Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: [FLASHBACK] Les "méchants" ne sont jamais des "héros"   Lun 9 Oct 2017 - 22:36

Si l'Île avait une notion du temps plus claire, on pouvait dire qu'à l'époque, Last était jeune et con.

À l'époque où le « Wills » de son appellation n'existait pas encore, et aussi celle où il était affublé du surnom de « Last » « depuis peu », il se prenait pour un forban intrépide, trop content de vivre dans un personnage tout neuf qui lui semblait invincible sur papier. Un anti-héros qui allait s'amuser comme un petit fou sur la nouvelle scène de sa pièce. Sauf que malgré le rêve – et cauchemar – que représentait ce monde, il était bien réel, et les blessures aussi.

Suite à un combat bien agité contre les Peaux-Rouges, Last paya son enthousiasme un peu trop extrême en souffrant durement de son œil droit transpercé. Il ne connaissait pas le nom de l'indien qui avait osé s'en prendre à lui de manière aussi brutale, mais au moins, jamais il n'oubliera son visage. Ironiquement, il allait en garder l'image parfaite qu'il avait, avec ses deux yeux. Suite à cela, hurlant de douleur, Last ne réagissait plus bien assez, et à la fin du combat, fut parmi les blessés. Ce qui le distinguait en revanche des autres qui essayaient de se tenir tranquille le plus possible, c'est qu'il ne cessait jamais de se plaindre. N'ayant que faire du self-control et de l'aisance d'autrui, Last était encore un « gamin » qui ne possédait à ce jour pas encore le titre de « Maître-artillerie du Jolly Roger ». Il n'était qu'un matelot. Un matelot, certes, mais aussi un gros hystérique une fois changé en animal blessé.

Il ne criait plus, mais il n'arrêtait pas de réclamer du soin. Il gémissait que son œil lui faisait mal, et que le « Doc' prend bien son temps, pendant que d'autres crèvent ». Le mélancolique narrateur, celui qu'on appelait le Mélodrame, n'était pas encore tout à fait là. Mais « drame », ça, on pouvait déjà le dire, oui.

Allongé comme les autres, il ne cessait ses grimaces, ses grognements, la main cachant continuellement son œil blessé. Un coup d'il ne savait quoi dans l'oeil, qui ne l'avait que transpercé en plein dans la pupille, et même pas arraché ne serait qu'un peu. Mais à coup sûr, celui-là n'allait plus servir...
Revenir en haut Aller en bas
Dabeid Obnova
avatar

☠ Médecin du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : Le Bouclier
✘ AGE DU PERSO : Début de quarantaine

✘ DISPO POUR RP ? : Ouuaip
✘ LIENS : La fiche d'Obnova , qui possède sa propre légende

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Les "méchants" ne sont jamais des "héros"   Lun 25 Déc 2017 - 15:31

Quand on est médecin, on a certains privilèges. Je peux notamment me permettre de ne pas être en première ligne à chaque bataille. Je me souviens cela dit d'un temps où ce n'était pas encore le cas. Même si ça ne m'a jamais empêché de remplir ce qui était instinctivement mon devoir...

Avait-il seulement été jeune dans sa vie ? Sur terre peut-être, à l'époque où il n'avait pas de nom. Mais sur le Jolly en tant qu'Obnova, de mémoire - une mémoire se détraquant doucement mais encore encore fort solide pour l'époque- le bateau l'avait toujours connu adulte. Juste moins marqué. Les blessures, marques de guerre et restes de bataille, commençaient à s'accumuler sur son corps. Il avait déjà sa balafre lui donnant un aspect surréaliste au milieu du visage. Et dire qu'il venait d'en rajouter une nouvelle à sa collection. Une belle estafilade le long de ses côtes, sur la gauche. Fichu peau-rouge, lui n'avait pas eu l'occasion de s'en sortir. Dans l'action, Dabeid avait tiré à bout portant, le canon touchant presque sa peau sombre avant qu'il n'éclate. Mais l'action était -heureusement pour lui- finie. Désormais, il était assis dans l'infirmerie, observant son supérieur prendre soin de chaque blessé. Il prenait tout son temps, minutieux. La bataille avait été plus coriace que prévue et les blessés plus nombreux. Dire qu'il en faisait encore parti, pour protéger un autre comme bien souvent. Quand on pense qu'on lui donne des flingues pour attaquer de loin, et qu'il finit toujours devant quelqu'un... Il y a des instincts qu'on ne peut réprimer, mais il commence à considérer les lames -histoire d'être cohérent.

Coincé sur sa chaise, il rendait quelques coups d’œils aux autres blessés et son supérieur, qui les lui rendait parfois. On lui avait ordonné de ne pas bouger. En éternel chien obéissant, il restait immobile, les yeux seuls se permettaient de se déplacer. Même ses mains restaient de marbre, l'une posée sur ses genoux, l'autre sur le rebord de la fenêtre. Ses sens en revanche restaient actifs.

La plupart des pirates restaient relativement calme.... Le mot clé étant relativement, entre ceux qui grognaient et les gémissants dans la cabine... Enfin c'était déjà une forme de calme. Bien fou serait celui qui tenterait de provoquer ou énerver le seul homme en état de vous sauver de la Faucheuse. Et il y avait lui... Le dernier matelot récupéré avant l'île. Le bien nommé Last. Un autre de ces gamins à la peau d'adulte. Blessé, sa nature enfantine et capricieuse reprenait le dessus. Enfin, pas vraiment capricieux... Qui a-t-il de plus légitime que de réclamer la fin de la souffrance ? Ses appels et ses plaintes pénétraient dans la cabine, brisant le cœur de celui qui tenait tant à protéger ses petits. Mère Poule riaient certains, Tonton Dabi le surnommaient d'autres. Et bien, Tonton Dabi devait agir.

-... Je peux bouger maintenant ?


-Et pourquoi tu aurais besoin de bouger ?

-Faire mon taf. Dans apprenti médecin, y a /médecin/.

Pas d'objection. Dans les règles du pirate, qui ne dit mot consent. Le balafré s'extirpa de sa chaise et pris du matériel. Chaque mouvement à gauche, que ce soit sa jambe ou son bras, le lançait, mais tant qu'il pouvait bouger... Et puis, le petit avait l'air d'avoir bien plus mal. Il sortit en sachant déjà par qui commencer. Last n'est qu'un poussin qui ne mérite pas de souffrir autant.

-Je vais m'occuper de toi gamin... Retire ta main une seconde ?


La voix aussi douce que possible malgré le tabac ravageant sa gorge, et le regard doux d'un père, il pose la main sur le bras de Last.






Le Bouclier humain : "Notre équipe passe avant moi. Leur vies et leurs sourires, avant les miens. Ce sont les lois que je suis."

Signa par Duck :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1946

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Les "méchants" ne sont jamais des "héros"   Lun 16 Avr 2018 - 23:32

The End


Nous nous souvenons tous du cache-oeil du gaillard,
Qu'on se rassure alors sur l'issue de ce soir:
Obnova est un homme au sérieux exemplaire,
Les vastes cicatrices, il en fait son affaire.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Les "méchants" ne sont jamais des "héros"   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Perso] BIONICLE : Préférez-vous les méchants, les gentils ou les neutres ?
» La nalyse des teams (ligue2) : ils sont descendus et veulent vite remonter
» Les BD qu'elles sont bien
» Les films qu'ils sont bien
» [ Films/Séries] Quelles sont vos films et séries tv préférés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-