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyVen 12 Jan 2018 - 18:27



Il se sentait encore un peu vaseux l’immuable, après avoir laissé partir deux des siens vers une expédition aussi mortelle qu’improbable…
Cela faisait pourtant quelques jours maintenant (depuis cette nuit un peu trop arrosée) mais les conséquences persistaient à se manifester. Comme la nausée, et la sensibilité aux contrastes un peu trop élevés, comme les échos de ses mots qu’il ne parvenait pas vraiment à oublier… dont il n’avait pas vraiment envie de se souvenir. Ni des absents en fait. Surtout pas. Ceux que l’on sacrifiait, ceux qui disparaissaient… Comme Jay, qu’on avait eu beau chercher ; qui demeurait introuvable, pas plus de traces de son fauteuil. La pluie les aurait de toutes manières… avalé.
L’eau finirait peut-être pas dégorger et leur rendre ce qu’elle leur avait à tous, volé … Comme ce pauvre Seamy au corps mutilé.

Non. Ne plus y penser.

Il y a à faire ici. On a besoin de lui, plus que jamais avec tant d’effectif réduit.

Au fond de la cabane, au plus proche de son bureau, il y a Grenouille qu’on a dissimulé. Loin des regards. Peu de soigneurs encore, sont autorisés à l’approcher. L’éclaireur est trop effarouché, trop terrifié. Il n’y a que l’Immuable qui parvient peu à peu à le ré-apprivoiser.
En se concentrant sur lui, il pouvait oublier ce que même l’alcool ne pouvait noyer. En se concentrant plus fort, la hantise se taisait. Son esprit et ses mains occupés aux priorités, ce sur quoi il pouvait encore agir.

Ceux qu’il pouvait encore… sauver.

Le Chef des Soigneurs, derrière la toile tendue qui le sépare de son patient, s’arrête un court moment. Il inspire longuement, se prépare psychologiquement à ne rien laisser trahir, à ce que son visage, son regard même, ne renvoie que bienveillance. Aucune autre inflexion de détresse, de douleur en l’ayant découvert… transi d’âge, plus que de froid. Petit bonhomme flétri, petit bonhomme au regard perçant, toujours aussi saisissant.
Il n’y avait guère que ses yeux qui n’avaient pas changés, même si sa vue, elle, semblait aussi être touchée.

Grenouille n’avait pas besoin de cette nouvelle épreuve, de cet acharnement à l’éprouver. Mais l’île se détachait des notions karmiques, elle les gardait en son sable figé.

On lui appartenait.

Et chacune de leur destiné avait changée, le jour où ils étaient arrivés. Comme celle d’un Indochinois un peu trop concerné, à l’empreinte salvatrice déjà bien marquée. Qui devrait pour toujours, et pour jamais ou du moins jusqu’à la fin de ses jours en cette éternité ; sauver ce qui pouvait l’être. Accorder un peu de répit aux âmes qui se débattaient et ne voulaient… qu’Exister.

Sable Webp_n10


Le Chef des soigneurs repousse délicatement le drap. Il sait déjà quel regard hanté l’attendra. De ceux que ses cauchemars persistent à perpétuer ; ici, les voilà incarnés.

« Je t’ai apporté un peu d’eau. »

Il accueille ses mots d’une avancée. Les paupières légèrement plissées, il parait sourire comme on salue. Il n’a pas cillé. Même son geste parait assuré, quand il tend le verre de sa main bandée.
Soul se rapproche encore, s’assoit sur un tabouret, comme si rien n’avait vraiment changé.

« Je suis content que tu sois réveillé ; je commençais à m’ennuyer un peu. Tout le monde dort encore. »






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyJeu 1 Fév 2018 - 18:30

Le drap se soulève, tout doucement, et le coeur de Grenouille se soulève aussi, de peur de voir apparaitre un visage qui ne serait ni celui de Saule, ni celui de Ole.
C'est Saule. Il manque de pleurer, d'un coup, maintenant que l'effroi est passé. Il se contient ; ce serait trop ridicule, trop impromptu maintenant. Et puis, il en a trop marre d'être celui qui pleure.

Grenouille se redresse – ça fait mal –, cale son dos contre le maigre oreiller – ça fait mal – et attrape le verre d'eau que Saule lui tend – ça fait mal.

Je suis content que tu sois réveillé ; je commençais à m’ennuyer un peu. Tout le monde dort encore.

Grenouille adresse un regard furtif, prudent, à Saule, tout en plongeant le nez dans son verre. Il ne sait pas s'il doit sourire ou pas. Il a l'impression de ne plus rien savoir, que l'ordre du monde a changé, que les repères ont tous sautés.
Il faillit même demander l'heure. Heureusement, il se retient juste à temps.

Quand je respire, ça gratte. dit-il d'une voix faible et rauque, qui l'étonne un peu.

Il montre ses côtes et l'arrière de son dos. Est-ce qu'il est le seul à s'entendre craquer ?

Ça lui fait du bien de boire. Il n'ose pas en demander plus, alors il pose le verre. Ses yeux n'arrêtent pas de dériver vers le bandage autour de la main de Saule. Ça fait bizarre de le voir blessé. Voir Saule blessé.
Grenouille imagine Saule qui a mal, et ça le perturbe tant qu'il doit secouer la tête pour chasser cette vision.

Est-ce que je vais perdre tous mes cheveux ?

Il préfère demander ça pour l'instant. Après, il demandera s'il va mourir.









Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Sable Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Sable Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyMar 13 Fév 2018 - 16:24

Il parait posé comme l’on boirait un café. A attendre patiemment que l’autre se mette à discuter ; de la pluie, du temps qu’il fait et ses yeux ne manquent pas un battement, le moindre plissement de douleur, la gêne, la fluidité rognée de ses mouvements devenus hachés. Soul décortique, analyse sous fond d’une anodine placidité.

Et le Chef des Soigneurs a une folle envie de crier. La frustration, celle qu’il connait si intimement, celle qui chaque jour l’éprouve de nouveaux tourments. Y en aura-t-il qu’il parviendra vraiment à sauver ?

L’eau est engloutie comme en plein désert, il lui faudra de nouveau remplir le verre, une fois qu’il l’aura ausculté.
Soul s’est relevé, une esquisse de pauvre sourire aux lèvres. Il est désolé. De ses questions, de son état, de sa propre impuissance.

« Je vais prendre ta température. »

Il n’a pas répondu à Grenouille. Pas tout de suite. Il cherche ce qui le heurtera le moins, ce qui le rassurera, lui permettra de se raccrocher ; un peu. Trouver de quoi. Est-ce qu’il y a de quoi ?

Et comme Soul ne peut plus sentir de ses doigts, il appose délicatement son front sur celui de Grenouille. Il est un peu chaud, c’est vrai. Un peu plus chaud que la moyenne. Un autre des effets secondaires peut-être, une liste qui s’allongeait.

Comme son patient le lui a indiqué, Soul regarde son dos de plus près, appose ses mains bandées, essaie de deviner. Regarde si d’autres aspérités apparaitraient, autres que quelques peaux plissées. Il y a bien des tâches, çà et là, comme celles de Freckles, en plus larges, en moins jolies. Elles n’y étaient pas avant. Pas sur lui.

« Inspire et expire quand je te le dis. » - lui dit-il, après avoir posé son oreille sur son dos.

Il veut écouter de plus près, les sifflements étrangers qu’il ne lui avait jamais connu. Ceux différents des affres que Grenouille avait toujours subies.
Soul se retient de soupirer.

Soul ne fait que se retenir.

Il caresse la mèche blanchie de l’éclaireur, avec une infinie douceur, alors qu’il se rassoit.

« Je ne sais pas Grenouille. C’est trop tôt. »

Il n’ira pas lui mentir, ce serait trahir la confiance qu’on lui avait jusque-là porté.

« Mais on va tout faire pour que ça n’arrive pas. »

Il le regarde, sans se détourner. Soul a pour cet enfant une tendresse qu’il se permettait rarement… d’éprouver.

« Sur l’ile, certaines choses ne sont pas certaines. Tu sais que le temps… s’écoule différemment pour chacun. Les peaux-rouges naissent, meurent à leur rythme, les fées rient et s’éteignent selon des saisons qu’elles seules peuvent mesurer. Les sirènes elles, témoignent de leur éternité.
Et nous… nous sommes…
– il cherche ses mots, encore – un peu figé ? »

Tout ça, bien sûr que Grenouille le sait. Mais il est obligé d’y repasser.

« Ce que Runaan fait… – il a prononcé son nom car il refuse de le laisser en tabou, de n’être qu’une horreur de plus. Il faut le nommer pour l’évacuer. Il faut expliquer pour aider à comprendre… et se relever. – Runaan, je crois, s’est nourrit de toi. Il t’a pris ce que tu avais en toi. Mais comme on est figé, il t’a vieilli sans que tu n’ais pu… grandir. »

Tabou, là encore, qu’il se risquait à évoquer. Tout ça, il l’a longuement réfléchi, à la liste des symptômes qu’il avait déjà relevés, aux victimes de Runaan qu’on avait pu relever, aux témoignages, murmures et rumeurs, ce n’était que des hypothèses en fait.

« C’est pour ça que ça gratte, que beaucoup de choses sur toi sont différentes. Il ne faudra pas hésiter à me dire tout ce qui a changé, sans rien oublier. Tu n’as pas à avoir honte, tu le sais. Pas avec moi Grenouille. »

Soul parlait en français, en pesant le moindre de ses mots, en tentant vainement de les alléger de leurs insupportables gravités.

« Tu lui a survécu. Ce que personne n’avait encore jamais réussi à faire. Et tu nous es revenu bonhomme, tu nous es revenu. »

Sa poigne s’est apposée sur son épaule, accrochée comme pour ne plus la lâcher. Comme pour empêcher que l’enfant se disloque d’avantage.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyVen 2 Mar 2018 - 15:46

Grenouille continue de respirer, et Saule continue de parler, et tout devient plus harmonieux, plus équilibré. Grenouille a moins l'impression de tomber, dans sa tête. Le mot « figé » le fait un peu frissonner, car ça lui rappelle les statues. Ça lui rappelle Hermit et Dinky.

Et puis, Saule dit le nom.
Ça fait comme un éclair dans le corps de Grenouille, comme la foudre qui s'abat dans son dos. Il se fige.

Runaan, je crois, s’est nourri de toi.

Un souffle glacé pénètre ses narines, et ses pores, ses ongles, le même souffle que celui de Runane. Il pose brutalement sa main sur son ventre, comme pour sentir encore ses organes sous la peau. Combien a-t-il mangé ? Combien lui reste-t-il ? 60% ? 50 ? 20% ?

Il t’a pris ce que tu avais en toi. Mais comme on est figé, il t’a vieilli sans que tu n’ais pu… grandir.

Ça, c'est clair, Grenouille comprend. Il n'a pas compris l'étendue, il n'a pas compris la subtilité, mais il comprend l'idée. Il se demande comment Saule a compris, sans qu'on lui ait expliqué.

Tu lui a survécu. Ce que personne n’avait encore jamais réussi à faire. Et tu nous es revenu bonhomme, tu nous es revenu.

Il regarde ses mains, si blanches qu'elles n'ont plus de nuance, il regarde les rares mèches de cheveux qui tombent devant ses yeux, il regarde le visage grave et doux de Saule, qui subitement le met mal à l'aise.

Peut-être que d'autres ont survécu, mais que ça ne se voit pas.

Grenouille a des traces de survivance partout. Des cicatrices, un tatouage, des cheveux blancs. Alors il se demande, il se demande si on verra la souffrance ou le courage. Un enfant qui survit, on se dit quoi, on se dit qu'il est tout cassé ou on se dit qu'il a plein de force ?
Il sent une colère gronder en lui, comme la mer lorsque l'orage est encore loin, mais qu'il se rapproche.

Je sais ce que tout le monde pense. Ils se disent que c'est incroyable que j'ai survécu à tant de choses. Que je sois encore là alors que je suis tout faible.

Il doit reprendre souvent sa respiration, son souffle à lui est devenu tout raide.

C'est un miracle, et tout ça. Alors je dois être fier, pas vrai ? Mais pourtant j'ai honte. Je voudrais pas être un miracle. Je voudrais pas que ça se voit autant, toutes ces choses... Toutes ces choses d'horreur. Pourquoi ce serait tant un miracle, Saule ? Pourquoi on pourrait pas juste se dire « Ah, Grenouille est revenu, il est fort ce gaillard ! » Mais non, tout le monde dira : « Oh Grenouille est revenu, c'est incroyable, on aurait jamais cru ! ». Parfois j'ai...

Il cherche ses mots, c'est impossible d'expliquer ça.

J'ai l'impression que le regard des gens appuie fort sur moi. Ça appuie tellement que ça me fait comme des bleus, et ça personne ne le voit. Ça me déforme. Tellement ça appuie. Et avec ça, Il désigne son visage, ses cheveux. Ce sera pire encore. Ils ne vont pas venir me féliciter, pas comme si c'était... Je sais pas, Frékeulsse ou Charpie. Ce sera juste comme si j'étais pas normal, parce qu'un miracle c'est juste un truc anormal et ce sera pire qu'avant.

Il se frotte les yeux, pourtant il ne pleure pas.

Je pense que je vais rester ici, dans l'Infirmerie. De toutes façons, tout le monde finira par croire que je suis mort. Ou alors ils m'ont déjà oublié.

Il pense à Eulaïve et il se dit qu'il est un peu injuste. Par orgueil ou confusion, peut-être, il ne parvient pas à revenir sur ses mots.

Je ne veux plus sortir.

Son regard se fixe celui de Saule, mais c'est dur de dire ce qu'il exprime.








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Sable Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Sable Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyDim 15 Avr 2018 - 22:24

Soul ne répond pas. Les yeux de Grenouille sont lourds d’une tempête contenue, oppressante, ne demandant qu’à submerger ses paupières tremblantes.

Entre Larmes et Eclairs.

Comme le tonnerre qu’on empêcherait d’exploser. Il faut laisser se relier le ciel à la terre. Le cœur à la tête. L’équation se faire pour retrouver l’équilibre si précaire dont chaque âme a besoin.
Que passe l’orage,
Sans l’éviter.

Alors le Chef des Soigneurs le laisse se déverser, même s’il n’est pas d’accord avec tout ce qu’il pleut. Soul attend l’accalmie pour révéler le prisme endolori d’un arc-en-ciel immémoré.

Il attend. Reste ainsi l’arbre foudroyé qui demeure... Immuable, répondant d’une fermeté tranquille quand il prend sa main entre ses doigts bandés :

« C’est normal Grenouille. C’est normal d’avoir peur. »

Toujours en français, ainsi peu de ceux qui les entendraient pourraient les comprendre.

« Je ne vois pas Grenouille le miraculé. Je ne vois pas ‘Grenouille, le garçon tout escamoté’. Je vois un des notres qui nous est revenu d’une mort assurée. Ce n’est pas Grenouille, le patient, celui qui me visite très souvent ; c’est Grenouille l’éclaireur, l’enfant perdu comme nous qui a réussi à lui résister. C’est un miracle oui. C’est incroyable oui.
Mais c’est une chance Grenouille ; tu n’es pas le ‘rescapé’, tu es l’espoir de pouvoir en revenir.
Tu es cette force, cet enfant pas forcément le plus fort, pas forcément le plus grand ; cet enfant qui a réussi malgré tout… et tout seul, à revenir aux portes de l’Infirmerie.
Et tu en es le seul responsable.

Je vois le courage de celui qui s’est tenu devant moi, sur le point de s’écrouler. Même s’il tremble encore aujourd’hui. Je vois, je le perçois, toute cette force qu’il lui aura fallu pour revenir alors qu’il aurait pu être aussi simple de… se laisser mourir.

Grenouille, ce n’est pas ce que tu as fait. Et personne n’a le droit de te juger ou de rester aveugle à cette force derrière tes cicatrices, ta respiration un peu forte ou bien… »


Il effleure la mèche blanche.

« … de ce qui t’a transformé. Parce qu’il y a en toit quelque chose de bien plus fort, de bien plus important. Et il ne tient qu’à toi, Grenouille, de leur montrer. Car tout ça… »

Sa main s’est faite plus fluide, vague survolant visage et corps.

« C’est une part de toi. Oui. Une part que tu peux reconquérir, apprendre, comprendre et te réapproprier. C’est ton histoire mais ce n’est pas seulement qui tu es ou ce qui devrait te déterminer. A toi de redéfinir ton identité. Accepter ce que tu ne pourras changer peu à peu, à ton rythme. Comme l’a fait Lacerate ou Scar avant toi. Et eux aussi ont tremblé tu sais. Eux aussi ont eu peur de ce qu’on en dirait.

Concentre-toi sur ce que tu peux changer. A réfléchir et commencer à ébaucher celui que tu aspires à devenir. Car tu es revenu Grenouille. Et je doute connaître sur l’ile un garçon plus fort ou plus digne que toi. »


Le Chef des Soigneurs pointe son doigt sur son cœur :

« Tu as tout là. Même si tu as aussi peur. Ne t’enfermes pas dans ce que tu penses renvoyer. Dans ce que tu crois que les autres pourraient penser. Car tu pourrais aussi te tromper.
Et tu peux montrer à ceux qui ne te voient pas assez bien, ceux qui auraient besoin de lunettes au cœur, tu pourrais leur montrer Grenouille, celui qui est bien plus fort, bien plus malin derrière ses cicatrices de survivants. Celui qui est tout aussi vivant. »


C’était une longue tirade, sa gorge s’est asséchée comme pour compenser l’eau perdue dans l’orage. Il ira plus tard en chercher un pichet, ils en auront surement tout deux besoin.

« J’aimerai que tu puisses voir ce que je vois des fois. » - Il sourit doucement.

Car Soul ne percevait pas seulement l’atrocité ou les tourments.

« Mais rien n’est pressé Grenouille et tu as le droit, c’est même un devoir en fait ; de te reposer. Pour le reste, quand tu seras prêt ; je serais à tes côtés. »






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 


Dernière édition par Soul le Dim 3 Juin 2018 - 2:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyDim 20 Mai 2018 - 14:21

Grenouille se force à entendre chaque mot, à les entendre jusqu'au fond de son esprit.
Ce n'est pas facile d'écouter Saule. Il met tant d'espoir et de bon dans ses paroles que parfois, ça peut fatiguer, ça peut mettre en colère. Saule aime empêcher les autres de désespérer alors qu'ils étaient confortables dans leur désespoir. Grenouille était bien installé dans sa colère et son amertume, et c'était finalement plus facile de laisser tout tomber. Plus d'effort à faire, plus de coeur à avoir. Mais Saule ne le laissera pas tranquille. Il forcera jusqu'à ce que Grenouille soit piégé, qu'il n'ait plus le choix. Et Grenouille devra se relever.

Il serre les dents, parce qu'à cet instant, ça l'énerve.
C'est un peu bête.

Par contre, quand il parle de Scar et Lacerate – surtout Scar, que Grenouille connait mieux – il redresse les yeux et la colère est poussée par une bourrasque intérieure. Comme Scar ? C'est vrai. Scar le grandi, Scar le blessé, Scar le brûlé ! Scar le ROUGE. Scar le CHEF. Scar le GARDIEN DE PETER PAN.
Grenouille n'y avait jamais songé.

J’aimerai que tu puisses voir ce que je vois des fois.

Un frisson le parcourt.
C'est tellement une phrase de grands que ça lui fait presque peur. Sans trop le faire exprès, Grenouille se met à décortiquer Saule, son visage. Les rares poils fins qui parsèment sa mâchoire. Les cernes sous ses yeux. Ses cheveux mal coiffés. Sa posture. Son sourire. Son regard tellement... ancien.
C'est saisissant, à présent, comme Soul n'est plus un enfant.

Merci, répond juste Grenouille, d'une voix vaguement étranglée.

Il ne pensait déjà plus à lui-même.

Tu as peur de viellir ?

Il l'a dit tout haut ?
Oui, il sent qu'il a la bouche ouverte.
Zut.








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Sable Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Sable Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyDim 3 Juin 2018 - 2:33

Il y a certaines choses qu’on dissimule, qu’on tente d’effacer, de garder cachées. Comme un secret, comme une malédiction qu’il ne faut pas découvrir, qu’il ne faut pas laisser exhumée car mille fléaux se répandraient. Attaquant son porteur et ceux à qui il tenait.
Soul avait toujours été un bon fossoyeur, à enterrer profondément ses trop grands mouvements de cœur. Le désespoir qui le gangrenait quand il n’arrivait pas à atteindre celui ou celle qu’il voulait tant aider.

C’est difficile ce rôle de pilier. C’était sans doute pour ça que Soul ployait, jour après jours, d’infimes millimètres qui voyaient son dos se courber et ses yeux se creuser d’avantage, qui laissaient se dessiner des marques plus profondes sur le visage. Expressions marquées des histoires ancrées en lui quand son cœur se morcelait...

Soul n’était jamais plus heureux que lorsqu’il parvenait à les retenir, à les apaiser bien au-delà de larmes que l’on essuyait. Mais il perdait toujours un peu de lui à lutter ainsi pour les autres. C’était ce qu’avait pointé son meilleur ami. C’était ce qu’il avait choisi d’ignorer. C’était ainsi qu’il avait choisi de perdurer.

Rien n’était jamais sans conséquence sur l’île. Soul depuis longtemps, avait appris à l’accepter. A composer avec, à négocier quitte à payer… un peu plus fort.

Tout… pour les épargner.

Alors si le remerciement du petit garçon l’a ému, sa question – elle – l’ébranle complètement, au point qu’il restera silencieux un long moment.
Grenouille à qui il avait toujours fait attention de ne trop déguiser ses pensées, Grenouille avec qui il donnait un peu plus de lui, avec qui il faisait preuve d’un peu plus d’honnêteté. Grenouille et l’étrange perspicacité de ses yeux bleus.

Sans le réaliser, ses doigts se sont resserrés, son regard s’est légèrement détourné comme s’il cherchait ses mots, ce qu’il allait bien pouvoir lui répondre…

Sans trop se trahir.

C’était normal aussi… d’avoir peur de vieillir. Et avec ce qu’il venait de perdre, Soul lui devait une certaine sincérité. Sans l’entraîner.

L’équilibre était parfois dur à trouver.
Et Soul ployait toujours un peu plus.

« Je crois… »

Qu’est ce qu’il sait ? Qu’est ce qu’il croit ? A qui va encore sa foi désormais ? Qu’est ce qui pourrait toujours le supporter ? L’empêcher de ne pas sombrer complètement

Alors qu’il était déjà condamné.

« Je crois qu’on a tous peur de changer. Sans rien pouvoir faire, ni contrôler. Juste subir… et devoir ensuite… l’accepter. »

Son regard un peu triste couvre les étagères remplies de ses carnets, tous ses noms et ses portraits que l’on oubliait, ceux qui demeureraient et lui, lui…

Qui ne pouvait rien empêcher finalement.
Rien protéger totalement.

Il savait Soul, qu’il ne pourrait que tenter de renforcer, de guider, d’être là. En priant tous les bouddhas de lui laisser la force, de le garder encore un peu ici bas, parmi eux. De conserver sa part d’enfance, sa peau chagrine trop étiolée par ses minuscules rides, ses lézardes au cœur qui le faisait saigner au lieu de pleurer.

Il savait. Parfois il parvenait à l’accepter. D’autres, il se laissait totalement submergé et allait noyer l’amertume pour se consumer dans l’oubli et la brûlure du rhum.

« J’ai peur aussi bonhomme. » - Un aveu qui lui coûte, mais ce n’est que justice d’être à égalité.

« Mais je n’ai pas le droit de me laisser complétement terrasser, tu vois ? »

Il a légèrement souri, derrière ses émeraudes un peu voilées.

« Je crois que des fois, on ne peut qu’avoir peur, avoir mal. Que c’est trop insupportable pour laisser la place à quoi que ce soit d’autre ; un peu comme les sentiments des fées. Une seule émotion à la fois, tu sais ?
Je crois que dans ces moments, on ne peut pas tout retenir et qu’il est important de laisser partir. La colère. La frustration. L’amertume. Les regrets. Les cauchemars éveillés. La honte.
Mais qu’il ne faut pas y rester, qu’il faut s’accrocher. Ça ira mieux après. Il faut empêcher de trop penser le contraire ; de laisser gagner la peur. »


C’est comme s’il révélait à demi-mots tout ce qui le rongeait jour après jour au Pays de Jamais… sans pour autant laisser voir son véritable portrait. Tout en parallèle pour toujours l’encourager.

« Peut-être qu’un jour… j’arriverai à l’accepter. »

De se laisser changer. De tout perdre.
De ne plus avoir peur.
Et de laisser aller, de laisser fuser…
Tout ce que contenait son cœur.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable EmptyVen 17 Aoû 2018 - 15:37

Grenouille sert les dents – celles qui lui restent – et son regard humide s'abîme dans la contemplation d'une bougie éteinte.
Il est allé trop loin, n'est-ce pas ? Oui, bien sûr. Pourquoi poser ce genre de questions, dont la réponse est forcément trop grosse pour lui ? Pourquoi venir fouiller le coeur de Saule qui doit être déjà si fatigué ? Il n'a pas réfléchi, pas assez.
Saule lui parait très jeune tout à coup, et il se demande si c'est parce que lui a vieilli.

Je crois...

Grenouille ne lâche pas la bougie des yeux. Il écoute la suite sans ciller, sans accorder ne serait-ce qu'un coup d'oeil au visage du Doc, de peur d'y lire une tristesse dont il serait coupable. Un caillou s'est glissé dans son ventre.

J'ai peur aussi bonhomme.

La respiration de Grenouille se coupe, mais c'est invisible.
Au fond, oui, il le savait. Il s'en doutait.

... un peu comme les sentiments des fées. Une seule émotion à la fois, tu sais ?

Grenouille s'autorise un regard, brusque mais sincère. C'est la mention des fées. C'est un peu son point faible, les fées, avec les monstres. Il hoche la tête assez vigoureusement.
Et se recentre très vite sur ses doigts, qu'il tripote, les sourcils vaguement froncés. Il aimerait s'asseoir en tailleur mais ses jambes lui font trop mal ; on les croirait faites de bois.

Peut-être qu’un jour… j’arriverai à l’accepter.

La pièce se charge de silence, chacun dérive dans ses propres pensées.
Grenouille récite les émotions citées par Saule dans sa tête, tâchant de s'assurer qu'il en connait bien le sens.

L'amertume... C'est comme le Capitaine Hook ?

Le visage de mort du pirate inonde son esprit. Son teint livide, ses cheveux de jais, ses yeux d'un bleu glacé... Le caillou chute d'un autre étage au creux de son ventre : ne ressemblera-t-il pas à Hook, s'il vieillit encore ?

Crois-tu qu'on puisse lui ressembler, si on ne fait pas attention ? Si on vieillit sans faire exprès. Si... Si la peur nous rend fou.

Il pense au crocodile, au tic-tac, et à la rage qui écume aux lèvres du capitaine dès qu'il aperçoit Peter Pan.









Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sable Empty
MessageSujet: Re: Sable   Sable Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PROXY démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches :: L'Infirmerie-